MÉDECINE HISTOIRE DE LA

MÉDECINE - Histoire

  • Écrit par 
  • Charles COURY
  •  • 8 938 mots
  •  • 19 médias

Si la médecine compte plusieurs millénaires d'existence, elle n'a atteint son âge adulte que depuis moins de deux cents ans. Cela tient à ce qu'elle est à la fois un art et une science. Un art, elle pouvait l'être dès l'origine des civilisations, à la mesure de l'intuition, de l'empirisme, de la psychologie et de l'habileté de ceux qui l'exerçaient. Pour devenir une science, il lui fallait pouvoir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-histoire/#i_88540

MÉDECINE ANTIQUE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 180 mots

— 460 Naissance d'Hippocrate.— 340 -— 300 Hérophile décrit l'anatomie du cerveau et étudie le pouls.— 320-— 250 Érasistrate montre le rôle des nerfs, celui des vaisseaux sanguins ; il étudie des lésions anatomiques résultant des maladies. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-antique-reperes-chronologiques/#i_88540

MÉDECINE MÉDIÉVALE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 231 mots

Vers 850 Hunayn ibn Ishaq, à Bagdad, traduit du grec en arabe les œuvres de Galien.865-923 Rhazès (al-Razi), remarquable clinicien, inscrit la médecine dans une vaste fresque encyclopédique.1000 Avicenne, esprit universel, fait dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-medievale-reperes-chronologiques/#i_88540

ACQUAPENDENTE GIROLAMO FABRICI D' (1533-1619)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 413 mots

Lorsque Fallope mourut, en 1562, l'université de Padoue chargea Girolamo Fabrici, pourtant dépourvu de titres, de diriger les démonstrations d'anatomie ; son talent le fit nommer, trois ans plus tard, à la chaire de chirurgie puis, en 1571, à celle d'anatomie de cette université. Il fut, dans la première, un maître déconseillant les audaces dangereuses et recherchant, dans la chirurgie, plus la g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acquapendente-girolamo-fabrici-d/#i_88540

AETIUS D'AMIDE (502-575)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 205 mots

Né en Mésopotamie, Aetius étudie la médecine à Alexandrie avant de s'installer à Byzance où règne Justinien qui le fait comte de la cour impériale. Son traité de médecine en seize livres, le Tetrabiblos , est une vaste compilation, précieuse par les citations des auteurs grecs, qu'il commente en ajoutant à ses propres observations cliniques de nombreuses considérations magiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aetius-d-amide/#i_88540

AICARDI JEAN (1926-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 246 mots

Le Français Jean Aicardi fut un médecin neurologue spécialiste internationalement reconnu des troubles neurologiques de l’enfance. Né le 8 novembre 1926 à Rambouillet, il étudie à la faculté de médecine de Paris et est reçu docteur en médecine en 1955. Il s’intéresse très tôt à la neurologie infantile, en particulier aux troubles convulsifs de la petite enfance. Il poursuit sa formation comme che […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-aicardi/#i_88540

ALEXANDRE DE TRALLES (525-605)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 460 mots

Né près d'Éphèse, Alexandre de Tralles est le plus grand médecin byzantin du vi e siècle. Il étudia en Grèce et à Alexandrie puis, en qualité de médecin en chef des armées de l'empereur Justinien I er , il parcourut le pourtour du Bassin méditerranéen, au cours des campagnes de ce prince. Il s'établit ensuite à Byzance (o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-de-tralles/#i_88540

ALIÉNISME

  • Écrit par 
  • Jean GARRABÉ
  •  • 1 573 mots

Apparu en 1833, le terme aliénisme, dérivé d'aliénation, a surtout été utilisé par la suite pour désigner rétrospectivement la nouvelle spécialité médicale qui s'est développée au xix e  siècle par l'application à l'étude et au traitement de la folie des méthodes de la médecine moderne née de la philosophie des Lumières. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alienisme/#i_88540

ANESTHÉSIE

  • Écrit par 
  • Francis BONNET, 
  • François CHAST
  •  • 4 116 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Anesthésiques locaux »  : […] Jusqu'au milieu du xx e  siècle, l'anesthésique local le plus efficace a été extrait des feuilles de la « plante divine des Incas », à savoir la coca. En 1860, à Göttingen, Albert Niemann (1834-1861) isola, à partir d'un extrait de feuilles de coca, un alcaloïde qu'il baptisa cocaïne et qui fut considéré comme un simple stimulant, voisin de la ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anesthesie/#i_88540

ANESTHÉSIE : PREMIÈRES DÉMONSTRATIONS

  • Écrit par 
  • François CHAST
  •  • 242 mots

Le 30 mars 1842, à Jefferson (Georgie, États-Unis), un patient, du nom de John Venables, souffrant d'un abcès au cou, est opéré sans douleur grâce à l'emploi d'éther, par Crawford Long (1815-1878). L'intervention ne sera rapportée que sept ans plus tard. Le 11 décembre 1844, toujours aux États-Unis, le dentiste Horace Wells (1815-1848) demande à un bonimenteur de foire, Gardner C. Colton, de lui a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anesthesie-premieres-demonstrations/#i_88540

ANTIBIOTHÉRAPIE

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 237 mots

Pathologiste à l'hôpital St. Mary de Londres, Alexander Fleming (1881-1955) étudiait les bactéries responsables, pensait-on, de l'épidémie de grippe espagnole qui fit vingt millions de morts en 1918. Cultivant ces bactéries pathogènes en boîtes de Pétri (plates, contenant des milieux de culture solidifiés), il constata en 1921 qu'une goutte de mucus nasal empêchait le développement des bactéries a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antibiotherapie/#i_88540

ANTIBIOTIQUES

  • Écrit par 
  • Patrice COURVALIN, 
  • François DENIS, 
  • Marie-Cécile PLOY, 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE, 
  • Patrick TRIEU-CUOT
  • , Universalis
  •  • 6 938 mots
  •  • 5 médias

Selon la définition donnée par S. A. Waksman, en 1941, un antibiotique est une substance produite par un micro-organisme et qui a le pouvoir d'inhiber la croissance d'autres micro-organismes et même de les détruire. L'antibiose est donc le fait que la prolifération d'une première espèce microbienne puisse être mise en échec par une seconde espèce. Celle-ci élabore à cet effet des substances nuisib […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antibiotiques/#i_88540

ANTIBIOTIQUES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 471 mots

1903 Découverte du Trypan Röd (premier antibiotique anti-parasitaire) par Paul Ehrlich (1854-1915). 1909 Découverte du Salvarsan (606), puissant anti-syphilitique par Paul Ehrlich. 1921 Synthèse du Stovarsol (anti-microbien peu toxique dérivé de l'arsenic) par Ernest Fourneau (1872-1949). 1928 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antibiotiques-reperes-chronologiques/#i_88540

ANTICORPS ET IMMUNITÉ HUMORALE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 202 mots

En 1888, à Paris, Émile Roux et Alexandre Yersin démontraient que le pouvoir pathogène du bacille diphtérique était dû à une toxine plutôt qu'à la bactérie elle-même. Cette observation fut rapidement étendue au cas du tétanos. Il fallut deux ans à Emil Von Behring à Berlin et à ses collègues Kitasato et Wernicke, à partir de 1890, pour montrer que le sang de sujets immunisés contre la diphtérie ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anticorps-et-immunite-humorale/#i_88540

ANTISEPSIE ET ASEPSIE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 585 mots
  •  • 1 média

Classiquement, l’histoire de la chirurgie est scandée par deux dates : l’année 1846, au cours de laquelle l’anesthésie à l’éther est utilisée pour la première fois ; l’année 1867, au cours de laquelle le chirurgien britannique Joseph Lister (1827-1912) décrit le succès d’une méthode, l’antisepsie, permettant de combattre les infections postopératoires, qui grèvent lourdement le bilan de la chirur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antisepsie-et-asepsie/#i_88540

