HUMOUR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le concept d'humour, dont le champ d'application s'est considérablement élargi depuis son utilisation dans la littérature anglaise des xviie et xviiie siècles, n'a pas pour autant subi de multiples variations sémantiques ni cessé de se rattacher implicitement à son étymologie latine : humor (moisture). Il s'agit, en effet, plutôt d'une évolution concernant l'extension du domaine de définition du concept que de véritables coupures de sens intervenant dans des contextes différents.

L'« humeur », dans la physiologie médiévale, assimilée à des fluides tels que le sang, la lymphe ou la bile qui déterminaient des types de tempérament selon leur équilibre, s'est traduite, dans la littérature de la Renaissance anglaise, sous la forme d'excès dont il fallait corriger la part irrationnelle ou les méfaits immoraux (W. Temple, W. Congreve). L'humour désignait alors les conséquences d'une rupture de l'équilibre entre ces « humeurs » et constituait, aux xviie et xviiie siècles, un genre littéraire qui privilégiait le pittoresque, le grotesque, l'inattendu (L. Sterne, H. Fielding).

Distinct de l'intention de la satire et de la technique du mot d'esprit, il toucherait au comique dans une acception plus large, en renfermant à la fois les sentiments du sublime et du ridicule que lui offre cette peinture réaliste et forcée de la nature humaine à laquelle il s'attache. Ce n'est pas un hasard, d'ailleurs, si des états d'âme tels que l'humour et le spleen, d'apparence étrangers l'un à l'autre, donnent tous deux matière à des styles littéraires fort peu différenciés ; l'humour comme remède à la mélancolie apparaît dès le xvie siècle et cherche non seulement à caricaturer tel trait distinctif d'un personnage ou d'une situation, mais à masquer un rapport qu'il laisse volontairement en filigrane : celui de l'impuissance humaine face à un univers sinon hostile, du moins incompréhensible (Falstaf [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  HUMOUR  » est également traité dans :

ALLAIS ALPHONSE (1855-1905)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 321 mots

Ce fils d'un pharmacien de Honfleur vient à Paris tenter sa chance. Il étudie avec Charles Cros la photographie en couleurs avant de se lancer dans le journalisme. Ses premiers récits sont publiés dans le Gil Blas et Le Journal , puis ils sont recueillis en volumes, dont les plus fameux sont À se tordre (1891), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-allais/#i_5638

L'ANGUILLE, film de Shōhei Imamura

  • Écrit par 
  • Jacques AUMONT
  •  • 938 mots

Dans le chapitre « L'art de conjuguer le grave et le léger »  : […] Quand Yamashita revient de sa partie de pêche pour surprendre son épouse en galante compagnie, le néon qui éclaire la route soudain passe au rouge sang. Dès le début de son film, Imamura abat une carte symbolique, qu'il rejouera plusieurs fois, du flot rouge inondant le meurtrier à la mantille de la Carmen dansée par Keiko et par sa mère. L'histoire trouvera sa résolution lorsque, blessé dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-anguille/#i_5638

AVRON PHILIPPE (1928-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 320 mots

Comédien français. Philippe Avron naît en 1928 au Croisic. Au début des années 1960, il entre dans la troupe de Jean Vilar et interprète notamment Les Rustres de Goldoni, L'Alcade de Zalamea , de Calderón, L'Avare . C'est également durant cette période qu'il commence à écrire des sketches avec Claude Evrard – rencontré à l'école de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-avron/#i_5638

BECKETT SAMUEL

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SARRAZAC
  •  • 4 806 mots
  •  • 2 médias

Pour Samuel Beckett plus que pour tout autre écrivain moderne – sauf peut-être Kafka –, la création littéraire aura signifié exil, isolement, résistance. Né en 1906 dans une famille protestante de la banlieue de Dublin, l'écrivain multipliera, toute son existence, fugues, évasions et autres évitements. D'abord, au Trinity College de Dublin, en étudiant les langues romanes, italien et français ; p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samuel-beckett/#i_5638

BOYD WILLIAM (1952- )

  • Écrit par 
  • François GALLIX
  •  • 940 mots
  •  • 1 média

De nationalité britannique, grand amoureux de la  France, où il habite (Dordogne), William Boyd est né à Accra, capitale du Ghana, le 7 mars 1952. À neuf ans, ses parents l'envoient dans le nord de l'Écosse dans une prep school , puis, à treize ans, dans une p ublic school . Il poursuit ses études à l’université de Nice, à Glasgow e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-boyd/#i_5638

