PEINTURE DU XVIe SIÈCLE

AACHEN HANS VON (1552-1615)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 198 mots
  •  • 1 média

Formé chez un Flamand établi à Cologne, sa ville natale, mais surtout par un long séjour en Italie (1574-1588), où il fut marqué à la fois par les grands maîtres italiens (Michel-Ange, Tintoret, Véronèse, Parmesan, Corrège) et aussi par les Flamands italianisés (Speckaert, Brill, Spranger, Paolo Fiammingo...), Hans von Aachen y acquit vite la célébrité ( Nativité , église du Gesù, Rome). Revenu dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-von-aachen/#i_2640

AERTSEN PIETER (1508-1575)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 355 mots

Surnommé Lange Pier (Pierre le Long), né à Amsterdam et franc-maître à Anvers, en 1535, dont il devient citoyen en 1542 et où il séjournera jusqu'en 1556 environ, après avoir logé dans ses débuts anversois chez le peintre Jan Mandyn, un suiveur habile de Jérôme Bosch, Pieter Aertsen est l'un des peintres qui assurent le mieux le lien entre l'école néerlandaise et l'école flamande et qui font éclat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pieter-aertsen/#i_2640

ALTDORFER ALBRECHT (1480 env.-1538)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 2 751 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'art de la couleur »  : […] Ces observations concernent avant tout les dessins d'Altdorfer, la part sans doute la plus originale de sa production. Cependant, la couleur intense et lumineuse de ses peintures a suscité des commentaires analogues. Dans un livre resté célèbre, Otto Benesch, en 1938, la mettait en rapport avec les idées exprimées un peu plus tard par Paracelse. Ce rapprochement, qui continue à faire florès aux Ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albrecht-altdorfer/#i_2640

ANDALOUSIE

  • Écrit par 
  • Michel DRAIN, 
  • Marcel DURLIAT, 
  • Philippe WOLFF
  •  • 10 387 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La peinture »  : […] Longtemps indifférente aux recherches picturales, aisément satisfaite durant l'époque gothique, d'abord par le charme archaïque de l'art byzantin connu à travers l'Italie, puis par le pittoresque flamand, l'Andalousie, qui ne sut pas retenir le grand Bartolomé Bermejo, ne fait vraiment son entrée dans le domaine de la peinture qu'avec Alejo Fernández. Celui-ci, d'origine nordique, épousa la fille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andalousie/#i_2640

ANDREA DEL SARTO (1486-1531)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 535 mots
  •  • 1 média

Vasari raconte que le jeune Andrea del Sarto, au temps de son apprentissage chez Piero di Cosimo, passait tous ses instants de liberté dans la « Salle du pape » à Sainte-Marie-Nouvelle, où étaient exposés le carton de Michel-Ange pour La Bataille de Cascine et celui de Léonard pour La Bataille d'Anghiari . L'anecdote est d'autant plus plausible que l'art d'Andrea del Sarto resta constamment impré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrea-del-sarto/#i_2640

ARCIMBOLDO GIUSEPPE (1527 env.-1593)

  • Écrit par 
  • Frédéric ELSIG
  •  • 1 569 mots
  •  • 3 médias

Peintre célébré par ses contemporains (Gregorio Comanini, Giovanni Paolo Lomazzo, Paolo Morigia), Giuseppe Arcimboldo est emblématique d'un goût pour l'illusion et l'ambiguïté, goût qui, particulièrement développé à la cour des Habsbourg durant le dernier tiers du xvi e  siècle, passe rapidement de mode dès le début du siècle suivant. Il tombe ainsi dans un relatif oubli jusqu'au milieu du xx e  s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-arcimboldo/#i_2640

ARPIN GIUSEPPE CESARI dit LE CAVALIER D' (1568-1640)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 307 mots

Issu du maniérisme romain (certains dessins de jeunesse montrent notamment l'influence des Zuccari), le Cavalier d'Arpin en prolonge d'abord la tradition avec une certaine force. À Naples, où il séjourne de 1589 à 1591, les œuvres qu'il laisse à la chartreuse de San Martino ( Scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament ) orienteront pour un temps les peintres locaux, avant qu'ils aient la révélatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arpin/#i_2640

ASPERTINI AMICO (1475 env.-1552)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 168 mots

Élève de Francia à Bologne, Amico Aspertini subit aussi l'influence de Lorenzo Costa et d'Ercole de' Roberti. Il tenta d'assimiler le style de Pérugin et de Pinturicchio durant le séjour qu'il fit à Rome de 1500 à 1503 où il étudia également les grotesques. Il a laissé plusieurs carnets de dessins qui révèlent son intérêt pour les monuments et les sculptures antiques, dont il fait des croquis très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amico-aspertini/#i_2640

BALDUNG GRIEN HANS (1484 env.-1545)

  • Écrit par 
  • Thomas Wolfgang GAEHTGENS
  •  • 1 310 mots
  •  • 7 médias

En peinture, la figure centrale de la Renaissance allemande est Albrecht Dürer. Son élève le plus important fut Hans Baldung Grien dont l'art appartient à la fois à la Renaissance et au maniérisme . Son œuvre, qui groupe un catalogue abondant de tableaux, de gravures et de dessins , est l'expression d'une personnalité tout à fait particulière. Baldung Grien, sensible aux orientations intellectuell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-baldung-grien/#i_2640

BAROCCI FEDERICO, dit BAROCCIO ou LE BAROCHE (1535 env.-1612)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 240 mots
  •  • 1 média

Après un bref apprentissage à Urbin, près de Battista Franco et de Bartolomeo Genga, son oncle, Barocci part pour Rome, et c'est là qu'il découvre les œuvres de son grand compatriote, Raphaël. Il travaille près des Zuccaro, notamment aux fresques du Belvédère ( Histoire de Moïse , 1563). Mais ses œuvres suivantes (la Madone du peuple , peinte en 1574 pour la Pieve d'Arezzo, aujourd'hui aux Offices […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/federico-barocci/#i_2640

BARTOLOMEO DELLA PORTA FRA (1475-1517)

  • Écrit par 
  • Henri PERETZ
  •  • 1 004 mots
  •  • 3 médias

Baccio della Porta, devenu frère Bartolomeo della Porta, doit sa fortune et sa renommée plus à ses contemporains qu'à lui-même. Lié à Savonarole, il nous en a laissé un portrait saisissant (1497, couvent de Saint-Marc, Florence). Contemporain des plus grands peintres, il a su utiliser leurs découvertes. Ici, on reconnaîtra la construction rigoureuse de Piero di Cosimo, là, la ligne de Filippino L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fra-bartolomeo-della-porta/#i_2640

BASSANO LES

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 399 mots

Fils d'un modeste peintre de l'arrière-pays vicentin, Jacopo da Ponte, dit Bassano, fut le fondateur d'une dynastie de peintres dont la production devait avoir un écho dans toute l'Europe. Jacopo (1510-1592) s'était formé parmi les émules de Titien : Bonifacio de' Pitati, Pordenone, Paris Bordone ( La Fuite en Égypte , env. 1534, musée de Bassano, Le Bon Samaritain , musée du Capitole, Rome), avan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-bassano/#i_2640

BECCAFUMI DOMENICO (1486 env.-1551)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 282 mots

Peintre et sculpteur italien né vers 1486 à Montaperti, mort en mai 1551 à Sienne. De son vrai nom Domenico di Pace, Beccafumi est le fils de Giacomo di Pace, paysan installé près de Sienne. Il prend le nom de son protecteur Lorenzo Beccafumi, propriétaire des terres où vit sa famille. Vers 1510, il se rend à Rome pour étudier l'œuvre de Raphaël et de Michel-Ange. De retour à Sienne en 1512, Becca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domenico-beccafumi/#i_2640

BECK LEONHARD (1480 env.-1542)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 123 mots

Peintre d'Augsbourg, fils du miniaturiste augsbourgeois Georg Beck. Il devient maître en 1503, après avoir travaillé avec Hans Holbein le Vieux (il collabore au retable que celui-ci exécute pour les dominicains de Francfort-sur-le-Main). Toute sa carrière se déroule à Augsbourg, où il a pour élève et pour gendre Christoph Amberger. Il participe aux travaux d'illustration commandés par Maximilien I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonhard-beck/#i_2640

BEHAM SEBALD (1500-1550) & BARTHEL (1502-1540)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 476 mots
  •  • 1 média

Peintres et graveurs allemands, nés à Nuremberg et formés dans l'entourage immédiat, sinon dans l'atelier de Dürer. En janvier 1525, les deux frères sont, avec le peintre Georg Pencz, bannis de la ville (passée à la Réforme luthérienne) en raison de leur attitude religieuse, hostile à Rome mais aussi à Luther. Le procès-verbal de leur audition les qualifie de gottlose Maler (peintres sans Dieu), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beham-sebald-et-barthel/#i_2640

BERGOGNONE ou BORGOGNONE AMBROGIO DA FOSSANO dit (1450-1523)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 301 mots

Le nom de Bergognone apparaît pour la première fois, en 1481, sur une liste d'immatriculation d'artistes milanais, ce qui permet de supposer qu'il dirigeait alors un atelier, mais on ignore quels avaient été ses maîtres. Sa première œuvre signée et datée, La Crucifixion (1490, chartreuse de Pavie), et les peintures qui l'ont sans doute précédée (par exemple, la Pala de l'Ambrosienne à Milan, pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bergognone-borgognone/#i_2640

BERRUGUETE PEDRO (mort av. 1504)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 307 mots
  •  • 1 média

Premier peintre castillan dont le séjour en Italie soit attesté. Le séjour de Pedro Berruguete, dit aussi Pietro Spagnuolo, a duré une dizaine d'années (1470-1480), et certains historiens ont supposé que, avant son arrivée à la cour d'Urbin, en 1477, il avait complété sa formation artistique à Naples. Berruguete ne venait pas en simple élève en Italie, il avait une bonne connaissance de l'art flam […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedro-berruguete/#i_2640

BLONDEEL LANCELOT (1498-1561)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 440 mots

Comme Coecke à Anvers et Lambert Lombard à Liège ou Van Orley à Bruxelles, Blondeel est le principal représentant de la première Renaissance dans la peinture brugeoise du xvi e  siècle. Franc-maître à Bruges en 1519, il travaille à la décoration de la ville dès l'année suivante, à l'occasion de la « Joyeuse Entrée » de Charles Quint. De fait, la partie décorative tient une grande place dans son œu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lancelot-blondeel/#i_2640

BORDONE PARIS (1500-1571)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 316 mots
  •  • 1 média

Né à Trévise, Bordone eut Titien pour premier maître, mais le quitta très vite, déçu du peu d'intérêt que celui-ci portait à ses élèves, écrit Vasari, qui ajoute : « Désespéré de la mort de Giorgione, dont la manière lui plaisait plus que tout, et qui, en outre, avait la réputation d'enseigner avec amour tout ce qu'il savait, [...] il se mit en tête d'étudier ses œuvres et de les copier, en sorte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paris-bordone/#i_2640

BORGOÑA JUAN DE (actif de 1494 à 1536)

  • Écrit par 
  • Claudie RESSORT
  •  • 368 mots
  •  • 1 média

Peintre espagnol actif à Tolède dans le premier tiers du xvi e siècle. Aucun document ne permet de préciser son origine et sa formation. Son nom laisse supposer une ascendance nordique sans pour autant autoriser à fixer sa naissance en Bourgogne, mais l'analyse de son style permet d'affirmer que Borgoña étudia en Italie et principalement à Florence. Il apparaît pour la première fois en Espagne en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-de-borgona/#i_2640

BOSCH JÉRÔME (1450-1460 env.-1516)

  • Écrit par 
  • Claude-Henri ROCQUET
  •  • 8 722 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les interprétations »  : […] Au xvi e  siècle, la plupart des commentateurs se montrent surtout sensibles, dans cette œuvre, à l'étrange, à l'horrible, au bizarre. Ils admirent, non sans dégoût parfois, tant d'invention et de fantaisie. Mais le hiéronymite J. de Sigüenza écrit en 1605 : « Les autres cherchent à peindre les hommes tels qu'ils apparaissent vus du dehors ; celui-ci a l'audace de les peindre tels qu'ils sont, au- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerome-bosch/#i_2640

BOURDICHON JEAN (1457 env.-1521)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 191 mots
  •  • 1 média

Peintre de quatre rois (Louis XI, Charles VIII, Louis XII puis François I er ), Bourdichon est le type même de l'artiste officiel, réalisateur avant tout d'ouvrages de luxe d'une exécution raffinée. On n'a conservé aucun des nombreux tableaux dont les archives signalent la commande ; seul un triptyque, La Vierge entre les deux saints Jean (musée de Capodimonte, Naples), rappelle qu'il fut peintre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-bourdichon/#i_2640

BRÉA LES

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 989 mots

D'une famille établie à Nice depuis plusieurs générations, les Bréa furent trois peintres actifs entre le dernier quart du xv e siècle et le milieu du xvi e . Louis, le plus justement célèbre, est documenté de 1475 à 1523 ; son frère Antoine, de 1504 à 1516, collabore sans génie personnel avec lui et meurt en 1527 ; le fils de ce dernier, François, est cité de 1525 à 1555 et prolonge la manière f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-brea/#i_2640

BREU L'ANCIEN JÖRG (1475 env.-1537)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 247 mots

Peintre, dessinateur et graveur d'Augsbourg, Breu reçut probablement sa première formation dans l'atelier d'Ulrich Apt. En Autriche de 1500 à 1502, il peint le Retable de saint Bernard pour le couvent des cisterciens de Zwettl (1500, conservé dans une chapelle de l'église), un Retable de la Vie du Christ (1501, panneaux au Musée national germanique de Nuremberg et au monastère d'Herzogenburg en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/breu-l-ancien-jorg/#i_2640

BRIL ou BRILL PAUL (1554-1626)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 462 mots
  •  • 1 média

Figure importante de la peinture de paysage des premières années du xvii e siècle, Paul Bril est l'un des initiateurs de la vedute composée. Nordique transplanté en Italie, il exerce là une immense influence par son rôle capital d'artiste de transition entre le paysage maniériste fantastique et le paysage composé classicisant . Après une formation anversoise (chez un certain Damiaen Ortelmans), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bril-brill/#i_2640

BRONZINO ANGELO DI COSIMO DI MARIANO dit (1503-1572)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 818 mots
  •  • 2 médias

Le style de Bronzino diffère assez vite de Pontormo, dont il fréquente l'atelier dès 1518-1519. Ce dernier s'étant réfugié à la chartreuse de Galuzzo pendant la peste, Angelo l'accompagne pour l'aider et s'initie (gauchement) à l'art de la fresque. Ce n'est pourtant qu'après avoir participé de près à l'ensemble célèbre de la chapelle Capponi, à Santa Felicità (Florence, 1526-1528) — on lui attribu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bronzino-angelo-di-cosimo-di-mariano-dit/#i_2640

BRUEGEL PIETER II, dit BRUEGEL D'ENFER (1564-1638)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 787 mots

Fils aîné de Pieter I Bruegel (le plus grand et le plus connu des Bruegel), tôt fixé à Anvers, Bruegel d'Enfer se forme chez un certain Gillis van Coninxloo qui ne serait pas, selon Marlier, le paysagiste, mais un peintre homonyme étroitement apparenté à la famille de Pieter Coecke dont Pieter II était le petit-fils. Dès 1585, il est reçu maître ; dès 1588, il a des élèves et il en aura en grand n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pieter-ii-bruegel/#i_2640

BRUEGEL JAN, dit BRUEGEL DE VELOURS (1568-1625)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 846 mots

Frère cadet de Pieter II, Jan reçut comme lui un sobriquet, dû à son goût raffiné pour les habits de velours ou à l'extrême finesse veloutée de sa peinture. Plus doué et plus original que son frère, Jan se forma dans un cadre plus large en se rendant, vers 1589, en Italie où il resta jusqu'en 1596 non sans se lier durablement avec le cardinal Federico Borromeo à Milan (d'où la merveilleuse suite d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-bruegel/#i_2640

BRUEGEL L'ANCIEN PIETER (1525 env.-1569)

  • Écrit par 
  • Claude-Henri ROCQUET
  •  • 3 184 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Bosch et Bruegel »  : […] Peintre flamand, Bruegel puise à la source proverbiale et populaire ; mais la sagesse des nations n'est pas chez lui l'écho de la sagesse divine : c'est en philosophe qu'il en reprend les thèmes . Il a peint dans les Proverbes l'innombrable folie humaine. Est-ce par le démon que le monde est renversé ? De part et d'autre d'un pilier central, un pénitent se confesse au diable, un moine agenouillé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pieter-bruegel-l-ancien/#i_2640

BURGKMAIR HANS (1473-1531)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 354 mots
  •  • 1 média

Peintre et graveur d'Augsbourg, qui apprend le métier de peintre auprès de son père Thomas, puis auprès de Martin Schongauer (vers 1490), Hans Burgkmair devient membre de la corporation des peintres d'Augsbourg en 1498. La ville jouissait alors d'une grande prospérité (c'est l'époque où la famille des Fugger atteint son apogée) et entretenait des relations commerciales très actives avec l'Italie. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-burgkmair/#i_2640

CALVAERT DENYS (1540 env.-1619)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 213 mots

