JÉSUS ou JÉSUS-CHRIST

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Adoration des Mages, P. P. Rubens

Adoration des Mages, P. P. Rubens
Crédits : Musée des Beaux-Arts, Lyon

photographie

-200 à 200 apr. J.-C. La loi romaine

-200 à 200 apr. J.-C. La loi romaine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Christ guérisseur, Bible latine

Christ guérisseur, Bible latine
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Christ en Soleil de justice

Christ en Soleil de justice
Crédits : British Library/ AKG

photographie

Tous les médias


Il est peu de personnages historiques dont l'influence sur l'histoire de l'humanité ait été aussi grande que celle de Jésus, eu égard à la durée exceptionnellement courte de sa prédication. Il n'a pas fondé de religion et sa vie n'est en rien comparable à celle du Bouddha, de Confucius ou de Mahomet dont l'activité s'exerça durant des années. Et pourtant, depuis deux mille ans, son enseignement est sans cesse repris et commenté par ses fidèles, sa personne vénérée comme celle du Fils de Dieu, la foi en lui annoncée en toutes les langues de la terre. Les non-chrétiens et les adversaires même du christianisme reconnaissent en lui une personnalité hors de pair et chacun interprète son œuvre et son message en fonction de ses options philosophiques ou politiques. Jésus est tour à tour présenté comme un moraliste, un maître à penser, un idéaliste un peu rêveur, un messager du socialisme ou un révolutionnaire. Le personnage historique a depuis longtemps donné naissance au mythe. Cela est d'autant plus normal que Jésus n'a rien écrit. Les Évangiles, qui sont notre seule source documentaire, ne sont pas des biographies de Jésus, ni un compte rendu de ses discours, mais un témoignage de la foi des premiers chrétiens (cf. évangiles). S'ils font constamment référence à des événements de la vie de Jésus, s'ils rapportent ses paroles, c'est sous la forme d'une prédication, d'une annonce du Christ. Aussi bien les faits que l'historien peut avancer concernant la vie de Jésus se réduisent-ils à peu de chose. Originaire d'une province obscure de l'Empire romain, il a sans doute une trentaine d'années lorsqu'il commence un ministère public, d'abord dans l'entourage de Jean-Baptiste, qu'il quitte bientôt pour aller prêcher en Galilée, sa patrie, où il recrute des disciples. Son enseignement, enraciné dans la tradition religieuse et scripturaire juive, est pourtant marqué d'une autorité particulière. Il ne commente pas les Écritures et n'ergote pas sur les articles de la Loi, comme le font les rabbis pharisiens, mais parle comme un prophète inspiré, an [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 32 pages




Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études (Ve section, sciences religieuses)
  • : théologien, docteur en théologie, doyen de la faculté de théologie de l'Institut catholique de Paris
  • : agrégé de l'université, docteur ès lettres, directeur de recherche émérite au C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  JÉSUS ou JÉSUS-CHRIST  » est également traité dans :

PRÉDICATION ET PROCÈS DE JÉSUS

  • Écrit par 
  • Jean-Urbain COMBY
  •  • 206 mots
  •  • 1 média

Les Évangiles de l'enfance (Matthieu et Luc) situant la naissance de Jésus au temps du roi Hérode, mort en 4 avant notre ère, conduisent à placer cette naissance en 7 ou 5 avant le comput chrétien officiel. L'Évangile de Luc (III, 1) date la prédication de Jean-Baptiste de la quinzième année de Tibère (27-28 de notre ère), et présente la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/predication-et-proces-de-jesus/#i_3666

AARON

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 385 mots
  •  • 1 média

On ne sait guère d'où vient le nom d'Aaron, peut-être d'Égypte comme celui de Moïse, dont, selon la Bible, Aaron aurait été le frère. Les traditions le concernant doivent être soumises à la critique et bien discernées l'une par rapport à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aaron/#i_3666

ABEL

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 354 mots

Selon le Livre de la Genèse, Abel, le berger, était le second fils d'Adam et d'Ève. Il fut tué par son aîné, Caïn, l'agriculteur, son sacrifice ayant été agréé par Dieu et celui de son frère refusé (iv, 1-9). Il semble qu'il ne faille plus retenir l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abel/#i_3666

AGNEAU SYMBOLISME DE L'

  • Écrit par 
  • Jacques PONS
  •  • 864 mots

Il n'y a guère lieu de distinguer entre les termes « moutons », « brebis » et « agneaux », qui traduisent presque au hasard, en grec et en latin, les nombreux mots hébreux désignant le bétail ovin. De même, la présence d'un chevreau au lieu d'un agneau dans l'imagerie chrétienne primitive était sans doute non intentionnelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolisme-de-l-agneau/#i_3666

ANDRÉ saint (mort vers 60-70)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 345 mots

saint Luc), il est rapporté que Pierre et André sont appelés par Jésus alors qu'ils jettent leurs filets dans la mer. Le Christ les enjoint de le suivre et leur promet de faire d'eux des pêcheurs d'hommes. André est au nombre de ceux, avec Pierre, Jacques et Jean, qui interrogent Jésus sur les signes de la fin du monde sur le mont des Oliviers, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre/#i_3666

ANTÉCHRIST

  • Écrit par 
  • Hervé SAVON
  •  • 1 187 mots
  •  • 1 média

C'est dans un texte du Nouveau Testament — la première Épître de Jean (fin ier/déb. iie s.) — qu'apparaît pour la première fois le mot grec antichristos, dont le français « antéchrist » est le calque imparfait. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antechrist/#i_3666

APOCALYPTIQUE & APOCRYPHE LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Jean HADOT, 
  • André PAUL
  •  • 9 992 mots

Dans le chapitre « La littérature apocalyptique »  : […] culturellement et chronologiquement immédiat, l'annonce par le prophète apocalyptique Jésus de Nazareth de l'avènement du « Royaume des cieux » ne pouvait qu'apporter, sous la forme d'une synthèse quasi parfaite des représentations acquises, la réponse la plus opportune et la plus juste à l'attente « visionnaire » des contemporains. La réussite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litteratures-apocalyptique-et-apocryphe/#i_3666

ARAMÉENS

  • Écrit par 
  • R.D. BARNETT
  •  • 1 903 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Écriture et langue »  : […] du peuple, l'hébreu étant réservé au clergé, aux fonctionnaires, aux membres de la classe supérieure. Jésus et les Apôtres parlaient l'araméen ; en même temps que la Bible en hébreu ont circulé des traductions en araméen (Targums). L'araméen populaire n'a subsisté au cœur des temps modernes que dans quelques villages isolés près de Damas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arameens/#i_3666