CHARLIE HEBDO

  • Écrit par 
  • Yves FRÉMION
  •  • 1 001 mots
  •  • 5 médias

Le journal Charlie Hebdo est né de l’interdiction de la publication de Hara-Kiri Hebdo en 1970. À la suite des événements de Mai-68, le monde du dessin de presse subit un changement radical. Le dessin d'humour était jusqu’à lors dominé par des publications familiales, à l'esprit conservateur, auquel, malgré leur talent, les dessinateurs devaient se co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charlie-hebdo/#i_5638

CHOLEM-ALEIKHEM ou SHOLEM ALEICHEM (1859-1916)

  • Écrit par 
  • Isaac POUGATCH
  •  • 1 124 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Son humour »  : […] Ces deux héros (dont le second est considéré par Romain Rolland comme le digne compère de son Colas Breugnon) émergent d'une vaste galerie de « petites gens à la petite mentalité » qui font rire sans cesse. On rit des situations absurdes dans lesquelles les met leur condition de parias. On rit aussi du langage spontané, pittoresque, souvent irrésistible que leur prête l'auteur dans ses « romans j […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cholem-aleikhem-sholem-aleichem/#i_5638

DEVOS RAYMOND (1922-2006)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 928 mots

Raymond Devos était l'alchimiste du verbe, le magicien des mots, tout à la fois comédien, jongleur, rêveur, funambule, clown poète, maître en calembours, « amuseur » comme il se présentait lui-même. Se jouant des coq-à-l'âne et des paradoxes, il tenait les spectateurs en haleine au fil de monologues imaginaires pour les ramener dans le réel, au terme d'une lutte où on le voyait se battre seul avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-devos/#i_5638

DICKENS CHARLES (1812-1870)

  • Écrit par 
  • Sylvère MONOD
  •  • 3 462 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'exubérance juvénile »  : […] Au début de l'année 1836, il publiait son premier livre, deux volumes de contes et autres petites pièces, dont peu étaient inédites : les Esquisses de Boz ( Sketches by Boz , Boz étant provisoirement son pseudonyme). Quelques semaines plus tard, la veille du mariage de Dickens-Boz avec Catherine Hogarth, fille d'un journaliste distingué, commençait la pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-dickens/#i_5638

DORIS PIERRE (1919-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 194 mots

Comédien et humoriste français. De son vrai nom Pierre Tugot, il commence sa carrière dans les années 1950 en se produisant dans des one-man-show où il façonne peu à peu son personnage : son physique rond et rassurant est contredit par un humour acide aux tonalités volontiers funèbres, qui lui vaudront le surnom de « Frankenstein du rire ». Ainsi : « C'est très beau un arbre dans un cimetière, on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-doris/#i_5638

DUBOUT ALBERT (1905-1976)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 511 mots

Humoriste aussi populaire que timide, Albert Dubout a imposé un style d'humour graphique truculent et grotesque. Né à Marseille en 1905, il est mort à Saint-Avnès, près de Montpellier. Entré très jeune à l'école des beaux-arts de Montpellier, Dubout fait paraître ses premiers dessins dans un journal d'étudiant en 1923, bientôt suivis de beaucoup d'autres dans la presse parisienne ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-dubout/#i_5638

EFFEL JEAN (1908-1982)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 436 mots

Qu'il s'agisse d'éditorial politique ou de considérations sur l'univers, le dessin d'humour de Jean Effel associe la force de ses idées à la poétique d'une expression saluée unanimement : « La poésie, la féerie, une sorte d'émerveillement tout ensemble moqueur et sincère sont les armes préférées de Jean Effel », a pu écrire Joseph Kessel. De son vrai nom François Lejeune (les initiales F.L. former […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-effel/#i_5638

LE FESTIN NU, William Burroughs - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Michel FABRE
  •  • 942 mots

Dans le chapitre « Un puzzle mental »  : […] Cet univers de cauchemar est rendu par un collage de situations, de phrases, de personnages empruntés à la littérature et qui se confondent par contamination. Émule de Kafka et adepte de Wilhelm Reich, Burroughs emprunte à Antonin Artaud sa vision du corps dépecé et possédé par des forces qu’il ne maîtrise pas. L'humour, l'une des grandes forces du roman, ridiculise ce que la culture américaine a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-festin-nu/#i_5638