APGAR VIRGINIA (1909-1974)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 420 mots

Médecin, anesthésiste et chercheuse américaine, Virginia Apgar créa un indice permettant d'évaluer, dès les premières minutes, la capacité de survie du nouveau-né et le besoin éventuel d'une intervention médicale immédiate. Née le 7 juin 1909 à Westfield, dans le New Jersey, Virginia Apgar sort diplômée du Mount Holyoke College en 1929, puis de la faculté de médecine de l'université Columbia en 19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virginia-apgar/#i_88540

ARNAUD DE VILLENEUVE (1235-1311)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 337 mots

Le plus célèbre des médecins de l'école de Montpellier, au xiii e siècle. Né en Espagne, d'où son surnom de « Catalan », il étudia à Paris, à Montpellier et à Salerne, puis se fixa à Montpellier d'où il fit de fréquents voyages en Italie, en France et en Espagne pour remplir des missions tant diplomatiques que médicales. Diplômé de médecine, de t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnaud-de-villeneuve/#i_88540

ARNS ZILDA (1934-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 410 mots

La pédiatre brésilienne Zilda Arns Neumann milita toute sa vie en faveur des droits de l'enfant. Zilda Arns est née le 25 août 1934 à Forquilhinha, dans l'État de Santa Catarina, au sud du Brésil, dans une famille germanophone catholique (son frère est le cardinal Paulo Evaristo Arns, archevêque de São Paulo) et cultivée. Après avoir obtenu en 1959 son doctorat de médecine à l'université fédérale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zilda-arns/#i_88540

AROMATHÉRAPIE

  • Écrit par 
  • Jean VALNET
  •  • 1 632 mots
  •  • 1 média

Traitement des maladies par les arômes végétaux, c'est-à-dire les essences aromatiques appelées huiles essentielles (H.E.) dans le langage médical, l'aromathérapie est une branche de la phytothérapie (du grec yuzov , plante) et, comme telle, l'une des thérapeutiques les plus anciennes du monde avec l'argile, l'eau et les procédés manuels (massages et reboutement, magnétisme c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aromatherapie/#i_88540

ARSONVAL ARSÈNE D' (1851-1940)

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 394 mots

Médecin, biologiste et physicien français, d'Arsonval a fait ses études au lycée impérial de Limoges, puis au collège Sainte-Barbe à Paris. Il se destinait à la médecine lorsqu'il fit la rencontre de Claude Bernard dont il devint le préparateur (1873-1878). De 1882 à 1910 il dirigea le laboratoire de biophysique du Collège de France à Paris, puis le nouveau laboratoire de Nogent-sur-Marne dont il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arsene-d-arsonval/#i_88540

L'ART DES ACCOUCHEMENTS (J.-L. Baudelocque)

  • Écrit par 
  • Bruno HALIOUA
  •  • 248 mots

Dès sa soutenance de thèse, en 1776, Jean Louis Baudelocque (1745-1810) était nommé chirurgien de l'hôpital de la Charité, à Paris. Excellent opérateur, il est devenu un des pionniers de l'obstétrique qui a permis à l'art des accouchements de réaliser de très importants progrès. Il a introduit la mensuration de la ceinture pelvienne (méthode du compas de Baudelocque). On lui doit aussi la descript […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-art-des-accouchements/#i_88540

ASTHÉNIE

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 384 mots

Pour Hippocrate, l'asthénie est « la condition la plus voisine de la maladie » ; c'est un état qui favorise la venue de la maladie et explique qu'elle atteigne des sujets robustes. Dans la médecine classique, les asthénies sont les maladies caractérisées par la prostration, la langueur – générale ou partielle – des fonctions et la dissolution des humeurs. La carrière moderne de l'expression remont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asthenie/#i_88540

ASTROLOGIE

  • Écrit par 
  • Jacques HALBRONN
  •  • 13 309 mots

Dans le chapitre « Marginalisation et objectivation »  : […] Il est de fait que l'astrologie va peu à peu disparaître des traités de médecine, de météorologie et d'agriculture, et se replier sur elle-même, mais pas assez vite pour pouvoir assumer son autonomie. On passe ainsi, par exemple, d'une médecine faisant appel à l'astrologie, à l'astrologie médicale, dépendant de la médecine. Contestée par Pic de La Mirandole dès la fin du xv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astrologie/#i_88540

AVERROÈS, arabe IBN RUSHD (1126-1198)

  • Écrit par 
  • Jean JOLIVET
  •  • 3 289 mots

Dans le chapitre « Médecin et juriste »  : […] Abū l-Walīd Muḥammad ibn Aḥmad ibn Muḥammad ibn Rušd (dont le nom devint, pour l'Occident, Averroès , quand ses œuvres furent traduites en latin) naquit à Cordoue en l'an 520 de l'hégire, 1126 de l'ère chrétienne. Cordoue était le lieu d'une activité intellectuelle brillante ; la famille d'Averroès comptait des juristes célèbres (notamment son grand-père), et la philosophie c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/averroes/#i_88540

AVITAMINOSES

  • Écrit par 
  • Marc PASCAUD
  •  • 210 mots

C’est en 1897 qu’un médecin hollandais, C. Eijkman a fait disparaître, à Java, chez les consommateurs de riz poli (dépourvu de l’enveloppe du grain), un syndrome neurologique appelé béri-béri, en introduisant dans leur alimentation du son de riz. Il avait préalablement guéri de même des pigeons nourris eux aussi de riz poli. Le son de riz contenait donc un facteur nutritionnel sans lequel apparais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avitaminoses/#i_88540

AXELROD JULIUS (1912-2004)

  • Écrit par 
  • Jean-Luc TEILLAUD
  •  • 854 mots

Biochimiste et pharmacologue américain, Julius Axelrod a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1970 pour ses travaux fondamentaux sur les neurotransmetteurs, qui ont permis de mieux comprendre la physiologie du système nerveux central et qui ont été à l'origine du développement de nouveaux médicaments. Collégien aux résultats moyens, Axelrod, né à New York en 1912, se voit refuser l'acc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julius-axelrod/#i_88540

BABINSKI JOSEPH (1857-1932)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 621 mots

Médecin français né à Paris de parents émigrés polonais, connu surtout pour ses travaux sur le système nerveux. Après des études secondaires à l'école polonaise des Batignolles à Paris, Babinski est interne en médecine dans le service de Cornil à l'Hôtel-Dieu (1879), puis chef de clinique de Charcot à la Salpêtrière (1884). Il soutient en 1885 sa thèse de doctorat sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-babinski/#i_88540

KOCH BACILLE DE

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 221 mots
  •  • 1 média

Après avoir identifié le bacille du charbon (1876), le médecin allemand Robert Koch (1843-1910) développa la culture des microbes sur milieu nutritif stérile solide et isola le bacille de la tuberculose en 1882. La règle d'or de la bactériologie médicale, codifiée par Koch, fut d'obtenir des cultures pures des germes prélevés dans les produits pathologiques, de vérifier ensuite sur une espèce anim […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacille-de-koch/#i_88540

BACTÉRIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Michel DESMAZEAUD, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Daniel MAZIGH
  •  • 18 332 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Période prépasteurienne »  : […] À la fin du xv e  siècle, apparaissent les premières idées « modernes » sur les maladies infectieuses. Elles concernent surtout la syphilis : Ulsénius, en 1496, en affirme la contagiosité, puis vers 1519, von Hutten soupçonne, à son origine, de « petits vers ailés » et Paracelse, « de petits germes vivants ». Ces idées, bien que combattues par la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteriologie/#i_88540

