Louis BONNEROT

professeur honoraire à la Faculté des lettres et sciences humaines de Paris

ALDINGTON RICHARD (1892-1962)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 346 mots

Né dans le Hampshire, Aldington fit ses études à Dover College et à l'université de Londres où il n'obtint aucun grade. Talent précoce en poésie, il fait partie du groupe des imagistes (fondé par Ezra Pound) ; en 1913, il est rédacteur-adjoint du périodique qui diffuse leur doctrine, The Egoist ; il épouse l'un des imagistes les plus ém […] Lire la suite

ARNOLD MATTHEW (1822-1888)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 1 606 mots

En Angleterre, Arnold est le représentant de la lucidité moderne, non seulement par la volonté de voir clair en lui-même, mais parce qu'il analyse la conscience nationale. Le critique est doublé d'un poète philosophe en qui s'exprime la sensibilité raffinée d'un lettré, mais rarement l'effusion véritable. Par une étrange ironie des choses, c'est peut-être le romantisme que son œuvre portait en ell […] Lire la suite

BROOKE RUPERT (1887-1915)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 306 mots

Poète, prosateur et critique anglais, Rupert Brooke n'a pas eu le temps de développer ses talents ni de définir une personnalité qui comportait autre chose que le charme et que l'auréole d'une mort précoce, sans même l'illusion d'un sacrifice glorieux, à bord d'un bateau-hôpital, en mer Égée. Sa beauté d'éphèbe grec, jointe aux séductions d'un style à la fois confidentiel et doucement ironique, lu […] Lire la suite

CAMPBELL ROY (1901-1957)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 392 mots

C'est sans doute le plus illustre poète sud-africain (il est né à Durban, dans le Natal) que Roy Campbell, fils de médecin et personnage « original » s'il en fut. Après une tentative pour s'engager comme fantassin à l'âge de quinze ans, pendant la Première Guerre mondiale, il échoue à Oxford, puis voyage en France et en Espagne. Marié en 1922, il passe quelques années au pays de Galles, pêcheur et […] Lire la suite

CARY JOYCE (1888-1957)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 280 mots

Originaire d'Irlande, Joyce Cary étudia la peinture et le droit, combattit en Afrique pendant la Première Guerre mondiale parce qu'il se trouvait en poste au Nigéria à ce moment-là. À son retour d'Afrique en 1920, il s'installa à Oxford pour se consacrer à la littérature. Cary avait une haute idée de la mission de l'artiste, qui doit communiquer aux autres les vérités qu'il a découvertes. Il emplo […] Lire la suite

CAVALIERS POÈTES

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 432 mots

Par une distinction sociale et politique plutôt que littéraire, on nomme poètes cavaliers, au milieu du xviie siècle, les poètes profanes, antipuritains, qui ont appartenu au parti royaliste. Successeurs de Ben Jonson, ils tirent de lui des exemples de sobriété et de régularité qui préparent le classicisme ; ils continuent aussi la tradition pétrarqui […] Lire la suite

CLOUGH ARTHUR HUGH (1819-1861)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 329 mots

Poète anglais. Après quelques années en Caroline où son père avait émigré, Arthur Clough revint en Angleterre pour y fréquenter la célèbre public school de Rugby où, parfait « gentleman chrétien », il fut l'élève favori du grand éducateur Matthew Arnold. La bourse qu'il obtint (1836) pour le Balliol College lui promettait une brill […] Lire la suite

COLLINS WILLIAM WILKIE (1824-1889)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 348 mots

Fils d'un peintre paysagiste de renom, William Wilkie Collins reçut une éducation privée, passa dix-huit mois en Italie avec sa famille et, contre son gré, fit des études de droit dont profita la documentation de ses romans et essais dramatiques. Memoirs est la vie de son père ; Antonia ou la Chute de Rome (Antonia or the Fall of Rome, 18 […] Lire la suite

GALSWORTHY JOHN (1867-1933)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 562 mots

Romancier, dramaturge et, à un moindre degré, essayiste et poète, John Galsworthy est né à Coombe, dans le Surrey. Par sa situation dans le siècle, il a eu une vie curieusement divisée en deux parties égales : la première moitié victorienne, la seconde édouardienne et georgienne, double aspect que l'on retrouve dans son œuvre. Originaire d'une famille fortunée, il fit des études de droit sans jama […] Lire la suite

GREGORY AUGUSTA (1852-1932)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 241 mots

Dramaturge irlandaise. Issue d'une riche famille aristocratique, mariée à un membre du Parlement, ancien gouverneur de Ceylan, Augusta Gregory ne semblait pas destinée au rôle qu'elle joua dans la renaissance celtique. C'est après la mort de son mari, en 1892, et à l'occasion d'une rencontre avec W. B. Yeats (1898), qu'elle découvrit sa vocation double, à la fois comme administrateur, très efficac […] Lire la suite