ASCENSION DE JÉSUS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 878 mots

Ultime apparition de Jésus relatée par les Actes des Apôtres (i, 9-11), l'Ascension désigne le moment où le Christ est « enlevé » au ciel le quarantième jour après sa résurrection. Les Actes rapportent que ce même jour, en présence des apôtres réunis sur le mont des Oliviers, Jésus s'éleva vers le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ascension-de-jesus/#i_3666

BALDR

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 997 mots

Dans le panthéon nordique, le dieu Ase (appelé Baldr) détonne. Fils d'Ódhinn et de Frigg, aimable, pur, équitable, il impressionne par sa douceur, sa sagesse, sa miséricorde et sa serviabilité, toutes qualités qui ne correspondent pas exactement à ce qu'on peut savoir de l'éthique nordique ancienne, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baldr/#i_3666

BAPTÊME

  • Écrit par 
  • Louis-Marie CHAUVET, 
  • Jean DANIÉLOU
  •  • 3 429 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Baptême chrétien »  : […] C'est le rite johannique du baptême comme signe de pénitence que Jésus a transformé en rite significatif du don de l'Esprit saint. Cela apparaît déjà dans le baptême de Jésus par Jean. Par ce baptême, Jésus a voulu ratifier la mission du Baptiste et en même temps y mettre fin. L'effusion de l'Esprit sur Jésus après ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bapteme/#i_3666

BERNANOS GEORGES (1888-1948)

  • Écrit par 
  • Michel ESTÈVE
  •  • 2 871 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le romancier du visible et de l'invisible »  : […] Son catholicisme repose avant tout sur le Christ, et sa vision du monde se révèle, par essence, « christique ». Que faut-il entendre par ce terme ? Une vision du monde selon laquelle la réalité première est le Christ, source même de la connaissance de Dieu et de nous-même, comme de l'épanouissement de l'homme. Une vision du monde selon laquelle le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-bernanos/#i_3666

BIBLE - Les livres de la Bible

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SANDOZ
  •  • 7 688 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les premiers écrits chrétiens »  : […] Après l'événement de la Pentecôte, qui suit la mort et la résurrection de Jésus de Nazareth, ses disciples, continuant à participer à la vie cultuelle juive, conservent et transmettent oralement le souvenir de la vie et de l'enseignement du maître. Le message qu'ils propagent rapidement dans l'est du bassin méditerranéen ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bible-les-livres-de-la-bible/#i_3666

BIBLE - Bible et archéologie

  • Écrit par 
  • Pierre BORDREUIL, 
  • Arnaud SÉRANDOUR
  •  • 7 876 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les ossuaires »  : […] Reste que la probabilité que Jésus ait eu des « frères » est loin d'être nulle. Le Nouveau Testament lui attribue quatre « frères », Jacques, Joseph, Simon et Jude, ainsi que des « sœurs » en nombre indéterminé (Matthieu, xiii, 54-56 ; Marc, vi, 2-3), mais ces témoignages ne sont pas sans ambiguïté. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bible-bible-et-archeologie/#i_3666

BULTMANN RUDOLF (1884-1976)

  • Écrit par 
  • André MALET
  •  • 2 306 mots

Dans le chapitre « L'historien et le théologien »  : […] raison très simple qu'il n'y a pas de Dieu. Bultmann, lui, non seulement croit en Dieu, mais professe que Jésus de Nazareth est l'unique révélation de Dieu. Seulement cette incarnation de Dieu est si réelle qu'elle ne se manifeste pas par des miracles. Elle est totalement invisible pour qui n'a pas la foi : Jésus est le pur incognito de Dieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-bultmann/#i_3666

CARPOCRATE & CARPOCRATIENS

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 410 mots

On ne connaît pratiquement rien de Carpocrate, gnostique alexandrin du iie siècle et fondateur de la secte des carpocratiens. Les documents anciens rapportent qu'il avait pour femme une certaine Alexandrie, de qui il eut un fils, Épiphane, mort à dix-sept ans après avoir composé un traité, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carpocrate-et-carpocratiens/#i_3666

CÉLIBAT RELIGIEUX

  • Écrit par 
  • André BAREAU, 
  • Jacques POHIER
  •  • 7 030 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Sacerdoce et laïcat »  : […] il est la seule à la présenter comme une participation au sacerdoce d'un unique prêtre, Jésus-Christ, qui a une fois pour toutes par sa mort offert le sacrifice de louange et de réconciliation et réalisé la médiation parfaite entre Dieu et les hommes, du fait qu'étant lui-même Dieu et homme il incarne et réalise la rencontre parfaite de Dieu et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celibat-religieux/#i_3666

CHRIST CORPS MYSTIQUE DU

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 250 mots

Parmi les nombreuses images dont les chrétiens se servent pour décrire l'Église, trois ont une particulière importance : celle de « peuple de Dieu le Père », celle de « corps mystique du Christ » et celle de « temple de l'Esprit saint ». Elles renvoient, en effet, au mystère du Dieu unique, Père, Fils et Saint-Esprit, de qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corps-mystique-du-christ/#i_3666

CLÉMENT D'ALEXANDRIE (140 env.-env. 220)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 2 917 mots

Dans le chapitre « La Raison et le Christ »  : […] aucun scrupule à le faire. C'est qu'il est persuadé de l'identité de la Raison et du Christ. C'est la même Raison qui a inspiré les philosophes et qui, s'incarnant dans le Christ, a parlé par sa bouche. Seulement, les philosophes ne possédaient la Raison que d'une manière fragmentaire, conjecturale et obscure ; le chrétien, au contraire, possède, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clement-d-alexandrie/#i_3666

DAVID (env. -1000)

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 1 826 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La tradition chrétienne sur David »  : […] Jésus-Messie est fils de David, d'où la naissance à Bethléem de Jésus de Nazareth ; d'où la généalogie davidique du père putatif de Jésus, Joseph (Matth., i), d'où les derniers mots de Jésus en croix : « Mon Dieu, mon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david/#i_3666

DAVID FILS DE

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 496 mots

Titre messianique juif devenu chrétien par le truchement des Évangiles. Il équivaut à « Messie », avec un accent très fort mis sur la royauté. Dans l'Ancien Testament, les grands textes messianiques sont associés à des figures royales ; c'est le cas de l'oracle de Balaam (Nb., xxiv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fils-de-david/#i_3666