BANTING FREDERICK GRANT (1891-1941)

  • Écrit par 
  • G. MAHEU
  •  • 296 mots
  •  • 2 médias

Médecin canadien à qui l'on doit la découverte du rôle de l'insuline dans le traitement du diabète, sir Frederick Banting, né au Canada, fit ses études à l'université de Toronto. On connaissait déjà l'existence des hormones (Jokichi Takamine avait isolé l'adrénaline en 1901) et l'on supposait que le métabolisme glucidique était réglé par une hormone sécrétée par le pancréas (en particulier par les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederick-grant-banting/#i_88540

BÁRÁNY ROBERT (1876-1936)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 202 mots

Neurologiste autrichien, né à Vienne, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1914 pour ses travaux sur la physiologie et les pathologies de l'oreille interne. Après de brillantes études de médecine à l'université de Vienne (1900), Bárány se spécialise en neurologie en Allemagne (Francfort, Fribourg) et, de retour à Vienne, accepte un poste de démonstrateur dans une clinique spécialisée dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-barany/#i_88540

BARNARD CHRISTIAAN (1922-2001)

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 1 164 mots

Figure de la chirurgie cardiaque, le Sud-Africain Christiaan Barnard naît en 1922 dans la petite ville de Beaufort West (Cap-Ouest), dans une famille de quatre enfants dont le père est un pasteur protestant. Après avoir entrepris ses études primaires dans sa ville natale, il poursuit ses études universitaires et médicales au Cap. Reçu docteur en médecine en 1946, il exerce pendant plusieurs années […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christiaan-barnard/#i_88540

BARRÉ-SINOUSSI FRANÇOISE (1947- )

  • Écrit par 
  • Jean-Yves NAU
  •  • 1 065 mots

Virologue française, lauréate du prix Nobel de physiologie ou médecine 2008 (avec Luc Montagnier) pour avoir, en 1983, étroitement participé aux recherches ayant permis d'identifier le virus de l'immunodéficience humaine (VIH). Elle est la première Française à recevoir cette prestigieuse distinction. Ce Nobel a également récompensé l'Allemand Harald Zur Hausen, qui a montré la responsabilité de p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francoise-barre-sinoussi/#i_88540

BARTHEZ PAUL JOSEPH (1734-1806)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 373 mots

Médecin français, chef de l'école de Montpellier et l'un des fondateurs de la théorie vitaliste qui influença les savants du xix e siècle. Cette théorie eut des admirateurs, dont X. Bichat, mais elle fut violemment critiquée par F. Magendie et Claude Bernard. Docteur de la faculté de médecine de Montpellier à 19 ans, Barthez passe quelques années […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-joseph-barthez/#i_88540

BÉCLÈRE ANTOINE (1856-1939)

  • Écrit par 
  • Guy PALLARDY
  •  • 965 mots
  •  • 3 médias

Bachelier à dix-sept ans après de brillantes études au lycée Bonaparte (l'actuel lycée Condorcet), Antoine Béclère envisage l'École normale supérieure, puis se dirige vers les études de médecine, encouragé par l'exemple de son père, Claude Béclère, descendant de cultivateurs bourguignons, qui exerçait la médecine à Paris. Reçu externe en 1875, Antoine Béclère réussit à vingt et un ans l'internat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-beclere/#i_88540

BEHRING EMIL ADOLF VON (1854-1917)

  • Écrit par 
  • Pierrette KOURILSKY
  •  • 484 mots
  •  • 1 média

Médecin et bactériologiste allemand, l'un des fondateurs de la sérothérapie. Né à Hansdorf (Prusse-Orientale), von Behring s'inscrit en 1874 à l'École de médecine militaire de Berlin et il obtient son doctorat de médecine en 1878. Deux ans plus tard, il est médecin militaire à Posen, puis médecin d'état-major à Bonn (1887). Il est nommé à l'Académie militaire de médecine de Berlin, puis professeu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emil-adolf-von-behring/#i_88540

BEKHTEREV VLADIMIR MIKHAÏLOVITCH (1857-1927)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 294 mots

Neurophysiologiste et psychiatre russe qui a étudié les structures cérébrales et analysé les réflexes conditionnés. Bekhterev, né à Sorali, dans la région de Vyatka (actuellement Kirov) obtient le doctorat de l'Académie médicochirurgicale de Saint-Pétersbourg en 1881, puis approfondit ses connaissances au cours des quatre années suivantes, dans plusieurs universités. En 1885, rentré en Russie, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-mikhailovitch-bekhterev/#i_88540

BELL sir CHARLES (1774-1842)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 371 mots

Anatomiste écossais dont les travaux sur le système nerveux ont marqué dans l'histoire de la physiologie une date aussi importante que celle de la découverte de la circulation du sang par Harvey. Charles Bell étudie l'anatomie sous la direction de son frère cadet, le chirurgien John Bell. Admis en 1799 au Royal College of Surgeons, sa carrière à Édimbourg, sa ville natale, est entravée par les jal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bell-sir-charles/#i_88540

BERNARD NOËL (1875-1971)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 713 mots

Médecin français. Né à Béziers, Noël Bernard fut élève de l'École de santé navale de Bordeaux, et, dès l'obtention de son diplôme de docteur en médecine (1900), il entre dans les troupes coloniales et part pour le Laos. Il y construit des ambulances, assure la vaccination antivariolique, lutte contre le choléra ; en 1904, il dirige le service médical du chantier du chemin de fer du Haut-Tonkin et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-noel-1875-1971/#i_88540

BERNARD JEAN (1907-2006)

  • Écrit par 
  • Jacques-Louis BINET
  •  • 667 mots
  •  • 1 média

« Qu' emporterai-je dans mon dernier voyage ? Peut être l'éclat des pleines lunes, où, couché dans le fossé, j'attendais le parachutage des résistants ? [...] J'emporterai des sourires d'enfants quittant l'hôpital au bras de leur mère [...] . Et puis j'emporterai cette campagne du jardin du Luxembourg où sont mes souvenirs d'enfance, d'adolescence et mes souvenirs d'aujourd'hui. » En nous quittant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-bernard/#i_88540

BERT PAUL (1833-1886)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 554 mots
  •  • 1 média

Licencié en droit (1856) et en sciences naturelles (1860), docteur en médecine, Paul Bert devient, en 1863, préparateur de Claude Bernard au Collège de France. En 1866-1867, il enseigne la zoologie et la physiologie à la faculté des sciences de Bordeaux. De retour à Paris l'année suivante, il remplace Flourens à la chaire de physiologie comparée au Muséum d'histoire naturelle. En 1869, il succède […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-bert/#i_88540

BICHAT MARIE FRANÇOIS XAVIER (1771-1802)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 310 mots

Après avoir étudié l'anatomie et la chirurgie sous la direction de M. A. Petit, chirurgien en chef à l'hôtel-Dieu de Lyon, Bichat n'obtint pas le titre de docteur en médecine ; il exerça cependant, de 1791 à 1793, les fonctions de chirurgien militaire. Redevenu civil, il se rendit à Paris en 1793 et devint l'élève puis l'assistant du chirurgien et anatomiste P. J. Desault. Après la mort de celui-c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-francois-xavier-bichat/#i_88540

BIRD FORREST (1921-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 326 mots

Le médecin et inventeur américain Forrest Bird créa le premier respirateur médical portable fiable produit industriellement. Le Bird Universal Medical Respirator, ou Bird Mark 7, mis en circulation en 1958, a révolutionné le traitement des patients atteints de maladies cardio-pulmonaires aiguës ou chroniques. Forrest Morton Bird, de son nom complet, naît à Stoughton (Massachusetts) le 9 juin 1921. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forrest-bird/#i_88540

