LEAR EDWARD (1812-1888)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dessinateur et peintre, Edward Lear, spécialiste d'ornithologie, auteur de livres de voyages, demeure essentiellement célèbre pour sa poésie de nonsense : poèmes comiques écrits pour les enfants d'une famille amie (comme le furent les Alice de Lewis Carroll), mais où les adultes d'un monde postfreudien découvrent des abîmes de révélation de soi et une contestation radicale de notre monde par un viol quasi constant du langage-sens auquel nous sommes habitués. Les limericks de Lear (petits poèmes épigrammatiques à forme à peu près fixe et illustrés par l'auteur) racontent, dans leur non-sens linguistique et leur totalité sonore, une histoire où les mots semblent s'être imposés d'eux-mêmes, remontant d'un inconscient « normalement » verrouillé pour se répandre en un jaillissement de fantaisie libre, à l'intérieur de la logique structure de l'absurde. Sans doute celui que les mots cherchent, et qui se cache deux fois, dans le texte, et en se caricaturant dans les illustrations, c'est ce vieil homme myope et barbu, rond comme Humpty-Dumpty, Lear lui-même, souvent périlleusement perché sur un objet instable (un rebord de fenêtre, par exemple), grotesque à en mourir de rire, mélancolique et désespéré, dans un monde où il n'a jamais pu s'installer, ni nous non plus. A Book of Nonsense (1846), Nonsense Songs and Stories (1871), More Nonsense Songs, Pictures, etc. (1872), Laughable Lyrics (1877), Nonsense Botany and Nonsense Alphabets (1851) sont les principales œuvres de ce genre qu'il faut nécessairement illustrer par un exemple, car nul ne peut savoir ce qu'est un limerick de Lear sans en avoir au moins dégusté un, en anglais nécessairement, car une version française, aussi habile fût-elle, ne peut être qu'autre chose :

Edward Lear âgé de 73 ans et demi et son chat Foss âgé de 16 ans, par Edward Lear

Edward Lear âgé de 73 ans et demi et son chat Foss âgé de 16 ans, par Edward Lear

photographie

Edward Lear âgé de 73 ans et demi et son chat Foss âgé de 16 ans, par Edward Lear (1812-1888). Lithographie. Collection particulière. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

  There was an Old Man of Cape Horn   Who wished he had never been born ;   So he sat on a chair,   Till he died of despair,   That dolorous Man of Cape Horn.

—  Louis BONNEROT

Écrit par :

  • : professeur honoraire à la Faculté des lettres et sciences humaines de Paris

Classification


Autres références

«  LEAR EDWARD (1812-1888)  » est également traité dans :

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Elisabeth ANGEL-PEREZ, 
  • Jacques DARRAS, 
  • Jean GATTÉGNO, 
  • Vanessa GUIGNERY, 
  • Christine JORDIS, 
  • Ann LECERCLE, 
  • Mario PRAZ
  •  • 28 328 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Vers l'imagination et la fantaisie »  : […] Une révolution allait se préparer grâce à la publication en traduction des Contes populaires des frères Grimm (1823), puis des Contes d'Andersen (1846), et à la parution entre 1841 et 1849 d'un « Recueil familial » ( Home Treasury ) de livres, d'illustrations, de jouets, « destinés à nourrir le sentiment, l'imagination, la fantaisi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-litterature/#i_8865

GOREY EDWARD (1925-2000)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 568 mots

Écrivain, illustrateur et dessinateur américain à l'humour malicieux et à la sensibilité gothique. Dans le monde très noir qui apparaît sous la plume de Gorey, vont des personnages aux yeux en boutons de bottine, aux visages inexpressifs et au maintien très digne (Edwardien), dont les événements stupides et généralement macabres auxquels ils sont confrontés ne les déparent qu'à peine. Ses poèmes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-gorey/#i_8865

Pour citer l’article

Louis BONNEROT, « LEAR EDWARD - (1812-1888) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-lear/