COGNITION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La cognition désigne le processus par lequel des systèmes naturels (humains et animaux) ou artificiels (ordinateurs) acquièrent des informations sur leur monde, en construisent des représentations, les transforment en connaissances par des opérations spécifiques, puis les mettent en œuvre dans des activités, des comportements ou des fonctionnements.

L'héritage antique

En des termes différents, fondés sur l'observation et la réflexion, les discours des auteurs de l'Antiquité sur la pensée, la logique, la démonstration, la construction de la connaissance et de la science témoignent des premiers efforts dans ce domaine. Les hommes et les animaux ont en commun la sensation, la mémoire, le courage, l'appétit, le désir, le plaisir et la douleur, les traits de caractère (paisible, agressif, curieux, etc.) et sont capables d'intentions et de raisonnements. La mémoire combine toutes les expériences sensorielles et l'imagination les transforme en souvenirs imagés qui permettent à l'individu de se représenter des objets absents. Les exercices conservent la mémoire par la répétition. Si les animaux ont la faculté d'émettre des signaux et de chanter en articulant, seul l'homme a un langage et est capable de délibération.

À la Renaissance, la mécanique galiléenne, la pratique expérimentale et les nouvelles connaissances sur le corps humain préparent les révisions philosophiques du xviie siècle. Le mouvement mécanique mime celui des corps vivants qui sont des systèmes de rouages à l'image des automates. Le cerveau (matière) est le siège de l'esprit mais participe à la machine, comme un relais entre les sensations et les mouvements. La suite de la généalogie du concept moderne de cognition est fondée sur le dualisme esprit-matière, l'absence de conscience animale puis l'opposition entre les êtres-machines et les êtres émotifs et pensants. La philosophie continue de s'intéresser à la pensée, à la conscience et à la raison, mais les philosophes se partagent entre une conception mécaniste du cerveau – où sont inscrits des instincts rigides, innés et prédéterminés, qui domine [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  COGNITION  » est également traité dans :

COGNITION INCARNÉE

  • Écrit par 
  • Rémy VERSACE
  •  • 1 274 mots

Pendant longtemps, les sciences de la cognition ont tenté de décrire les mécanismes à la base des comportements en privilégiant une approche modulariste décrivant le cerveau comme un ensemble de systèmes hautement spécialisés (des modules), impliquant différents niveaux de représentations internes, et intervenant avant tout selon un mode […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition-incarnee/#i_46239

COGNITION MUSICALE

  • Écrit par 
  • Emmanuel BIGAND
  •  • 1 292 mots

Tout comme la couleur, la musique n’existe pas dans la nature. Elle résulte d’une construction de l’esprit. Cette construction repose sur des opérations psychologiques perceptives, intellectuelles, affectives et motrices. Le terme « cognition musicale » désigne l’ensemble de ces opérations. Leur étude scientifique s’inscrit dans le champ des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition-musicale/#i_46239

COGNITION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Vincent YZERBYT
  •  • 1 024 mots

Si la psychologie sociale étudie la manière dont les pensées, les émotions et les comportements sont influencés par autrui et l’affectent, la cognition occupe une place tout à fait privilégiée dans la discipline. Mobilisant de façon intensive les modèles de l’attention, de la mémoire , du raisonnement et de la formation de concepts, la cognition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition-sociale/#i_46239

GENRE ET COGNITION

  • Écrit par 
  • Michel HUTEAU
  •  • 1 133 mots
  •  • 1 média

Les différences entre le genre masculin et le genre féminin sont appréhendées par de nombreuses disciplines : anthropologie, sociologie, histoire, biologie, etc., et toutes les approches psychologiques ont quelque chose à dire sur ce sujet. L'une d'elles consiste à procéder à des comparaisons au moyen de procédures standardisées, en veillant à ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genre-et-cognition/#i_46239

AGRESSION (psychologie sociale)

  • Écrit par 
  • Laurent BÈGUE
  •  • 899 mots

situation contribuent à déterminer l’état psychologique présent par la voie des affects, cognitions et éveil physiologique, qui s’influencent mutuellement. Ainsi, un événement déplaisant cause un affect négatif, lequel induit une accessibilité temporaire de divers souvenirs, pensées, réactions motrices et réponses physiologiques, rendant l’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agression-psychologie-sociale/#i_46239

ANDERSON JOHN ROBERT (1947-    )

  • Écrit par 
  • Denis ALAMARGOT
  •  • 372 mots

en 1978 l’université Carnegie-Mellon à Pittsburgh. John Anderson cherche à élaborer une théorie unifiée de la cognition expliquant comment les êtres humains organisent les connaissances acquises au cours d’expériences variées et utilisent ces connaissances pour générer des comportements adaptés à de nouvelles situations. Située entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-robert-anderson/#i_46239

ANTHROPOLOGIE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Arnaud HALLOY
  •  • 5 804 mots

Dans le chapitre « L’ethnographie cognitive »  : […] L’ethnographie cognitive se veut une méthode d’investigation de la cognition en situation. Elle repose sur l’idée princeps selon laquelle la cognition est indissociable de l’environnement social et matériel avec lequel elle interagit en permanence. Trois courants théoriques au sein de ce nouveau paradigme peuvent être distingués […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-cognitive/#i_46239

APPRENTISSAGE DE LA PRODUCTION ÉCRITE DE TEXTES

  • Écrit par 
  • Denis ALAMARGOT, 
  • Lucile CHANQUOY
  •  • 1 910 mots

Sur le plan cognitif, l’activité de production de textes implique quatre processus qui transforment les connaissances d’un domaine en une trace écrite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apprentissage-de-la-production-ecrite-de-textes/#i_46239

ATTENTION

  • Écrit par 
  • Éric SIÉROFF
  •  • 1 924 mots

Dans le chapitre « Aperçu historique »  : […] Les théories du traitement du signal, les approches cognitives et, plus récemment, les travaux en neurosciences ont privilégié l’étude des phénomènes attentionnels dans des situations expérimentales simples portant sur la détection de signaux sensoriels visuels (flashs lumineux) ou auditifs (sons simples). On voit cependant apparaître des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/attention/#i_46239

ATTENTION TROUBLES DE L'

  • Écrit par 
  • Éric SIÉROFF
  •  • 1 021 mots

Dans le chapitre « Troubles neurodéveloppementaux, neuropsychiatriques et autres pathologies »  : […] Enfin, notons pour terminer que l’attention est une fonction cognitive complexe, particulièrement fragile. Si elle est perturbée lors de certaines lésions cérébrales focales, elle est souvent la première fonction cognitive atteinte lors d’une souffrance cérébrale plus globale. C’est le cas des pathologies comme l’insuffisance rénale, cardiaque ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troubles-de-l-attention/#i_46239

BARSALOU LAWRENCE W. (1951-    )

  • Écrit par 
  • Guillaume VALLET, 
  • Rémy VERSACE
  •  • 376 mots

Ces notions de symboles perceptifs et de simulateurs révolutionnent la manière de considérer la cognition et s’inscrivent dans une approche des sciences cognitives en plein développement, la grounded cognition. La cognition est « enracinée » (grounded […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lawrence-w-barsalou/#i_46239

BATES ELIZABETH (1947-2003)

  • Écrit par 
  • Michèle KAIL
  •  • 444 mots

and Context, d’articuler l’étude du langage aux autres domaines de la cognition – perception, attention, mémoire, apprentissage – et de restaurer le langage dans sa fonction de communication. Elle y défend la nécessité des recherches interlangues, au centre du modèle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elizabeth-bates/#i_46239

BIOÉTHIQUE

  • Écrit par 
  • Gilbert HOTTOIS
  •  • 7 806 mots

Dans le chapitre « Des questions nouvelles  »  : […] Au cours de la décennie de 2010, les questions relatives à la neuro-amélioration, en particulier cognitive, ont retenu une attention croissante. Elles sont à la fois anciennes (via l’utilisation de psychotropes, anxiolytiques, antidépresseurs, amphétamines) et neuves, surtout en ce qui concerne les dispositifs électroniques (implants neuronaux, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bioethique/#i_46239

CARAMAZZA ALFONSO (1946-    )

  • Écrit par 
  • Jean-Luc NESPOULOUS
  •  • 373 mots

d’une approche s’efforçant de comprendre la structure et le fonctionnement de la cognition humaine à partir d’une analyse de sa pathologie implique nécessairement le recours au cas unique et la mise en évidence de « doubles dissociations » fonctionnelles entre systèmes et sous-systèmes – perturbés/préservés – au sein d’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfonso-caramazza/#i_46239

CERVEAU ET ÉMOTION

  • Écrit par 
  • Patrik VUILLEUMIER
  •  • 1 618 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Aires cérébrales spécialisées pour les émotions ? »  : […] Cette division hiérarchique, à l’origine d’une opposition entre circuits primitifs – siège des émotions et des pulsions – et circuits plus évolués – permettant la cognition et la raison –, est dorénavant abandonnée sous cette forme. De fait, certaines structures cérébrales jouent un rôle important dans les émotions, leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-et-emotion/#i_46239

CONSCIENCE MORALE

  • Écrit par 
  • Laurent BÈGUE
  •  • 1 163 mots

se fonde notamment sur trois principes. Le premier affirme le primat cher à Hume de l’intuition sur la cognition, laquelle se révèle notamment par la mobilisation d’aires cérébrales dédiées au traitement émotionnel lors de la formulation de jugements moraux. La prééminence de l’intuition se traduit également dans l’émergence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conscience-morale/#i_46239

DÉVELOPPEMENT COGNITIF ET CÉRÉBRAL EN CAS DE CÉCITÉ

  • Écrit par 
  • Olivier COLLIGNON, 
  • Virginie CROLLEN
  •  • 1 998 mots
  •  • 1 média

atypiques peut fournir des informations importantes sur les mécanismes qui forment la cognition humaine. La cécité, en particulier, a longtemps été utilisée comme modèle pour étudier comment une expérience sensorielle différente influence l’architecture et le fonctionnement neurocognitifs. Quelles sont les conséquences de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-cognitif-et-cerebral-en-cas-de-cecite/#i_46239

DÉVELOPPEMENT DE LA CATÉGORISATION (psychologie)

  • Écrit par 
  • Agnès BLAYE
  •  • 1 129 mots

pas en zèbre, car son essence n’a pas été modifiée. Dans une autre perspective, l’approche de la cognition incarnée, défendue notamment par L. W. Barsalou, propose que l’importance de la fonction pour les objets fabriqués puisse en partie refléter les actions et utilisations de ces objets. Les propriétés communes à une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-de-la-categorisation/#i_46239

DÉVELOPPEMENT DU SOI

  • Écrit par 
  • Delphine MARTINOT
  •  • 1 040 mots

tout au long de la vie de l’individu, et plus particulièrement chez le jeune dans le cadre d’une interaction entre l’évolution des capacités cognitives personnelles et l’influence des agents de socialisation (parents, institution scolaire…). Six grandes étapes de développement du soi ont été identifiées (Harter, 1999 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-du-soi/#i_46239

DYSPRAXIE ou TROUBLES DE L'ACQUISITION DE LA COORDINATION

  • Écrit par 
  • Caroline HURON
  •  • 1 110 mots

Sur le plan cognitif, on retrouve des anomalies du traitement de l’information visuo-spatiale avec des troubles de la mémoire et de l’attention spatiale. Il existe aussi une perturbation de la perception des quantités numériques et du traitement des nombres symboliques, qui peut être à l’origine de difficultés en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dyspraxie-troubles-de-l-acquisition-de-la-coordination/#i_46239

EMDR (eye movement desensitization and reprocessing)

  • Écrit par 
  • Cyril TARQUINIO
  •  • 2 812 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Qu’est-ce que la psychothérapie EMDR ? »  : […] 2. La cognition négative. Le praticien demande au patient quels sont les mots qui s’accordent le mieux avec cette image (ou avec la représentation sensorielle s’il n’y a pas d’image) et qui expriment sa croyance négative, présente, sur lui-même. Cette cognition doit être négative, irrationnelle, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emdr/#i_46239

DÉVELOPPEMENT DES ÉMOTIONS

  • Écrit par 
  • Sandrine GIL
  •  • 2 028 mots

Dans le chapitre « L’ontogenèse des émotions »  : […] À cette approche innéiste s’oppose une approche constructiviste, qui met l’accent sur la nécessité de la cognition pour qu’apparaisse une émotion. Les manifestations expressives ne correspondraient pas à un état émotionnel tant que le bébé n’est pas en capacité d’attribuer une valeur aux stimulations de l’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-des-emotions/#i_46239