Né à Anvers, Denys Calvaert est, en 1556, inscrit chez Cerstian van Queckborne, peintre dont on sait uniquement qu'il était paysagiste. Vers 1562, il se rend en Italie et se fixe à Bologne où se déroulera toute sa carrière, si l'on excepte un court voyage à Rome en 1572. Il y devient l'élève puis le collaborateur de Prospero Fontana et de Lorenzo Sabatini. On peut suivre sa carrière à travers des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denys-calvaert/#i_2640

CAMPAGNOLA GIULIO (1482-apr. 1514)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 197 mots

Fils de l'écrivain Girolamo Campagnola, élevé dans le milieu cultivé de Padoue, Giulio Campagnola, d'après les auteurs contemporains, parlait à treize ans le grec et le latin, chantait, jouait du luth, dessinait d'après Bellini et Mantegna. On est moins bien renseigné sur sa carrière de peintre et de graveur. Il participe, avec Girolamo del Santo et Domenico Campagnola au décor de la Scuola del Ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giulio-campagnola/#i_2640

CAMPAÑA PIETER DE KEMPENEER dit PEDRO DE (1503-1580)

  • Écrit par 
  • Claudie RESSORT
  •  • 257 mots

Peintre, architecte, sculpteur, mathématicien, Pedro de Campaña est le type même de l'artiste de la Renaissance qui a suivi une carrière internationale. De son vrai nom Pieter de Kempeneer, originaire de Bruxelles, il travaille plusieurs années en Italie : à Bologne pour Charles Quint, à Venise pour le cardinal Grimani et à Rome pour l'Arétin, avant de se fixer pendant vingt-cinq ans en Espagne. E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/campana-pieter-de-kempeneer-dit-pedro-de/#i_2640

CANDIDO PIETER DE WITTE dit PIETRO (av. 1548-1628)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 946 mots

Comme Stradanus, Jean de Bologne, Paolo Fiammingo ou Pozzoserrato, Candido est un de ces artistes flamands du xvi e siècle parfaitement italianisés au point d'être encore aujourd'hui plus connus sous leur nom italien que sous leur premier patronyme nordique (Candido est la transcription italienne de wit , blanc). Sa date de naissance est mal assurée ; Van Mander, qui semble avoir connu l'artiste, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/candido-pieter-de-witte-dit-pietro/#i_2640

CARAVAGE (vers 1571-1610)

  • Écrit par 
  • Arnauld BREJON DE LAVERGNÉE, 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 4 799 mots
  •  • 7 médias

Si tout le xvii e  siècle garde l'empreinte des Bolonais (Carrache, Reni, Dominiquin), force nous est de reconnaître que les plus grands peintres de cette époque – à l'exception de Nicolas Poussin – bénéficient sous une forme ou sous une autre de l'exemple de Caravage : Velázquez et Zurbarán en Espagne, Rubens, Rembrandt et Vermeer dans le nord de l'Europe. La vie de Caravage est rythmée par de no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caravage/#i_2640

CARON ANTOINE (1520 env.-env. 1599)

  • Écrit par 
  • Michèle GRANDIN
  •  • 344 mots

Les premières œuvres d'Antoine Caron seraient des cartons pour des vitraux, composés dans sa ville natale, Beauvais, et qui n'existent plus. On retrouve Caron à Fontainebleau, où il travaille sous la direction de Primatice ; il acquiert alors ce style italianisant qui le caractérise, style élégant où la sécheresse du dessin est tempérée par la vivacité du coloris. Ses œuvres évoquent en de savante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-caron/#i_2640

CARPACCIO VITTORE (1460 env.-1526)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 2 784 mots
  •  • 5 médias

L'œuvre de Vittore Carpaccio n'a pas connu les longues périodes d'oubli et les « résurrections » spectaculaires dont l'histoire de l'art offre bien des exemples. Les jugements n'en ont pas moins varié, au cours des siècles, sur la valeur et la portée de sa vision picturale, sur l'originalité de son art. Les évocations radieuses, héroïques ou familières, des grandes toiles peintes pour les scuole […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vittore-carpaccio/#i_2640

CARRACHE LES

  • Écrit par 
  • Antoine SCHNAPPER
  •  • 1 840 mots
  •  • 7 médias

Comme celui de leur contemporain Caravage, le rôle des Carrache dans l'évolution de la peinture européenne à la fin du xvi e et au début du xvii e  siècle est à la fois révolutionnaire et capital. À la tradition artificielle et raffinée d'un maniérisme qui s'épuise, ils opposent le retour à l'étude directe de la nature et, en même temps, aux grands exemples de l'art du passé. Leur œuvre, surtout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-carrache/#i_2640

CLOUET FRANÇOIS (entre 1505 et 1510-1572)

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 380 mots
  •  • 3 médias

Fils de Jean Clouet, à qui il succéda dans la charge de peintre officiel de la Cour dès la mort de ce dernier, on ne possède guère plus de renseignements sur la vie de François Clouet que sur celle de son père ; son acte de décès indique qu'il n'était pas marié et qu'il avait deux filles naturelles. On ne sait rien de ses travaux pour François I er jusqu'aux obsèques de celui-ci qu'il dut organis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-clouet/#i_2640

CLOUET JEAN dit JANET (1485 env.-env. 1540)

  • Écrit par 
  • Michel MELOT
  •  • 444 mots

Peintre officiel de François I er , Jean Clouet figure parmi les valets de chambre du roi à partir de 1516, sous les ordres de ses confrères Jean Perréal et Jean Bourdichon. D'origine flamande, il apporta un nouveau style à la peinture de portraits d'apparat en pratiquant, outre la miniature traditionnelle (on lui attribue certaines des peintures des Commentaires de la Guerre gallique , 3 vol. ; v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clouet-jean-dit-janet/#i_2640

COECKE VAN AALST PIETER (1502-1550)

  • Écrit par 
  • Françoise HEILBRUN
  •  • 1 216 mots

Né à Alost, petite ville de Flandre, où son père était échevin, mort à Bruxelles, Pieter Coecke est, avec les Flamands Lambert Lombard, Michel Coxie, Lancelot Blondeel et le Hollandais Jan van Scorel, un des hérauts de la pré-Renaissance aux Pays-Bas ; comme ces derniers, Coecke est un artiste universel, peintre, architecte, décorateur et théoricien, bref, un artiste tel qu'on l'entendait au xvi e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pieter-coecke-van-aalst/#i_2640

COLLECTIONNISME

  • Écrit par 
  • Olivier BONFAIT
  •  • 11 958 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « La galerie de peintures »  : […] Cette tradition de la collection de peinture s'était développée à Venise au xvi e  siècle. Dès 1520 se manifeste, à la fois chez les lettrés et le patriciat, un goût indéniable pour les tableaux de chevalet. Gabriele Vendramin évoque avec fierté dans son testament sa collection de soixante peintures « de mains d'hommes très excellents, et de grand prix » ; les Barbarigo collectionnent exclusivemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/collectionnisme/#i_2640

COLOGNE ÉCOLE DE

  • Écrit par 
  • Victor BEYER
  •  • 1 232 mots
  •  • 1 média

Les antécédents de l'école de Cologne sont à rechercher dans la peinture romane, mais aussi dans l'orfèvrerie et dans le vitrail produits dans la région située entre Rhin et Meuse. Elle ne prend cependant sa physionomie véritable qu'à l'orée du xiv e siècle, au moment où Cologne, ville archiépiscopale de la Hanse, riche de ses 40 000 habitants et de son négoce, tire le plus vaste parti de sa situ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-cologne/#i_2640

CONINXLOO GILLIS III VAN (1544-1607)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 1 168 mots

Issu d'une nombreuse famille de peintres, Gillis III van Coninxloo devient franc-maître à Anvers en 1570 après être passé selon Van Mander par les ateliers de Pieter Coecke fils (Coninxloo était apparenté à la famille de Coecke), de Leonard Kroes dont on ne sait pratiquement rien et de Gillis Mostaert, important paysagiste dont le cheminement esthétique est parallèle à celui de Pieter Bruegel I er […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gillis-iii-van-coninxloo/#i_2640

CORNEILLE DE LYON (entre 1500 et 1510-env. 1574)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 133 mots

Né à La Haye, Corneille doit son surnom à la ville où il travailla et où il résida jusqu'à sa mort ; il fut naturalisé français en 1574. Il est peintre et valet de chambre du roi en 1551. Sans doute formé en Flandre, comme l'indique sa technique soignée, il se spécialisa dans le portrait en buste, de petit format, sur fond bleu ou vert et, entre 1530 et 1570, il peignit la noblesse française. Son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corneille-de-lyon/#i_2640

CORRÈGE (1489 env.-1534)

  • Écrit par 
  • Andréi NAKOV
  •  • 1 439 mots
  •  • 2 médias

Hautement apprécié de son vivant, l'Émilien Corrège mérite les éloges de l'historiographe toscan Giorgio Vasari, qui le place dans la succession immédiate de Léonard et de Giorgione. L'évolution fulgurante de son œuvre servit de modèle aux maniéristes émiliens ; ses figures « sans pesanteur » seront reprises par Primatice. Tous les grands coloristes des xvii e et xviii e  siècles « fréquentent so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/correge/#i_2640

COSTA LORENZO (1460-1535)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 324 mots

Élève de Francesco del Cossa et d'Ercole De' Roberti à Ferrare, Lorenzo Costa s'établit à Bologne en 1483. Sous l'influence progressive d'Antonello de Messine et de Bellini, il oriente petit à petit la rigueur implacable de l'école ferraraise vers un style plus doux, soucieux d'assouplir les formes, de tempérer la tension des compositions en intégrant les figures à des paysages sereins et lumineux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lorenzo-costa/#i_2640

COUSIN JEAN, LE PÈRE (1490 env.-env. 1560) & LE FILS (1522 env.-env. 1594)

  • Écrit par 
  • Michèle GRANDIN
  •  • 448 mots

Après avoir travaillé comme géomètre en 1526 dans sa ville natale de Sens, où il séjourne jusqu'en 1540, et après avoir réalisé des cartons pour les vitraux de la cathédrale de Sens et un retable pour l'abbaye de Vauluisant en 1530, Jean Cousin le Père s'installe vers 1540 à Paris où il exécute des œuvres importantes. En 1541, on lui commande les cartons pour les tapisseries de la Vie de sainte G […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-cousin/#i_2640

COXIE ou COXCIE MICHIEL (1499-1592)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 417 mots
  •  • 1 média

Le « Raphaël flamand » ne bénéficie pas de l'indulgence de la critique actuelle qui juge son œuvre terne et son italianisme appliqué. Michel Coxie est né à Malines ; Vasari le rencontre à Rome en 1532 et considère qu'il a « la manière italienne ». S'il reste difficile de prouver qu'il fut effectivement l'élève de Raphaël, on peut noter qu'il s'inspire autant de sa manière que du style de Fra Barto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coxie-coxcie/#i_2640

CRANACH L'ANCIEN LUCAS (1472-1553)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 1 897 mots
  •  • 5 médias

Grâce à ses relations avec les milieux humanistes, Cranach a été comblé d'éloges par quelques écrivains qui ont sauvé son nom de l'oubli à l'époque classique (la première monographie qui lui a été consacrée date de 1726). Aussi a-t-il été longtemps tenu pour le plus grand peintre allemand de la Renaissance après Dürer. On apprécie mieux aujourd'hui la distance qui le sépare de Dürer, ainsi que de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucas-cranach-l-ancien/#i_2640

CRANACH LE JEUNE LUCAS (1515-1586)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 93 mots
  •  • 1 média

Peintre et dessinateur pour la gravure sur bois. Fils de Lucas Cranach l'Ancien, il a travaillé dans l'atelier de son père, dont il avait pris la direction à sa mort. Lucas Cranach le Jeune a adopté le même style que lui, de sorte qu'il est souvent difficile de distinguer ses œuvres de celles de la dernière période de son père dans une surabondante production d'atelier, de plus en plus routinière, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucas-cranach-le-jeune/#i_2640

CREDI LORENZO DI (1459-1537)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 267 mots

Peintre florentin, Credi fut l'élève et l'assistant de Verrocchio, dirigea son atelier lorsque celui-ci partit pour Venise (1482) et en hérita après sa mort (1488) : sa peinture n'a pas d'autre source, hormis l'influence du jeune Léonard de Vinci, qui fut son compagnon chez Verrocchio. La Vierge adorant l'Enfant (musée de Karlsruhe), avec son paysage d'eau et de rocher, trahit cette double influe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lorenzo-di-credi/#i_2640

DANUBE ÉCOLE DITE DU

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 1 053 mots
  •  • 1 média

L'expression d'école du Danube désigne un courant de l'art allemand du début du xvi e  siècle. Elle est apparue vers 1900, lorsque furent constatées d'étroites analogies stylistiques entre les œuvres d'Albrecht Altdorfer et celles d'un certain nombre de peintres de la même époque, en particulier Wolf Huber . Le phénomène a depuis lors fait l'objet d'études approfondies, qui ont eu pour double résu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-dite-du-danube/#i_2640

DAVID GÉRARD (entre 1450 et 1460-1523)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 1 081 mots

L'un des principaux peintres de Bruges après Memling (mort en 1494), Gérard David est pour tout dire le dernier grand primitif flamand. Reçu franc maître dans la gilde des peintres de Bruges dès 1484, il reste, à l'égal d'un Memling, étroitement lié au renom et à l'histoire de cette ville, au point que sa peinture, sédative et si gravement mûrie, nous paraît typique d'un certain goût brugeois pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-david/#i_2640

DÉCORS D'ANNIBAL CARRACHE, PALAIS FARNÈSE (Rome)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 210 mots
  •  • 1 média

Lorsqu'il est appelé à Rome, en 1595, Annibal Carrache est déjà un peintre célèbre. À Bologne, avec son frère Augustin et son cousin Ludovic, ils ont fondé en 1585 l'Accademia degl'incamminati, une académie appelée à servir de modèle, réalisé de nombreux tableaux d'autel, décoré le palais Fava (1584), le palais Magnani (vers 1590) et le palais Sampieri (1593-1594). Ils ont imposé une nouvelle ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decors-d-annibal-carrache-palais-farnese/#i_2640

DELL'ABATE ou DELL'ABBATE NICCOLÒ (1509-1571)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 292 mots
  •  • 1 média

Italien originaire de Modène, Nicolò Dell'Abate, formé par le sculpteur Antonio Begarelli, puis élève et collaborateur d'Alberto Fontana (boucheries et Palais public de Modène), s'impose vite en Émilie par ses décorations dans la région de Modène (Rocca di Scandiano) puis à Bologne (palais Torfanini et Poggi). Ses premières œuvres témoignent d'une intelligente assimilation des exemples vénitiens o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dell-abate-dell-abbate/#i_2640

DUBOIS AMBROISIUS BOSCHAERT dit AMBROISE (1543-1614)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 205 mots

On ignore tout de la formation d'Ambroise Dubois, né à Anvers et on ne sait pas avec certitude à quelle date il s'établit en France où il mourra (à Fontainebleau). Selon Félibien, il y serait venu déjà à l'âge de vingt-cinq ans. Mais la première trace de sa carrière ne date que de 1606 : il est alors nommé peintre de la reine. Dubois épousa la fille de Jean d'Hoey, garde des tableaux du roi et dev […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dubois-ambroisius-boschaert-dit-ambroise/#i_2640

DUBREUIL TOUSSAINT (1561 env.-1602)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 312 mots
  •  • 1 média

Né à Paris, élève de Médéric Fréminet, père de Martin Fréminet, Toussaint Dubreuil s'est surtout formé sur les chantiers de Fontainebleau, sans doute auprès du décorateur Ruggiero de Ruggieri, dont il épouse la fille en secondes noces et qui lui transmet l'influence de Primatice. Ses œuvres de Fontainebleau ont malheureusement disparu ; il peint avec Ruggieri au pavillon des Poêles ( Histoire d'He […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toussaint-dubreuil/#i_2640

DUMONSTIER, DUMOUSTIER ou DUMOÛTIER LES (XVIe et XVIIe s.)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 283 mots

Dynastie de peintres français travaillant en France au xvi e  siècle et dans la première moitié du xvii e  siècle. Jean Dumonstier était un enlumineur rouennais ; son fils Geoffroy, mort à Paris en 1573, travailla comme enlumineur pour François I er et Henri II ; il est mentionné à Fontainebleau entre 1537 et 1540 et en 1570 il est maître peintre à Paris. Influencé par Rosso, c'est un graveur ori […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dumonstier-dumoustier-dumoutier/#i_2640

DÜRER ALBRECHT (1471-1528)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 4 517 mots
  •  • 5 médias

Dessinateur, graveur sur cuivre et sur bois , peintre et théoricien, Dürer est sans conteste le plus illustre des artistes allemands. Il a joui de son vivant d'une réputation immense, surtout comme graveur  : ses estampes furent copiées dans toute l'Europe. La gravure sur cuivre et la gravure sur bois n'étaient encore que des techniques récentes ; il a porté la première à un point de perfection […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albrecht-durer/#i_2640

FANTUZZI ANTONIO, dit FANTOSE (mort en 1550)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 225 mots

Parfois confondu avec le graveur italien Antonio da Trento, Antonio Fantuzzi est mentionné à Fontainebleau dans les comptes, entre 1537 et 1550. Il a travaillé surtout dans l'équipe de Primatice et à des ensembles aujourd'hui perdus qui rendent impossible l'identification de sa personnalité de peintre. Il a exécuté des patrons de grotesque au plafond de la galerie d'Ulysse, également détruite. À c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-fantuzzi/#i_2640

