BERGOGNONE ou BORGOGNONE AMBROGIO DA FOSSANO dit (1450-1523)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le nom de Bergognone apparaît pour la première fois, en 1481, sur une liste d'immatriculation d'artistes milanais, ce qui permet de supposer qu'il dirigeait alors un atelier, mais on ignore quels avaient été ses maîtres. Sa première œuvre signée et datée, La Crucifixion (1490, chartreuse de Pavie), et les peintures qui l'ont sans doute précédée (par exemple, la Pala de l'Ambrosienne à Milan, provenant de San Pietro in Ciel d'Oro à Pavie) montrent ses liens avec les peintres travaillant à Pavie et avec Vincenzo Foppa. De 1488 à 1494, il est d'ailleurs mentionné à la Chartreuse. Il y peint, en 1492, Les Quatre Docteurs de l'Église et Les Quatre Évangélistes, poursuivant d'une part les recherches formelles et perspectives inspirées de Bramante et d'autre part l'épanouissement d'une vision chromatique accordant le réalisme lombard aux suggestions flamandes et à un sens de la lumière d'origine franco-provençale. De cette époque datent les Madones auxquelles les fonds de paysage ou les détails pittoresques, évoquant la vie quotidienne des Chartreux, donnent une qualité attachante. En même temps, Bergognone exécute le décor à fresque de l'église, puis entreprend celui de San Satiro à Milan (1495) et de l'Incoronata de Lodi (1498-1500). Pour la même église, il peint ensuite quatre tableaux qui reflètent une évolution à laquelle l'exemple de Léonard de Vinci n'est pas étranger, bien que son influence reste superficielle. Bergognone travaille de nouveau à Pavie de 1512 à 1514, mais ses dernières œuvres (Le Rédempteur et Les Apôtres, vers 1515, église de la Passion à Milan) montrent le déclin de son talent et de son inspiration.

—  Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE, « BERGOGNONE ou BORGOGNONE AMBROGIO DA FOSSANO dit (1450-1523) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bergognone-borgognone/