DÉSERTS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Indice de Köppen

Indice de Köppen
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Régions arides dans le monde

Régions arides dans le monde
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Paysage de désert

Paysage de désert
Crédits : Orin/ Shutterstock

photographie

Djebel Drhoumess (Sidi Bou Hellal, Sud tunisien).

Djebel Drhoumess (Sidi Bou Hellal, Sud tunisien).
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Les déserts se définissent à partir de critères climatiques caractérisant les milieux arides : des régions du globe caractérisées par un bilan hydrique déficitaire résultant, pour l'essentiel, de l'insuffisance des précipitations par rapport aux prélèvements de l'évaporation. En réalité, de nombreux autres facteurs interviennent, qui compliquent la notion d'aridité. Car il importe de tenir compte du régime des précipitations – en milieu aride, celles-ci sont non seulement faibles, mais rares et irrégulières – et de ses rapports avec le régime thermique, l'insolation, les vents, le relief...

De nombreux indices d'aridité ont été proposés. Un des plus simples est celui de Köppen (tabl. 1), qui fixe des seuils limitant les régions arides et semi-arides ; pour que ce seuil d'aridité ne soit pas atteint, les pluies doivent être d'autant plus abondantes qu'elles sont concentrées en été, lorsque l'évaporation est forte.

Indice de Köppen

Indice de Köppen

Tableau

Indice d'aridité selon Köppen. P représente les précipitations moyennes annuelles en centimètres; T représente les températures moyennes annuelles en degrés Celsius. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L'aridité affecte 31 p. 100 environ des terres émergées.

Régions arides dans le monde

Régions arides dans le monde

Tableau

Répartition des régions arides dans le monde. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La tradition veut que les espaces arides soient vides et hostiles. Mais le désert émerveille sans cesse le naturaliste en raison des prodiges réalisés par les êtres vivants pour s'y maintenir en dépit de conditions extrêmement rigoureuses. Le caractère le plus évident pour définir un désert est son aridité ; c'est aussi celui qui conditionne le plus sévèrement la moindre manifestation de vie, car la vie ne peut se passer d'eau. À cette aridité viennent s'ajouter la température généralement élevée – bien qu'elle puisse aussi être très basse dans les déserts froids de l'Asie centrale –, une insolation intense et des vents réguliers. De plus, les sols désertiques sont généralement imprégnés de sels de sodium, de potassium et divers minéraux solubles. Si les végétaux se sont véritablement adaptés à ces différents facteurs par une transformation profonde de leurs structures anatomiques, la plupart des animaux se contentent de « tricher » avec les conditions désertiques en modifiant leur [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 31 pages




Écrit par :

  • : Muséum national d'histoire naturelle
  • : docteur vétérinaire, docteur ès sciences, sous-directeur au Muséum national d'histoire naturelle
  • : professeur à l'université de Paris-VII-Denis-Diderot
  • : professeur des Universités, professeur émérite à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification


Autres références

«  DÉSERTS  » est également traité dans :

ACCUMULATIONS (géologie) - Accumulations continentales

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 5 054 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre «  Accumulation éolienne »  : […] Comme les eaux courantes, le vent a une activité de transport et d'accumulation. Cette activité se situe dans le prolongement de la déflation qu'il exerce aux dépens des formations superficielles meubles. Les observations de terrain ainsi que l'expérimentation en soufflerie montrent que cette prise en charge ne concerne que les éléments ne dépassant pas 0,50 mm de diamètre. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accumulations-geologie-accumulations-continentales/#i_23044

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 433 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Les déserts »  : […] Les déserts africains évoquent des espaces vides, minéraux, inhabités mais en réalité l'absence d'occupation humaine n'est ni totale ni spécifique des milieux arides. Sauf dans quelques secteurs hyperarides (désert de Libye, Tanezrouft), la végétation n'est pas totalement absente, bien que très rare et discontinue, adaptée aux regs pierreux des hamadas (plateaux) où l'eau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-geographie-generale/#i_23044

AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D'

  • Écrit par 
  • Ivan CROUZEL, 
  • Dominique DARBON, 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Philippe-Joseph SALAZAR, 
  • Jean SÉVRY, 
  • Ernst VAN HEERDEN
  •  • 28 369 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Les paysages »  : […] Immense territoire (1 224 297 km 2 ) compris entre le 18 e et le 33 e  parallèle sud, la République d'Afrique du Sud couvre un espace marqué par des inégalités de toutes natures. Tout d'abord, la chaîne du Drakensberg et les reliefs qui la prolongent jusque dans l'arrière-pays du Cap constituent la limite entre l'Ouest se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-d-afrique-du-sud/#i_23044

