Roger COQUE

professeur des Universités, professeur émérite à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

ACCUMULATIONS (géologie) - Accumulations continentales

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 5 066 mots

Le vent et les eaux de ruissellements ou d'écoulements divers, y compris solides (glaces), sont susceptibles de développer des actions d'ablation, de transport et de dépôt, en chaque point de leurs trajectoires, selon le bilan qui s'établit entre l'énergie dont ils disposent et leur charge. Ce type d'accumulation relève naturellement des activités fluviatiles, glaciaires ou éoliennes.Accumulation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accumulations-geologie-accumulations-continentales/#i_0

BASSIN SÉDIMENTAIRE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 4 713 mots

Un bassin sédimentaire est une unité géomorphologique en forme de cuvette plus ou moins régulière, caractérisée par une combinaison de formes structurales spécifiques (cuestas, boutonnières), de témoins de surfaces d'aplanissement et de formes d'accumulation.Parfois, la disposition en cuvette s'exprime par une certaine convergence des tracés hydrographiques. Alors les bassins sédimentaires portent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bassin-sedimentaire/#i_0

BIZERTE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 259 mots

Ville portuaire de la Tunisie septentrionale (120 460 hab. en 2004), Bizerte (ou Banzart) doit son importance à sa remarquable position sur le détroit de Sicile. Jusqu'au protectorat français, elle reste, cependant, une modeste bourgade, héritière d'un comptoir phénicien antérieur à Carthage et situé sur l'étroit goul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bizerte/#i_0

BOUCLIER, géomorphologie

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 5 421 mots

Vaste unité géomorphologique présentant une topographie de plaines et de plateaux, un bouclier se caractérise par la prépondérance de vestiges de surfaces d'aplanissement qu'accidentent, localement, des formes structurales développées dans les socles ou liées à l'existence de témoins de couvertures sédimentaires.Les boucliers constituent la majeure partie de la surface des continents. Ils se répar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouclier-geomorphologie/#i_0

DÉSERTS

  • Écrit par 
  • Francis PETTER, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Huguette GENEST, 
  • Roger COQUE
  •  • 20 937 mots

Les déserts se définissent à partir de critères climatiques caractérisant les milieux arides : des régions du globe caractérisées par un bilan hydrique déficitaire résultant, pour l'essentiel, de l'insuffisance des précipitations par rapport aux prélèvements de l'évaporation. En réalité, de nombreux autres facteurs interviennent, qui compliquent la notion d'aridité. Car il impo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deserts/#i_0

DJERBA

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 293 mots

Localisée au fond du golfe de Gabès, Djerba (Djarba) est la plus grande île tunisienne (514 km2). Malgré la proximité du continent, auquel elle est rattachée par une digue routière, son particularisme se manifeste à la fois par la survivance de la langue berbère, par la fidélité au schisme ibādite d'une partie de la population et par le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/djerba/#i_0

DJÉRID

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 434 mots

Domaine des belles palmeraies, le Djérid (Tunisie) est un des pays les plus anciens et les mieux individualisés du bas Sahara. Dès l'Antiquité, il doit sa réputation d'opulence aux oasis échelonnées sur la bordure septentrionale d'une vaste sebkha, improprement appelée le chott el-Djé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/djerid/#i_0

GABÈS

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 269 mots

Située au fond du large golfe homonyme, à proximité du site romain antique de Tacapae, la ville tunisienne de Gabès (116 323 hab. en 2004) comprend les grosses agglomérations traditionnelles de Menzel et de Djara, des quartiers modernes développés vers la mer et un port marchand.Jadis point d'aboutissement d'un trafic caravanier transsaharien, Gabès a connu une certaine prospérité, mais les ressou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabes/#i_0

GAFSA

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 232 mots

Située au bord du Sahara, la ville tunisienne de Gafsa (84 676 hab. en 2004) doit l'ancienneté de son existence (c'est l'antique ville numide de Capsa) à la large trouée ouverte entre les djebels Ben Younès et Orbata, d'où un passage facile vers les hautes steppes de la Tunisie.À cette position privilégiée, l'existence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gafsa/#i_0

HYDROGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 3 116 mots

Dans son sens le plus large et le plus courant, le mot « hydrographie » désigne la description des eaux à la surface du globe terrestre, qu'il s'agisse d'eaux marines ou d'eaux continentales. Mais, depuis le milieu du xxe siècle, les sciences de l'eau se sont diversifiées en fonction de la nature et du mode d'approche de leur objet : l'océanographie e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydrographie/#i_0

KARST

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 3 561 mots

Le mot allemand Karst (du slave kras) sert à désigner des régions caractérisées par des formes de relief originales développées dans d'épaisses masses de calcaires. À l'origine, il s'applique aux plateaux du nord-ouest de la péninsule balkanique compris entre la Slovénie et l'Istrie. L'épanouissement, dans ces régions, de formes originales, objets de minutie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karst/#i_0

KERKENA ou KERKENNA ÎLES

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 212 mots

Situé au large de Sfax, l'archipel des Kerkena groupe deux îles principales (el-Gharbi et el-Chergui) et de nombreux îlots. Ces îles (180 km2), très planes, s'élèvent à peine au-dessus du niveau du golfe de Gabès. Soumises à un climat très venteux et sec (200 mm de pluie par an), pauvres en eaux de na […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kerkena-kerkenna/#i_0

KROUMIRIE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 367 mots

Située dans le nord-ouest de la Tunisie, la Kroumirie correspond à de modestes montagnes, forestières et pluvieuses. Culminant à la frontière algérienne (djebel Ghorra : 1 203 m), ces montagnes se situent généralement vers 900 mètres et s'abaissent assez régulièrement vers l'est, où les collines des Mogods ne dépassent guère 500 mètres. Leur relief oppose de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kroumirie/#i_0

MASSIFS ANCIENS

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 3 486 mots

Un massif ancien est une unité géomorphologique généralement de dimensions moyennes (de quelques milliers à quelques dizaines de milliers de kilomètres carrés), associant des vestiges souvent importants de surfaces d'aplanissement à une gamme plus ou moins riche de formes structurales en partie spécifiques.D'une façon générale, les massifs anciens ont un relief compact, aux formes lourdes, mal aér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/massifs-anciens/#i_0

MATMATA

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 442 mots

Partie septentrionale du djebel qui domine la vaste plaine de la Djeffara, les monts de Matmata, en Tunisie, sont une cuesta (515 m) dégagée dans les calcaires et les marnes du Crétacé supérieur et moyen, profondément disséquée par les oueds. Des limons lœssiques tapissent en partie ses versants et se concentrent dans les vallons. Un peu plus arrosés que la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matmata/#i_0

MEDJERDA

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 465 mots

Caractérisé par un écoulement permanent sur l'ensemble de son cours, la Medjerda est le seul fleuve tunisien. Elle prend sa source près de Souk-Ahras (dans le Constantinois algérien) puis coule vers l'est avant de se jeter dans la Méditerranée (golfe de Tunis). Son bassin-versant s'étend sur 22 000 kilomètres carrés, dont 6 000 en Algérie. Son régime est typ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medjerda/#i_0

MONTAGNES - Géomorphologie

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 3 259 mots

Les géomorphologues appellent chaîne une unité montagneuse complexe, caractérisée par un relief élevé, à fortes dénivellations, et, surtout, par la disposition ordonnée de ses éléments et de leurs combinaisons, selon une direction privilégiée qui est celle de son axe.Toutes les chaînes correspondent ainsi à une tectonique de plissement récente, développée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/montagnes-geomorphologie/#i_0

PÉRIGLACIAIRE DOMAINE

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Roger COQUE
  •  • 5 811 mots

Le domaine périglaciaire fait partie des régions froides caractérisées par un bilan radiatif fortement négatif. L'atmosphère y cède plus de chaleur qu'elle n'en reçoit des diverses formes de rayonnement. Sous les hautes latitudes, cette situation résulte de l'absence de rayonnement solaire pendant la longue nuit polaire, tandis que la faible hauteur du Solei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domaine-periglaciaire/#i_0

POLAIRES MILIEUX

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Roger COQUE, 
  • Yvon LE MAHO
  •  • 8 336 mots

