POÉSIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Charles Baudelaire , Nadar

Charles Baudelaire , Nadar
Crédits : Hulton Getty

photographie

Léopold Sédar Senghor, 1949

Léopold Sédar Senghor, 1949
Crédits : Hulton Getty

photographie


La poésie est d'autant plus difficile à définir qu'elle recouvre une pratique très diversifiée, plus qu'un genre particulier. Mais, tout autant que sa diversité, frappe son universalité, qui invite à chercher, par-delà ses multiples variantes linguistiques et historiques, les critères constants qui la distinguent d'autres pratiques littéraires. La forme versifiée a longtemps constitué la caractéristique majeure de la poésie ; une évolution récente, et d'ailleurs limitée à certaines aires culturelles, tend à la dissocier du vers. Il convient cependant d'interroger d'abord celui-ci, pour tenter d'en ressaisir la fonction et la structure profonde, qui n'engage pas seulement la forme du poème, mais la manière dont il informe l'expérience humaine. On y découvrira la coexistence de deux principes d'organisation, contradictoires et complémentaires : un principe de rupture, qui fait du vers une séquence interrompue par un blanc ou un silence, et un « principe d'équivalence » (Roman Jakobson), qui structure l'unité supérieure (strophe ou poème à forme fixe) par la récurrence de mètres, de coupes et/ou de sonorités identiques.

Cette régularité a longtemps exercé une influence prépondérante sur le fonctionnement de la signification poétique, sur la construction du sujet lyrique et sur sa vision du monde, dominés par l'analogie. La remise en cause de la versification traditionnelle a renversé l'équilibre entre ces principes concurrents : dans la poésie moderne, la discontinuité l'emporte souvent sur la régularité, et retentit à tous les niveaux de la forme et de la signification poétiques, désormais placées sous le signe de la dissonance et de la différence. La recherche systématique des ruptures brise les correspondances que la tradition établissait entre le moi, le monde et les mots ; les avant-gardes ont souvent dissocié ces trois termes de l'expérience poétique pour placer un seul d'entre eux au cœur de leurs expérimentations.

L'histoire récente de la poésie a été ainsi marquée par les tentatives [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 15 pages




Écrit par :

  • : professeur de littérature française à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle
  • : professeur des Universités, université de Paris-Nanterre, membre honoraire de l'Institut universitaire de France

Classification


Autres références

«  POÉSIE  » est également traité dans :

ACROSTICHE, littérature

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 320 mots

La règle de ce jeu littéraire est simple : il suffit d'écrire des vers dont les initiales, lues verticalement et dans l'ordre, forment un mot en rapport avec le poème. La typographie particulière peut faciliter le décryptage du message qui concerne le plus souvent le nom de l'auteur, celui du dédicataire ou le sujet de l'œuvre. Cicéron attribue l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acrostiche-litterature/#i_60237

ALJAMIADA, littérature

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 541 mots

De l'arabe al-'adjamiyya (paroles d'étranger), le mot aljamía se trouve déjà dans le Poema de Alfonso XI (vers 1348) ; il désigne le latin corrompu utilisé par les mozarabes, c'est-à-dire les chrétiens hispano-romains de l'Al-Andalus ayant accepté la domination de l'Islam (711-712). Les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aljamiada-litterature/#i_60237

ARTS POÉTIQUES

  • Écrit par 
  • Alain MICHEL
  •  • 5 918 mots
  •  • 3 médias

technique, un ensemble de préceptes susceptibles d'enseignement. L'analyse de ce terme permet alors, peut-être, de dissiper une certaine ambiguïté qui s'est introduite au xxe siècle dans la réflexion des modernes lorsqu'ils parlaient de théorie de la poésie ou de la littérature […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arts-poetiques/#i_60237

ARTS POÉTIQUES, notion de

  • Écrit par 
  • Filippo D' ANGELO
  •  • 1 341 mots

Dans le chapitre « La « Poétique », un texte fondateur »  : […] reprend la bipartition entre genres épique et dramatique, qui restera dès lors au cœur de la plupart des traités. Mais, poète lui-même, Horace se penche avant tout sur la dimension prescriptive de la réflexion théorique. Il définit un vaste ensemble de règles de composition et de versification, recommande l'imitation des modèles anciens, et se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arts-poetiques-notion-de/#i_60237

ATHENÄUM, revue littéraire

  • Écrit par 
  • Pierre GRAPPIN
  •  • 769 mots

La singularité de la revue Athenäum, qui a paru de 1798 à 1800, est d'avoir été constituée expressément pour servir d'organe à une école littéraire en cours de formation, celle des romantiques allemands du groupe d'Iéna. C'est là, autour des frères August et Friedrich von Schlegel, que se trouvèrent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/athenaum-revue-litteraire/#i_60237

BARBARA (1930-1997)

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 2 856 mots
  •  • 2 médias

L’auteure-compositrice et interprète Barbara est de ces artistes qui ont fait de la chanson l’apanage d’une poésie populaire capable d’effleurer les émotions juste avant qu’elles ne s’évanouissent. Cette œuvre – à moins qu’il ne s’agisse des marges d’une autofiction impossible – a révélé un style […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barbara-1930-1997/#i_60237

BAUDELAIRE CHARLES

  • Écrit par 
  • Pierre BRUNEL
  •  • 6 901 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Ses refus »  : […] « L'Art romantique », et repris dans les « Notes nouvelles sur Edgar Poe ». Pour lui, « la poésie ne peut pas, sous peine de mort et de déchéance, s'assimiler à la science [...]. Elle n'a pas la vérité pour objet, elle n'a qu'elle-même. La vérité n'a rien à faire avec les chansons ; tout ce qui fait le charme, la grâce, l'irrésistible d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-baudelaire/#i_60237

BERNESQUE, genre littéraire

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 349 mots

Le genre bernesque naquit dans l'atmosphère enjouée des fêtes que donnaient les Médicis, en particulier Laurent le Magnifique et Hippolyte. À Florence vécurent les poètes Ange Politien (1454-1494), Luigi Pulci (1432-1484) et celui qui sera considéré comme le fondateur de la maniera […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernesque-genre-litteraire/#i_60237

BORGES JORGE LUIS

  • Écrit par 
  • Saul YURKIEVICH
  •  • 3 279 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Poésie et mémoire »  : […] À l'origine et au terme de l'œuvre de Borges prime le poème. Dans cette musique verbale, dans cette forme du temps, qui figure les mystères de la mémoire et les agonies du désir, dans cette émotive fabrique, qui est une des configurations du rêve, réside peut-être l'intime continuité qui cimente l'œuvre de Borges, et qui est la clé de sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jorge-luis-borges/#i_60237

BRÉSIL - La littérature

  • Écrit par 
  • Mario CARELLI, 
  • Ronny A. LAWTON, 
  • Michel RIAUDEL, 
  • Pierre RIVAS
  •  • 12 484 mots