ALGÉRIE

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON, 
  • Jean LECA, 
  • Sid-Ahmed SOUIAH, 
  • Benjamin STORA
  • , Universalis
  •  • 42 026 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « De la Méditerranée au Sahara, des milieux naturels très contrastés »  : […] L'Algérie est un pays contrasté qui présente, du nord au sud, toutes les transitions entre un milieu méditerranéen humide et un milieu saharien hyperaride. Les gradients, à la fois biogéographiques et pluviométriques, ainsi que les conditions topographiques exercent une influence sur la répartition humaine et la mise en valeur des territoires. Les conditions physiques sont largement dépendantes de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/algerie/#i_23044

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Biogéographie

  • Écrit par 
  • Marston BATES
  •  • 4 974 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Déserts »  : […] La définition, assez arbitraire, s'applique aux régions de moyenne ou basse latitude où les précipitations annuelles sont, en général, inférieures à 250 mm. Deux des plus grands déserts appartiennent au Nouveau Monde : Colorado et Sonora en Amérique du Nord, Atacama et désert péruvien le long de la côte pacifique de l'Amérique du Sud, ces derniers totalement azoïques en certains points. Le probl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-biogeographie/#i_23044

ANDES CORDILLÈRE DES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DELER, 
  • Olivier DOLLFUS
  •  • 10 947 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les Andes sèches, tropicales et subtropicales »  : […] Les Andes sont coupées, transversalement, entre le 4 e et le 30 e parallèle, par une bande sèche qui longe la côte pacifique du Pérou et du Chili, prend en écharpe les Andes occidentales et méridionales de Bolivie, et se termine dans les bassins du piémont argentin entre les 25 e et 30 e parallè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cordillere-des-andes/#i_23044

ANGOLA

  • Écrit par 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Didier PÉCLARD
  • , Universalis
  •  • 8 754 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Entre Afrique australe et Afrique centrale : un pays charnière »  : […] La géographie de l'Angola se comprend à la fois par l'histoire récente de la guerre civile et des conflits internationaux, qui a suivi une longue période coloniale particulièrement violente et prédatrice, et par la position charnière de l'Angola entre l'Afrique australe et l'Afrique centrale. Le vaste territoire angolais s'étend du 6 e au 18 e  pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angola/#i_23044

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 833 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Dépression aralo-caspienne et massif central kazakhe »  : […] La dépression aralo-caspienne occupe l'emplacement d'un secteur faible du domaine plissé paléozoïque asiatique. Sur la surface d'aplanissement qui nivèle les structures anciennes affaissées, les transgressions mésozoïques et cénozoïques ont déposé des couches de sédiments généralement minces et restées horizontales, au moins dans la moitié septentrionale de la cuvette. Par places, dans le quart s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geographie-physique/#i_23044

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Espaces et sociétés

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 23 138 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le Moyen-Orient et l'Asie centrale steppiques et arides  »  : […] À l'ouest et au centre du continent asiatique s'impose le domaine aride, semi-aride, désertique et steppique. Il regroupe des pays où sont majoritaires les espaces recevant moins de 250 millimètres de précipitations annuelles, avec des étés très secs et des hivers inégalement humides. Les montagnes ou la proximité humidifiante de certaines mers peuvent atténuer la sécheresse, mais le désert et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-geographie-humaine-et-regionale-espaces-et-societes/#i_23044

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

  • Écrit par 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Bernard HOURCADE, 
  • Georges MUTIN, 
  • Philippe PELLETIER, 
  • Jean-Luc RACINE
  •  • 24 809 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Fleuves, eaux cachées, eaux perdues, montagnes-refuges »  : […] La présence de très hautes montagnes (pic Samani, ex-pic du Communisme, 7 495 m) souvent enneigées et possédant notamment les glaciers les plus longs du monde (glacier Fedchenko, 77 km) assure à toute l'Asie centrale d'abondantes ressources en eau. Certains fleuves majeurs (Tigre, Euphrate, Indus) s'écoulent vers l'extérieur de la région, mais la plupart se perdent dans des lacs et mers intérieur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-geographie-humaine-et-regionale-dynamiques-regionales/#i_23044

ATACAMA DÉSERT D'

  • Écrit par 
  • Hélène LAMICQ
  •  • 721 mots
  •  • 2 médias

Région du Chili s'étendant de la vallée de Copiapó à la frontière péruvienne, du 27 e au 18 e  degré de latitude sud, sur plus de 200 000 kilomètres carrés, le désert d'Atacama constitue l'élément le plus aride du vaste désert côtier déterminé par la double remontée, vers le nord, des hautes pressions et du courant froid de Humboldt. Une étude rég […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/desert-d-atacama/#i_23044