DIEU - L'affirmation de Dieu

  • Écrit par 
  • Claude GEFFRÉ
  •  • 7 985 mots

Dans le chapitre « Continuité et nouveauté de la révélation de Dieu »  : […] Il serait faux d'opposer le Dieu-Père de Jésus-Christ au Dieu de l'Ancien Testament, mais il ne faut pas non plus sous-estimer l'originalité du visage de Dieu dans le Nouveau Testament. La révélation sur Dieu est inséparable d'une découverte de la vérité du rapport religieux entre l'homme et Dieu. Au terme de l'histoire du salut, dans l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dieu-l-affirmation-de-dieu/#i_3666

DIEU FILS DE

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 615 mots
  •  • 2 médias

L'origine de la notion et du titre Fils de Dieu est à chercher dans les anciennes religions orientales. Dans la mythologie antique, l'expression « fils de dieu » désignait les dieux fils d'une divinité plus importante : en Phénicie, Baal et Mot étaient fils de El, le dieu suprême ; en Babylonie, Sin était fils d'Anu ; ou bien les demi-dieux ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fils-de-dieu/#i_3666

DIMANCHE DES RAMEAUX ET DE LA PASSION

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 415 mots

Fête chrétienne mobile, le dimanche des Rameaux précède celui de Pâques et marque le début de la semaine sainte. Il commémore l'entrée triomphale de Jésus à Jérusalem, épisode relaté par les Évangiles (Matth. xxi, 1-10 ; Marc xi, 1-10 et Luc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dimanche-des-rameaux-et-de-la-passion/#i_3666

DU SERF ARBITRE, Martin Luther - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacques-Noël PÉRÈS
  •  • 975 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La question du salut »  : […] et les passages plus clairs et simples à saisir suppléent ce qui reste incompris. S'il en va ainsi, c'est que l'Écriture tout entière a un principe d'unité, qui est son sujet par excellence, et ce sujet, c'est le Christ, qui doit être prêché et retenu dans le cœur de quiconque écoute cette prédication, qui est l'annonce de la grâce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/du-serf-arbitre/#i_3666

ÉBIONITES

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 347 mots

Terme qui dérive de l'hébreu ebion (« pauvre ») et qui désigne les membres d'une secte judéo-chrétienne issue de la première communauté chrétienne de Jérusalem, réfugiée en Transjordanie en 66-67. Plutôt qu'une secte historiquement et doctrinalement bien définie, on doit voir en elle un mouvement qui, sous la pression d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ebionites/#i_3666

ECCLÉSIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 5 754 mots

Dans le chapitre « La fondation de l'Église »  : […] admettent-ils généralement aujourd'hui que la constitution de la communauté primitive remonte à la personne et à l'activité de Jésus. Pour certains, il est vrai (ainsi W. G. Kümmel, R. Bultmann), ce n'est pas la personne de Jésus, mais l'action divine en lui qui est à l'origine historique de l'Église : Jésus lui-même n'aurait pas procédé à son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecclesiologie/#i_3666

ENFERS ET PARADIS

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT, 
  • Mircea ELIADE
  •  • 6 319 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le Christ, vainqueur de l'Enfer »  : […] Le Dieu fait homme va chercher l'humanité au lieu symbolique de sa plus grande séparation. Si « Dieu a délivré Jésus des affres de l'Hadès (Actes, ii, 24), c'est d'abord en l'y plongeant, mais sans jamais l'abandonner […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfers-et-paradis/#i_3666

EUCHARISTIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JOSSUA
  •  • 7 121 mots

Dans le chapitre « L'union au Christ »  : […] L'union au Christ, est l'autre aspect de la communion ; la nourriture sainte, en changeant l'homme, engendre cette unité dans l'amour qu'est la communion fraternelle. Les deux thèmes sont inséparables : le texte de Paul cité plus haut (I Cor., x, 17 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eucharistie/#i_3666

ÉVANGILES

  • Écrit par 
  • Xavier LÉON-DUFOUR
  •  • 8 259 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Auteurs et dates »  : […] Comme la plupart des fondateurs de religion, Jésus n'a rien écrit de lui-même : il a parlé, il a agi. Mais, à la différence des livres saints des autres religions, les évangiles datent du siècle même de Jésus. Pour Jean, le meilleur témoin est le papyrus 52 (reproduisant Jean, xviii, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evangiles/#i_3666

FÊTE DU CHRIST-ROI

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 165 mots

Fête catholique relativement récente, la fête du Christ-Roi célèbre Jésus en tant que seigneur sur toute la création, ou comme roi de l'Univers. Le pape Pie XI l'institua en 1925 dans l'encyclique Quas Primas, qui tentait de raffermir contre les totalitarismes contemporains une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fete-du-christ-roi/#i_3666

FLAVIUS JOSÈPHE (37-env. 100)

  • Écrit par 
  • Mireille HADAS-LEBEL
  • , Universalis
  •  • 1 535 mots

Dans le chapitre « L'apologète du judaïsme »  : […] xviii des Antiquités apparaît un bref passage relatif à Jésus connu sous le nom de Testimonium Flavianum. C'est à lui sans doute que l'œuvre de Josèphe doit sa survie, puisque l'Église a pu la considérer de ce fait comme une sorte de « cinquième Évangile ». Cependant, il ne fait aucun doute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flavius-josephe/#i_3666

FOI

  • Écrit par 
  • Edmond ORTIGUES
  •  • 10 468 mots

Dans le chapitre « La source de la foi chrétienne »  : […] Le christianisme, à la différence de l'islam, s'est formé lentement. Jésus n'a pas fondé d'Église, il fallait attendre la venue de l'Esprit sur les Apôtres, ainsi que le rappelle la liturgie de la Pentecôte. Au cours du ier siècle se sont affrontées, puis mêlées, des tendances […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foi/#i_3666

GALILÉE

  • Écrit par 
  • André LEMAIRE
  •  • 725 mots

Région du nord d'Israël, la Galilée est située entre la frontière du Liban et la plaine de Yizréel, et s'étend du Jourdain, à l'est, à la plaine côtière méditerranéenne, à l'ouest. Région de collines plus élevées au nord (haute Galilée) qu'au sud (basse Galilée), elle est assez propice à l'agriculture traditionnelle ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galilee/#i_3666