Dans le chapitre « Trajectoires de la poésie »  : […] L'évolution de la poésie ne diffère guère du destin général de cette littérature. On a dit que « toute l'histoire de la poésie moderne brésilienne est un va-et-vient entre la forme et le contenu, entre poétiques libérées et retour à des modèles formels propres à limiter le flux verbal et facile d'une poésie de dénonciation et de protestation » ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bresil-la-litterature/#i_60237

CANTIQUE DES CANTIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SANDOZ
  •  • 1 829 mots

juives que chrétiennes, nul ne contesterait qu'il soit, dans la production littéraire du Proche-Orient ancien, un des sommets de la poésie amoureuse. Mais, précisément, les hardiesses que suppose un tel genre poétique ont fait émettre des doutes sur la canonicité de l'ouvrage. Peut-on admettre qu'un tel ensemble, où le nom de Dieu n'est cité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cantique-des-cantiques/#i_60237

CÉLÉBRATION, genre littéraire

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 857 mots

Acte rhétorique par lequel on établit la supériorité de quelqu'un ou de quelque chose. Réelle ou imaginaire, cette supériorité est exprimée dans des termes propres à propager le sentiment d'élévation. Parmi les trois genres du discours répertoriés par Aristote, la célébration ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celebration-genre-litteraire/#i_60237

CHANSON

  • Écrit par 
  • Louis-Jean CALVET, 
  • Guy ERISMANN, 
  • Jean-Claude KLEIN
  •  • 7 141 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La chanson et les autres arts »  : […] idée de la chanson, conçue comme alliance de deux genres privilégiés : musique et poésie. Cette idée apparaît également chez Boileau, qui conclut de façon toute pacifique une controverse entre musique et poésie : « Oublions nos querelles, il nous faut accorder... » déclarent en chœur les deux adversaires. La chanson, bien sûr, se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chanson/#i_60237

CHANT, poésie

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 418 mots

Nom donné à chacune des divisions que comporte, suivant une tradition codifiée à l'époque alexandrine, un poème épique ou didactique. Les critiques alexandrins ont partagé chacune des deux épopées homériques en vingt-quatre « rhapsodies » qu'ils ont désignées par les vingt-quatre lettres de l'alphabet grec. Il est tentant de penser que ces unités […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chant-poesie/#i_60237

CHUVIN PIERRE (1943-2016)

  • Écrit par 
  • Maurice SARTRE
  •  • 961 mots

de Panopolis rédigea vers 450-470. Dans celle-ci, Nonnos entendait rivaliser avec les poèmes homériques en racontant en quarante-huit chants les exploits de Dionysos depuis sa naissance jusqu’à son union avec Aura, le voyage et la guerre en Inde occupant à eux seuls vingt-huit chants. Traducteur d’une partie du poème (neuf chants) dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-chuvin/#i_60237

COMPLAINTE, genre littéraire

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 309 mots

Genre de la poésie populaire, la complainte est destinée à relater les malheurs d'un personnage dont les faits et gestes sont mémorables. Elle est chantée sur un air connu ou récitée sur un ton incantatoire, ce qui explique le nombre élevé d'élisions et de liaisons marquées, ainsi que l'emploi fréquent de couplets et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/complainte-genre-litteraire/#i_60237

CULTISME ou CULTÉRANISME, littérature

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 389 mots

Le mot espagnol correspondant est culteranismo, créé au début du xviie siècle, sur le modèle de luteranismo (de Luther). Il vaudrait mieux dire en français cultéranisme que cultisme qui renvoie à cultismo et désigne un mot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cultisme-culteranisme/#i_60237

DIALOGUE DES ORATEURS, Tacite - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 768 mots

Dans le chapitre « Contre l'éloquence ? »  : […] à l'Empire. L'éloquence doit-elle être préférée à la poésie (et l'orateur au poète), comme le soutient Marcus Aper ? Le plaidoyer de ce dernier ne convainc pas Maternus, qui vante au contraire « la retraite de Virgile » (XII) : « Ah ! bien plutôt siècle heureux, et, pour parler comme de nos jours, siècle d'or, qui, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dialogue-des-orateurs/#i_60237

DIDACTIQUE POÉSIE

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 539 mots

Poésie qui dispense un enseignement (philosophique, moral, scientifique, technique, etc.) en le parant des agréments propres à la poésie. Le vers, de par ses vertus mnémoniques, a été utilisé dès les origines pour fixer une leçon (oracles, sentences...) ; aux débuts de la littérature grecque, il y a Homère sans doute, mais il y a aussi Hésiode, qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poesie-didactique/#i_60237

DU BOS abbé JEAN-BAPTISTE (1670-1742)

  • Écrit par 
  • Arnauld BREJON DE LAVERGNÉE
  •  • 742 mots

Après des études en théologie à Beauvais, sa ville natale, Jean-Baptiste Du Bos s'établit à Paris. Son mérite l'ayant fait bientôt remarquer, il remplit diverses missions diplomatiques. Il est principalement connu pour ses écrits, les Réflexions critiques sur la poésie et la peinture (1734) et une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/du-bos-abbe-jean-baptiste/#i_60237

EDWARDS MICHAEL (1938-    )

  • Écrit par 
  • Pierre BRUNEL
  •  • 1 030 mots
  •  • 1 média

Michael Edwards est né le 29 avril 1938 à Barnes, agglomération résidentielle de la banlieue de Londres, sur la rive sud de la Tamise. Il a très tôt le goût et le don de la poésie, fait ses études à la Grammar School de Kingston-upon-Thames, puis dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-edwards/#i_60237

ÉGLOGUE

  • Écrit par 
  • Daniel DEVOTO
  •  • 117 mots

Court poème pastoral, généralement de forme dialoguée, l'églogue exalte les joies de la vie champêtre et de la société des bergers, loin des corruptions aliénantes de la civilisation. En espagnol, le terme a subi une évolution particulière : il désigne généralement une petite pièce théâtrale, dont les personnages sont naturellement des bergers, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglogue/#i_60237

ÉLÉGIE

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 796 mots

Ce petit genre poétique, d'abord caractérisé uniquement par l'emploi d'une forme métrique, le distique élégiaque, s'est spécialisé chez les Latins dans un « lyrisme modéré et fleuri » faisant « la plus large part aux émotions personnelles du poète » (J. Bayet). On a continué, dans les littératures […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elegie/#i_60237

ÉPITHALAME

  • Écrit par 
  • Barbara CASSIN
  •  • 191 mots

« Ô hymen ! Ô hyménée ! » scandait dans l'ancienne Grèce la marche des époux vers la demeure du mari ; ce cri devint le refrain de l'épithalame (du grec épi, « sous, près de », et thalamos, « chambre », en particulier « chambre nuptiale, lit »), ou poème, et, après Stésichore, chant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epithalame/#i_60237

ÉPÎTRE, littérature

  • Écrit par 
  • Jean MARMIER
  •  • 478 mots

La définition courante, « lettre en vers », marque bien la distance qui s'est creusée entre le mot et ses dérivés, épistolaire et épistolier, liés habituellement à la lettre en prose. Les limites du genre n'en restent pas moins très flottantes. Le message confié à l'épître, qu'il soit fictif ou réel, peut aller de l'invitation à boire à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epitre-litterature/#i_60237