AUSTRALIE

  • Écrit par 
  • Benoît ANTHEAUME, 
  • Jean BOISSIÈRE, 
  • Bastien BOSA, 
  • Harold James FRITH, 
  • Yves FUCHS, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE, 
  • Xavier PONS
  • , Universalis
  •  • 26 539 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « Le relief »  : […] L'impression générale que donne le relief australien est celle d'un pays usé, d'un modelé sénile. L'étude morphologique peut se diviser en trois parties qui correspondent aux grands ensembles géologiques. Le plateau occidental correspond à une vieille surface d'aplanissement à peine modifiée depuis le Primaire. Les déformations tectoniques du Tertiaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/australie/#i_23044

BIOGÉOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Pierre DANSEREAU, 
  • Daniel GOUJET
  •  • 11 054 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Désert chaud »  : […] La dispersion extrême est la principale caractéristique du désert (désert, Wüst, Trockenwüst, littorideserta, wasteland, desert, warm desert). Cependant, les diverses formes qu'assument les plantes qui doivent économiser l'eau sont encore plus importantes. Les plantes ligneuses, généralement très ramifiées, ont une écorce lisse (parfois satinée), des feuilles le plus souvent très petites, lustrée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biogeographie/#i_23044

CHACO

  • Écrit par 
  • Simone DREYFUS-GAMELON, 
  • Romain GAIGNARD
  •  • 2 807 mots
  •  • 2 médias

Le Chaco est une vaste plaine de 600 000 kilomètres carrés qui s'étale au pied des Andes entre l'Amazonie, au nord, et la Pampa, au sud. La vallée des fleuves Paraguay et Paraná, qui longent le rebord du socle brésilien, en marque la limite orient ale. Malgré l'aridité du climat et le vide humain qui en découle, cet immense domaine que se partagent l'Argentine, la Bolivie et le Paraguay a fait n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chaco/#i_23044

CHANT DES DUNES

  • Écrit par 
  • Florence DANIEL
  •  • 408 mots

On recense aujourd'hui dans le monde une trentaine de sites désertiques où l'on peut entendre le « chant des dunes » : un son long, grave, mélodieux et très puissant (100 dB). Marco Polo et Charles Darwin faisaient déjà état de cette musique mystérieuse dans leurs récits de voyage. Un manuscrit chinois du viii e  siècle en fait également mention. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chant-des-dunes/#i_23044

CHILI

  • Écrit par 
  • Raimundo AVALOS, 
  • Olivier COMPAGNON, 
  • Roland PASKOFF, 
  • Sergio SPOERER, 
  • Sébastien VELUT
  • , Universalis
  •  • 19 433 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le Grand Nord désertique »  : […] Le Norte Grande (entre le 18 e et le 27 e degré de latitude sud) correspond au désert d' Atacama. L'agencement du relief y est simple. À l'ouest, la cordillère de la Côte, large en moyenne d'une cinquantaine de kilomètres, a une altitude moyenne de 1 500 mètres. Elle domine l'océan par un impressionnant escarpement, haut d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chili/#i_23044

CHINE - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Guy MENNESSIER, 
  • Thierry SANJUAN, 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 5 863 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le climat »  : […] En raison de la distance qui sépare le nord du sud chinois, l'angle d'incidence du soleil et la longueur des journées varient beaucoup sur le territoire. Près de Mohe, dans la province du Heilongjiang, le jour le plus long de l'année compte dix-sept heures et le plus court dix heures. L'île de Hainan enregistre une différence de deux heures seulement, avec treize et onze heures. Une large gamme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-cadre-naturel/#i_23044

DUNES ÉTOILES, géomorphologie

  • Écrit par 
  • Clément NARTEAU
  •  • 759 mots
  •  • 3 médias

Les dunes étoiles possèdent un dôme central de forme pyramidale et des bras dont les crêtes s’alignent suivant de multiples directions . Façonnées par le transport éolien dans des déserts arides soumis à de fortes variations saisonnières de la direction des vents, ces dunes sont de très grande taille (plus de 100 m de hauteur) et apparaissent le plus souvent sous forme d’essaims pour former d’i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dunes-etoiles-geomorphologie/#i_23044

