Théologiens et pères de l'Église


AMBROISE DE MILAN (339-397)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 1 926 mots

Ambroise de Milan, un des Pères de l'Église latine, né à Trèves en 339, mort à Milan en 397, a occupé le siège épiscopal de Milan de 374 à 397.Sa politique religieuse achève la christianisation des institutions impériales romaines commencée au début du ive siècle par Constantin, et aboutit en Occident à la suprématie de l'Église sur l'empereur dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ambroise-de-milan/#i_0

ATHANASE D'ALEXANDRIE (295-373)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 761 mots

Évêque d'Alexandrie de 328 à 373, Athanase, mêlé à toutes les péripéties de la crise arienne, a joué un grand rôle dans l'évolution du dogme trinitaire.Contre Arius qui soulignait la distinction entre Dieu le Père, principe inengendré, et Jésus-Christ, produit par le Père et donc inférieur à lui, le symbole de Nicée, accepté en 325 par le concile du même nom, avait proclamé, sous l'influence conju […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/athanase-d-alexandrie/#i_0

AUGUSTIN saint (354-430)

  • Écrit par 
  • Michel MESLIN
  •  • 8 978 mots
  •  • 2 médias

Aurelius Augustinus est né le 13 novembre 354, à Thagaste (aujourd'hui Souk-Ahras en Algérie) ; il est mort le 28 août 430 dans sa ville épiscopale d'Hippone, assiégée par les Vandales (aujourd'hui Annaba). C'est un Romain d'Afrique, qui a vécu, dans une constante fidélité à la civilisation romaine, l'effondrement de l'Empire d'Occident. Telle est la trame […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/augustin/#i_0

BASILE DE CÉSARÉE saint (330-379)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 1 154 mots

Évêque de Césarée de Cappadoce, sa ville natale, saint Basile le Grand est considéré par les chrétiens d'Orient comme le premier des grands docteurs œcuméniques ; ceux d'Occident le rangent parmi les principaux docteurs de l'Église. Son influence a été considérable dans le développement de la théologie de la Trinité, dans l'organisation de la vie monastique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/basile-de-cesaree/#i_0

CLÉMENT D'ALEXANDRIE (140 env.-env. 220)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 2 918 mots

Clément d'Alexandrie représente un phénomène tout à fait original et presque unique dans l'histoire du christianisme. Il est tout d'abord le premier écrivain chrétien à concevoir le dessein d'une vaste entreprise littéraire, composée de plusieurs traités et destinée à donner un programme complet de formation sp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clement-d-alexandrie/#i_0

CYPRIEN DE CARTHAGE (200 env.-258)

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 945 mots

Un évêque confronté aux difficiles problèmes qui se posent à l'Église au milieu du iiie siècle, tel est Cyprien de Carthage. La persécution de Dèce a fait des martyrs, mais aussi des apostats (lapsi) : faut-il admettre ceux-ci à la pénitence et à la réc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyprien-de-carthage/#i_0

CYRILLE D'ALEXANDRIE saint (entre 376 et 380-444)

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 432 mots

Évêque chrétien et docteur de l'Église, neveu de l'évêque Théophile d'Alexandrie. Après des études classiques et théologiques, Cyrille mena peut-être pendant un certain temps la vie monastique, puis devint clerc. Son oncle l'amena en 403 à Constantinople au concile du Chêne, qui déposa Jean Chrysostome. À la mort de Théophile, en 412, Cyrille fut él […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyrille-d-alexandrie/#i_0

CYRILLE DE JÉRUSALEM (315 env.-env. 387)

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 285 mots

Évêque de Jérusalem de 348 ou 350 à sa mort. Consacré par l'évêque homéen Acace de Césarée, Cyrille se rapproche rapidement du courant homéousien, ce qui lui vaut les attaques de ses anciens amis. Déposé par Acace en 357, réhabilité au concile de Séleucie (359), exilé de nouveau lors du concile de Constantinople de 360, il rentre à Jérusalem sous Julien (362) pour perdre encore une fois son siège […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyrille-de-jerusalem/#i_0

DIDYME L'AVEUGLE (313 env.-env. 398)

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 197 mots

Moine et théologien chrétien. Devenu aveugle dans son enfance, Didyme n'en acquit pas moins une culture exceptionnelle, tant religieuse que profane. Il enseigna pendant de longues années à Alexandrie et compta parmi ses élèves Jérôme et Rufin. De son œuvre exégétique et théologique, qui fut considérable, il ne restait que peu de choses ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/didyme-l-aveugle/#i_0

GRÉGOIRE DE NAZIANZE saint (330 env.-env. 390)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 1 592 mots

Grégoire, né à Arianze, près de Nazianze, en Cappadoce, est, avec Basile de Césarée et Grégoire de Nysse, l'un des trois Cappadociens qui ont donné à la théologie orthodoxe, aussi bien orientale qu'occidentale, sa première systématisation et sa première form […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregoire-de-nazianze/#i_0

GRÉGOIRE DE NYSSE saint (330 env.-env. 395)

