HIPPOPOTAME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Gros mammifère amphibie vivant dans les fleuves, les rivières, les lacs et les forêts d'Afrique, au sud du Sahara.

Classe : Mammifères ; ordre : Artiodactyles ; famille : Hippopotamidés.

Les hippopotames sont représentés par deux espèces : l'hippopotame amphibie (Hippopotamus amphibius) et l'hippopotame nain (Chœropsis liberiensis). Ils présentent tous les deux une silhouette massive, de courtes pattes, un corps glabre en forme de tonneau et une tête énorme. Adaptés à la vie aquatique, leurs yeux, oreilles et narines sont placés très haut, avec des arcades sourcilières beaucoup plus prononcées chez l'hippopotame amphibie. La taille et le poids varient évidemment en fonction de l'espèce : 1,50 mètre au garrot pour 3,50 mètres de longueur et de 1,4 à 3,2 tonnes pour l'amphibie ; 1 mètre au garrot pour 1,50 à 1,75 mètre de longueur et de 170 à 275 kilogrammes pour le nain. Leur espérance de vie et de trente-cinq ans pour le nain et quarante ans pour l'amphibie.

Les deux espèces craignent le soleil qui brûle leur peau ; pour se protéger, ils peuvent excréter une substance rougeâtre. L'hippopotame amphibie passe les heures les plus chaudes de la journée à somnoler dans l'eau, en groupe. L'hippopotame nain, solitaire et forestier, se cache dans les sous-bois. Il va, semble-t-il, rarement dans l'eau.

Herbivores, les deux espèces consomment, la nuit venue, d'énormes quantités de graminées, pour le plus gros, ainsi que des rameaux et des fruits, pour le plus petit, balisant leur chemin de leurs excréments.

L'hippopotame amphibie vit en groupes (dix à quinze individus) extrêmement hiérarchisés. En saison sèche, ces groupes peuvent comprendre près de cent cinquante individus, forcés à cohabiter dans les rares trous d'eau permanents. Les petits naissent (un par femelle), après huit mois de gestation, pendant la saison des pluies. La mise bas se fait dans l'eau peu profonde ou bien à terre dans une zone bien protégée. Les jeunes resteront un an auprès de leur mère.

Les hippopotames nains ont des rencontres furtives et de brève durée. Les jeunes naissent en saison sèche, après à peine sept mois de gestation.

Social et peu farouche, l'hippopotame amphibie vit au contact de l'homme qui pourtant le chasse pour s'en nourrir. Discret, craintif, dépendant de la forêt primaire, l'hippopotame nain voit son habitat se réduire. Ses effectifs décroissent. Il est classé comme espèce vulnérable.

—  Marie-Claude BOMSEL

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Marie-Claude BOMSEL, « HIPPOPOTAME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hippopotame/