ÉGYPTE - Géographie

  • Écrit par 
  • Éric DENIS
  •  • 5 784 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les déserts et le canal »  : […] Moins de 2 p. 100 de la population vit dans les déserts et sur les littoraux. De 1986 à 1996, les pôles touristiques de la mer Rouge, les nouvelles bonifications et les activités minières ont attiré moins de 3 p. 100 de la croissance démographique, soit 300 000 personnes – et seulement des hommes, signe de migrations temporaires. Même l'axe du canal de Suez n'a pas eu grande incidence sur le redé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-geographie/#i_23044

ÉMIRATS ARABES UNIS

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT
  •  • 6 014 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Géographie »  : […] La superficie des É.A.U. est de 83 600 kilomètres carrés ; le pays dispose de 750 kilomètres de côtes sur la rive arabe du golfe Arabo-Persique (avec un littoral bordé de plus de 200 îles) et de 75 kilomètres de côtes sur la mer d’Oman, situées au sud de la presqu’île de Ras Musandam, qui appartient à Oman. Ces deux zones côtières sont séparées par les monts Hajar, qui culminent à 2 000 mètres, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emirats-arabes-unis/#i_23044

EURASIE, biogéographie

  • Écrit par 
  • Pierre PFEFFER
  •  • 6 502 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Les déserts chauds et froids »  : […] De l'Arabie à la Mongolie s'étend une immense zone de déserts que l'on peut diviser en deux blocs : l'un de l'Arabie au nord de l'Inde est le prolongement naturel des déserts africains (région saharo-sindienne) ; l'autre (déserts d'Asie centrale et de la haute Asie) en est isolé par une série de barrières montagneuses. Leurs caractères communs sont évidemment la très faible pluviosité, particuliè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eurasie-biogeographie/#i_23044

GOBI DÉSERT DE

  • Écrit par 
  • Guy S. ALITTO, 
  • Mikhail Platonovich PETROV
  •  • 2 133 mots
  •  • 1 média

Les géographes européens ont souvent désigné sommairement sous le nom de désert de Gobi une vaste région semi-désertique d'Asie centrale, qui s'étend en Mongolie et en Chine. Le terme mongol gobi désigne de larges bassins fermés, à fond surtout caillouteux, qui abondent dans ces régions. Les massifs dunaires et les étendues sablonneuses y sont dans l'ensemble limités. Le Go […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/desert-de-gobi/#i_23044

IRAN - Géographie

  • Écrit par 
  • Bernard HOURCADE
  •  • 5 159 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le pays des piémonts »  : […] Le territoire et les paysages iraniens associent trois espaces complémentaires : en amont, des montagnes fraîches ( yeylāq ou sardsir ), enneigées en hiver, réservoirs d'eau en été, en aval de vastes plaines désertiques ( qeshlāq ou garmsir ) aux étés torrides, où se perdent les rivières et, au centre, des pié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iran-geographie/#i_23044

ISRAËL

  • Écrit par 
  • Marcel BAZIN, 
  • Claude KLEIN, 
  • François LAFON, 
  • Lily PERLEMUTER, 
  • Ariel SCHWEITZER
  • , Universalis
  •  • 26 707 mots
  •  • 40 médias

Dans le chapitre « L'organisation régionale »  : […] Malgré sa petite dimension, l'espace israélien peut être lu suivant le modèle centre-périphérie : un centre urbain bicéphale exerce une attraction d'intensité décroissante sur la plaine centrale, sur les périphéries intégrées du nord et du Néguev et sur les périphéries dominées que sont les territoires occupés, dont des fragments sont pourtant directement incorporés au centre par l'extension du Gr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/israel/#i_23044

KALAHARI

  • Écrit par 
  • Richard F. LOGAN, 
  • GEORGE BERTRAND SILBERBAUER
  •  • 3 524 mots
  •  • 3 médias

Le désert aride et semi-aride du Kalahari est une vaste plaine en forme de bassin située sur le plateau intérieur de l'Afrique méridionale. Il couvre une grande partie du Botswana, le tiers oriental de la Namibie et l'extrémité septentrionale de la province du Cap-Nord en Afrique du Sud. Dans le Sud, il se confond avec le Namib, désert côtier de Namibie. Le Kalahari mesure, dans sa plus grande lo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kalahari/#i_23044

KARA-KOUM

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 361 mots

Occupant près de 72 p. 100 de la superficie du territoire du Turkménistan, le Kara-Koum (« sables noirs ») est le plus étendu des déserts vrais de l'Asie centrale. Le nord du Kara-Koum est occupé par le plateau Trans-Oungouz, au sous-sol formé de sédiments gréseux que les vents du Quaternaire ont façonnés en désert pierreux (hamada), accumulant dans les dépressions les argiles craquelées par la sé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kara-koum/#i_23044

