LONGFELLOW HENRY WADSWORTH (1807-1882)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Poète américain, professeur de langues, Longfellow occupa, dès 1832, une chaire à Bowdoin College puis, en 1835, à Harvard. Sa culture étrangère est le produit de sa vive curiosité linguistique et de ses voyages en Europe (France, Espagne, Italie), d'où son livre Outre-Mer : A Pilgrimage beyond the Sea (1835) et sa traduction de La Divine Comédie (1865-1867). Il est l'auteur de trois tragédies formant la trilogie de Christus (1872), de poèmes narratifs d'inspiration romantique fort appréciés en leur temps, Hyperion (1839) et surtout Hiawatha (1855), récit indien plein de pittoresque et de magie. Artiste consciencieux et fort habile, il lui a manqué l'imagination et l'intensité pour atteindre la vraie poésie ; mais il jouit encore d'une certaine faveur grâce à des poèmes « scolaires » tels que Psalm of Life, Excelsior, The Wreck of the Hesperus (Le Naufrage de l'Hesperus), The Village Blacksmith (Le Forgeron du village) et Evangeline.

À Longfellow, qui bénéficia des plus grands éloges de son vivant, échut l'hommage exceptionnel d'avoir son buste à Westminster Abbey. Hommage d'un autre ordre, et qui nous surprend davantage aujourd'hui : l'adaptation de son Calumet de la paix par Baudelaire (dont ce n'est pas exactement le meilleur poème !).

—  Louis BONNEROT

Écrit par :

  • : professeur honoraire à la Faculté des lettres et sciences humaines de Paris

Classification

Pour citer l’article

Louis BONNEROT, « LONGFELLOW HENRY WADSWORTH - (1807-1882) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-wadsworth-longfellow/