FLORIS CORNELIS (1514-1575) & FRANS (1516-1571)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 482 mots

Artistes flamands. Cornelis Floris fut un propagateur de l'italianisme dans le domaine de l'architecture et de la sculpture. On lui doit surtout l'hôtel de ville d'Anvers (1561) ; comme son frère Frans, Cornelis conserve, sous un vernis italien, une tradition flamande accusée. Frans I er de Vrient, dit François Floris, petit-fils et fils de sculpteur, se consacra d'abord à l'étude de la sculpture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/floris-cornelis-et-frans/#i_2640

FONTAINEBLEAU CHÂTEAU DE

  • Écrit par 
  • Renée PLOUIN
  •  • 846 mots
  •  • 2 médias

Situé au centre d'une magnifique forêt, le palais de Fontainebleau fut la résidence de presque tous les rois de France depuis Louis VII. L'époque la plus brillante pour le château est le xvi e siècle. François I er y réunit un groupe remarquable d'artistes italiens et français, qui agrandissent et décorent sa demeure : ils forment l'école de Fontainebleau. Sous Henri IV, un autre groupe composé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chateau-de-fontainebleau/#i_2640

FONTAINEBLEAU ÉCOLE DE

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 3 781 mots
  •  • 6 médias

L'école de Fontainebleau désigne un courant artistique né en France au xvi e  siècle, autour des peintres travaillant à la décoration du château de Fontainebleau . Cette expression n'a été employée pour la première fois, semble-t-il, qu'au xix e  siècle par A. Bartsch dans son répertoire monumental de la gravure. Au xix e  siècle, les historiens de la peinture, à l'exemple des historiens de la gra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-fontainebleau/#i_2640

FOPPA VINCENZO (1427 env.-1515)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 332 mots
  •  • 1 média

On ignore tout de la première formation de Vincenzo Foppa, mais l'assertion de Vasari selon laquelle il aurait travaillé à Padoue, près de Mantegna, semble attestée par certains aspects de son style, sans que cet enseignement ait été déterminant. Le contact des Bellini, par contre, dut le confirmer dans son intuition personnelle de la lumière tonale. Sa première œuvre signée et datée est de 1456 ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vincenzo-foppa/#i_2640

FRANCKEN LES

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 937 mots

Importante dynastie de peintres anversois des xvi e et xvii e  siècles. Frans I (1542-1616) et Ambrosius I le Vieux (1544-1618) appartiennent à l'école de Frans Floris et représentent à Anvers à la fin du xvi e  siècle le même courant conservateur et académique de grande peinture religieuse que Frans Pourbus I et Otto Van Veen (Venius), mais avec plus de raideur grinçante et moins de convenance f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-francken/#i_2640

FRÉMINET MARTIN (1567-1619)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 314 mots

Né à Paris, Martin Fréminet est formé par son père, Médéric Fréminet, médiocre peintre, dans un milieu artistique pénétré d'influences bellifontaines. Vers 1587-1588, Fréminet se rend à Rome, où il se lie avec le cavalier d'Arpin. Il est vite célèbre, mais on ne connaît rien de son œuvre de cette époque si ce n'est par des gravures de son ami Philippe Thomassin (décoration d'une façade de palais ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-freminet/#i_2640

FRUEAUF LE JEUNE RUELAND (1470 env.-apr. 1545)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 333 mots

Peintre allemand, fils de Rueland Frueauf le Vieux. Peu avant 1497, Rueland Frueauf devient bourgeois de Passau, où il est encore signalé en 1505, 1533 et 1545 ; mais toutes les œuvres qui nous sont parvenues datent de 1496 à 1508, et l'on ignore tout de sa production postérieure. Il s'agit d'une Crucifixion (1496), des panneaux de volets d'un retable représentant quatre scènes de la Passion et q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frueauf-le-jeune-rueland/#i_2640

GALLEGO FERNANDO (1440 env.-apr. 1507)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 357 mots
  •  • 1 média

Peintre espagnol, Fernando Gallego illustre un phénomène artistique marquant : ce qui peut sembler une colonisation de la Castille par la peinture flamande au xv e siècle. On en trouvera les raisons dans les relations économiques existant entre les deux pays, ainsi que dans la constitution de riches collections flamandes par les souverains et par les grands de Castille. En s'implantant dans la pé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernando-gallego/#i_2640

GIORGIONE (1477-1510)

  • Écrit par 
  • Terisio PIGNATTI
  •  • 1 923 mots
  •  • 4 médias

Dans la Venise des toutes premières années du Cinquecento, Giorgione occupe avec Giovanni Bellini une place de premier plan. La peinture de la Renaissance en est à son aube avec Bellini ; sa maturité est préfigurée par Giorgione. Très connu durant sa brève activité – moins d'une décennie, entre 1500 et 1510 –, Giorgione a été célébré par la littérature artistique du temps comme le symbole du renou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giorgione/#i_2640

GIOVANNI DA UDINE (1487-1561)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 499 mots

C'est apparemment en chassant et en capturant des oiseaux avec son père que, tout enfant, Giovanni prend le goût d'observer les animaux et de les dessiner. Son père, frappé de ses dispositions, le met en apprentissage, à Udine, chez Pellegrino da San Daniele. Après avoir séjourné à Venise, il part pour Rome et devient le collaborateur de Raphaël. Les grotesques découverts dans les grottes de l'Esq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-da-udine/#i_2640

GOSSAERT JAN ou GOSSART JEAN, dit MABUSE (entre 1478 et 1488-1532)

  • Écrit par 
  • J. BOUTON
  •  • 659 mots
  •  • 2 médias

Peintre, dessinateur et graveur flamand, Jan Gossaert, dit Mabuse, est né à Maubeuge et mort à Breda. Il a probablement quitté fort jeune sa ville natale pour se rendre à Bruges, puis à Anvers où il s'inscrit à la gilde ; c'est là qu'il rencontre des maniéristes dont le goût pour l'ornement devait le marquer profondément. Ensuite Gossaert, bon artiste de cour, fréquente les deux principaux pôles d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gossaert-gossart/#i_2640

GRECO (1541-1614)

  • Écrit par 
  • Véronique GERARD-POWELL
  •  • 2 518 mots
  •  • 7 médias

Artiste polémique, Greco fut, dès son vivant, la cible de vives critiques comme l'objet des louanges de ses contemporains érudits. Les collectionneurs du xix e siècle apprécièrent son œuvre ; mais, au début du xx e siècle, des écrivains, qui pour la plupart n'étaient pas espagnols, lui forgèrent une personnalité « moderne » d'artiste tourmenté, mystique, qu'ils considéraient comme le meilleur r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/greco/#i_2640

GROTESQUES, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Peter FUHRING
  •  • 556 mots

Le mot grotesque est apparu vers la fin du xv e  siècle, lors de la découverte de décors peints sur les murs de maisons romaines enterrées (et donc semblables à des grottes), à Rome et dans la campagne romaine. La Domus Aurea ou Maison dorée — la maison de Néron — est la plus connue de ces demeures. Les grotesques sont les décorations qui couvraient entièrement les murs des appartements de la Rome […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grotesques-histoire-de-l-art/#i_2640

GRÜNEWALD MATTHIAS (1475 env.-1528)

  • Écrit par 
  • Thomas Wolfgang GAEHTGENS
  •  • 2 044 mots
  •  • 4 médias

Matthias Grünewald est une personnalité unique dans l'histoire de la peinture allemande. Sa vie et son activité artistique sont mal connues, et l'œuvre qu'il a laissée n'est pas très volumineuse. Pourtant, elle représente un grand moment de la peinture et dépasse largement les limites de son temps. Elle s'inspire toujours de thèmes sacrés, plus précisément des souffrances et de l'œuvre rédemptric […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matthias-grunewald/#i_2640

HEINTZ JOSEF (1546-1609)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 792 mots

Fils d'un architecte prénommé Daniel qui travailla à l'hôtel de ville (Rathaus) de Bâle et à la cathédrale de Berne, Joseph Heintz dit l'Ancien (pour le distinguer de son fils) s'initia probablement à la peinture chez le bâlois Hans Bock l'Ancien et subit d'abord l'influence d'Holbein (dessins d'après Holbein exécutés vers 1581-1583 et conservés à Bâle, Dessau et Berlin). Il s'arrache à son milieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josef-heintz/#i_2640

HILLIARD NICHOLAS (1547-1619)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 420 mots

Premier grand peintre anglais de la Renaissance, Nicholas Hilliard porta, durant la période élisabéthaine, l'art de la miniature à son plus haut degré d'épanouissement. Ses petites effigies lyriques jouèrent en outre un rôle important dans la conception du portrait telle qu'elle fut élaborée outre-Manche, de la fin du xvi e au début du xvii e  siècle. Les plus anciennes miniatures connues de Hil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicholas-hilliard/#i_2640

HOLBEIN LES

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 2 606 mots
  •  • 4 médias

Les plus célèbres représentants des Holbein, famille de peintres d'origine souabe, sont Hans Holbein l'Ancien (1465 env.-1524) et son fils Hans Holbein le Jeune (1497-1543). Sigmud ( ?-1540), frère du premier, n'est plus guère qu'un nom. D'Ambrosius (1494 ?-1519), frère aîné du second, disparu tôt, subsistent quelques œuvres qui témoignent de grandes qualités, mais ne permettent de le comparer ni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-holbein/#i_2640

HOLBEIN LE JEUNE. LES ANNÉES BÂLOISES (exposition)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 897 mots

En 2003, le Mauritshuis de La Haye, qui possède trois portraits peints par Hans Holbein le Jeune, présentait une exposition intitulée Hans Holbein, portraitiste de la Renaissance . On pouvait y voir la célèbre Madone de Darmstadt , ou Madone du bourgmestre Jakob Meyer , conservée depuis le xix e  siècle au château de Darmstadt et aujourd'hui en dépôt à l'Institut Staedel de Francfort-sur-le-Mai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/holbein-le-jeune-les-annees-baloises/#i_2640

HORENBOUT GHEERAERT (entre 1460 et 1470-av. 1541)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 359 mots

Peintre et enlumineur gantois, Gheeraert Horenbout acquiert la maîtrise en 1487. Dès 1498, on le voit à la tête d'un atelier d'enluminure très actif. En 1515, Marguerite d'Autriche, la régente des Pays-Bas, en fait son peintre et valet de chambre. Un de ses principaux travaux, à cette époque, est l'illustration des Heures Sforza (British Museum), achevée en 1521, date à laquelle Dürer le rencontr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gheeraert-horenbout/#i_2640

HUBER WOLF (entre 1485 et 1490-1553)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 842 mots
  •  • 1 média

Peintre et dessinateur allemand, Wolf Huber est, avec Albrecht Altdorfer, le plus grand représentant de ce que l'on appelle l'école du Danube. Probablement né à Feldkirch dans le Vorarlberg, il s'établit (au plus tard en 1515) à Passau, au service de l'évêque de la ville, fonction qu'il conserve jusqu'à sa mort et qui le dispense d'entrer dans la corporation des peintres de la ville. On ignore tou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolf-huber/#i_2640

HUMANISME

  • Écrit par 
  • André GODIN, 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 11 427 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Thèmes érasmiens dans la peinture flamande ? »  : […] Dans un livre assez mal connu (1954), le critique et historien belge de l'art, Georges Marlier, a tenté d'établir l'influence d'Érasme sur des peintres anversois, ses contemporains, en particulier Quentin Metsys dont beaucoup de tableaux, par leur ferveur évangélique et la finesse psychologique dont ils témoignent, seraient une parfaite traduction picturale de l'érasmisme. S'inspirant des théori […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/humanisme/#i_2640

JAPON (Arts et culture) - Les arts

  • Écrit par 
  • François BERTHIER, 
  • François CHASLIN, 
  • Nicolas FIÉVÉ, 
  • Anne GOSSOT, 
  • Chantal KOZYREFF, 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Françoise LEVAILLANT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Shiori NAKAMA, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  • , Universalis
  •  • 56 364 mots
  •  • 34 médias

Dans le chapitre « Suprématie des Kanō »  : […] La conjonction d'hommes désireux d'affirmer leur prestige et d'un peintre de génie devait favoriser l'essor de l'école Kanō, qui domina la fin du xvi e  siècle . Kanō Eitoku (1543-1591), petit-fils de Motonobu, orne les vastes surfaces des demeures des grands dictateurs de fusuma à fond d'or aux couleurs opaques cernées d'une ligne souple et épaisse. Ses thèmes sont très divers : légendes chinois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-arts-et-culture-les-arts/#i_2640

JÉRÔME BOSCH (expositions)

  • Écrit par 
  • Christian HECK
  •  • 1 120 mots
  •  • 1 média

Les anniversaires sont toujours d’excellents prétextes pour des célébrations. Dans le cas du peintre néerlandais Jérôme Bosch, mort en 1516 à Bois-le-Duc ('s-Hertogenbosch en néerlandais), la création du Bosch Research and Conservation Project (BRCP) a permis à une équipe de chercheurs de travailler sept ans à renouveler profondément les analyses scientifiques et techniques, historiques, sty […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerome-bosch-expositions/#i_2640

JUAN DE FLANDES (1460 env.-apr. 1510)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 449 mots
  •  • 1 média

Originaire des Flandres, comme l'indique son surnom espagnol, et fixé en Espagne où il apparaît en 1496 au service de la reine Isabelle la Catholique, Juan de Flandes est le représentant le plus remarquable d'une tendance, dite hispano-flamande, de la peinture espagnole de la fin du xv e  siècle : des artistes venus des Pays-Bas ou y ayant fait leur apprentissage et influencés ensuite par l'esthét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-de-flandes/#i_2640

LÉONARD DE VINCI (1452-1519)

  • Écrit par 
  • André CHASTEL
  •  • 12 068 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'art »  : […] L'œuvre artistique de Léonard, et plus particulièrement son œuvre peint, constitue l'un des cas les plus difficile de l'histoire des arts. L'originalité et le rayonnement en sont manifestes et pour certains contemporains tenaient du prodige, mais tout gêne et complique l'établissement d'un catalogue : ouvrages ruinés ou disparus quand ils sont attestés ; ouvrages sans documentation, prêtant à d'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonard-de-vinci/#i_2640

LEU HANS, L'ANCIEN (actif entre 1488 et 1507) & LE JEUNE (actif entre 1507 et 1531)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 233 mots

Peintres suisses de la fin du xv e et du début du xvi e  siècle. Hans Leu l'Ancien a travaillé à Zurich entre 1488 et 1507, date probable de sa mort. On a de sa main cinq fragments d'un retable des saints patrons de Zurich, représentant des vues de la ville (Musée national suisse, Zurich). Certaines analogies stylistiques lui ont fait attribuer les œuvres groupées sous le nom du Maître à l'œillet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-leu/#i_2640

LIGORIO PIRRO (1500 env.-1583)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 191 mots
  •  • 2 médias

Né à Rome, Pirro Ligorio travaille dans cette ville de 1534 à 1569 comme peintre et comme architecte : le casino de Pie IV et la villa d'Este à Tivoli témoignent de son œuvre architecturale. La seule décoration certaine de cette période romaine, La Danse de Salomé (1540-av. 1550, oratoire de San Giovanni Decollato) est marquée par l'influence de Jules Romain et de l'art ferrarais. En 1549, il en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pirro-ligorio/#i_2640

LIGURIE

  • Écrit par 
  • Michel ROUX, 
  • Giovanna TERMINIELLO ROTONDI
  •  • 2 787 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une renaissance tardive »  : […] La Ligurie du Quattrocento est demeurée étrangère à la révolution artistique issue de la renaissance toscane ; le style gothique y persiste durablement, comme le démontre notamment le prospetto de la chapelle du Baptiste à San Lorenzo de Gênes, exécuté par les Lombards Domenico et Elia Gagini, avec un souci décoratif inspiré du gothique fleuri. La peinture fait également survivre des accents goth […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ligurie/#i_2640

LOMBARDIE

  • Écrit par 
  • Franco MAZZINI
  •  • 3 758 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La Renaissance »  : […] Dans cette même ville de Mantoue, les Gonzague se séparent du miniaturiste « gothique » Belbello et le remplacent par Gerolamo de Crémone (1462), élève de Mantegna. Cependant, Brescia, avec l'œuvre du jeune Vincenzo Foppa , et Crémone, avec Benedetto Bembo, s'ouvrent elles aussi à la culture de la Renaissance. Mais en Lombardie, que ce soit en raison des échanges commerciaux ou en raison d'un goût […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lombardie/#i_2640

LOTTO LORENZO (1480 env.-env. 1556)

  • Écrit par 
  • Germain BAZIN
  •  • 2 238 mots
  •  • 5 médias

L'importance de Lotto, longtemps situé en marge des histoires de l'art parce qu'il ne s'inscrit pas aisément dans la courbe d'évolution de la peinture vénitienne, a été reconnue pour la première fois par Bernard Berenson dans une de ses études de jeunesse (1895). Bien que vénitien d'origine, Lotto, qui travailla surtout en dehors de la cité de la lagune, est un de ces indépendants qui, tels Porde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lorenzo-lotto/#i_2640

LUCAS DE LEYDE (1489 ou 1494-1533)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 1 077 mots
  •  • 1 média