BLACK JAMES (1924-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 453 mots

Pharmacologue britannique, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1988 (conjointement à George Hitchings et Gertrude Elion), pour le développement de deux médicaments importants, le propranolol et la cimétidine. James Whyte Black est né le 14 juin 1924 à Uddingston (Écosse). Il termine ses études de médecine à l'université de Saint Andrews, en Écosse, en 1946. Il enseigne dans différentes univer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-black/#i_88540

BLACKWELL ELIZABETH (1821-1910)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 215 mots

Née à Bristol (Angleterre), Elizabeth Blackwell est considérée comme la première femme médecin des temps modernes. La famille Blackwell émigra en 1832 à New York où le père mourut en 1838, laissant Elizabeth et sa sœur en charge de la famille. La lecture d'ouvrages médicaux amena Elizabeth à entreprendre une formation médicale en compagnie de Samuel H. Dickson, du Charleston Medical College. Elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elizabeth-blackwell/#i_88540

BLALOCK ALFRED (1899-1964)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 228 mots

Chirurgien américain, qui, avec la pédiatre et cardiologue Helen B. Tanssig a mis au point un traitement chirurgical pour les enfants affectés par la tétralogie de Fallot, encore connue sous le nom de « bébés bleus ». Après ses études à l'université de Georgie Blalock entra en 1918 à l'École de médecine de la John Hopkins University où il reçut son diplôme de docteur en médecine en 1922. De 1925 à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-blalock/#i_88540

BLUMBERG BARUCH (1925-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 412 mots

Médecin et chercheur américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1976 (conjointement à Carleton Gajdusek) pour ses travaux sur les origines et la propagation des maladies virales. Sa découverte d'un antigène provoquant une réponse immunitaire contre le virus de l'hépatite B a permis à d'autres chercheurs de développer un vaccin efficace contre cette maladie. Baruch Samuel Blumberg est né l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baruch-blumberg/#i_88540

BOERHAAVE HERMAN (1668-1738)

  • Écrit par 
  • Lucien PLANTEFOL
  •  • 510 mots

Fils d'un pasteur hollandais, Boerhaave perd à dix-huit ans le père qui avait surveillé son éducation et l'avait orienté vers l'état ecclésiastique. Devenu étudiant en philosophie à l'université de Leyde, il soutient en 1690 une thèse sur la distinction de l'esprit et du corps. Il partage ensuite son intérêt entre la théologie et la médecine, vers laquelle il se tourne définitivement après sa thès […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herman-boerhaave/#i_88540

BORDET JULES (1870-1961)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 436 mots

Les recherches de Bordet sur la destruction des bactéries et des globules rouges dans le sérum sanguin, effectuées à l'Institut Pasteur, à Paris (1894-1901), sont généralement considérées comme constituant les débuts de la sérologie. En 1895, il montra que deux facteurs existant dans le sérum sont responsables de la rupture de la paroi de la cellule bactérienne (bactériolyse) : l'un est un antico […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-bordet/#i_88540

BORELLI GIOVANNI ALFONSO (1608-1679)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 410 mots

Ayant rencontré Campanella à Rome vers 1628 et étudiant avec Benedetto Castelli, bénédictin disciple de Galilée, Borelli assiste à l'effervescence provoquée par la publication du Dialogo de Galilée, qu'il a probablement connu. Il enseigne les mathématiques à Messine à partir de 1635 et, en 1642, le sénat de cette ville l'envoie recruter d'éminents professeurs de droit et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-alfonso-borelli/#i_88540

BOVET DANIEL (1907-1992)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Universalis
  •  • 469 mots

Pharmacologue italien d'origine helvétique. Né en Suisse à Neuchâtel, il étudie à Genève où il devient assistant d'anatomie comparée à l'université de cette ville ; après son doctorat ès sciences en 1929, il entre comme assistant (puis en 1937 comme chef de laboratoire), au laboratoire de chimie thérapeutique de l'Institut Pasteur de Paris et prend part aux travaux de l'équipe de savants groupés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-bovet/#i_88540

BRAID JAMES (1795-1860)

  • Écrit par 
  • Léon CHERTOK
  •  • 515 mots

Chirurgien écossais, James Braid est le premier expérimentateur médical de l'hypnotisme, terme qui fut d'abord employé par lui et qu'il accrédita. Né à Rylaw House, dans le Fifeshire, où son père était propriétaire terrien, il fait ses études à l'université d'Édimbourg et devient médecin à Leith, puis chirurgien dans le Lanarkshire en milieu minier. Sur le conseil d'un patient devenu son ami, il s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-braid/#i_88540

BRETONNEAU PIERRE FIDÈLE (1778-1862)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 607 mots

Médecin français né dans une famille comptant de nombreux médecins. La Révolution ne facilite pas les études que Bretonneau poursuit sans aborder ni le grec ni le latin. Il entre à l'École de santé de Paris, où il a pour condisciples Dupuytren, Bayle, Récamier, Esquirol. Il se passionne pour la botanique et pour la physique, installe chez lui un laboratoire, fabrique des baromètres, des thermomètr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-fidele-bretonneau/#i_88540

BRIGHT RICHARD (1789-1858)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 349 mots

Médecin anglais qui inaugura l'étude clinique des néphrites chroniques. Richard Bright interrompt ses études de médecine, entreprises à Édimbourg, pour accompagner, en 1810, l'expédition scientifique dirigée en Islande par sir Mackenzie ; il en rapporte de nombreux échantillons de minéraux et de végétaux et rédige la partie botanique des Travels in Iceland publiés sous la di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-bright/#i_88540

BROCA PAUL (1824-1880)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 677 mots
  •  • 1 média

Créateur de la chirurgie moderne du cerveau et fondateur de l'anthropologie, né à Sainte-Foy-la-Grande (Gironde). Paul Broca étudie la médecine à Paris en 1841, soutient sa thèse de doctorat en 1849. Agrégé en 1853, il est alors chirurgien des hôpitaux et obtient, en 1867, la chaire de pathologie externe à la faculté de médecine de Paris. Il sera vice-président du Conseil général des hôpitaux, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-broca/#i_88540

BROUSSAIS FRANÇOIS (1772-1838)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 578 mots

Médecin français, né à Saint-Malo. Condisciple de Chateaubriand au collège de Dinan, François Broussais entre à l'école de médecine pour chirurgiens navigants, à Saint-Malo. Reçu officier de santé, il prend part à plusieurs expéditions comme chirurgien sur le corsaire Le Bougainville , puis, avec les bénéfices des prises de mer, il vient achever ses études à Paris. Il soutien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-broussais/#i_88540

BROWN MICHAEL (1940- )

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 173 mots

Directeur du Centre des maladies génétiques de l'université de Dallas, où Joseph Goldstein est chef du département de génétique moléculaire, Michael Brown a partagé avec lui le prix Nobel de médecine 1985 qui récompensa leurs recherches sur les récepteurs des membranes cellulaires aux lipoprotéines transporteuses du cholestérol. Détectés par microscopie électronique, ces récepteurs protéiques ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-brown/#i_88540

BROWNE sir THOMAS (1605-1682)

  • Écrit par 
  • Pascal AQUIEN
  •  • 829 mots

Esprit très éclectique, Thomas Browne se passionna pour la médecine comme pour l'archéologie ; homme très religieux, il offrit un exemple quasi unique de tolérance, en dépit de ses prises de position très affirmées, à une époque où les débats d'idées ne permettaient guère que l'on ménageât ses adversaires en religion. Écrivain très élégant, soucieux de ses effets rhétoriques et rythmiques, attenti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/browne-sir-thomas/#i_88540