FRANCE (Arts et culture) - Les Français en question

  • Écrit par 
  • Theodore ZELDIN
  •  • 12 309 mots

Dans le chapitre « L'« esprit » »  : […] Aujourd'hui les Français semblent être sur la défensive, parce que leur langue n'est plus la première du monde, et qu'il n'est plus certain que leur pays ait sa place parmi les grandes puissances. Cette attitude fait que les étrangers les voient comme agressifs et entêtés. Il est sûr en tout cas que le danger d'américanisation éveille chez eux une inquiétude très générale. Le monde français des a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-les-francais-en-question/#i_5638

FRANÇOIS ANDRÉ (1915-2005)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 972 mots

« De tout temps, j'ai été une espèce de Janus à trois visages : la peinture (avec un P très majuscule), le graphisme (avec comme dieu Cassandre), puis la presse, les contemplant à tour de rôle selon l'opportunité, l'humeur, la nécessité [...]. Puis de plus en plus peintre, espérant que les trois profils [...] se superposent pour former un seul visage. » Ainsi se présentait André François en 1997, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-francois/#i_5638

GÉBÉ GEORGES BLONDEAUX dit (1929-2004)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 819 mots

Journaliste et dessinateur d'humour dans la presse satirique, Georges Blondeaux, né le 9 juillet 1929 à Villeneuve-Saint-Georges, dans le Val-de-Marne, est fils unique. En 1945, à l'École normale d'instituteurs de Versailles, il échoue au baccalauréat. Deux ans plus tard, il entre à la S.N.C.F. comme dessinateur industriel, et prépare seul l'examen, qu'il réussit. Au fil des treize années passées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gebe/#i_5638

GOREY EDWARD (1925-2000)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 568 mots

Écrivain, illustrateur et dessinateur américain à l'humour malicieux et à la sensibilité gothique. Dans le monde très noir qui apparaît sous la plume de Gorey, vont des personnages aux yeux en boutons de bottine, aux visages inexpressifs et au maintien très digne (Edwardien), dont les événements stupides et généralement macabres auxquels ils sont confrontés ne les déparent qu'à peine. Ses poèmes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-gorey/#i_5638

GOTLIB MARCEL GOTLIEB dit (1934-2016)

  • Écrit par 
  • Yves FRÉMION
  •  • 594 mots
  •  • 1 média

Gotlib est le créateur de quelques personnages immortels de bandes dessinées capables d'atteindre successivement plusieurs publics, dont celui des jeunes depuis les années 1960. Son Gai-Luron, dans Pif , donnait déjà le sens de son humour : anglo-saxon, décalé, jouant de l'absurde gentil, qui n'était pourtant pas gentillet. La rencontre de Marcel Mordekhaï Gotlieb, né le 14 j […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-gotlib/#i_5638

HALLER BERNARD (1933-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 193 mots
  •  • 1 média

Humoriste suisse. Né à Genève, Bernard Haller appartient à une famille riche qui se retrouvera ruinée pendant la Seconde Guerre mondiale. Après avoir fait ses premiers pas au cabaret Chez Gilles à Lausanne, il « monte » à Paris en 1957. Il se produit notamment à La Vieille Grille, pépinière de jeunes talents. Mais c'est seulement à partir des années 1970 qu'il commence vraiment à se faire connaît […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-haller/#i_5638

IRONIE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude LAMBOTTE
  •  • 787 mots
  •  • 1 média

Figure de rhétorique et forme de plaisanterie, l'ironie se situe d'emblée dans un champ intentionnel par l'implicite qu'elle renferme et qui détermine sa propre condition d'existence. Si elle consiste communément à faire entendre à l'interlocuteur le contraire de ce qu'énonce l'auteur, elle se démarque de l'humour par la visée qu'elle soutient vis-à-vis du monde extérieur et la notion de sérieux q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ironie/#i_5638

KIERKEGAARD SØREN (1813-1855)

  • Écrit par 
  • Jean BRUN
  •  • 3 434 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les trois « sphères de l'existence » »  : […] La sphère de l'esthétique est celle où demeure celui qui ne vit que dans l' instant et qui se plonge dans une aventure perpétuelle tout au long de laquelle il fuit à la fois lui-même et les autres. Trois personnages archétypiques offrent des exemples d'une telle fuite. Tout d'abord le Juif errant qui ne s'arrête nulle part et qui a le mal du pays sans avoir de pays ; chaque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soren-kierkegaard/#i_5638

LE MONDE SELON TOPOR (exposition)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 1 175 mots