Salué par Van Mander, en 1604, comme une merveille de la nature et déjà célébré dès le xvi e  siècle par Vasari, Lucas de Leyde (Lucas van Leyden) est un enfant précoce et prodige : il aurait gravé dès l'âge de quatorze ans (sa première gravure connue, L'Ivresse de Mahomet , date de 1508, et Van Mander, qui a interrogé le petit-fils de Lucas, fait naître ce dernier en 1494, date contestée par cert […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucas-de-leyde/#i_2640

LUINI BERNARDINO (1475 env.-1532)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 203 mots
  •  • 1 média

C'est dans l'art de Borgognone, de Foppa, que Luini trouve son point de départ, et sa carrière reste toute lombarde : les influences successives qui l'atteignent perturbent à peine son univers calme, l'ambiance un peu froide de son chromatisme, bref, la monotonie de son style. Il emprunte seulement aux Vénitiens, à Bramantino un sens élargi de la construction spatiale, à Léonard de Vinci un léger […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernardino-luini/#i_2640

MACHUCA PEDRO (mort en 1550)

  • Écrit par 
  • Claudie RESSORT
  •  • 214 mots

Peintre et architecte espagnol, né à Tolède à la fin du xv e siècle et mort à Grenade en 1550, Pedro Machuca est le meilleur représentant du maniérisme en Andalousie. On sait qu'il étudie en Italie où il se trouve en 1517 lorsqu'il signe La Vierge et les âmes du purgatoire (Prado), œuvre très marquée par les Sibylles de Michel-Ange à la Sixtine. En 1520, il est en Espagne, écuyer du comte de Ten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pedro-machuca/#i_2640

MAÎTRE DE FLORE (actif 2e moitié XVIe s.)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 153 mots

Nom donné à l'auteur inconnu d'une Flore (autrefois dans la collection d'Albenas, Montpellier) dont on rapproche un certain nombre de peintures, en particulier Le Triomphe de Flore (collection privée), La Naissance de l'amour (Metropolitan Museum, New York) et quelques dessins, Céphale et Procris (coll. G. Seligman, New York), œuvres marquées par le maniérisme bellifontain du milieu du xvi e   […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitre-de-flore/#i_2640

MAÎTRES À L'ŒILLET (fin XVe-déb. XVIe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 324 mots

On désigne sous le nom de Maîtres à l'œillet un certain nombre de peintres suisses de la fin du xv e et des premières années du xvi e siècle, dont les œuvres portent soit un œillet blanc et un œillet rouge, soit un œillet croisé avec un brin de lavande, soit un œillet seul. Plusieurs explications ont été proposées concernant la signification (marque d'atelier, de confrérie) et les raisons du cho […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitres-a-l-oeillet/#i_2640

MANIÉRISME

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN, 
  • Marie-Alice DEBOUT
  •  • 10 194 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Caractères généraux des œuvres »  : […] Toute analyse des caractères généraux de la peinture maniériste s'est révélée impossible en raison de la multiplicité des œuvres réalisées en une très longue période de temps. On ne peut dégager que de grands traits qui valent surtout pour les productions relevant du courant de la maniera  : – Primat du décoratif qui implique des conventions spatiales : juxtaposition des figures, plans superposés, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manierisme/#i_2640

MANUEL DEUTSCH NIKLAUS (1484-1530)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 484 mots

Peintre et dessinateur suisse, de son vrai nom Niklaus Aleman (Manuel était le prénom de son père, Deutsch la forme germanique d'Aleman). Marié en 1509 à la fille d'un capitaine bernois, membre du petit conseil de la ville, il entre lui-même au grand conseil l'année suivante et exerce tour à tour différentes fonctions militaires et diplomatiques, avant d'être élu membre du petit conseil en 1528. E […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niklaus-manuel-deutsch/#i_2640

MATTHIAS GRÜNEWALD (expositions)

  • Écrit par 
  • Christian HECK
  •  • 1 113 mots

Dans la floraison de génies qui marque, en ce premier tiers du xvi e  siècle, la peinture de la Renaissance dans le monde germanique, Matthias Grünewald (1475 env.-1528) occupe une place à part. Bien que faisant partie des tout grands, aux côtés de Dürer, Baldung Grien, Holbein, Cranach, Altdorfer, il est souvent considéré un peu à part. Alors que la spécificité de son art n'a été à nouveau éta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matthias-grunewald-exposition/#i_2640

METSYS ou MASSYS QUENTIN (1465/66-1530)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 985 mots
  •  • 2 médias

À la différence de tant d'autres peintres nordiques des xv e et xvi e siècles, Quentin Metsys ne fut jamais oublié et, cas rarissime, était encore considéré en pleine époque baroque comme un très grand peintre dont le souvenir restait intact (cf. les biographies si louangeuses de Fickaert, en 1648, et de Fornenbergh, en 1658). Plus personne ne saurait contester aujourd'hui, à la suite du chroniq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metsys-massys/#i_2640

MICHEL-ANGE (1475-1564)

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 12 223 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Le peintre et le dessinateur »  : […] Michel-Ange ne s'est jamais reconnu comme peintre, bien que ce soit dans ce domaine seulement qu'il ait pu mener à terme et seul ses entreprises. Il a accepté à contrecœur les commandes de décors peints que lui ont passées trois papes et a souffert physiquement de la dureté du travail à fresque, la technique « noble » selon l'idéal florentin mais aussi celle exigeant la plus grande maîtrise techn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-ange/#i_2640

LE MONDE DE LUCAS CRANACH (exposition)

  • Écrit par 
  • Christian HECK
  •  • 1 089 mots

Par l'éclat de ses peintures, la réunion de l'intériorité psychologique et du faste des couleurs et de la vie de cour, la place considérable qu'y occupent les grands thèmes de l'humanisme et de la mythologie antique mais aussi l'iconographie de la Réforme protestante, Lucas Cranach l'Ancien (1472-1553) est un des phares de l'exceptionnel jaillissement de l'art de la Renaissance dans le monde germ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-monde-de-lucas-cranach-exposition/#i_2640

MONOGRAMMISTE DE BRUNSWICK (XVIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 314 mots

Un tableau du musée de Brunswick, Le Repas des conviés , monogrammé, a permis d'attribuer quelques tableaux religieux anversois du xvi e  siècle à un maître anonyme : le Monogrammiste de Brunswick. On identifie principalement cette personnalité controversée depuis 1884 à deux peintres : Jan van Hemessen et Jan van Amstel, dont il semble pourtant qu'il faille distinguer les œuvres. Jan Sanders van […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monogrammiste-de-brunswick/#i_2640

MONTAGNA BARTOLOMEO (1450-1523)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 181 mots

Originaire de Brescia, Montagna fut à Vérone l'élève de Domenico Morone. Mais l'art de celui-ci, issu de Mantegna, est moins déterminant dans son œuvre que l'exemple d'Antonello de Messine. Montagna réagit en effet à la nouveauté que constitue l'espace unifié, la vue en perspective montante, l'enveloppe tonale de la Pala de San Cassiano comme le montre la Madone avec quatre saints (1480, musée d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bartolomeo-montagna/#i_2640

MORO ANTHONIUS MOR dit ANTONIO (entre 1517 et 1519-1576/77)

  • Écrit par 
  • Françoise HEILBRUN
  •  • 742 mots
  •  • 1 média

Malgré une carrière internationale, Anthonius Mor est le grand portraitiste des Pays-Bas au xvi e  siècle. Après avoir été à Utrecht, sa ville natale, l'élève de Jan van Scorel, romaniste nordique, il est inscrit comme franc-maître à la Gilde de Saint-Luc de la ville d'Anvers, alors centre artistique des Pays-Bas. En 1549, l'artiste travaille pour Antoine Perrenot de Granvelle, évêque d'Arras et b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moro-anthonius-mor-dit-antonio/#i_2640

TRAITÉ DE LA PEINTURE, Léonard de Vinci - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 1 233 mots
  •  • 1 média

Vers 1490, à la cour de Ludovic le More, duc de Milan, Léonard de Vinci (1452-1519) songeait déjà à composer un traité, dont le manuscrit A de la bibliothèque de l'Institut à Paris contient le projet et le premier noyau. Jusqu'à sa mort, il ne cessa de rédiger des notes, élargissant, compliquant et raffinant son dessein à un point tel que le plan et la possibilité de le structurer et de le publier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-de-la-peinture-leonard-de-vinci/#i_2640

NAVARRETE JUAN FERNÁNDEZ DE (1526-1579)

  • Écrit par 
  • Claudie RESSORT
  •  • 319 mots
  •  • 1 média

Peintre espagnol. Sourd-muet depuis l'âge de trois ans ( El Mudo ) et d'une santé très précaire, Juan Fernández de Navarrete ne put réaliser pleinement ses dons de décorateur et de coloriste. Son talent est reconnu très tôt par les hiéronymites du monastère de La Estrella (Navarre) qui l'accueillent et qui l'aident à entreprendre un voyage en Italie. Il visite Rome, Florence, Naples et Venise surt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-fernandez-de-navarrete/#i_2640

OLIVER ISAAC (1556 env.-1617)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 206 mots
  •  • 1 média

Probablement d'origine française, ayant quitté Rouen en 1568 pour l'Angleterre, Isaac Oliver se forme auprès de Nicholas Hilliard, qui lui apprend l'art de la miniature . Il voyage sans doute dans les Pays-Bas en 1588, puis en Italie ; il est certainement à Venise en 1596 comme le prouve une inscription au revers du Portrait de sir Arundell Talbot (Victoria and Albert Museum, Londres). Ces contac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isaac-oliver/#i_2640

PALMA LE JEUNE JACOPO DI ANTONIO NEGRETTI dit (1544-1628)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 573 mots
  •  • 1 média

Fils du peintre Antonio Negretti, lui-même neveu de Palma le Vieux, Palma le Jeune se forme d'abord près de son père à Venise et étudie les œuvres de Titien avant de partir pour Urbin où il découvre Raphaël. Puis le duc d'Urbin l'envoie à Rome ; il y passe huit ans, copie Michel-Ange, Polydore de Caravage et, d'après C. Ridolfi, « toutes les statues célèbres de Rome ». Palma fréquente le milieu de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palma-le-jeune/#i_2640

PALMA LE VIEUX JACOPO NEGRETTI dit (1480 env.-1528)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 753 mots

Les documents sur Palma le Vieux sont rares : il est cité à Venise en 1510 seulement, la première commande dont on garde la trace est de 1520 et elle concerne une œuvre perdue, Le Mariage de la Vierge , peinte pour Sant'Antonio di Castello. Pourtant, malgré les divergences de la critique sur le nom de ses premiers maîtres ou sur la paternité de plusieurs œuvres importantes (attribuées, selon les c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palma-le-vieux/#i_2640

PANTOJA DE LA CRUZ JUAN (1553 env.-1608)

  • Écrit par 
  • Claudie RESSORT
  •  • 228 mots

Peintre castillan, disciple et successeur de Sánchez Coello comme portraitiste de la cour, Juan Pantoja de la Cruz continue si fidèlement la manière de son maître que l'attribution de ses œuvres de jeunesse prête souvent à discussion. Sa galerie de portraits royaux qui s'étend de la fin du règne de Philippe II aux premières années de Philippe III est un peu monotone. Les personnages se ressemblent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-pantoja-de-la-cruz/#i_2640

PARMESAN (1503-1540)

  • Écrit par 
  • Augusta G. QUINTAVALLE
  •  • 2 125 mots
  •  • 2 médias

Élève de Corrège : c'est ainsi que Vasari et la quasi-unanimité des biographes et des critiques, tant « anciens » que modernes, définissent Parmesan. Mais Parmesan n'est d'aucune école et il n'en a fondé aucune. Capable d'observer et d'analyser la réalité de l'Italie de son temps, c'est néanmoins dans ses propres sensations qu'il a trouvé ses sources d'inspiration. Au cours des vingt années qu'a d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parmesan/#i_2640

PATENIER ou PATINIR JOACHIM (1475 à 1480 env.-1524)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 772 mots
  •  • 2 médias

Avant Bruegel, Joachim Patenier est le principal créateur du paysage nordique et, comme tel, il est déjà célébré de son vivant par Dürer qui l'admire et lui rend visite à Anvers en 1520-1521. Son lieu de naissance n'est pas complètement assuré puisque, dès le xvi e  siècle, on prononçait tantôt le nom de Dinant (Lampsonius et Van Mander qui semble avoir fait beaucoup de confusion entre les vies de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patenier-patinir/#i_2640

PEINTURE - Les catégories

  • Écrit par 
  • Antoine SCHNAPPER
  •  • 4 716 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Définition »  : […] Si le critère essentiel de la peinture monumentale est de faire partie du mur qu'elle décore, il n'en faut pas moins nuancer une telle affirmation : un grand tableau encastré dans une boiserie, un dessus de cheminée ne sont pas fondamentalement différents d'une peinture marouflée qui sera toujours tenue pour une peinture monumentale ; certaines peintures murales pompéiennes, de petite ou moyenne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peinture-les-categories/#i_2640

PEINTURE DE GENRE

  • Écrit par 
  • Anne le PAS de SÉCHEVAL
  •  • 3 539 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L'invention de la peinture de genre au XVIe siècle »  : […] L'intérêt de l'art occidental pour le naturalisme, qui va croissant au cours des xiv e et xv e  siècles, n'aboutit pas immédiatement à la naissance de la peinture de genre. Il faut attendre le début du xvi e  siècle pour que les sujets domestiques accèdent au statut de genre autonome, à la fois dans le sud et dans le nord de l'Europe, mais de façon inégale. Pendant cette phase de son histoire, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peinture-de-genre/#i_2640

PENCZ GEORG (1500 env.-1550)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 307 mots
  •  • 1 média

Peintre et graveur allemand, Georg Pencz devait se trouver depuis plusieurs années dans la ville de Nuremberg (où il n'est probablement pas né) lorsqu'il en devint bourgeois. Il aurait collaboré en 1521 avec Dürer à un projet de décoration peinte dans l'hôtel de ville. Banni en janvier 1525 avec Barthel et Sebald Beham en raison de ses convictions religieuses, il reçoit, comme eux, en novembre de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-pencz/#i_2640

PENNI LUCA (entre 1500 et 1504-1556)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 312 mots

Frère de Giovanni Francesco (il Fattore) et de Bartolommeo (qui travailla en Angleterre pour Henri VIII entre 1531 et 1533), l'artiste florentin Luca Penni est surnommé en France le Romain à cause de son style, celui de l'école de Raphaël dans laquelle il s'était formé avant son séjour à Fontainebleau. Il est cité dans les comptes entre 1537 et 1540, et ses gages montrent qu'il est tenu pour un ar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luca-penni/#i_2640

PERRÉAL JEAN (connu entre 1483 et 1530)

  • Écrit par 
  • Nicole REYNAUD
  •  • 364 mots

Artiste extrêmement actif, qui s'est adonné à la peinture, à l'enluminure, à la décoration, à l'architecture et à la poésie. Jean Perréal dit Jean de Paris a été au service de la ville de Lyon, où il a organisé de nombreuses « entrées » princières, celles des rois Charles VIII, Louis XII et François I er , celles de la reine Anne de Bretagne (pour laquelle il dessine les patrons de sculptures des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-perreal/#i_2640

PÉRUGIN (1448-1523)

  • Écrit par 
  • Noëlle de LA BLANCHARDIÈRE
  •  • 1 276 mots
  •  • 2 médias

«  Perugino [...] è il meglio mastro d'Italia  », écrit en 1500 Agostino Chigi, et il ne fait qu'exprimer une opinion répandue parmi les contemporains : c'est Pietro Vannucci, dit il Perugino , que le jeune Raphaël a choisi pour maître ; le pape, Ludovic le More, Isabelle Gonzaga font appel à lui ; il est si surchargé de travail qu'il a deux ateliers ( botteghe ), l'un à Pérouse, l'autre à Florenc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perugin/#i_2640

PIÉMONT

  • Écrit par 
  • Andreina GRISERI, 
  • Michel ROUX
  • , Universalis
  •  • 4 918 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Renaissance et baroque »  : […] L'architecture de la Renaissance au Piémont révèle des influences toscano-romaines (cathédrale de Turin par Meo del Caprina, de 1491), la pression exercée par les réalisations lombardes, et des apports vénitiens (à Roccaverano, et à San Giorgio Canavese). Saluzzo se ressent de la présence de sculpteurs venus de la Chartreuse de Pavie et de l'œuvre de Matteo Sanmicheli (portails et monuments funéra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piemont/#i_2640

PIERO DI COSIMO (1461-env. 1521)

  • Écrit par 
  • Daniel ARASSE
  •  • 1 290 mots
  •  • 5 médias

On ne sait presque rien sur la vie du peintre florentin Piero di Cosimo. Pourtant, parmi les figures du Quattrocento finissant, la sienne est l'une des plus présentes. Dans Le Vite , Vasari a réussi à dresser une image vivante et particulièrement convaincante de sa personnalité et de son art ; mais cette réussite même est gênante et risque, aujourd'hui encore, de voiler la vraie signification d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piero-di-cosimo/#i_2640

PINTURICCHIO BERNARDINO DI BETTO dit (1454-1513)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 513 mots

