MAMMIFÈRES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans l'état actuel des connaissances, définir scientifiquement ces vertébrés que l'on nomme couramment mammifères est une véritable gageure que nous ne nous proposons pas de tenir. Il semble pourtant, a priori, parfaitement possible, voire facile, de trouver des caractères généraux et communs à l'homme, au cheval et au rat. D'une façon plus générale, il est possible de définir un groupe de vertébrés vivant actuellement, groupe que l'on désigne par classe des Mammifères. Les quelque 5 000 espèces qui constituent cette classe présentent les caractères fondamentaux suivants : allaitement des petits grâce à des glandes lactéales, importante musculature faciale, aorte unique à gauche, deux condyles occipitaux, mandibule composée d'un seul os, excrétion azotée sous forme d'urée et, au moins à l'origine de certaines lignées, corps couvert de poils.

Déjà, Aristote avait reconnu l'existence d'un ensemble de vertébrés quadrupèdes, vivipares et porteurs de poils. Il faut tout de suite préciser que les Monotrèmes, animaux ovipares (cf. infra), sont, dans ces conditions, exclus ; ils ne furent découverts qu'au xviiie siècle. C'est seulement dans la dixième édition (1758) du Systema naturae que Linné emploie le terme Mammalia ; les Cétacés et les Chiroptères, qui avaient jusqu'alors été respectivement classés avec les Poissons et les Oiseaux, prennent enfin une position systématique logique. Les grands traits de la classification des Mammifères sont fondés sur l'anatomie de l'appareil génital femelle, depuis les travaux d'Henri Ducrotay de Blainville (1834) et enfin de Thomas Henry Huxley (1880). Les deux sous-classes de Mammifères actuels sont les suivantes : d'une part, les Protothériens (ovipares), ou Monotrèmes, représentés aujourd'hui par l'ornithorynque et les quatre espèces d'échidnés, et, d'autre part, les Thériens (vivipares). Ces derniers sont subdivisés en Métathériens, ou Marsupiaux (par exemple le kangourou), qui sont des vivipares aplacentaires, et Euthériens ou Placentaires.

Ornithorynque

Photographie : Ornithorynque

Appartenant au groupe des Monotrèmes, l'ornithorynque (Ornithorhynchus anatinus) est un mammifère primitif vivant exclusivement en Australie. Il pond des œufs et allaite ses petits d'un lait qui s'écoule directement de la région mammaire. Avec son bec riche en terminaisons nerveuses et... 

Crédits : John Carnemolla/ Shutterstock

Afficher

Kangourou

Photographie : Kangourou

Un kangourou et son petit dans la poche marsupiale (Australie). 

Crédits : Rene Becerril / EyeEm/ Getty Images

Afficher

Une telle classification, applicable aux Mammifères actuels, paraît simple. Les choses se compliquent lorsqu'on veut reconstituer l'histoire paléontologique des Mammifères. En effet, depuis la découverte par l'Américain E. D. Cope (1870) de Reptiles permiens d'Afrique du Sud présentant des caractères prémammaliens, les recherches paléoanatomiques n'ont fait que confirmer ce qui est devenu depuis un des plus beaux exemples concrets de l'évolution des Vertébrés : l'origine reptilienne des Mammifères. On connaît, à l'heure actuelle, un ensemble de formes s'étalant du début du Permien jusqu'au Lias (soit environ sur 80 millions d'années), qui constitue une suite d'étapes structurales allant du stade reptilien au stade mammalien. Ces étapes s'enchaînent, pour la plupart d'entre elles, logiquement les unes aux autres, parfois sans montrer de solution de continuité. Il devient alors très difficile de déterminer la frontière entre ces mammifères fossiles et les reptiles qui leur ont donné naissance. L'analyse d'une forme fossile ne peut évidemment porter que sur son squelette. Il a donc fallu déterminer un certain nombre de critères squelettiques, en particulier crâniens, cela afin de distinguer un « reptile » permotriasique d'un « Mammifère » triasicojurassique. D'une part, cette détermination est encore très discutée ; d'autre part, la recherche même des critères discriminatoires soulève un problème fondamental : celui de la valeur de la conception classique de la systématique animale.

Origine des Mammifères

Dès l'apparition au Carbonifère d'un stade « Reptile » à partir des Amphibiens primitifs, il semble que deux lignées se soient différenciées très tôt : l’une, dite Diapside, qui a conduit aux [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 17 pages

Médias de l’article

Ornithorynque

Ornithorynque
Crédits : John Carnemolla/ Shutterstock

photographie

Kangourou

Kangourou
Crédits : Rene Becerril / EyeEm/ Getty Images

photographie

Cynodonte : crâne

Cynodonte : crâne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Pélycosaurien, Thérapside et Mammifère : crânes

Pélycosaurien, Thérapside et Mammifère : crânes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Afficher les 21 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  MAMMIFÈRES  » est également traité dans :

MAMMIFÈRES PLACENTAIRES (ORIGINE DES)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HARTENBERGER
  •  • 1 330 mots
  •  • 2 médias

Chez les mammifères placentaires (dont l'homme fait partie), lors de la reproduction, l'œuf tout juste fécondé vient se nicher dans l'utérus de la mère et le placenta, organe essentiel à sa croissance, se développe alors autour de lui. Cette enveloppe protectrice que constitue le placenta filtrera les échanges nutritifs entre la mère et son ou ses petits. […] Lire la suite

