Tunisie, histoire


BEN ALI ZINE EL-ABIDINE (1936-2019)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 486 mots

Président de la Tunisie de 1989 à 2011.Né le 3 septembre 1936 à Hammam-Sousse, Zine el-Abidine Ben Ali reçoit une formation militaire en France, à Saint-Cyr et à l'école d'artillerie de Châlons-sur-Marne (aujourd'hui Châlons-en-Champagne). Il effectue également des études d'ingénieur électronicien aux États-Unis. De 1964 à 1974, il dirige les services de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zine-el-abidine-ben-ali/#i_0

BEN SALAH AHMED (1926- )

  • Écrit par 
  • Pierre SPITZ
  •  • 1 021 mots

Homme politique et syndicaliste tunisien.Originaire d'une famille de la petite bourgeoisie de Mouknine, dans le Sahel tunisien, Ahmed ben Salah se lance, ses études terminées, dans l'action syndicale. Il se révèle rapidement comme un animateur de l'Union générale des travailleurs tunisiens (U.G.T.T.), reconstituée en 1945 par Ferhat Hached : il représente, à Bruxelles, l'U.G.T.T. auprès de la puis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ahmed-ben-salah/#i_0

BEN YOUSSEF SALAH (mort en 1961)

  • Écrit par 
  • Emile SCOTTO-LAVINA
  •  • 413 mots

Djerbien de naissance, avocat de formation, politicien de vocation, Salah ben Youssef (Salāḥ ibn Yūsuf), figure de proue, avec Bourguiba, du nationalisme tunisien, était promis, par ses éminentes qualités, à l'avenir que lui assurait auprès du Combattant suprême son rôle de brillant dauphin. Secrétaire général du Parti socialiste destourien, le Néo-Destour, il joue un rôle de premier plan en l'abs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salah-ben-youssef/#i_0

BIZERTE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 259 mots
  •  • 1 média

Ville portuaire de la Tunisie septentrionale (120 460 hab. en 2004), Bizerte (ou Banzart) doit son importance à sa remarquable position sur le détroit de Sicile. Jusqu'au protectorat français, elle reste, cependant, une modeste bourgade, héritière d'un comptoir phénicien antérieur à Carthage et situé sur l'étroit goul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bizerte/#i_0

BOURGUIBA HABIB (1903-2000)

  • Écrit par 
  • Jean LACOUTURE
  •  • 1 647 mots
  •  • 1 média

De tous les hommes d'État d'une époque qui en vit paraître beaucoup de flamboyants ou d'abusifs, Habib Bourguiba est probablement celui dont le nom se confond le plus totalement avec la fondation et les premiers développements d'un État. Créateur de la première organisation qui posât avec sérieux le problème de l'indépendance tunisienne, chef de parti et d'insurrection, négociateur, prisonnier, fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/habib-bourguiba/#i_0

DEY

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 240 mots

Déformation du mot turc dāyi̊, qui signifie « oncle maternel » et semble avoir été utilisé chez les Ottomans comme titre honorifique décerné aux marins qui se sont illustrés en combattant en Méditerranée. Par la suite, ce titre a désigné un officier de la milice des janissaires de Tunis et d'Alger. En 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dey/#i_0

FELLAGHA

  • Écrit par 
  • Jean-Charles BLANC
  •  • 204 mots

C'est la forme bédouine fellāg (d'où fellāga) du mot arabe fallāq. La racine du mot est fleg, qui signifie « déflorer », « violer » ; ou encore stefleg : « prendre le maquis ». Le terme s'applique à ceux qui échappent à une sanction, aux condamnés, aux insoumis qui se regroupent et forment des bande […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fellagha/#i_0

GABÈS

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 269 mots
  •  • 1 média

Située au fond du large golfe homonyme, à proximité du site romain antique de Tacapae, la ville tunisienne de Gabès (116 323 hab. en 2004) comprend les grosses agglomérations traditionnelles de Menzel et de Djara, des quartiers modernes développés vers la mer et un port marchand.Jadis point d'aboutissement d'un trafic caravanier transsaharien, Gabès a connu une certaine prospérité, mais les ressou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabes/#i_0