Dans le chapitre « Un théâtre de la cruauté »  : […] D’emblée, le visiteur est accueilli par un texte de Topor qui éclaire les lignes de force de son inspiration : « […] Je veux que mon existence/ Soit une suprême offense/ Aux vautours qui s'impatientent/ Depuis les années quarante/ En illustrant sans complexe/ Le sang la merde et le sexe » (« Biographie », Pense-bêtes , 1992). Le sang, la merde, le sexe : autant d’éléments vit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-monde-selon-topor/#i_5638

LODGE DAVID (1935- )

  • Écrit par 
  • Vanessa GUIGNERY
  •  • 1 100 mots

Dans le chapitre « Un écrivain caméléon »  : […] Romancier accompli, dramaturge, scénariste et critique littéraire, David Lodge commence sa carrière en publiant des romans de facture réaliste tels que The Picturegoers (1960), Ginger, You're Barmy (1962) – inédits en France – et Hors de l'abri (1970), qui évoquent la Grande-Bretagne de la Seconde Guerre mondiale, le quotidien de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-lodge/#i_5638

MICHAUX HENRI (1899-1984)

  • Écrit par 
  • Robert BRECHON, 
  • Pierre ROBIN
  •  • 3 506 mots

Dans le chapitre « Humour et poésie »  : […] L'originalité de l'art de Michaux, dans ses ouvrages littéraires comme dans ses peintures, tient à la fusion de deux éléments en apparence contradictoires, l'émotion et l'humour. D'un bout à l'autre de son œuvre, il n'y a guère de phrase ou de trait qui n'exprime l'émotion la plus intense. Souffrance, terreur, ou au contraire ferveur, l'émotion se traduit par des images fulgurantes, des cris, des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-michaux/#i_5638

MOISAN ROLAND (1907-1987)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 747 mots

Le dessinateur Roland Moisan est né le 25 novembre 1907 à Bourges. En 1927, il entre à l'École des arts décoratifs de Paris. À son retour du service militaire, en 1931, il commence son activité de dessinateur de presse dans une revue médicale, La Spidoléïne , puis, tout à la fois, au Rire , au Sourire , à L'Œuvre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roland-moisan/#i_5638

MONOCHROME, peinture

  • Écrit par 
  • Denys RIOUT
  •  • 3 837 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des monochromes comiques »  : […] George Brecht (1926-2008) présentait à Lyon un tableau entièrement peint en vert sur lequel des lettres en relief, elles aussi peintes en vert, indiquaient : «  Notice Red  » (1966). Les cartels disposés aux quatre angles d'une grande toile bleu uni d'Ilya Kabakov (né en 1933) semblaient transcrire une discussion entre badauds qui se perdraient en conj […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monochrome-peinture/#i_5638

SATIRE

  • Écrit par 
  • Roger ZUBER
  •  • 2 689 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Indignation et correction »  : […] Depuis Juvénal, les poètes satiriques sont les zélateurs d'une Muse qui n'existait pas avant eux : l'Indignation (Hugo, Introduction des Châtiments ). La satire littéraire se nourrit donc de l'humeur de l'écrivain. Malheureusement, l'humeur n'a jamais été un principe de continuité, et comme il faut bien qu'entre les sautes de cette humeur le poème que compose le satirique pui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/satire/#i_5638

PEYNET RAYMOND (1908-1999)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 982 mots

Le dessinateur Raymond Peynet est né à Paris le 16 novembre 1908. Il était selon ses propres termes « fils de bistrotier », dans la tradition des Auvergnats de Paris. À seize ans il entre à l'école d'arts appliqués Germain-Pilon, où il choisit le dessin publicitaire. En 1926, pour son premier emploi , il dessine des bouquets de fleurs sur les étiquettes de flacons de parfums ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-peynet/#i_5638

PIRANDELLO LUIGI (1867-1936)

  • Écrit par 
  • Gérard GENOT
  •  • 4 666 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le pirandellisme : un faux problème ? »  : […] Le terme de pirandellisme éveille une constellation d'idées plutôt vagues, que l'on peut résumer en quelques mots : humour, logique déréglée, manie gratuite de raisonner, thèmes particuliers, dont les principaux sont : la comédie sociale, le théâtre, la force de l'inconscient et la folie, l'absurde. Cette accumulation mêle ce qui est justifié et ce qui ne l'est pas. C'est Pirandello lui-même qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-pirandello/#i_5638

PLANTU (1951- )