BROWN-SÉQUARD CHARLES ÉDOUARD (1817-1894)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 327 mots

Physiologiste et neurologue, pionnier de l'endocrinologie et de la neurophysiologie, Brown-Séquard fut parmi les premiers à étudier la physiologie de la moelle épinière. Il décrivit notamment un syndrome qui porte son nom (il correspond à l'hémisection médullaire, dont les effets ont permis d'analyser le trajet des grandes voies sensitives et motrices). Sa découverte la plus importante est celle d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-edouard-brown-sequard/#i_88540

BURGDORFER WILLY (1925-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 447 mots

Wilhelm (Willy) Burgdorfer est un chercheur américain né à Bâle, en Suisse, le 27 juin 1925. Il est surtout connu pour avoir découvert en 1981 la bactérie responsable de la maladie de Lyme, une infection propagée par les tiques, un spirochète plus tard baptisé Borrelia burgdorferi en son honneur. Wilhelm B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/willy-burgdorfer/#i_88540

BURNET sir FRANCK MACFARLANE (1899-1985)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 335 mots

Diplômé de médecine en 1923 à l'université de Melbourne, Burnet fut chercheur (1926-1927) à l'Institut Lister de médecine préventive à Londres. Il devint directeur adjoint de l'Institut Walter et Eliza Hall de recherche médicale à l'hôpital royal de Melbourne en 1928, puis en 1944 fut promu directeur et professeur de médecine expérimentale à l'université de Melbourne. Burnet formula en 1949 la pré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/burnet-sir-franck-macfarlane/#i_88540

BUTLER ROBERT N. (1927-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 333 mots

Psychiatre et gérontologue américain, Robert N. Butler forgea le terme « âgisme » pour décrire la discrimination que subissent les personnes âgées et fut l'un des premiers à tenter de mieux comprendre et soigner cette catégorie de patients. Il obligea le public à s'interroger sur le vieillissement grâce à l'ouvrage Why Survive ? : Being Old in America (1975), lauréat du prix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-n-butler/#i_88540

CABROL CHRISTIAN (1925-2017)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 036 mots
  •  • 1 média

Christian Cabrol, né le 16 septembre 1925 à Chézy-sur-Marne (Aisne), décédé le 16 juin 2017 à Paris, est connu d’un large public pour être le premier en France à avoir tenté et réussi une greffe du cœur, le 27 avril 1968, sur un malade de soixante-six ans . Ne retenir que cette « première » en France (la sixième dans le monde) serait méconnaître la place pivot de Cabrol dans la construction de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-cabrol/#i_88540

CANCÉRISATION : RÔLE DES ONCOGÈNES

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 224 mots

Pourquoi une cellule cancéreuse se divise-t-elle indéfiniment pour former une tumeur ? Dès 1976, on avait identifié chez le poulet un gène dont la mutation déclenche une forme de cancer appelée sarcome de Rous. Le rôle de ce gène dans le fonctionnement cellulaire restait cependant mystérieux. À partir de 1980, les équipes des Américains Geoffrey Cooper et Robert Weinberg apportent une première exp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cancerisation-role-des-oncogenes/#i_88540

CANGUILHEM GEORGES (1904-1995)

  • Écrit par 
  • François DELAPORTE
  •  • 2 192 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Histoire des concepts, histoire des objets biologiques »  : […] Mais, en matière d'histoire des sciences, on peut choisir une échelle macroscopique des sujets étudiés. De ce point de vue, on peut dire que Canguilhem a mené trois grandes enquêtes. La première concerne le système d'émergence des objets de la biologie : la vie comme animation, la vie comme mécanisme, la vie comme organisation et la vie comme information. Les différentes versions du thème des gén […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-canguilhem/#i_88540

CANNON WALTER BRADFORD (1871-1945)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 491 mots

L'un des plus grands physiologistes américains, dont le nom reste surtout attaché à la théorie de l'homéostasie. Né dans le Wisconsin à Prairie-du-Chien, Cannon entre à Harvard en 1896. Docteur en médecine en 1900, il reste dans cette université où se déroulera sa carrière ; professeur de physiologie de 1906 à 1942, il séjourne à Paris de 1929 à 1930. Encore étudiant en médecine, il est vivement i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-bradford-cannon/#i_88540

CANON (Avicenne)

  • Écrit par 
  • Danielle JACQUART
  •  • 223 mots

Né à Boukhara en 980, mort à Hamadan en 1037, Ibn Sīnā ou Avicenne est le modèle du philosophe médiéval, expert dans tous les domaines du savoir. Ajoutant à ses talents la qualité de médecin, il s'efforça d'embrasser dans un vaste ouvrage, auquel le titre de Canon de la médecine fut donné par la suite, toutes les connaissances médicales. Le but était de délivrer à la fois de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canon/#i_88540

CARDIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Philippe BEAUFILS, 
  • Robert SLAMA
  •  • 4 117 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les premières lueurs : l'électrophysiologie »  : […] C'est au tout début du xx e  siècle que commencent les progrès de la cardiologie moderne. Certes, les cliniciens des siècles précédents, tels Laennec, Adams et Stokes, Durozier, William Heberden ou encore Bouveret, avaient édifié la séméiologie d'interrogatoire et d'examen clinique qui est, en grande partie, restée la nôtre. Mais c'est en Holland […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cardiologie/#i_88540

CARLSSON ARVID (1923-2018)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 290 mots

pharmacologue suédois Arvid Carlsson a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine en 2000 (conjointement à Paul Greengard et Eric Kandel), pour avoir démontré que la dopamine est un neurotransmetteur important dans le cerveau. Né le 25 janvier 1923 à Uppsala, en Suède, Arvid Carlsson termine ses études de médecine en 1951, à l'université de Lund, où il enseigne jusqu'en 1959, avant de devenir p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arvid-carlsson/#i_88540

CARREL ALEXIS (1873-1944)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 696 mots

Chirurgien, sociologue et biologiste, qui a reçu en 1912 le prix Nobel de physiologie et de chirurgie physiologique pour la mise au point d'une méthode de suture des vaisseaux sanguins et qui jeta les premières bases des études ultérieures sur la transplantation des vaisseaux sanguins et des organes. Carrel fut reçu docteur en médecine (1900) à l'université de Lyon, où il commença ses recherches e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexis-carrel/#i_88540

CATARRHE

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 211 mots

Inflammation d'une muqueuse et écoulement qui s'ensuit. Ce terme a disparu du vocabulaire médical, après avoir connu un grand succès et être passé dans la langue commune, dès le xv e siècle, sous la forme caterre, et après avoir donné les deux adjectifs catarrheux et catarrhal. Doublet étymologique de « rhume » et de « rhumatisme », il signifiait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catarrhe/#i_88540

CELSE, lat. AULUS CORNELIUS CELSUS (Ier s.?)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 615 mots

Le premier livre médical imprimé en latin fut un texte complètement inconnu peu avant la découverte de l'imprimerie, le De medicina libri VIII de Celse ; il venait d'être découvert dans les archives de l'église Saint-Ambroise de Milan par le futur pape Nicolas V qui comprit la valeur de l'ouvrage. Ce livre, publié d'abord à Florence en 1478, connaît de nombreuses rééditions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celse-lat-aulus-cornelius-celsus/#i_88540

CESALPINO ANDREA (1519-1603)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 246 mots

Médecin, philosophe et botaniste italien né le 6 juin 1519 à Arezzo (Toscane), mort le 23 février 1603 à Rome. Andrea Cesalpino succède à son professeur Luca Ghini en tant que professeur de médecine et directeur des jardins botaniques de l'université de Pise. À partir de 1592, il est nommé médecin personnel du pape Clément VIII et enseigne à l'université La Sapienza à Rome. Son travail sur l'anat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrea-cesalpino/#i_88540