HAZLITT WILLIAM (1778-1830)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 847 mots

Critique et essayiste anglais, Hazlitt, par son tempérament, par sa formation et par ses idées, coïncide, plus qu'aucun de ses contemporains, avec l'esprit de la Révolution. Son père, pasteur unitarien, lui inculqua son rationalisme, son admiration pour Priestley, mais sans l'y convertir complètement, et cela malgré plusieurs années dans une école théologique dissidente. William Hazlitt sera le di […] Lire la suite

HOUSMAN ALFRED EDWARD (1859-1936)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 296 mots

Poète et érudit anglais. On discerne chez Housman une sincérité exigeante, scrupuleuse, intensifiée et maîtrisée à la fois par un pessimisme stoïque et par une réserve orgueilleuse, mais aussi les frustrations d'un tempérament homosexuel. Son demi-échec comme étudiant à Oxford s'explique par une concentration excessive sur la critique textuelle, où il trouva la consécration de dons exceptionnels q […] Lire la suite

HUDSON STEPHEN (1868 env.-1944)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 256 mots

Le romancier anglais Stephen Hudson (pseudonyme de Sydney Schiff) est victime de la discrétion dont il a entouré sa vie. La date de sa naissance n'a été révélée qu'en 1962, dans la longue note et l'essai critique de T. E. Boll accompagnant la réimpression, par les soins de sa seconde femme, sa grande inspiratrice, Violet Schiff, de Richard, Myrtle and I. Des deux versions antér […] Lire la suite

HUNT JOHN HENRY LEIGH (1784-1859)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 263 mots

Poète et journaliste, polygraphe, ardent controversiste, l'écrivain anglais Leigh Hunt demeure sans doute une figure de second plan, mais sympathique. Ami courageux des jeunes poètes et prosateurs dont il découvre le génie contesté, il accueille leurs œuvres et s'en fait le champion ; il leur donne place dans Lord Byron and Some of His Contemporaries, with Recollections of the Autho […] Lire la suite

JONES DAVID (1895-1974)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 1 001 mots

Gallois par ses ancêtres paternels, mais anglais par sa mère, David Jones compte également des ancêtres italiens. Dès son jeune âge, en dehors de toute éducation scolaire, il se consacra au dessin : il exposa ses premiers essais en 1903-1904. Sa formation artistique fut interrompue par sa participation à la guerre, mais reprise dans un esprit nouveau, mûrie par cette grande expérience et approfond […] Lire la suite

LAKISTES POÈTES

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 240 mots

The Lake Poets, The Lake School, le terme apparaît pour la première fois en août 1817, sous la plume du critique et fondateur de l'Edinburgh Review, Francis Jeffrey ; il s'applique à Southey, Coleridge et Wordsworth qui, tous trois, ont résidé dans la région des Lacs au nord-ouest de l'Angleterre (The Lake District) et […] Lire la suite

LAMB CHARLES (1775-1834)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 448 mots

Poète et essayiste, Lamb est l'inverse d'Hazlitt, par le rayonnement de sa générosité et de sa bonté, par son humour, refuge d'une sensibilité qui côtoie sans cesse le déséquilibre, le sien et surtout celui de sa sœur Mary qui, lors d'un accès de folie, tua leur mère (1796). Charles ne réclama pas l'aide de son frère aîné John, et assuma seul la surveillance […] Lire la suite

LANDOR WALTER SAVAGE (1775-1864)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 313 mots

Par son physique et par son caractère, Landor unit les extrêmes : puissante carrure et grande douceur, émotions impétueuses et courtoisie aristocratique. Héritier, à trente ans, de l'importante fortune de son père, il songe à équiper, à ses frais, un régiment de volontaires pour la cause espagnole ; il consacre soixante-dix mille livres à un projet de ferme modèle ; il se brouille définitivement a […] Lire la suite

LEAR EDWARD (1812-1888)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 346 mots

Dessinateur et peintre, Edward Lear, spécialiste d'ornithologie, auteur de livres de voyages, demeure essentiellement célèbre pour sa poésie de nonsense : poèmes comiques écrits pour les enfants d'une famille amie (comme le furent les Alice de Lewis Carroll), mais où les adultes d'un monde postfreudien découvrent des ab […] Lire la suite

LEWIS CECIL DAY (1904-1972)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 330 mots

Poète et critique. Né en Irlande d'une famille anglo-irlandaise, Lewis Cecil Day fit ses études à Sherborne puis à Oxford, où il rencontre Auden et Spender, futurs compagnons de sa rébellion politique et poétique. Tous trois épousèrent la cause républicaine lors de la guerre d'Espagne et firent une courte alliance avec le communisme ; ils collaborèrent à des manifestes en faveur d'une rénovation d […] Lire la suite

