INSECTES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Anatomie et physiologie (fig. 10 et 11)

La locomotion

Les pattes et la marche

La structure des pattes chez les insectes est fort variable et adaptée au type de déplacement de chacun. Par exemple, le type coureur a des fémurs et des tibias bien développés sur l'ensemble des pattes, alors que le type sauteur présente un allongement disproportionné allié à une musculature puissante des seules pattes postérieures. Certains prédateurs tels que la mante religieuse ont des pattes antérieures ravisseuses se terminant par des griffes ou des épines. Certaines punaises (notonecte) ou Coléoptères aquatiques (dytique) ont une ou deux paires de pattes adaptées à la nage et caractérisées par leur forme aplatie.

Blatte : anatomie

Blatte : anatomie

Dessin

Coupe longitudinale d'une blatte (d'après : H. Weber, 1933). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Circulation de l'hémolymphe

Circulation de l'hémolymphe

Dessin

Circulation de l'hémolymphe dans le corps d'un insecte (d'après : H. Weber, 1933). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Lucane

Lucane

Vidéo

Type de locomotion chez les insectes.La locomotion des insectes terrestres est, en principe, simple. Nous prendrons l'exemple du lucane, ou cerf-volant, qui est un coléoptère. Le mâle possède d'énormes mandibules qu'il utilise lors des combats pour l'appariement.Pour se déplacer, le lucane... 

Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Afficher

Les ailes et le vol

À l'instar des oiseaux, les insectes volent en battant des ailes et en créant des courants d'air qui leur permettent de gagner de l'altitude. L'analyse de ce vol a longtemps été impossible du fait de sa fréquence inaccessible pour l'œil humain (5 battements par seconde pour un papillon, 180 pour une abeille). Mais, depuis l'avènement des caméras ultrarapides, le mouvement a pu être figé et étudié.

Un battement est par définition d'abord un mouvement vertical de bas en haut. Mais ce simple déplacement vertical s'avère insuffisant pour permettre le vol. Il doit être complété simultanément par un mouvement d'avant en arrière. Lors d'un battement complet, l'extrémité de l'aile décrit une ellipse (chez la sauterelle) ou un huit (chez l'abeille ou la mouche), le plan des ailes tournant afin de fournir à la fois la poussée verticale et horizontale.

La grande diversité des ailes peut aussi représenter des modifications liées aux caractéristiques du vol de chaque groupe d'insectes. Ainsi, primitivement, comme chez les termites, les deux paires d'ailes battent indépendamment l'une de l'autre, contraignant l'aile postérieure à s'accommoder des turbulences créées par l'aile antérieure. Chez de nombreux insectes, les deux ailes de chaque coté sont liées pa [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 20 pages



Médias de l’article

Classifications diverses

Classifications diverses
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Classification des insectes

Classification des insectes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Aile

Aile
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Chenille du sphinx du tabac

Chenille du sphinx du tabac
Crédits : S. Bower/ Shutterstock

photographie

Afficher les 35 médias de l'article





Écrit par :

Classification


Autres références

«  INSECTES  » est également traité dans :

DÉCOUVERTE DES DÉFENSES IMMUNITAIRES DES INSECTES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 659 mots

Ilia (Élie) Metchnikov démontre, en 1882, la capacité des cellules intestinales de l’étoile de mer à ingérer et détruire des particules étrangères, dont les microbes. Il appelle ces cellules des « phagocytes ». Ce phénomène, la phagocytose, est universel ; c’est une réponse défensive spontanée, innée. À partir de 1890, […] Lire la suite

ABEILLE

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS
  •  • 652 mots
  •  • 2 médias

Insecte dont le plus connu est l'abeille domestique vivant dans une ruche et produisant du miel . Classe : Insectes ; ordre : Hyménoptères ; super-famille : Apoïdés. Les Abeilles rassemblent deux familles, les Sphécidés (7 700 espèces, toutes solitaires) et les Apidés, comprenant 20 000 espèces dans le monde entier, dont moins de 15 p. 100 sont sociales. C'est le cas des espèces classées dans le […] Lire la suite

ANGIOSPERMES

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 6 118 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Angiospermes et relations avec les autres êtres vivants »  : […] Peu d’Angiospermes vivent de façon totalement autonome, sans interactions avec d’autres êtres vivants au sein de leur écosystème. Ces interactions peuvent être des relations symbiotiques qui impliquent une interaction physique étroite, des relations mutualistes dans lesquelles chaque partenaire tire un bénéfice de l’interaction, ou des relations de parasitisme dans lesquelles l’un des partenaires […] Lire la suite

