LÉPIDOPTÈRES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Papillon héodes

Papillon héodes
Crédits : Pal Hermansen/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Homochromie chez un papillon

Homochromie chez un papillon
Crédits : Art Wolfe/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Chenille de papillon

Chenille de papillon
Crédits : Cathy Keifer/ Shutterstock

photographie

Chrysalide

Chrysalide
Crédits : Art Wolfe/ Stone/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Les papillons sont souvent considérés comme les plus beaux des animaux, et les collectionneurs les recherchent pour leurs couleurs, qui peuvent être éclatantes et sont dues aux minuscules écailles couvrant les ailes de ces Insectes. Linné a jugé cette particularité si caractéristique qu'il en a tiré le nom de l'ordre des Lépidoptères (du grec λεπ́ις, écaille). En dehors de leur rôle éventuel dans l'absorption du rayonnement solaire, créant dans les ailes des différences de température propres à activer la circulation de l'hémolymphe, les écailles dessinent des figures signalétiques ou des dessins de camouflage qui sont parmi les plus perfectionnés qu'on connaisse dans le règne animal. Cependant les zoologistes ne peuvent se borner à définir les papillons comme des Insectes ayant quatre ailes couvertes d'écailles, car celles-ci, qui sont des soies tégumentaires modifiées, se rencontrent de façon générale chez les Arthropodes. Deux autres caractères fondamentaux définissent encore les Lépidoptères : les métamorphoses et la trompe.

Papillon héodes

Papillon héodes

Photographie

Argus satiné (Heodes virgaureae), polyommate, c'est-à-dire papillon aux ailes dorées appartenant à la famille des lycénidés. 

Crédits : Pal Hermansen/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

Homochromie chez un papillon

Homochromie chez un papillon

Photographie

Grâce à ses couleurs, ce papillon de nuit se confond avec les feuilles d'automne. 

Crédits : Art Wolfe/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

On sait que le développement des papillons passe par trois phases : les larves (chenilles) deviennent des nymphes (chrysalides) desquelles naissent les papillons adultes ; c'est un développement dit holométabole.

Chenille de papillon

Chenille de papillon

Photographie

Chenille du monarque (Danaus plexippus) sur une fleur de laiteron. 

Crédits : Cathy Keifer/ Shutterstock

Afficher

Chrysalide

Chrysalide

Photographie

Chrysalide d'un monarque (Danaus plexippus), papillon diurne et vénéneux pour tous les insectivores, principalement répandu en Amérique du Nord où il effectue de grandes migrations. 

Crédits : Art Wolfe/ Stone/ Getty Images

Afficher

Quant à la trompe, qui n'existe qu'au stade adulte, c'est un organe suceur, tubulaire, apparemment simple, mais d'un extraordinaire raffinement dans sa structure détaillée. Dans la plupart des cas, les papillons l'utilisent pour la récolte du nectar des fleurs. Il est vraisemblable par conséquent que l'ordre des Lépidoptères groupe des Insectes dont l'évolution a accompagné celle des Phanérogames, au cours de l'ère tertiaire. En raison de leur haute spécialisation nutritionnelle, les adultes sont inoffensifs, voire même utiles à la pollinisation, mais il n'en est pas de même des larves, redoutables ennemies des cultures et des denrées entreposées ; seul le ver à soie (chenille du Bombyx mori) se range parmi les Insectes utiles.

Morphologie et biologie

L [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  LÉPIDOPTÈRES  » est également traité dans :

MERIAN ANNA MARIA SIBYLLA (1647-1717)

  • Écrit par 
  • Denis LAMY
  •  • 959 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Son voyage scientifique et son apport majeur à l’entomologie »  : […] En 1685, Maria Merian quitte Francfort et son mari, et, accompagnée de sa mère et de ses deux filles, rejoint Caspar Merian, son demi-frère, dans la communauté pieuse et monastique des labadistes (secte anabaptiste créée par Jean de Labadie), au château de Waltha dans la Frise (république des Provinces-Unies). Après la mort de son frère et de sa mère, elle va s’installer à Amsterdam en 1691. En 16 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anna-maria-sibylla-merian/#i_7790

PHÉROMONES

  • Écrit par 
  • Charles DESCOINS
  •  • 5 573 mots

Dans le chapitre « Les phéromones sexuelles d'insectes »  : […] Chez les lépidoptères, de mœurs crépusculaires ou nocturnes, la phéromone sexuelle est produite par la femelle vierge à un moment précis du nycthémère : c'est le comportement d'appel . Cette période d'émission correspond à celle où les mâles sont les plus réceptifs à la perception de ce message chimique, grâce à des récepteurs spécialisés situés sur leurs antennes. Il en ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pheromones/#i_7790

POLYMORPHISME, biologie

  • Écrit par 
  • Maxime LAMOTTE, 
  • Philippe L'HÉRITIER, 
  • Étienne PATIN, 
  • Lluis QUINTANA-MURCI
  •  • 11 326 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Mise en évidence »  : […] Que certains génotypes soient moins aptes que d'autres à survivre et à laisser une descendance est bien évident, pour l'espèce humaine, dans le cas des tares héréditaires graves telles que l'achondroplasie, l'idiotie amaurotique ou l'hémophilie. Chez toutes les espèces, on connaît également de nombreux gènes, souvent récessifs, qui sont qualifiés de létaux ou de sublétaux parce qu'ils interdisent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polymorphisme-biologie/#i_7790

SPÉLÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Philippe RENAULT, 
  • Raymond TERCAFS, 
  • Georges THINÈS
  •  • 11 740 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les trogloxènes »  : […] Considérés à l'origine et par Racovitza lui-même comme des animaux « égarés » dans le milieu souterrain, les trogloxènes ont fait l'objet d'études de plus en plus systématiques qui ont permis de définir avec précision leur situation écologique très particulière. Dans la classification de M. Pavan (1950), les trogloxènes sont définis comme des formes qui peuplent par hasard le milieu souterrain et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/speleologie/#i_7790

Voir aussi

Pour citer l’article

Robert GAUMONT, « LÉPIDOPTÈRES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lepidopteres/