BECCAFUMI DOMENICO (1486 env.-1551)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre et sculpteur italien né vers 1486 à Montaperti, mort en mai 1551 à Sienne.

De son vrai nom Domenico di Pace, Beccafumi est le fils de Giacomo di Pace, paysan installé près de Sienne. Il prend le nom de son protecteur Lorenzo Beccafumi, propriétaire des terres où vit sa famille. Vers 1510, il se rend à Rome pour étudier l'œuvre de Raphaël et de Michel-Ange. De retour à Sienne en 1512, Beccafumi réalise avec le peintre Sodoma le décor de la façade du palais Borghèse et dirige, en 1517, les peintres qui travaillent à l'oratoire de San Bernardino. De 1518 à 1546, il dessine une série de cartons représentant des scènes de l'Ancien Testament, pour le décor en marqueterie de marbre du pavement de la cathédrale de Sienne. Impressionné par ces scènes raffinées et fantaisistes, Charles Ier d'Angleterre tentera en vain d'acheter les dessins originaux. En 1541, le prince Doria fait venir Beccafumi à Gênes, où il réalise la fresque de l'Épisode de la vie de Jason et Médée, aujourd'hui perdue. De retour à Sienne, il sculpte les anges de bronze (vers 1548) de la cathédrale. Le luminisme, ou lyrisme chromatique, des peintures qu'il réalise pour la voûte du palais Bindi-Sergardi et la pinacothèque de Sienne consacre sa réputation. On trouve dans la Naissance de la Vierge et la Chute des anges rebelles de la pinacothèque les figures étirées, aux raccourcis audacieux, chères aux maniéristes. Beccafumi est l'un des initiateurs du maniérisme, mais il manque à son œuvre, écartelée par des tendances divergentes, une harmonie d'ensemble.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  BECCAFUMI DOMENICO (1486 env.-1551)  » est également traité dans :

MANIÉRISME

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN, 
  • Marie-Alice DEBOUT
  •  • 10 194 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « La Toscane »  : […] C'est autour de personnalités exceptionnelles (Pontormo, Rosso, Beccafumi) que vont se cristalliser les inquiétudes et les recherches, déjà sensibles dans les audaces colorées d'un Andrea del Sarto (1486-1531), dont l'influence fut capitale à l'Annunziata où se côtoyaient les artistes les plus doués du temps, tous ses élèves ou collaborateurs, comme Pontormo et Rosso. La méditation des chefs-d'œu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manierisme/#i_22280

PARMESAN (1503-1540)

  • Écrit par 
  • Augusta G. QUINTAVALLE
  •  • 2 125 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les débuts de Parmesan »  : […] Francesco Mazzola ou Mazzuoli est né à Parme, comme l'indique son surnom de Parmesan ; il doit son éducation artistique à ses oncles paternels, « petits maîtres » encore à l'école de l'art de Venise et de Ferrare de la fin du xv e  siècle. Les œuvres qu'il exécute à Parme et dans les environs, entre seize et vingt ans, témoignent d'une maturité in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parmesan/#i_22280

SIENNOISE ÉCOLE

  • Écrit par 
  • Enzo CARLI
  •  • 4 016 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Du XIVe au XIXe siècle »  : […] Les frères Lorenzetti moururent probablement tous les deux durant la peste de 1348 et leur disparition mit fin à la période la plus éclatante de l'école siennoise de peinture. Nombreux furent toutefois les artistes qui, pendant tout le xiv e  siècle, reprirent et répandirent sous des formes originales les expériences et les réussites de ces deux m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-siennoise/#i_22280

TOSCANE

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ, 
  • Michel ROUX
  •  • 7 553 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Comment la patrie de Michel-Ange devint le « salon de l'Europe » »  : […] Michel-Ange, qui débuta peut-être comme apprenti lors de la décoration par Ghirlandaio du chœur de Sainte-Marie-Nouvelle, comme Léonard, formé, avec Lorenzo di Credi (vers 1460-1537 ?), dans l'atelier de Verrochio, sont issus de la grande tradition renaissante. Ils lui apportent, aux alentours de 1500, un renouvellement complet. Florence sert symboliquement de champ clos à leur lutte. Dans la sal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toscane/#i_22280

Pour citer l’article

« BECCAFUMI DOMENICO (1486 env.-1551) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/domenico-beccafumi/