ESSAIS ET CONFÉRENCES, Martin Heidegger - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 924 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un « habiter » poétique et pensant »  : […] hétérogènes à un espace qui ne saurait se réduire à celui qu'impose la géométrie. Le langage poétique, loin d'être un usage dérivé de celui-ci, se met à l'écoute de cet espace « autre ». La parole de Hölderlin : « ...l'homme habite en poète... », qui sert de motif à une conférence de1951, donne lieu à une méditation sur un « habiter » inscrit à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/essais-et-conferences/#i_60237

ESTHÉTIQUE, Georg Wilhelm Friedrich Hegel - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 777 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un édifice imposant »  : […] symbolique (l'Égypte, architecture), art classique (la Grèce, sculpture) et art romantique (le christianisme, peinture, musique et poésie). À la poésie est toutefois réservé un statut particulier, en ce qu'elle est « l'Art de l'Art », et qu'en elle forme et contenu coïncident presque parfaitement. « L'image poétique nous offre la richesse des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetique-georg-wilhelm-friedrich-hegel/#i_60237

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Marc CHÉNETIER, 
  • Rachel ERTEL, 
  • Yves-Charles GRANDJEAT, 
  • Jean-Pierre MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉTILLON, 
  • Bernard POLI, 
  • Claudine RAYNAUD, 
  • Jacques ROUBAUD
  •  • 40 206 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Au commencement, les récits d’esclaves »  : […] Bars Fight », le poème de Lucy Terry (1730 env.-1821), esclave née en Afrique et vendue alors qu’elle n’était qu’une enfant, est le premier texte littéraire noir. Il est suivi par la publication en 1733 de Poems on Various Subjects de Phillis Wheatley (1753 env.-1784) qui dut passer un examen pour prouver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-la-litterature/#i_60237

FATRASIE

  • Écrit par 
  • Paul ZUMTHOR
  •  • 775 mots

Apparemment dérivé de fatras, le mot fatrasie est pourtant attesté dans l'usage vers 1250, soit plusieurs décennies avant lui. D'étymologie obscure (on a voulu les faire remonter au latin farsura, « remplissage »), l'un et l'autre appartiennent en ancien français au vocabulaire littéraire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fatrasie/#i_60237

FOLKLORE

  • Écrit par 
  • Nicole BELMONT
  •  • 12 223 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Histoire du folklore comme discipline »  : […] Ce goût, subitement révélé, de la poésie populaire trouva, toujours en Angleterre, un aliment plus authentique dans l'ouvrage de Thomas Percy, Reliques of Ancient English Poetry (1765), recueil de ballades populaires extraites de manuscrits des xve, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/folklore/#i_60237

FORMALISME RUSSE

  • Écrit par 
  • Georges NIVAT
  •  • 3 393 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les origines »  : […] les formalistes ne partageaient d'ailleurs pas ces goûts : Eichenbaum et Victor Jirmunski se sentaient plus de penchant pour la poésie symboliste et akméiste : l'intimisme psychologique, la syntaxe rapide et parlée des vers d'Anna Akhmatova les attiraient plus que la poésie « transrationnelle » de Kroutchenykh. Au reste, les querelles n'ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/formalisme-russe/#i_60237

FOUS LITTÉRAIRES

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques LECERCLE
  •  • 5 640 mots

Dans le chapitre « Génie et folie »  : […] qualifiait l'œuvre de Lombroso de « pseudo-scientifique ânerie »), on voit resurgir un mythe très ancien qui, dans sa version positive, fait du poète un prophète vaticinant, et assimile l'imagination ou l'inspiration poétique à une forme de délire : poèmes dictés pendant des rêves (comme le Kubla Khan de Coleridge) ou sous l'inspiration de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fous-litteraires/#i_60237

FRANÇAISE LITTÉRATURE, XVIIIe s.

  • Écrit par 
  • Pierre FRANTZ
  •  • 7 653 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un paysage littéraire en mouvement »  : […] Si le xviiie siècle ne nous semble pas être le grand siècle de la poésie, il nous faut cependant tempérer ce jugement. La poésie lyrique n’en est pas absente : des poètes comme Antoine de Bertin, Nicolas Germain Léonard ou André Chénier l’ont incarnée. Mais les poètes ont aussi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-francaise-xviiie-s/#i_60237

GELMAN JUAN (1930-2014)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 695 mots

Dibaxu (1994) est écrit en judéo-espagnol. La poésie de Juan Gelman est marquée du signe de la douleur et de la mémoire. « L’amour, la révolution, l’automne, la mort, l’enfance et la poésie », tels étaient ses thèmes de prédilection. À partir de 1956, il a publié trente livres : entre autres, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/juan-gelman/#i_60237

GENRES LITTÉRAIRES, notion d'

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 844 mots

Dans le chapitre « La classification des genres »  : […] se poursuit jusqu'au xviiie siècle. Les théoriciens de l'âge classique n'ignorent évidemment pas l'existence de la poésie lyrique, comme l'atteste, parmi d'autres, l'Art poétique (1674) de Nicolas Boileau. Mais, en partie parce qu'ils s'intéressent surtout aux genres « supérieurs » (tragédie, épopée), en partie parce que, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genres-litteraires-notion-d/#i_60237

GNOMIQUE POÉSIE

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 268 mots

Mettre en vers des sentences, des maximes ou des préceptes moraux sert avant tout leur mémorisation, mais leur attrait esthétique ainsi augmenté doit contribuer à leur meilleure propagation. Aussi la poésie gnomique existe-t-elle depuis toujours. Elle est très présente dans la littérature orale, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poesie-gnomique/#i_60237

HÉBRAÏQUES LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY, 
  • René Samuel SIRAT
  •  • 8 502 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La poésie dans la fournaise »  : […] La poésie hébraïque entre les deux guerres choisit plutôt pour thèmes la foi messianique de la renaissance du peuple juif ou le déclin de l'individu au sein de la civilisation urbaine. Puis, elle crie l'indicible horreur des persécutions subies en Europe nazie, pour enfin chanter l'indépendance retrouvée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langue-et-litterature-hebraiques/#i_60237

HILBIG WOLFGANG (1941-2007)

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 659 mots

Dix ans plus tard, Hilbig publie en R.F.A. un premier recueil de poèmes, sans l'accord des autorités de son pays, ce qui lui vaut d'être arrêté par la Stasi et de séjourner en prison. Renonçant à toute activité professionnelle alimentaire, il se consacre à l'écriture et obtient quelques années plus tard un visa pour la R.F.A.. Après la chute du Mur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolfgang-hilbig/#i_60237

HYMNE

  • Écrit par 
  • Barbara CASSIN
  •  • 331 mots

Sans doute dérivé de la racine uph (« tisser »), le mot « hymne » peut désigner toute sorte de chant, avec la même extension qu'« ode » (tout ce que « chante » l'« aède »). Cependant, Platon, définissant les lois jadis respectées de la musique, caractérise les « hymnes » en les différenciant des « thrènes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hymne/#i_60237

HYMNE, liturgie chrétienne

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 232 mots

L'anthropologie religieuse connaît l'hymne comme une de ses catégories universelles, à laquelle est applicable la définition de saint Augustin : « Hymnus ergo tria ista habet et cantum, et laudem, et Dei. Laus ergo Dei in cantico, hymnus dicitur » (« L'hymne est tout à la fois un chant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hymne-liturgie-chretienne/#i_60237

IDYLLE, genre littéraire

  • Écrit par 
  • Georges MOLINIÉ
  •  • 599 mots

Le mot eïdullion, dans la poésie alexandrine, indique un poème court, de style moyen et d'écriture vive, à sujet essentiellement descriptif. Ce dernier point a longtemps fait assimiler, chez les lexicographes, l'idylle à un petit tableau verbal. Tout vient, pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/idylle-genre-litteraire/#i_60237

IMAGINAIRE ET IMAGINATION

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 12 540 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'imagination matérielle »  : […] si Bachelard a pris ses exemples des poètes ou de prosateurs animés par l'esprit de poésie. Car le langage poétique n'est tel que de se rendre participable de la dimension subjective. Autrement dit, l'ego de l'énonciation, l'ego qui pose et déroule la phrase en l'articulant, n'est plus désormais en retrait sur la signification qu'il propose, il s'y […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imaginaire-et-imagination/#i_60237

INSPIRATION (Grèce antique)

  • Écrit par 
  • Luc BRISSON
  •  • 2 323 mots

La représentation que se fait spontanément un contemporain de l'inspiration en général et de l'inspiration poétique en particulier remonte pour l'essentiel aux idées formulées par Platon au ive siècle avant J.-C. Or, sur ce point comme sur beaucoup d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inspiration/#i_60237

INTELLECTUEL

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 9 431 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le temps des écrivains, des prophètes et des mages  »  : […] penseur et publiciste, le xixe siècle, lui, transfère cette sacralisation au poète, qui, dès lors, assume la fonction pensante et prophétique des Lumières. Après une période de refus de la philosophie militante, la littérature se découvre apte à éclairer et à guider. Lamartine, Vigny et Hugo sont les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intellectuel/#i_60237

ISRAËL

  • Écrit par 
  • Marcel BAZIN, 
  • Claude KLEIN, 
  • François LAFON, 
  • Lily PERLEMUTER, 
  • Ariel SCHWEITZER
  • , Universalis
  •  • 26 721 mots
  •  • 40 médias

Dans le chapitre « Une poésie en plein essor, mais qui se cherche »  : […] En réaction à une poésie dont Nathan Alterman est le symbole, Nathan Zach (né en 1930), David Avidan (1934-1995) et Yehouda Amihaï remettent en question les thèmes et les formes chers à la génération des poètes précédents. Ce ne sont plus les idéaux nationaux mais la condition même de l'homme et ses difficultés d'être qui leur fournissent l’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/israel/#i_60237

JEUNESSE LITTÉRATURE POUR LA

  • Écrit par 
  • Jean PERROT
  •  • 7 692 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Poésie et théâtre »  : […] C'est encore dans l'union avec l'image que la poésie a connu une réception contribuant à l'éloigner des exercices mécaniques de la récitation, pour permettre une appréciation plus claire de ses qualités expressives. Le choix d'un illustrateur valorise l'intention du texte, comme le montre Au jardin des plantes de Victor Hugo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-pour-la-jeunesse/#i_60237

KADDOUR HÉDI (1945-    )

  • Écrit par 
  • Norbert CZARNY
  •  • 977 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le passage au roman »  : […] La Nouvelle Revue française et la revue Po&sie dont il est devenu par la suite le rédacteur en chef adjoint. On notera, parmi ses recueils, La Fin des vendanges (1989) ou Jamais une ombre simple (1994). La poésie est pour lui un « extraordinaire laboratoire du langage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hedi-kaddour/#i_60237

KIRSTEN WULF (1934-    )

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 929 mots

, 1967). En nommant les choses, le poète les fait exister dans et par l'écriture. Pour parler de la création poétique, Kirsten emploie le terme umsetzen (changer, transposer), mettant ainsi en évidence le rôle du poète. Celui-ci est un passeur, un traducteur qui met en mots les choses, les situations, les émotions, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wulf-kirsten/#i_60237

LAMENTATION, genre littéraire

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 877 mots

Composition par laquelle le poète met en forme le topos du regret et du deuil à l'occasion d'un départ, d'une mort ou d'une calamité publique. Qu'il parle en son nom ou au nom de la communauté entière, il doit convertir l'émotion en mots, sans cesse renouvelés et cependant conformes à la tradition, car la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lamentation-genre-litteraire/#i_60237

LAMENTATIONS LIVRE DES

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 363 mots

Dans le canon juif des Écritures, le livre des Lamentations est classé parmi les Écrits (Ketubim) et apparaît, sous le nom de Eykab (« Comment », premier mot du livre) ou de Qinot (« Complaintes »), comme le quatrième des Cinq Rouleaux ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre-des-lamentations/#i_60237

LA MUSE PENSIVE. L'IMAGE DE L'INTELLECTUEL DANS L'ANTIQUITÉ (exposition)

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 1 011 mots

(naissance de la philologie et des encyclopédies, archives, index et classements), l'évolution des genres littéraires à mesure de la transformation des sociétés y sont analysées en relation avec la question de l'inspiration poétique, scientifique, prophétique ou philosophique, et celle de leur incarnation millénaire à travers les neuf Muses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-muse-pensive-l-image-de-l-intellectuel-dans-l-antiquite/#i_60237

LAOCOON, OU DES FRONTIÈRES DE LA PEINTURE ET DE LA POÉSIE, Gotthold Ephraim Lessing - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Elisabeth DÉCULTOT
  •  • 1 271 mots
  •  • 2 médias

soumise au principe de simultanéité, représente des corps coexistant dans l'espace, tandis que la poésie, soumise au principe de diachronie, représente des actions se succédant dans le temps ; par ailleurs, le peintre recourt à un langage constitué de signes « naturels », c'est-à-dire fondés sur la reproduction mimétique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laocoon-ou-des-frontieres-de-la-peinture-et-de-la-poesie/#i_60237

LATINES (LANGUE ET LITTÉRATURE) - La littérature

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL
  •  • 8 571 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Naissance d'une poésie »  : […] La première période de la littérature latine, essentiellement tournée vers la poésie, s'étend du iiie au ier siècle avant J.-C. La plupart des littératures commencent par la poésie, parce qu'un « énoncé mémorable » (supposant un emploi littéraire du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/latines-langue-et-litterature-la-litterature/#i_60237

LAVILLIERS BERNARD (1946-    )

  • Écrit par 
  • Jean-Dominique BRIERRE
  •  • 1 104 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Carnet de voyage »  : […] a vu sous forme de chansons. À travers des titres comme « La Salsa » ou « Stand the Ghetto », O Gringo rencontre un grand succès. Son goût pour la poésie s'affirme sur l'album If (1984) où il met en musique Charles Baudelaire, Cendrars et Rudyard Kipling. Paraissent ensuite État d'urgence (1983), aux titres sombres (« […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-lavilliers/#i_60237

LE SPLEEN CONTRE L'OUBLI. JUIN 1848 (D. Oehler)

  • Écrit par 
  • Daniel OSTER
  •  • 1 656 mots

sur la réminiscence des événements de 1848 pour mettre à nu les mensonges de la philanthropie publique. Des poèmes comme « Le Mauvais Vitrier », « Assommons les pauvres ! » ou « Le Gâteau » feignent de mettre au compte d'une déviance privée – celle du dandy ou celle qui témoignerait « d'une pathologie qui s'ignore » – ce qui n'est jamais que l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-spleen-contre-l-oubli-juin-1848/#i_60237

LETTRISME

  • Écrit par 
  • Frédérique DEVAUX
  •  • 1 626 mots

Le nom de « lettrisme » et le qualificatif « lettriste » s'appliquent initialement à la versification alphabétique ou « poésie à lettres » conçue selon les dires de leur auteur Isidore Isou, dès 1942, et destinée à privilégier la valeur sonore du matériau poétique au détriment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lettrisme/#i_60237

LITTÉRATURE NUMÉRIQUE

  • Écrit par 
  • Jean CLÉMENT, 
  • Alexandra SAEMMER
  •  • 4 340 mots

Dans le chapitre « Une littérature en mouvement »  : […] La poésie animée n’existe plus comme trace écrite, mais plutôt comme performance. D’une part, elle s’inscrit dans une temporalité programmée. D’autre part, elle est solidaire d’un dispositif qui la rend particulièrement sensible à l’éphémère technologique ; Philippe Bootz propose dans la Série des U une méditation poétique sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-numerique/#i_60237

LIVRE

  • Écrit par 
  • Jacques-Alexandre BRETON, 
  • Henri-Jean MARTIN, 
  • Jean TOULET
  •  • 26 564 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Orientations des recherches graphiques »  : […] diverses, souvent sans lien entre elles, sauf par leur intention de rupture. Il faut donner la parole aux poètes et d'abord à Stéphane Mallarmé. Dans la préface d'Un coup de dés jamais n'abolira le hasard (1897), il décrit ainsi son œuvre : « Dans une page ordinaire de poèmes en vers courts, le blanc occupe les deux tiers de la page ; je […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre/#i_60237

LYONNAIS POÈTES

  • Écrit par 
  • Ian Dalrymple McFARLANE
  •  • 2 110 mots

Dans le chapitre « Une ville humaniste »  : […] Emblemata remonte à 1531 ; d'autres sont sorties par la suite des presses parisiennes ; mais dès 1544 Lyon devient un des centres de la poésie emblématique et didactique. Aneau lui-même traduit les Emblemata, et publie en 1551 sa Picta Poesis, accompagnée de la traduction française (Imagination poétique). La poésie emblématique se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poetes-lyonnais/#i_60237

LYRE, littérature

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 639 mots

Il est à peine besoin de rappeler que la lyre a engendré dans la langue courante deux sens figurés et connexes. Instrument privilégié pour accompagner le chant, elle finit par imposer son nom à toute musique chantée : c'est en ce sens qu'on parle d'art lyrique, de spectacles ou de théâtres lyriques. Ensuite, le chant et la poésie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lyre-litterature/#i_60237

LYRISME

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Jean-Pierre DIÉNY, 
  • Jean-Michel MAULPOIX, 
  • Vincent MONTEIL, 
  • René SIEFFERT
  •  • 10 718 mots
  •  • 2 médias

La notion de lyrisme unit traditionnellement la poésie au chant. Ce terme doit en effet son nom à la lyre dont les accords harmonieux accompagnaient dans l'Antiquité les compositions des aèdes. Associé à la figure d'Apollon ou d'Orphée, cet instrument pacificateur devint le symbole de l'inspiration […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lyrisme/#i_60237

MACARONIQUE, littérature

  • Écrit par 
  • Jean-Michel GARDAIR
  •  • 598 mots

Forme de poésie burlesque jouant du mélange de formes dialectales et d'un latin d'origine savante ou liturgique, mais volontairement truffé de barbarismes et de solécismes (le terme de macarón désigne à l'origine à la fois une nourriture grossière et le rustre qui la mange, puis les impropriétés verbales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macaronique-litterature/#i_60237

MADRIGAL

  • Écrit par 
  • France-Yvonne BRIL
  •  • 2 196 mots

Dans le chapitre « Le « madrigal » du XIVe siècle »  : […] xive siècle, période italienne de l'Ars nova. C'était une forme de poésie profane dans laquelle le rôle de la musique était limité, soumis à l'expression verbale. L'apparition des premiers madrigaux correspondit à l'essor poétique pris en Italie dès la fin du xiii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/madrigal/#i_60237

MAGHREB - Littératures maghrébines

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Christiane CHAULET ACHOUR, 
  • André MANDOUZE
  •  • 14 266 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les genres littéraires »  : […] La poésie, enfin, demeure une constante littéraire maghrébine. En langue française, elle voit naître en exil celle de Jean Amrouche (1906-1962), puis celles de Mohammed Dib (1920-2003), Jamel Eddine Bencheikh (1930-2005), d’Hedi Bouraoui, Abdellatif Laâbi, Tahar Bekri ou Amina Saïd mais aussi de ceux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maghreb-litteratures-maghrebines/#i_60237

MALLARMÉ STÉPHANE (1842-1898)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BACKES
  •  • 5 980 mots
  •  • 1 média

1960 met en avant la notion de « texte », étudie en Mallarmé le théoricien. C'est lui, dit-on, qui a consommé la rupture avec la tradition d'une poésie expressive, d'une littérature de la représentation. On le compare à Joyce, à Nietzsche. On en ferait presque un fournisseur de concepts. Pour un peu, on oublierait qu'il est poète, et même en prose […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stephane-mallarme/#i_60237

MERVEILLEUX

  • Écrit par 
  • Jacques GOIMARD
  •  • 6 673 mots

Dans le chapitre « L'échec des restaurations passées »  : […] l'étape suivante du même processus. La société bourgeoise étant prosaïque, on chercha la poésie dans le passé ou dans l'ailleurs ; on goûta les plaisirs de la couleur locale ; on crut possible d'être naïf volontairement. Plus sérieusement, on sentit que la civilisation industrielle a son fatum spécifique – le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merveilleux/#i_60237

MÉTRIQUE

  • Écrit par 
  • Benoît de CORNULIER
  •  • 6 941 mots
  •  • 1 média

La métrique est l'étude des régularités systématiques qui caractérisent la poésie littéraire versifiée, qu'il s'agisse des formes de vers (mètre), de groupes de vers (strophe) ou de poèmes entiers (forme fixe). Son domaine peut s'étendre à des régularités de type musical qu'on trouve dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metrique/#i_60237

MUSES LES

  • Écrit par 
  • Barbara CASSIN
  •  • 525 mots
  •  • 3 médias

« Par les Muses héliconiennes commençons le chant » : le début de la Théogonie d'Hésiode est le plus riche « document » sur les Muses et sur leur rapport au poète. Parfois filles d'Harmonie, ou de Terre et de Ciel, la tradition hésiodique les fait naître des neuf nuits où Zeus s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-muses/#i_60237