AFRIQUE (Structure et milieu) - Biogéographie

  • Écrit par 
  • Théodore MONOD
  •  • 5 805 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Peuplement animal »  : […] Un genre de Limnoméduse, Limnocnida , est connu de l'Afrique tropicale et du Sahara. Les Crustacés Décapodes d'eau douce appartiennent à des familles à vaste répartition, qu'il s'agisse des crabes (Potamonidés) ou des crevettes (Palaemonidés, Atyidés) ; on constate l'absence à peu près totale d'Amphipodes d'eau douce, à part les Gammarides de Berbérie, les Phreatoicidae et les Gammarides hypogés […] Lire la suite

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Biogéographie

  • Écrit par 
  • Marston BATES
  •  • 4 981 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Le royaume néotropical ou Néotropis »  : […] L'isolement de l'Amérique du Sud, véritable île séparée des continents eurasiatique et nord-américain pendant des millénaires, a déterminé l'apparition de formes biologiques extrêmement originales, tout comme en Australie. On y trouve d'ailleurs aussi des Marsupiaux : 14 genres (contre 64 en Australie) dont l'opossum , qui pénètre en Amérique du Nord. Ces marsupiaux de la Néotropis sont petits et […] Lire la suite

ÂNE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude BOMSEL
  •  • 686 mots
  •  • 1 média

Ongulé plus petit que le cheval possédant de longues oreilles et des châtaignes (marques noires) sur les pattes antérieures. Répartition géographique (pour les ânes sauvages) : Afrique du Nord, Moyen-Orient et Asie centrale. Habitat : prairies, savanes et déserts. Classe : Mammifères ; ordre : Périssodactyles ; famille : Équidés. Selon les espèces et les régions, l'âne sauvage est appelé hémione, […] Lire la suite

ANIMAUX MODES D'ALIMENTATION DES

  • Écrit par 
  • René LAFONT, 
  • Martine MAÏBECHE
  •  • 4 302 mots

Dans le chapitre « La macrophagie »  : […] Quelques exemples pris dans différents taxons illustreront cette modalité alimentaire. Les Cnidaires sont des prédateurs possédant des outils spécialisés qui leur permettent de compenser leur faible mobilité. Ils possèdent des tentacules armés de cellules urticantes particulières, propres à l'embranchement des Cnidaires, les cnidoblastes. Les Annélides polychètes errantes sont des espèces préda […] Lire la suite

ANTILOPE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude BOMSEL
  •  • 470 mots

Herbivore ruminant de petite taille, au corps svelte et aux pattes grêles. Répartition géographique : Afrique, Chine, Inde, Moyen-Orient. Habitat : déserts, rochers et forêts touffues. Classe : Mammifères ; ordre : Artiodactyles ; famille : Bovidés ; sous-famille : Antilopinés. Ces ongulés, représentés par une douzaine d'espèces, portent une robe de couleur brune, rousse ou sable, avec parfois des […] Lire la suite

ATLANTIQUE OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 8 383 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Biologie »  : […] Dans l'Atlantique, les éléments nutritifs sont abondants, en surface, le long des côtes africaines, à cause des remontées d'eau profonde. Corrélativement, le phytoplancton y abonde, les plus fortes densités étant atteintes entre 10 0 et 30 0 de latitude, tant au nord qu'au sud. Mais le phytoplancton, parmi lequel les Diatomées jouent le rôle le plus important, ne représente pas à lui seul le rè […] Lire la suite

AUDITION - Acoustique physiologique

  • Écrit par 
  • Pierre BONFILS, 
  • Yves GALIFRET, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 14 771 mots
  •  • 16 médias

Nous disons que nous entendons un son lorsque des vibrations de l'air ambiant, atteignant notre tympan, le mettent en mouvement dans des conditions d'amplitude et de fréquence telles que cette stimulation mécanique, qui est transmise par l' oreille moyenne à l'oreille interne , y provoque un phénomène bio-électrique. Commence alors le traitement de l'information contenue dans ce phénomène, traitem […] Lire la suite

BABOUIN

  • Écrit par 
  • Marie-Claude BOMSEL
  •  • 413 mots
  •  • 2 médias

Singe au corps puissant, caractérisé par un museau allongé et nu comme celui du chien, d'où leur autre nom commun de cynocéphale (signifiant « tête de chien »). Répartition géographique : Afrique centrale, Afrique du Sud et Arabie. Habitat : savanes, collines rocheuses et forêts. Classe : Mammifères ; ordre : Primates ; sous-ordre : Simiens (Haplorrhini) ; famille : Cercopithécidés. Les babouins, […] Lire la suite

BALEINE À FANONS

  • Écrit par 
  • Marie-Claude BOMSEL
  •  • 650 mots
  •  • 1 média

Mammifère marin, au corps profilé et hydrodynamique, caractérisé notamment par la présence de fanons (lames cornées souples) qui se développent à partir des gencives supérieures. Habitat et répartition géographique : mers profondes et tous les océans. Classe : Mammifères ; ordre : Cétacés ; sous-ordre : Mysticètes, regroupant quatre familles : les Eschrichtiidés (baleine grise), les Balaenidés (b […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre CLAIRAMBAULT, Robert MANARANCHE, Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ, Michel TRANIER, « MAMMIFÈRES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/mammiferes/