LOMAZZO GIOVANNI PAOLO (1538-1600)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre milanais, qui fut aussi poète et théoricien de l'art. Le nom de Lomazzo reste attaché à un vaste traité didactique sur la peinture, Trattato dell'arte della pittura (1584), divisé en sept livres correspondant chacun à une « partie » de cet art : proportion, expression, couleur, lumière, perspective, pratique et formes (en fait, iconographie) ; ainsi qu'à un ouvrage, vraisemblablement conçu en même temps que le Trattato, présentant, selon une construction allégorique compliquée (héritée de Giulio Camillo), les sept « gouverneurs » canoniques de l'art renvoyant aux sept « parties » énoncées plus haut, L'Idea del tempio della pittura (1590). Les deux traités, considérés par certains comme la « bible du maniérisme », entendent offrir au peintre une explication exhaustive du système des arts et prévoir tous les cas qui pourraient se présenter à son invention. Lomazzo se fonde sur une méthode inspirée de la rhétorique en définissant puis en divisant chaque « partie » de la peinture en sous-catégories, en l'illustrant d'exemples tirés non seulement des arts, mais de la Bible, de la poésie épique (principalement de l'Arioste), de la philosophie, de l'histoire antique et moderne. Avec le Trattato, on assiste à un effort systématique d'intellectualiser complètement le contenu de la peinture. Pour la première fois dans la littérature artistique, Lomazzo applique des modèles magiques et astrologiques à l'explication des arts. Comme le magicien, l'artiste doit connaître la planète qui le gouverne pour communiquer certains influx astraux à son œuvre et faire ainsi participer le spectateur à l'istoria représentée. Mieux, il devrait combiner objectivement ces influx pour atteindre à la beauté parfaite et toucher l'ensemble de son public. Lomazzo reconnaît le style personnel (maniera) de l'artiste comme valeur positive, mais rêve d'un éclectisme supérieur qui préserverait l'idéal de beau unique qui sous-tendait la théorie des grands artistes de la Renaissance.

—  Marc LE CANNU

Écrit par :

Classification


Autres références

«  LOMAZZO GIOVANNI PAOLO (1538-1600)  » est également traité dans :

ACADÉMISME

  • Écrit par 
  • Gerald M. ACKERMAN
  •  • 3 543 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une théorie universelle de l'art »  : […] Les divisions d'Alberti dérivaient d'une ancienne méthode descriptive, appelée définition et division. Cette méthode aidait l'auteur à être ou à paraître complet, et le disciplinait à ne traiter qu'une question à la fois. Au Moyen Âge, cette méthode survécut dans la mesure où elle pouvait faciliter l'acquisition de techniques, et il existait des manuels –  ars ou « art » – q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/academisme/#i_247

GENRES PICTURAUX

  • Écrit par 
  • Frédéric ELSIG
  •  • 1 640 mots

Dans le chapitre « La hiérarchie des genres et sa subversion »  : […] La littérature artistique commence par prendre conscience de la prolifération des genres qu'elle décrit à travers les auteurs antiques, comme en témoigne, autour de 1530, l'érudit italien Paolo Giovio, qui, pour désigner les éléments divers d'un paysage dans un tableau du peintre ferrarais Dosso Dossi, utilise le terme « genre » (« tout ce qui appartient à ce genre si agréable à regarder »). Ces t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genres-picturaux/#i_247

PEINTURE - Les catégories

  • Écrit par 
  • Antoine SCHNAPPER
  •  • 4 716 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La hiérarchie des genres »  : […] La formation d'esprits capables, devant les tableaux, d'adopter une attitude esthétique indépendante de leurs sujets semble le fait des humanistes italiens. Cette attitude nouvelle permet la création d'un marché, alimenté en grande partie par les artistes flamands, qui furent en somme « les virtuoses, non les créateurs » des genres (Ch. Sterling). Les importations de tapisseries et de peintures fl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peinture-les-categories/#i_247

Pour citer l’article

Marc LE CANNU, « LOMAZZO GIOVANNI PAOLO - (1538-1600) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-paolo-lomazzo/