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 806 mots

Le nom de Plantu est définitivement associé au journal Le Monde , où il révèle, à la une, sa vision non conformiste du politique. Sa vocation ne s'est pourtant pas imposée d'emblée, contrairement à la plupart des autres grands noms de la profession. Le baccalauréat en poche, Jean Plantureux – né le 23 mars 1951 à Paris – passe du lycée Henry-IV à la faculté de médecine, qu'il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plantu/#i_5638

POIRET JEAN (1926-1992)

  • Écrit par 
  • Georges COHEN
  •  • 516 mots

Les grands humoristes donnent l'impression de ne rien prendre au sérieux... Tel fut Jean Poiret, acteur, auteur, metteur en scène. Cachant, sous la malice de son regard et de son sourire, une gravité qui n'appartient qu'aux gens sensibles et intelligents, fuyant la prétention comme la peste, Poiret « se contentait » de faire rire, et se refusait à sonder trop profondément la démarche de l'humoris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-poiret/#i_5638

RAABE WILHELM (1831-1910)

  • Écrit par 
  • Catherine KOENIG
  •  • 1 276 mots

Dans le chapitre « Les distances du récit, du passé et de l'humour »  : […] « Raabe, écrit Georges Lukács, ne trouve que des issues individuelles à ses dilemmes. » Et certes, aucune dénonciation précise, aucune critique systématique ne transparaît dans ses récits et ses romans. Veut-il glorifier la bourgeoisie protestante ? Il le fait en transposant ses personnages au xvi e  siècle à Magdebourg, dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-raabe/#i_5638

RESNAIS ALAIN (1922-2014)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LEUTRAT
  •  • 3 822 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le principe d'ironie »  : […] À la différence de Jean-Luc Godard, Resnais ne fait pas du cinéma le lieu d'enjeux essentiels. Pour lui, il n'est rien de plus qu'un moyen d'expression parmi d'autres. Il n'y a pas de mystique du cinéma chez Resnais, sa pratique à la fois passionnée et lucide ne cherche pas à en faire accroire, mais a néanmoins son ambition qu'il faut découvrir dans l'invisible relatif produit par ce moyen d'expre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/resnais-alain/#i_5638

SAMIVEL PAUL GAYET-TANCRÈDE dit (1907-1992)

  • Écrit par 
  • Laura NOESSER
  •  • 1 045 mots

Dessinateur français, peintre, caricaturiste, scénariste, écrivain, Samivel, à qui une exposition a été consacrée (Genève, janv. 1991), est surtout connu par son œuvre d'auteur-illustrateur d'albums pour « petites personnes de cinq à quatre-vingts ans... », selon sa propre expression. Obligé de vivre à la montagne, le jeune Samivel se livre à des dessins sur le ski et l'alpinisme ; l'éditeur Delag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samivel/#i_5638

SATIRIQUE DESSIN

  • Écrit par 
  • Gilbert LASCAULT
  •  • 2 880 mots

Dessin satirique, pamphlet en image, charge, humour graphique , caricature, graphisme contestataire ; des expressions relativement nombreuses et assez imprécises permettent de multiplier les distinctions, les classifications ; de prolonger les disputes sur l'appartenance de telle œuvre à l'une ou à l'autre catégorie. Le travail d'un producteur (Daumier par exemple) peut alors être mis en pièces, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dessin-satirique/#i_5638

SEMPÉ JEAN-JACQUES (1932- )

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 602 mots

Observateur taquin des petits travers qui sont nos luxes quotidiens, Jean-Jacques Sempé (né en 1932 à Bordeaux) a su imposer un style graphique à la fois dépouillé et très expressif. Le dessin d'humour au trait lui a certes apporté la célébrité, mais l'aquarelle semble caractériser désormais l'ensemble de son œuvre. En 1951 paraissent ses premiers dessins, signés Drô, dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-jacques-sempe/#i_5638

SINÉ MAURICE SINET dit (1928-2016)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 912 mots
  •  • 1 média

Siné, né Maurice Sinet le 31 décembre 1928 à Paris , passe son enfance dans le quartier populaire de Ménilmontant. De quatorze à dix-huit ans, il fréquente l'école Estienne, puis exerce les fonctions de maquettiste chez Hachette. Sa rencontre en 1948 avec des soldats noirs américains est à l’origine d’une passion pour le jazz dont il ne se départira jamais. Avant son service militaire – principale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-sinet-dit-sine/#i_5638

STEIG WILLIAM (1907-2003)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 834 mots