KAZAKHSTAN

  • Écrit par 
  • Isabelle OHAYON, 
  • Arnaud RUFFIER, 
  • Denis SINOR, 
  • Julien THOREZ
  • , Universalis
  •  • 8 815 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Un pays vaste, écartelé et enclavé »  : […] Au cœur du continent asiatique, le Kazakhstan s'étend sur 2 717 000 kilomètres carrés, superficie qui le classe au huitième rang mondial ; 3 000 kilomètres séparent les rives de la mer Caspienne, à l'ouest, de l'Altaï, à l'est ; 1 600 kilomètres, les montagnes du Tianshan et les oasis du Turkestan, au sud, de la Sibérie méridionale, au nord. Ce territoire a été délimité dans les années 1920 et 19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kazakhstan/#i_23044

KERIYA, MÉMOIRES D'UN FLEUVE (exposition)

  • Écrit par 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS
  •  • 1 138 mots

Modeste par sa taille, l'exposition Keriya , mémoires d'un fleuve. Archéologie et civilisation des oasis du Taklamakan (Fondation Électricité de France-Espace Électra, Paris, 14 février-27 mai 2001) a constitué, par les résultats qu'elle présentait et les problématiques abordées, un événement majeur. Au début des années 1980, une c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/keriya-memoires-d-un-fleuve-exposition/#i_23044

LIBYE

  • Écrit par 
  • Nora LAFI, 
  • Olivier PLIEZ, 
  • Pierre ROSSI
  •  • 11 695 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Trois régions organisées selon deux axes historiques »  : […] La division classique de la Libye en trois entités géographiques, la Tripolitaine, la Cyrénaïque et le Fezzan, doit autant aux effets de la distance, des nuances climatiques et de l'altitude qu'à leur histoire, surtout celle des échanges sahariens. Au fur et à mesure que l'on s'éloigne du littoral, le climat méditerranéen sec se dégrade vers l'aride, voire l'hyperaride dans l'intérieur. De ce fai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/libye/#i_23044

MAGHREB - Géographie

  • Écrit par 
  • Olivier PLIEZ, 
  • Bouziane SEMMOUD
  •  • 7 252 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un peuplement urbain et littoral »  : […] Le Maghreb est loin de former un ensemble économique et social homogène. Le revenu par habitant des pays de la région présente de fortes disparités : de 2 400 dollars en Mauritanie à 16 750 dollars en Libye (en 2009, en parité de pouvoir d'achat), en passant par 4 400 dollars au Maroc, 8 240 dollars en Algérie et 8 690 dollars en Tunisie. Ces trois derniers pays présentent toutefois des similitude […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maghreb-geographie/#i_23044

MAURITANIE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BALANS, 
  • Pierre BOILLEY, 
  • François BOST, 
  • Universalis
  •  • 10 127 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Un milieu naturel dominé par le désert »  : […] La République islamique de Mauritanie, avec 1 025 520 kilomètres carrés, se situe au troisième rang des pays les plus grands d'Afrique occidentale, derrière le Niger et le Mali. Sa position entre le 15 e et le 27 e  degré de latitude nord en fait un pays de contact et de transition entre le désert saharien (70 p. 100 du territoire), au nord, et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mauritanie/#i_23044

MEXIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL, 
  • Henri ENJALBERT, 
  • Roland LABARRE, 
  • Cécile LACHENAL, 
  • Jean A. MEYER, 
  • Marie-France PRÉVÔT-SCHAPIRA, 
  • Philippe SIERRA
  •  • 32 124 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Des données climatiques exceptionnelles »  : […] Le rapprochement, unique sur notre globe, d'un monde tropical de basse altitude poussé vers le nord et d'un monde tempéré des hautes terres avancé vers le sud rend compte à lui seul des traits les plus singuliers de la géographie du Mexique. L'Éthiopie pourrait lui être comparée mais elle se situe tout entière au sud du 15 e  degré de latitude, et donc en position subéquat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mexique/#i_23044

MONOD THÉODORE (1902-2000)

  • Écrit par 
  • Isabelle JARRY
  •  • 1 516 mots

Dans le chapitre « Un naturaliste voyageur »  : […] Né le 9 avril 1902 à Rouen, Théodore Monod est le troisième fils de Wilfred Monod, pasteur et théologien protestant. Il grandit dans un milieu culturel et spirituel exigeant qui forgera sa personnalité. Attiré très jeune par les sciences naturelles, il entre, dès 1922, comme assistant au Muséum national d'histoire naturelle et y soutient sa thèse, en 1926, portant sur les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-monod/#i_23044