GAFSA

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 232 mots
  •  • 1 média

Située au bord du Sahara, la ville tunisienne de Gafsa (84 676 hab. en 2004) doit l'ancienneté de son existence (c'est l'antique ville numide de Capsa) à la large trouée ouverte entre les djebels Ben Younès et Orbata, d'où un passage facile vers les hautes steppes de la Tunisie.À cette position privilégiée, l'existence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gafsa/#i_0

KAIROUAN

  • Écrit par 
  • Nikita ELISSÉEFF
  •  • 1 172 mots
  •  • 3 médias

Après la victoire des Arabes sur les Byzantins en 647, Sīdī ‘Uqba ibn Nāfi‘ fonda en 670, à 60 kilomètres de Sousse, Kairouan ou Qayrawān (terme qui signifie place d'armes). C'était un campement permanent, à l'abri des attaques de la flotte byzantine, qui devait servir de base opérationnelle pour lutter contre les Berbères.Importante ville de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kairouan/#i_0

MAGHREB - Le Maghreb politique

  • Écrit par 
  • Karima DIRÈCHE
  •  • 7 508 mots
  •  • 3 médias

Le Maghreb, « pays du Soleil couchant » en langue arabe, regroupe historiquement trois pays, le Maroc, l'Algérie et la Tunisie, auxquels viennent s'ajouter la Mauritanie à l'ouest et la Libye à l'est p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maghreb-le-maghreb-politique/#i_0

PRINTEMPS ARABE ou RÉVOLUTIONS ARABES

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT
  •  • 8 230 mots

Le monde arabe est fortement ébranlé en 2011 par un mouvement de nature inédite issu des sociétés qui contestent les modalités de gouvernement autoritaire auxquelles elles sont soumises depuis des décennies. Parti de Tunisie, ce mouvement gagne rapidement l'Égypte, puis plusieurs pays du Maghreb et du Moyen-Orient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/printemps-arabe-revolutions-arabes/#i_0

SFAX

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 462 mots
  •  • 1 média

Édifiées sur le site de l'antique cité romaine de Taparura, Sfax (Sfaqus) et sa banlieue représentent l'agglomération urbaine la plus dynamique de Tunisie. Après la longue période de repliement consécutive aux invasions arabes du xie siècle, l'essor de la ville commence dès le début du xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sfax/#i_0

SOUSSE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 276 mots
  •  • 2 médias

La ville tunisienne de Sousse, ou Sūsa (173 000 hab. en 2004), connaît depuis la plus haute antiquité une grande prospérité, seulement ralentie par de brèves crises, notamment lors des invasions arabes. Ville punique puis romaine (Hadrumetum), capitale du Byzacium au iiie siècle, elle est grande exportatrice d'huile et de céréales. Port de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sousse/#i_0

TUNIS

  • Écrit par 
  • Pierre-Arnaud BARTHEL
  •  • 1 232 mots
  •  • 1 média

Avec 2,4 millions d'habitants en 2008 contre 750 000 en 1966, Tunis est passé, entre l'indépendance (1956) et les années 1980, du caractère de ville à celui d'agglomération composée de trente et une communes débordant le strict cadre de la « commune de Tunis ». Puis une aire métropolitaine (appelée « le Grand Tunis » dans les documents réglementaires) s'est constituée, depuis les années 1980, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tunis/#i_0

TUNISIE

  • Écrit par 
  • Michel CAMAU, 
  • Roger COQUE, 
  • Jean GANIAGE, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Khadija MOHSEN-FINAN
  •  • 20 052 mots
  •  • 15 médias

Enserrée par deux grands pays producteurs de pétrole et de gaz naturel, formant une avancée sur la côte nord de l’Afrique, proche du sud de l’Europe, la Tunisie appartient autant à l’espace méditerranéen qu’à l’aire arabo-musulmane. Moins riche que ses deux voisins immédiats, elle est également le pays le moins montagneux du Maghreb. Les précipitations y […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tunisie/#i_0


Affichage 

Tunisie : drapeau

Tunisie : drapeau

drapeau

Tunisie (1835 env. ; modif. le 30 juin 1999). Quand cet emblème apparut, le pays était encore de jure dans des liens de vassalité vis-à-vis de la Turquie, et c'est ce qui explique qu'on donnât au drapeau beylical un aspect fort semblable à celui de la Sublime-Porte... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Funérailles d'un opposant tunisien assassiné, 2013

Funérailles d'un opposant tunisien assassiné, 2013

photographie

Les funérailles de Chokri Belaïd, l’opposant assassiné le 6 février 2013, sont l’occasion pour les Tunisiens d’exprimer leur colère contre le pouvoir islamiste. 