LONGFELLOW HENRY WADSWORTH (1807-1882)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 230 mots

Poète américain, professeur de langues, Longfellow occupa, dès 1832, une chaire à Bowdoin College puis, en 1835, à Harvard. Sa culture étrangère est le produit de sa vive curiosité linguistique et de ses voyages en Europe (France, Espagne, Italie), d'où son livre Outre-Mer : A Pilgrimage beyond the Sea (1835) et sa traduction de La Divine Comédie (1865-1867) […] Lire la suite

MACNEICE LOUIS (1907-1963)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 305 mots

Né à Belfast, Louis MacNeice est l'un des membres, peut-être le moins « populaire », du groupe des « poètes des années trente » ou « groupe d'Oxford », avec W. H. Auden, Stephen Spender et C. Day Lewis. Moins engagé à gauche, n'ayant aucune sympathie pour le communisme en raison même de la valeur qu'il accordait à l'individu, MacNeice a dit lui-même […] Lire la suite

MAUGHAM SOMERSET (1874-1965)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 305 mots

Né à Paris où son père était en poste à l'ambassade de Grande-Bretagne, Maugham eut une vie longue et mouvementée : agent secret et grand voyageur, il s'installa finalement en France, en 1946, au Cap-Ferrat. Écrivain extrêmement prolifique et cosmopolite : romans, nouvelles et théâtre ; ce sont ses dons de conteur qui sont éclatants. Influencé par les naturalistes français, il écrivit des romans q […] Lire la suite

MONRO HAROLD (1879-1932)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 131 mots

Né à Bruxelles où s'écoula son enfance, Harold Monro a joué un rôle important dans la vie littéraire de Londres, non seulement avec sa très célèbre Poetry Bookshop, Librairie des poètes, point de ralliement pour les poètes, et même d'hébergement, lorsque leurs escarcelles étaient vides. On y lisait et discutait de poésie ; Yeats, de La Mare, Rupert Brooke, T […] Lire la suite

MOTTRAM RALPH HALE (1883-1971)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 432 mots

Norwich, sa ville natale, fut le véritable centre de la vie professionnelle et intellectuelle de l'écrivain anglais Mottram. Sa carrière obéit à une ambition méthodique et à un optimisme indéfectible qui le conduisirent de la banque Gurney aux hautes fonctions de Lord Mayor of the City of Norwich, en 1953, année du Couronnement, deuxième grande cérémonie nationale riche de significations pour celu […] Lire la suite

MUIR EDWIN (1887-1959)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 201 mots

L'une des voix écossaises les plus connues de la poésie moderne, avec Hugh MacDiarmid (quoique moins nationaliste que lui). Muir ne fut pas seulement poète, mais romancier, critique, traducteur, avec sa femme Willa Muir, de Kafka essentiellement. Il occupa des postes officiels au British Council, à Édimbourg, à Prague et à Rome et il fut également professeur à Harvard. C'est un poète discret, trad […] Lire la suite

MURRY JOHN MIDDLETON (1889-1957)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 280 mots

Né à Londres, étudiant à Oxford, journaliste (Westminster Gazette et Nation), fondateur d'Adelphi, revue littéraire, John Middleton Murry épouse, en 1913, Katherine Mansfield. Après la mort de cette dernière (1923), il se fait éditeur de ses œuvres : Journal (1927, 1954), Letters (1928), et écrit sa […] Lire la suite

O'CASEY SEAN (1880-1964)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 462 mots

Le plus grand nom du théâtre irlandais moderne. O'Casey (anglicisation de Shaun O'Cathasaigh), génie enraciné dans son Dublin natal, tire sa sève des détresses et des misères sociales, vécues avec une résignation héroïque et qu'il a observées, autour de lui, avec une indignation vengeresse. Dernier enfant d'une famille nombreuse, souffrant d'une demi-cécité, […] Lire la suite

OSBORNE JOHN (1929-1994)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 270 mots

Sans doute le plus célèbre des dramaturges anglais contemporains, John Osborne, né à Fulham, près de Londres, se fit d'emblée remarquer par sa pièce La Paix du dimanche (Look Back in Anger, 1956) : créée au Royal Court Theatre le 8 mai 1956, celle-ci apparut aux spectateurs et aux critiques comme une bombe jetée à la face de l'establishment et donna naissanc […] Lire la suite

PATER WALTER (1839-1894)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 671 mots

Critique et essayiste anglais. Sa famille, d'origine hollandaise, donnait aux garçons une éducation catholique, et une éducation protestante aux filles. Walter Pater resta partagé entre des tendances diverses : un attachement sentimental pour le mouvement d'Oxford, pour le rituel et pour la liturgie ; une curiosité intellectuelle s'ouvrant sur l'hégélianisme et le relativisme ; une quête quasi mys […] Lire la suite