MORT VALLÉE DE LA

  • Écrit par 
  • Jacques SOPPELSA
  •  • 179 mots

Située en Californie, près de la frontière avec le Nevada, la Vallée de la Mort (Death Valley) est une des plus étonnantes curiosités naturelles des États-Unis. Ce nom évocateur désigne, en effet, une dépression longitudinale étirée en direction méridienne sur quelque 225 kilomètres ; elle est le résultat de l'effondrement brutal d'un bloc faillé de 8 à 24 kilomètres de largeur, et correspond au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vallee-de-la-mort/#i_23044

NAMIB

  • Écrit par 
  • Richard F. LOGAN
  •  • 2 402 mots
  •  • 2 médias

Le Namib est un désert côtier « froid » qui longe l'Atlantique sur près de 1 900 kilomètres. Il s'étend de la ville de Namibe (autrefois Moçâmedes) en Angola au fleuve Orange dans la province du Cap-Nord en Afrique du Sud, traversant ainsi la Namibie. Le Namib s'enfonce d'environ 150 kilomètres dans les terres jusqu'au pied du Grand Escarpement. La partie méridionale se confond avec le désert du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/namib/#i_23044

NAMIBIE

  • Écrit par 
  • Charles CADOUX, 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Reginald H. GREEN
  • , Universalis
  •  • 7 131 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Une géographie « inégale » »  : […] Avec 2,3 millions d'habitants en 2014 pour une superficie de 824 790 kilomètres carrés, la Namibie est un des territoires les plus faiblement peuplé d'Afrique, et dont la répartition de la population est très inégale, pour des raisons tant historiques que naturelles. Les paysages namibiens sont, avant tout, caractérisés par la sécheresse. Le courant froid de Benguela combine ses effets à ceux de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/namibie/#i_23044

NEGUEV

  • Écrit par 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 776 mots
  •  • 2 médias

Partie méridionale, jadis subdésertique, de l'État d'Israël. L'ossature du Neguev est constituée par une dorsale montagneuse plissée d'une cinquantaine de kilomètres de largeur, dépassant 1 000 mètres d'altitude (djebel Sāmāwa : 1 003 m). Cette aire anticlinale complexe comprend une dizaine de plis orientés du nord-est au sud-ouest, plis de couverture assez lâches, dont le matériel s'étage du Jura […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neguev/#i_23044

NIGER

  • Écrit par 
  • Mamoudou GAZIBO, 
  • Sadou GAZIBO, 
  • Emmanuel GRÉGOIRE
  • , Universalis
  •  • 7 487 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Des hommes dans une nature hostile »  : […] Le tracé de ses frontières, fruit de l'arbitraire colonial français, en a fait un lieu de rencontre entre Maghreb et Afrique noire. Vaste espace de transition, le Niger est formé de trois entités régionales dont les centres de gravité sont hors de son territoire. L'ouest zarma-songhaï (régions de Niamey et Dosso) est tourné vers le golfe de Guinée (Côte d'Ivoire et Ghana) ; le centre méridional et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niger/#i_23044

OASIS

  • Écrit par 
  • Yves LACOSTE
  •  • 3 091 mots
  •  • 2 médias

Historiquement, c'est sans doute à propos des oasis qu'ont été formulées les premières réflexions de nature géographique. On doit à Hérodote la première description de la plus grande et de la plus célèbre des oasis, l'Égypte. Oasis est d'ailleurs un mot égyptien, qui nous est venu par l'intermédiaire des Grecs, sans grande déformation. La violence du contraste qu'offre l'oasis, son eau et sa végét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oasis/#i_23044

OMAN

  • Écrit par 
  • Brigitte DUMORTIER
  •  • 3 373 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Des milieux naturels différenciés d'extension inégale »  : […] Les quatre cinquièmes du pays, situé entre 26 0 et 17 0 de latitude nord, sont des déserts : précipitations annuelles inférieures à 100 millimètres ; températures moyennes supérieures à 30  0 C les mois les plus chauds et de l'ordre de 20  0 C les mois les plus frais ; contraste hygrométrique entr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oman/#i_23044

OUZBÉKISTAN

  • Écrit par 
  • Edward ALLWORTH, 
  • Arnaud RUFFIER, 
  • Julien THOREZ, 
  • Anne TOURNEVILLE
  • , Universalis
  •  • 7 650 mots