Crédits : E. Ben Ayed/ Demotix/ Corbis

Afficher

Adoption de la nouvelle Constitution tunisienne, janvier 2014


			
			Adoption de la nouvelle Constitution tunisienne, janvier 2014

photographie

En se dotant d'une nouvelle Constitution, non seulement la Tunisie parvient à un compromis démocratique entre les deux grands courants qui divisent le monde arabe (les « islamistes » et les « modernistes »), mais elle présente au monde, en 2014, le visage du seul pays à... 

Crédits : M. Messara/ epa/ Corbis

Afficher

Chute de Ben Ali

Chute de Ben Ali

photographie

Le 14 janvier 2011, la foule de Tunis se rassemble devant le ministère de l'Intérieur, scandant à tue-tête : « Dégage ! Dégage ! » Ben Ali quitte la Tunisie le soir même. 

Crédits : L. Dolega/ EPA/ Corbis

Afficher

Internet et la révolution tunisienne

Internet et la révolution tunisienne

photographie

Au cours de la révolution tunisienne de 2010-2011, les observateurs sont frappés par la façon dont la jeunesse tunisienne se sert d'Internet et des réseaux sociaux pour diffuser informations, messages politiques et consignes de manifestation.    

Crédits : S. Aranda/ Corbis

Afficher

Zine el-Abidine Ben Ali, président de la République tunisienne de 1989 à 2011

Zine el-Abidine Ben Ali, président de la République tunisienne de 1989 à 2011

photographie

Après la mise à l'écart de Bourguiba en 1987, et une courte période d'ouverture politique, Ben Ali, candidat unique, se fait élire président de la République tunisienne en 1989. En 2011, il est chassé du pouvoir par la révolution tunisienne, qui donne le coup d'envoi du... 

Crédits : Epa/ Corbis

Afficher

Cimetière militaire allemand, 1943

Cimetière militaire allemand, 1943

photographie

Les Alliés découvrent un cimetière militaire allemand dans les faubourgs de Tunis après la chute de la ville lors de la campagne d'Afrique du Nord, en mai 1943. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Leclerc en Tunisie

Leclerc en Tunisie

photographie

Le général Philippe de Hauteclocque dit Leclerc (1902-1947), à droite, participe à la campagne de Tunisie, en 1943. Il sera bientôt chargé de la formation et du commandement de la 2e division blindée. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Habib Bourguiba, 1961

Habib Bourguiba, 1961

photographie

Habib Bourguiba, président de la République de Tunisie, s'adresse à la foule lors des funérailles des Tunisiens tués pendant la bataille de Bizerte en 1961. 

Crédits : Ron Case/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Tunisie : drapeau

Tunisie : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Funérailles d'un opposant tunisien assassiné, 2013

Funérailles d'un opposant tunisien assassiné, 2013
Crédits : E. Ben Ayed/ Demotix/ Corbis

photographie


			
			Adoption de la nouvelle Constitution tunisienne, janvier 2014

Adoption de la nouvelle Constitution tunisienne, janvier 2014
Crédits : M. Messara/ epa/ Corbis

photographie

Chute de Ben Ali

Chute de Ben Ali
Crédits : L. Dolega/ EPA/ Corbis

photographie

Internet et la révolution tunisienne

Internet et la révolution tunisienne
Crédits : S. Aranda/ Corbis

photographie

Zine el-Abidine Ben Ali, président de la République tunisienne de 1989 à 2011

Zine el-Abidine Ben Ali, président de la République tunisienne de 1989 à 2011
Crédits : Epa/ Corbis

photographie

Cimetière militaire allemand, 1943

Cimetière militaire allemand, 1943
Crédits : Hulton Getty

photographie

Leclerc en Tunisie

Leclerc en Tunisie
Crédits : Hulton Getty

photographie

Habib Bourguiba, 1961

Habib Bourguiba, 1961
Crédits : Ron Case/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie