GEORGE IV (1762-1830) roi du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande et roi de Hanovre (1820-1830)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils de George III, le futur George IV est, conformément à une tradition bien établie dans la dynastie hanovrienne, en très mauvais termes avec le roi son père qui lui reproche, à juste titre, sa prodigalité, sa vie de débauches et de scandales, ses liens avec l'aristocratie whig et son amitié pour le redoutable Charles James Fox. En 1811, la folie ayant définitivement obscurci l'esprit de George III, le prince de Galles devient régent. La victoire des coalisés sur l'Empire (abdication de Napoléon : 4 avril 1814 ; Waterloo : 18 juin 1815) débouche sur la crise économique, le chômage et l'instabilité des prix agricoles, suscitant une dangereuse agitation radicale (William Cobbett et James Hunt) que le gouvernement n'hésite pas à noyer dans le sang (massacre de Peterloo, 16 août 1819). À la fin de la régence, l'Habeas Corpus est suspendu, les libertés sont restreintes, l'Angleterre semble au bord de la guerre civile.

Massacre de Peterloo

Massacre de Peterloo

Photographie

La garde charge la foule lors d'une émeute à Saint-Peter, près de Manchester, en 1819. La répression est sanglante. 

Crédits : Rischgitz/ Getty Images

Afficher

À la mort de George III, en 1820, le régent, au comble de l'impopularité, ceint la couronne sous le nom de George IV. Mais il ne redore pas son blason en intentant à son épouse, Caroline de Brunswick, dont il vit séparé, un retentissant procès où la vie du couple royal est jetée en pâture à l'opinion publique. L'affaire se règle finalement à l'amiable : Caroline de Brunswick reçoit une grosse pension et renonce à ses droits, mais non à ses fredaines. Tandis que les esprits sont occupés par ce scandale peu édifiant, la classe politique se renouvelle. La reprise économique se confirmant, des hommes neufs arrivent aux affaires. Au poste de ministre de l'Intérieur, Robert Peel crée la police et humanise le droit criminel. William Huskisson bat en brèche le protectionnisme sauf en ce qui concerne les droits sur les blés, pierre d'achoppement du parti tory. Au Foreign Office, George Canning se fait l'avocat d'une politique étrangère « libérale » qui sert les intérêts de la City. En 1825, le droit de coalition et de grèv [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : historien, docteur en droit, docteur honoris causa de la National University of Ireland et de l'Université d'Ulster (Royaume-Uni)

Classification


Autres références

«  GEORGE IV (1762-1830) roi du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande et roi de Hanovre (1820-1830)  » est également traité dans :

BRUMMEL ou BRUMMELL GEORGE BRYAN (1778-1840)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 288 mots

Roi de la mode en Angleterre pendant plus de vingt ans, le « beau Brummel » est né dans la famille d'un nouveau riche, son père ayant bénéficié, dans l'administration, de plusieurs postes et sinécures grâce au patronage d'hommes aussi puissants que lord North. Envoyé à Eton et prenant le temps de passer une année à Oxford en 1794, Brummel s'y fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brummel-brummell/#i_14506

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 250 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre «  L'époque victorienne »  : […] L' époque victorienne couvre la plus grande partie du xix e  siècle. La reine dont elle tient son nom est montée sur le trône en 1837, à l'âge de dix-huit ans, elle est morte en janvier 1901. Mariée en 1840 à Albert de Saxe-Cobourg, qui fournit ainsi à sa dynastie une nouvelle dénomination, elle ne se consola jamais d'un veuvage précoce, en 1861. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-histoire/#i_14506

Pour citer l’article

Pierre JOANNON, « GEORGE IV (1762-1830) - roi du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande et roi de Hanovre (1820-1830) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-iv/