CHAIN ERNST BORIS (1906-1979)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  • , Universalis
  •  • 387 mots
  •  • 1 média

Chimiste britannique d'origine allemande, Ernst Boris Chain est né à Berlin le 19 juin 1906. Fils d’un industriel chimiste, il est lui-même diplômé en chimie de l'université Frédéric-Guillaume (future université Humboldt, après 1949) à Berlin en 1930. À la prise de pouvoir d'Hitler (1933), Chain, qui est juif, comprend qu’il n’a pas d’avenir en Allemagne. Il émigre alors en Grande-Bretagne, et rej […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-boris-chain/#i_88540

CHARCOT JEAN MARTIN (1825-1893)

  • Écrit par 
  • Bruno HALIOUA
  •  • 813 mots
  •  • 2 médias

Fils d'un charron, Jean-Martin Charcot accomplit ses études secondaires à Paris, au lycée Bonaparte (actuel lycée Condorcet), puis envisage de faire l'École des beaux-arts en raison de ses dons pour le dessin, avant de s'inscrire finalement à l'École de médecine en 1844. Brillant étudiant, il est reçu successivement interne des hôpitaux de Paris en 1848, puis chef de clinique en 1853 dans le serv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-martin-charcot/#i_88540

CHAUVEAU AUGUSTE (1827-1917)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 330 mots

Vétérinaire lyonnais, Auguste Chauveau, en collaboration avec Marey, a étudié la circulation du sang et inventé divers appareils : un manomètre enregistreur à inscription horizontale, un sphygmographe, un hémodromographe. Il a étudié également la glycogenèse (il montre que le sucre est détruit dans les parenchymes) et le système nerveux (innervation de l'œsophage). Il a créé pour ses expériences s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-chauveau/#i_88540

CHESELDEN WILLIAM (1688-1752)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 340 mots
  •  • 1 média

William Cheselden est un médecin et chirurgien britannique né le 19 octobre 1688 à Somerby (Leicestershire) et mort le 10 avril 1752 à Bath. Admis à la Royal Society en 1712, Cheselden publie en 1713 un ouvrage qui va faire date : The Anatomy of the Human Body ( Anatomie du corps humain ) . Il existait déjà des descriptions de l'ana […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-cheselden/#i_88540

CHILDS BARTON (1916-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 446 mots

Spécialiste américain de la génétique pédiatrique, Barton Childs mena des recherches sur la génétique des maladies humaines héréditaires. Il est également très connu pour sa volonté d'intégrer la génétique dans la pratique médicale. Né le 29 février 1916 à Hinsdale, en Illinois, Barton Childs fut diplômé en 1938 du Williams College de Williamstown, dans le Massachusetts. Quatre ans plus tard, l'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barton-childs/#i_88540

CHIMIOTHÉRAPIE ANTIBACTÉRIENNE

  • Écrit par 
  • François CHAST
  •  • 230 mots

En 1927, la firme pharmaceutique allemande I.G. Farben recrute Gerhard Domagk (1895-1964), avec un objectif : trouver un médicament anti-infectieux pouvant être administré par voie générale. Parmi les produits candidats, remarqués par Domagk, figure un colorant azoïque, la chrysoïdine, étudiée dès 1913 par P. Eisenberg. L'idée lui vient de greffer un radical sulfamide (SO 2 -NH 2 ) à ce colorant a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimiotherapie-antibacterienne/#i_88540

CHIRURGIE

  • Écrit par 
  • Claude d' ALLAINES, 
  • Jean-Édouard CLOTTEAU, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 8 640 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les origines »  : […] La plupart des peuples antiques savaient extraire une flèche, ou réduire une fracture à l'aide d'attelles, grâce à des procédés rudimentaires, en général accompagnés d'incantations et de pratiques magiques pour s'assurer la faveur des dieux. Les Indiens, toutefois, semblent avoir très tôt compris l'intérêt de l'entraînement à la dissection. Susruta ( v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chirurgie/#i_88540

CARDIO-VASCULAIRE CHIRURGIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 312 mots

1896 L. Rehn : première suture d'une plaie du cœur. 1902 A. Carrel : la technique des anastomoses vasculaires, appliquée à des vaisseaux de calibres différents. 1938 R. Gross : ligature du canal artériel. 1944 C. Craaford : résection de la coarctation aortique. 1945 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cardio-vasculaire-reperes-chronologiques/#i_88540

CIRCULATION DU SANG - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS
  •  • 165 mots

ii e  siècle Galien (env. 129-env. 201) postule l'existence de pores dans la cloison interventriculaire du cœur pour expliquer la présence du sang dans sa partie gauche. xiii e  siècle Ibn al-Nafis (1210-1288) suppose plutôt le passage du san […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circulation-du-sang-reperes-chronologiques/#i_88540

CIRCULATION DU SANG PAR W. HARVEY

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS
  •  • 226 mots

Les physiologistes ont longtemps pensé, à la suite de Galien, que les sangs veineux et artériel se distribuaient dans tout le corps à partir du foie et du cœur et qu'ils étaient consommés à sa périphérie. En 1628, le médecin anglais William Harvey (1578-1657) montre que cette distribution centrifuge et sans retour du sang n'existe pas. Il décrit au contraire dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circulation-du-sang-par-w-harvey/#i_88540

CLAUDE BERNARD : CONCEPT DE MILIEU INTÉRIEUR

  • Écrit par 
  • François CHAST
  •  • 240 mots

Claude Bernard (1813-1878) écrit en 1855 : « On s'est longtemps fait une très pauvre idée de ce qu'est un organe sécrétoire. L'histoire du foie et de sa fonction glycogénique établit [...] qu'il y a des sécrétions internes, dont le produit, au lieu d'être déversé à l'extérieur, est transmis directement dans le sang. Il [...] y a dans le foie deux fonctions de la nature de sécrétions. L'une, sécré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-bernard-concept-de-milieu-interieur/#i_88540

CLAUDE BERNARD : ŒUVRES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • François CHAST
  •  • 280 mots

1843 Du suc gastrique et de son rôle dans la nutrition . 1848 « De l'origine du sucre dans l'économie animale », in Arch. Gén. Méd . 1849 « Du suc pancréatique et de son rôle dans les phénomènes de digestion », in Mém. Soc. Biol . […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-bernard-oeuvres-reperes-chronologiques/#i_88540

COLOMBO REALDO (1516-1559)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 217 mots

Né à Crémone, Colombo ne doit pas seulement sa notoriété au fait d'avoir pratiqué l'autopsie d'Ignace de Loyola en 1556. Ce grand anatomiste occupa, de 1546 à 1551, la chaire de chirurgie et d'anatomie à l'université de Padoue (où il succédait à André Vésale), puis il enseigna à Pise et à Rome, au collège de la Sapience. Ses recherches d'anatomie (il aurait disséqué près de mille corps humains) o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/realdo-colombo/#i_88540

COLUZZI MARIO (1938-2012)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 493 mots

Le professeur Caio Mario Coluzzi Bartoccioni est né le 30 novembre 1938 à Pérouse et décédé à Rome le 30 octobre 2012, au terme d’une lutte douloureuse de plusieurs années contre la maladie de Parkinson. Sa carrière scientifique a été entièrement consacrée à l'étude du paludisme, et tout particulièrement à l'étude génétique et écologique des diptères ( Anopheles ) vecteurs d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mario-coluzzi/#i_88540

CONVIT JACINTO (1913-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 461 mots