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 1 887 mots

Né dans le Pont, Grégoire, évêque de Nysse en Cappadoce, a laissé une œuvre théologique et mystique qui connaît un regain d'actualité parmi les théologiens modernes. Il est vrai que, dans la perspective d'une anthropologie historique comme celle qu'a esquissée B. Groethuysen, Grégoire de Nysse devrait tenir une place aussi importante qu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregoire-de-nysse/#i_0

GRÉGOIRE Ier LE GRAND saint (540 env.-604)

  • Écrit par 
  • Pierre Thomas CAMELOT
  •  • 1 741 mots
  •  • 1 média

Dans une Église d'Occident désormais « passée aux barbares », alors que l'Italie est ravagée par toutes sortes de calamités, Grégoire Ier apparaît à la fois comme le pape qui eut à défendre et à reconstituer les structures ecclésiastiques et comme l'auteur avec lequel est né le Moyen Âge. Quoique venant à la fin de la grande période […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregoire-ier-le-grand/#i_0

ISIDORE DE SÉVILLE (560 env.-636)

  • Écrit par 
  • Jacques FONTAINE
  •  • 1 358 mots

Tardivement proclamé docteur de l'Église universelle en 1722, mais vénéré de ses contemporains comme « l'image même du savoir antique », Isidore de Séville fut tour à tour l'écrivain latin le plus souvent recopié et lu par le Moyen Âge, et l'un des plus outrageusement décriés par l'hypercritique moderne. En appréciant de manière moins suffisante et plus resp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isidore-de-seville/#i_0

JEAN CHRYSOSTOME (354 env.-407)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie LEROUX
  •  • 1 280 mots

Avec Basile et Grégoire de Nazianze, ses aînés de quelques années, Jean Chrysostome (Jean « Bouche d'Or ») appartient à la génération de ceux qui édifièrent l'Église après les bouleversements doctrinaux et politiques qui suivirent l'avènement de l'Empire chrétien. La force de son verbe et la fougue de sa pensée lui ont valu d'être considéré comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-chrysostome/#i_0

JEAN DAMASCÈNE (640 env.-env. 750)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 1 401 mots

On voit souvent dans saint Jean Damascène l'auteur de la première Somme théologique. Certes la Source de la connaissance a servi de manuel en Orient pendant le Moyen Âge byzantin, cependant que, trois fois traduite en latin du xie au xiiie siècle, elle facilitait, par son usage du voca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-damascene/#i_0

JÉRÔME saint (347 env.-419/20)

  • Écrit par 
  • Pierre LARDET
  •  • 3 045 mots
  •  • 1 média

Après Ambroise de Milan († 397), avant Grégoire le Grand (vie s.), et avec son contemporain (et correspondant) Augustin, Jérôme appartient à ce « quatuor » des Pères latins, qui se sont vu conférer par excellence le titre de docteurs de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerome/#i_0

ORIGÈNE (185-253/54) & ORIGÉNISME

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 5 535 mots

Dans le chapitre « Origène et son œuvre »  : […] Origène est né aux environ de 185 dans une famille chrétienne d'Alexandrie. Il gardera toute sa vie le souvenir du martyre de son père qui eut lieu lorsqu'il était lui-même dans sa dix-septième année. Vers l'âge de vingt ans, il ouvrit à Alexandrie une école de grammaire et, en même temps, il alla écouter, selon ses propres termes (Eusèbe de Césarée, Hist. Eccles., VI, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origene-et-origenisme/1-origene-et-son-oeuvre/

TERTULLIEN (155 env.-env. 225)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude FREDOUILLE
  •  • 3 938 mots

Tertullien est né et a vécu à Carthage, dans une période déterminante pour l'histoire de la civilisation occidentale, à l'articulation exacte de deux mentalités qui s'affrontent encore, mais dont il devait être le premier à tenter la synthèse. Né païen, d'éducation et de formation païennes, cultivé, curieux, inquiet de tempérament, il occupe une place particulièrement importante dans l'histoire du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tertullien/#i_0

VALENTIN (mort en 160 env.)

  • Écrit par 
  • Michel PEZIN
  •  • 517 mots

Théologien chrétien marqué par les doctrines platoniciennes, Valentin, d'origine égyptienne, vint d'Alexandrie à Rome vers 135. Il a composé des Lettres, des Homélies, un traité Sur les trois natures et un Évangile de Vérité (qui pourrait bien être l'écrit de la bi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valentin/#i_0

VINCENT DE LÉRINS saint (mort av. 450)

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 474 mots

Prêtre et moine d'origine gauloise du monastère de l'île de Lérins, au large de Cannes, saint Vincent de Lérins est mort avant 450. Il est l'auteur d'un recueil d'extraits théologiques d'Augustin (retrouvé et publié par J. Madoz en 1940) et surtout, sous le pseudonyme de Peregrinus, du célèbre Commonitorium (aide-mémoire), composé vers 4 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vincent-de-lerins/#i_0


Affichage 

Grégoire Ier

Grégoire I er

photographie

Carlo Saraceni (1585 env.-1620), Grégoire Ier le grand, vers 1610. Huile sur toile, 102 cm x 73 cm. Palazzo Barberini, Rome. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Grégoire I er

Grégoire Ier
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie