Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

INVERTÉBRÉS

Articles

  • ARACHNIDES

    • Écrit par
    • 3 671 mots
    • 12 médias

    Les arachnides (Arachnida) – dont les représentants les plus connus sont les araignées, les scorpions et les acariens – sont des animaux largement répandus sur la Terre : ils occupent à peu près tous les types de milieux. Dans l’état actuel de nos connaissances, on en dénombre environ 90 000 espèces....

  • CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) - Les systèmes circulatoires des animaux

    • Écrit par
    • 4 530 mots
    • 7 médias

    Différents stades évolutifs d'organisation et de spécialisation de la circulation des liquides internes peuvent être aisément distingués dans la série animale. La convection circulatoire peut affecter des compartiments liquidiens variés : liquide intracellulaire, liquides cœlomiques, sang proprement...

  • CONJONCTIF TISSU

    • Écrit par
    • 3 025 mots
    ...existe chez tous les Métazoaires. Chez tous, il présente des cellules, des formations fibrillaires et des substances fondamentales. Les cellules, chez les Invertébrés, ressemblent à celles des Vertébrés ; toutefois, elles possèdent des potentialités et des capacités évolutives plus étendues. Leur forme change...
  • CORDÉS ou CHORDÉS

    • Écrit par
    • 980 mots

    L' opposition traditionnellement admise, depuis Lamarck, entre Vertébrés et Invertébrés est parfaitement artificielle. En fait, l'opposition Vertébrés-Invertébrés est d'autant moins justifiée que les Vertébrés sont étroitement apparentés à d'authentiques Invertébrés longtemps réunis sous le...

  • ENDOCRINIEN SYSTÈME

    • Écrit par
    • 5 266 mots
    • 7 médias
    Le besoin de coordination des activités cellulaires des Métazoaires, comme les éponges ou les méduses, s'est traduit par la mise en place très précoce de structures nerveuses produisant à la fois des neuromédiateurs et des neurohormones : chez les Cnidaires ont été isolés de nombreux peptides...
  • HORMONES

    • Écrit par , , , et
    • 14 354 mots
    • 11 médias
    Même les plus simples des Métazoaires requièrent des mécanismes de coordination de l'activité des cellules qui les constituent. Chez les Spongiaires et les Cœlentérés existent déjà des réseaux neuronaux relativement complexes. Certains de ces neurones produisent des peptides qui agissent sur les cellules...
  • INSECTES

    • Écrit par et
    • 12 885 mots
    • 36 médias
    ...Pour répondre à ces contraintes, les Insectes ont développé des systèmes sensoriels et neuromoteurs plus performants que ceux de la plupart des autres Invertébrés. Ces systèmes sont indispensables pour pouvoir réagir aux variations du milieu. Face aux perturbations écologiques (par exemple l'application...
  • INTERSEXUALITÉ

    • Écrit par
    • 2 786 mots
    On a longtemps ignoré l'existence d'hormones sexuelles chez lesInvertébrés. H. Charniaux-Cotton a découvert chez les Crustacés une glande androgène. Des expériences de greffes ont montré que cette glande est capable de transformer une femelle en mâle. Inversement, chez un mâle privé de sa glande...
  • KIELAN-JAWOROWSKA ZOFIA (1925-2015)

    • Écrit par
    • 876 mots
    • 1 média
    ...aurait souhaité étudier des vertébrés fossiles, mais les circonstances (pays sous l’emprise soviétique) la contraignent à s’orienter vers les invertébrés du Paléozoïque (trilobites, graptolithes et coraux). Mais à la mort de Staline, en 1953, l’étau du parti va peu à peu se desserrer....
  • LAMARCK (J.-B. de) - (repères chronologiques)

    • Écrit par
    • 460 mots

    1744 Naissance, le 1er août, de Jean-Baptiste-Pierre-Antoine de Monet, chevalier de La Marck (dit Lamarck) à Bazentin-le-Petit (Somme).

    1778 Lamarck publie la Flore française. Cet ouvrage sera réimprimé en 1795 puis remanié en 1805 par A.-P. de Candolle qui en publiera une dernière édition augmentée...

