EXPLORATIONS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les grands voyages de découverte et d'exploration sont liés à la conjonction de volontés et de moyens techniques. Il faut les navires, les marins entraînés, les armateurs officiels ou privés, une volonté politique, mais avant tout des motifs assez puissants pour rompre les amarres, quitter la sûreté des quais pour l'inconnu et ses risques.

Les motifs et mobiles sont nombreux, souvent entremêlés, à la fois individuels et collectifs. Pour l'homme toujours se retrouvent le goût de l'aventure, la curiosité, le désir des ruptures et de l'évasion, l'attrait de la gloire et la cupidité. Mais ces pulsions sont mobilisées, orientées et renforcées par les grands mouvements de la psychologie collective, de la mentalité d'un groupe et d'une époque : défense et propagation de la foi, recherche de l'or, des épices, esprit scientifique ou romantique, poussée de l'impérialisme colonial.

Pour chaque siècle, l'un ou l'autre de ces motifs l'emporte et, sans que les autres soient absents, donne une tonalité particulière aux différentes grandes phases des explorations.

Tenter d'analyser les principales motivations implique de rappeler et de rapprocher les permanences et les novations. Du passé, l'histoire jamais ne perd rien entièrement, toute mutation est toujours préparée longuement par de menues transformations, de légères adaptations dont brusquement le poids accumulé ouvre une nouvelle époque.

Les motifs religieux

Dans la société du bas Moyen Âge, surtout dans l'Algarve et en Andalousie, la religion domine toutes les activités, imprègne toutes les mentalités. Les grands voyages de découverte commencent à l'issue de sept siècles d'affrontements entre la chrétienté et l'islam. Croisades et reconquista, conversions et émigrations de la foi, jeu des rivalités sociales et économiques : l'épreuve de force entre la Croix et le Croissant a ponctué la vie ibérique. L'Europe entière, sans doute, a été [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 21 pages






Écrit par :

Classification


Autres références

«  EXPLORATIONS  » est également traité dans :

AFRIQUE (Histoire) - De l'entrée dans l'histoire à la période contemporaine

  • Écrit par 
  • Hubert DESCHAMPS, 
  • Jean DEVISSE, 
  • Henri MÉDARD
  •  • 9 664 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « À la découverte de l'Afrique intérieure »  : […] Les Européens n'avaient fréquenté que les côtes ; le large mouvement de curiosité scientifique du xviii e  siècle, qui avait poussé aux grands voyages maritimes, favorise désormais leur découverte de l'Afrique intérieure. L'African Association, fondée par sir Joseph Banks, ancien compagnon de Cook, y envoie en 1795 Mungo Park, qui, de Gambie, parvient au Niger à Ségou. Dans un second voyage, en 18 […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Histoire) - Découverte

  • Écrit par 
  • Marianne MAHN-LOT
  •  • 4 812 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le premier tour du monde »  : […] Voici quelques étapes de la connaissance du littoral. 1499 : Ójeda, servant de pilote à Vespucci, longe la côte du Venezuela. 1500 : Yañez Pinzón va du cap San Roque (4 0 lat. sud) à Pernambouc (8 0 sud). À peu près au même moment, le Portugais Cabral, parti de Lisbonne pour l'Inde, est jeté par les vents sur la côte du Brésil et la descend jusqu'à 17 0 sud. Cette énorme portion du continent Su […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Histoire) - Amérique espagnole

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BERTHE
  •  • 21 932 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « L'ère des conquistadores »  : […] Les tentatives de mise en valeur des Antilles ne freinent nullement les nouveaux voyages de découverte. On sait que Colomb poursuit obstinément sa conquête du Cathay, jusqu'en 1504, à travers la Méditerranée américaine, entre le Honduras et les bouches de l'Orénoque. De 1498 à 1520, plusieurs expéditions maritimes parcourent l'Atlantique central et méridional (Ójeda, Bastidas, Vespucci, Yáñez Pin […] Lire la suite

AMUNDSEN ROALD (1872-1928)

  • Écrit par 
  • Jean-Marcel CHAMPION
  •  • 554 mots
  •  • 2 médias

Explorateur norvégien. Fils d'un petit armateur, Roald Amundsen se destine d'abord à la médecine avant d'être saisi d'une vocation irrésistible pour l'exploration polaire. En 1893, il s'engage comme simple matelot sur un phoquier et, de 1897 à 1899, il participe à l'expédition antarctique d'Adrien de Gerlache en qualité de second du Belgica . Sa carrière d'explorateur s'ordonne autour de trois gra […] Lire la suite