NATURE PHILOSOPHIES DE LA

  • Écrit par 
  • Maurice ÉLIE
  •  • 6 379 mots

Dans le chapitre « La « Naturphilosophie » »  : […] On n'est évidemment pas surpris de constater que l'aspect affectif et poétique de l'entreprise apparaisse d'abord chez des poètes tels que Friedrich Schlegel, Hölderlin ou Novalis. En ce sens, la Naturphilosophie commençante est une véritable poétique de la nature, au double sens du terme, comme expression et comme création, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-de-la-nature/#i_60237

ODE, genre littéraire

  • Écrit par 
  • Georges MOLINIÉ
  •  • 883 mots
  •  • 1 média

L'ode est une forme. Pour une fois, l'étymologie correspond à la réalité de sens (ôdè, chant) et nous renvoie naturellement aux anciennes manifestations de la poésie en Occident, c'est-à-dire au lyrisme grec. Le lyrisme, on le sait, est un chant fait de couplets, accompagné de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ode-genre-litteraire/#i_60237

ORAISON FUNÈBRE

  • Écrit par 
  • Claude THIRY
  •  • 1 297 mots

La coutume de louer et donc de pleurer un mort remonte à l'Antiquité : Grecs et Latins possédaient déjà la double tradition lyrique (thrènes ; nénies, élégies) et oratoire (panégyrique collectif ; laudatio funebris individuelle, méprisée par Cicéron pour ses excès). Le christianisme oriente le genre vers le sermon (les grands […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oraison-funebre/#i_60237

ORALE TRADITION

  • Écrit par 
  • Pascal BOYER
  •  • 4 909 mots

Dans le chapitre « L'originalité de la composition orale »  : […] la marque de l'origine orale du poème homérique. Les formules ainsi constituées pouvaient, en effet, constituer autant de « chevilles » fort utiles pour un poète qui devait composer les vers à mesure qu'il les chantait, et qui était donc obligé de combiner sur le champ les exigences de la narration et celles du mètre et de la prosodie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tradition-orale/#i_60237

ORPHÉE, mythe moderne

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 815 mots
  •  • 1 média

La structure même du mythe d'Orphée ne prête guère à des modifications significatives mais ne peut guère non plus se démoder. Elle repose sur deux piliers intangibles : le pouvoir de la poésie-musique sur tout ce qui existe (animaux, hommes et dieux) et la lutte contre la mort d'un amour qui triomphe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orphee-mythe-moderne/#i_60237

PACHECO JOSÉ EMILIO (1939-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 346 mots

Poète, auteur d’ouvrages de fiction et d’essais, le Mexicain José Emilio Pacheco écrivit au début de sa carrière des vers qui recouraient à une imagerie surréaliste et symbolique pour aborder des sujets brûlants tels que la pollution, la pauvreté et la bureaucratie gouvernementale, avant d’adopter une approche plus simple, plus directe à l’appui de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-emilio-pacheco/#i_60237

PASTORALE, genre littéraire

  • Écrit par 
  • Daniela DALLA VALLE CARMAGNANI, 
  • Jacqueline DUCHEMIN, 
  • ETIEMBLE, 
  • Charlotte VAUDEVILLE
  •  • 6 893 mots

amour. De sorte que : « Mille ans avant l'apparition de la pastourelle française, la poésie chinoise met en scène ses deux acteurs principaux. Quoique le décor diffère, les rôles se ressemblent. Un voyageur sans scrupules, non pas chevalier mais mandarin, rencontre d'aventure une campagnarde, non pas bergère mais cueilleuse de mûrier, et il tente […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pastorale-genre-litteraire/#i_60237

PINDARIQUE ODE

  • Écrit par 
  • Barbara CASSIN
  •  • 330 mots

Nous sont parvenus quatre des dix-sept livres de poèmes pindariques recensés par Aristophane de Byzance : les Olympiques, les Pythiques, les Isthmiques, et les Néméennes, toutes « épinicies », ou odes triomphales, mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ode-pindarique/#i_60237

PLÉIADE

  • Écrit par 
  • Gilbert GADOFFRE
  •  • 3 483 mots

Dans le chapitre « Du centre à la périphérie »  : […] même devenir l'ami de cœur et le confident de Ronsard, et son apport est loin d'être négligeable puisqu'il a introduit Anacréon et la poésie légère dans un cénacle qu'on aurait pu croire peu disposé à les recevoir. D'autres charmants poètes suivent, eux aussi, le sillage de l'heureux triumvirat : Olivier de Magny, compagnon d'exil de Du Bellay […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pleiade/#i_60237

POÈME EN PROSE

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 1 014 mots

La frontière qui sépare la poésie de la prose n'est guère indiscutable qu'aux yeux de ceux qui réduisent la poésie à la seule versification. Pourtant, cette frontière — son tracé ou bien son existence même — n'a jamais cessé d'être contestée de toutes parts, à toutes les époques. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poeme-en-prose/#i_60237

POÉSIE DESCRIPTIVE

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 523 mots

La description, qui peut avoir sa place dans toute poésie, a été cultivée dès les origines dans un souci d'ornementation : ainsi la description du bouclier d'Achille dans L'Iliade. Elle s'est aussi, plus particulièrement à certaines époques, constituée en genre poétique indépendant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poesie-descriptive/#i_60237

POÉSIE DU SENTIMENT RELIGIEUX (XVIe et XVIIe s.)

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine FRAGONARD
  •  • 1 100 mots

La fréquentation des Écritures, les affrontements de la fin du xvie siècle métamorphosent la notion même de littérature religieuse, en un temps où le religieux représente plus de la moitié des livres édités. Une littérature institutionnelle polémique, didactique, historique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poesie-du-sentiment-religieux/#i_60237

POÉSIE PURE

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 678 mots

« La fille de Minos et de Pasiphaé... », « La blanche Oloossone et la blanche Camyre... » Ces deux vers, selon le Bloch de Marcel Proust (Du côté de chez Swann), ont pour eux d'être « assez bien rythmés », et surtout « le mérite suprême de ne signifier absolument rien ». Avant Henri Bremond, mais non sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poesie-pure/#i_60237

POÉSIES, Stéphane Mallarmé - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre VILAR
  •  • 990 mots
  •  • 1 média

Les quarante-neuf pièces qui composent les Poésies de Stéphane Mallarmé (1842-1898), dont le titre dans sa simplicité désigne sans l'éclairer la nature seulement et radicalement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poesies-stephane-mallarme/#i_60237

POÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Marie SCHAEFFER, 
  • Tzvetan TODOROV
  •  • 4 791 mots

Dans le chapitre « Domaines d'analyse »  : […] pour la rhétorique, marqué à la fois par de nombreuses études consacrées à la métaphore ou à la métonymie – deux figures jouant un rôle structurant dans la poésie (la métaphore) et dans le récit (la métonymie) – mais aussi par une réactivation du projet taxinomique global des anciennes rhétoriques, dont témoigne le Groupe μ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poetique/#i_60237

