LANGAGE ACQUISITION DU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Acquisition du langage

Acquisition du langage
Crédits : K. Mitchell/ Corbis

photographie

Noam Chomsky

Noam Chomsky
Crédits : U. Andersen/ Getty

photographie

Les grandes étapes de l’acquisition du langage

Les grandes étapes de l’acquisition du langage
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau


Le langage humain est un dispositif complexe qui assure à la fois des fonctions de communication et des fonctions de représentation. Le langage est spécifique de l’espèce humaine. Comprendre les mécanismes qui en sous-tendent le développement, c’est jeter une lumière cruciale sur les capacités humaines.

La plupart des enfants maîtrisent les structures de base de leur langue maternelle aux environs de quatre ans, en même temps qu’ils réalisent des performances considérables dans d’autres domaines du développement cognitif et social qui semblent jouer un rôle important dans l’émergence du langage lui-même. Il résulte de ce prodigieux développement que l’enfant de quatre ans est un être extrêmement sophistiqué. Comment cet accomplissement peut-il être réalisé normalement, dans un délai si bref, chez tous les enfants, dans toutes les cultures ? Il est difficile d’éviter la conclusion que le langage est une part de notre héritage biologique, un accomplissement qui dépend des caractéristiques spécifiques du cerveau humain.

Branche de la psycholinguistique, l’acquisition du langage sollicite différentes disciplines : linguistique, psychologie, anthropologie, éducation, neurosciences cognitives, intelligence artificielle, modélisation. C’est un domaine marqué par une tradition de débats autour de l’innéisme, abandonnés au profit de l’identification des contraintes complexes qui orchestrent l’acquisition. C’est aussi un domaine doté de méthodes d’investigation très performantes à l’origine de connaissances décisives pour de nouvelles théorisations.

Perspectives théoriques sur l’acquisition du langage

Au cœur des débats sur l’acquisition du langage sont inscrites trois grandes questions : quelle est la nature des capacités initiales à la source du processus d’acquisition ? Les mécanism [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  LANGAGE ACQUISITION DU  » est également traité dans :

DÉBUTS DE L'ACQUISITION DU LANGAGE

  • Écrit par 
  • Anne CHRISTOPHE, 
  • Isabelle DAUTRICHE
  •  • 1 520 mots

De la naissance jusqu’à l’âge de trois ans en moyenne, l’enfant apprend, apparemment sans effort, une ou plusieurs langues maternelles. Pour ce faire, il doit apprendre le répertoire des sons spécifiques à sa langue (les consonnes et les voyelles), le sens des mots et la manière dont ils se combinent pour former des phrases (la syntaxe). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/debuts-de-l-acquisition-du-langage/#i_89659

ACQUISITION DE LA PRAGMATIQUE DU LANGAGE

  • Écrit par 
  • Josie BERNICOT
  •  • 1 249 mots

L’acquisition de la pragmatique du langage (S. Ervin-Tripp) correspond à l’acquisition des usages du langage considérés du point de vue cognitif, social et culturel. Les recherches sont réalisées dans le cadre théorique de la philosophie du langage. Tout énoncé est considéré comme un acte de langage défini par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acquisition-de-la-pragmatique-du-langage/#i_89659

ACQUISITION DU LANGAGE CHEZ LES MALENTENDANTS

  • Écrit par 
  • Jacqueline LEYBAERT
  •  • 2 560 mots

Un des aspects les plus marquants du langage est qu’il peut être traité et appris aussi facilement par l’œil et la main que par l’oreille et la bouche – en d’autres termes, le langage peut être construit à partir de signes manuels ou à partir de mots parlés. Aujourd’hui, cette idée n’est plus controversée mais, il y a cinquante ans encore, le fait qu’une langue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acquisition-du-langage-chez-les-malentendants/#i_89659

ACQUISITION DU LEXIQUE

  • Écrit par 
  • Dominique BASSANO
  •  • 1 010 mots

L’acquisition lexicale s’amorce vers un an avec la production des premiers mots conventionnels. Comment l’enfant parviendra-t-il aux 50 000 mots en moyenne utilisés par l’adulte cultivé ? Ce processus implique l’apprentissage conjoint de la forme sonore des mots, de leur sens et conditions d’emploi et des propriétés morphosyntaxiques permettant de les catégoriser en noms, verbes, etc. Il dépend de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acquisition-du-lexique/#i_89659