NOUVEAU MONDE CHRONIQUES DU

  • Écrit par 
  • Jacques LAFAYE, 
  • Itamar OLIVARES
  •  • 3 658 mots
  •  • 7 médias

La découverte du Nouveau Monde a été considérée, à juste titre, comme le fait le plus marquant de l'histoire de l'expansion européenne au-delà des mers. Dès le début, l'importance de cet événement, ainsi que les différentes étapes de l'occupation du sol américain ont été perçues à leur juste mesure par les acteurs et les contemporains les plus renommés de cette geste singulière. En conséquence, ce […] Lire la suite

ANTARCTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Edmond JOUVE, 
  • Jean JOUZEL, 
  • Gérard JUGIE, 
  • Claude LORIUS
  •  • 16 430 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Les expéditions individuelles »  : […] Une vieille tradition, héritée des Grecs, voulait que le district polaire austral fût occupé par un vaste continent, dont Magellan, lors de son voyage autour du monde, pensait avoir vu l'extrême avancée en doublant la Terre de Feu. On vécut longtemps sur cette erreur, sans que ce continent mythique ait attiré beaucoup de curiosité. La première expédition officielle pour la recherche de la « Terre […] Lire la suite

ARCTIQUE OCÉAN

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL, 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 2 830 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Histoire de l'exploration »  : […] C'est vers le xvi e  siècle que des explorations méthodiques ont été entreprises pour découvrir des routes nouvelles vers l'Orient soit par le passage du Nord-Est (en contournant l'Eurasie), soit par le passage du Nord-Ouest (en contournant l'Amérique). C'est celui-ci que cherchait, en 1497, Jean Cabot sur les côtes du Labrador. Mais bien que John Davis ait atteint, dès 1587, la latitude 72 0 nor […] Lire la suite

ATLANTIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jacques GODECHOT, 
  • Clément THIBAUD
  •  • 13 632 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les voyages des Portugais »  : […] Or bateaux et techniques nautiques font de grands progrès entre le xiii e et le xv e  siècle. Pendant ce temps, les relations maritimes par cabotage relient ces deux grands centres du commerce que sont la Méditerranée et la Baltique. Sur le plan technique, on passe de la barque viking, longue et étroite, au lourd et massif kogge puis au galion et à la caravelle, très larges par rapport à leur lo […] Lire la suite

AUSTRAL OCÉAN ou OCÉAN GLACIAL ANTARCTIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 3 791 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Histoire de l'exploration »  : […] En dehors de quelques incursions de Francis Drake dans les eaux du détroit qui porte son nom, au sud du cap Horn, à la fin du xvi e  siècle, et du voyage au cours duquel le Malouin Jean-Baptiste Bouvet de Lozier découvrit, en 1739, les îles qui portent son nom, l'océan Austral n'a été pénétré que vers 1770, par les explorations presque simultanées de James Cook (1768-1771 et 1772-1775), du Maloui […] Lire la suite

BARTH HEINRICH (1821-1865)

  • Écrit par 
  • Bernard NANTET
  •  • 451 mots

À trente ans, le géographe allemand Heinrich Barth, qui parlait anglais, français, espagnol, italien et arabe, avait visité plusieurs pays du Proche-Orient, la Tunisie et la Libye. L'explorateur anglais James Richardson, chargé par des sociétés protestantes anglaises d'étudier la piste de Tripoli au Soudan, ne trouvant aucun compatriote pour l'accompagner, fit appel à Barth et à Adolf Overweg, un […] Lire la suite

BATHYSCAPHE

  • Écrit par 
  • Alain BOULAIRE
  •  • 224 mots

Premier véhicule d'exploration sous-marine, le bathyscaphe – mot forgé à partir du grec bathus , signifiant profond, et scaphé , barque – a été imaginé dès 1905 par Auguste Piccard (1884-1962). Ce dernier, à partir de ses travaux sur les aérostats qui lui avaient permis d'atteindre l'altitude de 15 781 mètres dès 1931 avec le F.N.R.S. (Fonds national de la recherche scientifique belge), met au poi […] Lire la suite