Les régions de hautes latitudes présentent des masses de glaces permanentes, qui occupent une part importante de l'espace. C'est évidemment le climat extrêmement froid qui caractérise ces milieux, pourtant plus diversifiés qu'on pourrait le croire. On a constaté empiriquement que le domaine englacé correspond en gros aux régions du globe où aucun mois n'a une température moyenne supérieure à 0  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieux-polaires/#i_0

ROCHES (Formation) - Érosion et sédimentation

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN, 
  • Roger COQUE
  •  • 7 084 mots

L'histoire des continents résulte d'une évolution où interfèrent des forces internes nées de déséquilibres crustaux et des forces externes qui détruisent les constructions orogéniques édifiées par les premières. Tous les reliefs ne sont que des états transitoires de cette évolution. Actuellement, le globe constitue un système clos, pour l'essentiel, et la conservation de la matière implique que la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-formation-erosion-et-sedimentation/#i_0

ROCHES (Déformations) - Failles

  • Écrit par 
  • E.U., 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Roger COQUE
  •  • 4 501 mots

Les failles sont des accidents tectoniques, autrement dit des déformations de l'écorce terrestre consécutives à des mouvements de celle-ci. Ces cassures sont responsables de certains de ses aspects les plus marquants, tant dans le domaine des chaînes de montagnes, à la constitution desquelles elles concourent soit seules soit associées aux autres accidents (plis, charriages), que dans celui des ai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-deformations-failles/#i_0

SFAX

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 462 mots

Édifiées sur le site de l'antique cité romaine de Taparura, Sfax (Sfaqus) et sa banlieue représentent l'agglomération urbaine la plus dynamique de Tunisie. Après la longue période de repliement consécutive aux invasions arabes du xie siècle, l'essor de la ville commence dès le début du xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sfax/#i_0

SOUSSE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 276 mots

La ville tunisienne de Sousse, ou Sūsa (173 000 hab. en 2004), connaît depuis la plus haute antiquité une grande prospérité, seulement ralentie par de brèves crises, notamment lors des invasions arabes. Ville punique puis romaine (Hadrumetum), capitale du Byzacium au iiie siècle, elle est grande exportatrice d'huile et de céréales. Port de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sousse/#i_0

TEMPÉRÉ DOMAINE

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Roger COQUE
  •  • 7 497 mots

Comme l'indique sans ambiguïté le sens courant de l'adjectif, un climat tempéré est celui où l'on observe un rythme thermique annuel qui reste modéré : les températures moyennes de l'été ne dépassent guère 25 0C et, surtout, celles de l'hiver descendent rarement au-dessous de 0 à − 3 0C. Les climats de ce type sont assez peu étendus ; ils caractérisent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domaine-tempere/#i_0

TROPICAL MILIEU

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Roger COQUE
  •  • 7 747 mots

Le domaine tropical se caractérise à la fois par une chaleur constante et une forte humidité. Les pluies y sont abondantes et leur rythme, quotidien ou saisonnier, d'une grande régularité. Les températures moyennes mensuelles les plus basses n'y descendent généralement pas au-dessous de 18 0C et les amplitudes thermiques annuelles res […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-tropical/#i_0

TUNISIE

  • Écrit par 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Jean GANIAGE, 
  • Khadija MOHSEN-FINAN, 
  • Michel CAMAU, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Roger COQUE
  •  • 20 052 mots

Enserrée par deux grands pays producteurs de pétrole et de gaz naturel, formant une avancée sur la côte nord de l’Afrique, proche du sud de l’Europe, la Tunisie appartient autant à l’espace méditerranéen qu’à l’aire arabo-musulmane. Moins riche que ses deux voisins immédiats, elle est également le pays le moins montagneux du Maghreb. Les précipitations y […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tunisie/#i_0

VOLCANISME ET VOLCANOLOGIE

  • Écrit par 
  • Haroun TAZIEFF, 
  • Jacques VARET, 
  • Jean-François LÉNAT, 
  • Roger COQUE
  •  • 14 575 mots

Le 24 août de l'an 79 après J.-C., le Vésuve se réveilla au terme d'un repos de plusieurs siècles et détruisit les villes d'Herculanum, de Pompéi et de Stabiès. En 1783, l'éruption fissurale du Laki, en Islande, entraîna la mort de plus de 10 000 personnes par ses flots de lave […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volcanisme-et-volcanologie/#i_0