READE CHARLES (1814-1884)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 246 mots

Romancier et dramaturge, Charles Reade fait à Oxford des études, qui lui valent le titre de fellow et des études de droit qui seront profitables à sa carrière, à sa passion de réformateur et de propagandiste. Avec lui s'amorce une évolution, timide encore mais consciente, du roman vers le réalisme tel qu'il est pratiqué sur le Continent. C'est ainsi que Drink […] Lire la suite

RUSSELL GEORGE WILLIAM, dit Æ (1867-1935)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 249 mots

Poète, peintre, journaliste et économiste irlandais, George William Russell est communément désigné par son pseudonyme Æ, AE ou encore A. E. (résultant d'une erreur de prote qui déchiffra de travers « Aeon »). C'est une figure attachante, mais assez énigmatique en raison de la variété de ses curiosités. Après avoir fréquenté, à Dublin, l'École des beaux-arts, il abandonna vite l'idée de faire une […] Lire la suite

SITWELL LES

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 531 mots

Les Sitwell composent un groupe familial et littéraire qui illustre les lettres anglaises au cours du xxe siècle. Poète dont le style a été exactement décrit par le mot : « flamboyant », Edith (1887-1964) est la fille d'un baronet, dont elle hérita la fortune et toutes les excentricités (ses frères Osbert et Sacheverell n'ont pas réclamé leur part de […] Lire la suite

SPENDER STEPHEN (1909-1995)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 557 mots

Poète, critique et journaliste anglais. Fils du grand journaliste Harold Spender et d'une mère allemande, Stephen Spender se lie au cours de ses études à University College et à Oxford avec Auden, Day Lewis et MacNeice, comme lui représentants de la poésie « nouvelle », à tendance communiste ; mais son adhésion au parti ne durera que quelques semaines. Il est avant tout un idéaliste, impatient de […] Lire la suite

SYMONDS JOHN ADDINGTON (1840-1893)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 260 mots

Fils d'un médecin de Bristol, après des études solides à Harrow et à Oxford (où il subit l'influence du grand maître classique, B. Jowett), lauréat du Newdigate Poetry Prize et titulaire d'une bourse à Magdalen, le poète et critique anglais John Addington Symonds fut obligé de soigner sa tuberculose par des cures en Suisse, en Italie et en Grèce. C'est l'origine de ses premiers articles, réunis so […] Lire la suite

THOMAS EDWARD (1878-1917)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 470 mots

Poète et essayiste anglais. Né dans le quartier de Lambeth à Londres, de parents gallois, Edward Thomas a la sensibilité mélancolique de sa mère, peut-être par réaction à la raideur d'un père adepte du positivisme. La dure rançon de son indépendance fut une carrière chaotique ; ses études, à l'université d'Oxford (1897-1900), coïncidèrent avec les responsabilités prématurées d'un mariage qui fut u […] Lire la suite

THOMSON JAMES (1834-1882)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 234 mots

Poète et essayiste écossais, tôt privé de sa mère et forcément négligé par un père paralysé, James Thomson fut pensionnaire d'une école réservée aux enfants pauvres et aux fils de marins ; puis il devint lui-même instructeur au Royal Military Asylum, mais en fut exclu pour une peccadille. Il exerça les mêmes fonctions à Dublin, à Aldershot, à Jersey et à Portsmouth. C'est alors qu'il subit l'influ […] Lire la suite

VICTORIENNE ÉPOQUE

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT, 
  • Roland MARX
  •  • 10 883 mots

Petite-fille de George III, Victoria succède, en 1837, à son oncle Guillaume IV. Elle est alors âgée de dix-huit ans et découvre un héritage des plus difficiles : une monarchie déconsidérée par le souvenir d'un George IV corrompu et d'un Guillaume qui, « dans sa vie privé […] Lire la suite

WEBB MARY (1881-1927)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 140 mots

Romancière anglaise, surtout connue pour une œuvre parue en 1924 et lancée en quelque sorte par le Premier ministre Stanley Baldwin : Sarn (Precious Bane). Auparavant, elle avait publié La Flèche d'or (The Golden Arrow, 1916), La Renarde (Gone to Earth, 1917), La M […] Lire la suite

WORDSWORTH WILLIAM (1770-1850)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 1 494 mots

Dans la perspective de deux siècles, le génie de Wordsworth a surmonté hostilité et dérision et atteint, par-delà sa période « militante » (1820-1830), pour citer De Quincey, la consécration « triomphante », qui le place aux côtés de Shakespeare et de Milton. S'il lui a manqué l'auréole du poète romantique mort jeune, ce qui lui eût épargné un déclin trop exploité contre lui, il a eu le temps de « […] Lire la suite