Bernard CROQUETTE

agrégé de l'Université, maître assistant à l'université de Paris-VII

AMYOT JACQUES (1513-1593)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 916 mots

Humaniste et prélat français, c'est en tant que traducteur que Jacques Amyot s'imposa comme grand écrivain. Né à Melun d'une famille modeste, « le Plutarque françois » fait à Paris de brillantes études, de grec notamment, et est reçu maître ès arts à dix-neuf ans. En 1534 ou 1535, poussé par le désir de faire du droit, ou par l'inquiétude à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-amyot/#i_0

AUBIGNAC FRANÇOIS HÉDELIN abbé d' (1604-1676)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 702 mots

L'un de ces abbés qui tiennent tant de place dans l'histoire de la littérature — et des théories littéraires — au xviie siècle. Il a été prédicateur, romancier, dramaturge, poète, mais il a surtout voulu être, quant à lui, le législateur du théâtre. En 1640, une querelle l'oppose à Ménage à propos de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-aubignac/#i_0

BALZAC JEAN-LOUIS GUEZ DE (1595 env.-1654)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 664 mots

Le maître de la littérature épistolaire et l'un des créateurs de la prose classique dans la première moitié du xviie siècle. Balzac met d'abord sa plume au service du duc d'Épernon et tente de jouer lui-même un rôle politique. Ses ambitions sont vite déçues et, après un séjour à Rome, il se retire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/balzac-jean-louis-guez-de/#i_0

BENSÉRADE ISAAC DE ou ISAAC (1612-1691)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 382 mots

Originaire de Normandie, Isaac Bensérade vient chercher fortune à Paris et plaît immédiatement à Richelieu. Il s'intéresse d'abord au théâtre (et à une comédienne, la Bellerose) et fait jouer sans grand succès cinq pièces, dont Cléopâtre. À la mort de Richelieu, il gagne la faveur de Mazarin et de la reine, ce qui lui vaut de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benserade-isaac-de-ou-isaac/#i_0

BERNIER FRANÇOIS (1625-1688)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 303 mots

Philosophe et médecin français qui reçoit en même temps que Chapelle les leçons de Gassendi, dont il défendra les idées par de vigoureux libelles latins. Après un grand voyage à travers l'Europe et des études médicales à Montpellier, Bernier s'embarque en 1656 pour l'Orient ; il demeure de longues années auprès d'Aurangzeb, Grand Moghol de l'Inde, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-bernier/#i_0

BÉROALDE DE VERVILLE FRANÇOIS BROUARD dit (1556-env. 1629)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 510 mots

Connu surtout comme l'auteur présumé d'un livre qui a obtenu un succès durable, le Moyen de parvenir, Béroalde de Verville a par ailleurs publié des ouvrages nombreux et variés, injustement méprisés. Il est successivement « un étudiant humaniste ; un poète famélique en quête de mécène » ; puis, après avoir abjuré le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beroalde-de-verville/#i_0

BOURDALOUE LOUIS (1632-1704)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 365 mots

Jésuite français, Bourdaloue est l'un des plus grands prédicateurs, et sans doute le plus apprécié, du siècle de Louis XIV. Il fait ses débuts à Paris à la fin de 1669, au moment même où Bossuet, nommé évêque puis précepteur du grand dauphin, délaisse la chaire. Ses sermons provoquent un engouement extraordinaire (dont témoignent les lettres de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-bourdaloue/#i_0

BRÉBEUF GEORGES DE (1617-1661)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 359 mots

Poète français, issu d'une famille de vieille noblesse normande. Pauvre et malade, ombrageux, instable et exalté, Brébeuf est doué d'une sensibilité inquiète, et porté à la mélancolie. Longtemps, en dépit du succès obtenu par la libre traduction qu'il donne de La Pharsale de Lucain (1653), ses ambitions et ses espérances […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-de-brebeuf/#i_0

BURLESQUE, esthétique

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 809 mots

Mode littéraire qui a fait fureur en France au xviie siècle pendant une dizaine d'années (env. 1643-1653). À genre nouveau, mot nouveau : le terme lui-même est emprunté à l'italien et introduit dans la langue (ou plutôt réintroduit, car il avait déjà été employé, mais avec un sens différent) par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/burlesque-esthetique/#i_0

CHANT, poésie

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 417 mots

Nom donné à chacune des divisions que comporte, suivant une tradition codifiée à l'époque alexandrine, un poème épique ou didactique. Les critiques alexandrins ont partagé chacune des deux épopées homériques en vingt-quatre « rhapsodies » qu'ils ont désignées par les vingt-quatre lettres de l'alphabet grec. Il est tentant de penser que ces unités […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chant-poesie/#i_0

CHAPELLE CLAUDE LUILLIER dit (1626-1686)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 145 mots

Poète français. Capable d'études sérieuses (il suit très tôt les leçons de Gassendi) et d'amitiés solides (avec Cyrano, d'Assoucy, Boileau, Racine et surtout Molière), apprécié par de très grands seigneurs (Condé, les Vendôme, Nevers, la duchesse de Bouillon), Claude Chapelle, joyeux compagnon, se signale dès sa première jeunesse par un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-luillier-dit-chapelle/#i_0

CHARRON PIERRE (1541-1603)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 1 132 mots

Homme d' Église et homme de lettres français, Pierre Charron est connu surtout comme moraliste. Il abandonne l'étude du droit pour celle de la théologie et est ordonné prêtre. Il se signale par son enseignement et surtout par ses sermons. Les évêques se disputent bientôt, en ces temps troublés, cet éloquent champion de la foi catholique, chez qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-charron/#i_0

CHAULIEU GUILLAUME AMFRYE abbé de (1639-1720)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 300 mots

Poète français. Chaulieu a vécu dans l'entourage de puissants protecteurs : les Vendôme (le duc et surtout son frère, le grand prieur, auprès de qui il s'installe dans l'enclos du Temple, d'où le surnom d'Anacréon du Temple qui lui a été donné), puis les petits-enfants du Grand Condé, le duc d'Enghien et la duchesse du Maine, après qu'un ordre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-chaulieu/#i_0

COMÉDIE DE CAPE ET D'ÉPÉE

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 362 mots

Genre dramatique fidèlement adapté de la comedia de capa y espada espagnole qui a connu, de 1640 environ à 1656, une grande vogue en France. Les auteurs français — d'Ouville, l'initiateur du genre (L'Esprit folet, La Dame suivante), Scarron (Jodelet ou le Valet maître, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedie-de-cape-et-d-epee/#i_0

COMÉDIEN (PARADOXE DU)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 1 000 mots

Célèbre paradoxe (c'est-à-dire au sens indiqué par l'Encyclopédie : « proposition absurde en apparence, à cause qu'elle est contraire aux opinions reçues, et qui, néanmoins, est vraie au fond ») formulé par Diderot dans un dialogue posthume dont le titre exact est Paradoxe sur le comédien. L'un des deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comedien-paradoxe-du/#i_0

COMMENTAIRES, genre littéraire

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 483 mots

Le mot latin commentarii désignait des recueils de notes ou de documents de types divers (Mémoires d'un homme public ou d'un particulier, journal officiel, registres, pièces judiciaires, procès verbaux, annotations explicatives...) ; on le retrouve dans les titres de quelques-uns des ouvrages où les savants philologues du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commentaires-genre-litteraire/#i_0

COQUERET COLLÈGE DE

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 340 mots

Fondé en 1418 sur la montagne Sainte-Geneviève à Paris par Nicolas Coquerel ou Coqueret, le collège de Coqueret reste obscur jusqu'à ce que, à la rentrée de 1547, Jean Dorat y soit nommé professeur, et sans doute principal : il devient dès lors le berceau de ce qu'on appellera la Pléiade . Autour de Dorat sont rassemblés un grand nombre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/college-de-coqueret/#i_0

DACIER ANNE, née LEFÈVRE (1654-1720)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 464 mots

Fille de l'érudit français Tanneguy Lefèvre et femme de l'érudit André Dacier — elle-même célèbre érudite. Après avoir reçu les leçons de son père, Anne Lefèvre est protégée, quand elle devient orpheline, par Chapelain et par Huet, et chargée, grâce au duc de Montausier, de fournir quelques-uns des volumes de la collection destinée à l'éducation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anne-dacier/#i_0

DES BARREAUX JACQUES (1599-1673)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 280 mots

Magistrat et écrivain français — mais il n'a pratiquement pas exercé sa charge et n'a publié aucun livre. Son incroyance tapageuse (qui lui attire quelques mésaventures mais ne résiste ni à la maladie ni, semble-t-il, à l'approche de la mort), sa réputation de viveur et d'« illustre débauché », l'amitié qui l'a lié à Théophile de Viau (mais qu'il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-des-barreaux/#i_0

DESPORTES PHILIPPE (1546-1606)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 809 mots

Le représentant le plus important de la génération qui a suivi celle de Ronsard et précédé celle de Malherbe. Né à Chartres d'une famille de négociants, Desportes fait de solides études classiques et prend la tonsure. Il devient secrétaire de l'évêque du Puy, qui l'emmène à Rome : il s'y accoutume aux mœurs policées et s'y familiarise avec les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-desportes/#i_0

DIDACTIQUE POÉSIE

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 534 mots

Poésie qui dispense un enseignement (philosophique, moral, scientifique, technique, etc.) en le parant des agréments propres à la poésie. Le vers, de par ses vertus mnémoniques, a été utilisé dès les origines pour fixer une leçon (oracles, sentences...) ; aux débuts de la littérature grecque, il y a Homère sans doute, mais il y a aussi Hésiode, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poesie-didactique/#i_0

DORAT CLAUDE (1734-1780)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 358 mots

Parisien de naissance, Dorat fut, comme l'ancêtre dont il portait le nom, fécond et paresseux. On lui reprocha sa hâte à produire et une certaine propension à la négligence. « Il hasardait ses ouvrages, comme les saillies d'un homme aimable que l'occasion inspirait », dit un de ses contemporains. Pourtant, ce petit-maître valait probablement mieux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-dorat/#i_0

ÉLÉGIE

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 791 mots

Ce petit genre poétique , d'abord caractérisé uniquement par l'emploi d'une forme métrique , le distique élégiaque, s'est spécialisé chez les Latins dans un « lyrisme modéré et fleuri » faisant « la plus large part aux émotions personnelles du poète » (J. Bayet). On a continué, dans les littératures postérieures, à désigner du nom d'élégies des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elegie/#i_0

FOIGNY GABRIEL DE (1630?-? 1692)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 296 mots

Écrivain français, auteur de l'un des romans utopiques les plus importants de la fin du xviie siècle. Entré dans l'ordre des Cordeliers, Gabriel de Foigny acquiert une réputation d'excellent prédicateur ; mais en 1666, il abjure le catholicisme et se réfugie en Suisse. Il vit alors en donnant des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-de-foigny/#i_0

GARASSE FRANÇOIS (1585-1631)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 161 mots

Jésuite français, que son ardeur de polémiste a rendu fameux. D'abord prédicateur, il est éloigné de la chaire par ses supérieurs en raison de la violence extravagante de ses sermons. Il se met alors à écrire des pamphlets où il pourfend de ses anathèmes et de ses invectives, voire de ses calomnies ordurières, libertins et protestants, ennemis de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-garasse/#i_0

GILBERT CLAUDE (1652-1720)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 254 mots

Avocat dijonnais, Claude Gilbert publie en 1700 (sans nom d'auteur ni d'éditeur) un récit utopique, L'Histoire de Calejava ou de l'isle des hommes raisonnables, avec le parallèle de leur morale et du christianisme. Il y raconte le voyage fictif en Lituanie d'un protestant chassé de France par la révocation de l'édit de Nantes, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-gilbert/#i_0

GOMBERVILLE MARIN LE ROY DE (1600-1674)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 710 mots

Écrivain français, dont les romans ont connu une vogue exceptionnelle, Gomberville débuta très tôt dans la poésie, mais médiocrement ; il s'intéresse de bonne heure à l'histoire : en 1620, il rédige un Discours des vertus et des vices de l'histoire, et de la manière de la bien escrire — mais déjà il s'est tourné vers le roman ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gomberville-marin-le-roy-de/#i_0

GUIRLANDE DE JULIE LA

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 420 mots

Recueil de poèmes collectif, composé à l'imitation des « guirlandes » italiennes et offert le 1er janvier 1634 (plutôt qu'en 1641, comme le veut la tradition) par le marquis de Montausier (qui deviendra plus tard duc et pair et sera nommé précepteur du Dauphin), à Julie d'Angennes, fille de la marquise de Rambouillet, qu'il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-guirlande-de-julie/#i_0

HÉROËT ANTOINE (1492 env.-1568)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 277 mots