Illustrateur et humoriste américain, William Steig est né en 1907 à Brooklyn. Ses parents, originaires de Galicie, au nord-est de l'Empire austro-hongrois, étaient venus d'Europe en 1903 ; ils encouragent les dispositions artistiques de leurs quatre fils, et William suit les cours de la National Academy of Design à Manhattan. Lorsque son père, peintre en bâtiment, et sa mère, couturière, sont ruin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-steig/#i_5638

SURRÉALISME - Histoire

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ, 
  • Pierre DUBRUNQUEZ
  •  • 11 402 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'âge métaphysique (1939-1950) »  : […] L'inquiétude, c'est-à-dire la mise en question de ce monde, et le refus de chercher hors de lui le salut restent au cœur de l'aventure surréaliste, autant que la recherche d'un sens caché, d'une vision renouvelée de l'ordre du monde. Si l'exercice du langage n'a jamais cessé de préoccuper les surréalistes quelle que fût la nature de leurs engagements, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-histoire/#i_5638

SWIFT JONATHAN (1667-1745)

  • Écrit par 
  • Henri FLUCHÈRE
  •  • 5 405 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le pasteur pamphlétaire »  : […] Mais l'expérience acquise à Moor Park n'est pas seulement culturelle ou littéraire. Déjà sir William a envoyé Swift en mission auprès du roi, lui a fait des relations auprès des hommes politiques et, bien qu'il n'ait encore rien publié à l'aube du siècle, sa réputation de pamphlétaire est déjà faite lorsque paraît, sous un anonymat transparent, Le Conte du tonneau (1704). L'A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jonathan-swift/#i_5638

TOPOR ROLAND (1938-1997)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 2 170 mots

Parler de Roland Topor, c'est donner à lire, à entendre, à voir des obsessions jusque-là inconcevables dans une surprenante exubérance imaginative. Créateur aussi insolite que dérangeant, Topor dissèque l'humain, et ce dans sa matérialité corporelle. La traduction expressive de cet univers passe par la plume, l'encre, la lithographie, la linogravure, la photographie, les chansons, les textes – no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roland-topor/#i_5638

TWAIN MARK (1835-1910)

  • Écrit par 
  • Bernard POLI
  •  • 1 127 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Un enfant du Mississippi »  : […] Né à Florida, dans une infime bourgade du Missouri où sa famille venait chercher fortune, Samuel Langhorne Clemens connut sur les bords du Mississippi une enfance peu studieuse mais riche en expériences. À la lisière du Vieux Sud, il appartint au monde des esclavagistes ; aux limites du Far West, il avait quatorze ans quand passèrent les premiers chercheurs d'or. Sa carrière fut d'abord celle d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mark-twain/#i_5638

WEGMAN WILLIAM (1943- )

  • Écrit par 
  • Noël BOURCIER
  •  • 650 mots

William Wegman, artiste américain qualifié de conceptuel, a émergé dans les années 1970 en photographiant, peignant, dessinant et filmant son chien nommé Man Ray, un braque de Weimar. Ses modèles seront tous des chiens de même race dont les noms méritent de passer à la postérité – Fay Ray à partir de 1986, et sa descendance : Battina, Chips, Bobbin, Candy, Crooky et Chundo. Trublion de l'art, obs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-wegman/#i_5638

WESTLAKE DONALD (1933-2008)

  • Écrit par 
  • Claude MESPLÈDE
  •  • 1 189 mots
  •  • 1 média

Né en 1933 dans le quartier de Brooklyn, Donald Westlake n'a jamais quitté New York. Depuis 1979, il habitait Greenwich Village, un lieu célèbre de la « Grosse Pomme » et s'est acquis la réputation d'être un écrivain drôle. De fait, parmi la centaine de titres dont il est l'auteur, y compris sous dix pseudonymes, une majorité s'articule autour d'un comique de situation qui est devenu sa marque d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/donald-westlake/#i_5638

WIT, littérature

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 302 mots

Les théoriciens de l'humour ne pardonneront jamais au wit sa brillance froide, son air noble et insolent, sa façon de chatouiller l'esprit en mettant hors de combat les émotions. Toutefois, le sourire léger qui accompagne la découverte d'une nouvelle relation entre deux idées ( pure wit ), entre une idée et un mot ( mixt wit ) ou e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wit-litterature/#i_5638

Pour citer l’article

Marie-Claude LAMBOTTE, « HUMOUR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/humour/