COMMENTAIRES, genre littéraire

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le mot latin commentarii désignait des recueils de notes ou de documents de types divers (Mémoires d'un homme public ou d'un particulier, journal officiel, registres, pièces judiciaires, procès verbaux, annotations explicatives...) ; on le retrouve dans les titres de quelques-uns des ouvrages où les savants philologues du xvie siècle ont accumulé leurs observations sur les langues anciennes (Commentarii linguae graecae de Budé, Commentarii linguae latinae de Dolet). Le mot français « commentaires », dans son emploi littéraire, a retenu deux des sens du mot latin : celui d'abord de « mémoires » (César avait écrit les Commentarii ; F. de Rabutin, au xvie siècle, rédige les Commentaires des guerres entre Henri II et Charles Quint, et B. de Monluc raconte ses campagnes dans ses Commentaires) ; celui ensuite — beaucoup plus fréquent et toujours actuel — de notes ou éclaircissements destinés à faciliter l'intelligence d'un texte ancien ou obscur, et qui peuvent être l'œuvre de philologues et/ou d'exégètes. La Bible a ainsi été l'objet de multiples commentaires : ceux d'Origène, de saint Jérôme, ceux de Molina sur les Épîtres de saint Paul, ceux de Calvin sur le Nouveau Testament, etc. De même les classiques latins et grecs — et cela dès l'Antiquité : ainsi Homère (la critique alexandrine, en particulier Aristarque) ou Virgile (Servius Honoratus). On sait le rôle qu'ont joué ensuite, dans la diffusion et l'interprétation des philosophies aristotélicienne et platonicienne, les commentaires d'Averroès (xiie s.) et de saint Thomas (xiiie s.) d'une part, de Marsile Ficin (xve s.) d'autre part. Au xvie siècle, les humanistes (Budé, Casaubon, Lambin, Scaliger) ne se contentent pas d'établir et de publier des textes plus sûrs, ils accompagnent leurs éditions de copieux commentaires latins. Au cours des siècles suivants, on continuera à élucider les difficultés des textes, à fournir les éclaircissements littéraires ou historiques indispensables, à signaler [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, maître assistant à l'université de Paris-VII

Classification


Autres références

«  COMMENTAIRES, genre littéraire  » est également traité dans :

ARISTOTÉLISME MÉDIÉVAL

  • Écrit par 
  • Alain de LIBERA
  •  • 4 994 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Traductions, apocryphes et commentaires »  : […] Aristote a offert aux Latins un concept de la science et de la pratique scientifique entièrement nouveau . On n'aurait, cependant, garde d'oublier que la connaissance intégrale de son œuvre a été un phénomène tardif ; que la définition de son Corpus a fait place à nombre d'apocryphes ; que les données authentiques sont arrivées déjà enveloppées de commentaires généralement étrangers à l'esprit de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aristotelisme-medieval/#i_14787

AUGUSTIN saint (354-430)

  • Écrit par 
  • Michel MESLIN
  •  • 8 944 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les œuvres »  : […] L'œuvre est immense ; le biographe d'Augustin, Possidius, se demande si « un seul homme pourrait tout lire et tout connaître » : 113 traités, certains de dimensions considérables comme La Cité de Dieu , le De Trinitate  ; 218  Lettres , plus de 500 Sermons nous ont été conservés. Les dimensions mêmes d''une telle œuvre, sa variété ne permettent qu'une présentation schématique. Il est évident que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/augustin/#i_14787

AVERROÈS, arabe IBN RUSHD (1126-1198)

  • Écrit par 
  • Jean JOLIVET
  •  • 3 289 mots

Dans le chapitre « Averroès et Aristote »  : […] C'est surtout comme commentateur d'Aristote qu'Averroès fut connu des Latins : il est pour eux « le Commentateur », comme Aristote est « le Philosophe ». C'est ainsi que Dante le présente, dans les Limbes, au milieu d'autres philosophes et savants : « Averroès, qui fit le grand commentaire » ( Inferno , IV, 144). C'est aussi de cette façon qu'il commença sa carrière de philosophe : à l'occasion de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/averroes/#i_14787