PSYCHOLOGIE DES ÉMOTIONS

  • Écrit par 
  • David SANDER
  •  • 5 819 mots

Dans le chapitre « L’émotion est-elle une cognition ? »  : […] soutenue par des philosophes tels que Spinoza. Plus récemment, la révolution cognitive en psychologie a constitué le fondement de théories cognitives des émotions qui considèrent que l’« évaluation cognitive » d’une situation est la cause principale des changements dans les composantes de la réponse émotionnelle. Ainsi, des auteurs comme Magda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-des-emotions/#i_46239

FESTINGER LEON (1919-1989)

  • Écrit par 
  • Laurent BÈGUE
  •  • 386 mots

à l’abaissement du niveau de dissonance se produit, et sera susceptible de modifier les cognitions ou le comportement. Ce processus a été illustré à travers une étude de cas dans laquelle Festinger et ses étudiants ont infiltré une secte prédisant la fin du monde afin d’y analyser les mécanismes cognitifs et comportementaux à l’œuvre auprès de ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-festinger/#i_46239

GÉNOME NÉANDERTALIEN

  • Écrit par 
  • Eva-Maria GEIGL, 
  • Thierry GRANGE, 
  • Bruno MAUREILLE
  •  • 3 257 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des gènes impliqués dans la cognition propres à l'Homme moderne ? »  : […] le diabète de type II, ce qui montre une évolution du métabolisme dans la lignée humaine. L'analyse a aussi identifié quatre gènes dont le dysfonctionnement est responsable de pathologies cognitives chez l'Homme actuel. Cela indique qu'ils jouent un rôle dans les capacités cognitives et pourraient donc être liés à une augmentation des capacités […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genome-neandertalien/#i_46239

ILLETTRISME

  • Écrit par 
  • José MORAIS
  •  • 965 mots

permettant de lire et écrire avec autonomie. Certaines études expérimentales sur l’impact cognitif et langagier de l’acquisition de la lecture et de l’écriture comparent des adultes lettrés (souvent experts) à des adultes illettrés au sens le plus fort de ce terme : ceux-ci n’ont jamais appris à lire et à écrire et, vivant dans une société lettrée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/illettrisme/#i_46239

JUMEAUX (psychologie)

  • Écrit par 
  • Michèle CARLIER
  •  • 2 508 mots

Dans le chapitre « La gémellité : une relation sociale enrichissante »  : […] Les bénéfices de la gémellité peuvent se situer aussi bien dans la sphère des émotions (support social) que dans la sphère cognitive, comme l’illustrent les recherches de Nancy Segal. Il faut cependant signaler que la très forte proximité des jumeaux a un coût psychologique très lourd lorsque l’un d’eux décède […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jumeaux-psychologie/#i_46239

LE CERVEAU ET LA PENSÉE (J.-F. Dortier)

  • Écrit par 
  • Jean-Michel BERTHELOT
  •  • 924 mots

des diverses approches : interroger les questions classiques de la pensée – rebaptisée « cognition » – dans une perspective résolument analytique et expérimentale, se démarquant aussi bien du réductionnisme béhavioriste et de son modèle stimulus-réponse que d'un spiritualisme hérité de la coupure cartésienne entre corps et esprit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-cerveau-et-la-pensee/#i_46239

MÉMOIRE DE TRAVAIL

  • Écrit par 
  • Pierre BARROUILLET, 
  • Valérie CAMOS
  •  • 2 024 mots

Dans le chapitre « Les limitations de la mémoire de travail et ses sources »  : […] (stockage et traitement), sa mesure par les tâches d’empan complexe, son rôle dans la cognition de haut niveau, le développement cognitif et le vieillissement font l’objet d’un large consensus, sa nature, sa structure, les mécanismes précis par lesquels elle remplit ses fonctions, ainsi que les sources de ses limitations, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoire-de-travail/#i_46239

MOTIVATION (psychologie)

  • Écrit par 
  • Céline DARNON
  •  • 1 051 mots

la cessation d’une conduite. Elle est en quelque sorte la force qui pousse à agir et penser d’une manière ou d’une autre. Ainsi, le recours au concept de motivation s’avère particulièrement utile pour comprendre les cognitions et comportements dans bien des champs de l’activité humaine : l’éducation, le travail, la santé en sont quelques exemples […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/motivation-psychologie/#i_46239

