AUGUSTIN saint (354-430)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Saint Augustin, Greco

Saint Augustin, Greco
Crédits : AKG

photographie

Jérusalem céleste

Jérusalem céleste
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie


Aurelius Augustinus est né le 13 novembre 354, à Thagaste (aujourd'hui Souk-Ahras en Algérie) ; il est mort le 28 août 430 dans sa ville épiscopale d'Hippone, assiégée par les Vandales (aujourd'hui Annaba). C'est un Romain d'Afrique, qui a vécu, dans une constante fidélité à la civilisation romaine, l'effondrement de l'Empire d'Occident. Telle est la trame des événements de sa vie : contemporain des efforts de Rome pour arrêter le flot sans cesse grossissant des incursions barbares, il connaîtra la prise de Rome, en 410, et mourra, vingt ans plus tard, face aux Vandales venus de Silésie. Mais Augustin n'offre pas ce seul témoignage. Il est un chrétien de ce siècle d'or que fut le ive siècle pour l'Église chrétienne. Le christianisme a définitivement triomphé des antiques religions païennes ; dans un Empire officiellement chrétien, il est la seule foi autorisée. Les progrès démographiques, culturels, sociaux de la religion chrétienne sont alors manifestes ; seul, et pour longtemps encore, le monde rural résiste. La recherche doctrinale n'a cessé de se développer, à travers la grande crise causée par l'arianisme. Augustin est ainsi le contemporain des grands penseurs chrétiens d'Orient. Mais sa situation d'Africain, si elle le rattache à la glorieuse tradition d'une Église illustrée par Cyprien de Carthage, l'isole en partie, tandis que les événements dramatiques du début du ve siècle coupent presque définitivement l'Afrique du monde oriental. Cet homme de la fin de l'Antiquité, ce chrétien hanté par les problèmes essentiels de la grâce, de la structure de l'être de Dieu, du Bien, est enfin un écrivain de génie. Avec Cicéron, il est sans doute l'homme que nous connaissons par le plus grand nombre de témoignages. Auteur d'une œuvre imposante par la quantité et surtout par la profondeur de la pensée, son action ne cessera de se développer dans l'Occident médiéval, lors de la Réforme et jusqu'à nos jours, informant non seulement la pensée catholique mais, dans une mesure importante, toute méditation philosophique sur le destin de l'homme.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-Sorbonne, directeur de l'Institut de recherches pour l'étude des religions

Classification


Autres références

«  AUGUSTIN saint (354-430)  » est également traité dans :

CONFESSIONS, Augustin - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 944 mots
  •  • 1 média

Les Confessions, ouvrage de saint Augustin (354-430) le plus célèbre avec La Cité de Dieu , furent rédigées de 397 à 401. L'auteur s'adresse directement, dans un dialogue intime, à ce Dieu qu'il avait tant cherché « en labeur et fièvre » ailleurs que là où le Dieu d'amour l'attendait, comme il le lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confessions/#i_1356

ENSEIGNER LE CHRISTIANISME, Augustin - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 1 193 mots

Après le iiie siècle et la définition de la vision intellectuelle de l' image par Plotin, le christianisme triomphant reprend le concept pour penser l'art de son temps. Surtout, il en reformule le contenu en des termes chrétiens : l'image visuelle et l'œuvre d'art se voient attribuer la mission […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enseigner-le-christianisme/#i_1356

LA CITÉ DE DIEU, Augustin - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Charles CHAUVIN
  •  • 830 mots
  •  • 1 média

Parmi les trois ouvrages de saint Augustin (354-430) les plus importants, les Confessions , Sur la Trinité et La Cité de Dieu, seul ce dernier titre fait l'objet d'une présentation de ses motifs et de son plan dans les Rétractations, rédigées en 427 : « Rome fut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-cite-de-dieu/#i_1356