CÉSAR (101-44 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Claude NICOLET, 
  • Michel RAMBAUD
  •  • 7 689 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Mémorialiste et propagandiste »  : […] César ne fut pas un homme de lettres ; aristocrate désargenté, il ne vécut jamais de sa plume, mais il reçut à domicile une parfaite formation littéraire de son maître, le rhéteur et grammairien M. Antonius Gnipho, puis à Rhodes en 76-74 du célèbre Apollonios Molon. Pour les contemporains, son éloquence valait celle de Cicéron. Jeune, comme tout Romain de ce milieu cultivé, il avait taquiné la mus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cesar/#i_14787

INTERTEXTUALITÉ THÉORIE DE L'

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 4 301 mots

Dans le chapitre « Années 1980 : productivité et refonte du concept »  : […] Les années 1979-1982, particulièrement riches en nouvelles publications, témoignent de l'entrée du concept d'intertextualité dans sa phase de maturité. Les travaux de Michaël Riffaterre ( La Production du texte , Seuil, 1979 ; « La Syllepse intertextuelle », in Poétique , n o  40, Seuil, nov. 1979 ; « La Trace de l'intertexte », in La Pensée , Paris, oct. 1979 ; Sémiotique de la poésie , Seuil, 19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-de-l-intertextualite/#i_14787

MONLUC BLAISE DE (1500 env.-1577)

  • Écrit par 
  • Robert GARAPON
  •  • 1 425 mots

Dans le chapitre « Originalité et portée des « Commentaires » »  : […] Ses Commentaires ne seront publiés que quinze ans plus tard, à Bordeaux, en 1592, par les soins de l'humaniste Florimond de Roemond, mais seront souvent réimprimés par la suite. Il arrive à Monluc, en revoyant son premier jet, d'emprunter quelques détails aux mémorialistes contemporains ; mais il s'est fait une règle de ne rapporter que ce qu'il a vu : il y a là une étroitesse certaine de point d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blaise-de-monluc/#i_14787

MOYEN ÂGE - La pensée médiévale

  • Écrit par 
  • Alain de LIBERA
  •  • 22 370 mots

Dans le chapitre « « Ordo disciplinae » »  : […] L'apparition d'une science médiévale de l'interprétation est réglée par un certain nombre de transformations qui, à partir des années 1150, font passer le discours de l'assimilation des données philosophiques et théologiques de la période tardo-antique à la production de langages, de méthodes et de problèmes nouveaux : au niveau des techniques pédagogiques, le passage de la lectio à la quaestio   […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moyen-age-la-pensee-medievale/#i_14787

NÉO-PLATONICIENNE D'ATHÈNES ÉCOLE

  • Écrit par 
  • Henri Dominique SAFFREY
  •  • 2 001 mots

Dans le chapitre « La tradition philosophique »  : […] Depuis Platon, une succession ininterrompue de philosophes assurait à Athènes l'administration de l'école du Maître et l'enseignement du platonisme. Modestes au départ, les biens de l'Académie étaient devenus considérables par les legs de nombreux anciens élèves. Au v e  siècle, les « diadoques » platoniciens disposaient d'un capital qui produisait plus de mille nomismata par an : une petite fort […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-neo-platonicienne-d-athenes/#i_14787

PIERRE LOMBARD (1100 env.-1160)

  • Écrit par 
  • Charles BALADIER, 
  • Jean RIBAILLIER
  •  • 2 510 mots

Dans le chapitre « Les « Sentences » et l'enseignement scolastique »  : […] Propres au Moyen Âge, les Sentences sont un genre littéraire résultant d'une lente évolution : compilation d'extraits des écrits d'un ou de plusieurs Pères ; mise en ordre de ces extraits selon les arguments et les sujets traités ; établissement d'un plan systématique ; insertion de sentences d'auteurs modernes, qui supplantent même les autorités patristiques ; organisation des sentences en group […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-lombard/#i_14787

Pour citer l’article

Bernard CROQUETTE, « COMMENTAIRES, genre littéraire », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/commentaires-genre-litteraire/