SACERDOCE

L'histoire des religions présente l'exercice du sacerdoce et la figure du prêtre sous les traits les plus variés, parfois les plus contrastés. Mais, pour que des spécialistes du sacré apparaissent dans une société et s'y maintiennent comme corps, il faut toujours qu'une répartition de la puissance ait été faite. Il faut, en particulier, que deux conditions se trouvent réunies : premièrement, que le dépositaire de l'autorité (chef politique ou chef de famille) ait abandonné une partie de ses prérogatives ; en second lieu, qu'il n'y ait plus confusion entre magie et religion, entre numineux de transgression et numineux de respect, ce dernier méritant seul d'être considéré comme sacré. C'est pourquoi on déclare communément que la fonction du prêtre hérite, pour une part, de la fonction royale et se distingue de la fonction du sorcier.

L'histoire des religions montre également que cette distribution des tâches crée quelques problèmes : collusions ou conflits, tensions diverses entre royauté et clergé, ligne de partage fluctuante entre procédés magiques et procédés religieux, divergences sur le statut et le rôle du prêtre qui peut revêtir l'un des attributs suivants ou les rassembler tous en sa personne : fonctionnaire cultuel, technicien du rite (spécialement du rite sacrificiel), président ou délégué de la communauté, serviteur et témoin des forces transcendantes, médiateur de grâces, inspiré, thaumaturge, prophète, docteur.

Mais il est donné à notre époque, au moins dans notre portion d'Occident, en raison d'une crise religieuse qui secoue le christianisme lui-même, de modifier en profondeur l'image et la condition du prêtre. Dans certaines régions de pratique traditionnelle, le prêtre catholique avait encore le visage du curé de Bernanos. À présent, le sacerdoce d'obédience romaine est en pleine mutation. Socialement, il n'a plus la même marque ; idéologiquement, voire théologiquement, il ne répond plus au même modèle. La Réforme, au xvie siècle, avait souhaité le « dédramatiser », le « déh [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur d'histoire et de phénoménologie de la religion, université grégorienne, Rome

Classification


Autres références

«  SACERDOCE  » est également traité dans :

AARON

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 385 mots
  •  • 1 média

On ne sait guère d'où vient le nom d'Aaron, peut-être d'Égypte comme celui de Moïse, dont, selon la Bible, Aaron aurait été le frère. Les traditions le concernant doivent être soumises à la critique et bien discernées l'une par rapport à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aaron/#i_761

BONZE

  • Écrit par 
  • Marie-Madeleine DAVY, 
  • Universalis
  •  • 654 mots
  •  • 1 média

Le nom de bonze, d'origine japonaise (bonzo), signifie prêtre ; il désigne avant tout les religieux bouddhistes de certains pays d'Extrême-Orient : Chine, Japon, Vietnam — quoique l'usage du terme tende à se généraliser en Occident, où on l'applique notamment aux communautés bouddhistes de Ceylan, de Birmanie, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bonze/#i_761

CASTES

  • Écrit par 
  • Jean FILLIOZAT
  •  • 5 986 mots

Dans le chapitre « Brāhmaṇa »  : […] qui, à côté de son origine mythique, fonde effectivement la prééminence du brahmane. La fonction sacerdotale du brahmane vient en second lieu ; elle dérive de sa science. Le prêtre védique appelé brāhmane n'officie pas, mais surveille les cérémonies comme expert, intervient en cas de fautes. L'appartenance des divers autres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/castes/#i_761

CÉLIBAT RELIGIEUX

  • Écrit par 
  • André BAREAU, 
  • Jacques POHIER
  •  • 7 030 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Sacerdoce et laïcat »  : […] plus précisément le problème du célibat des prêtres, en particulier, à propos de la conception que l'on se fait du sacerdoce et de son rôle dans l'Église. Le christianisme n'est pas la seule religion à connaître l'institution du sacerdoce, mais il est la seule à la présenter comme une participation au sacerdoce d'un unique prêtre, Jésus-Christ, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celibat-religieux/#i_761

CHEMIN NÉOCATÉCHUMÉNAL

  • Écrit par 
  • Gordon URQUHART
  •  • 1 130 mots

communautés dans 4 000 paroisses de 100 pays différents, et revendiquait 250 000 membres. À un moment où les vocations sacerdotales étaient au plus bas, le Chemin affichait un succès remarquable en recrutant de nouveaux prêtres. Quarante de ses séminaires diocésains Redemptoris Mater étaient disséminés dans le monde. En 2000, son propre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chemin-neocatechumenal/#i_761