Pinturicchio travaillait à Pérouse avec Pérugin, lorsque Sixte IV, en 1481, appela celui-ci à participer au décor de la chapelle Sixtine, avec Luca Signorelli, Botticelli, Ghirlandaio, et Cosimo Rosselli, assisté de Piero di Cosimo. Pinturicchio y fait ses débuts sous la direction de son maître avec la Circoncision du fils de Moïse . Après l'achèvement de la chapelle, il demeure à Rome et peint l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pinturicchio/#i_2640

PONTORMO JACOPO CARUCCI dit (1495-1557)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 1 252 mots
  •  • 2 médias

La redécouverte de Pontormo a montré que l'histoire de l'art, plus que tout autre discipline, dépend des conditions historiques dans lesquelles elle s'élabore et de l'évolution du goût. Dès Vasari, en effet, Pontormo est incompris : sa farouche volonté de solitude, son désintéressement sont considérés comme folie. Ridiculisant le grand œuvre de Pontormo, aujourd'hui disparu (les fresques de San Lo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pontormo/#i_2640

PORDENONE GIOVANNI ANTONIO DE' SACCHIS dit (1484 env.-1539)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 336 mots

Le début de la carrière de Pordenone est tout provincial. Ses premières œuvres sont à Susegana ( Vierge à l'Enfant avec quatre saints , 1516), à Pordenone (son village natal dont il prit le nom), à Udine ; il est à Trévise en 1521 ( Adoration des Mages ), à Crémone en 1522 ( Calvaire , Déposition de Croix ), de nouveau à Pordenone en 1525 ( Saint Érasme et saint Roch ) ; de 1429 à 1431, il décore […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pordenone/#i_2640

PORTUGAL

  • Écrit par 
  • Roger BISMUT, 
  • Cristina CLIMACO, 
  • Michel DRAIN, 
  • José-Augusto FRANÇA, 
  • Michel LABAN, 
  • Jorge MORAÏS-BARBOSA, 
  • Eduardo PRADO COELHO
  •  • 40 038 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Renaissance et baroque »  : […] La peinture de thèmes religieux continua par la suite à subir l'influence flamande, et nombreux furent les achats de panneaux faits en Flandres où le comptoir portugais, transféré de Bruges à Anvers en 1499, connaissait le développement le plus grand grâce à l'afflux des marchandises venant de l'Orient. Frère Carlos et Francisco Henriques sont deux peintres flamands venus s'installer au Portugal, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portugal/#i_2640

POURBUS LES

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 416 mots
  •  • 1 média

Dynastie de peintres flamands. Pieter Pourbus (1524-1584) est originaire de Gouda ; il reçoit probablement sa formation à Bruges, où il est nommé à la corporation des peintres en 1543, et dont il sera juré et doyen, ce qui atteste sa notoriété. Il fut aussi géomètre et cartographe. Ses portraits sont diversement appréciés. Ceux de Jan van Eyewerve et de son épouse Jacquemyne Buuck (musée communal, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-pourbus/#i_2640

PRIMATICE FRANCESCO PRIMATICCIO dit (1504-1570)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 1 045 mots

À l'époque où Primatice commence son apprentissage à Bologne, sa ville natale, il ne s'y trouve pas de grand maître : les peintres locaux travaillent dans le sillage de l'école romaine, et c'est auprès d'un élève de Raphaël, Bagnacavallo, que Primatice reçoit sa première formation. Ce que Bologne ne peut lui offrir, il va le chercher à Mantoue, près d'un plus éminent disciple de Raphaël, Jules Rom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/primatice/#i_2640

PROCACCINI LES

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 595 mots

Peintres lombards d'origine bolonaise. Ercole Procaccini (1520-1591) a été l'élève de Prospero Fontana, émule bolonais de Vasari. Il a également subi l'ascendant de Corrège, sans s'éloigner pourtant d'un académisme sage et assez froid ( Conversion de saint Paul à San Giacomo Maggiore, 1573). Il part pour Milan en 1585, ouvre une école de peinture, exécute quelques tableaux pour les églises de Mil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-procaccini/#i_2640

RAPHAËL (1483-1520)

  • Écrit par 
  • Vincenzo GOLZIO
  •  • 3 573 mots
  •  • 7 médias

Raphaël a longtemps été considéré comme le plus grand peintre qui ait jamais existé, et on le tient toujours pour l'artiste en qui la peinture aurait trouvé son expression achevée. Ce mythe de Raphaël apparaît du vivant de l'artiste, et sa mort précoce, mettant fin brutalement à une activité marquée par la précocité, lui donne une singulière ampleur. Après trois siècles, la gloire de Raphaël s'es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raphael/#i_2640

RATGEB JÖRG (1480 env.-1526)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 310 mots

Peintre d'Allemagne du Sud, l'une des plus curieuses figures de cette période de l'art allemand si riche en personnalités originales et fortes. Les documents montrent Jörg Ratgeb bourgeois de la ville de Stuttgart en 1508. De 1509 à 1512, il réside à Heilbronn et ne parvient pas à y obtenir le droit de bourgeoisie, le duc de Württemberg se refusant à affranchir sa femme du servage. De 1510 date un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jorg-ratgeb/#i_2640

RAVESTEYN JAN ANTHONISZ VAN (1570 env.-1657)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 441 mots

Spécialisé dans le portrait et stylistiquement très proche de Mierevelt, Ravesteyn est un des premiers et des plus actifs représentants du portrait réaliste de l'école néerlandaise du xvii e  siècle. Fils d'un peintre sur verre, il s'est probablement formé à Delft chez Mierevelt qui séjournait déjà dans cette ville en 1597, et qui l'a considérablement influencé dans cette manière austère, correcte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-anthonisz-van-ravesteyn/#i_2640

ROCHETEL MICHEL (connu entre 1540 et 1552)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 162 mots

Artiste français, Michel Rochetel est actif à Fontainebleau après 1540. Il travaille dans l'équipe de Primatice et, d'après ses dessins, peint sur les armoires du cabinet du roi, Zaleucos et La Justice (1541-1545) ; il est également chargé, toujours d'après les dessins de Primatice, de préparer avec d'autres les patrons des Apôtres pour les émaux de Léonard Limosin (1547). On le trouve, aussi, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-rochetel/#i_2640

ROMAIN JULES, ital. GIULIO PIPPI dit GIULIO ROMANO (1492 ou 1499-1546)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 326 mots
  •  • 3 médias

Né à Rome où il se forme au contact même de la ville antique que l'on redécouvrait alors avec passion, Jules Romain est le principal collaborateur de Raphaël entre 1515 et 1520 : il l'aide à la salle de l'Incendie (1512), peint, selon Vasari, plusieurs commandes importantes de Raphaël ( La Sainte Famille pour François I er , Louvre), travaille aux cartons de tapisseries (1515) et à la Farnésine ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romain-jules-ital-giulio-pippi-dit-giulio-romano/#i_2640

ROSSO GIOVANNI BATTISTA DI IACOPO, dit ROSSO FIORENTINO (1494-1540)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 367 mots
  •  • 2 médias

Florentin, formé dans l'ambiance maniériste d'Andrea del Sarto, Rosso se veut sans maître ; il admire et copie Michel-Ange. Inscrit dans la corporation des peintres florentins en 1516, il se fait remarquer par l' Assomption de la Vierge (1517) au cloître de l'Annunziata. Son inspiration étrange, son dessin aigu (sous l'influence de Dürer et de Bandinelli), ses couleurs aigres ( Madone entre quatre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rosso/#i_2640

SALVIATI FRANCESCO DE' ROSSI dit (1510-1563)

  • Écrit par 
  • Catherine MONBEIG GOGUEL
  •  • 1 404 mots
  •  • 1 média

Salviati est le prototype de ce que le maniérisme italien a produit de plus personnel, inventif, raffiné. Son art polyvalent couvre tous les domaines, de la fresque au portrait, des modèles de scénographies princières aux projets pour l'orfèvrerie, la tapisserie et la gravure. Salviati est une des grandes figures du xvi e  siècle européen. Florentin de naissance, grand dessinateur formé à l'école […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salviati/#i_2640

SÁNCHEZ COELLO ALONSO (1531/32-1588)

  • Écrit par 
  • Marcel DURLIAT
  •  • 361 mots
  •  • 1 média

Né dans la province de Valence, ce peintre espagnol passa sa jeunesse à Lisbonne auprès d'un grand-père qui avait servi dans les armées de Jean III de Portugal. Une pension royale lui aurait permis de se rendre dans les Pays-Bas, où il fit son apprentissage chez le Hollandais Anthonis Mor (l'Antonio Moro des Espagnols, 1517-1576), mais où il se prit aussi d'un goût très vif pour les peintures de T […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alonso-sanchez-coello/#i_2640

SCHÄUFFELEIN HANS LEONHARDT (1480 env.-env. 1539)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 219 mots

Peintre, graveur et dessinateur d'Allemagne du Sud. De 1503 à 1507 environ, Schäuffelein travaille dans l'atelier de Dürer à Nuremberg qui, à son départ pour l'Italie, lui confie l'exécution du retable d'Ober Saint-Veit, fondation du prince-électeur de Saxe Frédéric le Sage (Musée diocésain, Vienne). Il participe aussi à l'illustration d'ouvrages édités par l'imprimeur Ulrich Pinder : gravures sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-leonhardt-schauffelein/#i_2640

SEBASTIANO DEL PIOMBO SEBASTIANO LUCIANI dit (1485 env.-1547)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 272 mots
  •  • 1 média

Travaillant près de Bellini puis de Giorgione, Sebastiano Luciani était déjà célèbre à Venise lorsqu'il partit pour Rome en 1511 : les grandes figures de Saint Louis de Toulouse et de Saint Sinibald à San Bartolomeo (1508) ont une monumentalité qui dérive des fresques de Giorgione au Fondaco dei Tedeschi. À Rome, il se lie d'abord avec Raphaël, mais sans réussir à assimiler la sereine élégance d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sebastiano-del-piombo/#i_2640

SIENNOISE ÉCOLE

  • Écrit par 
  • Enzo CARLI
  •  • 4 016 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Du XIVe au XIXe siècle »  : […] Les frères Lorenzetti moururent probablement tous les deux durant la peste de 1348 et leur disparition mit fin à la période la plus éclatante de l'école siennoise de peinture. Nombreux furent toutefois les artistes qui, pendant tout le xiv e  siècle, reprirent et répandirent sous des formes originales les expériences et les réussites de ces deux maîtres, alors que d'autres se rattachèrent plutôt à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-siennoise/#i_2640

SIGNORELLI LUCA (1450 env.-1523)

  • Écrit par 
  • Pasquale ROTONDI
  •  • 2 187 mots
  •  • 3 médias

La vigueur dans le traitement plastique de la forme et la violence dramatique du mouvement constituent l'essence du langage figuratif de Signorelli. Cet artiste vécut au moment où la Renaissance italienne traversait une crise profonde de la pensée et du goût. Son activité se situe en Toscane, dans les Marches, à Rome et en Ombrie ; elle témoigne d'une inspiration dramatique qui s'exprime avec une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luca-signorelli/#i_2640

SLAVES DU SUD (ART DES)

  • Écrit par 
  • Athanas BOJKOV, 
  • Vajislav DJURIC
  •  • 7 399 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La domination turque (XVe-XIXe s.) »  : […] Après la conquête de la péninsule balkanique par les Osmanlis, l'autocéphalie de l'Église serbe est abolie, Serbes et Macédoniens relèvent désormais de l'archevêché d'Ohrid. L'archevêché, grâce à la générosité de citoyens aisés, continue à élever de modestes églises à une nef, décorées de peintures murales. L'architecture et la peinture de la fin du xv e et du début du xvi e  siècle prennent pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/slaves-du-sud-art-des/#i_2640

SODOMA GIOVANNI ANTONIO BAZZI dit (1477-1549)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 374 mots

Formé en Lombardie, dans le milieu marqué par Léonard de Vinci, le peintre Sodoma se fixe ensuite à Sienne, s'entourant de beaux jeunes gens et d'une véritable ménagerie : singes, écureuils, ânes nains, geais, chiens et chats ; il en fait d'ailleurs figurer quelques-uns près de lui sur la fresque où il s'est représenté à Monteolivetto Maggiore : il y complète, en effet, de 1505 à 1508, les neuf sc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sodoma/#i_2640

SPRANGER BARTHOLOMAEUS (1546-1611)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 299 mots

Né à Anvers, élève dans cette ville où vécurent aussi Jan Mandijn, Frans Mostaert et Cornelis van Dalem, Spranger part pour l'Italie en 1565 mais s'arrête à Paris où il admire l'école de Fontainebleau. Cette influence et celle des grands maîtres italiens (Corrège et Parmesan surtout) seront capitales pour son évolution, confirmée, à Rome, par des contacts avec des maniéristes flamands italianisés, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bartholomaeus-spranger/#i_2640

SUSTRIS LAMBERT (1515 env.-apr. 1568)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 260 mots

Appelé Lambert d'Amsterdam par Vasari, qui eut son fils Friedrich (1540 env.-1599) comme élève. La vie de Lambert Sustris demeure encore mal documentée. Autrefois confondu avec Lambert Lombard et Lambert Suavius, son œuvre se départage difficilement de celle de son fils, proche de Tintoret. Venu tôt en Italie, probablement à Rome puis à Venise vers 1545, cet artiste hollandais entre dans l'atelier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lambert-sustris/#i_2640

THIRY LÉONARD (1500 env.-1550)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 250 mots

Artiste flamand né à Bavay, Léonard Thiry est mentionné, en 1536, sur les chantiers de Fontainebleau où il travaille à la galerie François-I er avec Rosso. Les gages qu'il reçoit indiquent qu'il s'agit d'un artiste de première catégorie. Il passe ensuite dans l'équipe de Primatice (Porte dorée, 1537 et 1550). Il est loué par Vasari pour ses dons de coloriste, mais on a parfois exagéré son rôle à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonard-thiry/#i_2640

TIBALDI PELLEGRINO (1527-1596)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 306 mots

Né à Puria in Valsolda, formé à Bologne, Pellegrino Tibaldi, artiste très précoce, travaille à Rome, dès 1545-1546, avec Perino del Vaga au château Saint-Ange (décoration de la salle du Conseil, qu'il achèvera entre 1547 et 1549 dans un style nettement michelangelesque). Ce style est celui de ses autres œuvres romaines (Belvédère ; Sant'Andrea), peut-être sous l'influence de Daniel da Volterra, av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pellegrino-tibaldi/#i_2640

TINTORET (1519-1594)

  • Écrit par 
  • Anna PALLUCCHINI
  •  • 3 176 mots
  •  • 5 médias

Tintoret est un peintre vénitien par sa naissance mais aussi parce qu'il a exalté dans son œuvre les forces qui constituaient le fondement de la puissance de sa cité : un solide pouvoir civil et une religiosité ardente qui favorisaient les arts. Cette identification du peintre avec sa ville, avec une société qui, pendant la seconde moitié du xvi e  siècle, sut conserver un profond sentiment de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tintoret/#i_2640

TINTORET. NAISSANCE D'UN GÉNIE (exposition)

  • Écrit par 
  • Valentina SAPIENZA
  •  • 1 161 mots
  •  • 1 média

À la suite de sa « version » allemande du Wallraf-Richartz-Museum de Cologne ( Tintoretto . A star was born , 6 oct. 2017-27 janv. 2018), l’exposition Tintoret. N aissance d’un génie a ouvert au musée du Luxembourg à Paris (7 mars-1 er  juillet 2018), les célébrations du cinquième centenaire de la naissance de ce cervello terribile de la peinture vénitienne que fut Jacopo Robusti, mieux connu s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tintoret-naissance-d-un-genie-exposition/#i_2640

TITIEN (1488 env.-1576)

  • Écrit par 
  • Anna PALLUCCHINI
  •  • 3 109 mots
  •  • 9 médias

Lorsqu'en 1590 Paolo Lomazzo déclarait : « Comme l'éclat du Soleil l'emporte sur la lumière des étoiles, Titien resplendit plus que tous les autres peintres non seulement d'Italie mais du monde entier », l'écrivain consacrait une renommée qui reposait sur un vaste consensus et sur le sentiment d'acheteurs faisant autorité, ainsi que de maisons princières et royales. Titien représente un des sommet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/titien/#i_2640

TOSCANE

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ, 
  • Michel ROUX
  •  • 7 553 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Comment la patrie de Michel-Ange devint le « salon de l'Europe » »  : […] Michel-Ange, qui débuta peut-être comme apprenti lors de la décoration par Ghirlandaio du chœur de Sainte-Marie-Nouvelle, comme Léonard, formé, avec Lorenzo di Credi (vers 1460-1537 ?), dans l'atelier de Verrochio, sont issus de la grande tradition renaissante. Ils lui apportent, aux alentours de 1500, un renouvellement complet. Florence sert symboliquement de champ clos à leur lutte. Dans la sal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toscane/#i_2640

TRAITÉ DES PROPORTIONS, Albrecht Dürer - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 1 045 mots

Publié à Nuremberg peu après sa mort, le Traité des proportions du corps humain d'Albrecht Dürer (1471-1528) n'avait été conçu à l'origine que comme un chapitre d'un ouvrage beaucoup plus vaste qui aurait présenté tout le savoir nécessaire à la formation d'un peintre, dont il traça plusieurs plans vers 1512. Pour Dürer, en effet, l'art de peindre ne se confondait pas avec la maîtrise artisanale d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-des-proportions/#i_2640

VAN CLEVE JOSSE (1464 env.-env. 1540)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 291 mots

