AACHEN HANS VON (1552-1615)

Formé chez un Flamand établi à Cologne, sa ville natale, mais surtout par un long séjour en Italie (1574-1588), où il fut marqué à la fois par les grands maîtres italiens (Michel-Ange, Tintoret, Véronèse, Parmesan, Corrège) et aussi par les Flamands italianisés (Speckaert, Brill, Spranger, Paolo Fiammingo...), Hans von Aachen y acquit vite la célébrité (Nativité, église du Gesù, Rome). Revenu définitivement en Allemagne, il séjourne à Cologne, puis à Munich (invité par Guillaume V), à Augsbourg ; il se rend enfin à Prague (1596), où il résidera jusqu'à sa mort à la cour de Rodolphe II, si l'on excepte un retour en Italie de 1603 à 1605. À côté de Spranger, Aachen est une des figures centrales du maniérisme praguois : son art se distingue par une couleur raffinée et chatoyante, par une recherche précieuse des attitudes serpentines. Ses compositions allégoriques (Le Temps et la Richesse, Staatsgalerie, Stuttgart) ou mythologiques (Bacchus, Cérès et Cupidon, Kunsthistorisches Museum, Vienne) sont empreintes d'une sensualité moins expressionniste que celle de Spranger.

Allégorie de la Paix, de l'Art et de l'Abondance, H. Aachen

Allégorie de la Paix, de l'Art et de l'Abondance, H. Aachen

photographie

Hans AACHEN, Allégorie de la Paix, de l'Art et de l'Abondance, huile sur toile. Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg, Russie. 

Crédits : The Bridgeman Art Library/ Getty

Afficher

—  Sylvie BÉGUIN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : conservateur en chef au département des Peintures du musée du Louvre

Classification


Autres références

«  AACHEN HANS VON (1552-1615)  » est également traité dans :

HEINTZ JOSEF (1546-1609)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 792 mots

Fils d'un architecte prénommé Daniel qui travailla à l'hôtel de ville (Rathaus) de Bâle et à la cathédrale de Berne, Joseph Heintz dit l'Ancien (pour le distinguer de son fils) s'initia probablement à la peinture chez le bâlois Hans Bock l'Ancien et subit d'abord l'influence d'Holbein (dessins d'après Holbein exécutés vers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josef-heintz/#i_22273

MANIÉRISME

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN, 
  • Marie-Alice DEBOUT
  •  • 10 203 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « Domaines germanique et scandinave »  : […] celle de Corrège et de Parmesan, à Rome celle des Zuccari, à Florence celle du sculpteur Giovanni Bologna qui influence le canon de ses figures. Van Aachen montre un sentiment de la couleur qui évoque Venise. J. Heinz de Bâle, tout en adhérant au maniérisme italianisant conserve des souvenirs de sa formation germanique. Allégories complexes et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manierisme/#i_22273

Pour citer l’article

Sylvie BÉGUIN, « AACHEN HANS VON - (1552-1615) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-von-aachen/