GNOSTICISME

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT, 
  • Michel TARDIEU
  •  • 10 629 mots

Dans le chapitre « L'antijudaïsme »  : […] et cannibalisme eucharistique pour consommer les « enfants de l'archonte » en hachis de fœtus agrémentés d'épices. Jésus lui-même est présenté comme un exemple des deux voies : saint, parce que son corps est spirituel et ne peut pécher ; unifié parce que maître de sa puissance séminale. Les Questions de Marie racontent que, parti avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gnosticisme/#i_3666

GRÂCE

  • Écrit par 
  • Georges CASALIS
  •  • 4 116 mots

Dans le chapitre « Interprétation contemporaine »  : […] les pauvres et les opprimés, et le sacrifice d'une vie entièrement donnée aux autres. Ainsi la croix du Christ est-elle le tournant de l'histoire, parce qu'en elle se manifestent un service totalement désintéressé, un amour entièrement donné à l'autre et une volonté de justice allant jusqu'au mépris de sa propre vie. C'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grace/#i_3666

GRÈCE ANTIQUE (Civilisation) - La religion grecque

  • Écrit par 
  • André-Jean FESTUGIÈRE, 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 20 053 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La divinisation des monarques »  : […] En maint ouvrage, on compare le roi ou empereur Soter et le Christ Sauveur ; on compare l'annonce de l'Évangile « Bonne Nouvelle » à cette « bonne nouvelle » qu'est aussi la proclamation de l'anniversaire de la naissance d'Auguste dans un décret du gouverneur d'Asie ; on compare le serment (sacramentum) que prononcent les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-antique-civilisation-la-religion-grecque/#i_3666

HÉBREUX ÉPÎTRE AUX

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 990 mots

La dernière épître du corpus paulinien, qui, étant donné sa longueur, y est mise à part. Si les Églises d'Orient ont toujours attribuée à Paul l'épître aux Hébreux (Clément d'Alexandrie y voyait cependant l'adaptation grecque d'un original hébraïque et Origène l'œuvre d'un disciple de Paul), l'Occident chrétien, qui l'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epitre-aux-hebreux/#i_3666

HÉRODE ANTIPAS (-21 env.-39) tétrarque de Galilée et de Pérée (-4-39)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 604 mots

lui racontera les miracles de Jésus, il croira que Jean le Baptiste est ressuscité. Selon Luc (xxiii), lorsque Jésus est arrêté à Jérusalem, le procurateur de Judée Ponce Pilate, apprenant qu’il est galiléen, l’envoie d’abord chez Hérode Antipas, venu fêter la Pâque juive dans la capitale. Le tétrarque de Galilée est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herode-antipas/#i_3666

HOMME FILS DE L'

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 847 mots

Expression à laquelle, dans les Évangiles, Jésus a souvent recours pour se désigner lui-même. Elle intervient en trois contextes différents, selon qu'il s'agit : de l'annonce de la parousie du Fils de l'homme ; de la prédication de sa passion et de sa résurrection ; de la description de certaines […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fils-de-l-homme/#i_3666

IRÉNÉE DE LYON (130 env.-env. 208)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 1 882 mots

Dans le chapitre « Les traditions chrétiennes d'Asie Mineure »  : […] Adam, d'une part, et celles de Marie et du Christ, d'autre part. L'immortalité que le Christ rend aux hommes se fonde, comme l'immortalité originelle, sur la vision de Dieu : il faut donc que le Christ fasse voir Dieu, c'est-à-dire qu'il soit lui-même la manifestation de Dieu, le Verbe, ou l'Esprit dans la chair : le Père immense est à notre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irenee-de-lyon/#i_3666

ISAAC

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 553 mots

Deuxième personnage de l'histoire patriarcale et de la généalogie qui la sous-tend, Isaac se situe comme fils d'Abraham et père de Jacob. « Isaac » est un nom théophore (dont l'élément divin se trouve absent : Yischaq, « que [Dieu] rie », ou « [Dieu] a ri ». Les trois documents qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isaac/#i_3666

ISLAM (La religion musulmane) - Les fondements

  • Écrit par 
  • Jacques JOMIER
  •  • 12 615 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'attitude devant les « gens de l'Écriture » »  : […] absolu. Le christianisme, religion de l'Évangile révélé à Jésus, ne contenait, ajoute-t-on, ni le dogme de la Trinité, ni celui de l'Incarnation, ni celui de la Rédemption (ni donc celui du péché originel). Le Christ, né miraculeusement d'une vierge, n'était qu'un envoyé, créature purement humaine que Dieu aurait pu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-les-fondements/#i_3666

JEAN L'ÉVANGÉLISTE saint (mort en 100 env.)

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 308 mots

Personnage connu par les évangiles canoniques, les Actes des Apôtres et la première tradition patristique (Irénée), l'apôtre Jean, fils de Zébédée et de Salomé, né à Bethsaïde, était le frère de saint Jacques le Majeur et exerçait le métier de pêcheur. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-l-evangeliste/#i_3666

JEAN DAMASCÈNE (640 env.-env. 750)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 1 396 mots

Dans le chapitre « La synthèse de la christologie byzantine »  : […] elle l'est par plusieurs hypostases – dans la Trinité ou dans la consubstantialité du Christ et de tous les hommes –, l'« essence » désigne leur unité dans la diversité, leur communion à la fois personnelle et ontologique. Ainsi se précise, dans une direction différente de ce que Heidegger nomme l'« onto-théologie » occidentale, une ontologie du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-damascene/#i_3666

JÉSUS FRÈRES DE

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 357 mots

Dans le Nouveau Testament, on parle à plusieurs reprises des frères (ou des frères et sœurs) de Jésus : dans Jean, ii, 12, et Actes, i, 14, on les trouve en compagnie de Marie, sa mère, et même de ses disciples ; dans I Corinthiens, ix, 5, ils sont à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/freres-de-jesus/#i_3666

JOSEPH saint

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 372 mots

Connu par les Évangiles, particulièrement par celui de Matthieu, Joseph, l'époux de Marie, était, selon la « généalogie de Jésus », de la race de David. Il aurait exercé le métier d'ouvrier en bâtiment (en grec, tektôn : charpentier, menuisier, etc.). Fiancé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph/#i_3666

