NAUDÉ GABRIEL (1600-1653)

Érudit, bibliographe et historien français. Il fait de solides études littéraires et philosophiques accompagnées d'immenses lectures, avant d'entreprendre des études de médecine qu'il terminera en 1628. Il devient en 1622 bibliothécaire du président de Mesmes. Toute sa vie, il recherchera avec passion les éditions rares et les livres audacieux, cataloguera et classera une énorme masse d'ouvrages. Il apparaît comme « un type original et pittoresque d'humaniste parisien, capable d'enthousiasme, mais à qui on n'en impose pas, vigilant, caustique, ardent à apprendre, plus lent à croire, prompt à douter » (R. Pintard). S'il reste — et restera — fidèle à l'aristotélisme, c'est qu'il y trouve une méthode positive de pensée et l'incitation à un rationalisme rigoureux.

Il publie dès 1623 l'Instruction à la France sur la vérité de l'histoire des Frères de la Roze-Croix, et en 1625 l'Apologie pour tous les grands personnages qui ont esté faussement soupçonnez de magie : il y manifeste une vive méfiance à l'égard du surnaturel et, avec une verve impertinente, dénonce les superstitions et les préjugés populaires. Il fait un séjour à Padoue où il reçoit les leçons de Cremonini ; à son retour, il rédige un Advis pour dresser une bibliothèque (1627), et, admis dans le « cabinet » des Dupuy (« l'Académie putéane »), il se lie avec La Mothe Le Vayer, Diodati et Gassendi : les quatre amis formeront la Tétrade, le grand foyer (secret) de ce « libertinage érudit » qui constitue, entre la Renaissance et le siècle des Lumières un relais essentiel. Naudé est, avec La Mothe Le Vayer, l'un des mécréants du groupe. Il n'en accepte pas moins, en 1630, d'accompagner le cardinal de Bagni à Rome ; il y restera dix ans et en reviendra désenchanté sans doute, en tout cas totalement « déniaisé ». Il compose en 1630 une Addition à l'histoire de Louis XI, où il développe la théorie de l'universel et éternel retour, de l'inévitable « révolution » de toutes choses, et en 1632 les Considérations politiques su [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, maître assistant à l'université de Paris-VII

Classification


Autres références

«  NAUDÉ GABRIEL (1600-1653)  » est également traité dans :

CONSIDÉRATIONS POLITIQUES SUR LES COUPS D'ÉTAT, Gabriel Naudé - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 780 mots

Considérations politiques sur les coups d'État, par G.N.P. à Rome, 1639 : à qui s'adresse cet ouvrage d'une centaine de pages qui paraît initialement en douze exemplaires ? Au cardinal de Bagni, selon la note préliminaire, puissant patron protecteur du bibliothécaire Gabriel Naudé (1600-1653), que sauront reconnaître tous ceux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/considerations-politiques-sur-les-coups-d-etat/#i_2855

LIBERTINAGE

  • Écrit par 
  • Michel DELON
  •  • 3 274 mots

Dans le chapitre « Le libertinage érudit »  : […] Cet esprit critique conduit à mettre en doute les accusations et les jugements populaires. Dans l'Apologie pour tous les grands personnages qui ont été faussement soupçonnés de magie (1625), Gabriel Naudé, médecin du roi et futur bibliothécaire de Mazarin, oppose les crédules, soumis aux préjugés, et les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/libertinage/#i_2855

LIBERTINS

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED, 
  • Antoine ADAM
  •  • 5 708 mots

Dans le chapitre « Le matérialisme »  : […] telle qu'elle s'affirme à l'université de Padoue, attire de nombreux Français. On citera seulement le jeune Gabriel Naudé (1600-1653), qui, pendant trois mois, reçut les confidences de l'illustre Cesare Cremonini (1550 env.-1631). Il apprit, dans des entretiens privés, ce que cachait l'aristotélisme que Cremonini enseignait dans ses cours. On […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/libertins/#i_2855

Pour citer l’article

Bernard CROQUETTE, « NAUDÉ GABRIEL - (1600-1653) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-naude/