ACQUISITION DE LA SYNTAXE

  • Écrit par 
  • Michèle KAIL
  •  • 1 216 mots
  •  • 1 média

Spécifiques de l’espèce humaine, les possibilités créatives infinies du langage s’enracinent dans la grammaire, composante emblématique de l’acquisition du langage. Dans l’appropriation de la grammaire, l’enfant est confronté à deux tâches : d’une part, isoler les éléments grammaticaux de la langue et les règles qui président à leur ordre et, d’autre part, déterminer la signification des différent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acquisition-de-la-syntaxe/#i_89659

ACQUISITION DU NOMBRE ET DU CALCUL

  • Écrit par 
  • Jean-Paul FISCHER
  •  • 2 083 mots

Dans le chapitre « Le nombre »  : […] Pratiquement dès leur naissance, les bébés ont une capacité attentionnelle qui leur permet de marquer leur surprise lorsqu’ils voient qu’une collection de trois objets succède à plusieurs collections de deux objets. Âgés de quelques mois, ils arrivent aussi à différencier deux collections plus grandes, par exemple de huit et seize objets, d’après l’impression de quantité ou de grandeur que donnent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acquisition-du-nombre-et-du-calcul/#i_89659

ACQUISITION DU RÉCIT

  • Écrit par 
  • Michel FAYOL
  •  • 1 102 mots

Le récit est une forme de discours relatif à une séquence d’au moins deux événements ou actions réels ou fictifs qui sont généralement situés dans un cadre spatial et temporel. Il serait une forme universellement disponible ne nécessitant pas d’enseignement spécifique, au moins sous sa modalité orale. Le récit apparaît après que les enfants ont acquis la production de mots puis d’énoncés incluant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acquisition-du-recit/#i_89659

APPRENTISSAGE, psychologie

  • Écrit par 
  • Daniel GAONAC'H, 
  • Jean-François LE NY
  •  • 5 932 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Depuis les années 1990 »  : […] Alors que, dans les années 1970-80, la psychologie cognitive a accordé plus d’attention à l’étude de la mémoire qu’à celle de l’apprentissage, l’évolution des connaissances à partir de la fin des années 1980 a conduit à une fusion des concepts et des théories de ces deux champs. En effet, les théories récentes qui cherchent à rendre compte des processus d’apprentissage s’appuient sur les conceptio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apprentissage-psychologie/#i_89659

APPRENTISSAGE IMPLICITE

  • Écrit par 
  • Pierre PERRUCHET
  •  • 1 086 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un exemple »  : […] Les règles définissant les accords grammaticaux, par exemple l’accord en genre de l’article et de l’adjectif avec le nom, sont apprises dans le cadre scolaire. Mais cet apprentissage n’intervient que vers l’âge de huit ans, alors que les productions verbales de l’enfant semblent se conformer à ces règles bien plus tôt. Un enfant de trois ans pourra dire correctement « une voiture verte », sans co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apprentissage-implicite/#i_89659

BATES ELIZABETH (1947-2003)

  • Écrit par 
  • Michèle KAIL
  •  • 444 mots

Elizabeth Bates, nommée professeur de psychologie en 1983 à l’université de Californie à San Diego, est cofondatrice, en 1988, du premier département de sciences cognitives aux États-Unis. Elle y crée et dirige le prestigieux Center for Research in Language. En trente années, Liz Bates a produit une œuvre de pionnière dont la cohérence et l’envergure expliquent le rayonnement : acquisition du lan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elizabeth-bates/#i_89659

BILINGUISME INDIVIDUEL

  • Écrit par 
  • François GROSJEAN
  •  • 4 267 mots

De nombreux facteurs favorisent le bilinguisme tels que le contact de langues à l'intérieur d'un pays ou d'une région, la nécessité d'utiliser une langue de communication ( lingua franca ) en plus d'une langue première, la présence d'une langue parlée différente de la langue écrite au sein d'une même population, la migration politique, économique ou religieuse, le commerce in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bilinguisme-individuel/#i_89659