Dans le chapitre « Oasis, déserts et montagnes »  : […] Bordé par le Turkménistan, au sud-ouest, le Kazakhstan, au nord, le Kirghizstan et le Tadjikistan, à l'est, et par l'Afghanistan, au sud, l'Ouzbékistan est un pays enclavé au cœur du continent asiatique. Son territoire, délimité dans les années 1920 et 1930 dans le cadre de l'URSS, s'étend sur 447 400 kilomètres carrés. Sa forme est allongée – 1 400 kilomètres d'ouest en est contre 900 kilomètres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ouzbekistan/#i_23044

PÉRIGLACIAIRE DOMAINE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 5 781 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Désert de gélifraction »  : […] Le désert de gélifraction ( barren grounds ) se caractérise par un climat très froid et sec, d'où l'insignifiance de la végétation. La sécheresse limite aussi l'efficacité de la gélifraction saisonnière, comme celle de la gélifluxion et du ruissellement. L'attaque des roches cohérentes bénéficie peut-être des grandes amplitudes thermiques diurnes favorables à leur fissuratio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domaine-periglaciaire/#i_23044

RUB‘ AL-KHĀLĪ

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 207 mots

Immense désert de la péninsule arabique, le Rub‘ al-Khālī, « quartier vide » (ou « quart désertique »), s'étend sur 1 200 kilomètres d'est en ouest et sur 650 000 kilomètres carrés environ. C'est un grand bassin incliné de l'ouest (altitude maximale : 610 m) vers l'est (180 m), rempli de sable (jusqu'à 200 m d'épaisseur) : les dunes couvrent de vastes surfaces, notamment au sud-ouest, dans le Baḥr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rub-al-khali/#i_23044

SAHARA

  • Écrit par 
  • Ali BENSAÂD, 
  • Jeffrey Allman GRITZNER
  •  • 7 605 mots
  •  • 7 médias

Le Sahara est le plus grand désert chaud du monde. Occupant presque tout le nord de l'Afrique, il mesure environ 4 800 kilomètres d'est en ouest et entre 1 300 et 1 900 kilomètres du nord au sud, soit une superficie totale de près de 8 600 000 kilomètres carrés. Il se prolonge au-delà de la mer Rouge et est appelé alors désert saharo-arabique, étiré sur 7 500 kilomères et couvrant 12 millions de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sahara/#i_23044

SAHEL

  • Écrit par 
  • François BOST
  •  • 3 528 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les paysages physiques »  : […] Composé essentiellement de reliefs granitiques peu accidentés, de bas plateaux et d'immenses cuvettes (Niger moyen et oriental, Tchad) d'âges primaire et secondaire, le milieu physique sahélien présente une topographie assez plane et monotone, comprise essentiellement entre 100 et 400 mètres d'altitude. La diversité est plus forte au sud, là où les terrains primaires, souvent recouverts en discord […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sahel/#i_23044

SIMPSON DÉSERT DE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 628 mots

Le désert de Simpson est une région aride pratiquement inhabitée qui s'étend sur près de 143 000 kilomètres carrés dans le centre de l' Australie. Situé en grande partie dans le sud-est du Territoire du Nord, il occupe aussi une partie du Queensland et de l'Australie-Méridionale. Il est délimité à l'ouest par la rivière Finke, au nord par les monts Macdonnell et la rivière Plenty, à l'est par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/desert-de-simpson/#i_23044

SINAÏ

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 557 mots
  •  • 4 médias

Presqu'île de 61 000 kilomètres carrés, située en Égypte, à l'extrémité septentrionale de la mer Rouge. De forme triangulaire, limité au nord par la mer Méditerranée, à l'ouest par le canal et le golfe de Suez et à l'est par le golfe d'Akaba, le Sinaï comporte trois parties. La pointe méridionale est constituée de blocs cristallins faillés formant le massif du Sinaï qui culmine au mont Sainte-Cath […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sinai/#i_23044

TÉNÉRÉ DÉSERT DU

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 342 mots
  •  • 1 média

Le désert du Ténéré est une région du Sahara qui s'étend du nord-est du Niger à l'ouest du Tchad. Comprenant la partie nord-ouest de la dépression qui couvre le centre du Soudan, cette vaste plaine de sable au relief plat s'étend sur près de 400 000 kilomètres carrés. Elle est délimitée par le massif de l'Aïr à l'ouest, les montagnes du Hoggar au nord-ouest, le plateau du Djado au nord-est, le ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/desert-du-tenere/#i_23044

