HUXLEY THOMAS HENRY (1825-1895)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Zoologiste anglais qui s'est, en outre, profondément intéressé aux problèmes de l'enseignement. Autodidacte depuis l'âge de huit ans, Thomas Huxley réussit néanmoins à étudier la médecine au Charing Cross Hospital (1842), puis s'embarque pour cinq ans comme chirurgien en second sur la frégate Rattlesnake qui patrouille dans le Pacifique austral et l'océan Indien. Durant ce voyage, il étudie la faune et la flore marines et envoie à Londres ses commentaires. À son retour en 1850, il quitte la Royal Navy et il est nommé professeur de zoologie au Museum of Practical Zoology de Londres et chargé des cours d'anatomie comparée à la School of Mines. Dans A Manual of Invertebrated Animals (1877), suivi par A Manual of Vertebrated Animals (1879), il établit la classification des animaux du genre « Ascidiacea », « Cephalopoda » et « Cœlenterata ». Il publie en 1859 The Oceanic Hydrozoa. Ses études sur les reptiles fossiles le conduisent à noter les ressemblances entre reptiles et oiseaux, qu'il groupe sous le nom de « Sauropsida ». Il devient conservateur de la collection anatomique rassemblée par Hunter.

Thomas Henry Huxley

Thomas Henry Huxley

Photographie

Le médecin biologiste et zoologiste britannique Thomas Henry Huxley (1825-1895). 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

En 1851, il noue avec Darwin une amitié qui ne cessera pas. Lorsque paraît, en 1859, Origins of Species, Huxley en est le premier et ardent défenseur, et quand s'élèveront des oppositions plus ou moins vives, Darwin, que la polémique rebute, trouvera en Huxley un avocat plein de virulence et de combativité ; dans Evidence as to Man's Place in Nature (1864) il soutient, dans la perspective darwinienne, que l'homme est un animal évolué. Ses querelles avec l'évêque d'Oxford et avec le Premier ministre Gladstone sur la notion d'évolution sont restées célèbres en Angleterre. C'est lui qui crée en 1869 le mot « agnostique », et durant des années le nom d'Huxley fut honni par les bien-pensants.

Il se rend en Amérique pour assister au mariage de sa sœur dans le Tennessee ; bien que cet État soit du côté du Sud, Huxley prend [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  HUXLEY THOMAS HENRY (1825-1895)  » est également traité dans :

DARWIN CHARLES ROBERT (1809-1882)

  • Écrit par 
  • Charles BOCQUET, 
  • Universalis
  •  • 3 130 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le darwinisme et ses adversaires »  : […] On a parfois contesté l'originalité de l'œuvre de Darwin. Il est bien évident que l'idée d'évolution lui est bien antérieure et qu'il eut des devanciers illustres. Mais Darwin, en apportant des preuves multiples de l'évolution, la débarrassa surtout de toute fantaisie et de toute finalité et en fournit le premier une interprétation scientifique qui pouvait s'imposer au monde. Quant à la notion de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-robert-darwin/#i_6994

DARWINISME

  • Écrit par 
  • Dominique GUILLO, 
  • Thierry HOQUET
  •  • 5 494 mots

Dans le chapitre « Signification de la « révolution darwinienne » »  : […] Une fois définies ces cinq thèses, qu'est-ce qu'être darwinien ? Le gradualisme de Darwin a souvent été contesté. Ainsi, Stephen Jay Gould (1941-2002), quoique antigradualiste, ne s'en déclare pas moins profondément darwinien. Peut-on s'accorder autour du couple variation et sélection ? Ou bien le darwinisme est-il non une théorie particulière (réfutable) mais une simple « conception du monde » ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/darwinisme/#i_6994

ÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS, 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 15 097 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  Hérédité des caractères biologiques »  : […] L' hérédité des caractères acquis, au milieu du xx e  siècle, était tombée dans un discrédit presque général, et les théories de Lyssenko apparaissaient à l'immense majorité de la communauté scientifique comme un archaïsme ou une supercherie. Pourtant, un siècle plus tôt, cette hypothèse était en faveur chez la plupart des savants. Darwin lui-même […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evolution/#i_6994

MAMMIFÈRES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Robert MANARANCHE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ, 
  • Michel TRANIER
  •  • 10 776 mots
  •  • 19 médias

Dans l'état actuel des connaissances, définir scientifiquement ces vertébrés que l'on nomme couramment mammifères est une véritable gageure que nous ne nous proposons pas de tenir. Il semble pourtant, a priori, parfaitement possible, voire facile, de trouver des caractères généraux et communs à l'homme, au cheval et au rat. D'une façon plus générale, il est possible de définir un groupe de vertéb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mammiferes/#i_6994

NÉANDERTALIENS ou NÉANDERTHALIENS ou HOMME DE NÉANDERTAL

  • Écrit par 
  • Bernard VANDERMEERSCH
  •  • 4 799 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les Néandertaliens : évolution des idées »  : […] Les premières découvertes de fossiles de Néandertaliens ont été faites à Engis, en Belgique, en 1830, puis à Gibraltar en 1848 . Mais, sur le moment, elles passèrent totalement inaperçues. Ce n'est qu'en 1856 que les Néandertaliens firent leur entrée dans l'histoire avec la découverte d'un squelette dans une petite grotte du vallon de Neander (Neandertal), à proximité de la ville de Düsseldorf (Rh […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neandertaliens-neanderthaliens/#i_6994

VITALISME

  • Écrit par 
  • Marie-Christine MAUREL
  •  • 3 757 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Néo-mécanisme et néo-vitalisme »  : […] Le poids du modèle des sciences de la nature a généré, depuis les années 1850, une philosophie matérialiste qui deviendra à la fin du xix e  siècle, avec Haeckel , le monisme. Dans sa huitième thèse, Haeckel conclura que les lois de la physique et de la chimie s'appliquent aussi bien au monde inorganique qu'au monde organique, qui ne sont donc pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vitalisme/#i_6994

ZOOLOGIE (HISTOIRE DE LA)

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD
  •  • 9 222 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Fragmentation de la zoologie en nombreuses disciplines »  : […] Depuis le voyage de Pierre Belon (1517-1564) au Moyen-Orient au milieu du xvi e  siècle, de nombreux zoologistes ont exploré le monde et ont contribué à l'inventaire des animaux. Les grandes expéditions scientifiques du xviii e  siècle, menées notamment par James Cook (1728-1799) ou par Lapeyrouse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoologie-histoire-de-la/#i_6994

Pour citer l’article

Jacqueline BROSSOLLET, « HUXLEY THOMAS HENRY - (1825-1895) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-henry-huxley/