Peintre redécouvert par les romantiques allemands à travers le triptyque de La Mort de la Vierge (Alte Pinakothek, Munich), qui le fit désigner sous le nom de « Maître de la Mort de Marie » et classer dans l'école rhénane, l'artiste anversois Josse van der Becke, dit Josse van Cleve, déroute par la diversité des influences qu'il semble avoir assimilées. On le fait naître à Clèves, en basse Rhénan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josse-van-cleve/#i_2640

VAN HEEMSKERCK MAERTEN (1498-1574)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 545 mots

Principal disciple de Scorel dans l'atelier duquel il séjourne de 1527 à 1529 (auparavant il avait été chez Cornelis Willemsz à Haarlem et chez Jan Lucasz à Delft), Maerten van Heemskerck est, après son maître, le représentant le plus marquant de l'italianisme dans les Pays-Bas du Nord au xvi e siècle. Visitant l'Italie (de 1532 à 1536), comme tant d'autres artistes nordiques, il y dessine abonda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maerten-van-heemskerck/#i_2640

VAN MANDER CAREL ou KAREL (1548-1606)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 638 mots

De nombreux Flamands se réfugièrent dans les Pays-Bas du Nord à cause de leur sympathie pour les réformés lors des troubles politico-religieux des années 1580, et parmi eux des artistes dont Carel van Mander, Coninxloo, Savery. Après s'être formé un temps chez Lucas de Heere à Gand puis chez Pieter Vlerick à Courtrai et à Tournai, Van Mander se rend en 1573 en Italie, où il demeure — surtout à Rom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/van-mander-carel-ou-karel/#i_2640

VAN ORLEY BAREND (1490 env.-1541)

  • Écrit par 
  • Françoise HEILBRUN
  •  • 1 282 mots

Peintre de portraits et de tableaux religieux, surtout célèbre comme dessinateur de cartons de tapisseries et de vitraux, Barend van Orley est, avec l'Anversois Gossaert, son aîné de quelques années, le Liégeois Lambert Lombard, Jan van Scorel d'Alkmaar, Jan Massys et Frans Floris d'Anvers, un des représentants de la Renaissance flamande, fortement marquée par l'art italien. Barend van Orley est n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barend-van-orley/#i_2640

VAN SCOREL JAN (1495-1562)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 976 mots

L'un des plus éminents chefs de file du mouvement romaniste dans la peinture des Pays-Bas du xvi e  siècle. Humaniste accompli, chanoine lettré, versé dans la musique et dans la technique (en 1549 et 1550, il donne des plans de digues) autant que dans les arts plastiques, Jan van Scorel est pour la Hollande l'équivalent des grands maîtres de la Renaissance italienne et, avec un Lucas de Leyde, inn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-van-scorel/#i_2640

VÉDUTISTES

  • Écrit par 
  • Giuliano BRIGANTI
  •  • 4 225 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Perspective, scénographie et paysage »  : […] La veduta – précisément parce que ce mot indique plus particulièrement « ce qui se voit » et donc « comment on le voit » –, dans le cas spécifique de la veduta d'architecture non idéalisée mais réaliste, c'est-à-dire la veduta de la ville, possède également une origine très différente qui est à rechercher là où prévalent les intentions représentatives et descriptives, en d'autres termes, le conte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vedutistes/#i_2640

VÉRONÈSE (1528-1588)

  • Écrit par 
  • Terisio PIGNATTI
  •  • 2 158 mots
  •  • 5 médias

Il est bien étrange qu'aucun des critiques qui rendirent compte de l'art vénitien au milieu du xvi e  siècle (Aretino, Pino, Doni, Biondo, Dolce) ne se soit intéressé à Véronèse. Celui-ci, en fait, ne fut « découvert » que par Francesco Sansovino, qui parle de lui dans son Guide de 1556. Peut-être paraissait-il trop extérieur à la sphère culturelle de la peinture vénitienne et faisait-il figure d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/veronese/#i_2640

ZUCCARO FEDERICO (1540 env.-1609)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 248 mots

Né à Sant'Angelo in Vado (Marches), formé par son frère Taddeo, Federico Zuccaro travaille en collaboration étroite avec lui jusqu'en 1566 et termine les ensembles inachevés à la mort de celui-ci. La distinction de leurs œuvres datant de cette époque demeure très délicate. Par la suite, Federico affirme une personnalité fort différente de celle de son frère : c'est un artiste doué, au talent facil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/federico-zuccaro/#i_2640

ZUCCARO TADDEO (1524-1566)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 277 mots
  •  • 1 média

Né à Sant'Angelo in Vado (Marches), Taddeo Zuccaro reçoit une première formation de son père Ottavio et de Pompeo da Fano ; il la complète à Rome, dès 1540, en copiant surtout les antiques et les chefs-d'œuvre de Raphaël et de Michel-Ange. La décoration de la façade du palais Mattei (1548) révèle à tous son talent et, en 1551, Guidobaldo II, duc d'Urbin, l'appelle pour compléter le décor du chœur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taddeo-zuccaro/#i_2640


Affichage 

Adam, H. Baldung Grien

photographie

Hans Baldung Grien (1484 env- 1545), Adam Galleria degli Uffizi, Florence, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Alchimie

photographie

Jan van der Straet (dit Stradanus ou Stradano, 1523-1605), Le Laboratoire d'alchimie, 1571 Palazzo Vecchio, Florence 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Allégorie de l'Ancien et du Nouveau Testament, H. Holbein le Jeune

photographie

Hans Holbein le Jeune (1497-1543), Allégorie de l'Ancien et du Nouveau Testament Musée d'Édimbourg, Grande-Bretagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Allégorie de l'Eau, G. Arcimboldo

photographie

Giuseppe Arcimboldo (1527 env-1593) : Allégorie de l'Eau, huile sur toile Kunsthistorisches Museum, Vienne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Allégorie de l'Été, G. Arcimboldo

photographie

Giuseppe Arcimboldo (1527 env-1593) , Allégorie de l'Été1573 Musée du Louvre Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Allégorie du Temps gouverné par la Prudence, Titien

photographie

Titien, Allégorie du Temps gouverné par la Prudence 1565-1570 Huile sur toile 75,6 cm x 68,6 cm The National Gallery, Londres 

Crédits : The National Gallery, Londres

Afficher

Autoportrait dans un miroir convexe, Parmesan

photographie

Parmesan (1503-1540), Autoportrait dans un miroir convexe,1523-1524 Kunsthistorisches Museum, Vienne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Balthazar Castiglione, Raphaël

photographie

RAPHAËL, Balthazar Castiglione, huile sur toile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Catherine de Médicis (1519-1589), reine de France

photographie

École française, XVIe siècle, Catherine de Médicis (1519-1589) Galerie Palatine, Florence 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Charles IX, F. Clouet

photographie

François CLOUET, Charles IX, huile sur toile Agnew and Sons, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Charles Quint et Alexandre Farnèse à Worms, T. Zuccaro

photographie

Taddeo ZUCCARO, Charles Quint et Alexandre Farnèse à Worms, fresque de la Salle des fastes farnésiens Villa Farnèse, Caprarole, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Christ bénissant, monastère de Sucevita

photographie

Christ bénissant, 1582-1584, fresque du monastère de Sucevita, Roumanie 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Christopher Marlowe

photographie

Christopher Marlowe (1564-1593) Portrait présumé de 1585 Masters & Fellows of Corpus Christi College, Cambridge 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

David décapitant Goliath, M. Coxie

photographie

Michiel COXIE, David décapitant Goliath, huile sur bois L'Escurial, Espagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Déploration sur le Christ mort, W. Huber

photographie

Wolf HUBER, Déploration sur le Christ mort, 1524, huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Der Goldwaeger und seine Frau, Q. Massys

photographie

Quentin Massys, Der Goldwaeger und seine Frau, 1514 (71x 68 cm, Musée du Louvre) Au XVIe siècle, les «changeurs» manipulent encore des espèces et tiennent déjà des écritures  

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Diane de Poitiers au bain, F. Clouet

photographie

François Clouet, «Diane de Poitiers au bain», 1571 Huile sur toile, 92 cm × 81 cm Collection Samuel H Kress, National Gallery of Art, Washington 

Crédits : AKG

Afficher

Diane de Poitiers au bain, F. Clouet

photographie

François Clouet, Diane de Poitiers au bain, 1571 Huile sur toile, 92 cm × 81 cm Collection Samuel H Kress, National Gallery of Art, Washington 

Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

Afficher

Diane de Poitiers en Diane chasseresse, anonyme

photographie

Anonyme, «Diane de Poitiers en Diane chasseresse», 1550 Bois sur toile, 43 cm × 55 cm Musée de la Vénerie, Senlis 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Diptyque Carondelet, Mabuse

photographie

Jan GOSSAERT dit MABUSE, Diptyque Carondelet À gauche: Jean Carondelet, doyen de l'Église de Besançon et Conseiller de Charles V; à droite : Vierge à l'Enfant 1517, huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Domine quo vadis, A. Carrache

photographie

Annibal Carrache (1560-1609), Domine quo vadis, huile sur panneau, 1601-1602 National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Double Portrait d'un homme et de sa femme, L. Lotto

photographie

Lorenzo Lotto (1480 env-1556), Double Portrait d'un homme et de sa femme, huile sur toile, 1523-1524 Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg, Russie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Entrée triomphale de Louis XII dans Gênes, J. Bourdichon

photographie

Jean BOURDICHON, Entrée triomphale de Louis XII dans Gênes, illustration du Voyage de Gênes , vers 1508 Bibliothèque nationale de France, Paris 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Ève, H. Baldung Grien

photographie

Hans Baldung Grien (1484 env- 1545), Ève Galleria degli Uffizi, Florence 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Femmes au bain, anonyme

photographie

Anonyme, «Femmes au bain», 1550 Huile sur bois, 129 cm × 97 cm Musée des Offices, Florence 

Crédits : Nimatallah/ AKG

Afficher

Flora, Titien

photographie

Titien, «Flora», 1515 Huile sur toile, 79,7 cm × 63,5 cm Galerie des Offices, Florence 

Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

Afficher

Fresques d'Ixmiquilpan

photographie

Les fresques de l'église San Miguel Arcángel du monastère-forteresse des augustins d'Ixmiquilpan, État de Hidalgo, Mexique, ont été peintes vers 1570 Les scènes de ce gigantesque combat sont une magnifique illustration de l'art métis, où les guerriers autochtones se mêlent aux... 

Crédits : G. Mermet/ AKG

Afficher

Giuseppe Arcimboldo : «Le Juriste»

photographie

Plus vrai que nature, le juriste caricaturé avec tant d'artifice par Giuseppe Arcimboldo en 1566 donne l'image d'un être sec et perspicace, dont le corps, constitué de liasses de dossiers et de traités de jurisprudence, traduit la masse des textes qui le nourrissent 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Henri IV, roi de France, en armure, Pourbus le Jeune

photographie

Frans II POURBUS dit le Jeune, Henri IV, roi de France, en armure, huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Henry VIII, Hans Holbein le Jeune

photographie

Hans Holbein le Jeune (1497-1543), Henry VIII, huile sur toile Belvoir Castle, Grande-Bretagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Hercule et Diane, Mabuse

photographie

Jan GOSSAERT dit MABUSE, Hercule et Diane, 1517, huile sur bois The Barber Institute of Fine Arts, University of Birmingham, Royaume-Uni 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Homme au singe, A. Carrache

photographie

Annibal Carrache, Homme au singe, 1590, huile sur toile, 68 cm X 58 cm Galerie des Offices, Florence 

Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

Afficher

Intérieur de cuisine, J. Beuckelaer

photographie

Joachim BEUCKELAER, Intérieur de cuisine, huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Isabelle de Médicis, Bronzino

photographie

Angelo di COSIMO di MARIANO dit BRONZINO, Isabelle de Médicis Détrempe sur bois, 48 cm × 63 cm Galleria degli Uffizi, Florence, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Joseph interprète les songes de Pharaon, Raphaël

photographie

Raphaël (1483-1520), Joseph interprète les songes de Pharaon, vers 1515-1518 Cycle des fresques des loges, Palais du Vatican, Rome 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Jupiter et Io, Antonio Allegri, dit le Corrège

photographie

Antonio Allegri Corrège (1489 env-1534), Jupiter et Io Kunsthistorisches Museum, Vienne 

Crédits : VCG Wilson/ Corbis/ Getty Images

Afficher

La Belle Nani, Véronèse

photographie

Véronèse, «Portrait d'une Vénitienne», dit «La Belle Nani», vers 1560 Huile sur toile, 119 cm × 103 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La Cène, Luca Signorelli

photographie

Luca Signorelli (1450 env-1523), La Cène, panneau de prédelle Galleria degli Uffizi, Florence, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Chute des anges, D. Beccafumi

photographie

Domenico Beccafumi, «La Chute des anges», vers 1525-1535 Détail Huile sur bois, 348 cm × 228 cm Pinacoteca Nazionale, Sienne 

Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

Afficher

La Chute des titans, G. Romano

photographie

Giulio Pippi (Giulio Romano) (1499-1546), La Chute des titans, 1526 Détail d'une fresque (1526-1535) peinte sur le plafond du Palazzo del Te, salle dei Giganti de Mantoue 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La Chute, L. Cranach l'ancien

photographie

Lucas Cranach l'ancien (1472-1553), La Chute (Adam et Eve), 1521 Huile sur bois, (H 0,8 m ; L 0,58 m) Landesmuseum für Kunst und Kulturgeschichte, Schleswig 

Crédits : AKG

Afficher

La Circoncision, F. Barocci

photographie

Federico BAROCCI, La Circoncision, 1590 Huile sur toile, 356 cm × 251 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

La Création d'Adam, Michel-Ange

photographie

Une allégorie de l'information? Les grandes œuvres d'art constituent un réservoir de sens pour toutes les époques Dans une conception aristotélicienne de l'esprit «informant» la matière, le Créateur arrache à l'inertie la créature qu'il forme à son image Michel-Ange, «La Création... 

Crédits : AKG

Afficher

La Crucifixion, A. Altdorfer

photographie

Albrecht Altdorfer (1480 env-env 1538), La Crucifixion Musée de Budapest 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Crucifixion, Grünewald

photographie

Grünewald, La Crucifixion, partie centrale du retable d'Issenheim 1512-1516 Huile sur bois Dimensions totales du polyptyque : 269 cm x 307 cm Musée d'Unterlinden, Colmar 

Crédits : O. Zimmermann, Musée d'Unterlinden, Colmar

Afficher

La Danse des paysans, Bruegel l'Ancien

photographie

Pieter Bruegel l'Ancien, «La Danse des paysans», vers 1568 Huile sur bois, 114 cm × 164 cm Kunsthistorisches Museum, Vienne 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La Déposition de croix, J. Carruci, dit Pontormo

photographie

Jacopo Carucci, dit Pontormo, «La Déposition de croix», vers 1526-1528 Détail du retable de la chapelle Capponi Huile sur bois, 313 cm × 192 cm Église Santa Felicità, Florence 

Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

Afficher

La Déposition de Croix, Rosso Fiorentino

photographie

Rosso Fiorentino, La Déposition de Croix 1521 Huile sur bois, 375 cm × 196 cm Pinacothèque de Volterra, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Madone d’Alba, Raphaël

photographie

Raphaël, La Madone d'Alba, vers 1510 Huile sur toile, diamètre : 94,5 cm National Gallery of Art, Washington 

Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

Afficher

La Mélancolie, L. Cranach l'Ancien

photographie

Lucas Cranach l'Ancien, La Mélancolie, 1532 Huile sur bois, 76 cm × 56 cm Musée d'Unterlinden, Colmar S'il emprunte des motifs à une gravure de Dürer sur le même thème (1514), Lucas Cranach les transpose pour illustrer à son tour un thème qui, au Moyen Âge puis à la Renaissance, connut... 