BÉRING MER DE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  • , Universalis
  •  • 1 607 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Exploration »  : […] Le détroit de Béring et la mer de Béring furent probablement explorés pour la première fois en 1648 par des bateaux russes placés sous le commandement de Semyon Dezhnev. Le détroit et la mer doivent leur nom à Vitus Béring (1681-1741), capitaine danois qui fut enrôlé dans la marine russe par Pierre le Grand en 1704. Le 5 février 1725, Béring appareillait pour sa première expédition. Il s'engagea […] Lire la suite

BOUGAINVILLE LOUIS ANTOINE comte de (1729-1811)

  • Écrit par 
  • Jean-Marcel CHAMPION
  •  • 422 mots
  •  • 1 média

Navigateur français. Après des études scientifiques et littéraires, Bougainville débute dans la carrière des armes comme officier de l'armée de terre et participe à la défense du Canada sous les ordres de Montcalm, dont il est l'aide de camp (1756-1760). La paix revenue, il entre dans la marine et est nommé capitaine de vaisseau en 1763. Il tente alors d'établir une colonie dans les îles Malouines […] Lire la suite

BOUGAINVILLE À TAHITI

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 193 mots
  •  • 1 média

Le 5 décembre 1766, Bougainville partait de Brest à bord de la frégate La Boudeuse pour effectuer ce qui allait devenir le quatorzième voyage autour du monde, le premier réalisé de façon officielle et scientifique par un Français. Au-delà du relevé précis des côtes auxquelles il aborda, Bougainville dut sa célébrité au séjour de La Boudeuse à Tahiti, en avril 1768. L'île, qui avait été découvert […] Lire la suite

BRAZZA PIERRE SAVORGNAN DE (1852-1905)

  • Écrit par 
  • Jean-Marcel CHAMPION
  •  • 437 mots
  •  • 1 média

Explorateur et colonisateur français, d'origine italienne. Élève de l'École navale à titre étranger (1868), Pierre Savorgnan de Brazza prend part à la guerre de 1870-1871 dans la marine française et demande sa naturalisation qu'il obtiendra en 1874. À l'issue d'une croisière au large des côtes du Gabon (1873-1874), il sollicite et obtient l'autorisation d'explorer l'Ogooué. Au cours d'une première […] Lire la suite

BURTON sir RICHARD FRANCIS (1821-1890)

  • Écrit par 
  • Alfred FIERRO
  •  • 347 mots
  •  • 1 média

Après avoir fait des études à Trinity College, à Oxford, Richard Francis Burton s'engage dans l'armée dès qu'éclate la première guerre afghane, en 1842, et part pour l'Inde. Mais ses activités militaires sont totalement éclipsées par ses études. Il apprend le hindī, le gujerātī, le mahratte, le sindhī, le pendjābī, le persan, le pachto, le sanskrit et l'arabe. Il s'initie en même temps aux culture […] Lire la suite

BYRD RICHARD EVELYN (1888-1957)

  • Écrit par 
  • Francis D. OMMANNEY
  • , Universalis
  •  • 818 mots

Officier de marine américain, pionnier de l'aviation et explorateur polaire, né le 25 octobre 1888 à Winchester (Virginie), mort le 11 mars 1957 à Boston. À sa sortie de l'école des officiers de la marine américaine en 1912, Richard Evelyn Byrd apprend à piloter à la base aérienne de Pensacola (Floride). Après avoir servi la marine avec distinction pendant la Première Guerre mondiale, il invente d […] Lire la suite

CAILLIÉ RENÉ (1799-1838)

  • Écrit par 
  • Alfred FIERRO
  •  • 434 mots

Après une enfance passée à Rochefort, où son père est détenu au bagne pour vol, René Caillié, apprenti cordonnier attiré par l'aventure, s'embarque en 1816 pour le Sénégal comme domestique ; il quitte ensuite Saint-Louis pour la Guadeloupe, où il reste six mois, avant de revenir en France. À la fin de 1818, il est de nouveau à Saint-Louis et, l'année suivante, il fait partie de la caravane qui por […] Lire la suite

CARTIER JACQUES (1491-1557)

  • Écrit par 
  • André VACHON
  •  • 1 503 mots
  •  • 1 média

Le plus grand mérite de Jacques Cartier reste la découverte du Saint-Laurent . Voie extraordinaire de pénétration, ce fleuve, dont on ne soupçonnait même pas l'existence, ouvrait à la France le cœur d'un continent. C'était probablement la découverte la plus importante, en Amérique, depuis celle de Colomb. Elle rendait possible, en tout cas, la venue de Champlain et la fondation d'un royaume frança […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Louis MIÈGE, « EXPLORATIONS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/explorations/