ANIMAUX MODES D'ALIMENTATION DES

  • Écrit par 
  • René LAFONT, 
  • Martine MAÏBECHE
  •  • 4 302 mots

Dans le chapitre « Le régime carnivore »  : […] La majorité des animaux carnivores (qu'il ne faut pas confondre avec le taxon des Carnivores) sont des carnassiers prédateurs : la masse alimentaire est mobile et il y a nécessité de capturer la proie avant ingestion, avec des organes spécialisés (pouvant déverser des venins toxiques) et grâce à des comportements spécifiques. Comme le font certaines plantes, les animaux qu'attaquent les prédateu […] Lire la suite

ANIMAUX MODES DE REPRODUCTION DES

  • Écrit par 
  • Catherine ZILLER
  •  • 4 437 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Déterminisme de la gamétogenèse »  : […] Quel est le déterminisme de l'état sexuel, c'est-à-dire de l'état physiologique dans lequel doit se trouver un organisme pour que ses cellules germinales, ségrégées tôt ou tard des autres lignées cellulaires, se différencient en subissant la gamétogenèse ? La question se pose d'une part pour les animaux chez lesquels le cycle biologique comporte les deux modes de reproduction, agame et sexuée ; […] Lire la suite

ANOPLOURES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 1 019 mots
  •  • 10 médias

Les Anoploures ou poux sont des insectes aptères, ectoparasites des mammifères dont ils sucent le sang. L'adaptation parasitaire se traduit chez eux par des caractères régressifs comme l'absence d'ailes, mais aussi par la différenciation de griffes préhensiles qui leur permettent de s'accrocher aux poils, et par la spécialisation poussée de leur appareil buccal hématophage. Leur développement se […] Lire la suite

APICULTURE

  • Écrit par 
  • Minh-Hà PHAM-DELÈGUE
  •  • 1 256 mots
  •  • 1 média

Dès la Préhistoire, l'homme a exploité des capacités de l'abeille Apis mellifera L . à produire du miel à partir du nectar de fleurs, ce qui a permis le développement d'une véritable domestication de l'abeille à partir du xviii e  siècle en Europe. On peut définir l'apiculture comme l'art d'élever les abeilles en vue, principalement, de la récolte du miel et de la cire. D'autres produits, comm […] Lire la suite

APTÉRYGOTE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 424 mots
  •  • 3 médias

Le terme aptérygote a été utilisé en classification jusque dans les années 1980 pour désigner les insectes chez lesquels l'absence d'ailes est un caractère originel et non une perte secondaire liée au phénomène d'adaptation. S'opposant aux ptérygotes (insectes pourvus d'ailes), il comprenait les diploures, les protoures, les collemboles et les thysanoures, c'est-à-dire les insectes les plus […] Lire la suite

ARAIGNÉES ou ARANÉIDES

  • Écrit par 
  • Christine ROLLARD
  •  • 5 363 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les ennemis des araignées »  : […] Les araignées, tout en étant elles-mêmes de redoutables prédatrices, sont les proies d'une grande variété d'animaux, et ce à n'importe quel stade de leur développement. Parmi les prédateurs occasionnels, c'est-à-dire qui se nourrissent d'araignées entre autres proies, il faut bien sûr compter les araignées elles-mêmes et d'autres arachnides tels que les scorpions, les solifuges, les pseudo-scorpi […] Lire la suite

AUSTRALIE

  • Écrit par 
  • Benoît ANTHEAUME, 
  • Jean BOISSIÈRE, 
  • Bastien BOSA, 
  • Harold James FRITH, 
  • Yves FUCHS, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE, 
  • Xavier PONS
  • , Universalis
  •  • 26 539 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « La faune »  : […] Les Vertébrés terrestres et dulçaquicoles groupent une centaine de Mammifères placentaires, plus de 100 Marsupiaux, 2 Monotrèmes, plus de 500 Oiseaux, près de 400 Reptiles, une centaine de Batraciens anoures (pas de salamandres ni de tritons) et 180 Poissons. Chez les Invertébrés, 700 Mollusques et, selon Keast (1959), 50 000 Insectes sont à mentionner. Les Oiseaux, qui constituent le groupe le mi […] Lire la suite

BLATTE ou CAFARD ou CANCRELAT

  • Écrit par 
  • Santiago ARAGÓN
  •  • 677 mots
  •  • 4 médias

Insecte au corps fortement aplati, adapté à la course rapide et se nourrissant de débris variés. Classe : Hexapodes ; ordre : Dictyoptères ; sous-ordre : Blattides Les blattes, encore appelées cancrelats ou cafards, comptent parmi les insectes les plus anciennement connus : elles existent dès le Carbonifère, c'est-à-dire il y a près de 250 millions d'années. Elles sont représentées aujourd'hui par […] Lire la suite

