INSECTES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Classifications diverses

Classifications diverses
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Classification des insectes

Classification des insectes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Aile

Aile
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Chenille du sphinx du tabac

Chenille du sphinx du tabac
Crédits : S. Bower/ Shutterstock

photographie

Tous les médias


Le terme « insecte » a longtemps désigné tous les arthropodes à six pattes, mais cette définition a évolué au cours des années 1980. Le terme insecte au sens large a été remplacé par celui d'hexapode et les Insectes ne désignent plus qu'une classe au sein de la superclasse des Hexapodes qui regroupe, à côté des Insectes, les Protoures, les Collemboles et les Diploures. Cette nouvelle subdivision repose à l'origine sur la morphologie des pièces buccales : les Protoures, les Collemboles et les Diploures ont été réunis sous l'appellation d'Entognathes (pièces buccales non apparentes) et se distinguent ainsi des Ectognathes (pièces buccales bien visibles), qui sont les Insectes. Ces appellations d'Entognathes et d'Ectognathes procèdent de considérations anatomiques ; on ne leur attribue pas aujourd'hui de valeur cladistique, la convergence évolutive des groupes qui constituent ces ensembles étant loin d'être établie. Nous n'aborderons ici que les Insectes stricto sensu, qui regroupent les Hexapodes ailés (infraclasse des Ptérygotes) et un groupe informel constitué par les Zygentoma et les Archæognathes.

Classifications diverses

Classifications diverses

Dessin

Correspondances entre les diverses classifications des Insectes. a  : classification classique fondée sur la présence ou l'absence des ailes b : classification intermédiaire fondée sur les pièces buccales. c : classification actuelle restreignant le terme d'lnsectes aux Ectognathes. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Classification des insectes

Classification des insectes

Dessin

Classification des Insectes. Il existe encore certaines divergences relatives à la position de certains ordres (d'après : Bourgoin, 1996). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Il est impossible de dire avec précision à quel moment les premiers Hexapodes sont apparus. Cependant, les fossiles constituent les preuves incontestables de l'ancienneté de leur origine. Le plus ancien hexapode connu est un collembole (Rhyniella praecursor) âgé de 380 millions d'années (Dévonien inférieur). Le premier insecte fossile est un archæognathe, donc un insecte sans ailes, qui vivait aussi au début du Dévonien. Le plus ancien fossile d'insecte ptérygote (Delitzschala bitterfeldensis) date du Carbonifère, il y a environ 325 millions d'années. Il est le représentant d'un groupe aujourd'hui disparu, les Paléodictyoptéroïdes.

Les insectes, un succès de l’évolution

L'une de [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 20 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  INSECTES  » est également traité dans :

DÉCOUVERTE DES DÉFENSES IMMUNITAIRES DES INSECTES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 659 mots

Ilia (Élie) Metchnikov démontre, en 1882, la capacité des cellules intestinales de l’étoile de mer à ingérer et détruire des particules étrangères, dont les microbes. Il appelle ces cellules des « phagocytes ». Ce phénomène, la phagocytose, est universel ; c’est une réponse défensive spontanée, innée. À partir de 1890, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-des-defenses-immunitaires-des-insectes/#i_7064

ABEILLE

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS
  •  • 652 mots
  •  • 2 médias

Insecte dont le plus connu est l'abeille domestique vivant dans une ruche et produisant du miel . Classe : Insectes ; ordre : Hyménoptères ; super-famille : Apoïdés. Les Abeilles rassemblent deux familles, les Sphécidés (7 700 espèces, toutes solitaires) et les Apidés, comprenant 20 000 espèces dans le monde entier, dont moins de 15 p. 100 sont sociales. C'est le cas des espèces classées dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abeille/#i_7064

ANGIOSPERMES

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 6 118 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Angiospermes et relations avec les autres êtres vivants »  : […] Peu d’Angiospermes vivent de façon totalement autonome, sans interactions avec d’autres êtres vivants au sein de leur écosystème. Ces interactions peuvent être des relations symbiotiques qui impliquent une interaction physique étroite, des relations mutualistes dans lesquelles chaque partenaire tire un bénéfice de l’interaction, ou des relations de parasitisme dans lesquelles l’un des partenaires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angiospermes/#i_7064

ANIMAUX MODES D'ALIMENTATION DES

  • Écrit par 
  • René LAFONT, 
  • Martine MAÏBECHE
  •  • 4 302 mots

Dans le chapitre « Le régime carnivore »  : […] La majorité des animaux carnivores (qu'il ne faut pas confondre avec le taxon des Carnivores) sont des carnassiers prédateurs : la masse alimentaire est mobile et il y a nécessité de capturer la proie avant ingestion, avec des organes spécialisés (pouvant déverser des venins toxiques) et grâce à des comportements spécifiques. Comme le font certaines plantes, les animaux qu'attaquent les prédateu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/animal-modalites-alimentaires/#i_7064

ANIMAUX MODES DE REPRODUCTION DES

  • Écrit par 
  • Catherine ZILLER
  •  • 4 437 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Déterminisme de la gamétogenèse »  : […] Quel est le déterminisme de l'état sexuel, c'est-à-dire de l'état physiologique dans lequel doit se trouver un organisme pour que ses cellules germinales, ségrégées tôt ou tard des autres lignées cellulaires, se différencient en subissant la gamétogenèse ? La question se pose d'une part pour les animaux chez lesquels le cycle biologique comporte les deux modes de reproduction, agame et sexuée ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modes-de-reproduction-des-animaux/#i_7064

ANOPLOURES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 1 019 mots
  •  • 10 médias

Les Anoploures ou poux sont des insectes aptères, ectoparasites des mammifères dont ils sucent le sang. L'adaptation parasitaire se traduit chez eux par des caractères régressifs comme l'absence d'ailes, mais aussi par la différenciation de griffes préhensiles qui leur permettent de s'accrocher aux poils, et par la spécialisation poussée de leur appareil buccal hématophage. Leur développement se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anoploures/#i_7064

APICULTURE

  • Écrit par 
  • Minh-Hà PHAM-DELÈGUE
  •  • 1 256 mots
  •  • 1 média

Dès la Préhistoire, l'homme a exploité des capacités de l'abeille Apis mellifera L . à produire du miel à partir du nectar de fleurs, ce qui a permis le développement d'une véritable domestication de l'abeille à partir du xviii e  siècle en Europe. On peut définir l'apiculture comme l'art d'élever les abeilles en vue, pri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apiculture/#i_7064

APTÉRYGOTE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 424 mots
  •  • 3 médias

Le terme aptérygote a été utilisé en classification jusque dans les années 1980 pour désigner les insectes chez lesquels l'absence d'ailes est un caractère originel et non une perte secondaire liée au phénomène d'adaptation. S'opposant aux ptérygotes (insectes pourvus d'ailes), il comprenait les diploures, les protoures, les collemboles et les thysanoures, c'est-à-dire les insectes les plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apterygote/#i_7064

ARAIGNÉES ou ARANÉIDES

  • Écrit par 
  • Christine ROLLARD
  •  • 5 363 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les ennemis des araignées »  : […] Les araignées, tout en étant elles-mêmes de redoutables prédatrices, sont les proies d'une grande variété d'animaux, et ce à n'importe quel stade de leur développement. Parmi les prédateurs occasionnels, c'est-à-dire qui se nourrissent d'araignées entre autres proies, il faut bien sûr compter les araignées elles-mêmes et d'autres arachnides tels que les scorpions, les solifuges, les pseudo-scorpi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/araignees-araneides/#i_7064