CERVEAU ET LANGAGE ORAL

  • Écrit par 
  • Jean-François DÉMONET
  •  • 2 863 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Bases cérébrales du développement du langage oral »  : […] L’étude des bases fonctionnelles et cérébrales de l’ontogénie du langage s’est effectuée à l’aide de paradigmes issus de la psychologie expérimentale adaptés au comportement du tout jeune enfant, de méthodes de neurophysiologie (potentiels évoqués, imagerie optique) et d’imagerie cérébrale (imagerie par résonance magnétique fonctionnelle, IRMf). Ces travaux ont permis de montrer, à des âges de pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-langage-oral/#i_89659

CERVEAU ET BILINGUISME

  • Écrit par 
  • Jean-Marie ANNONI
  •  • 801 mots
  •  • 1 média

On sait, depuis les découvertes de Paul Broca en 1861 et de Carl Wernicke en 1874, et des recherches successives, que le système langagier chez le droitier monolingue repose essentiellement sur un réseau fronto-temporo-pariétal gauche. Ce constat est vrai pour plus de 90 p. 100 des sujets droitiers et environ 75 p. 100 des gauchers. En ce qui concerne les bilingues ou multilingues, deux questions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-bilinguisme/#i_89659

CERVEAU HUMAIN

  • Écrit par 
  • André BOURGUIGNON, 
  • Jean-Claude DUPONT, 
  • Cyrille KOUPERNIK, 
  • Pierre-Marie LLEDO, 
  • Bernard MAZOYER, 
  • Jean-Didier VINCENT
  •  • 17 091 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Latéralisation et spécialisation des fonctions hémisphériques »  : […] La problématique du cerveau et de ses fonctions a été profondément influencée par la découverte des différences fonctionnelles existant entre les deux hémisphères cérébraux. Il ne convient pas de prendre cette notion nouvelle et révolutionnaire pour une ultime confirmation de la théorie des localisations. Bien au contraire, ces deux hémisphères cérébraux si différents travaillent, en réalité, en c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-humain/#i_89659

CHOMSKY NOAM (1928- )

  • Écrit par 
  • Jean-Yves POLLOCK
  •  • 4 011 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le savoir linguistique »  : […] L'ensemble des travaux linguistiques de Chomsky depuis 1955 se laisse décrire comme une tentative constamment reprise pour répondre aux deux questions suivantes : 1. Comment caractériser le savoir linguistique d'un locuteur – Pierre, John, Mamuro, etc. – maîtrisant la langue de sa communauté ? 2. Comment ce savoir linguistique, cette « langue interne » (LI) est-elle acquise ? Un examen même super […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/noam-chomsky/#i_89659

CONDITIONNEMENT

  • Écrit par 
  • Marc RICHELLE
  •  • 5 027 mots

Dans le chapitre « Le second système de signalisation »  : […] Le développement de la fonction symbolique et l'apparition du langage introduisent chez l'homme des formes de conduite d'une complexité et d'une richesse extrêmes, qu'il ne peut être question de ramener aux lois du comportement infraverbal. Très tôt, Pavlov fut attentif à la nécessité d'une distinction entre le système de stimuli conditionnables que constituent les excitants du monde extérieur e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conditionnement/#i_89659

DÉVELOPPEMENT MÉTALINGUISTIQUE, psychologie

  • Écrit par 
  • Jean Émile GOMBERT
  •  • 1 032 mots

Pour les psycholinguistes cognitivistes, les activités métalinguistiques constituent un sous-domaine de la métacognition qui concerne le langage et son utilisation. Ce sous-domaine comprend les activités de réflexion sur le langage ainsi que les activités de contrôle conscient et de planification intentionnelle par le sujet de ses propres processus de traitement linguistique (en compréhension ou e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-metalinguistique-psychologie/#i_89659

DIDACTIQUE - La didactique de la langue maternelle

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BRONCKART, 
  • Jean-Louis CHISS
  •  • 3 715 mots

Dans la plupart des systèmes scolaires des nations occidentales – et sans doute largement au-delà –, l'enseignement de la langue maternelle est confronté à un ensemble de difficultés qui engendrent régulièrement des diagnostics de crise, ou d'état endémique d'inadaptation et d'échec de ce type de formation. Un premier ordre de difficultés a trait au faible niveau de maîtrise de la langue atteint […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/didactique-la-didactique-de-la-langue-maternelle/#i_89659