POÉTIQUE, Aristote - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 910 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La poésie comme art mimétique »  : […] La caractérisation de la poésie par la mimèsis (terme tellement surchargé d'interprétations qu'on hésite parfois aujourd'hui à le traduire simplement par imitation, pour lui préférer « représentation » – mais au risque d'atténuer le lien avec ce qu'Aristote considère comme une activité instinctive) vaut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poetique-aristote/#i_60237

LA POÉTIQUE DE LA RÊVERIE, Gaston Bachelard - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 789 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le « cogito » du rêveur »  : […] à l'image (« dans la rêverie, le non n'a plus de fonction : tout est accueil »), sans lequel il n'est pas d'entente possible de la poésie – telle qu'on la lit du moins depuis le romantisme et le surréalisme ? La Poétique de la rêverie commence par l'aveu apaisant du consentement à une « double nature » : « il faut aimer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-poetique-de-la-reverie/#i_60237

QUÉBEC

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Henri ROUGIER, 
  • Antony SORON
  •  • 14 457 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La poésie, éternellement à réinventer »  : […] Chaque pays a ses poètes phares, sur lesquels le regard se fixe quand il souhaite se faire une idée, au moins schématique, des vertus lyriques d’un pays. Le Québec, habité par la transmission orale, ne transgresse pas cette loi non écrite en institutionnalisant la triade Émile Nelligan, Hector de Saint-Denys Garneau, Gaston Miron, qui fait du poète […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quebec/#i_60237

RÉPÉTITION PROCÉDÉS DE, rhétorique

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 538 mots

La répétition est un principe créateur universel régissant toute communication depuis l'unité minimale du signifiant (signes, lettres, sons) jusqu'aux ensembles les plus larges (un récit entier par exemple). Ses fonctions s'étendent de la mnémotechnie jusqu'à l'imitation de la structure circulaire du monde. Elle est facilement reconnaissable, et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/procedes-de-repetition-rhetorique/#i_60237

RHÉTORIQUEURS GRANDS

  • Écrit par 
  • Paul ZUMTHOR
  •  • 1 154 mots

Dans le chapitre « Situation historique »  : […] sentiment d'universelle ambiguïté, générateur d'effroi ou, plus souvent encore, d'ironie. La poésie des rhétoriqueurs est ainsi traversée sur tous les plans (du choix des thèmes à la pratique de la versification) de tensions, du reste inégalement accusées : très fortes chez Jean Molinet (actif de 1460 à 1507), le plus grand de tous, ou chez Jean […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grands-rhetoriqueurs/#i_60237

RIMES SYSTÈMES DE

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 539 mots

« Quel enfant sourd ou quel nègre fou / nous a forgé ce bijou d'un sou », s'exclame Verlaine, tout en rime et en multipliant les échos sonores à l'intérieur des vers. La poésie ne peut se passer de la rime — grâce à laquelle celle-là se distingue de la prose —, sauf si d'autres éléments rythmiques (système […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-de-rimes/#i_60237

RONDEAU

  • Écrit par 
  • Jacqueline CERQUIGLINI-TOULET
  •  • 560 mots

Le rondeau qui naît de la danse, de la ronde, ancre ce qui deviendra une forme lyrique dans le corps, le rythme et la musique. Le Moyen Âge toutefois met plutôt le rondeau en rapport avec sa forme, à l'enseigne du rond. Pensée homologique qui au-delà de la stricte étymologie dit une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rondeau/#i_60237

ROUX PAUL DE (1937-2016)

  • Écrit par 
  • Yves LECLAIR
  •  • 571 mots

Poète, écrivain, diariste, critique d’art et traducteur, Paul de Roux est né à Nîmes le 16 septembre 1937. Il occupa diverses fonctions dans le département éditorial de maisons d’édition parisiennes. Chez Robert Laffont, il fut notamment le maître d’œuvre du Nouveau Dictionnaire des auteurs de tous les temps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-de-roux/#i_60237

RÓZEWICZ TADEUSZ (1921-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 396 mots

Le poète et auteur dramatique polonais Tadeusz Różewicz fut considéré par beaucoup comme l’un des écrivains les plus influents de l’après-guerre. Sa poésie, qui parle notamment de la solitude, de la séparation et du point de vue existentiel du poète, exprime, sous une forme simple, souvent métaphorique, une forte inquiétude […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tadeusz-rozewicz/#i_60237

RUSSIE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER, 
  • Marie-Christine AUTANT-MATHIEU, 
  • Hélène HENRY, 
  • Hélène MÉLAT, 
  • Georges NIVAT
  •  • 24 122 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La poésie »  : […] Les énergies qui, à partir de 1991, animent la poésie russe de l’ère postsoviétique sont nées bien plus tôt, sous le régime des soviets, vers le milieu des années 1950. Dès cette époque, on a vu apparaître, aux marges du corps social et de l'institution littéraire, de nouveaux lieux d'invention et de réception où s’est poursuivie la reconquête d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-arts-et-culture-la-litterature/#i_60237

SATIRE

  • Écrit par 
  • Roger ZUBER
  •  • 2 690 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Indignation et correction »  : […] Depuis Juvénal, les poètes satiriques sont les zélateurs d'une Muse qui n'existait pas avant eux : l'Indignation (Hugo, Introduction des Châtiments). La satire littéraire se nourrit donc de l'humeur de l'écrivain. Malheureusement, l'humeur n'a jamais été un principe de continuité, et comme il faut bien qu'entre les sautes de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/satire/#i_60237

SHALEV ZERUYA (1959-    )

  • Écrit par 
  • Michèle TAUBER
  •  • 1 086 mots
  •  • 1 média

Poétesse et romancière née le 13 mai 1959 au Kibbutz Kinneret (Israël), Zeruya Shalev appartient à une famille de lettrés. Son père, Mordekhaï Shalev, est un penseur et critique littéraire. Son oncle était le poète et écrivain Yitzhak Shalev, lui-même père de l’écrivain Meir Shalev, et son frère, Aner, est également écrivain. Zeruya Shalev fait des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zeruya-shalev/#i_60237

SONNET

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 1 042 mots

Poème à forme fixe de quatorze vers répartis en quatre strophes, le sonnet tient dans la littérature européenne, et notamment française, une place extrêmement importante. On sait qu'« un sonnet sans défaut vaut seul un long poème » (Boileau), et qu'il suffit d'un sonnet pour rendre célèbre un écrivain (Arvers) ou pour ridiculiser un personnage de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sonnet/#i_60237

STÈLES, Victor Segalen - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Yves KIRCHNER
  •  • 914 mots

sonnet », conclues par « un trait expressif » et n'ayant d'autre fin que d'allumer le « jour de connaissance au fond de soi ». Son approche hautaine de la poésie fut jugée précieuse, d'un symbolisme suranné. Elle visait pourtant à donner forme à un nouvel art poétique, une démarche qui ne fit pas école, une conception intuitive de la poésie, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/steles/#i_60237