NEUROSCIENCES SOCIALES

  • Écrit par 
  • Jean DECETY
  •  • 3 146 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le champ d’application des neurosciences sociales »  : […] que notre cerveau. Nous partageons ce patrimoine biologique avec les autres espèces animales. Les analyses de la cognition et des comportements sociaux (fondées sur des données objectives et empiriques) montrent que de nombreux mécanismes non conscients ont été conservés chez l’homme (comme les mécanismes d’approche et d’évitement, les soins […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurosciences-sociales/#i_46239

NEUROSCIENCES COGNITIVES ET THÉORIE DE L'ESPRIT

  • Écrit par 
  • Dana SAMSON
  •  • 1 321 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La gestion de ses propres états mentaux et ceux d’autrui »  : […] Comme l’histoire des neurosciences cognitives l’a montré dans le passé, le lien entre la cognition et le cerveau ne doit pas nécessairement se concevoir comme des associations biunivoques entre un traitement cognitif et une région cérébrale spécifique. L'aperçu ci-dessus le démontre : certains rôles liés à l’attribution d’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurosciences-cognitives-et-theorie-de-l-esprit/#i_46239

NEUROSCIENCES COGNITIVES ET SOMMEIL

  • Écrit par 
  • Philippe PEIGNEUX
  •  • 1 393 mots

, le sommeil est devenu un véritable domaine d’intérêt en raison de la mise en évidence de l’influence du sommeil (et de ses altérations) sur l’efficience de notre fonctionnement cognitif et mental à l’éveil, ainsi que du rôle important qu’il joue pour la consolidation et le stockage en mémoire à long terme de nouvelles informations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurosciences-cognitives-et-sommeil/#i_46239

PSYCHOLOGIE DE L'ADOLESCENCE

  • Écrit par 
  • Henri LEHALLE
  •  • 1 023 mots

Dans le chapitre « Changements cognitifs et idéologiques »  : […] Les compétences cognitives des adolescents ont de multiples aspects et s’exercent dans de nombreux domaines. Elles se manifestent tout d’abord sur le plan idéologique. Pour beaucoup d’adolescents (pas tous), la société actuelle n’est qu’un possible parmi d’autres. Désormais, les discussions philosophiques peuvent s’enrichir du maniement de concepts […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-de-l-adolescence/#i_46239

PSYCHOLOGIE HISTOIRE DE LA

  • Écrit par 
  • Serge NICOLAS
  •  • 4 964 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La révolution cognitive »  : […] une explosion de la recherche au plan mondial dans le domaine de la cognition (l’Europe notamment a rattrapé son retard face à l’Amérique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-psychologie/#i_46239

PSYCHOLOGIE CLINIQUE DU COUPLE

  • Écrit par 
  • Nicolas FAVEZ
  •  • 1 692 mots

Dans le chapitre « La thérapie de couple »  : […] les approches cognitivo-comportementales, qui se focalisent sur les cognitions dysfonctionnelles. La relation est en danger dès lors que l’un des partenaires (ou les deux) a des attentes irréalistes (par exemple que l’autre soit capable de « lire » les émotions vécues par soi sans qu’il soit nécessaire de les exprimer). D’autres thérapies de cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-clinique-du-couple/#i_46239

PSYCHOLOGIE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Michel DENIS
  •  • 4 733 mots

Dans le chapitre « Le cognitivisme, cadre conceptuel précurseur  »  : […] réalisées dans ces trois domaines ont constitué autant de préfigurations de l'installation du concept de « cognition » au cœur de la psychologie à partir des années 1960. La psychologie affichait en effet de façon explicite son intérêt pour la manière dont les mécanismes de la mémoire permettent d'inscrire dans l'esprit humain – et de les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-cognitive/#i_46239

PSYCHOLOGIE DE LA CRÉATIVITÉ

  • Écrit par 
  • Maud BESANÇON, 
  • Todd LUBART
  •  • 1 264 mots

Dans le chapitre « Manifestations de la créativité »  : […] créatif d’une personne s’exprime plus ou moins selon les domaines d’application ou les situations en fonction des facteurs cognitifs, conatifs, émotionnels et environnementaux. Les facteurs cognitifs font référence aux traitements d’informations (comme la flexibilité, la pensée métaphorique) ou aux connaissances acquises. Les facteurs conatifs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-de-la-creativite/#i_46239