AUSTRALIE

  • Écrit par 
  • Benoît ANTHEAUME, 
  • Jean BOISSIÈRE, 
  • Bastien BOSA, 
  • Harold James FRITH, 
  • Yves FUCHS, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE, 
  • Xavier PONS
  • , Universalis
  •  • 26 539 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « La faune »  : […] Les Vertébrés terrestres et dulçaquicoles groupent une centaine de Mammifères placentaires, plus de 100 Marsupiaux, 2 Monotrèmes, plus de 500 Oiseaux, près de 400 Reptiles, une centaine de Batraciens anoures (pas de salamandres ni de tritons) et 180 Poissons. Chez les Invertébrés, 700 Mollusques et, selon Keast (1959), 50 000 Insectes sont à mentionner. Les Oiseaux, qui constituent le groupe le mi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/australie/#i_7064

BLATTE ou CAFARD ou CANCRELAT

  • Écrit par 
  • Santiago ARAGÓN
  •  • 677 mots
  •  • 4 médias

Insecte au corps fortement aplati, adapté à la course rapide et se nourrissant de débris variés. Classe : Hexapodes ; ordre : Dictyoptères ; sous-ordre : Blattides Les blattes, encore appelées cancrelats ou cafards, comptent parmi les insectes les plus anciennement connus : elles existent dès le Carbonifère, c'est-à-dire il y a près de 250 millions d'années. Elles sont représentées aujourd'hui par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blatte-cafard-cancrelat/#i_7064

BOURDON

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS
  •  • 392 mots

Insecte social, au corps velu noir et jaune, vivant surtout dans les régions tempérées et froides. Classe : Insectes ; ordre : Hyménoptères ; famille : Apidés ; genre : Bombus . Les bourdons , représentés par quelque 300 espèces, appartiennent à la même famille que les abeilles mellifères. Les femelles possèdent aussi un aiguillon, mais piquent plus rarement que les abeilles. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourdon/#i_7064

CAPRICORNE ou LONGICORNE

  • Écrit par 
  • Santiago ARAGÓN
  •  • 638 mots

Nom donné aux insectes coléoptères appartenant à la famille des Cérambycidés et caractérisés par un corps allongé et de longues antennes. Classe : Hexapodes ; ordre : Coléoptères ; famille : Cérambycidés. Faciles à reconnaître grâce à leurs longues antennes qui peuvent dépasser la longueur de leur corps, les Cérambycidés, appelés couramment capricornes ou longicornes , sont représentés par quelque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capricorne-longicorne/#i_7064

CARABE

  • Écrit par 
  • Santiago ARAGÓN
  •  • 495 mots

Insecte coléoptère carnassier, généralement inapte au vol, possédant un corps allongé de couleur noire ou orné de brillantes teintes métalliques. Classe : Hexapodes ; ordre : Coléoptères ; sous-ordre : Adéphages ; famille : Carabidés ; genre : Carabus La famille des Carabidés compte plus de 40 000 espèces pour la plupart tropicales et vivant généralement sur le sol bien que 3 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carabe/#i_7064

CARBONIFÈRE

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 1 167 mots

C'est dès le xviii e  siècle que Richard Kirwan a introduit le terme carbonifère pour désigner des roches productrices de charbon et le mot a désigné les dépôts houillers de Grande-Bretagne et d'Europe occidentale à partir du xix e  siècle. Aujourd'hui, le Carbonifère représente un système de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carbonifere/#i_7064

CHARANÇON

  • Écrit par 
  • Santiago ARAGÓN
  •  • 612 mots

Insecte coléoptère caractérisé par un rostre – prolongeant la tête – souvent très développé et dont les larves peuvent occasionner de nombreux dégâts aux cultures. Classe : Hexapodes ; ordre : Coléoptères ; sous-ordre : Polyphages ; famille : Curculionidés La famille des charançons constitue le groupe le plus nombreux (environ 60 000 espèces, plus que toutes les espèces de vertébrés réunies) et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charancon/#i_7064

COCCIDIES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 3 136 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les insectes vecteurs et la lutte contre le paludisme »  : […] Le paludisme est transmis par un moustique Culicidé, Anopheles maculipennis . Mais on avait constaté depuis longtemps que la distribution de l'anophèle ne correspondait pas obligatoirement à la carte d'extension de la maladie. Roubaud (1921), Wesenberg-Lund, James (1929) montrèrent que A. maculipennis pullulait dans des régions où le paludisme avait sp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coccidies/#i_7064

COCCINELLE

  • Écrit par 
  • Santiago ARAGÓN
  •  • 588 mots
  •  • 2 médias

Insecte coléoptère carnassier, caractérisé par un corps globuleux et des élytres vivement colorés, souvent ornés de points. Classe : Hexapodes ; ordre : Coléoptères ; famille : Coccinellidés Les coccinelles , ces populaires « bêtes à bon Dieu » porteuses de bonheur, sont des insectes de petite taille (inférieure au centimètre) représentés par quelque 2 500 espèces. Elles présentent un corps bombé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coccinelle/#i_7064

COLÉOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 4 220 mots
  •  • 11 médias

Les Coléoptères sont des Insectes dont les téguments, qui généralement sont fortement sclérifiés, forment une cuirasse protectrice continue. Le prothorax, très vaste, dont toutes les pièces sont soudées, forme le corselet . Le mésothorax et le métathorax sont, au contraire, plus réduits et recouverts par les élytres ; seule une petite portion du mésothorax, l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coleopteres/#i_7064

COMPORTEMENT ANIMAL - Développement du comportement

  • Écrit par 
  • Dalila BOVET
  •  • 3 913 mots
  •  • 2 médias

Chez les insectes, les individus passent par un stade larvaire au cours duquel leur morphologie et, donc, leur comportement peuvent être totalement différents. Quoi de commun entre une chenille rampant et se nourrissant de feuilles et le papillon qu'elle deviendra, qui vole et se nourrit de nectar ? Le stade larvaire peut d'ailleurs durer beaucoup plus longtemps que l'âge adulte. Ainsi, certaine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comportement-animal-developpement-du-comportement/#i_7064

COMPORTEMENT ANIMAL - Communication animale

  • Écrit par 
  • Dalila BOVET
  •  • 3 992 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Communication chimique »  : […] La communication chimique n'est pas celle à laquelle on pense en premier lieu ; il s'agit pourtant du canal de communication le plus fréquent dans le monde animal, dans la mesure où il est très utilisé par les invertébrés, notamment les insectes, animaux les plus nombreux tant en nombre d'espèces qu'en nombre d'individus (un million d'espèces d'insectes répertoriées et plusieurs millions d'espèce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comportement-animal-communication-animale/#i_7064

CONSTRUCTIONS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Rémy CHAUVIN
  •  • 7 145 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Toiles et tissages »  : […] La toile des araignées n'a pas été aussi bien étudiée qu'on pourrait le croire, bien qu'il s'agisse d'un objet des plus communs ; ou plus exactement elle a été décrite, on a analysé la physiologie des filières, on a même essayé l'influence des drogues sur le comportement de filage (il est possible d'obtenir des toiles tout à fait anormales en administrant aux araignées des drogues psychotropes), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constructions-animales/#i_7064

CROISSANCE, biologie

  • Écrit par 
  • André MAYRAT, 
  • Raphaël RAPPAPORT, 
  • Paul ROLLIN
  • , Universalis
  •  • 14 744 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Modalités temporelles »  : […] La croissance présente des modalités diverses dans le temps. Elle peut être saisonnière, en fonction des facteurs du milieu, la croissance étant en particulier interrompue pendant la mauvaise saison. Ces fluctuations dans la vitesse de croissance peuvent s'accompagner de variations qualitatives, et qui se marquent dans les phanères des mammifères (poils, ongles, cornes) ou les stries de croissanc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croissance-biologie/#i_7064

DANSE DES ABEILLES

  • Écrit par 
  • Antoine CHAFFIOL, 
  • Minh-Hà PHAM-DELÈGUE
  •  • 500 mots
  •  • 1 média