L'un des poètes les plus importants de l'école lyonnaise. Heroët a une situation de poète officiel et, à ce titre, écrit plusieurs pièces de circonstance, en particulier l'épitaphe de Louise de Savoie et plus tard celle de Marguerite de Navarre , avant d'entrer dans la vie ecclésiastique et de devenir, en 1552, évêque de Digne. Apprécié de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-heroet/#i_0

HOUDAR DE LA MOTTE ANTOINE LAMOTTE-HOUDAR dit (1672-1731)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 402 mots

Avec Les Originaux ou l'Italien (1693), Houdar de La Motte fait au théâtre des débuts désastreux qui le conduisent à la Trappe. Mais il revient bientôt aux lettres et entame avec succès une nouvelle et double carrière, dramatique et poétique. Ses opéras en particulier, L'Europe galante (1697), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/houdar-de-la-motte/#i_0

ITALIENS LES, théâtre

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 878 mots

Les comédiens italiens qui, au xviie et au xviiie siècle, se sont, pendant deux longues périodes, installés en France, ont joué dans l'histoire de notre théâtre un rôle considérable. Dès le dernier tiers du xvi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-italiens-theatre/#i_0

JODELLE ÉTIENNE (1532-1573)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 510 mots

Poète et dramaturge français, l'une des gloires — mais la plus méconnue — de la Pléiade , Jodelle est aussi musicien, peintre, architecte, orateur et « vaillant aux armes ». Élève de Muret au collège de Boncourt, il fait jouer dès l'âge de vingt ans une pièce, Eugène, première tentative pour créer une comédie nationale. Jodelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-jodelle/#i_0

LA CALPRENÈDE GAUTIER DE COSTES sieur de (1609-1663)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 303 mots

Originaire sinon de Gascogne, comme sa fierté l'aurait aimé et comme le veut la tradition, du moins des environs de Sarlat, La Calprenède entre dans la carrière des armes et ne l'abandonnera pas en abordant le théâtre en 1635. Il compose neuf tragédies (dont La Mort de Mithridate) ou tragi-comédies ; trois de ces pièces tirent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gautier-de-la-calprenede/#i_0

LA MOTHE LE VAYER FRANÇOIS DE (1588-1672)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 726 mots

Philosophe et écrivain français, l'un des représentants majeurs de ce « libertinage érudit » qui marque, entre l'humanisme de la Renaissance et la philosophie du siècle des Lumières, une étape essentielle. À quarante ans, cet indolent n'a écrit aucun livre : il s'est prêté avec quelque répugnance aux devoirs de sa charge de substitut au procureur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-de-la-mothe-le-vayer/#i_0

LAPEYRÈRE ISAAC DE (1596-1676)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 378 mots

Attaché à la suite de M. de La Thuillerie, ambassadeur extraordinaire au Danemark, puis à la maison du prince de Condé — dont il deviendra le bibliothécaire — Lapeyrère est chargé de nombreuses missions dans plusieurs pays européens. Méridional rieur, huguenot gaillard, « grand liseur, grand amateur de singularités, inventeur d'un système […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isaac-de-lapeyrere/#i_0

LENCLOS ANNE dite NINON DE (1616-1706)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 392 mots

Courtisane française, célèbre par sa beauté (mais c'est déjà la légende qui parle, il faudrait dire sans doute son « agrément » ou son « charme ») et par son esprit, Ninon de Lenclos décide très jeune de vivre indépendante comme un homme. Elle a dès lors « des galans en assez bon nombre » (Tallemant des Réaux), pour une nuit ou pour trois mois, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lenclos-anne-dite-ninon-de/#i_0

LENOBLE EUSTACHE (1643-1711)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 161 mots

Aventurier et littérateur français. Après avoir été procureur général à Metz, Eustache Lenoble est arrêté et condamné pour faux. Il se rend alors fameux par sa liaison, en captivité et en cavale, avec Gabrielle Perreau, surnommée la Belle Épicière, et par des écrits (souvent rédigés en prison) d'une abondance et d'une diversité stupéfiantes : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eustache-lenoble/#i_0

MALLEVILLE CLAUDE DE (1597-1647)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 224 mots

Poète français, il est l'un des représentants les plus marquants de la génération qui a suivi immédiatement celle de Malherbe. Attaché au service du maréchal de Bassompierre, qu'il ne quittera que quelques mois pour suivre le cardinal de Bérulle, il l'accompagne dans ses missions diplomatiques. Lorsque son maître est arrêté en 1631, et emprisonné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-de-malleville/#i_0

MÉNAGE GILLES (1613-1692)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 794 mots

L'un de ces abbés qui occupent tant de place dans l'histoire de la littérature française au xviie siècle. Un abbé, mais non un prêtre : il n'ira pas au-delà du sous-diaconat qu'il reçoit en 1648 ; ses confortables revenus ecclésiastiques lui permettent dès lors de donner tout son temps aux études et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilles-menage/#i_0

MERCURE GALANT LE

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 448 mots

L'un des premiers périodiques français, fondé en 1672 par Donneau de Visé, afin de fournir au public parisien et provincial des nouvelles de la Cour et de la ville, et de rendre compte de tous les événements, mondains (naissances, mariages, décès, nominations, fêtes, concerts, cérémonies religieuses) et littéraires (sermons, nouvelles pièces, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-mercure-galant/#i_0

MONOLOGUE INTÉRIEUR

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 1 034 mots

Technique littéraire qui a joué un rôle important dans le renouvellement du roman au xxe siècle. Rendu fameux par l'usage magistral qu'en a fait James Joyce dans Ulysse (1922), le monologue intérieur (l'expression, dans son sens actuel, a été introduite par Valery Larbaud) a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monologue-interieur/#i_0

NATUREL, esthétique

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 472 mots

L'un des principes de base de l' esthétique classique. Le naturel « exprime la conformité de l'œuvre d'art à un modèle idéal qu'on appelle conventionnellement la nature » (R. Bray). Cette définition permet de comprendre les ambiguïtés de la notion. Quelle nature ? La nature humaine sans doute, et non la nature extérieure. Mais, écrit Pascal « on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naturel-esthetique/#i_0

NAUDÉ GABRIEL (1600-1653)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 741 mots

Érudit, bibliographe et historien français. Il fait de solides études littéraires et philosophiques accompagnées d'immenses lectures, avant d'entreprendre des études de médecine qu'il terminera en 1628. Il devient en 1622 bibliothécaire du président de Mesmes. Toute sa vie, il recherchera avec passion les éditions rares et les livres audacieux, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-naude/#i_0

PAMPHLET

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 784 mots

Au sens strict, le mot « pamphlet » désigne une brochure brève et incisive, une œuvre d'actualité, de combat et de passion attaquant le plus souvent violemment un personnage connu, un parti ou une institution. Bien que la brièveté (cent pages au maximum, souvent moins, « une feuille ou deux », écrit P.-L. Courier) soit l'une des règles générales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pamphlet/#i_0

PATHÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 423 mots

Est pathétique ce qui, par le spectacle ou l'expression du malheur ou de la souffrance, excite les passions et les émotions vives telles que tristesse, indignation, horreur, pitié, terreur. C'est dans ce sens que Beethoven intitule Sonate pathétique une œuvre où il tente à bon escient d'ingérer les valeurs dramatiques dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pathetique/#i_0

PELETIER DU MANS JACQUES (1517-1582)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 636 mots

Poète français, mais aussi grammairien, mathématicien et médecin, esprit mobile et curieux, bouillonnant d'aspirations et d'idées. Un peu plus âgé que Ronsard et que Du Bellay, il fait la connaissance du premier puis du second avant même qu'ils n'entrent au collège de Coqueret , et leur prodigue ses conseils. Il préside ainsi aux origines de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-peletier-du-mans/#i_0

PELLISSON PAUL (1624-1693)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 516 mots

L'un des poètes les plus représentatifs du mouvement précieux. Paul Pellisson n'a pourtant consacré à la littérature qu'une part restreinte de sa vie. Ce protestant originaire de Béziers, homme d'esprit et de talent, se fixe à Paris en 1650 et achète une charge de secrétaire du roi. Il publie une Relation contenant l'histoire de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-pellisson/#i_0

PERSONNIFICATION, esthétique

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 415 mots

« Figure de pensée », selon la terminologie de la rhétorique, consistant à représenter à l'aide des traits humains, physiques ou moraux, une abstraction ou une chose inanimée : ainsi les vices et les vertus dans la littérature (comme dans la peinture ou la sculpture) médiévale, et les vertus encore dans l'œuvre de Péguy. (Si l'écrivain prête, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/personnification-esthetique/#i_0