CONGRÉGATIONALISME

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT
  •  • 1 410 mots

Une telle ecclésiologie se veut fondée sur la doctrine du «  sacerdoce universel » qui considère que chaque chrétien baptisé est par essence un prêtre. Cependant, Luther admettait la nécessité de différences de fonction. Voulant d'abord réformer l'Église avant d'être amené à se séparer du catholicisme, il n'avait pas de plan préconçu et, lors de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/congregationalisme/#i_761

DELPHES

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN, 
  • Giulia SISSA
  •  • 9 600 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le rituel de la consultation »  : […] Entièrement accomplis en fonction de la prophétesse, les actes rituels préalables exigeaient néanmoins la présence active de prêtres – deux prêtres élus à vie dans les familles aristocratiques de Delphes étaient continuellement en charge dans le sanctuaire – et de ministres du culte appelés hosioi (sanctifiés). Ceux-ci étaient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/delphes/#i_761

DIVINATION

  • Écrit par 
  • René ALLEAU
  •  • 6 942 mots

Dans le chapitre « Le statut du devin et les techniques de l'écriture »  : […] antiques, la divination et le personnel divinatoire dépendent-ils du pouvoir royal et se rattachent-ils aux traditions sacerdotales. Les devins spécialisés, même s'ils n'étaient pas toujours considérés comme membres du clergé, demeuraient attachés au service de la royauté. Aux Indes, le chapelain royal (purohita), prêtre- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/divination/#i_761

DRUIDES

  • Écrit par 
  • Christian-Joseph GUYONVARC'H
  •  • 2 405 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le témoignage des textes »  : […] de la société gauloise, très clairement décrite par César, correspond à celle de la société irlandaise médiévale : tandis qu'en Gaule la première fonction (sacerdotale), la deuxième (guerrière) et la troisième (artisanale et productrice) sont représentées respectivement par les druides, les equites et la plebs, elles le sont en Irlande […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/druides/#i_761

ECCLÉSIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 5 754 mots

Dans le chapitre « L'Église, sacrement du salut et société humaine »  : […] s'enracine dans la liturgie baptismale des premiers siècles, que l'Église exerce dans le monde une fonction sacerdotale, prophétique et royale. L'Église est sacerdotale parce que tout chrétien offre le sacrifice spirituel avec le Christ ; elle est prophétique, parce que l'Église, « colonne et soutien de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecclesiologie/#i_761

ÉPICLÈSE

  • Écrit par 
  • Marie-Odile MÉTRAL-STIKER
  •  • 358 mots

du canon de la messe à la suite de la réforme entreprise en 1963. En fait, la différence de pratique à ce sujet entre l'Orient et l'Occident reposait sur une dissension concernant le sacerdoce. Pour la théologie orientale, le prêtre ne s'identifie pas avec le Christ et il ne prononce pas les paroles : « Ceci est mon corps […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epiclese/#i_761

GRAND PRÊTRE, Israël

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 846 mots
  •  • 1 média

Titre donné dans l'ancien Israël au titulaire du sacerdoce suprême (hébr. kohen gadol, ha-kohen, kohen ha-roš). Ses attributions majeures sont définies dans l'Exode, dans le Lévitique et dans les Nombres, ainsi que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grand-pretre-israel/#i_761

JUDAÏSME - Les pratiques

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON, 
  • Charles TOUATI
  •  • 4 474 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les rites sacerdotaux »  : […] Dans l'ancien Israël, les descendants d'Aaron, dans la tribu de Lévi, avaient le privilège de célébrer le culte par délégation du peuple d'Israël. Leur consécration s'effectuait par un rite de purification et d'habillement ; ils se pliaient à une gestuelle codifiée, condition absolue de leur approche du sanctuaire. Des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judaisme-les-pratiques/#i_761

LÉVITE

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 198 mots

Terme par lequel la Bible désigne ceux qui appartiennent à la tribu de Lévi, troisième fils de Jacob. Moïse et Aaron étaient issus de cette tribu. Chargés du service divin, les lévites n'eurent pas de portion prévue lors du partage de la Terre sainte : les dîmes versées par le peuple d'Israël […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/levite/#i_761

LÉVITIQUE LIVRE DU

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 578 mots

Le mot « Lévitique » est la transcription du mot latin Leviticus (Vulgate), décalque du titre grec Leviticon que la version des Septante a donné à l'ensemble des livres qu'on appelle aussi « Troisième Livre de Moïse ». Les juifs dénomment ce même livre par sa première formule, Wayyikera […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre-du-levitique/#i_761

MAGES

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 423 mots

Nom des membres d'une tribu mède (selon Hérodote) à qui l'ensemble de la tradition grecque attribue l'exclusivité du pouvoir sacerdotal en Iran. Le mot « mage » (en iranien, maga) apparaît en Occident, à partir des premiers siècles de notre ère, comme un synonyme de « sectateur de Zoroastre » et de « servant du culte d'Ahura […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mages/#i_761