Le scientifique et médecin vénézuélien Jacinto Convit a été considéré comme un héros national pour ses recherches visant à la fabrication d’un vaccin contre la lèpre, une maladie infectieuse qui provoque des atteintes de la peau susceptibles d’entraîner une défiguration. Il avait aussi l’image du médecin des pauvres : il n’a jamais, dit-on, fait payer un patient pour ses services. Jacinto Convit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacinto-convit/#i_88540

CORI LES

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 530 mots

Biochimistes américains d'origine tchèque dont les noms sont restés liés aux esters phosphoriques, et qui ont joué un rôle important dans l'étude du métabolisme du glucose. Né à Prague, Carl Ferdinand Cori (1896-1984) commence ses études à Trieste, où son père dirige la station biologique marine, et les poursuit à la faculté de médecine de l'université germanique de Prague dont il sort diplômé en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-cori/#i_88540

CORMACK ALLAN MACLEOD (1924-1998)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 434 mots

Physicien américain d'origine sud-africaine, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1979 (conjointement à Godfrey Hounsfield), pour le développement de la tomodensitométrie (ou scanner), examen qui a enrichi les méthodes d'exploration d'une nouvelle technique de diagnostic très performante. Allan Cormack fait figure d'exception parmi les lauréats du prix Nobel, dans la mesure où il est le seul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allan-macleod-cormack/#i_88540

CORPUS HIPPOCRATIQUE

  • Écrit par 
  • François CHAST
  •  • 277 mots

Le Corpus hippocratique accorde une place majeure au diagnostic des maladies et à leur explication étiologique. Il est moins disert sur les méthodes thérapeutiques. C'est davantage sur le régime et la diététique que sont fondés les traitements des maladies, ou mieux, leur prévention. Manger peu ou pas du tout permet de ne pas imposer à l'organisme les fatigues de la digestion. La thérapeutique hip […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corpus-hippocratique/#i_88540

CORVISART JEAN-NICOLAS (1755-1821)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 335 mots

Clinicien français éminent, Corvisart a soutenu sa thèse de docteur en médecine, en 1782, sur L'Agrément de l'étude de la médecine et les désagréments de sa pratique . Médecin de l'hôpital de la Charité (1788), il obtient, en 1797, la chaire de clinique interne à la Faculté de médecine, puis celle de médecine au Collège de France. Sa réputation d'excellent clinicien le fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-nicolas-corvisart/#i_88540

COURNAND ANDRÉ FRÉDÉRIC (1895-1988)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 531 mots

Biologiste et médecin américain d'origine française. Né à Paris le 24 septembre 1895, André Cournand entreprend des études scientifiques que la guerre interrompt. En 1919, il entre à la faculté de médecine de Paris ; interne en 1925, il soutient, en 1930, sa thèse de doctorat consacrée à la sclérose disséminée aiguë. Il se rend alors pour un an à la Columbia University de New York, dans le service […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-frederic-cournand/#i_88540

DAGOGNET FRANÇOIS (1924-2015)

  • Écrit par 
  • Jean GAYON
  •  • 934 mots
  •  • 1 média

Né le 24 avril 1924 à Langres (Haute-Marne), François Dagognet a souligné combien son parcours scolaire fut atypique . Ayant grandi dans une famille modeste et indifférente aux études, il est placé dans une institution religieuse qui le destine à la prêtrise. L’instruction y est déficitaire dans le domaine des langues et des sciences. Pourtant, excellant dans l’écriture et en philosophie, il obtie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-dagognet/#i_88540

DAKIN LIQUEUR DE

  • Écrit par 
  • Anne RASMUSSEN
  •  • 1 053 mots

Les premiers mois de la Grande Guerre firent la démonstration de la gravité sans précédent des blessures provoquées par l’armement moderne. Phénomène nouveau : sous l’effet des projectiles d’artillerie la grande majorité des plaies étaient infectées par des éclats d’obus, billes de shrapnels, débris de vêtements ou de terre… Gangrène gazeuse, tétanos et septicémies étaient à l’origine d’une mor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liqueur-de-dakin/#i_88540

DAM HENRIK CARL PETER (1895-1976)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 141 mots

Biochimiste danois, né à Copenhague en 1895. Professeur de physiologie à l'université de cette ville, Dam a étudié divers aspects du métabolisme des corps gras. En observant des hémorragies répétées chez des poulets soumis à un régime alimentaire très maigre, Dam découvre une vitamine liposoluble impliquée dans la coagulation du sang, et qu'il baptise vitamine K (1934). En 1938, collaborant avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henrik-carl-peter-dam/#i_88540

DAUMEZON GEORGES (1912-1979)

  • Écrit par 
  • Georges LANTERI-LAURA
  •  • 1 309 mots

Georges Daumezon est né le 3 juin 1912 à Narbonne, dans une famille d'origine cévenole, où les persécutions de la Terreur blanche et de la révocation de l'édit de Nantes restaient en mémoire et fournissaient un aliment historique direct à une culture biblique et théologique animée de la passion de la liberté et de la raison. Il fit à Montpellier, puis à Paris, des études supérieures de médecine et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-daumezon/#i_88540

DAUSSET JEAN (1916-2009)

  • Écrit par 
  • Jean-Luc TEILLAUD
  •  • 949 mots

Le Français Jean Dausset, né à Toulouse en 1916 et décédé à Palma de Majorque (Espagne) le 6 juin 2009, a révolutionné le monde de l'immunologie avec sa découverte des molécules du « complexe majeur d'histocompatibilité », une contribution essentielle pour comprendre les règles de la compatibilité tissulaire entre les donneurs et les receveurs de greffe d'organes, et les mécanismes présidant au d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-dausset/#i_88540

DEBAKEY MICHAEL ELLIS (1908-2008)

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 829 mots
  •  • 1 média

Un des plus grands pionniers de la chirurgie cardio-vasculaire, qui a largement contribué à la naissance et à l'extraordinaire essor de cette discipline durant toute la seconde partie du xx e  siècle, développant sans cesse de nouvelles techniques qui ont permis de traiter certaines anomalies et maladies de l'appareil circulatoire. L'Américain Mic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-ellis-debakey/#i_88540

DEBRÉ ROBERT (1882-1978)

  • Écrit par 
  • Pierre ROYER
  •  • 1 172 mots

Né à Sedan, Robert Debré est mort à l'âge de quatre-vingt-quinze ans. Cette vie de près d'un siècle, marquée par la réflexion, l'action et la lucidité, fut d'une richesse exceptionnelle. Après des études classiques au lycée Janson-de-Sailly, Robert Debré s'intéressa à la philosophie, puis s'orienta vers la médecine, et très tôt vers celle des enfants. La qualité de l'œuvre de Robert Debré est is […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-debre/#i_88540

DÉBUTS DE LA CHIRURGIE À CŒUR OUVERT

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 305 mots

Les premières opérations cardiaques, pratiquées surtout depuis 1935, n'abordaient que les lésions des enveloppes cardiaques et des gros vaisseaux adjacents. Elles ne permettaient pas la cure de la majorité des affections cardiaques (malformations congénitales, grosses lésions des valves). Essayée en 1954 par Walton Lillehei, la circulation croisée permit de faire avec succès des interventions à cœ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/debuts-de-la-chirurgie-a-coeur-ouvert/#i_88540

DÉBUTS DES TRANSPLANTATIONS D'ORGANES

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 252 mots

En 1952, à Paris, l'équipe médicale du professeur Jean Hamburger greffa au jeune Marius Renard un rein prélevé chez sa mère. Cette greffe effectuée par Delinotte et N. Oeconomos fut un succès technique, mais l'enfant mourut au vingt et unième jour. La qualité de l'intervention n'était pas en cause, car, deux ans plus tard à Boston, une greffe de rein faite entre deux jumeaux vrais devait réussir e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/debuts-des-transplantations-d-organes/#i_88540