JUDAÏSME - Histoire des Hébreux

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 11 036 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La domination romaine »  : […] de places fortes et proclame une république juive ; Juda est tué, mais ses fils Jacob, Simon et Ménaḥem poursuivent son œuvre et meurent à leur tour exécutés par les Romains. Un disciple de Jésus de Nazareth, Siméon, fait partie des zélotes (Luc, vi, 15). Jésus lui-même est considéré par ses disciples et ses partisans comme le roi qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judaisme-histoire-des-hebreux/#i_3666

JUDAS ÉVANGILE DE

  • Écrit par 
  • Simon MIMOUNI
  •  • 959 mots

n'est pas le péché mais l'ignorance. Dans l'Évangile de Judas, Jésus, présenté comme un sage et non comme le sauveur qui meurt pour les péchés du monde, communique à Judas la connaissance qui mène à la conscience de soi et de la divinité suprême. Si, après avoir été instruit par Jésus, Judas finit par le livrer, il le fait uniquement pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evangile-de-judas/#i_3666

JUDAS L'ISCARIOTE

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 300 mots

L'un des douze premiers sectateurs de Jésus, mentionné à plusieurs reprises par les évangiles canoniques et les Actes des apôtres. Judas vient le dernier dans la liste du groupe constitué (Matthieu, x, 4 ; Marc, iii, 19 ; Luc, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judas-l-iscariote/#i_3666

KHOMIAKOV ALEXEÏ STEPANOVITCH (1804-1860)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 1 341 mots

Dans le chapitre « La communion ecclésiale »  : […] d'une « connaissance expérimentale de Dieu », qu'il approche le mystère de l'Église. Corps du Christ vivifié par l'Esprit, l'Église est un organisme de liberté et d'amour, et la communion ecclésiale illumine de l'intérieur la conscience personnelle. C'est pourquoi « l'Église n'est pas une autorité, de même que Dieu, ni le Christ n'en sont une, car […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexei-stepanovitch-khomiakov/#i_3666

LIEUX SAINTS

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 405 mots
  •  • 1 média

Appellation générique des lieux où l'Écriture et la Tradition situent les scènes essentielles de la vie et de la passion du Christ. La piété des fidèles se porta dès le IIe siècle vers ces lieux — Jérusalem, Bethléem, un peu plus tard Nazareth —, et c'est en vain que l'empereur Hadrien tenta de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lieux-saints/#i_3666

LITURGIE CATHOLIQUE DE L'EUCHARISTIE

  • Écrit par 
  • Jean-Noël BEZANÇON
  •  • 2 120 mots

Dans le chapitre « L'acte originel et sa célébration »  : […] du christianisme, c'est que tout s'y ramène à un homme, Jésus de Nazareth, le « Christ » (en grec, celui qui est investi, par une « onction », de toute la puissance de Dieu). Beaucoup plus qu'un fondateur, il est reconnu comme la « Parole de Dieu », le « Fils de Dieu », ayant avec Dieu un tel lien qu'en lui c'est Dieu qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liturgie-catholique-de-l-eucharistie/#i_3666

LOISY ALFRED (1857-1940)

  • Écrit par 
  • Émile GOICHOT
  •  • 2 282 mots

Dans le chapitre « Loisy dans l'Église : la première synthèse »  : […] l'homme avec Dieu ». Au long de l'histoire d'Israël déjà, les prophètes avaient spiritualisé des conceptions d'abord assez grossières. Jésus porte cet effort à son terme : son message propre, c'est « la nécessité d'une conversion morale, d'un changement intérieur en vue du Royaume à venir ». Il s'est conçu lui-même comme « l'unique vicaire de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-loisy/#i_3666

LOSSKY VLADIMIR (1903-1958)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 1 066 mots

Dans le chapitre « La révélation de la personne »  : […] personne, plus exactement de l'« ousie » et de l'«  hypostase ». Le Dieu qui se révèle en Jésus-Christ (« Moi et le Père nous sommes un ») est simultanément unité et diversité. L'« ousie » désigne un abîme inobjectivable parce qu'il s'inscrit dans la réalité méta-ontologique des personnes. Le Trois suggère « une différence qui ne s'oppose pas », le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-lossky/#i_3666

LUTHER MARTIN (1483-1546)

  • Écrit par 
  • Martin BRECHT, 
  • Pierre BÜHLER
  •  • 11 932 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une nouvelle herméneutique »  : […] qui est en même temps le véritable sens spirituel, ou christologique, dans la mesure où il renvoie au Christ, et le sens tropologique, qui cesse d'être simplement moral, exhortatif, pour devenir l'appropriation existentielle du texte dans la vie. Cette focalisation sur la relation entre le Christ et la foi restera pour Luther le critère dernier de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-luther/#i_3666

MARIE

  • Écrit par 
  • Hébert ROUX
  •  • 3 039 mots

Marie, la mère de Jésus de Nazareth, n'est mentionnée que de façon très discrète et épisodique dans l'ensemble de la littérature néo-testamentaire. En revanche, en tant que personne faisant l'objet de culte et de vénération, elle occupe progressivement une place singulière et éminente dans la foi et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie/#i_3666

MARIE-MADELEINE sainte (Ier s.)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 380 mots

Les données de l'Évangile sur Marie-Madeleine sont simples, mais les légendes se sont multipliées au point de former un fouillis inextricable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-madeleine-sainte/#i_3666

MATTHIEU saint (Ier s.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 402 mots

, tétrarque de Galilée. La profession de Lévi suscitant communément méfiance et mépris, les scribes et les pharisiens critiquent Jésus en le voyant attablé en compagnie de collecteurs d'impôts et de gens de mauvaise vie, lequel répond : « Je suis venu appeler non pas les justes, mais les pécheurs » (Marc, ii, 15-17). Selon Luc (v, 29), c' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matthieu-saint/#i_3666

MESSIANISME

  • Écrit par 
  • Henri DESROCHE, 
  • Roland GOETSCHEL
  •  • 7 914 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les cycles juifs »  : […] les masses païennes de l'Empire romain. Il semble que le christianisme primitif ait réclamé assez rapidement le titre de Messie pour Jésus. Il faut sur ce point distinguer entre les Évangiles synoptiques et le kérigme de la prédication postpascale. Il n'est pas évident que Jésus lui-même ait affirmé le caractère messianique de ses prétentions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/messianisme/#i_3666

