Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

TURQUIE

Nom officiel

République de Turquie (TR)

    Chef de l'État et du gouvernement 1

    Recep Tayyip Erdogan (depuis le 28 août 2014)

      Chef de l'État et du gouvernement 1

      Recep Tayyip Erdogan (depuis le 28 août 2014)

        Capitale

        Ankara

          Langue officielle

          Turc

            Unité monétaire

            Livre turque (TRY)

              Population (estim.) 86 289 000 (2023)
                Superficie 769 604 km²

                  Vu de l'espace, le territoire de la Turquie est un grand quadrilatère (779 452 kilomètres carrés), comprenant l'Anatolie et la Thrace orientale, bordé au nord par la mer Noire, au sud par la Méditerranée et à l'ouest par la mer Égée s'allongeant d'est en ouest, tel un pont, entre le Caucase et les Balkans. La Turquie a des frontières terrestres, à l'ouest avec la Grèce et la Bulgarie, membres de l'Union européenne, à l'est avec la Géorgie, l'Arménie, l'Azerbaïdjan et l'Iran, et au sud avec l'Irak et la Syrie.

                  Située à la croisée de tant de peuples et de cultures, sur une terre qui a été le réceptacle de grandes civilisations, des Hittites aux Ottomans, en passant par les Grecs, les Romains et les Byzantins, la Turquie moderne est marquée de multiples métissages culturels, provenant autant de l'Europe que du Proche-Orient. L'Empire ottoman, auquel elle a succédé, se développa d'abord dans les Balkans, avant de s'étendre au Proche-Orient. Ses institutions furent influencées davantage par les traditions étatiques byzantines, héritières de Rome que par celles des Empires perse et arabe. Il fut mêlé aux affaires européennes du xive au xxe siècle, par des guerres, des alliances ou le commerce. Ce passé explique certaines caractéristiques spécifiques de la Turquie républicaine par rapport aux autres sociétés musulmanes, comme la laïcité, une démocratisation durable et une volonté constante de s'intégrer à l'Europe.

                  La révolution kémaliste a créé, en 1923, un État-nation fondé sur le principe d'un État unifié et d'une seule nation, comme une réplique de l'État français centralisateur. Cette République a choisi comme capitale Ankara, au centre du plateau anatolien. Les réformes radicales effectuées dans les années 1920-1930 ont fourni un cadre institutionnel propice au développement politique et économique de la société turque, qui fut cependant long et difficile. Une des raisons principales en était l'incapacité de l'État jacobin à accepter et à organiser la diversité sociale, ethnique et religieuse de la société.

                  La population, qui était de 14 millions en 1927, atteignait 82,3 millions en 2018, dont environ 20 % d'origine kurde. Sur le plan religieux, près de 80 % des Turcs sont des musulmans sunnites, plus de 20 % des alévis et moins de 1 % des chrétiens et des juifs. Selon les prévisions, la population atteindrait son maximum vers 2030, avec 89 millions, pour ensuite se stabiliser et décliner.

                  La société turque a connu de profondes transformations consécutives au développement d'une économie capitaliste : l'urbanisation – 90 % de la population vit dans les zones urbaines –, l'amélioration du niveau de vie et de l'éducation. L'individualisation et la sécularisation ont progressé. La modernité a atteint l'Anatolie profonde. Cependant, il subsiste de fortes inégalités sociales et spatiales. Les richesses sont concentrées à l'ouest, tandis que l'est reste dans la pauvreté.

                  Le processus de démocratisation, engagé à partir de 1945, fut long, marqué par des régressions et des interruptions. Mais la démocratisation a continué. Il reste cependant encore des progrès à faire pour consolider les libertés et les droits de l'homme, dans ce pays dont le

                  poids stratégique a augmenté depuis la fin de la guerre froide.

                  Turquie : carte physique

                  Turquie : carte physique

                  Turquie : drapeau

                  Turquie : drapeau

                  Géographie

                  Un pays montagneux aux sous-ensembles très diversifiés

                  La Turquie forme une péninsule de 1 600 kilomètres de long, sur 600 kilomètres de large, s'étirant entre les 42e (Sinop, sur la mer Noire) et 35e (Hatay, à la frontière syrienne) degrés de latitude nord et, en longitude, entre les 25e (Gökçeada, dans la mer Égée) et 44e (à la frontière entre la Turquie, l'Iran et le Nakhitchevan) degrés de longitude est. La montagn[...]

                  La suite de cet article est accessible aux abonnés

                  • Des contenus variés, complets et fiables
                  • Accessible sur tous les écrans
                  • Pas de publicité

                  Découvrez nos offres

                  Déjà abonné ? Se connecter

                  Écrit par

                  • : professeur émérite de langue et civilisation turques
                  • : politologue, essayiste, directeur de la revue Anatoli : de l'Adriatique à la Caspienne
                  • : membre de l'Institut, professeur émérite à l'université de Provence-Aix-Marseille-I
                  • : directrice de recherche CNRS/CERI Sciences Po
                  • : enseignant-chercheur, université de Toulouse Jean Jaurès
                  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

                  . In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

                  Médias

                  Turquie : carte physique

                  Turquie : carte physique

                  Turquie : drapeau

                  Turquie : drapeau

                  Amasya

                  Amasya

                  Autres références

                  • TURQUIE, chronologie contemporaine

                    • Écrit par Universalis
                  • ADANA

                    • Écrit par Xavier de PLANHOL
                    • 234 mots
                    • 1 média

                    Ville principale de la plaine de Cilicie (Turquie), Adana, chef-lieu du département homonyme, commande le passage du Seyhan, grand fleuve descendant du Taurus, au contact de la basse plaine alluviale et des collines de piémont. Cette situation fut mise en valeur par une agglomération urbaine dès l'époque...

                  • ANATOLIE

                    • Écrit par Xavier de PLANHOL
                    • 360 mots

                    Signifiant en grec « l'Est, l'Orient », le mot Anatolie est utilisé depuis le xe siècle, comme synonyme d'Asie Mineure, après avoir désigné une province byzantine. Actuellement, pour les Turcs, Anadolu s'applique à toute la partie asiatique du pays, après avoir été rapporté...

                  • ANKARA

                    • Écrit par Jean-François PÉROUSE
                    • 820 mots
                    • 1 média

                    L'agglomération d'Ankara comptait à la fin de 2007 plus de 3,5 millions d'habitants, soit cent fois plus qu'au début des années 1920, quand elle est devenue la capitale politique (par une décision du 13 octobre 1923) de la Turquie. La situation géographique d'Ankara, moins excentrée qu'...

                  • ARMÉNIE

                    • Écrit par Jean-Pierre ALEM, Françoise ARDILLIER-CARRAS, Christophe CHICLET, Sirarpie DER NERSESSIAN, Universalis, Kegham FENERDJIAN, Marguerite LEUWERS-HALADJIAN, Kegham TOROSSIAN
                    • 23 765 mots
                    • 13 médias
                    Le 7 avril 1915, la ville de Van s'insurge et instaure un gouvernement provisoire arménien. La réaction est aussi immédiate que disproportionnée. Prétextant le rôle de « cinquième colonne » joué par les Arméniens, les dirigeants jeunes-turcs, Enver, Talaat et Djemal, décident de déporter l'ensemble de...
                  • Afficher les 80 références

                  Voir aussi