Crédits : Musée d'Unterlinde, Colmar

Afficher

La Mise au tombeau, Michel-Ange

photographie

Michel-Ange (1475-1564), La Mise au tombeau, huile sur panneau, œuvre inachevée National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Moisson, Bruegel l'Ancien

photographie

Pieter Bruegel l'Ancien, «La Moisson», 1565 Huile sur toile, 118 cm × 163 cm The Metropolitan Museum of Art, New York Dans le cycle de saisons, ce tableau symbolise les mois d'août et de septembre 

Crédits : AKG

Afficher

La Multiplication des pains, J. Patenier

photographie

Joachim PATENIER ou PATINIR, La Multiplication des pains, détrempe sur bois L'Escurial, Espagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Naissance de la Vierge, A. del Sarto

photographie

Andrea del Sarto (1486-1530), La Naissance de la Vierge, 1514, fresque Chiostro della Santissima Annunziata, Florence, Italie 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

La Naissance de la Vierge, V. Carpaccio

photographie

Vittore Carpaccio, «La Naissance de la Vierge», 1504 Huile sur toile, 126 cm × 129 cm Galleria dell'Accademia Carrara, Bergame Ce tableau fait partie du cycle de la Scuola degli Albanesi illustrant des scènes de la vie de la Vierge 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La Prédication de saint Marc, G. et G. Bellini

photographie

Gentile Bellini (1429-1507) puis son frère Giovanni Bellini (1425 env-1516), La Prédication de saint Marc, huile sur panneau Pinacoteca di Brera, Milan 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Présentation de Jésus au Temple, Tintoret

photographie

Tintoret, «La Présentation de Jésus au Temple», 1554 Huile sur toile, 239 cm × 298 cm Galleria dell'Accademia, Venise 

Crédits : Cameraphoto/ AKG

Afficher

La Présentation de la Vierge au Temple, Titien

photographie

Titien, «La Présentation de la Vierge au Temple», 1534-1538 Détail Huile sur toile, 345 cm × 775 cm Galleria dell'Accademia, Venise 

Crédits : Cameraphoto/ AKG

Afficher

La Prise de Constantinople, Tintoret

photographie

Tintoret (1518-1594), La Prise de Constantinople, huile sur toile Palais ducal de Venise, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Rentrée des troupeaux, Bruegel l'Ancien

photographie

Pieter Bruegel l'Ancien, «La Rentrée des troupeaux», 1565 Huile sur bois, 117 cm × 159 cm Kunsthistorisches Museum, Vienne Ce tableau qui fait partie d'un cycle de saisons, symbolise les mois d'octobre et de novembre 

Crédits : AKG

Afficher

La Résurrection, M. Grünewald

photographie

Matthias Grünewald: «La Résurrection» Retable d'Issenheim, premier volet droit extérieur Huile sur bois, 1512-1515 Musée Unterlinden, Colmar 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La Sainte Face de Lucques, Piero di Cosimo

photographie

Piero di Cosimo (1461 env-1521), La Sainte Face de Lucques Musée des Beaux-Arts de Budapest 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Sainte Famille avec sainte Anne et saint Jean-Baptiste enfant, Greco

photographie

Domenikos Theotokopoulos, dit Greco, La Sainte Famille avec sainte Anne et saint Jean-Baptiste enfant, vers 1595-1600 Huile sur toile, 53,2 × 34,4 cm National Gallery of Art, Washington 

Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

Afficher

La Sainte Famille, Parmesan

photographie

Parmesan (1503-1540), La Sainte Famille Musée du Prado, Madrid 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Tireuse de cartes, Lucas de Leyde

photographie

Lucas de Leyde (1494-1533), La Tireuse de cartes, vers 1508 L'Occident médiéval retient de la superstition la définition qu'en a donnée saint Augustin, et dans laquelle il range tous les arts magiques Le sens étymologique de superstitio est du reste celui de divination Huile sur bois (H 24 cm... 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

La Vierge à l'Enfant avec saint Jérôme, saint Pierre, sainte Claire (?) et saint François, L. Lotto

photographie

Lorenzo Lotto (1480 env-1556), La Vierge à l'Enfant avec saint Jérôme, saint Pierre, sainte Claire (?) et saint François, huile sur bois transféré sur toile, vers 1505 National Gallery of Scotland, Édimbourg, Grande-Bretagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La Visitation, V. Carpaccio

photographie

Vittore Carpaccio, «La Visitation», 1500 Huile sur toile, 130 cm × 140 cm Ca' d'Oro, galerie Franchetti, Venise Ce tableau fait partie du cycle de la Scuola degli Albanesi illustrant des scènes de la vie de la Vierge 

Crédits : Cameraphoto/ AKG

Afficher

L'Adoration des bergers, Giorgione

photographie

Giorgione (1477-1510), L'Adoration des bergers, tempera, vers 1505-1510 National Gallery of Art, Washington 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

L'Adoration des bergers, Greco

photographie

Domenikos Theotokopoulos, dit Greco (1541-1614), L'Adoration des bergers, partie supérieure d'un retable du monastère de Santo Domingo el Antiguo, à Tolède Musée du Prado, Madrid 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

L'Annonciation, J. de Borgoña

photographie

Juan de BORGOÑA, L'Annonciation, huile sur bois Museo de Santa Cruz, Tolède, Espagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

L'Automne, G. Arcimboldo

photographie

Giuseppe Arcimboldo (1527 env-1593) : L'Automne, une des allégories des saisons peintes pour l'empereur germanique Maximilien II Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Le Baptême du Christ, J. F. de Navarrete

photographie

Juan Fernandez de NAVARRETE, Le Baptême du Christ Musée du Prado, Madrid, Espagne 

Crédits : Index/ Bridgeman Images

Afficher

Le Bibliothécaire, Arcimboldo

photographie

G Arcimboldo, «Le Bibliothécaire», 1565 Huile sur toile, 110 cm × 72 cm Château de Skoklosters, Stockholm, Suède 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Le Buveur, A. Carrache

photographie

Annibal Carrache (1560-1609), Le Buveur Collection privée 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Le Chevalier, la Jeune Fille et la Mort, H. Baldung Grien

photographie

Hans Baldung Grien (1484 env- 1545), Le Chevalier, la Jeune Fille et la Mort Huile sur toile Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Le Christ au mont des Oliviers, A. Altdorfer

photographie

Albrecht Altdorfer, Le Christ au mont des Oliviers, vers 1510 Huile sur bois, 128,5 cm × 94 cm Abbaye de Saint-Florian, Autriche 

Crédits : De Agostini

Afficher

Le Christ chassant les marchands du temple, Greco

photographie

Le Christ chassant les marchands du temple, huile sur toile du peintre Domenikos Theotokopoulos, dit Greco (1541-1614) National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Christ et la Femme adultère, L. Cranach l'Ancien

photographie

Lucas Cranach l'Ancien (1472-1553), Le Christ et la Femme adultère Museo e Gallerie Nazionali di Capodimonte, Naples 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Départ de saint Florian, A. Altdorfer

photographie

Albrecht Altdorfer (1480 env-env 1538) : Le Départ de saint Florian Panneau d'une suite de la Vie de saint Florian Galleria degli Uffizi, Florence 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Doge Leonardo Loredan, G. Bellini

photographie

Giovanni Bellini (1425 env-1516), Le Doge Leonardo Loredan Vers 1501, huile sur panneau National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Jugement universel, J. Bosch

photographie

Jérôme Bosch (1450-1516), Le Jugement universel, détail d'une créature monstrueuse portant comme du gibier un damné percé d'une flèche, 1500 Détrempe à l'huile sur bois de chêne (H 1,64 ; L 1,27) Akademie der Bildenden Künste 

Crédits : Nimatallah/ AKG

Afficher

Le Jugement universel, J. Bosch

photographie

Jérôme Bosch, Triptyque du «Jugement universel», 1500 Détail du panneau central Détrempe à l'huile sur bois de chêne, 164 cm × 127 cm Akademie der bildenden Künste, Vienne 

Crédits : Nimatallah/ AKG

Afficher

Le Mariage mystique de sainte Catherine de Sienne, Fra Bartolomeo della Porta

photographie

Fra Bartolomeo della Porta (1475-1517), Le Mariage mystique de sainte Catherine de Sienne, huile sur bois, 1511 Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Le Martyre de saint Pierre Thomas, L. Carrache

photographie

Ludovic Carrache, «Le Martyre de saint Pierre Thomas», 1598-1599 Huile sur toile, 153 cm × 117,5 cm Pinacothèque nationale, Bologne 

Crédits : Electa/ AKG

Afficher

Le Miracle de saint Marc libérant l'esclave, Tintoret

photographie

Tintoret (1518-1594), Le Miracle de saint Marc libérant l'esclave, huile sur toile Galleria dell' Accademia, Venise, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Portement de Croix, J. Bosch

photographie

Jérôme Bosch (1450 env-1516), Le Portement de Croix Huile sur bois 76,5 cm X 83,5 cm Musée des Beaux-Arts de Gand, Belgique 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Repas chez Lévi, Véronèse

photographie

Véronèse (1528-1588), Le Repas chez Lévi, 1573 Galleria dell' Accademia, Venise, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Triomphe de Bacchus, A. Carrache

photographie

Annibal Carrache (1560-1609), Le Triomphe de BacchusCompartiment central de la voûte, détail du décor peint à fresque de la galerie Farnèse 1596-1600 Dimensions de la voûte en plein cintre : 20 mètres X 7 mètres Palais Farnèse, Rome 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Triomphe de Galatée, Raphaël

photographie

Raphaël (1483-1520), Le Triomphe de Galatée, 1511, fresque Farnesina, Rome 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Le Triomphe de la mort, Bruegel l'Ancien

photographie

Pieter Bruegel l'Ancien, «Le Triomphe de la mort», vers 1562 Détail Huile sur bois, 117 cm × 162 cm Musée du Prado, Madrid 

Crédits : AKG

Afficher

L'École d'Athènes, Raphaël

photographie

Raphaël (1483-1520), L'École d'Athènes 1509-1510 Fresque Base de la fresque, 7,70 mètres Chambre de la Signature, palais du Vatican, Rome 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

L'empereur Babur, peinture moghole

photographie

Représentation de l'empereur Babur (1483-1530), descendant de Tamerlan, extrait du Baburnama ou Mémoires de Babur Peinture moghole Vers 1589-1590 Musée national, New Delhi, Inde 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

L'Enlèvement d'Europe, Véronèse

photographie

Véronèse (1528-1588), L'Enlèvement d'Europe Palais ducal de Venise, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

L'Enterrement du comte d'Orgaz, Greco

photographie

Domenikos Theotokopoulos, dit Greco (1541-1614), L'Enterrement du comte d'Orgaz,1586-1588 Église Santo Tomé, Tolède, Espagne 

Crédits : Index/ Bridgeman Images

Afficher

Les Ambassadeurs, H. Holbein le Jeune

vidéo

Hans Holbein le Jeune (1497-1543), Les Ambassadeurs 1533 Huile sur toile 2,07 m X 2,095 m National Gallery, LondresCe double portrait, Les Ambassadeurs, est une des œuvres majeures de Hans Holbein le Jeune Longtemps identifiés comme deux nobles britanniques, les personnages ont été reconnus, au... 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Les Infortunes de Silène, Piero di Cosimo

photographie

Piero di Cosimo (1461 env-1521), Les Infortunes de Silène, huile sur bois de la série des Scènes de la vie de Silène, vers 1500 Fogg Art Museum, université Harvard Cambridge, États-Unis 

Crédits : Alpheus Hyatt Funds et Friends of Art, Archaeology and Music, Bridgeman Images

Afficher

Les Noces de Cana, Tintoret

photographie

Tintoret, «Les Noces de Cana», 1561 Huile sur toile, 435 cm × 545 cm Sacristie de Sainte-Marie-du-Salut, Venise 

Crédits : Cameraphoto/ AKG

Afficher

Les Noces de Cana, Véronèse

photographie

Véronèse (1528-1588), Les Noces de Cana, huile sur toile, 1562 et 1563 Hauteur : 6,66 m Largeur : 9,90 m Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Les Trois Âges de la femme et la Mort, H. Baldung Grien

photographie

Hans Baldung Grien (1484 env-1545) : Les Trois Âges de la femme et la Mort Triptyque, 198 cm X 147 cm chaque panneau Version du musée du Prado, Madrid, Espagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Les Trois Philosophes, Giorgione

photographie

Giorgione (1477-1510), Les Trois Philosophes Vers 1509 Huile sur toile 120 cm X 140 cm Kunsthistorisches Museum, Vienne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

L'Histoire de David, S. Beham

photographie

Sebald BEHAM, L'Histoire de David, dessus de table, 1534, huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Loges du Vatican, Raphaël

photographie

Raphaël (1483-1520), Loges du Vatican, détail du décor en fresque et stuc Palais du Vatican, Rome 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Luther im Weinberg, L. Cranach

photographie

L Cranach, Luther im Weinberg, peinture sur bois, 1569 Les réveils religieux, comme ceux du pays de Galles ou ceux de l'Allemagne baroque, tentent de remettre la religion à l'unisson d'une société environnante qui s'est transformée 

Crédits : AKG

Afficher

Madone à l’enfant, Pérugin

photographie

Pietro Vannucci, dit Pérugin, Madone à l'enfant, vers 1500 Huile sur toile, 70,2 cm x 50 cm National Gallery of Art, Washington 

Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

Afficher

Marché aux poissons, J. Beuckelaer

photographie

Joachim BEUCKELAER, Marché aux poissons, huile sur toile Ferens Art Gallery, Hull City Museums and Art Galleries, Royaume-Uni 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Mémoires d'Akbar : Akbar priant sur le bord d'une rivière

photographie

Akbar priant sur le bord d'une rivière, feuille des Mémoires d'Akbar, peinture moghole, gouache Victoria and Albert Museum, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Mémoires d'Akbar : un pont de bateau brisé par Akbar

photographie

Un pont de bateau brisé par Akbar monté sur son éléphant alors qu'il traverse la rivière Jumma, feuille des Mémoires d'Akbar, peinture moghole, gouache Victoria and Albert Museum, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Miniatures, A. Oliver

photographie

Isaac OLIVER, Miniatures Victoria and Albert Museum, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Moïse sauvé des eaux, N. dell'Abbate

photographie

Nicolò dell'Abbate, «Moïse sauvé des eaux», 1560 Huile sur toile, 82,5 cm × 83 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Mongols au combat

photographie

Combat des guerriers mongols de Gengis khan contre les tribus Kitai et Jurchen Miniature de l'époque moghole, école de la cour de l'empereur Akbar (1590 environ), inspirée d'une Histoire persane des Mongols du XIVe siècle Ancienne Bibliothèque impériale du palais du Golestan,... 

Crédits : W. Forman/ AKG

Afficher

Narcisse, Caravage

photographie

Caravage (vers 1571-1610), Narcisse, 1598 Huile sur toile (H 1,12 m ; L 0,92 m) Galleria Nazionale, palais Barberini, Rome 

Crédits : Pirozzi/ AKG

Afficher

Noli me tangere, Corrège

photographie

Antonio Allegri Corrège (1489 env-1534), Noli me tangere ("Ne me touche pas", paroles du Christ ressuscité à Marie-Madeleine), huile sur bois transposée sur toile au XIXe siècle Vers 1534 Musée du Prado, Madrid 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Ode à la grenade et au melon en treille, Shen Zhou

photographie

Shen Zhou (1427-1509), peintre et calligraphe chinois, Ode à la grenade et au melon en treille Vers 1506-1509 Plume, encre et aquarelle sur papier The Detroit Institute of Art, Detroit, États-Unis 

Crédits : Founders Society Purchase, Mr and Mrs Edgar B Whitcomb Fund, Bridgeman Images

Afficher

Palazzo Vecchio, Florence

photographie

Palazzo Vecchio, Florence, salle de l'Audience Décor de Benedetto et Giuliano da Maiano, fresques de Francesco Salviati 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Paysage avec pont, A. Altdorfer

photographie

Albrecht Altdorfer (1480 env-env 1538), Paysage avec pont, huile sur panneau National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Paysage d'hiver avec un piège à oiseaux, Bruegel l'Ancien

photographie

Pieter Bruegel l'Ancien, «Paysage d'hiver avec un piège à oiseaux», 1565 Huile sur bois Musées royaux des beaux-arts de Bruxelles, Bruxelles Bruegel le Jeune, dit d'Enfer (1564-1638), a réalisé plusieurs répliques de l'œuvre de son père Une de celles-ci est conservée au musée Magnin,... 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Persée délivrant Andromède, P. di Cosimo, détail, 1

photographie

Piero di Cosimo, «Persée délivrant Andromède», vers 1515 Détail: Persée luttant avec le monstre marin Huile sur bois, 70 cm × 123 cm Galerie des Offices, Florence 

Crédits : Rabitti - Domingie/ AKG

Afficher

Persée et Andromède, G. Vasari

photographie

Giorgio Vasari (1511-1574), Persée et Andromède, 1572 Huile sur ardoise, 127 cm × 109 cm Palazzo Vecchio, Florence, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Portrait de Caterina Cornaro, Titien

photographie

Titien, «Portrait de Caterina Cornaro», 1542 Huile sur toile, 98 cm × 74 cm Galerie des Offices, Florence 

Crédits : Nimatallah/ AKG

Afficher

Portrait de Charles Quint, Titien

photographie

Titien, «Portrait de Charles Quint», 1548 Huile sur toile, 203,5 cm × 122 cm Alte Pinakothek, Munich 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait de Francesco Maria della Rovere, Giorgione

photographie

Giorgione, «Portrait de Francesco Maria della Rovere», vers 1502 Huile sur bois reporté sur toile, 73 cm × 64 cm Kunsthistorisches Museum, Vienne 

Crédits : Electa/ AKG

Afficher

Portrait de l'Arétin, Titien

photographie

TITIEN, Portrait de l'Arétin, huile sur toile Palazzo Pitti, Florence 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait de Laurent le Magnifique, G. Vasari

photographie

Giorgio VASARI, Portrait de Laurent le Magnifique, huile sur bois Galleria degli Uffizi, Florence 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait de l'empereur Maximilien Ier, A. Dürer

photographie

Albrecht DÜRER, Portrait de l'empereur Maximilien Ier, huile sur bois Kunsthistorisches Museum, Vienne 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait de Lucina Brembati, L. Lotto

photographie

Lorenzo Lotto, «Portrait de Lucina Brembati», vers 1518 Huile sur toile, 52,6 cm × 44,8 cm Galleria dell'Accademia Carrara, Bergame 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait de Nicolas Machiavel, Santi di Tito

photographie

SANTI DI TITO, Portrait de Nicolas Machiavel, toile Palazzo Vecchio, Florence 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait de Paracelse

photographie

D'après Quentin METSYS ou MASSYS, Portrait de Paracelse, huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait de Paul III avec ses neveux, Titien

photographie

TITIEN, Portrait de Paul III avec ses neveux, huile sur toile Museo di Capodimonte, Naples 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Portrait de Philippe II roi d'Espagne et du Portugal, A. Sánchez Coello

photographie

Alonso SÁNCHEZ COELLO, Portrait de Philippe II roi d'Espagne et du Portugal, huile sur toile Museo del Prado, Madrid 