MÉTALLURGES

  • Écrit par 
  • Jean DELUZAN
  •  • 2 218 mots

Dans le chapitre « La maîtrise du feu »  : […] Selon un conte populaire, le Christ pénètre dans une forge portant cette enseigne : « Ici demeure le maître des maîtres. » Un homme conduit un cheval à ferrer. Ayant reçu l'autorisation du forgeron d'accomplir le travail, le Christ enlève successivement les pattes du cheval et les place sur l'enclume. L'opération achevée, il prend l'épouse du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metallurges/#i_3666

MISSIONS

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT, 
  • Henry DUMÉRY, 
  • Antonin-Marcel HENRY, 
  • Anastasios YANNOULATOS
  •  • 17 284 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'apostolat dans la primitive Église »  : […] Jésus, pour que l'Évangile soit annoncé, choisit douze apôtres qu'il envoie, à qui il donne « autorité sur tous les démons, pouvoir de guérir les maladies » (Luc, ix, 1) et mission de prêcher la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/missions/#i_3666

NAZARÉENS, religion

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 395 mots

Les auteurs du Nouveau Testament appellent Jésus soit le « Nazôréen » (nazôraios ; cf. Matth., ii, 23 : « On l'appellera Nazôréen »), soit le « Nazaréen » (nazarênos) : ces deux formes ont la même signification et sont dérivées de Nazareth, le village d'où, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nazareens-religion/#i_3666

NOËL

  • Écrit par 
  • Robert CABIÉ
  •  • 405 mots

Fête solennelle de la naissance de Jésus-Christ, Noël est célébré le 25 décembre dans toutes les Églises chrétiennes depuis le ive siècle. Cette date était alors celle de la fête païenne du solstice d'hiver appelée « Naissance (en latin, Natale) du soleil », car celui-ci semble […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/noel/#i_3666

ORIGÈNE (185-253/54) & ORIGÉNISME

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 5 517 mots

Dans le chapitre « Le spirituel et l'intelligence de la foi »  : […] des mystères divins. La préface énumère donc d'abord les vérités de foi pleinement définies : l'unité de Dieu, la génération du Fils de Dieu et son incarnation, l'action salvatrice de l'Esprit saint, la destinée des âmes, vouées après la mort à la béatitude ou à la damnation ; puis, elle énumère les vérités de foi pour lesquelles la recherche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origene-et-origenisme/#i_3666

PALESTINE

  • Écrit par 
  • Ernest-Marie LAPERROUSAZ, 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 31 610 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les deux derniers siècles de la Jérusalem juive : de la prise de la ville par Pompée (63 av. J.-C.) à la fin de la « Guerre d'Hadrien » (135 apr. J.-C.) »  : […] de rédaction antérieure à cet événement. Le fondateur du Christianisme se serait appelé Jésus (= Josué, transcription déformée d'un mot hébreu qui signifie « Yahweh sauve ») et aurait été surnommé « Christ » (c'est-à-dire « Messie ») ; il serait né, comme on l'a vu ci-dessus, quelques années avant le début de l'ère chrétienne, et aurait été […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palestine/#i_3666

PARACLET

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 806 mots

Terme qui, par le relais de la Vulgate (paracletus), s'est introduit tel quel dans les traductions modernes de la Bible. Le substantif grec, original, paraklêtos (du verbe parakalein, « appeler auprès de soi », « inviter », « consoler »), est particulier, dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paraclet/#i_3666

PATRISTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 8 816 mots

Dans le chapitre « Judaïsme et christianisme »  : […] du judaïsme après 70. Comment devait-elle concevoir son rapport avec la tradition juive, à laquelle Jésus, son fondateur, appartenait ? Devait-elle aller jusqu'à la rupture radicale avec tout le passé ? Le christianisme apparaîtrait alors comme une religion nouvelle, une foi en un Dieu différent de celui d'Israël (ce dernier n'étant qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patristique/#i_3666

PAUL saint (entre 5 et 15-67)

  • Écrit par 
  • Pierre BONNARD
  •  • 6 991 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'essence de la prédication paulinienne : la justification gratuite »  : […] 29). Que tout homme puisse et doive vivre « maintenant » en paix avec Dieu à cause de Jésus-Christ, c'est ce qu'il a voulu maintenir jusqu'au bout, contre toute recherche anxieuse ou prétentieuse de justice propre ou d'autosatisfaction, fussent-elles fondées sur la Loi (comme en Galatie), sur l'expérience de l'Esprit et la connaissance divinisante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-saint-entre-5-et-15-67/#i_3666

PÉCHÉ ORIGINEL

  • Écrit par 
  • André-Marie DUBARLE, 
  • André DUMAS
  •  • 6 927 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Saint Irénée »  : […] montrer la culpabilité de l'homme sans détruire le péché qui dominait sur lui. Le Verbe de Dieu, se faisant homme, a vaincu le diable au profit de toute l'humanité et lui a restitué ce qu'elle avait perdu. En Adam, nous avions transgressé le commandement divin ; dans le Christ, second Adam, nous devenons obéissants à Dieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peche-originel/#i_3666

PÈLERINAGES & LIEUX SACRÉS

  • Écrit par 
  • Alphonse DUPRONT
  •  • 22 748 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Lieux d'accomplissement eschatologique »  : […] route, l'imminence enfin salvatrice de cet événement : ils ont marché à la rencontre du Christ, pour être présents à son retour, certains de maîtriser ainsi leur éternité. Aussi bien, l'imminence dût-elle être reportée, être enterré en Terre sainte, sainte entre toutes les terres, c'est s'assurer la présence au jour du retour du Christ et, dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pelerinages-et-lieux-sacres/#i_3666

PIERRE APOCALYPSE DE

  • Écrit par 
  • Jean HADOT
  •  • 483 mots

La plus importante des Apocalypses apocryphes, l'Apocalypse de Pierre, a été regardée comme canonique par plusieurs Pères de l'Église ancienne, en particulier par Clément d'Alexandrie ainsi que dans le Canon de Muratori (Hippolyte ?). Eusèbe de Césarée, au iv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apocalypse-de-pierre/#i_3666

PONCE PILATE, procurateur romain (26-36)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 518 mots

Pilate se trouve davantage exposé aux critiques acerbes des Juifs. Ces derniers, tirant peut-être profit de sa vulnérabilité, obtiennent qu'il confirme la condamnation à mort de Jésus de Nazareth décidée par le Sanhédrin (Jean, xix, 12). En 36, les Samaritains dénoncent Pilate à Vitellius, légat de Syrie, après la sévère répression de leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ponce-pilate/#i_3666

PRÉSENTATION DE JÉSUS AU TEMPLE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 363 mots
  •  • 1 média