ENFANCE (Les connaissances) - La petite enfance

  • Écrit par 
  • Hélène STORK
  •  • 8 691 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La deuxième année de la vie »  : […] À l'âge de un an environ, le bébé sait généralement se tenir debout et commence à faire ses premiers pas. Dès lors, il progresse très rapidement dans le sens d'une autonomisation. Les deux acquisitions principales de la deuxième année sont la communication verbale et la maîtrise sphinctérienne. À propos des stades de l'acquisition du langage, il faut noter l'importance qu'y revêtent les facteurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfance-les-connaissances-la-petite-enfance/#i_89659

ENFANCE (Les connaissances) - Développement psychomoteur

  • Écrit par 
  • Didier-Jacques DUCHÉ
  •  • 6 674 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'enfant de un à trois ans : l'âge de la déambulation et du langage »  : […] À un an, l'enfant est capable de se tenir debout, d'abord avec appui, puis sans appui, en élargissant son polygone de sustentation, jambes écartées. À l'hypertonie des premiers mois a succédé une hypotonie telle que l'on peut faire prendre aux différents segments du corps des positions véritablement acrobatiques : témoin la souplesse avec laquelle l'enfant de cet âge suce son pied. Au début de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfance-les-connaissances-developpement-psychomoteur/#i_89659

ESSAIS DE LINGUISTIQUE GÉNÉRALE, Roman Jakobson - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gabriel BERGOUNIOUX
  •  • 898 mots

Dans le chapitre « Du phonème aux traits distinctifs »  : […] « La description comparative des systèmes phonématiques [≈ phonologiques] de langues nombreuses et diverses, et leur confrontation avec l'ordre des acquisitions phonématiques dans l'apprentissage du langage par l'enfant, ainsi qu'avec le démantèlement progressif du langage et du système phonématique dans l'aphasie, nous fournissent d'importantes indications sur l'interrelation et la classification […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/essais-de-linguistique-generale/#i_89659

FONCTIONNALISME, linguistique

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 1 545 mots

Dans le chapitre « Le débat fonctionnalisme/formalisme »  : […] Le paradigme épistémologique où s'inscrit le fonctionnalisme s'oppose, on le voit, à celui des tenants d'une approche formaliste du langage (telle la grammaire générative de Noam Chomsky) qui, pour leur part, prônent au contraire une approche dite « interne » du système de la langue, conçu avant tout comme support d'expression de la pensée. Pour les formalistes, les phrases sont des phénomènes au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fonctionnalisme-linguistique/#i_89659

GÉNÉTIQUE ET DÉVELOPPEMENT PSYCHOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Michèle CARLIER
  •  • 2 161 mots

Quiconque observe des êtres humains est frappé par leurs points communs et leurs différences. Points communs et différences trouvent d’abord leur origine dans la génétique. Considérons deux espèces très proches : le Pan troglodytes (chimpanzé) et l’ Homo sapiens (notre espèce). Leurs séquences d’ADN (acide désoxyribonucléique, support du matériel géné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genetique-et-developpement-psychologique/#i_89659

GENRE ET COGNITION

  • Écrit par 
  • Michel HUTEAU
  •  • 1 133 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les aptitudes cognitives »  : […] Les mesures d'intelligence générale (Q.I., par exemple) ne font pas apparaître de différences entre les performances moyennes des filles et celles des garçons. Notons cependant que les scores des garçons sont plus étalés et qu'ils sont légèrement surreprésentés aux deux extrémités de la distribution. En examinant des composantes plus spécifiques de l'intelligence, on voit apparaître des différence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genre-et-cognition/#i_89659

JAKOBSON ROMAN (1896-1982)

  • Écrit par 
  • Nicolas RUWET
  •  • 2 295 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'exil aux États-Unis : études slaves et linguistique générale »  : […] En 1939, l'occupation de la Tchécoslovaquie par les nazis oblige Jakobson à émigrer. Après quelques mois de séjour au Danemark, il passe en Norvège, où le surprend de nouveau l'invasion allemande ; dans des conditions dramatiques, il se réfugie en Suède, où il enseigne un temps à Uppsala. C'est là qu'il publie sa célèbre monographie, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-jakobson/#i_89659

JUMEAUX (psychologie)

  • Écrit par 
  • Michèle CARLIER
  •  • 2 508 mots

Dans le chapitre « La gémellité : risque ou avantage ? »  : […] La gémellité en soi peut être un facteur de risque. Les jumeaux ont une probabilité plus élevée de naître prématurés. La charge des parents est plus lourde : ils doivent apprendre à répondre adéquatement aux demandes de chacun des enfants. Le développement du langage serait alors plus compliqué. Ensuite, les relations entre co-jumeaux seraient caractérisées par des situations de dépendance-soumis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jumeaux-psychologie/#i_89659

LANGUES ET LANGAGE ORIGINE DES

  • Écrit par 
  • Bernard VICTORRI
  •  • 6 746 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le protolangage »  : […] C'est le linguiste Dereck Bickerton qui, en 1990, a proposé le premier d'appeler protolangage le système de communication qui aurait précédé le langage humain, dans le cadre de l'hypothèse d'une évolution du langage en deux étapes . Il faut souligner que ce protolangage n'a rien à voir avec les protolangues dont nous avons parlé ci-dessus : contrairement à celles-ci, qui so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origine-des-langues-et-langage/#i_89659

LEVELT PIM (1938- )

  • Écrit par 
  • Jean-Luc NESPOULOUS
  •  • 439 mots

Willem J. M. « Pim » Levelt (né en 1938 à Amsterdam) obtient un doctorat en psychologie à l’université de Leyde (Pays-Bas) en 1965. Après plusieurs stages aux États-Unis – au Centre d’études cognitives de l’université Harvard (1965-1966), où il est influencé par George Miller et Jerome Bruner, et au Centre de psycholinguistique comparée de l’université de l’Illinois (1966-1967), dont le directeur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pim-levelt/#i_89659

MACWHINNEY BRIAN (1945- )

  • Écrit par 
  • Jean-Luc NESPOULOUS
  •  • 429 mots

Brian MacWhinney obtient un doctorat en psycholinguistique à l’université de Californie à Berkeley en 1974. Après plusieurs années d’activité au département de psychologie de l’université de Denver, il est nommé en 1981 professeur de psychologie à l’université Carnegie-Mellon (Pittsburgh). Ses travaux se situent principalement dans le champ de la psychologie du développement où, afin d’échapper à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brian-macwhinney/#i_89659

MODÈLE

  • Écrit par 
  • Raymond BOUDON, 
  • Hubert DAMISCH, 
  • Jean GOGUEL, 
  • Sylvanie GUINAND, 
  • Bernard JAULIN, 
  • Noël MOULOUD, 
  • Jean-François RICHARD, 
  • Bernard VICTORRI
  •  • 24 440 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Modèles linguistiques et cognition »  : […] Pour conclure, il nous faut dire quelques mots du rôle de la modélisation en linguistique lors des débats sur la place du langage dans les activités cognitives en général. Les discussions portent principalement sur deux points : d'une part, sur les relations entre l'activité linguistique proprement dite et le reste des activités cognitives liées à la communication langagière, et, d'autre part, su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modele/#i_89659

MORPHOLOGIE (psycholinguistique)

  • Écrit par 
  • Séverine CASALIS, 
  • Pascale COLÉ
  •  • 2 908 mots

Dans le chapitre « Apprentissage de la langue par l’enfant  »  : […] La morphologie dérivationnelle décrit les unités minimales du langage porteuses de signification. On distingue les bases, qui sont des formes lexicales, des affixes, préfixes ou suffixes, qu’on adjoint pour former un mot nouveau. Par exemple, le mot « conteur » est formé de deux morphèmes, la base « conter » et le suffixe - eur . Chez l’enfant, la connai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morphologie/#i_89659

NEUROLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond HOUDART, 
  • Hubert MAMO, 
  • Jean MÉTELLUS
  • , Universalis
  •  • 30 237 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « De l'Antiquité au XVIIe siècle »  : […] Dans l'Antiquité classique, les Grecs situent l'encéphale dans le crâne et la moelle épinière dans les vertèbres, mais ils font siéger la sensibilité dans les viscères, le cœur, le foie, le diaphragme. Plus tard, Alcméon de Crotone, au vi e  siècle avant J.-C., établit par la dissection et la vivisection des animaux les relations des organes des s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurologie/#i_89659

OPPOSITION CONCEPT D'

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 18 813 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La psychologie de l'enfant : Wallon et Piaget »  : […] Outre celui qu'il a chez Freud, le concept d'opposition joue aussi un rôle important dans l'étude des processus mentaux telle qu'elle a été développée par la psychologie contemporaine. Ainsi, pour Henri Wallon, la pensée par couples représente le mode primitif de fonctionnement intellectuel dont dispose l'enfant durant la période que cet auteur qualifie de précatégorielle (de six à neuf ans en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concept-d-opposition/#i_89659

PAIVIO ALLAN (1925-2016)

  • Écrit par 
  • Michel DENIS
  •  • 357 mots

Allan Paivio est un psychologue canadien qui s'est principalement illustré en redonnant une place à l'étude de l'imagerie mentale et à la compréhension de son rôle dans le fonctionnement cognitif humain. Après avoir servi dans la marine pendant les deux dernières années de la Seconde Guerre mondiale, Paivio a obtenu auprès de l'université McGill, à Montréal, des titres universitaires en éducation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allan-paivio/#i_89659

PLURILINGUISME

  • Écrit par 
  • Penelope GARDNER-CHLOROS, 
  • Andrée TABOURET-KELLER
  •  • 9 199 mots

Dans le chapitre « Acquisition du langage et apprentissage des langues »  : […] Il est généralement admis aujourd'hui que la manière dont un enfant apprend à parler dans une situation linguistique complexe ne diffère pas fondamentalement de celle qui se réalise dans une situation unilingue, en particulier en termes quantitatifs de comparaison (courbes d'acquisition du vocabulaire, acquisition des schèmes syntaxiques, etc.). D'un point de vue qualitatif, on est conduit à pon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plurilinguisme/#i_89659

PRODUCTION DE MOTS (psycholinguistique)

  • Écrit par 
  • Patrick BONIN
  •  • 1 618 mots

La psycholinguistique est une discipline qui étudie l'acquisition du langage et son utilisation. La production de mots est un thème important au sein de cette discipline. Afin d'étudier les mécanismes et les unités impliqués dans la production des mots, les chercheurs ont recours à différentes méthodes. Ils peuvent procéder à l'analyse des erreurs produites spontanément (lors de conversations natu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/production-de-mots/#i_89659

SIMULATION ET DÉVELOPPEMENT (psychologie)

  • Écrit par 
  • Henri LEHALLE
  •  • 2 457 mots

Dans le chapitre « Connexionnisme et réseaux de neurones »  : […] L’approche connexionniste s’appuie sur un modèle du fonctionnement neuronal pour agencer une architecture cognitive dont la dynamique représentée par une suite de calculs doit parvenir à simuler le fonctionnement et le développement psychologiques. Un réseau connexionniste se caractérise d’abord par son architecture, c’est-à-dire par le nombre d’unités qu’il comporte et par leur agencement. Chaqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simulation-et-developpement/#i_89659

SLOBIN DAN (1939- )

  • Écrit par 
  • Jean-Luc NESPOULOUS
  •  • 415 mots

Dan I. Slobin obtient en 1960 un bachelor en psychologie à l’université du Michigan. En 1964, après avoir suivi les enseignements de Roger Brown, Eric Lenneberg, George Miller et Jerome Bruner – tout en assistant à certains séminaires de Noam Chomsky au Massachusetts Institute of Technology (MIT) voisin –, il devient docteur en psychologie sociale au C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dan-slobin/#i_89659

TROUBLES DU LANGAGE ORAL CHEZ L'ENFANT

  • Écrit par 
  • Catherine BILLARD
  •  • 4 706 mots
  •  • 1 média

Pour la majorité des enfants, le développement du langage se fait de manière naturelle dans une coconstruction entre les compétences cognitives langagières liées aux réseaux neuronaux, les habiletés de communication, les interactions familiales et les facteurs environnementaux, socioculturels et pédagogiques. La complexité de ce développement rend compte de la fréquence des trajets inhabituels et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troubles-du-langage-oral-chez-l-enfant/#i_89659

UNIVERSAUX, linguistique

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 4 975 mots

Dans le chapitre «  Noam Chomsky et la grammaire universelle »  : […] À cette position extrême s'oppose de façon diamétrale celle de Noam Chomsky , qui affirme, quant à lui, qu'il n'existerait en définitive dans les langues « qu'un seul système et un seul lexique ». Dans le courant des années 1960, en effet, l'essor naissant de la linguistique formelle, en lien avec les premiers travaux en traitement automatique des langues (notamment pour la traduction), a condui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/universaux-linguistique/#i_89659

Voir aussi

Pour citer l’article

Michèle KAIL, « LANGAGE ACQUISITION DU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/acquisition-du-langage/