POÉSIE DESCRIPTIVE

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 519 mots

La description , qui peut avoir sa place dans toute poésie, a été cultivée dès les origines dans un souci d'ornementation : ainsi la description du bouclier d'Achille dans L'Iliade. Elle s'est aussi, plus particulièrement à certaines époques, constituée en genre poétique indépendant. Dans la première moitié du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poesie-descriptive/#i_0

PORTRAIT, genre littéraire

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 1 004 mots

Montaigne demandait pourquoi il n'était pas loisible « à un chacun de se peindre de la plume » comme tel personnage dont il cite l'exemple « se peignait d'un crayon ». Le développement du portrait littéraire (dont les Essais sont justement l'une des premières manifestations systématiques) est en effet lié au modèle pictural (le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portrait-genre-litteraire/#i_0

POTOCKI JAN (1761-1815)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 461 mots

Historien et archéologue polonais, considéré comme le fondateur de l'ethnologie slave. Grand voyageur, Jan Potocki parcourt l'Europe (à Paris, il fréquente les salons), l'Afrique et l'Asie afin d'y mener, par l'observation des races, des langues, des coutumes, des vestiges du passé et par l'attention particulière qu'il porte aux traditions orales, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-potocki/#i_0

QUINAULT PHILIPPE (1635-1688)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 522 mots

Dramaturge, librettiste et poète français. Bien que Quinault soit fils d'un boulanger, Tristan l'Hermite le prend sous sa protection et l'introduit à l'hôtel de Guise. Il débute très tôt au théâtre avec une comédie fort bien enlevée, Les Rivales (1655), qui obtient un triomphe. C'est le début d'une carrière exceptionnelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-quinault/#i_0

RACINE LOUIS (1692-1763)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 267 mots

Le plus jeune des deux fils de Jean Racine , Louis, restera toute sa vie hanté par la gloire de son père (il avait, raconte-t-on, sans cesse sous les yeux le vers de Phèdre  : « Et moi, fils inconnu d'un si glorieux père »). Tenté par le théâtre, il se contentera néanmoins de rédiger des Mémoires sur la vie et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-racine/#i_0

ROTROU JEAN DE (1609-1650)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 512 mots

Le plus important, après Corneille, des dramaturges français dans les années qui précèdent 1650. Bien qu'il ait été victime d'une épidémie de fièvre pourprée alors qu'il avait à peine plus de quarante ans, il a écrit une cinquantaine de pièces dont trente-cinq ont été conservées. Cette abondance s'explique sans doute par sa précocité (à vingt ans, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-rotrou/#i_0

SARASIN JEAN-FRANÇOIS (1615-1654)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 396 mots

L'un des plus brillants représentants de la poésie précieuse. Au service de plusieurs grands — Chavigny, puis le cardinal de Retz —, assez mêlé aux affaires publiques pour que Mazarin songe à lui confier une mission importante en 1643 et lance contre lui une lettre de cachet en 1647, il entre dans la maison de Conti avec le titre de « secrétaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-francois-sarasin/#i_0

SAUVAGE LE BON

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 1 038 mots

On retrouve, dans la plupart des mythologies anciennes, la légende de l'âge d'or : les philosophes et les poètes grecs et latins, par exemple, ont souvent évoqué l'existence, dans des temps reculés et donc révolus, d'une humanité plus heureuse et plus juste ; plus près de nous, des générations de voyageurs et d'écrivains se sont plu à décrire des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-bon-sauvage/#i_0

SCALIGER JOSEPH JUSTE (1540-1609)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 362 mots

Dixième fils de Jules César Scaliger (humaniste padouan fixé en France et connu pour ses violentes controverses avec Érasme et avec le mathématicien Jérôme Cardan), Joseph Scaliger fit ses humanités à Bordeaux, puis à Paris sous Turnèbe. Devenu précepteur des enfants de l'ambassadeur de France auprès du Saint-Siège, il voyage à travers la France, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-juste-scaliger/#i_0

SCHELANDRE JEAN DE (1584-1635)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 427 mots

Poète et dramaturge français. Né d'une famille de noblesse militaire et calviniste, Schelandre fait ses premières armes en Hollande, en même temps qu'il compose ses premiers vers (en particulier des pièces célébrant Maurice de Nassau). Il consacre des loisirs forcés (notamment à Avignon) à la littérature et devient poète de salon et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-schelandre/#i_0