Le zoologue autrichien Karl von Frisch, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1973, a réalisé des travaux décisifs concernant la communication sociale chez l'abeille . Ainsi, avant les années 1950, il a décodé la danse qu'exécute une abeille butineuse lors de son retour à la ruche afin de donner aux abeilles suiveuses la direction et la distance de la source de nourriture qu'elle vient de dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danse-des-abeilles/#i_7064

DIAPAUSE, zoologie

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • René LAFONT
  •  • 1 152 mots

La diapause est une forme de vie ralentie, génétiquement déterminée, une phase d'arrêt du développement pendant des périodes défavorables de l'environnement. Cet important mécanisme adaptatif permet aux animaux de résister et de survivre aux variations saisonnières de l'habitat telles que les basses températures hivernales, les fortes chaleurs estivales, les périodes de sécheresse ou encore d'abs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diapause-zoologie/#i_7064

DIPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 6 258 mots
  •  • 9 médias

Comme leur nom l'indique, les Diptères (mouches, moustiques, etc.) sont des Insectes qui ne possèdent qu'une seule paire d'ailes fonctionnelles ; les ailes postérieures sont transformées en « balanciers » à rôle sensoriel et leur régression entraîne des modifications du thorax, lequel est presque exclusivement formé du mésothorax. Les pièces buccales forment une trompe piqueuse ou suceuse. Le déve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dipteres/#i_7064

DORYPHORE

  • Écrit par 
  • Santiago ARAGÓN
  •  • 565 mots
  •  • 2 médias

Insecte coléoptère, de couleur jaune et noire, connu pour les dégâts qu'il occasionne sur les cultures de pommes de terre. Classe : Hexapodes ; ordre : Coléoptères ; famille : Chrysomélidés Le nom scientifique du doryphore, Leptinotarsa decemlineata , provient des dix bandes noires ornant ses élytre . Cet insecte de 6 à 0 millimètres de longueur, appartient à la famille des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/doryphore/#i_7064

DROSOPHILE

  • Écrit par 
  • Martine MAÏBECHE
  •  • 591 mots
  •  • 2 médias

Petite mouche, de 2 à 3 millimètres de longueur, que l'on rencontre sur les fruits en décomposition et qui est très utilisée dans les laboratoires pour les recherches en génétique. Classe : Hexapodes ; ordre : Diptères ; sous-ordre : Brachycères ; famille :Drosophilidés L'espèce Drosophila melanogaster , encore appelée « mouche du vinaigre » , a été décrite pour la première […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drosophile/#i_7064

EISNER THOMAS (1929-2011)

  • Écrit par 
  • Kara ROGERS
  •  • 452 mots

Entomologiste et écologue américain d'origine allemande, Thomas Eisner est réputé pour avoir étudié les substances chimiques produites par les insectes. Ses travaux lui valurent d'être considéré comme le « père de l'écologie chimique » en raison de son champ d'études interdisciplinaire voué au décodage des moyens chimiques utilisés par le monde vivant pour communiquer, et à l'analyse de la struct […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-eisner/#i_7064

ENDOCRINIEN SYSTÈME

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 5 252 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Invertébrés »  : […] Le besoin de coordination des activités cellulaires des Métazoaires, comme les éponges ou les méduses, s'est traduit par la mise en place très précoce de structures nerveuses produisant à la fois des neuromédiateurs et des neurohormones : chez les Cnidaires ont été isolés de nombreux peptides dont les fonctions de neuromédiateurs ou de facteurs paracrines sont d'ailleurs loin d'être totalement é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-endocrinien/#i_7064

ÉPHÉMÉROPTÈRES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • Robert GAUMONT, 
  • Martine MAÏBECHE
  •  • 1 110 mots
  •  • 1 média

Parmi les insectes ailés (ptérygotes), les éphéméroptères ( Ephemeroptera ), appelés communément éphémères ou « mouches de mai », ont une origine très ancienne puisqu'ils seraient apparus dès le Carbonifère, c'est-à-dire il y a quelque 380 à 280 millions d'années. Ils forment un ordre homogène très largement réparti à la surface du globe et comportant environ 3 000 espèces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ephemeropteres/#i_7064

ÉQUATORIAL MILIEU

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Yves GAUTIER, 
  • Emmanuelle GRUNDMANN
  •  • 6 366 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les relations faune-flore »  : […] Les plantes et les animaux ont établi des « pactes » de solidarité, d'entraide et de coadaptation, résultat d'une lente et fructueuse cohabitation. Si les graminées des vastes steppes et savanes ont opté pour la fécondation anémophile, en forêt tropicale, un seul coup de vent ne suffirait pas à assurer la pollinisation. De ce fait, certaines espèces animales se sont spécialisées dans la distribu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-equatorial/#i_7064

EURASIE, biogéographie

  • Écrit par 
  • Pierre PFEFFER
  •  • 6 502 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Peuplement invertébré »  : […] La faune invertébrée est très diverse surtout en ce qui concerne les Insectes. Les Coléoptères sont nombreux (longicornes, cétoines , buprestes géants). Non moins variés sont les Lépidoptères ( Kallima , radja) et Ornithoptères géants. Mouches ( Ceratopogon ), moustiques, abeilles, mélipones, guêpes, frelons-tigres ( Vespa tropica ) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eurasie-biogeographie/#i_7064

ÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS, 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 15 097 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La « boîte noire » de l'ontogenèse »  : […] L'avènement de la biologie moléculaire a permis d'ouvrir la « boîte noire » de l'ontogenèse, par trop négligée par la théorie synthétique classique. Dès 1894, William Bateson avait décrit la curieuse anomalie d'une région du corps qui porte un organe normalement porté par une autre, par exemple dans le cas de la mutation du gène antennapedia chez la drosophile, où une pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evolution/#i_7064

EXCRÉTION

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 5 257 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les tubes de Malpighi des Insectes »  : […] L'appareil excréteur des Insectes comporte un nombre variable de tubes excréteurs, ou tubes de Malpighi, qui sont aveugles à leur extrémité distale et qui débouchent à la limite entre l'intestin moyen et l'intestin postérieur. Les tubes de Malpighi baignent dans l'hémolymphe. La formation de l'urine est liée à un transport actif d'ions potassium par les cellules de la partie distale : il n'y a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/excretion/#i_7064

FABRE JEAN HENRI (1823-1915)

  • Écrit par 
  • Yves CAMBEFORT
  •  • 776 mots
  •  • 1 média

Entomologiste, poète, peintre, musicien, le Français Jean-Henri Fabre s’est acquis une renommée internationale avec les Souvenirs entomologiques (1879-1907), son œuvre maîtresse, traduite en de nombreuses langues. Né le 21 décembre 1823, à Saint-Léons (Aveyron), dans une famille modeste, Jean-Henri Fabre parvient à force de ténacité au statut d’enseignant : instituteur à C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-henri-fabre/#i_7064

FORFICULE ou PERCE-OREILLE

  • Écrit par 
  • Santiago ARAGÓN
  •  • 608 mots

Insecte au corps allongé présentant, à l'extrémité de son abdomen, deux appendices (cerques) en forme de pince. Classe : Hexapodes ; ordre : Dermaptères ; famille : Forficulidés . Les forficules, encore appelées couramment perce-oreilles ou pince-oreilles, sont des insectes très répandus mais méconnus : leur nom usuel dérive d'une fausse croyance qui leur attribue la capacité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forficule-perce-oreille/#i_7064

FOURMI

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS
  •  • 426 mots
  •  • 1 média

Insecte de petite taille, social, vivant dans le monde entier, des régions froides aux zones tropicales. Classe : Insectes ; ordre : Hyménoptères ; familles : Formicidés, Myrmicidés. Les fourmis, représentées par quelque 9 500 espèces connues, sont organisées en sociétés supérieures comportant plusieurs castes : des ouvrières, nombreuses (de 2 à 3 millions au plus), femelles adultes stériles sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fourmi/#i_7064