Fête chrétienne, la Présentation de Jésus au Temple est célébrée le 2 février, jour de la Chandeleur. En cette occasion, l'Église orthodoxe célèbre d'abord le Christ plutôt que la Vierge Marie, au contraire de l'Église catholique, jusqu'à sa réforme du calendrier romain entrée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/presentation-de-jesus-au-temple/#i_3666

PRÊTRE, christianisme

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 1 460 mots

Pour le christianisme ancien, comme pour les Églises orthodoxe, catholique et anglicane d'aujourd'hui, le presbytérat est, avec l'épiscopat et le diaconat, l'un des trois ministères conférés par une ordination sacramentelle pour exercer une responsabilité originale à l'égard de la parole de Dieu, de la célébration liturgique et, plus spécialement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pretre-christianisme/#i_3666

PRIÈRE ET CONTEMPLATION

  • Écrit par 
  • Albert-Marie BESNARD
  •  • 4 082 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'affinement du désir »  : […] mystérieux avec l'Autre, qui s'opère dans le champ ouvert du langage invocatif. Le Christ a vécu le modèle et le paroxysme de cet affrontement dans sa prière à Gethsémani : son « agonie », son combat, consistait à se mettre tout entier en accord avec la volonté reconnue et aimée de son Père. Pour le chrétien, cette prière du Fils est la prière […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/priere-et-contemplation/#i_3666

RÉDACTION DES QUATRE ÉVANGILES

  • Écrit par 
  • Jean-Urbain COMBY
  •  • 206 mots

Jésus n'ayant laissé aucun écrit, son enseignement fut transmis oralement par ses disciples qui le relirent en fonction de leur expérience et de leur situation historique. Ces traditions orales ou catéchèses, mises par écrit dans un premier temps sous des formes pour lesquelles nous sommes réduits à des hypothèses, sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/redaction-des-quatre-evangiles/#i_3666

RENAN ERNEST (1823-1892)

  • Écrit par 
  • Jean GAULMIER
  •  • 1 658 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'« Histoire des origines du christianisme » »  : […] Sulpice (1845), Renan avait écrit un curieux Essai psychologique sur Jésus-Christ. En 1849, son article sur les Historiens critiques de Jésus affirmait l'intérêt du problème des origines du christianisme, qu'on devrait, disait-il, étudier en se gardant de tout préjugé doctrinal. Présage significatif : la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernest-renan/#i_3666

RÉSURRECTION DU CHRIST

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 955 mots

Article central de la confession de foi chrétienne, la résurrection du Christ le demeure aujourd'hui comme elle l'était à l'origine. C'est d'ailleurs sous cette forme que la résurrection de Jésus est attestée pour la première fois dans les documents connus. Il s'agit des énoncés que saint […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/resurrection-du-christ/#i_3666

RÉVÉLATION

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 3 762 mots

Dans le chapitre « Le Nouveau Testament »  : […] , 5). Ce secret, œuvre de la sagesse de Dieu, consiste dans la manifestation survenue en Jésus de Nazareth. Celle-ci, répondant aux deux valeurs du mot davar, est à la fois un événement qui plonge dans le silence de Dieu et une parole qualifiée de multiples façons : parole de grâce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revelation/#i_3666

ROYAUME DE DIEU

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 393 mots

D'après les évangiles synoptiques, l'annonce de la proximité du Royaume de Dieu (ou « des cieux », selon Matthieu) tient la première place dans la prédication de Jésus. Une expression synthétique s'en trouve dans Marc, i, 15 : « Le Royaume de Dieu est tout proche ; reconsidérez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-de-dieu/#i_3666

RUTH LIVRE DE

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 404 mots

L'un des plus courts et peut-être le mieux écrit de tout l'Ancien Testament, le Livre de Ruth, dans la Bible hébraïque, appartient au corpus des Écrits (Ketubim) : il est classé parmi les Megilloth, entre le Cantique des cantiques et les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre-de-ruth/#i_3666

SACRÉ-CŒUR DÉVOTION AU

  • Écrit par 
  • Charles BERTHELOT DU CHESNAY
  •  • 981 mots
  •  • 1 média

Depuis une centaine d'années, dans les pays catholiques, un cœur couronné d'épines, c'est un sacré-cœur ; une statue ou un tableau qui représente Jésus-Christ avec une poitrine rayonnante ou un cœur à la main, c'est encore un sacré-cœur ou une image du Sacré-Cœur. Si l'on affirme que la dévotion au Sacré-Cœur est en honneur dans l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/devotion-au-sacre-coeur/#i_3666

SAGESSE

  • Écrit par 
  • Manuel de DIÉGUEZ
  •  • 10 402 mots

Dans le chapitre « La sagesse personnifiée »  : […] L'identification du sage au relais « divin » qui lui sert de prête-nom ne cesse cependant de progresser. Le dernier prophète d'Israël jettera enfin le masque sacré sous lequel le sage cachait jusqu'alors sa parole. Jésus osera déclarer : « Qui vient à moi n'aura plus faim, qui croit en moi n'aura plus soif » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sagesse/#i_3666

SAINT-ESPRIT

  • Écrit par 
  • Joseph DORÉ, 
  • Richard GOULET
  •  • 3 976 mots

Dans le chapitre « Le Nouveau Testament »  : […] Dans les Évangiles synoptiques, l'Esprit de Dieu est la force divine qui rend compte de la mission transcendante du Christ. L'Esprit est responsable de la conception de Jésus en Marie (Matth., i, 18), il descend sur Jésus à son baptême […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-esprit/#i_3666

SAINTETÉ

  • Écrit par 
  • André BAREAU, 
  • Yves CONGAR, 
  • Louis GARDET, 
  • Françoise MALLISON
  • , Universalis
  •  • 7 175 mots

Dans le chapitre « Questions débattues »  : […] appelle Muḥammad « le sceau des prophètes ». Tirmidhī fait une distinction : si Muḥammad est bien le sceau des prophètes, c'est Jésus – le Jésus coranique – qui serait le sceau des saints (khatm al-awliyā'). La plupart des auteurs cependant, ainsi Ghazālī, font du Prophète de l'islām le double sceau à la fois de la prophétie et de la sainteté. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saintete/#i_3666

SCHILLEBEECKX EDWARD (1914-2009)