Crédits : Erich Lessing/ AKG-Images

Afficher

Portrait d'Érasme

photographie

Hans HOLBEIN LE JEUNE, Portrait d'Érasme, détrempe sur bois, 43 cm × 33 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Photos.com/ Jupiterimages

Afficher

Portrait d'homme, H. Burgkmair

photographie

Hans BURGKMAIR, Portrait d'homme Musée des Offices, Florence, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Portrait d'homme jeune, H. Baldung Grien

photographie

Hans Baldung Grien (1484 env- 1545), Portrait d'homme jeune, 1515 Kunsthistorisches Museum, Vienne, Autriche 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Portrait d'homme, L. Cranach l'Ancien

photographie

Attribué à Lucas Cranach l'Ancien, Portrait d'homme, vers 1500 Panneau peint, 46 cm × 33 cm Hessische Hausstiftung, Kronberg 

Crédits : Hessische Hausstiftung, Kronberg

Afficher

Portrait d'une dame avec une image de Lucrèce, L. Lotto

photographie

Lorenzo Lotto (1480 env-1556), Portrait d'une dame avec une image de Lucrèce, huile sur toile, 1533 National Gallery, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Réception des ambassadeurs vénitiens à Damas, école de Gentile Bellini

photographie

École de Gentile Bellini, «Réception des ambassadeurs vénitiens à Damas» Huile sur toile, 1511 175 cm × 201 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Saint Augustin, Greco

photographie

Greco, «Saint Augustin», vers 1590 Huile sur toile, 140 cm × 56 cm Musée de Santa Cruz, Tolède 

Crédits : AKG

Afficher

Saint Georges et le Dragon, L. Cranach l'Ancien

photographie

Lucas Cranach l'Ancien (1472-1553), Saint Georges et le Dragon Musée des Offices, Florence, Italie 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Saint Jérôme dans le désert, J. Patenier

photographie

Joachim PATENIER ou PATINIR, Saint Jérôme dans le désert, huile sur bois Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

Saint Louis, roi de France, Greco

photographie

GRECO, Saint Louis, roi de France, vers 1585-1590 Huile sur toile, 120 cm × 96 cm Musée du Louvre, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Saint Nicolas de Bari, Tintoret

photographie

Tintoret, «Saint Nicolas de Bari», 1555 Huile sur toile, 114 cm × 56 cm Kunsthistorisches Museum, Vienne 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Sainte Cécile, B. Luini

photographie

Bernardino Luini, Sainte Cécile, 1521-1523 Fresque Couvent de San Maurizio, Milan 

Crédits : Saporetti/ De Agostini

Afficher

Sainte Véronique, Greco

photographie

Greco: «Sainte Véronique», vers 1579 Huile sur toile Santa Cruz Museum, Tolède 

Crédits : AKG

Afficher

Suzanne et les deux vieillards, Tintoret

photographie

«Suzanne et les deux vieillards», 1555 Huile sur toile, 58 cm × 116 cm Musée du Prado, Madrid 

Crédits : Cameraphoto/ AKG

Afficher

Suzanne et les Vieillards, A. Altdorfer

photographie

Albrecht Altdorfer (1480 env-env 1538), Suzanne et les Vieillards, 1526 Alte Pinakothek, Munich 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Tabernacle de Piero del Pugliese, Fra Bartolomeo della Porta

photographie

Fra Bartolomeo della Porta, portes du tabernacle commandé par Piero del Pugliese : La Circoncision (à gauche) et la Nativité (à droite) Tempera sur bois, 19,5 cm X 9 cm Vers 1500 Musée des Offices, Florence 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Tarquin et Lucrèce, Titien

photographie

Titien (1488 environ-1576), Tarquin et Lucrèce, vers 1571 Huile sur toile (H 1, 93 m ; L 1,43 m) Musée des Beaux-Arts, Bordeaux Selon le récit transmis par la tradition, Tarquin le Superbe, le dernier roi étrusque de Rome, aurait été chassé de la ville par Brutus en 509, à la suite d'une... 

Crédits : Cameraphoto/ AKG

Afficher

Ulysse et les Sirènes, Primatice

photographie

Primatice, «Ulysse et les Sirènes», 1550 Huile sur toile, 151 cm × 206 cm Collection particulière, Paris 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Vénus endormie, Giorgione

photographie

Giorgione (1477-1510), Vénus endormie ou Vénus couchée, huile sur toile, vers 1508-1510 Gemäldegalerie, Dresde, Allemagne 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Vénus et Adonis, Véronèse

photographie

Véronèse (1528-1588), Vénus et Adonis, huile sur toile, 1580 Musée du Prado, Madrid 

Crédits : Index/ Bridgeman Images

Afficher

Vénus et Cupidon, L. Lotto

photographie

Lorenzo Lotto, Vénus et Cupidon, 1526 Huile sur toile, 92,4 cm × 111,4 cm Metropolitan Museum of Art, New York 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Vénus et l'Amour de Luca Penni, en cours de nettoyage

photographie

Luca Penni, Vénus et l'Amour XVIe siècle Huile sur bois Musée des Arts décoratifs de Bourges Nettoyage en cours de la couche picturale par le Centre de recherche et de restauration des musées de France 

Crédits : P.-Y. Duval/ C2RMF

Afficher

Vénus, l'Amour et la Jalousie, Bronzino

photographie

Bronzino, Vénus, l'Amour et la Jalousie 1550 Huile sur toile 192 cm x 142 cm Szépmüvészeti Múzeum, Budapest 

Crédits : Szépmüvészeti Múzeum, Budapest

Afficher

Vierge à l'Enfant, Fra Bartolomeo della Porta

photographie

Fra Bartolomeo della Porta (1475-1517), Vierge à l'Enfant Fresque Museo di San Marco, Florence 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Vierge à l’enfant dans un paysage, L. Cranach l’Ancien

photographie

Cette œuvre de la collection Philipp von Gomperz à Vienne (Autriche) fut volée en 1940 par les nazis Acquise en 1984 par le North Carolina Museum of Art (États-Unis) après la dispersion d'une collection privée, elle fait par la suite l'objet d'une demande de restitution de la part de Cornelia... 

Crédits : F. G. Mayer/ Corbis

Afficher

Voûte de la chapelle Sixtine, Michel-Ange

photographie

Michel-Ange (1475-1564), la voûte de la chapelle Sixtine, 1508 -1512, fresque Musée du Vatican, Rome 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Œuvre peint

tableau

L'œuvre peint de Léonard (: œuvres perdues ou ruinées) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Adam, H. Baldung Grien
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Alchimie
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Allégorie de l'Ancien et du Nouveau Testament, H. Holbein le Jeune
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Allégorie de l'Eau, G. Arcimboldo
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Allégorie de l'Été, G. Arcimboldo
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Allégorie du Temps gouverné par la Prudence, Titien
Crédits : The National Gallery, Londres

photographie

Autoportrait dans un miroir convexe, Parmesan
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Balthazar Castiglione, Raphaël
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Catherine de Médicis (1519-1589), reine de France
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Charles IX, F. Clouet
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Charles Quint et Alexandre Farnèse à Worms, T. Zuccaro
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Christ bénissant, monastère de Sucevita
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Christopher Marlowe
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

David décapitant Goliath, M. Coxie
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Déploration sur le Christ mort, W. Huber
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Der Goldwaeger und seine Frau, Q. Massys
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Diane de Poitiers au bain, F. Clouet
Crédits : AKG

photographie

Diane de Poitiers au bain, F. Clouet
Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

photographie

Diane de Poitiers en Diane chasseresse, anonyme
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Diptyque Carondelet, Mabuse
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Domine quo vadis, A. Carrache
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Double Portrait d'un homme et de sa femme, L. Lotto
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Entrée triomphale de Louis XII dans Gênes, J. Bourdichon
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Ève, H. Baldung Grien
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Femmes au bain, anonyme
Crédits : Nimatallah/ AKG

photographie

Flora, Titien
Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

photographie

Fresques d'Ixmiquilpan
Crédits : G. Mermet/ AKG

photographie

Giuseppe Arcimboldo : «Le Juriste»
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Henri IV, roi de France, en armure, Pourbus le Jeune
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Henry VIII, Hans Holbein le Jeune
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Hercule et Diane, Mabuse
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Homme au singe, A. Carrache
Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

photographie

Intérieur de cuisine, J. Beuckelaer
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Isabelle de Médicis, Bronzino
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Joseph interprète les songes de Pharaon, Raphaël
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Jupiter et Io, Antonio Allegri, dit le Corrège
Crédits : VCG Wilson/ Corbis/ Getty Images

photographie

La Belle Nani, Véronèse
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

La Cène, Luca Signorelli
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Chute des anges, D. Beccafumi
Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

photographie

La Chute des titans, G. Romano
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

La Chute, L. Cranach l'ancien
Crédits : AKG

photographie

La Circoncision, F. Barocci
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

La Création d'Adam, Michel-Ange
Crédits : AKG

photographie

La Crucifixion, A. Altdorfer
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Crucifixion, Grünewald
Crédits : O. Zimmermann, Musée d'Unterlinden, Colmar

photographie

La Danse des paysans, Bruegel l'Ancien
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

La Déposition de croix, J. Carruci, dit Pontormo
Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

photographie

La Déposition de Croix, Rosso Fiorentino
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Madone d’Alba, Raphaël
Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

photographie

La Mélancolie, L. Cranach l'Ancien
Crédits : Musée d'Unterlinde, Colmar

photographie

La Mise au tombeau, Michel-Ange
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Moisson, Bruegel l'Ancien
Crédits : AKG

photographie

La Multiplication des pains, J. Patenier
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Naissance de la Vierge, A. del Sarto
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

La Naissance de la Vierge, V. Carpaccio
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

La Prédication de saint Marc, G. et G. Bellini
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Présentation de Jésus au Temple, Tintoret
Crédits : Cameraphoto/ AKG

photographie

La Présentation de la Vierge au Temple, Titien
Crédits : Cameraphoto/ AKG

photographie

La Prise de Constantinople, Tintoret
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Rentrée des troupeaux, Bruegel l'Ancien
Crédits : AKG

photographie

La Résurrection, M. Grünewald
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

La Sainte Face de Lucques, Piero di Cosimo
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Sainte Famille avec sainte Anne et saint Jean-Baptiste enfant, Greco
Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

photographie

La Sainte Famille, Parmesan
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Tireuse de cartes, Lucas de Leyde
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

La Vierge à l'Enfant avec saint Jérôme, saint Pierre, sainte Claire (?) et saint François, L. Lotto
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Visitation, V. Carpaccio
Crédits : Cameraphoto/ AKG

photographie

L'Adoration des bergers, Giorgione
Crédits : Bridgeman Images

photographie

L'Adoration des bergers, Greco
Crédits : Bridgeman Images

photographie

L'Annonciation, J. de Borgoña
Crédits : Bridgeman Images

photographie

L'Automne, G. Arcimboldo
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Le Baptême du Christ, J. F. de Navarrete
Crédits : Index/ Bridgeman Images

photographie

Le Bibliothécaire, Arcimboldo
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Le Buveur, A. Carrache
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Le Chevalier, la Jeune Fille et la Mort, H. Baldung Grien
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Le Christ au mont des Oliviers, A. Altdorfer
Crédits : De Agostini

photographie

Le Christ chassant les marchands du temple, Greco
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Christ et la Femme adultère, L. Cranach l'Ancien
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Départ de saint Florian, A. Altdorfer
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Doge Leonardo Loredan, G. Bellini
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Jugement universel, J. Bosch
Crédits : Nimatallah/ AKG

photographie

Le Jugement universel, J. Bosch
Crédits : Nimatallah/ AKG

photographie

Le Mariage mystique de sainte Catherine de Sienne, Fra Bartolomeo della Porta
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Le Martyre de saint Pierre Thomas, L. Carrache
Crédits : Electa/ AKG

photographie

Le Miracle de saint Marc libérant l'esclave, Tintoret
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Portement de Croix, J. Bosch
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Repas chez Lévi, Véronèse
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Triomphe de Bacchus, A. Carrache
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Triomphe de Galatée, Raphaël
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Le Triomphe de la mort, Bruegel l'Ancien
Crédits : AKG

photographie

L'École d'Athènes, Raphaël
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

L'empereur Babur, peinture moghole
Crédits : Bridgeman Images

photographie

L'Enlèvement d'Europe, Véronèse
Crédits : Bridgeman Images

photographie

L'Enterrement du comte d'Orgaz, Greco
Crédits : Index/ Bridgeman Images

photographie

Les Ambassadeurs, H. Holbein le Jeune
Crédits : Bridgeman Images

vidéo

Les Infortunes de Silène, Piero di Cosimo
Crédits : Alpheus Hyatt Funds et Friends of Art, Archaeology and Music, Bridgeman Images

photographie

Les Noces de Cana, Tintoret
Crédits : Cameraphoto/ AKG

photographie

Les Noces de Cana, Véronèse
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Les Trois Âges de la femme et la Mort, H. Baldung Grien
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Les Trois Philosophes, Giorgione
Crédits : Bridgeman Images

photographie

L'Histoire de David, S. Beham
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Loges du Vatican, Raphaël
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Luther im Weinberg, L. Cranach
Crédits : AKG

photographie

Madone à l’enfant, Pérugin
Crédits : Courtesy National Gallery of Art, Washington

photographie

Marché aux poissons, J. Beuckelaer
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Mémoires d'Akbar : Akbar priant sur le bord d'une rivière
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Mémoires d'Akbar : un pont de bateau brisé par Akbar
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Miniatures, A. Oliver
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Moïse sauvé des eaux, N. dell'Abbate
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Mongols au combat
Crédits : W. Forman/ AKG

photographie

Narcisse, Caravage
Crédits : Pirozzi/ AKG

photographie

Noli me tangere, Corrège
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Ode à la grenade et au melon en treille, Shen Zhou
Crédits : Founders Society Purchase, Mr and Mrs Edgar B Whitcomb Fund, Bridgeman Images

photographie

Palazzo Vecchio, Florence
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Paysage avec pont, A. Altdorfer
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Paysage d'hiver avec un piège à oiseaux, Bruegel l'Ancien
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Persée délivrant Andromède, P. di Cosimo, détail, 1
Crédits : Rabitti - Domingie/ AKG

photographie

Persée et Andromède, G. Vasari
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Portrait de Caterina Cornaro, Titien
Crédits : Nimatallah/ AKG

photographie

Portrait de Charles Quint, Titien
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Portrait de Francesco Maria della Rovere, Giorgione
Crédits : Electa/ AKG

photographie

Portrait de l'Arétin, Titien
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Portrait de Laurent le Magnifique, G. Vasari
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Portrait de l'empereur Maximilien Ier, A. Dürer
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Portrait de Lucina Brembati, L. Lotto
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Portrait de Nicolas Machiavel, Santi di Tito
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Portrait de Paracelse
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Portrait de Paul III avec ses neveux, Titien
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Portrait de Philippe II roi d'Espagne et du Portugal, A. Sánchez Coello
Crédits : Erich Lessing/ AKG-Images

photographie

Portrait d'Érasme
Crédits : Photos.com/ Jupiterimages

photographie

Portrait d'homme, H. Burgkmair
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Portrait d'homme jeune, H. Baldung Grien
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Portrait d'homme, L. Cranach l'Ancien
Crédits : Hessische Hausstiftung, Kronberg

photographie

Portrait d'une dame avec une image de Lucrèce, L. Lotto
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Réception des ambassadeurs vénitiens à Damas, école de Gentile Bellini
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Saint Augustin, Greco
Crédits : AKG

photographie

Saint Georges et le Dragon, L. Cranach l'Ancien
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Saint Jérôme dans le désert, J. Patenier
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Saint Louis, roi de France, Greco
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Saint Nicolas de Bari, Tintoret
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Sainte Cécile, B. Luini
Crédits : Saporetti/ De Agostini

photographie

Sainte Véronique, Greco
Crédits : AKG

photographie

Suzanne et les deux vieillards, Tintoret
Crédits : Cameraphoto/ AKG

photographie

Suzanne et les Vieillards, A. Altdorfer
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Tabernacle de Piero del Pugliese, Fra Bartolomeo della Porta
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Tarquin et Lucrèce, Titien
Crédits : Cameraphoto/ AKG

photographie

Ulysse et les Sirènes, Primatice
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Vénus endormie, Giorgione
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Vénus et Adonis, Véronèse
Crédits : Index/ Bridgeman Images

photographie

Vénus et Cupidon, L. Lotto
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Vénus et l'Amour de Luca Penni, en cours de nettoyage
Crédits : P.-Y. Duval/ C2RMF

photographie

Vénus, l'Amour et la Jalousie, Bronzino
Crédits : Szépmüvészeti Múzeum, Budapest

photographie

Vierge à l'Enfant, Fra Bartolomeo della Porta
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Vierge à l’enfant dans un paysage, L. Cranach l’Ancien
Crédits : F. G. Mayer/ Corbis

photographie

Voûte de la chapelle Sixtine, Michel-Ange
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Œuvre peint
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau