Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

LOCOMOTION, physiologie

Articles

  • APPROCHES TRANSVERSALE ET LONGITUDINALE EN PSYCHOLOGIE DU DÉVELOPPEMENT

    • Écrit par Henri LEHALLE
    • 1 044 mots

    S’informer sur le développement des enfants et des adolescents impose de pouvoir comparer leurs comportements aux différents âges. Pour cela, diverses approches méthodologiques sont possibles.

    Selon une première approche « transversale », les groupes d’âge à comparer sont constitués par des...

  • ARAIGNÉES ou ARANÉIDES

    • Écrit par Christine ROLLARD
    • 5 386 mots
    • 7 médias
    Les jeunes de nombreuses espèces d'araignées, peu de temps après l'éclosion, ainsi que les araignées adultes de petite taille, se dispersent ou se déplacent par la voie des airs, en faisant usage de leur pouvoir séricigène. Pour réaliser ce type de déplacement, l'individu grimpe sur un endroit surélevé...
  • CHIROPTÈRES ou CHAUVES-SOURIS

    • Écrit par Robert MANARANCHE
    • 2 189 mots
    • 2 médias
    Le vol est plus ou moins rapide, plus ou moins efficace aussi, suivant la forme et la surface portante des ailes. Les Rhinolophes, aux ailes courtes, ont un vol malhabile et hésitant, cependant que la noctule, aux ailes longues et effilées, peut planer et atteindre parfois une vitesse de 50 km/h. Le...
  • HOMINIDÉS

    • Écrit par Brigitte SENUT
    • 9 467 mots
    • 7 médias
    La morphologie des fémurs suggère qu'Orrorin se déplaçait sur ses deux jambes, mais l'humérus et la phalange évoquent des activités arboricoles.
  • INSECTES

    • Écrit par René LAFONT, Jean-Yves TOULLEC
    • 12 885 mots
    • 36 médias
    La structure des pattes chez les insectes est fort variable et adaptée au type de déplacement de chacun. Par exemple, le type coureur a des fémurs et des tibias bien développés sur l'ensemble des pattes, alors que le type sauteur présente un allongement disproportionné allié à une musculature puissante...
  • MEMBRES

    • Écrit par Claude GILLOT, Armand de RICQLÈS
    • 15 056 mots
    • 13 médias
    À partir de la disposition transversale, des modifications sont intervenues au niveau des trois segments pendant l'évolution. Les os des divers segments (sauf le basipode) sont devenus de plus en plus allongés. Cette évolution est particulièrement nette au niveau du stylopode.
  • MOTRICITÉ

    • Écrit par Pierre BUSER
    • 3 906 mots
    • 2 médias
    Dans tous les cas, qu'il y ait nage, reptation ou déplacement par appendices, la locomotion orientée suppose une coordination à l'intérieur des structures nerveuses directement responsables de l'acte moteur, qu'il s'agisse des réseaux nerveux superficiels des Échinodermes, de la chaîne nerveuse métamérisée...
  • OISEAUX

    • Écrit par Michel CUISIN
    • 8 696 mots
    • 38 médias

    On connaît plus de 9 800 espèces d'oiseaux vivants. Les spécialistes ne sont pas d'accord sur la classification des oiseaux les plus évolués, les passereaux. En effet, en raison du très petit nombre de fossiles et des grandes ressemblances entre espèces, on n'est pas encore parvenu...

  • POISSONS

    • Écrit par Yves FRANÇOIS, Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
    • 10 071 mots
    • 18 médias
    Les nageoires impaires ont, elles aussi, une organisation squelettique assez variable. La nageoire caudale, qui joue un rôle fondamental dans la locomotion des Poissons, est associée à la portion terminale postérieure du squelette axial. Chez les représentants les plus primitifs de toutes les sous-classes,...
  • RÉSEAUX DE NEURONES (biologie)

    • Écrit par Jean-Gaël BARBARA
    • 2 492 mots
    • 3 médias
    C’est au cours des années 1960 que les neurophysiologistes décrivent les réseaux de neurones des centres médullaires de la locomotion, découverts par Thomas G. Brown au début du xxe siècle. Après les travaux de l’équipe française de Pierre Buser et de l’équipe suédoise d’Anders Lundberg, Sten...
  • REPTILES

    • Écrit par Pierre CLAIRAMBAULT
    • 3 981 mots
    • 8 médias
    ...décrire un type squelettique théorique commun à la fois à la Tortue, au Serpent et au Lézard. On choisira celui du Lézard ordinaire, dans la mesure où l'on admet qu'il représente un type de Reptile non spécialisé.On envisagera ensuite certaines adaptations liées à des modes de locomotion particuliers.
  • TÉTRAPODES

    • Écrit par Philippe JANVIER, Jorge MONDÉJAR FERNÀNDEZ
    • 3 701 mots
    • 3 médias

    Les tétrapodes sont les vertébrés, surtout aériens et terrestres, qui sont, au moins primitivement, pourvus de quatre membres, eux-mêmes pourvus de doigts. Le terme « tétrapode » vient du grec tetra, qui signifie « quatre », et podos, « pied ». Dans la nature actuelle, ils sont représentés...

  • VOL ANIMAL

    • Écrit par Armand de RICQLÈS
    • 8 263 mots
    • 12 médias

    Source constante d'admiration, le vol animal, et tout particulièrement celui des Oiseaux, a toujours nourri la réflexion philosophique, voire religieuse, de l'humanité et tient une place de choix dans les mythologies classiques comme dans le bagage culturel de tous les peuples. Il n'est pas de...

Média

Chauve-souris <it>Myotis myotis</it> ou grand murin

Chauve-souris Myotis myotis ou grand murin