SCUDÉRY GEORGES DE (1601-1667)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 640 mots

Il n'est pas seulement le frère (et le collaborateur) de Madeleine, ou le matamore des lettres qu'on s'est plu à ridiculiser : c'est aussi un poète et un dramaturge apprécié de ses contemporains. Il quitte en 1630 une carrière militaire illustrée par cette retraite au pas de Suse qu'il vantera toute sa vie comme un exploit (sans être d'ailleurs, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-de-scudery/#i_0

SEBILLET THOMAS (1512?-1589)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 157 mots

Avocat au parlement de Paris, qui s'est fait un nom dans les lettres par plusieurs traductions et quelques opuscules, mais surtout par la publication, un peu moins d'un an avant la Deffence et illustration de la langue françoise de Du Bellay, du premier art poétique de la littérature française : Art poëtique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-sebillet/#i_0

SONNET

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 1 040 mots

Poème à forme fixe de quatorze vers répartis en quatre strophes, le sonnet tient dans la littérature européenne, et notamment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sonnet/#i_0

SOREL CHARLES (1599 ?-1674)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 386 mots

Bien qu'étant un professionnel de la littérature, Charles Sorel répugne à signer ses livres ou bien les signe de pseudonymes, si bien qu'« aujourd'hui encore il n'est pas possible de dresser un catalogue sûr de ses œuvres » (A. Adam). Grand liseur — ainsi qu'en témoigne, entre autres, sa remarquable Bibliothèque françoise ou le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-sorel/#i_0

SPONDE JEAN DE (1557-1595)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 606 mots

Né au Pays basque d'une famille protestante, Jean de Sponde est un personnage étrange et instable, à qui ses adversaires reprocheront une « mélancolie si forte que nulle ellébore ne l'a pu purger, encore qu'il ait beaucoup alambiqué son cerveau après son Alchymie ». Excellent humaniste, il traduit Homère et Hésiode en latin, Sénèque en français. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-sponde/#i_0

TALLEMANT DES RÉAUX GÉDÉON (1619-1692)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 486 mots

Bien que sa famille fît partie de la grande bourgeoisie protestante et occupe une place importante dans le monde de la haute finance, Tallemant des Réaux a toujours préféré aux affaires la littérature, le monde et la compagnie des gens d'esprit. Il écrit des satires, des rondeaux, des épigrammes qu'il ne montre « qu'à ses plus particuliers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gedeon-tallemant-des-reaux/#i_0

TRÉTEAUX THÉÂTRE DE

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 237 mots

Au xviie siècle, à Paris notamment, aux carrefours et dans les foires, saltimbanques et charlatans dressent leurs tréteaux : on y montre des tours, on y arrache les dents, on y vend (et vante) des drogues. Des farceurs débitent leurs boniments : ainsi Herpinot, aux Halles, dont on a gardé un discours […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-de-treteaux/#i_0

TRISTAN L'HERMITE FRANÇOIS L'HERMITE dit (1601-1655)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 397 mots

Après une jeunesse errante et aventureuse qu'il a racontée — ou plutôt romancée — dans un récit curieux et attachant, Le Page disgracié (1642), Tristan l'Hermite entre vers 1621 au service de Gaston d'Orléans, frère de Louis XIII, qu'il quittera vingt-cinq ans plus tard pour suivre le duc de Guise. Il mourra pauvre et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tristan-l-hermite/#i_0

VEIRAS DENIS (1630?-? 1700)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 458 mots

Écrivain français, « l'un de ces aventuriers qui n'ont pas eu à proprement parler une carrière littéraire, mais qui, par un ouvrage original et audacieux, se sont acquis une place dans l'histoire des idées » (E. von der Mühll). Né dans le Languedoc d'une famille protestante, Denis Veiras prend part à la guerre du Piémont puis devient avocat. En […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denis-veiras/#i_0

VRAISEMBLABLE, esthétique

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 652 mots

La règle de la vraisemblance — l'une des plus importantes et des plus générales de la doctrine classique — trouve sa source dans la Poétique d'Aristote : « Il est évident que l'œuvre du poète n'est pas de dire ce qui est arrivé, mais ce qui aurait pu arriver, ce qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vraisemblable-esthetique/#i_0