TERRE BOULE DE NEIGE HYPOTHÈSE DE LA

  • Écrit par 
  • Françoise DREYER
  •  • 7 133 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Quelle part d’océan et de terre couverte par la glace ? »  : […] En 1998, Hoffman supposait un arrêt du cycle hydrologique lors de la glaciation. En réponse à l’évidence d’un cycle hydrologique vigoureux en Australie et en Amérique du Nord, Hoffman avait ajusté son modèle. La sublimation de la glace de mer (en vapeur d’eau) dans les régions tropicales à forte insolation apporterait de la neige sur les glaciers continentaux (un apport de 0,1 à 1 mm par an pendan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypothese-de-la-terre-boule-de-neige/#i_23044

THAR DÉSERT DE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 884 mots

Le désert de Thar est une vaste étendue (environ 200 000 kilomètres carrés) de dunes sableuses mobiles située en partie dans l'État indien du Rajasthan et au Pakistan. Il est entouré par la plaine de l'Indus à l'ouest, les monts Aravalli au sud-est, le Rann de Kutch au sud et la plaine du Pendjab au nord et au nord-est. Sa désertification est due à l'aridité des vents de mousson, qui apportent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/desert-de-thar/#i_23044

TIBET (XIZIANG)

  • Écrit par 
  • Chantal MASSONAUD, 
  • Luciano PETECH, 
  • David SNELLGROVE, 
  • Pierre TROLLIET
  • , Universalis
  •  • 26 824 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les grandes régions naturelles »  : […] Tout un ensemble de systèmes montagneux, qui comptent parmi les plus puissants du globe – « nœud » du Pamir et Karakoram à l'ouest, monts Tanglha et chaînes méridiennes du sud-est, système des Kunlun au nord et arc himalayen au sud –, marquent les limites de la Région autonome du Tibet, où l'on peut distinguer trois grands domaines : le haut Tibet, le Tibet oriental et le Tibet méridional. Le haut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tibet-xiziang/#i_23044

TURKMÉNISTAN

  • Écrit par 
  • Isabelle OHAYON, 
  • Arnaud RUFFIER, 
  • Denis SINOR, 
  • Julien THOREZ
  • , Universalis
  •  • 5 204 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Déserts touraniens, oasis turkestanaises et littoral caspien »  : […] Au moment de son indépendance, le Turkménistan a hérité d'un territoire compact quoique effilé, qui fut tracé dans les années 1920 dans le cadre de la politique d'aménagement du territoire menée par l'État soviétique en Asie centrale. Environ 1 200 kilomètres séparent d'ouest en est les rives de la mer Caspienne des sommets du Kugitangtau (mont Airybaba, 3 137 m), tandis que, du nord au sud, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turkmenistan/#i_23044

Voir aussi

ACACIA    ADAPTATION BIOLOGIQUE    ADDAX    AFRIQUE géographie    ALIZÉS    ANTHROPISATION    BARKHANE    BINDIBUS    BIO-RHEXISTASIE    BUISSON    BUTTE TÉMOIN    CACTUS    CARAVANES    CHÉNOPODIACÉES    CLIMATS    CORRASION    SOLS À CROÛTES    DÉSERTIFICATION    VIE DANS LES DÉSERTS    DROMADAIRE    DUNES    EAU écophysiologie    EAUX SOUTERRAINES    ÉCOPHYSIOLOGIE    ENDORÉISME    ÉPHÉMÉROPHYTES    ERG géomorphologie    ÉROSION & SÉDIMENTATION ÉOLIENNES    ESTIVATION    ÉVAPORATION hydrologie    ÉVAPOTRANSPIRATION    FAUNE    FLORE    GARA plur. GOUR    GARAA    GENRE DE VIE    GÉOPHYTE    GHOURD    GLACIS géomorphologie    HALITE    HAMADAS    HIVER    ÉQUILIBRE HYDRIQUE    INSELBERG    IRRIGATION    LUNETTE géomorphologie    SYSTÈMES MORPHOGÉNIQUES    NAPPE PHRÉATIQUE    ORYX    OUED    PÉDIMENT    PÉDIPLAINE    PIÉMONT géomorphologie    PLUVIAUX & INTERPLUVIAUX    REGS    RILL-WASH    RONGEURS ou SIMPLICIDENTÉS    RUISSELLEMENT    SABLE    SALSODISOLS ou SOLS SALSODIQUES ou SOLS HALOMORPHES    SEBKHA    SÉCHERESSE    SHEET-FLOOD    SHEET-WASH    SIF plur. SIOUF    TAKYR    TEMPÉRATURE météorologie et climatologie    THERMOCLASTIE    BIOLOGIE VÉGÉTALE    YARDANG

Pour citer l’article

Huguette GENEST, Francis PETTER, François DURAND-DASTÈS, Roger COQUE, « DÉSERTS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/deserts/