ADAM

  • Écrit par 
  • André-Marie DUBARLE
  •  • 1 766 mots

Dans le chapitre « La tradition chrétienne »  : […] Mais celui qui devait exercer la plus profonde influence sur la théologie ultérieure fut saint Augustin (début du ve s.). Pour lui, la nudité sans honte du premier couple dans le paradis montre que la sensibilité était totalement sous la motion de la volonté aussi longtemps que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adam/#i_1356

AMBROISE DE MILAN (339-397)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 1 926 mots

Dans le chapitre « La personnalité d'Ambroise : christianisme et romanité »  : […] l'éloquence, parée de tous les prestiges de la rhétorique, séduira tout spécialement Augustin. Comme Cicéron et Sénèque, Ambroise sait adapter rapidement à des fins d'exhortation et d'édification les œuvres spéculatives des Grecs, en laissant de côté les subtilités, indignes d'un Romain. Mais, cette fois, les sources […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ambroise-de-milan/#i_1356

ANGOISSE

  • Écrit par 
  • Jean BRUN
  •  • 2 548 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'angoisse et l'être-dans-le-monde »  : […] L'expérience de l'angoisse commence par cette stupor qui saisit saint Augustin lorsqu'il prend conscience qu'il est pour lui-même une grande question et non un ensemble de solutions qu'il n'aurait qu'à assumer en les faisant siennes. C'est pourquoi il écrit : « Je ne puis concevoir intégralement ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angoisse/#i_1356

ARTS POÉTIQUES

  • Écrit par 
  • Alain MICHEL
  •  • 5 918 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Poésie et théologie »  : […] par l'hymnodie. Avons-nous des arts poétiques religieux ? Pour trouver une réponse, il faut remonter très haut, jusqu'au De doctrina christiana de saint Augustin, et il faut le compléter par la Théologie mystique du pseudo-Denys l'Aréopagite et par son Traité des noms divins (vie s.). Deux idées majeures se dégagent. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arts-poetiques/#i_1356

AUGUSTINISME

  • Écrit par 
  • Michel MESLIN, 
  • Jeannine QUILLET
  •  • 5 573 mots

» est ambigu : il désigne en effet, non seulement la pensée authentique de saint Augustin telle qu'elle est entrée dans la doctrine de l'Église catholique, mais aussi l'histoire de la pensée augustinienne à travers les seize siècles qui nous séparent de sa formulation ; c'est-à-dire les développements féconds, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/augustinisme/#i_1356

AUTOBIOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Daniel OSTER
  •  • 7 550 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Autobiographie et mystique »  : […] Pareillement, la fascination d'Augustin pour le ego sum qui sum de l'Exode lui interdit de confier la connaissance de soi à nul autre qu'à Dieu « dont l'œil voit à nu l'abîme de l'humaine conscience » (Confessions, X […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autobiographie/#i_1356

BIBLE - L'inspiration biblique

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 4 579 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les Pères de l'Église : artisans et témoins de la doctrine chrétienne de l'inspiration »  : […] inspirées. Ils n'ont pas hésité à comparer l'Écriture à une lettre venue de la patrie du Père céleste, notre vraie patrie : c'est le cas de Jean Chrysostome, Augustin et Grégoire le Grand. Augustin fait de l'Écriture le « chirographe [scribe] de Dieu » et le « stylet du Saint-Esprit » (Confessions xii, 367). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bible-l-inspiration-biblique/#i_1356

CARTHAGE CONCILES DE

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 403 mots

Métropole de l'Afrique proconsulaire, étendant son autorité jusqu'à la Numidie et la Maurétanie, Carthage vit se réunir autour de ses évêques de nombreux conciles. Vers 220, Agrippinus réunit soixante-dix évêques qui refusent de reconnaître le baptême conféré par des hérétiques. À l'époque de Cyprien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conciles-de-carthage/#i_1356

CÉSAROPAPISME

  • Écrit par 
  • Jean GOUILLARD, 
  • Michel MESLIN
  •  • 5 402 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les deux pouvoirs »  : […] d'un désaccord momentané et non le résultat d'une réflexion approfondie sur les relations de l'Église et de l'État. Celle-ci fut entreprise par Augustin, évêque d'Hippone, lorsque les interprétations païennes de la prise de Rome par les Wisigoths le déterminèrent à écrire La Cité de Dieu. Sa position est absolue : il n'existe aucun lien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cesaropapisme/#i_1356

CHANOINES RÉGULIERS

  • Écrit par 
  • Patrice SICARD
  •  • 1 611 mots
  •  • 1 média

leur église. Dans la pauvreté volontaire, ils célébraient la liturgie et s'adonnaient au ministère pastoral. Ainsi saint Augustin (mort en 431), devenu évêque d'Hippone, voulut-il « avoir avec lui dans sa maison épiscopale un monastère de clercs ». Dès lors, à côté de la vie religieuse monastique, menée de façon érémitique ou communautaire et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chanoines-reguliers/#i_1356

CONVERSION

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 4 059 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Aspects religieux »  : […] y prend aussi le sens d'une nouvelle création, s'il est vrai que l'acte créateur originel était une initiative divine absolue. Augustin, dans ses Confessions (XIII), identifie le mouvement par lequel la matière créée par Dieu reçoit illumination et formation et se convertit vers Dieu, au mouvement par lequel son âme s'est arrachée au péché, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conversion/#i_1356

DÉCADENCE

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 9 962 mots

Dans le chapitre « Construction d'un modèle »  : […] En tant qu'histoire des jugements de Dieu, l'histoire doit être totalement acceptée. Pour saint Augustin, le réel doit être conçu comme un rationnel d'ordre divin. Le plan providentiel domine également la compilation de son disciple espagnol P. Orose, Historiarum adversus paganos : libri VII : la chute des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decadence/#i_1356

ESCHATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Michel HULIN
  •  • 6 358 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Dialectique de l'eschatologie chrétienne »  : […] Cependant, le retour tant attendu ne se produisant décidément pas, une tout autre eschatologie, à laquelle est attaché le nom de saint Augustin, allait se mettre en place pour plus d'un millénaire. On connaît les grands axes de ce système de l'« attente lointaine » qui, à partir du ve siècle, s'imposa peu à peu au détriment de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eschatologie/#i_1356

EUCHARISTIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JOSSUA
  •  • 7 121 mots

Dans le chapitre « L'unité du sacrifice »  : […] des croyants, non seulement celle des joies de la vie mais aussi des souffrances. Saint Augustin a exprimé admirablement cette unité du sacrifice : « Cette cité rachetée tout entière, c'est-à-dire l'assemblée et la société des saints, est offerte à Dieu comme un sacrifice universel par le grand prêtre qui, sous la forme d'esclave, est allé jusqu'à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eucharistie/#i_1356

EXISTENCE PHILOSOPHIES DE L'

  • Écrit par 
  • Jean WAHL
  •  • 6 149 mots
  •  • 2 médias

Quelques siècles plus tard, saint Augustin regarde Jésus un peu à la façon dont Platon considérait Socrate. En Jésus l'essence divine revêt, pour ainsi dire, l'existence mortelle. Saint Augustin préserve ce qu'on a pu appeler l'idéalisme platonicien, mais c'est de façon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-de-l-existence/#i_1356

FOI

  • Écrit par 
  • Edmond ORTIGUES
  •  • 10 468 mots

Dans le chapitre « La source de la foi chrétienne »  : […] et il n'aurait pu conserver son unité sans une forte institution. La légende des douze Apôtres (comme les douze tribus d'Israël) symbolise le principe sur lequel repose la doctrine de l'Église, à savoir que la plénitude de la révélation a été transmise par les Apôtres. « Le Seigneur, écrit saint Irénée, a donné à ses Apôtres toute la puissance de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foi/#i_1356

GRÂCE

  • Écrit par 
  • Georges CASALIS
  •  • 4 116 mots

Dans le chapitre « Augustin et le pélagianisme »  : […] Par la suite, en face de ces hérauts de la grâce que furent Tertullien au iiie siècle et saint Augustin au ive siècle, la spéculation se développe dans le but d'établir exactement quel est le rapport entre la grâce, de plus en plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grace/#i_1356