FRELON ASIATIQUE

  • Écrit par 
  • Franck MULLER
  •  • 642 mots
  •  • 1 média

Le frelon asiatique à pattes jaunes , Vespa velutina var. nigrithorax , a été observé en France pour la première fois en 2004 à Tonneins (Lot-et-Garonne), dans la région Aquitaine. Une ou plusieurs reines fondatrices seraient vraisemblablement arrivées avec des poteries importées de Chine. Cet insecte se distingue de l'espèce auto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frelon-asiatique/#i_7064

GRILLON

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS
  •  • 402 mots

Petit insecte sauteur, à ailes antérieures durcies (élytres) et à longues antennes filiformes, connu pour son chant. Classe : Insectes ; ordre : Orthoptères ; sous-ordre : Ensifères ; famille : Gryllidés Les grillons, représentés par environ 2 400 espèces, vivant surtout sous les climats tempérés, ont un développement de type hémimétabole (à développement progressif), pouvant comporter jusqu'à dix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grillon/#i_7064

GUÊPE

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS
  •  • 412 mots
  •  • 2 médias

Insecte réparti dans le monde entier et craint pour ses piqûres (femelle uniquement) qui peuvent déclencher, chez certains sujets, des allergies graves. Classe : Insectes ; ordre : Hyménoptères. Les guêpes au sens large (environ 15 000 espèces) sont de forme, de taille et de mœurs très diverses et se répartissent dans plusieurs familles. Celle des Vespidés (moins de 1 000 espèces) comprend toutes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guepe/#i_7064

HÉTÉROPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT, 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 2 475 mots
  •  • 3 médias

Les Hétéroptères, ou punaises, sont caractérisés par leurs premières paires d'ailes qui sont transformées en hémélytres et par la présence d'un appareil buccal piqueur et adapté à la succion. Ces pièces buccales, toujours dépourvues de palpes maxillaires ou labiaux, autorisent des régimes variés à condition que l'alimentation soit liquide : les espèces phytophages sucent la sève des végétaux, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heteropteres/#i_7064

HEXAPODES

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 308 mots
  •  • 1 média

Les reconstructions phylogénétiques traitant des relations de parenté entre les grands groupes d'Insectes sont fondées sur des observations morpho-anatomiques, auxquelles s'ajoutent de plus en plus de résultats de phylogénie moléculaire. Il est évident que de nouvelles données sont sans cesse obtenues par les différents spécialistes des groupes, et ces données peuvent soit confirmer les schémas ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hexapodes/#i_7064

HIBERNATION

  • Écrit par 
  • Charles KAYSER
  •  • 1 832 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Invertébrés »  : […] Les Invertébrés hibernent aussi : les uns se retirent sous le sol, d'autres continuent à vivre à l'air. Dans ce cas, ils sont obligés de prendre des précautions spéciales les mettant à l'abri de la congélation. Certains Insectes hibernent à l'état d'imago. Ils élaborent un antigel (sorbitol, glycérol) qui passe dans leur hémolymphe et les protège de la congélation. Au printemps, cet antigel dispa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hibernation/#i_7064

HOMOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT, 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 2 545 mots
  •  • 3 médias

Les Homoptères regroupent les cigales, cicadelles, psylles, pucerons et cochenilles. Ils sont caractérisés par leurs quatre ailes qui sont toutes membraneuses ou secondairement absentes. À l'instar des Hétéroptères, avec lesquels ils étaient autrefois regroupés sous l'appellation d'Hémiptéroïdes, les Homoptères présentent un développement avec métamorphose progressive (paurométabolie ou parfois h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homopteres/#i_7064

HORLOGES BIOLOGIQUES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • François ROUYER
  •  • 3 318 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Synchronisation des oscillateurs centraux et périphériques »  : […] Les oscillateurs circadiens sont synchronisés avec les cycles jour-nuit par des mécanismes qui vont décaler les oscillations des protéines d'horloge. Chez la drosophile, l'horloge est particulièrement réactive à la lumière qui induit une dégradation rapide de la protéine TIM. Ce processus met en jeu une protéine photoréceptrice sensible à la lumière bleue, le cryptochrome (CRY) [fig. 4] . La vites […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/horloges-biologiques/#i_7064

HYMÉNOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 6 421 mots
  •  • 13 médias

L'ordre des Hyménoptères, constituant l'un des groupes les plus importants d'insectes, est représenté par quelque 120 000 espèces, dont certaines comme les guêpes, les abeilles ou les fourmis sont connues de tous. Ces insectes sont caractérisés par quatre ailes membraneuses (d'où leur nom signifiant « ailes en membrane »), un appareil buccal de type broyeur-lécheur et une métamorphose complète ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hymenopteres/#i_7064

INVASIONS BIOLOGIQUES

  • Écrit par 
  • Alain ZECCHINI
  •  • 6 275 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Bilan et perspectives »  : […] L'un des premiers exemples de lutte contre les invasions biologiques est sans doute celui d'une espèce de cochenille (originaire du Brésil) introduite en Inde en 1836 pour contrôler une espèce de figuier de Barbarie. Depuis, les programmes se sont multipliés et diversifiés, bien que la sensibilisation générale à ce problème, au niveau international, ne remonte qu'aux années 1980. En France, l'élim […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/invasions-biologiques/#i_7064

ISOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 3 643 mots

Les Isoptères ou termites, insectes broyeurs à développement progressif, doivent leur nom à leurs deux paires d'ailes presque semblables qui, au repos, se superposent à plat sur le dos des mâles et des femelles jeunes. Bien qu'ils soient apparentés à des formes relativement archaïques ( Blattoptéroïdes), les termites fossiles ne sont connus qu'à partir de l'Éocène. Les formes actuelles vivent en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isopteres/#i_7064

JOBLOT LOUIS (1645-1723)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 885 mots

Le naturaliste français Louis Joblot est né à Bar-le-Duc, le 9 août 1645, très probablement dans une famille de marchands relativement aisés. On sait peu de choses sur sa vie et ce que l’on sait vient presque entièrement d’une biographie de 1895 rédigée par Wlodimir Konarski et publiée à Bar-le-Duc. D’abord apprenti chez un graveur à Paris, il est en 1680 professeur de géométrie à l’Académie royal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-joblot/#i_7064

LANGAGE DES ABEILLES

  • Écrit par 
  • Minh-Hà PHAM-DELÈGUE
  •  • 212 mots
  •  • 1 média

Depuis des siècles, des danses d'abeilles à l'intérieur de la ruche ont été observées. Mais leur signification reste inconnue jusqu'aux travaux décisifs de Karl von Frisch, publiés dès 1927 : Aus dem Leben der Bienen ( La Vie des abeilles ). Celui-ci découvre que les abeilles communiquent par la danse en rond lorsque la source d'approvisionnement est pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langage-des-abeilles/#i_7064

LÉPIDOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 4 679 mots
  •  • 10 médias

Les papillons sont souvent considérés comme les plus beaux des animaux, et les collectionneurs les recherchent pour leurs couleurs, qui peuvent être éclatantes et sont dues aux minuscules écailles couvrant les ailes de ces Insectes . Linné a jugé cette particularité si caractéristique qu'il en a tiré le nom de l'ordre des Lépidoptères (du grec λεπ́ις, écaille). En dehors de leur rôle éventuel dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lepidopteres/#i_7064

LUCANE CERF-VOLANT

  • Écrit par 
  • Santiago ARAGÓN
  •  • 453 mots
  •  • 1 média

Le plus grand Coléoptère d'Europe dont le mâle, mesurant jusqu'à 8 centimètres de longueur, est caractérisé par des mandibules hypertrophiées. Classe : Hexapodes ; ordre : Coléoptères ; super-famille : Scarabéoïdés ; famille : Lucanidés. Le lucane cerf-volant ( Lucanus cervus ) , l'un des Coléoptères les plus connus d'Europe, est répandu sur l'ensemble du continent jusqu'au s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucane-cerf-volant/#i_7064

LUTTE BIOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Guy RIBA, 
  • René SFORZA, 
  • Christine SILVY
  •  • 7 197 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les différentes catégories de biopesticides »  : […] On distingue généralement deux types de biopesticides : ceux qui sont à base d'organismes vivants et ceux qui sont à base de substances biologiques naturelles. La première catégorie inclut des organismes procaryotes ou eucaryotes. Une grande diversité d'organismes biologiques sont ainsi utilisés dans des formulations parmi lesquels : – des bactéries pathogènes d'insectes (dites entomopathogènes) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lutte-biologique/#i_7064

MALADIES À VECTEURS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 4 816 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Caractéristiques de la transmission vectorielle d'une maladie »  : […] Au contraire des zoonoses – qui, selon leur définition stricte, sont des infections transmissibles directement par l'animal à l’homme (et vice versa) –, une maladie à vecteur exige une transmission indirecte à l'homme de l'agent pathogène, et cela par l'intermédiaire obligé d'un vecteur. Le cas historique de la fièvre jaune permet de préciser la singularité des maladies vectorielles. La fièvre jau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-a-vecteurs/#i_7064

MALADIES INFECTIEUSES

  • Écrit par 
  • Catherine DUPUIS
  •  • 5 788 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Pénétration de l'agent infectant dans l'organisme neuf »  : […] Différentes routes de dissémination de l'infection peuvent être ainsi distinguées, et c'est selon ce critère fondamental que l'on tend à classer actuellement les maladies contagieuses. La maladie peut être transmise par contact entre un individu source d'infection et un individu sain. Ce contact est direct ou immédiat lorsqu'il implique un attouchement physique entre les deux sujets : les maladi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-infectieuses/#i_7064

MANTE

  • Écrit par 
  • Santiago ARAGÓN
  •  • 585 mots
  •  • 2 médias

Insecte carnassier caractérisé par un corps allongé, une tête triangulaire très mobile et de longues pattes antérieures préhensiles. Classe : Hexapodes ; super-ordre : Blattoptéroïdes ; ordre : Dictyoptères ; sous-ordre : Mantidés. Les mantes, représentées par quelque 2 000 espèces, sont réparties dans les régions tempérées, tropicales et subtropicales du monde. Les six espèces vivant en France so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mante/#i_7064

MAYARO FIÈVRE ET VIRUS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 017 mots
  •  • 2 médias

On ne connaît qu’une petite partie du monde des virus. On découvre généralement ces organismes par hasard, lors d’études systématiques – cela fut le cas des mégavirus –, ou parce qu’ils sont responsables de maladies chez les végétaux ou les animaux. Concernant les maladies humaines d’origine virale, les médecins ont été surpris, au début du xxi e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fievre-et-virus-mayaro/#i_7064

MÉCOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 690 mots

L' ordre des Mécoptères est un groupe très ancien d'insectes qui ne sont plus représentés aujourd'hui que par un nombre réduit d'espèces (quelque 400 espèces, dont seulement une dizaine en France). Ces insectes ont connu leur apogée au Permien et sont restés encore très nombreux au Trias et au Lias. Au cours de ces longues périodes, ils se sont diversifiés en un certain nombre de types dont beauco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecopteres/#i_7064

MÉDITERRANÉENNE AIRE

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Henri GAUSSEN, 
  • Hervé HARANT
  • , Universalis
  •  • 8 277 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La faune invertébrée »  : […] Parmi les Insectes, des Coléoptères aux brillantes couleurs annoncent la richesse des pays tropicaux : certains Buprestides, certains Scarabéides ; de plus, les quatre tribus gondwaniennes de Trechinae sont représentées dans la région méditerranéenne. Les Hyménoptères sont nombreux : bembex chasseurs de Diptères, sphex chasseurs d'Orthoptères, pompiles chasseurs d'araignées. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aire-mediterraneenne/#i_7064

MERIAN ANNA MARIA SIBYLLA (1647-1717)

  • Écrit par 
  • Denis LAMY
  •  • 959 mots
  •  • 1 média

Illustratrice et naturaliste d’origine allemande, Anna Maria Sibylla Merian fut une figure originale et atypique de son temps, et ce pour trois raisons. D’abord, elle a exercé dans un domaine dominé par les hommes. Ensuite, elle a montré un grand intérêt pour la métamorphose des insectes, et en particulier celle des papillons, à une époque où beaucoup considéraient que ces animaux naissaient de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anna-maria-sibylla-merian/#i_7064

MIGRATIONS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD, 
  • Jean DORST
  •  • 11 679 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Invertébrés »  : […] De nombreux invertébrés marins se déplacent sur des distances appréciables en fonction des saisons. Ils le font souvent de façon passive puisque les organismes planctoniques sont simplement emportés par les courants marins. Les Annélides Polychètes changent annuellement d'habitat, ce que l'on peut considérer comme une véritable migration. Le long des côtes d'Europe, les Nereis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/migrations-animales/#i_7064

MILIEU INTÉRIEUR

  • Écrit par 
  • Jean-Paul TRUCHOT
  •  • 3 947 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Animaux terrestres »  : […] Le milieu terrestre pose de façon aiguë le problème de la conservation de l'eau qui peut être perdue par évaporation dans l'air. C'est pourquoi les organismes aériens ont développé des téguments secs et peu perméables à l'eau. Les arthropodes terrestres comprennent des Arachnides (araignées et scorpions), dont le milieu intérieur présente une concentration osmotique relativement élevée (400-600  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-interieur/#i_7064

MIMÉTISME, zoologie

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 3 152 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les homotypies »  : […] En plus de la couleur, l'animal a pris la forme d'un objet sur lequel il se tient habituellement. La grande majorité des exemples se rencontre chez les insectes qui sont capables d'imiter toutes sortes d'organes végétaux comme les écorces (certains papillons, certaines mantes religieuses du Zaïre ou de Java) et aussi les feuilles (la phyllie originaire de l'Inde et de l'Australie est un cas typi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mimetisme-zoologie/#i_7064

MOUCHE

  • Écrit par 
  • Martine MAÏBECHE
  •  • 745 mots
  •  • 2 médias

Insecte diptère possédant un corps trapu, des yeux composés volumineux et de courtes antennes. Classe : Hexapodes ; ordre : Diptères ; sous-ordre : Brachycères ; section : Cyclorhaphes Les mouches, comme tous les insectes appartenant à l'ordre des Diptères, possèdent une seule paire d'ailes membraneuses, la seconde étant transformée en balanciers pour permettre l'équilibrage en vol . Elles sont po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouche/#i_7064

MOUSTIQUE

  • Écrit par 
  • Martine MAÏBECHE
  •  • 616 mots
  •  • 4 médias

Insecte au corps allongé et aux pattes grêles dont la femelle, pas sa piqûre, peut transmettre des maladies graves. Classe : Hexapodes ; ordre : Diptères ; sous-ordre : Nématocères ; famille : Culicidés Les moustiques sont des diptères primitifs de petite taille (3-10 mm), appartenant à la famille des Culicidés qui regroupe les Culicinés et les Anophélinés . Ils sont caractérisés par leurs antenne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moustique/#i_7064

NÉOTÉNIE

  • Écrit par 
  • Lieba LAZARD
  •  • 1 683 mots

La néoténie vraie (ou totale) est l'aptitude que possède un organisme animal à se reproduire tout en conservant une structure larvaire ou immature. Ce terme, créé par J. Kollmann en 1884, signifie étymologiquement « maintien de la jeunesse » ( neos , « jeune » et teinô , « je prolonge »). La néoténie a été surtout observée dans deux groupes très éloignés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neotenie/#i_7064

NÉVROPTÉROÏDES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 2 215 mots

Dans le super-ordre des Névroptéroïdes sont réunis trois ordres d' Insectes : Mégaloptères, Rhaphidioptères et Planipennes, entre lesquels est répartie la majeure partie des espèces qui formaient l'ancien ordre des Névroptères suivant la conception linnéenne. Les Névroptéroïdes sont considérés comme les plus primitifs des Holométaboles. Ils ont des pièces buccales broyeuses et possèdent quatre ai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nevropteroides/#i_7064