ORDINATION & SACREMENT DE L'ORDRE

  • Écrit par 
  • Robert CABIÉ
  •  • 555 mots

Par le sacrement de l'ordre, des baptisés reçoivent dans l'Église des fonctions déterminées au service du peuple chrétien. Ces ministères existent depuis les origines, bien qu'on ignore quelle en fut l'organisation précise à cette époque ; mais, depuis une très haute antiquité (saint Ignace d'Antioche l'affirme, au début du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordination-et-sacrement-de-l-ordre/#i_761

PAUL VI, GIOVANNI BATTISTA MONTINI (1897-1978) pape (1963-1978)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 3 236 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Crises, éclatements, conflits »  : […] Le malaise ecclésial ne se limite pas, en effet, au domaine liturgique. Les vocations sacerdotales et religieuses diminuent brutalement. Non seulement un tel idéal, dans ses formes instituées, n'attire plus les jeunes, mais les prêtres eux-mêmes s'interrogent sur leur raison d'être et sur leur identité propre. Nombreux sont ceux qui renoncent à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-battista-paul-vi/#i_761

PRÊTRE, christianisme

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 1 460 mots

Pour le christianisme ancien, comme pour les Églises orthodoxe, catholique et anglicane d'aujourd'hui, le presbytérat est, avec l'épiscopat et le diaconat, l'un des trois ministères conférés par une ordination sacramentelle pour exercer une responsabilité originale à l'égard de la parole de Dieu, de la célébration liturgique et, plus spécialement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pretre-christianisme/#i_761

RABBI

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 189 mots

Titre dérivé de l'hébreu rab (maître) et qui n'apparaît que dans les textes postbibliques. Signifiant littéralement « mon maître », il précède le nom d'une personne versée dans l'étude de la Loi. Le titre rabbi est fréquent dans le Nouveau Testament (Matthieu, xxiii, 7 et 8 ; xxvi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rabbi/#i_761

RABBIN

  • Écrit par 
  • Ernest GUGENHEIM
  •  • 1 183 mots

Terme dérivé de l'araméen rabbi (« mon maître ») et désignant essentiellement le responsable religieux, le guide spirituel dans les communautés juives. L'institution du rabbinat est, pour certains, aussi vieille que le peuple juif lui-même. Moïse, déjà, reçut de Dieu l'ordre de nommer des « juges » dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rabbin/#i_761

SACRÉ

  • Écrit par 
  • Dominique CASAJUS, 
  • André DUMAS, 
  • Universalis
  •  • 10 205 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'organisation du sacré »  : […] les rites se font trop compliqués pour pouvoir être retenus et pratiqués par chacun. Les spécialistes du sacré jouent alors un rôle substitutif. Ils forment un collège à part, qui peut se trouver au sommet d'une société hiérarchique et hiérocratique, au-dessus des gouvernants, des guerriers, des commerçants, des artisans et des paysans. Mais il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sacre/#i_761

SACREMENTS

  • Écrit par 
  • Louis-Marie CHAUVET, 
  • Jean TROUILLARD
  • , Universalis
  •  • 3 801 mots

Dans le chapitre « Les interrogations contemporaines »  : […] le lieu premier de leur liturgie, de leur sacrifice spirituel et de l'exercice de leur sacerdoce baptismal commun. Par rapport au courant prophétique de spiritualisation du culte, cette subversion du statut de la liturgie a ceci d'original qu'elle est fondée sur la foi au don eschatologique de l'Esprit, qui fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sacrements/#i_761

SADOCIDES ou SADOCITES

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 453 mots

Membres de la famille sacerdotale qui descend de Sadoc et qui s'impose comme la seule légitime au long de l'histoire d'Israël (Ézéchiel, xl, 46 ; xlviii, 11 ; Ecclésiastique, li, 12). On les appelle aussi, en effet, « fils de Sadoc ». Celui-ci était un prêtre en fonctions à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sadocides-sadocites/#i_761

ZOROASTRISME

  • Écrit par 
  • Jean de MENASCE
  •  • 5 869 mots

Dans le chapitre « Le culte »  : […] Les ministres du culte, qui depuis de longs siècles ne sont plus que deux, étaient à l'origine au nombre de sept, lesquels peuvent se comparer à ceux du culte védique. Leur initiation et leur ordination comportaient des degrés marqués par des cérémonies d'investiture. Leurs fonctions embrassaient aussi bien le culte sacrificiel que les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoroastrisme/#i_761

Voir aussi

Pour citer l’article

Mariasusai DHAVAMONY, « SACERDOCE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sacerdoce/