  • MIGRATIONS ANIMALES

    • Écrit par et
    • 11 698 mots
    • 17 médias
    De nombreux invertébrés marins se déplacent sur des distances appréciables en fonction des saisons. Ils le font souvent de façon passive puisque les organismes planctoniques sont simplement emportés par les courants marins.
  • MILIEU INTÉRIEUR

    • Écrit par
    • 3 956 mots
    • 4 médias
    Lesinvertébrés marins ont pratiquement toujours un milieu intérieur isosmotique à l'eau de mer. Cette situation correspond cependant à deux types différents. Chez les Échinodermes, la plupart des annélides (Arenicola par exemple, cf. tableau) et des mollusques ainsi que pour divers phylums...
  • MOTRICITÉ

    • Écrit par
    • 3 906 mots
    • 2 médias
    On distingue chez lesInvertébrés deux types fondamentaux d'arrangements nerveux. L'un, primitif, est constitué par un réseau superficiel (sous-tégumentaire), formé de cellules à prolongements multiples articulés de façon très lâche ; la conduction de l'influx y est multidirectionnelle, encore que certaines...
  • NERVEUX (SYSTÈME) - Neurogenèse et évolution

    • Écrit par
    • 10 367 mots
    • 7 médias
    Toutes ces particularités, qui nous sont révélées par l'étude comparée du système nerveux dans les différents groupes d'invertébrés et de vertébrés, sont volontiers regardées par le naturaliste comme un indice de perfectionnement dans la mesure où ils vont de pair avec un fonctionnement (peut-être)...
  • OCÉANOGRAPHIE

    • Écrit par
    • 10 052 mots
    • 11 médias
    ...fournit l’énergie nécessaire à la synthèse des molécules organiques. Ces bactéries sont soit symbiotiques, c’est-à-dire vivant dans les tissus de certains invertébrés, soit fixées sur d’autres invertébrés, soit libres et consommées directement par les animaux. Chaque communauté animale correspond à une biomasse...
  • OSMORÉGULATION

    • Écrit par
    • 3 304 mots
    • 3 médias
    La grande majorité des Invertébrés sont en équilibre isosmotique avec l'eau de mer, mais la composition de leur milieu intérieur en diffère sensiblement et de façon variable suivant les espèces. Ainsi, chez la ligie (Crustacé isopode), le sodium de l'hémolymphe est de 20 p. 100 plus élevé que dans la...
  • PHÉROMONES

    • Écrit par
    • 5 572 mots
    ...l'émission de phéromones volatiles, véhiculées par l'air, rend plus faciles l'isolement et l'étude de ces substances. Il n'en est pas de même chez les autres invertébrés, particulièrement ceux qui vivent en milieu aqueux et qui peuvent ainsi utiliser des phéromones de haut poids moléculaire, difficiles à identifier....
  • PHILOSOPHIE ZOOLOGIQUE (J.-B. de Monet de Lamarck)

    • Écrit par
    • 231 mots
    • 1 média

    Fondateur de la paléontologie des invertébrés, le naturaliste français Jean-Baptiste de Monet de Lamarck (1744-1829) se convainc que les êtres vivant actuellement sur Terre dérivent de formes plus anciennes par une transformation lente et irréversible. En se répandant à la surface du globe, les...

  • RÉGÉNÉRATION ET CICATRISATION

    • Écrit par , et
    • 6 119 mots
    Ainsi,dans les groupes les moins évolués, on trouve des êtres doués de potentialités totales : n'importe quelle partie de l'animal régénère un tout. Chez des invertébrés plus élevés en organisation, on observe des systèmes à potentialités régionales : de grandes parties du...
  • RÉSEAUX DE NEURONES (biologie)

    • Écrit par
    • 2 492 mots
    • 3 médias
    ...fuite. Au cours des décennies 1940 et 1950, Wiersma poursuit l’étude des organisations complexes de réseaux de neurones contrôlant les réflexes moteurs d’invertébrés, jusqu’à ce qu’il aboutisse au concept de « neurone de commande », un neurone dont l’excitation spécifique est une condition nécessaire et...

Médias

Neopilina - crédits : Encyclopædia Universalis France

Neopilina

Neurone unipolaire vrai - crédits : Encyclopædia Universalis France

Neurone unipolaire vrai

Télécenphale - crédits : Encyclopædia Universalis France

Télécenphale