ODONATES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  • , Universalis
  •  • 1 906 mots
  •  • 3 médias

Parmi les insectes ailés (Ptérygotes), les Odonates ou libellules sont de proches parents des Éphéméroptères. Autrefois réunis sous le terme d'Éphéméroptéroïdes, ces deux ordres anciens regroupent des espèces qui présentent, malgré un aspect fort différent, un certain nombre de caractères communs : leurs ailes ne se replient pas au repos le long du corps ; leurs larves possèdent des ébauches alai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/odonates/#i_7064

O.G.M. - Les risques

  • Écrit par 
  • Louis-Marie HOUDEBINE
  •  • 4 713 mots

Dans le chapitre «  Les risques environnementaux »  : […] Les premiers risques qui peuvent résulter du transfert de gènes dans des organismes entiers concernent les recherches elles-mêmes. Celles-ci sont étroitement surveillées. En France, la Commission de génie génétique (C.G.G.), créée en 1989, est chargée de définir dans quelles conditions de confinement les expériences impliquant des O.G.M. doivent être conduites. Tous les projets, qu'ils soient aca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/o-g-m-les-risques/#i_7064

ORTHOPTÈRES ET DERMAPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 3 996 mots
  •  • 7 médias

L'ordre des Orthoptera (orthoptères) comprend un grand nombre de formes peu spécialisées souvent décrites en entomologie comme le type même de l' insecte : ce sont les sauterelles , les grillons, les criquets. Leurs larves sont peu différentes de l'adulte et la croissance de leurs ailes, très progressive, réalisée à partir d'ébauches alaires externes, est typique du développ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orthopteres-et-dermapteres/#i_7064

PALÉOZOÏQUE ou ÈRE PRIMAIRE

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 10 606 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les protostomiens »  : […] Dans les classifications modernes, les protostomiens se répartissent entre deux groupes frères : les ecdysozoaires et les lophotrochozoaires. Les ecdysozoaires comprennent un certain nombre de vers (parmi lesquels les nématodes ou « vers ronds », et les priapuliens ou « vers pénis ») et les arthropodes. Le registre fossile des vers ecdysozoaires est très pauvre avec, en ce qui concerne le Paléozo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleozoique-ere-primaire/#i_7064

PESTICIDES

  • Écrit par 
  • Alain BLOGOWSKI
  •  • 5 068 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les modes d’action des pesticides »  : […] Les insecticides agissent indépendamment du système de défense de la plante. Ils sont spécifiques à l’insecte cible et entrent en contact avec ce dernier par simple adhérence, digestion ou inhalation. La plupart des produits agissent en tant que neurotoxiques et endommagent le système nerveux de l'insecte pour aboutir à sa mort. D'autres empêchent sa mue ou inhibent la faim, ce qui causera sa mor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pesticides/#i_7064

PHÉROMONES

  • Écrit par 
  • Charles DESCOINS
  •  • 5 573 mots

Dans le chapitre « Les phéromones des insectes »  : […] Depuis la découverte, en 1960, du bombykol, phéromone sexuelle émise par la femelle du ver à soie et attractive pour le mâle, on a assisté à une véritable explosion des recherches sur les phéromones d'insectes. À ce jour, 235 phéromones sexuelles attractives ont été isolées chez les lépidoptères, 17 chez les diptères et 22 chez les coléoptères où l'on connaît également autant de phéromones d'agré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pheromones/#i_7064

PLAN D'ORGANISATION DES VERTÉBRÉS

  • Écrit par 
  • Bertrand FAVIER
  •  • 5 774 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La découverte de l'information de position chez les animaux  »  : […] En 1894, le biologiste britannique William Bateson décrit des variants naturels de certaines espèces, dans lesquels l'identité d'un élément de structure d'un organisme segmenté – un insecte comme une fleur – serait transformée en celle d'un autre élément. Il crée le terme homéose pour définir ce phénomène. Ce terme a été réutilisé ensuite pour décrire des mutants de drosophiles présentant des tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plan-d-organisation-des-vertebres/#i_7064

PLANTES

  • Écrit par 
  • Marie POTAGE, 
  • Arnaud VAN HOLT
  •  • 6 774 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Relations des plantes avec le monde vivant (relations biotiques) »  : […] Les autres organismes présents dans l’habitat de la plante sont susceptibles d’interagir avec celle-ci. En premier lieu, les plantes sont en compétition entre elles pour l’accès aux ressources nutritives – essentiellement la lumière, l’eau et les minéraux du sol – mais aussi à l’égard des pollinisateurs et des disséminateurs. Par exemple, les plantes herbacées des sous-bois des forêts tempérées, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plantes/#i_7064

PLANTES GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉES ET RÉSISTANCE

  • Écrit par 
  • Denis BOURGUET
  •  • 2 249 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Mesures de gestion des résistances »  : […] L’apparition de ces résistances peut être contrecarrée ou, au minimum, retardée, par différentes mesures de gestion. L’une d’entre elles, mise en place aux États-Unis et dans plusieurs autres pays comme l’Espagne pour gérer la résistance des ravageurs aux P.G.M. produisant des toxines de Bt, est la stratégie « forte dose/refuge ». Cette mesure combine la culture de P.G.M., produisant d’importante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plantes-genetiquement-modifiees-et-resistance/#i_7064

POLICE SCIENTIFIQUE

  • Écrit par 
  • Robert GAURENNE, 
  • Bertrand LUDES, 
  • Hélène PFITZINGER
  • , Universalis
  •  • 10 061 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les signes tardifs : les apports de l'expertise entomologique »  : […] Au sein des laboratoires de l'Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale (I.R.C.G.N.) et de la police scientifique, les experts en entomologie légale collaborent avec des spécialistes d'autres disciplines (biologie, anthropologie, odontologie...) pour orienter l'enquête judiciaire. Il s'agit en effet de « faire parler » les insectes. À l'air libre, dès la mort, les manifestations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/police-scientifique/#i_7064

POPULATIONS ANIMALES (DYNAMIQUE DES)

  • Écrit par 
  • Robert BARBAULT, 
  • Jean-Dominique LEBRETON
  •  • 12 014 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Variabilité des populations naturelles »  : […] En réaction contre les théoriciens de la régulation densité-dépendante, divers entomologistes empiristes, tels Bodenheimer et Uvarov, soulignèrent, dans les années 1920 à 1930, la primauté des facteurs physiques, notamment climatiques, dans les fluctuations d'abondance de nombreux insectes. Ce point de vue fut repris et précisé par H. G. Andrewartha et L. C. Birch (1954), au moment même où David L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/animal-dynamique-des-populations/#i_7064

PRÉDATION

  • Écrit par 
  • Rémy CHAUVIN
  •  • 2 944 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La prédation chez les invertébrés »  : […] La chasse à l'affût . Elle utilise ou non des pièges, comme la toile d' araignée. Il nous faut signaler, à ce propos, que les insectes et les araignées sont les seuls animaux avec l'homme qui fabriquent des pièges. De tels engins n'existent ni chez les mammifères ni chez les oiseaux. Tout le monde connaît les toiles si caractéristiques des araignées, mais elles affectent une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/predation/#i_7064

PROGÉNITURE, éthologie

  • Écrit par 
  • Rémy CHAUVIN
  •  • 3 554 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Phylogenèse et comportement parental »  : […] On ne pourra qu'effleurer ici l'immense sujet du comportement parental chez les invertébrés. Innombrables sont les cas où la mère (jamais le père) porte à ses œufs et aux jeunes larves des soins vigilants. Indépendamment du cas des insectes sociaux, que tout le monde connaît, les soins aux jeunes existent chez bien d'autres insectes comme les perce-oreilles ou forficules, et même chez un cloporte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/progeniture-ethologie/#i_7064

PSOCOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 421 mots

Les psocoptères (ou psoques) sont des insectes hétérométaboles (à développement progressif) dont la taille ne dépasse pas quelques millimètres et qui vivent le plus souvent sur les feuilles des arbres ou sous les écorces. Leurs quatre ailes (quand elles existent) sont membraneuses et disposées en toit au repos. Le couplage des ailes est assuré par un double système de coaptations permettant l'acc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psocopteres/#i_7064

PUCERON ou APHIDE

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS
  •  • 409 mots

Insecte de très petite taille (inférieure à 4 mm) réparti dans le monde entier et vivant sur les végétaux dont il se nourrit . Classe : Insectes ; ordre : Homoptères. Les pucerons ou Aphides, représentés par près de 4 000 espèces, sont des insectes dont les adultes sont aptères ou ailés ; dans ce dernier cas, ils possèdent quatre ailes identiques transparentes. Le cycle annuel de la plupart des p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/puceron-aphide/#i_7064

REDI FRANCESCO (1626-1697)

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS
  •  • 1 088 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Francesco Redi et la génération spontanée »  : […] Mais le travail pour lequel Redi est connu est celui qu’il publie à Florence en 1668 sous le titre Esperienze i ntorno alla g enerazione degl insetti (« […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-redi/#i_7064

RÉSISTANCE D'UN INSECTE À UN PESTICIDE DE MAÏS O.G.M.

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 481 mots

La chrysomèle du maïs ( Diabrotica virgifera virgifera ) est un coléoptère dont les larves s'attaquent aux racines de la graminée et sont particulièrement destructrices. L'insecte est certainement originaire d'Amérique centrale (comme le maïs) et est endémique dans toutes les zones d'Amérique du Nord où la culture du maïs est intensive. La méthode traditionnelle de lutte c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/resistance-d-un-insecte-a-un-pesticide-de-mais-o-g-m/#i_7064

RYTHMES BIOLOGIQUES ou BIORYTHMES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • René LAFONT, 
  • Bernard MILLET, 
  • Alain REINBERG
  •  • 15 550 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Diapause des insectes »  : […] Peu d'invertébrés effectuent des migrations saisonnières ; incapables de réguler leur température, soumis au froid, ils entrent en vie ralentie. Celle-ci peut n'être qu'une simple quiescence, qui cesse dès le retour de températures plus élevées. Ce n'est pas le cas de la diapause, forme de vie ralentie de nombreux insectes. Elle s'installe avant les grands froids et ne peut être levée par un reto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rythmes-biologiques-biorythmes/#i_7064

SANTÉ - Santé dans le monde

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ALMÉRAS, 
  • Jean-François NYS
  •  • 5 663 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Transmission par des insectes »  : […] Les moustiques transmettent le paludisme, la dengue et la fièvre jaune, provoquant plusieurs millions de décès et des centaines de millions de cas par an. Les mouches tsé-tsé, en Afrique subsaharienne, les punaises (maladie de Chagas), les puces (peste), les simulies sont aussi de dangereux vecteurs. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sante-sante-dans-le-monde/#i_7064

SCARABÉE

  • Écrit par 
  • Santiago ARAGÓN
  •  • 808 mots
  •  • 2 médias

Nom commun donné à tous les insectes coléoptères appartenant à la super-famille des Scarabéoïdés et caractérisés par des antennes terminées par des lamelles. Classe : Hexapodes ; ordre : Coléoptères ; super-famille : Scarabéoïdés. Les Scarabéoïdés sont reconnaissables grâce à leurs antennes qui possèdent, sur les articles terminaux, des prolongements latéraux en forme de feuillets mobiles pouvant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scarabee/#i_7064

SIPHONAPTÈRES ou APHANIPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 1 209 mots
  •  • 7 médias

Les Siphonaptères, ou Aphaniptères, communément appelés puces, sont des insectes de petite taille, dépourvus d'ailes et au corps comprimé latéralement. À l'état adulte, ce sont des parasites externes (ectoparasites) qui sucent le sang des vertébrés à sang chaud (mammifères, oiseaux) pour se nourrir. L'absence d'ailes n'est pas originelle, mais constitue une adaptation à la vie parasitaire. Ce son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siphonapteres-aphanipteres/#i_7064

SOCIÉTÉS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Bernard THIERRY
  •  • 5 394 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Auto-organisation et histoire évolutive »  : […] Comme la compétition, la coopération peut produire des structures complexes par des règles de comportement élémentaires, c'est ce que l'on nomme l'auto-organisation. Le simple fait que l'action d'un individu induise la même action chez un congénère explique une part significative de la construction des nids chez les insectes sociaux. Chez les termites, le dépôt par un individu d'une boulette de t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/societes-animales/#i_7064

SOCIOBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 810 mots

Dans le chapitre « Le coup d’éclat d’Edward O. Wilson »  : […] Wilson est un spécialiste des insectes sociaux. La sociobiologie de Wilson s’enracine dans ses nombreuses études sur les comportements et organisations visibles chez les insectes sociaux, fourmis, termites ou abeilles. Comment sont-ils apparus et se sont-ils maintenus, en dépit de leur coût souvent élevé en nombre et diversité d’individus (guerriers, ouvriers, etc.) « sacrifiés » à la survie du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociobiologie/#i_7064

STÉROÏDES

  • Écrit par 
  • Dominique BIDET, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Jacques PERRONNET, 
  • Daniel PHILIBERT
  •  • 7 595 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les ecdystéroïdes des arthropodes »  : […] Les ecdystéroïdes sont des stérols polyhydroxylés possédant une chaîne latérale à 8,9 ou 10 atomes de carbone. Impliqués dans la mue des insectes ( ecdysones) et des crustacés ( crustecdysones), ils sont considérés comme de véritables hormones. Chez ces espèces, les concentrations sont cependant très faibles puisque, par exemple, de 3 tonnes de crustacés on n'extrait que 140 μg de désoxy-2 ecdyso […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/steroides/#i_7064

STIGMERGIE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul GRASSÉ
  •  • 1 328 mots

On désigne sous le terme de stigmergie un ensemble de réactions automatiques qu'exécutent des groupes d' Insectes sociaux, aboutissant à une œuvre cohérente, exigeant apparemment une étroite corrélation entre les actes. Les enveloppes en forme de montgolfière de certains guêpiers, les rayons de cire des Abeilles, les nids de Termites en sont de bons exemples, et il y en a beaucoup d'autres. Le com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stigmergie/#i_7064

SWAMMERDAM JAN (1637-1680)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Universalis
  •  • 1 240 mots
  •  • 1 média

Le naturaliste hollandais Jan Swammerdam, bien que destiné à l'état religieux par son père (apothicaire à Amsterdam et collectionneur de toutes curiosités venues des Indes orientales), entre en 1661 à l'université de Leyde pour y étudier la médecine sous la direction notamment de Van Horne et de Franz de Le Boë. En 1663, il vient à Paris perfectionner ses connaissances en dissection et devient un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-swammerdam/#i_7064

SYMBIOSE

  • Écrit par 
  • Pierre CACHAN, 
  • Georges MANGENOT
  •  • 5 203 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Ectosymbiose »  : […] Un certain nombre d'insectes transportent et entretiennent dans leur nid des cultures de champignons dont les rapports avec l'hôte ne sont pas toujours élucidés. Les termites Macrotermitinae (isoptères champignonnistes) « cultivent » les champignons sur des meules et les fourmis Myrmicinae Attini ( Atta , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbiose/#i_7064

TAON

  • Écrit par 
  • Martine MAÏBECHE
  •  • 594 mots

Insecte ressemblant à une grosse mouche dont la femelle des espèces tropicales est vectrice de maladies parasitaires. Classe : Hexapodes ; ordre : Diptères ; sous-ordre : Brachycères ; section : Orthorhaphes Appartenant au même sous-ordre que les mouches, les taons s'en distinguent par des critères peu visibles : les antennes sont dépourvues d'arista (longue soie) et, lors de l'émergence, l'adulte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taon/#i_7064

TELLURIQUE MILIEU

  • Écrit par 
  • Roger DAJOZ
  •  • 4 881 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Biomasse »  : […] Les organismes vivants du sol représentent une biomasse importante. G. Bachelier donne les proportions suivantes dans le cas d'un sol de prairie : – matières minérales : 93 p. 100 ; – matières organiques totales : 7 p. 100, dont matières organiques : 85 p. 100 ; racines : 10 p. 100 ; êtres vivants : 5 p. 100 (dont champignons et algues : 40 p. 100 ; bactéries et actinomycètes : 40 p. 100 ; animaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-tellurique/#i_7064

TERMITE

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS
  •  • 449 mots

Insecte social, vivant surtout dans les régions tropicales, capable de construire les édifices les plus importants du règne animal. Classe : Insectes ; ordre : Isoptères Les termites, représentés par quelque 2 000 espèces, constituent l'ordre des Isoptères (« à ailes égales »). Leurs ancêtres ont également donné naissance aux blattes. Ces insectes à développement hémimétabole (absence de stade ny […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/termite/#i_7064

THERMORÉGULATION, biologie

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 7 977 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'endothermie chez les insectes »  : […] Chez les insectes, comme chez les divers poïkilothermes, la température du corps affecte les possibilités de locomotion, de nutrition, etc. Malgré leur petite taille, ces animaux peuvent néanmoins réaliser une certaine régulation thermique, qui procède à la fois de mécanismes ectothermes et endothermes, grâce à la chaleur reçue du soleil, mais aussi à une capacité à produire de la chaleur (par gr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermoregulation-biologie/#i_7064

THYSANOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 1 334 mots
  •  • 1 média

L'ordre des Thysanoptères (ou Thrips) regroupe de minuscules insectes (de la taille du millimètre environ) qui vivent le plus souvent aux dépens des végétaux, qu'ils sucent ; certaines espèces cependant sont prédatrices. Leur pullulement au cours des journées ensoleillées d'été les rend parfois gênants, mais ils sont parfaitement inoffensifs pour l'homme. Ces insectes sont extrêmement intéressants […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thysanopteres/#i_7064

TRICHOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 580 mots

Les Trichoptères, ou phryganes, sont des insectes dont l'aspect est assez voisin des papillons ; cependant, leurs ailes ne sont pas recouvertes d'écailles, mais de poils nombreux formant souvent des franges marginales, d'où le nom de l'ordre. Au repos, ces ailes sont disposées en toit. L'appareil buccal, primitivement de type broyeur, est modifié chez l'adulte par la régression des mandibules et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trichopteres/#i_7064

TUMEURS ET GALLES VÉGÉTALES

  • Écrit par 
  • Jean ROUSSAUX
  •  • 6 453 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Tumeurs à virus »  : […] Parmi les viroses des plantes, certaines forment des hyperplasies à l'occasion de traumatismes : c'est le cas du virus des tumeurs de blessure de Black (1944). La maladie affecte de nombreuses plantes (mélilot, trèfle, oseille, tabac...) sur lesquelles on observe des déformations de feuilles et des tumeurs localisées sur les tiges et les racines. Le virus (Reoviridae) est un icosahèdre de 75 nm d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tumeurs-et-galles-vegetales/#i_7064

VIROSES VÉGÉTALES

  • Écrit par 
  • Pierre-Yves TEYCHENEY
  •  • 4 018 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Transmission et dissémination »  : […] Les virus étant obligatoirement des parasites, leur transmission se fait essentiellement par des vecteurs biologiques (insectes, nématodes, champignons) qui provoquent les blessures nécessaires à la pénétration des particules virales dans les cellules hôtes. Elle est plus rarement assurée par la graine ou le pollen, et, dans le cas des plantes cultivées, par certaines pratiques culturales (greffag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viroses-vegetales/#i_7064

VOL ANIMAL

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 8 251 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le vol des Insectes »  : […] La plupart des Insectes sont des Ptérygotes, c'est-à-dire qu'ils sont pourvus d'ailes, au moins primitivement, mais la structure de celles-ci diffère considérablement selon les groupes. Pourtant, les ailes des Insectes sont toujours des expansions latéro-dorsales des segments méso- et métathoraciques. Très fines, elles sont renforcées par des nervures en relief dont le trajet, caractéristique, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vol-animal/#i_7064

XYLELLA FASTIDIOSA

  • Écrit par 
  • Charles MANCEAU
  •  • 1 450 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une bactérie transmise par des insectes »  : […] X ylella fastidiosa est transmise de plante à plante par des insectes piqueurs qui se nourrissent de sève brute et qui appartiennent à l’ordre des Hémiptères et au sous-ordre des Auchenorrhyncha . Les nymphes et les adultes transmettent les bactéries sans période de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xylella-fastidiosa/#i_7064

EUCARYOTES (CHROMOSOME DES)

  • Écrit par 
  • Denise ZICKLER
  •  • 7 716 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Spécificité de la garniture chromosomique »  : […] Le cycle de reproduction de la plupart des espèces comporte une alternance régulière de deux phases. Durant la phase haploïde , souvent réduite chez les organismes supérieurs aux seules cellules sexuelles ou gamètes, le noyau contient un lot de chromosomes : par exemple = 4 chez la drosophile, n  = 13 chez l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eucaryotes-chromosome-des/#i_7064

Voir aussi

ACCOUPLEMENT    ADAPTATION BIOLOGIQUE    AILES zoologie    DÉVELOPPEMENT AMÉTABOLE    ANATOMIE ANIMALE    ANTENNES zoologie    APPENDICES zoologie    ARCHÆOGNATHES    BLASTODERME    BLASTULA    PIÈCES BUCCALES entomologie    CHENILLE zoologie    APPAREIL CIRCULATOIRE    CORPORA ALLATA ou CORPS ALLATES    CORPS GRAS entomologie    CUTICULE    DÉVELOPPEMENT ANIMAL ou ONTOGENÈSE ANIMALE    DISQUES IMAGINAUX    ECDYSTÉROÏDES    ÉLYTRES    EXOSQUELETTE    GÈNES HOMÉOTIQUES    PLASTICITÉ DU GÉNOME    GLANDES    GONADES    DÉVELOPPEMENT HÉMIMÉTABOLE    HÉMOLYMPHE    DÉVELOPPEMENT HOLOMÉTABOLE    HYPOPHARYNX    IMAGO zoologie    INTESTIN    INVERTÉBRÉS    HORMONES JUVÉNILES zoologie    LABIUM    LARVE    LOCOMOTION physiologie    TUBES DE MALPIGHI    MANDIBULE    MAXILLES    MÉTAMÈRE ou SEGMENT    MUE    NÉOPTÈRES    NEUROPEPTIDES    NYMPHE zoologie    OCELLE    ŒIL zoologie    ŒUF    OMMATIDIES    OVAIRE    OVIPARITÉ    OVOCYTE    OVOGENÈSE    OVOVIVIPARITÉ    PALÉOPTÈRES    PHYLOGÉNIE ou PHYLOGENÈSE    PLEURITES zoologie    PONTE    SCLÉRITES    SEGMENTATION embryologie    SENSILLE    ORGANES SENSORIELS    SOIES zoologie    SOMITE    SPERMATOGENÈSE    SPERMATOZOÏDE    STERNITE    TAGME    TERGITE    TESTICULES    TRACHÉES    URINE    VITELLUS    VIVIPARITÉ    ANNEAU DE WEISMANN    ZYGENTOMA

Pour citer l’article

Jean-Yves TOULLEC, René LAFONT, « INSECTES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/insectes/