ALDINGTON RICHARD (1892-1962)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né dans le Hampshire, Aldington fit ses études à Dover College et à l'université de Londres où il n'obtint aucun grade. Talent précoce en poésie, il fait partie du groupe des imagistes (fondé par Ezra Pound) ; en 1913, il est rédacteur-adjoint du périodique qui diffuse leur doctrine, The Egoist ; il épouse l'un des imagistes les plus éminents, la poétesse américaine Hilda Doolittle, qui le suppléera dans sa fonction de journaliste pendant la Première Guerre mondiale. Son retour à la vie civile est des plus pénibles : sans ressources, il souffre d'une névrose qui aigrit son caractère et désoriente sa production littéraire ; journaliste et surtout traducteur de grand talent, il explore en fin connaisseur plusieurs siècles de notre littérature, depuis Cyrano de Bergerac jusqu'à Remy de Gourmont, réservant quand même une place importante à la poésie et publiant, entre 1919 et 1930, trois volumes dont le plus original est sans doute A Dream in the Luxembourg. Puis c'est à la prose qu'il se consacre, décantant ses expériences de la guerre dans Death of a Hero (1929), où il dénonce l'hypocrisie de l'intelligentsia londonienne d'avant-guerre ainsi que la stupidité et l'horreur de la vie au front ; œuvre puissante mais trop morbide pour se classer parmi les grands livres de pareille inspiration que sont les œuvres de Siegfried Sassoon et de Robert Graves et surtout Her Privates We de Frederic Manning et The Spanish Farm Trilogy de R. M. Mottram. Divorcé en 1937, Aldington se fixa au cours de la Seconde Guerre mondiale aux États-Unis, où il écrivit une biographie de Wellington et, aussi, les deux études les plus décevantes de sa carrière — imprégnées de ses désillusions personnelles qui tarissent en lui tout pouvoir de sympathie et neutralisent le libre jeu de l'esprit critique —, ses portraits des deux Lawrence : Portrait of a Genius... But (1950) et Lawrence of Arabia (1955).

—  Louis BONNEROT

Écrit par :

  • : professeur honoraire à la Faculté des lettres et sciences humaines de Paris

Classification

Autres références

«  ALDINGTON RICHARD (1892-1962)  » est également traité dans :

IMAGISTES

  • Écrit par 
  • Henri FLUCHÈRE
  •  • 2 157 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Historique »  : […] Le terme fut inventé en 1912 par Ezra Pound (1885-1972) , le poète américain, provisoirement transplanté en Angleterre. Mais la prise de conscience de la doctrine imagiste, et même de l'œuvre imagiste, est difficile à fixer dans le temps. Des poèmes prétendument imagistes avaient vu le jour dès 1908, tel ce poème minuscule d'Edward Storer, intitulé « Images », paru à cette date dans son recueil M […] Lire la suite

Pour citer l’article

Louis BONNEROT, « ALDINGTON RICHARD - (1892-1962) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-aldington/