IDENTIFICATION

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 3 376 mots

Dans le chapitre « De l'identification imaginaire à l'identification symbolique »  : […] objet, le concern de Locke y trouvant son équivalent dans le « souci » (cura) de saint Augustin. « La force de l'amour est telle, nous dit un passage célèbre du De Trinitate, que les objets en lesquels l'âme s'est longtemps complu par la pensée et auxquels elle est devenue inhérente par la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/identification/#i_1356

IMAGINAIRE ET IMAGINATION

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 12 540 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les mondes imaginaires »  : […] enseignements de la recherche empirique moderne rejoignent une tradition classique, au seuil de laquelle survit la tradition augustinienne : « La force de l'amour est telle, lisons-nous au livre dixième du Traité de la Trinité, que ces objets en lesquels l'âme s'est longtemps complu par la pensée et auxquels elle s'est agglutinée à force du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imaginaire-et-imagination/#i_1356

JERPHAGNON LUCIEN (1921-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 313 mots

de Paul Veyne ou de Pierre Hadot, à lui consacrer une grande partie de son œuvre. Ce travail passe notamment par la figure centrale de saint Augustin (Saint Augustin, le pédagogue de Dieu, 2002 ; Augustin et la sagesse, 2006), et c'est sous la direction de Lucien Jerphagnon qu'est menée à bien la belle édition des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucien-jerphagnon/#i_1356

JUSTICE DISTRIBUTIVE

  • Écrit par 
  • Jean GAUDEMET
  •  • 810 mots

Cette justice ne consiste pas à « récompenser les bons et punir les méchants ». La notion fait intervenir l'idée d'une inégalité ou, plus exactement, d'une proportionnalité dans la « distribution » des biens, des récompenses ou des honneurs qui tient compte de la valeur de chacun. Particulièrement mise en évidence par Aristote […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/justice-distributive/#i_1356

JUSTICE SOCIALE

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 7 951 mots

Dans le chapitre « La mutation chrétienne de l'idée de justice »  : […] sens d'un recentrement sur Dieu, avec la conversion de la res publica en une communauté chrétienne. Chez Augustin, la justice est la pierre d'angle de la société civile ; et La Cité de Dieu (XIX, 13) reprend la définition cicéronienne de la république comme « multitude humaine rassemblée par une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/justice-sociale/#i_1356

JUSTIFICATION

  • Écrit par 
  • André DUMAS
  •  • 3 813 mots

Dans le chapitre « Théologie occidentale et théologie orientale »  : […] est devenue le débat classique de la théologie occidentale. Elle le doit surtout à Augustin. Dans sa lutte contre le moine breton Pélage, Augustin retrouve exactement les accents de Paul dans l'Épître aux Romains. Pélage soutenait que Dieu ne peut pas exiger l'impossible de l'homme : « Si l'homme le doit, il le peut ; s'il ne peut pas, il ne le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/justification/#i_1356

LATINES (LANGUE ET LITTÉRATURE) - La littérature chrétienne

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 6 338 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le genre apologétique »  : […] sagesse, la justice, le culte véritable, la vie bienheureuse ? Il préparait ainsi la voie à ce sommet de l'apologétique que représentent les vingt-deux livres de La Cité de Dieu d'Augustin. Pour répondre aux critiques païens qui prétendaient que les calamités récentes, et notamment la prise de Rome par Alaric, étaient la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/latines-langue-et-litterature-la-litterature-chretienne/#i_1356

LES AVEUX DE LA CHAIR (M. Foucault)

  • Écrit par 
  • Arianna SFORZINI
  •  • 1 108 mots

Dans le chapitre « L’invention chrétienne de la libido »  : […] Enfin, le dernier chapitre est consacré à la doctrine du mariage chez saint Augustin et à sa conception de la concupiscence, lesquelles constituent pour Foucault la grande matrice de la morale sexuelle occidentale. Il rappelle comment l’acte sexuel dans le mariage n’a pas, selon les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-aveux-de-la-chair/#i_1356