  • Écrit par 
  • Raymond WINLING
  •  • 1 130 mots

L'ouvrage Jezus, het verhaal van en Levende (Jésus, le récit d'un vivant) résulte de la mise en application de ces principes. Pour Schillebeeckx, le point de départ du Nouveau Testament est la répercussion du « fait » Jésus sur ses disciples. Tout a commencé par une rencontre : les disciples ont fait une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-schillebeeckx/#i_3666

SCRIBES, judaïsme

  • Écrit par 
  • Marie GUILLET
  •  • 530 mots

Le privilège de savoir lire et écrire était, dans les civilisations de l'Orient ancien, réservé à une élite, car l'acquisition de l'instruction exigeait un apprentissage coûteux et long dans les écoles. Les scribes pouvaient être rattachés à l'administration des temples, pour rédiger ou recopier les textes religieux, ou bien à celle des maisons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scribes-judaisme/#i_3666

STRAUSS DAVID FRIEDRICH (1808-1874)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 1 237 mots

Dans le chapitre « La théologie de Strauss »  : […] La Vie de Jésus fit scandale parce que ni les théologiens déistes, qui soulignaient le côté surnaturel des miracles évangéliques, ni les rationalistes, qui essayaient d'expliquer ceux-ci d'une manière rationnelle, ne mettaient en doute l'historicité des récits bibliques. Strauss les choqua les uns et les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-friedrich-strauss/#i_3666

SYNOPTIQUES ÉVANGILES

  • Écrit par 
  • Marie GUILLET
  •  • 1 030 mots

Les trois premiers des quatre évangiles, ceux de Matthieu, de Marc et de Luc, ont tant de ressemblances entre eux que certains éditeurs ont mis les trois textes côte à côte pour faire apparaître au seul coup d'œil — d'où le terme de « synopse » — ces similitudes, ainsi que les différences éventuelles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evangiles-synoptiques/#i_3666

TERRE ÂGE DE LA

  • Écrit par 
  • Pascal RICHET
  •  • 5 141 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La chronologie : une préoccupation chrétienne »  : […] de ses conséquences les plus notables fut de bouleverser la notion du temps défendue par les écoles grecques. Alors que la Création marquait évidemment son début, le temps acquérait une direction irréversible puisqu’il était impensable de supposer que la Passion du Christ et le Jugement dernier se répéteraient. Ce fut donc ce passage d’un temps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/age-de-la-terre/#i_3666

THOMAS ÉVANGILE DE

  • Écrit par 
  • Jean HADOT
  •  • 540 mots

Parmi les textes rangés sous la rubrique d'Évangiles de l'enfance de Jésus, figure un Évangile de Thomas, philosophe israélite, qui rapporte des miracles de Jésus enfant. Ce livre, écrit probablement au iiie siècle, est conservé en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evangile-de-thomas/#i_3666

TILLICH PAUL (1886-1965)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 1 828 mots

Dans le chapitre « Principaux thèmes théologiques »  : […] ne dira plus que Dieu est un être parmi et à côté d'autres êtres, mais qu'il est l'Être lui-même ou encore la puissance de l'être en tout et au-dessus de tout ce qui est. De même, le Christ n'est plus simplement conçu comme un dieu qui s'est fait homme, mais comme la manifestation de l'être nouveau dans la condition commune de l'existence humaine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-tillich/#i_3666

TRINITÉ

  • Écrit par 
  • Hervé SAVON
  •  • 3 116 mots

Être chrétien, c'est croire au salut apporté par Jésus-Christ. Cet acte de foi s'est d'abord exprimé par des formules simples, comme « Jésus est le Christ » ou « Jésus est le Seigneur ». Un seul nom est alors cité, mais, si l'on développe la formule, on s'aperçoit que sa structure est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trinite/#i_3666

VENDREDI SAINT

  • Écrit par 
  • Hans J. HILLERBRAND
  •  • 623 mots

Selon le comput judaïque, Jésus serait mort le 15 nissan, premier jour de Pessah (la Pâque juive) ; dans le calendrier grégorien, cette date correspond au 7 avril. Les chrétiens ne commémorent cependant pas la crucifixion à date fixe. La détermination de ce jour, dépend de la Pâque juive, qui obéit au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vendredi-saint/#i_3666

Voir aussi

IMAGE ACHEIROPOÏÈTE    PEINTURE ALLEMANDE    ANTHROPOLOGIE RELIGIEUSE    ART DU XXe SIÈCLE    LE BEAU    ART BYZANTIN    CANON esthétique    ART CAROLINGIEN    ART CHRÉTIEN PRIMITIF    REPRÉSENTATIONS DU CHRIST    CHRISTOLOGIE    CONSTANTINOPLE    CRUCIFIXION DE JÉSUS-CHRIST    DEISIS    LES ÉCRITURES    ÉDESSE Antiquité    es origines au concile de Trente    PEINTURE ESPAGNOLE    ÉVANGÉLIAIRE    PEINTURE FRANÇAISE XVIIe s.    SCULPTURE GOTHIQUE    ICONOGRAPHIE    CULTE DES IMAGES    INCARNATION    ROYAUME D'ISRAËL    ART ITALIEN    ALEXANDRE ANDREÏEVITCH IVANOV    GRÉGOIRE KRUG    ART MÉDIÉVAL    MESSIANISME JUIF    MESSIE    DEUXIÈME CONCILE DE NICÉE    SIMON FEDOROVITCH OUCHAKOV    PAROLE DE DIEU    PEINTURE DU XIXe SIÈCLE    PEINTURE DU XXe SIÈCLE de 1900 à 1939    PEINTURE DU XXe SIÈCLE de 1939 à nos jours    PÈRES DE L'ÉGLISE    PIETÀ ou VIERGE DE PITIÉ    SYMBOLISME DU POISSON    PRIMITIFS FLAMANDS    SOCIOLOGIE DES RELIGIONS    PEINTURE DE LA RENAISSANCE    RENAISSANCE CAROLINGIENNE    PEINTURE DE LA RENAISSANCE ITALIENNE XVe s.    REPRÉSENTATION DANS L'ART    PEINTURE ROMANE    SCULPTURE ROMANE    ART RUSSE    SOTÉRIOLOGIE    NOUVEAU TESTAMENT    ART VÉNITIEN    VERBE théologie    VÉRONIQUE sainte

Pour citer l’article

Pierre GEOLTRAIN, Joseph DORÉ, Jean-Claude MARCADÉ, « JÉSUS ou JÉSUS-CHRIST », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jesus-jesus-christ/