PSYCHOLOGIE DE LA SANTÉ

  • Écrit par 
  • Marilou BRUCHON-SCHWEITZER
  •  • 3 926 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Voies cognitives et comportementales  »  : […] Les croyances et cognitions des individus envers la santé en général et leur propre santé ont un effet sur l’adoption des comportements de santé (en population générale), l’utilisation des services de soins et l’adhésion thérapeutique (chez les patients). Elles permettent aussi aux soignants de mieux comprendre le point de vue des sujets malades. À […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-de-la-sante/#i_46239

RELATIONS INTERGROUPES

  • Écrit par 
  • Vincent YZERBYT
  •  • 1 676 mots

préjugés, et la discrimination. Les stéréotypes constituent la sphère cognitive et renvoient aux diverses connaissances que les gens entretiennent à propos des différents groupes et des caractéristiques qui les définissent. Les préjugés concernent la dimension affective et recouvrent l’ensemble des émotions que les personnes ressentent à l’égard […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/relations-intergroupes/#i_46239

PSYCHOLOGIE DU SPORT

  • Écrit par 
  • Christophe GERNIGON
  •  • 1 571 mots

Dans le chapitre « La psychologie de la performance motrice ou sportive »  : […] En ce qui concerne l’acquisition des habiletés motrices, deux approches s’opposent au plan théorique : l’une, cognitiviste, plaidant pour une conception centraliste (top-down) d’une commande motrice gouvernée par des programmes moteurs, l’autre, écologique et dynamique (bottom-up), selon laquelle le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-du-sport/#i_46239

TEST PSYCHOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques GRÉGOIRE
  •  • 7 013 mots

Dans le chapitre « Les formats de test »  : […] Les questions des tests cognitifs peuvent être ouvertes ou fermées. Une question est dite « ouverte » si le sujet doit produire la réponse sous quelque modalité que ce soit. Elle est dite « fermée » si le sujet doit simplement choisir la réponse parmi plusieurs options proposées. Le format fermé a été créé au début du siècle passé pour faire face à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/test-psychologique/#i_46239

VIEILLISSEMENT COGNITIF

  • Écrit par 
  • Patrick LEMAIRE
  •  • 1 060 mots

cognitives moins important sur un raisonnement portant sur deux plutôt que sur trois prémisses. Dans tous les domaines de la cognition, la plupart des opérations mentales mises en œuvre pour accomplir une tâche sont ralenties. Ce ralentissement peut aller jusqu’à 70 p. 100 chez certaines personnes et (ou) pour certaines activités intellectuelles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vieillissement-cognitif/#i_46239

VISUALISATION DE L'ACTIVITÉ DU CERVEAU

  • Écrit par 
  • Jean-Gaël BARBARA
  •  • 6 300 mots
  •  • 5 médias

Ces études reposent sur l’établissement de corrélations spatio-temporelles – dans l’espace et dans le temps – entre l’activation locale de régions du cerveau humain et la réalisation simultanée d’une tâche cognitive. Les interprétations qui sont généralement données des images ainsi acquises dépendent de certains choix théoriques, par exemple selon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/visualisation-de-l-activite-du-cerveau/#i_46239

WARRINGTON ELIZABETH (1931-    )

  • Écrit par 
  • Liliann MANNING
  •  • 341 mots

vision théorique, à travers des modèles du traitement de l’information, à la méthode d’étude de cas uniques. En explorant la cognition humaine altérée par la lésion neurologique, elle met en évidence des dissociations au sein des fonctions cognitives dans divers domaines de la cognition. Ainsi, elle découvre le fonctionnement indépendant de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elizabeth-warrington/#i_46239

ZAJONC ROBERT (1923-2008)

  • Écrit par 
  • Laurent BÈGUE
  •  • 395 mots

débattue. Il défendait notoirement l’hypothèse d’une primauté de l’affect sur la cognition et d’une distinction fondamentale entre ces deux registres car, selon lui, « une réponse émotionnelle pourrait se produire directement sur la base d’informations sensorielles non transformées ». Quoique le débat scientifique se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-zajonc/#i_46239

Voir aussi

Pour citer l’article

Raymond CAMPAN, Chrystel BESCHE-RICHARD, « COGNITION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition/