LINGUISTIQUE, Edward SapirFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Inséparablement linguiste et anthropologue, Edward Sapir (1884-1939) est né dans une famille juive d'origine lituanienne à Lauenburg, en Allemagne. Émigré avec sa famille aux États-Unis en 1899, il s'est consacré aux sociétés autochtones de l'Amérique du Nord sous l'influence de Franz Boas (1858-1942). La découverte des spécificités phonologiques (il est l'un des fondateurs de cette discipline), syntaxiques et sémantiques des langues amérindiennes des États-Unis et du Canada, le conduisit à réviser les conclusions tirées de l'examen des familles linguistiques les plus couramment étudiées (langues indo-européennes et chamito-sémitiques). Il proposa une théorie passée en formule comme « hypothèse de Sapir-Whorf » après que Benjamin Lee Whorf (1897-1941) l'eut généralisée à partir de son « principe de relativité linguistique ». Chaque langue constituerait un système (ou une structure) sur les plans phonologique et morpho-lexical, mais aussi en tant que représentation exhaustive et cohérente du monde. Autrement dit, il n'y aurait d'autre accès au monde pour les locuteurs que les formes de représentation à quoi leurs langues leur donnent accès. Sapir mourut avant de pouvoir mettre le point final à The Psychology of Culture, qui l'occupa les dernières années de sa vie. Publié en 1968, le recueil Linguistique rassemble des articles extraits de Selected Writings in Language, Culture and Personality (1949). Après Language, dont une traduction parut en 1953, cet ouvrage permit de mieux faire connaître l'œuvre de Sapir en France.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Les derniers événements

17 janvier 2020 Belgique. Échec de l'élection de Zakia Khattabi à la Cour constitutionnelle.

linguistique au candidat présenté par l’autre groupe est sans précédent.  […] Lire la suite

3-21 décembre 2018 Belgique. Démission du gouvernement de Charles Michel.

linguistique double – à la fois flamand et francophone – de façon à respecter la parité linguistique au sein du gouvernement. Avec 52 sièges sur 150 à la Chambre, la nouvelle coalition gouvernementale – MR, CD&V et Open VLD – est minoritaire. Le 10, à Marrakech, Charles Michel assiste à la proclamation du pacte mondial sur les migrations avec les représentants […] Lire la suite

7-22 novembre 2007 Belgique. Poursuite de la crise politique

linguistique. Elle aggrave la crise gouvernementale dans laquelle le pays est plongé depuis les élections législatives de mai. Les partis libéral et centriste francophones annoncent la suspension de leur participation aux négociations conduites par le chef du Parti chrétien-démocrate flamand, Yves Leterme, en vue de former un gouvernement. Le 9, le […] Lire la suite

4-23 octobre 2007 France. Adoption du projet de loi sur l'immigration

linguistique. La possibilité d'accueillir des sans-papiers dans les centres d'hébergement d'urgence est maintenue. Le délai de saisine de la Commission de recours des réfugiés reste fixé à un mois. Le montant minimal de ressources exigé du demandeur d'une mesure de regroupement familial doit être déterminé par décret.  […] Lire la suite

12-26 septembre 2007 France. Polémique sur le recours aux tests ADN en matière de regroupement familial

linguistique pour les conjoints étrangers de Français, demandeurs d'un visa de long séjour; elle rétablit à un mois, au lieu de quinze jours, le délai de recours devant la Commission des réfugiés, et augmente de vingt-quatre à quarante-huit heures le délai de dépôt d'un recours suspensif contre une décision négative d'entrée sur le territoire au titre […] Lire la suite

Pour citer l’article

Gabriel BERGOUNIOUX, « LINGUISTIQUE, Edward Sapir - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-edward-sapir/