BOURDON

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS
  •  • 392 mots

Insecte social, au corps velu noir et jaune, vivant surtout dans les régions tempérées et froides. Classe : Insectes ; ordre : Hyménoptères ; famille : Apidés ; genre : Bombus . Les bourdons , représentés par quelque 300 espèces, appartiennent à la même famille que les abeilles mellifères. Les femelles possèdent aussi un aiguillon, mais piquent plus rarement que les abeilles. Tous les bourdons vi […] Lire la suite

CAPRICORNE ou LONGICORNE

  • Écrit par 
  • Santiago ARAGÓN
  •  • 638 mots

Nom donné aux insectes coléoptères appartenant à la famille des Cérambycidés et caractérisés par un corps allongé et de longues antennes. Classe : Hexapodes ; ordre : Coléoptères ; famille : Cérambycidés. Faciles à reconnaître grâce à leurs longues antennes qui peuvent dépasser la longueur de leur corps, les Cérambycidés, appelés couramment capricornes ou longicornes , sont représentés par quelque […] Lire la suite

CARABE

  • Écrit par 
  • Santiago ARAGÓN
  •  • 495 mots

Insecte coléoptère carnassier, généralement inapte au vol, possédant un corps allongé de couleur noire ou orné de brillantes teintes métalliques. Classe : Hexapodes ; ordre : Coléoptères ; sous-ordre : Adéphages ; famille : Carabidés ; genre : Carabus La famille des Carabidés compte plus de 40 000 espèces pour la plupart tropicales et vivant généralement sur le sol bien que 30 p. 100 d'entre elles […] Lire la suite

CARBONIFÈRE

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 1 167 mots

C'est dès le xviii e  siècle que Richard Kirwan a introduit le terme carbonifère pour désigner des roches productrices de charbon et le mot a désigné les dépôts houillers de Grande-Bretagne et d'Europe occidentale à partir du xix e  siècle. Aujourd'hui, le Carbonifère représente un système de l'ère paléozoïque (ère primaire) qui succède au Dévonien (système précédent). Il s'étale de — 359,2 m […] Lire la suite

CHARANÇON

  • Écrit par 
  • Santiago ARAGÓN
  •  • 612 mots

Insecte coléoptère caractérisé par un rostre – prolongeant la tête – souvent très développé et dont les larves peuvent occasionner de nombreux dégâts aux cultures. Classe : Hexapodes ; ordre : Coléoptères ; sous-ordre : Polyphages ; famille : Curculionidés La famille des charançons constitue le groupe le plus nombreux (environ 60 000 espèces, plus que toutes les espèces de vertébrés réunies) et le […] Lire la suite

COCCIDIES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 3 136 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les insectes vecteurs et la lutte contre le paludisme »  : […] Le paludisme est transmis par un moustique Culicidé, Anopheles maculipennis . Mais on avait constaté depuis longtemps que la distribution de l'anophèle ne correspondait pas obligatoirement à la carte d'extension de la maladie. Roubaud (1921), Wesenberg-Lund, James (1929) montrèrent que A. maculipennis pullulait dans des régions où le paludisme avait spontanément disparu. Il fut reconnu que, dans […] Lire la suite

COCCINELLE

  • Écrit par 
  • Santiago ARAGÓN
  •  • 588 mots
  •  • 2 médias

Insecte coléoptère carnassier, caractérisé par un corps globuleux et des élytres vivement colorés, souvent ornés de points. Classe : Hexapodes ; ordre : Coléoptères ; famille : Coccinellidés Les coccinelles , ces populaires « bêtes à bon Dieu » porteuses de bonheur, sont des insectes de petite taille (inférieure au centimètre) représentés par quelque 2 500 espèces. Elles présentent un corps bombé […] Lire la suite

COLÉOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 4 220 mots
  •  • 11 médias

Les Coléoptères sont des Insectes dont les téguments, qui généralement sont fortement sclérifiés, forment une cuirasse protectrice continue. Le prothorax, très vaste, dont toutes les pièces sont soudées, forme le corselet . Le mésothorax et le métathorax sont, au contraire, plus réduits et recouverts par les élytres ; seule une petite portion du mésothorax, l' écusson , est quelquefois visible ex […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

René LAFONT, Jean-Yves TOULLEC, « INSECTES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/insectes/