LIBERTÉ

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 11 646 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le surgissement de la subjectivité »  : […] Désormais, à la métaphysique de l'action finie succède la métaphysique du désir de Dieu. Ce tournant peut être reconnu chez saint Augustin, pour qui la voluntas se révèle, dans sa grandeur terrible, dans l'expérience du mal et du péché ; la liberté a le pouvoir de nier l'être, de « décliner » et de « défaillir », de se « détourner » de Dieu, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liberte/#i_1356

MALEBRANCHE NICOLAS (1638-1715)

  • Écrit par 
  • Ginette DREYFUS
  •  • 8 465 mots

Dans le chapitre « Les années de formation »  : […] distinctes qui nous les représentent selon leur essence intelligible. Descartes allait lui permettre de parfaire la métaphysique augustinienne des idées : ne déclarait-il pas plus tard que ce qui avait manqué à saint Augustin, c'était d'avoir appris de Descartes qu'on ne voit pas les corps en eux-mêmes ? Enfin, le principe dont se prévaut le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-malebranche/#i_1356

MANDOUZE ANDRÉ (1916-2006)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PETIT
  •  • 867 mots

La troisième séquence s'ouvre par la thèse monumentale que soutient André Mandouze à la Sorbonne en 1968, Saint Augustin. L'aventure de la raison et de la grâce, fruit d'une étude quotidienne de la pensée de ce Père de l'Église qui a duré plusieurs dizaines d'années. De son œuvre de théologien et d'historien on retiendra aussi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-mandouze/#i_1356

MANICHÉISME

  • Écrit par 
  • Henri-Charles PUECH
  •  • 15 291 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'expansion vers l'Ouest »  : […] ait été importée par l'un des douze apôtres de Mani, Adimantus (Addas). Son adoption par Augustin, « auditeur » de la secte pendant neuf ans environ (de 373 à 382), les controverses engagées plus tard par celui-ci avec Faustus, Fortunatus, Felix, les objections qu'il a prodiguées contre le dogme dualiste et les opinions de ses anciens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manicheisme/#i_1356

MATIÈRE

  • Écrit par 
  • Jacques GUILLERME, 
  • Hélène VÉRIN
  •  • 10 674 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Substance et apparence ; la transsubstantiation »  : […] avertissement de Lanfranc, pour qui l'Eucharistie est « un mystère qui ne peut être sainement examiné » – quand bien même saint Augustin avoue personnellement que, « si la foi n'est pas pensée, elle n'est rien » (De praedestinatione sanctorum). Or, à en croire Pietro Redondi, la tentative d'appréhender le Mystère et d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere/#i_1356

MONIQUE sainte (331 env.-387)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 478 mots

Née à Tagaste (Soukh-Ahras, Algérie) d'une famille chrétienne, Monique fut élevée sévèrement. Jeune, elle goûtait un peu trop le vin ; elle cessa quand une servante en colère lui reprocha d'être ivrogne. Elle fut mariée à un propriétaire de Tagaste, Patricius, peut-être affectueux, mais coléreux, autoritaire et infidèle. Elle avait vingt-deux ans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monique/#i_1356

OROSE (1re moitié Ve s.)

  • Écrit par 
  • Hervé SAVON
  •  • 1 595 mots

Dans le chapitre « La mission antipélagienne »  : […] des Barbares. Cette fuite réalisait inopinément un projet qu'il nourrissait depuis quelque temps : venir consulter Augustin, évêque d'Hippone, l'une des plus grandes autorités de l'Église d'Occident. Les problèmes qu'Orose venait soumettre au jugement de l'évêque d'Hippone concernaient deux doctrines hétérodoxes qui agitaient l'Espagne. Augustin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orose/#i_1356

PATRISTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 8 816 mots

Dans le chapitre « Traditions hébraïques et rhétorique gréco-romaine »  : […] comprennent pas, des idées ou des représentations helléniques. Le plus bel exemple en est Augustin qui, lisant dans la version latine du Psaume IV, 9 l'expression in idipsum, traduction d'une tournure hébraïque qui veut simplement dire « sur le moment » ou « aussitôt », y découvre un nom de Dieu, tout inspiré de la métaphysique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patristique/#i_1356

PÉCHÉ ORIGINEL

  • Écrit par 
  • André-Marie DUBARLE, 
  • André DUMAS
  •  • 6 927 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Saint Augustin »  : […] Le premier à avoir employé l'expression, saint Augustin (354-430) a joué un rôle décisif dans la formulation classique de la doctrine du péché originel. On est allé jusqu'à le considérer comme le père de cette doctrine. Il est certain, au moins, qu'il en a donné une systématisation personnelle, qu'il en a cherché les preuves dans l'Écriture et les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peche-originel/#i_1356

PÉLAGIANISME

  • Écrit par 
  • Michel MESLIN
  •  • 3 142 mots

Dans le chapitre « La seconde querelle pélagienne (418-432) »  : […] Au centre de la longue polémique qui oppose Augustin à Julien d'Eclane se trouve le problème du mariage. En effet, c'est par une glorification optimiste de ce dernier que Julien espère ruiner logiquement la thèse de l'existence du péché originel que soutient l'évêque d'Hippone. Il s'acharne contre l'idée, qu'il croit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pelagianisme/#i_1356

PRÉDESTINATION

  • Écrit par 
  • André DUMAS
  •  • 2 877 mots

Dans le chapitre « Les Pères de l'Église, le Moyen Âge et la Réforme »  : […] Jusqu'à saint Augustin, le thème de la prédestination reste peu développé, en particulier dans la théologie orientale, plutôt axée sur la déification. Il fallait lutter contre le fatalisme du manichéisme, insister sur la liberté de la nature humaine restaurée par Christ, donc ne pas risquer de confondre la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/predestination/#i_1356

PROGRÈS

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 8 635 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sens et histoire »  : […] Il revient à Henri Irénée Marrou d'avoir dégagé, en même temps que les conséquences de cette dissociation, le rôle que saint Augustin a joué dans la constitution d'une philosophie de l'histoire centrée sur l'idée de progrès. La comparaison de toute la suite des générations à un seul homme qui « de l'enfance à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/progres/#i_1356

RELIGIEUSE CHRÉTIENNE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques PORTE, 
  • Edith WEBER
  •  • 6 049 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les origines »  : […] Quoi qu'il en soit, saint Augustin (354-430) définit la fonction même de la musique. Pour atteindre à l'émotion recueillie, à « l'approfondissement du silence en soi », il est nécessaire de chanter dans l'esprit, dans le cœur. La musique ne doit pas se substituer à Dieu, mais, comme le théoricien le note dans son traité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-religieuse-chretienne/#i_1356

RÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • François CHÂTELET
  •  • 4 248 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Rompre pour rétablir »  : […] qu'il se peut, ce « bonheur » perdu. Voilà un schéma que la philosophie de l'histoire chrétienne, de saint Augustin à Bossuet et aux apologistes du xixe siècle, a accepté et développé : l'histoire de la « cité des hommes » ne fait qu'exprimer indirectement, voire contradictoirement, le devenir de la seule vraie Cité, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution/#i_1356

SCEPTICISME

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DUMONT
  •  • 7 747 mots

Dans le chapitre « Christianisme et scepticisme »  : […] aux Grecs et à avoir en quelque sorte vécu de nouveau l'expérience du doute est saint Augustin. Une grande part de son œuvre est consacrée à une mise en lumière des raisons qu'on pourrait avoir de mettre les connaissances humaines en doute. Le dialogue Contre les Académiciens contient dans sa troisième partie toute la matière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scepticisme/#i_1356