STÉTIÉ SALAH (1929-    )

  • Écrit par 
  • Gilles QUINSAT
  •  • 662 mots

Né à Beyrouth le 28 septembre 1929, Salah Stétié se définit comme « judéo-christiano-musulmano-athée ». Élève de Gabriel Bounoure à l’École supérieure des lettres de Beyrouth, proche de Georges Schehadé, il a, plus qu'un autre, éprouvé le choc de l'histoire, vécu et souffert le désir d'unité. Cette confrontation, cependant, ne l'a pas conduit à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salah-stetie/#i_60237

STROPHE

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 334 mots

Originellement liée à la tragédie grecque dont elle désigne un moment, la strophe est un ensemble de vers reliés entre eux selon un schéma rythmique préétabli et/ou selon un système de rimes. Elle est encadrée par des lignes de blancs ou des silences et comporte parfois une césure. Un poème est composé la plupart du temps de strophes à structure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/strophe/#i_60237

STYLISTIQUE

  • Écrit par 
  • Georges MOLINIÉ
  •  • 6 184 mots

Dans le chapitre « Vers la sémiostylistique »  : […] quelque idée. Réduite à une figure simple, la compensation est à l'œuvre, par exemple, en poésie apollinarienne et postapollinarienne, quand l'abandon de certaines contraintes métriques traditionnelles a pour contrepoint une sorte de surmarquage dans les itérations et entrelacs sonores de type lexico-syntagmatique. Tout se passe comme s'il y avait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stylistique/#i_60237

SURRÉALISME - Histoire

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ, 
  • Pierre DUBRUNQUEZ
  •  • 11 401 mots

Dans le chapitre « L'âge de raison (1925-1939) »  : […] sorte de gnose qui devait les conduire à la réconciliation de l'action et du rêve. Et la poésie pouvait être cette « connaissance productive du réel » dont parlera plus tard René Char, qui explorait dans la dimension onirique un degré plus profond de réalité. Car il y a un réalisme consubstantiel à la démarche des surréalistes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/surrealisme-histoire/#i_60237

SYMBOLISME - Littérature

  • Écrit par 
  • Pierre CITTI
  •  • 11 890 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Réception du symbolisme en Europe »  : […] Mallarmé, et c'est lui qui introduit en Allemagne la mystique de l'art pur, détaché des déclamations sociales comme des joliesses artistes. L'objet de la poésie est la poésie même. Avec Pèlerinages (1891) s'esquisse un portrait du poète, visiteur de l'Espagne et de Venise, malheureux en amour, et ascète. Mais c'est surtout Algabal (1892) qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbolisme-litterature/#i_60237

TROUBADOURS ET TROUVÈRES

  • Écrit par 
  • Paul ZUMTHOR
  •  • 3 403 mots

La forme poétique que Roger Dragonetti appela le « grand chant courtois » se constitua dans la France occitane durant la première moitié du xiie siècle. À partir de 1150-1180, elle fut progressivement adoptée dans la plupart des nations occidentales. Son dynamisme initial et ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troubadours-et-trouveres/#i_60237

UKRAINE

  • Écrit par 
  • Annie DAUBENTON, 
  • Iryna DMYTRYCHYN, 
  • Lubomyr A. HAJDA, 
  • Georges LUCIANI, 
  • Yann RICHARD
  •  • 37 640 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Un lent dégel »  : […] L’œuvre poétique de Lina Kostenko contient aussi bien des poèmes lyriques (Rayons de la terre, 1957 ; Les Voiles, 1958 ; Les Pérégrinations du cœur, 1961), que des poèmes historiques nourris d’allusions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ukraine/#i_60237

VALÉRY PAUL (1871-1945)

  • Écrit par 
  • Michel JARRETY
  •  • 7 585 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La maturité poétique »  : […] qui n'excéderait pas quarante vers et sur quoi s'achèverait, croyait-il, ce retour à la poésie. Ce travail, il advint cependant que, pendant cinq ans – à l'exception probable de 1914 –, il en fit le plus long, le plus longuement travaillé, surtout, de ses poèmes. Il advint également que ce projet ouvrit à sa maturité l'éclat d'une décennie de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valery-paul-1871-1945/#i_60237

VASSALLI SEBASTIANO (1941-2015)

  • Écrit par 
  • Giovanni JOPPOLO
  •  • 893 mots

, 1970) et L’arrivo della lozione (L’arrivée de la lotion, 1976). Il donne également des recueils de poèmes : Disfaso (Défait, 1969) et Il millennio che muore (Le millénaire qui meurt, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sebastiano-vassalli/#i_60237

VERS LIBRE

  • Écrit par 
  • Jacques JOUET
  •  • 682 mots

Bien avant d'être nommément « vers libre », le vers français s'est souvent autorisé la variabilité métrique. Il s'agissait des « vers irréguliers », ceux dont parle La Fontaine dans un Avertissement à ses premiers contes : « L'auteur a voulu éprouver lequel caractère est le plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vers-libre/#i_60237

VERSET

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 134 mots

Lorsque le poète renonce à décompter les syllabes ou les mètres et suit le rythme de sa pensée ou, plus modestement, celui de son souffle, il utilise le verset. Forme plus étendue et plus souple que le vers, elle est divisible en segments métriques ou syllabiques, d'où la possibilité de scansion. Le verset n'est pas délimité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/verset/#i_60237

VERSIFICATION

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 1 216 mots

Dans les langues où la longueur de la syllabe est pertinente (soit par la nature de la voyelle, soit par sa position, c'est-à-dire son environnement consonantique de droite), les vers sont construits et identifiés d'après un nombre relativement fixe de pieds (séquence rythmée de syllabes longues, notées ▂, et de syllabes courtes, notées ⌣). Les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/versification/#i_60237

WIT, littérature

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 302 mots

Les théoriciens de l'humour ne pardonneront jamais au wit sa brillance froide, son air noble et insolent, sa façon de chatouiller l'esprit en mettant hors de combat les émotions. Toutefois, le sourire léger qui accompagne la découverte d'une nouvelle relation entre deux idées (pure wit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wit-litterature/#i_60237

ZUKOFSKY LOUIS (1904-1978)

  • Écrit par 
  • Jacques DARRAS
  •  • 747 mots

L'itinéraire de Louis Zukofsky, juif new-yorkais né dans le Lower East Side de Manhattan en 1904, recoupe les tendances de la grande poésie américaine de ce xxe siècle. Héritier de Pound et de William Carlos Williams mais aussi de Cummings, contemporain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-zukofsky/#i_60237

ŽUPANČIČ OTON (1876-1949)

  • Écrit par 
  • Franc ZADRAVEC
  •  • 987 mots

Poète, auteur dramatique, essayiste et traducteur slovène, Oton Župančič (Vinica, 1876 ; Ljubljana, 1949) a publié des recueils de poèmes : Čaša opojnosti (1899 ; Un verre d'ivresse), Čez plan (1904 ; À travers les hauts plateaux), Samogovori (1908 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oton-zupancic/#i_60237

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel COLLOT, Dominique VIART, « POÉSIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/poesie/