SUPERSTITION

  • Écrit par 
  • Sylvain MATTON
  •  • 5 391 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le mot et son histoire : de l'Antiquité au Moyen Âge »  : […] ii, 5 sq.). Parmi les textes patristiques traitant de la superstition, ceux de saint Augustin jouèrent naturellement un rôle capital dans l'Occident médiéval. L'évêque d'Hippone range dans la superstition : l'idolâtrie, l'évocation des démons, les arts magiques, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/superstition/#i_1356

TERRE ÂGE DE LA

  • Écrit par 
  • Pascal RICHET
  •  • 5 141 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les fossiles, marqueurs du temps »  : […] Mais un problème épineux apparut quand, comme le fit saint Augustin (354-430), on constata que des âges systématiquement moins élevés étaient tirés de la Vulgate, la traduction latine de la Bible, plutôt que des Septante, la version grecque produite à Alexandrie au iii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/age-de-la-terre/#i_1356

THÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY, 
  • Claude GEFFRÉ, 
  • Jacques POULAIN
  •  • 13 334 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'origine du mot »  : […] la richesse de l'oikonomia des Pères grecs. Dans l'Occident chrétien, le mot « théologie » fut long à s'acclimater. Saint Augustin l'utilise bien pour désigner l'enseignement sur Dieu (ratio sive sermo de Divinitate), mais, quand il s'agit du discours sur l'ensemble des dogmes chrétiens, il préfère parler de doctrina […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theologie/#i_1356

THOMAS D'AQUIN saint (1224 ou 1225-1274)

  • Écrit par 
  • Marie-Dominique CHENU
  •  • 4 372 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La raison théologique »  : […] surprenant pour beaucoup et, dès ce moment, contesté sous l'influence alors dominante de la théologie de saint Augustin, beaucoup plus sensible à la détresse de l'homme et à la faiblesse de la raison, en tout cas, polarisée par une nécessaire référence aux « idées » divines, non sans dommage pour l'autonomie des réalités terrestres. Ce fut là […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-d-aquin/#i_1356

VERTU

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 4 480 mots

Dans le chapitre « La vertu créatrice »  : […] éviter : elle est plutôt de ne pas avoir à les éviter. » Aussi – dans un autre registre – saint Augustin déclare-t-il à propos des philosophes que leur illusion réside dans la croyance où ils sont d'être responsables de leur vertu, alors qu'il importe avant tout de « demander » au Seigneur ce que seul il est apte à faire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vertu/#i_1356

VINCENT DE LÉRINS saint (mort av. 450)

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 471 mots

Prêtre et moine d'origine gauloise du monastère de l'île de Lérins, au large de Cannes, saint Vincent de Lérins est mort avant 450. Il est l'auteur d'un recueil d'extraits théologiques d'Augustin (retrouvé et publié par J. Madoz en 1940) et surtout, sous le pseudonyme de Peregrinus, du célèbre Commonitorium […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vincent-de-lerins/#i_1356

VOLONTÉ

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 8 783 mots

Dans le chapitre « Le contexte « théologique » : Augustin »  : […] du monde » appartient l'appréhension de la volonté comme infinie. La métaphysique aristotélicienne de l'action finie s'enrichit d'une métaphysique du désir de Dieu. Ce tournant peut être reconnu chez saint Augustin. Avec lui, la voluntas se révèle dans sa grandeur terrible, dans l'expérience du mal et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volonte/#i_1356

ZWINGLI HULDRYCH (1484-1531)

  • Écrit par 
  • Jacques Vincent POLLET
  •  • 7 188 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La pensée religieuse de Zwingli »  : […] des Pères grecs, cultivés à la suite d'Érasme (Origène, Cappadociens), à celle de saint Augustin, et cela sous l'influence de Luther, laquelle fut sur lui plus considérable qu'on ne le croit généralement. Parallèlement, il a modifié sa sotériologie : le salut dépend moins de l'effort humain ou de l'illumination divine que de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huldrych-zwingli/#i_1356

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel MESLIN, « AUGUSTIN saint (354-430) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/augustin/