DÉCOUVERTE DE LA CORTISONE

  • Écrit par 
  • Christiane SINDING
  •  • 212 mots

La recherche sur les glandes surrénales fut stimulée par des observations cliniques faites sur des malades atteints d'insuffisance surrénalienne. De 1933 à 1936, trois groupes de chercheurs, dont celui d'Edward C. Kendall, qui avait déjà isolé la thyroxine, et celui de Tadeus Reichstein à Zurich, isolent à partir des corticosurrénales une substance (nommée compound E par Ken […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-de-la-cortisone/#i_88540

DÉCOUVERTE DE L'INSULINE

  • Écrit par 
  • Christiane SINDING
  •  • 197 mots
  •  • 1 média

L'histoire de l'insuline remonte à la mise en évidence expérimentale du rôle du pancréas dans la genèse du diabète sucré chez le chien, par Oskar Minkowski et Josef von Mering, en 1889. Stimulés en outre par les résultats encourageants de l'administration d'extraits de thyroïde dans l'hypothyroïdie, plusieurs chercheurs s'efforcent d'isoler la « sécrétion interne », ou hormone du pancréas, qui dev […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-de-l-insuline/#i_88540

DÉCOUVERTE DU PAPYRUS EBERS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 301 mots

Le papyrus dit Ebers a été découvert par Edwin Smith à Louxor en 1862 puis vendu à l'égyptologue allemand Georg Moritz Ebers (1837-1898), à qui il doit son nom et sa première traduction. Il est actuellement conservé à la bibliothèque de l'université de Leipzig. En même temps qu'un autre manuscrit, dit Edwin Smith, de contenu voisin, il aurait été trouvé entre les jambes d'une momie dans la nécro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-du-papyrus-ebers/#i_88540

DÉCOUVERTE DU PRION

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 312 mots

Stanley Ben Prusiner (né le 28 mai 1942) est un neurologue américain responsable de la découverte d'une nouvelle classe d'agents infectieux responsable de maladies neurodégératives, les prions ( proteinaceous infectious only particle ). Les prions sont des protéines de repliement anormal, capables de se répliquer en imposant leur conformation à des protéines par ailleurs n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-du-prion/#i_88540

DE DUVE CHRISTIAN (1917-2013)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 699 mots

Médecin et biologiste belge. Christian, vicomte de Duve, est né le 2 décembre 1917 en Grande-Bretagne où sa famille était réfugiée, et décédé le 4 mai 2013 à Nethen près de Louvain, en Belgique. Il est docteur de médecine de l’université catholique de Louvain (U.C.L.) en 1941 et docteur en chimie de cette même université en 1946 pour d’importants travaux de recherche sur l’insuline et la physiolo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-de-duve/#i_88540

DÉFENSES IMMUNITAIRES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 597 mots

50 Définition de la réaction inflammatoire par le médecin gallo-romain Aulus Cornelius Celsus. 1798 Démonstration de la possibilité de vaccination contre la variole par Jenner. 1881 Louis Pasteur immunise des moutons contre le charbon à Pouilly-le-Fort. 1882 Ilia Metchnikov observe la ph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/defenses-immunitaires-reperes-chronologiques/#i_88540

DE GRAAF RÉGNIER (1641-1673)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 689 mots

Médecin et physiologiste hollandais né à Schonhoven, Régnier (ou Reinier) De Graaf étudie à Louvain, puis à Utrecht (1661) où Diemerbroek enseigne l'anatomie, et à Leyde où ses maîtres sont notamment Van Horne et de Le Boë (dit Sylvius). Dans cette ville, il publie Disputatio medica de natura et usu succi pancreatici (1663), où il montre le rôle du suc pancréatique dans la di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regnier-de-graaf/#i_88540

DÉJERINE JULES-JOSEPH (1849-1917)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 610 mots

Neurologue français dont le nom restera attaché aux plus brillantes découvertes de l'école anatomo-clinique. Né près de Genève à Plainpalais, Déjerine étudie au collège Calvin puis à l'Académie de Genève et vient à Paris en 1871 poursuivre ses études médicales. Externe à la Pitié dans le service de Vulpian, auquel il restera profondément attaché, interne en 1874, docteur en médecine (1879) avec un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-joseph-dejerine/#i_88540

DELAY JEAN (1907-1987)

  • Écrit par 
  • Jean MÉTELLUS
  •  • 1 040 mots

De sa naissance à Bayonne le 14 novembre 1907 jusqu'à sa tétralogie généalogique Avant mémoire , en passant par l'Académie de médecine et l'Académie francaise, chaque moment de la vie de Jean Delay a fait l'objet d'enquêtes, de réflexions, et tout n'a suscité qu'admiration. Delay a-t-il pu vivre sereinement ce respect et cet enthousiasme quasi généralisés de la part d'hommes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-delay/#i_88540

DELMAS ANDRÉ (1910-1999)

  • Écrit par 
  • Elisabeth BURSAUX
  •  • 386 mots

Né le 1 er  septembre 1910 à Montpellier, fils d'un professeur de médecine, André Delmas fut un grand anatomiste dont la carrière se déroula presque totalement à la faculté de médecine de Paris. Ce fut un enseignant hors pair, un chef d'école écouté, un organisateur remarquable et un chercheur efficace. Son enseignementbrillait par la clarté, la précision et la simplicité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-delmas/#i_88540

DENIKER PIERRE (1917-1998)

  • Écrit par 
  • Henri LOO, 
  • Jean-Pierre OLIÉ
  •  • 662 mots

Membre de l'Académie nationale de médecine, Pierre Deniker a effectué sa carrière en qualité de professeur de psychiatrie à la faculté de médecine Cochin et chef du service hospitalo-universitaire de santé mentale et de thérapeutique de l'hôpital Sainte-Anne. D'abord interne puis assistant dans cet hôpital, il fut l'élève proche de Jean Delay. Leurs travaux ont donné naissance à la psychopharma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-deniker/#i_88540

DENIS JEAN-BAPTISTE (1643-1704)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 520 mots
  •  • 1 média

Le 15 juin 1667, Jean-Baptiste Denis, médecin parisien formé à Montpellier, diplômé en 1667, réussit à injecter dans les veines d’un jeune homme affaibli par des saignées successives l’équivalent de 300 millilitres de sang d’un agneau . Denis venait de réaliser la première transfusion de sang chez l’homme. Les saignées avaient pour but de corriger l’état mental de ce patient ; l’amélioration fut, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-denis/#i_88540

DIAGNOSTIC

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 448 mots

Partie de l'acte médical qui vise à déterminer la nature de la maladie observée. Le diagnostic est indispensable à l'établissement du pronostic et de la thérapeutique. Il est moins une phase de l'examen médical ou paramédical qu'une conclusion de celui-ci. Facile et même évident dans certains cas, il peut être très difficile dans d'autres ; devant l'urgence thérapeutique, le médecin devra alors dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diagnostic/#i_88540

DIATHÈSE

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 144 mots

Prédisposition morbide innée. Ambroise Paré a introduit dans la langue médicale française ce terme venu du grec et signifiant « disposition » (1560). Plus précis que tempérament et que terrain, le mot diathèse, très proche d'« idiosyncrasie », aurait pu être conservé puisque la médecine contemporaine, revenue de l'ère pastorienne où l'on avait valorisé les causes externes des maladies, met de plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diathese/#i_88540

DIOSCORIDE PEDANIUS (40 env.-env. 90)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 277 mots

Né en Cilicie, à Anazarbe, ce Grec d'Asie Mineure étudia la médecine à Alexandrie puis à Athènes où il fut l'élève de Théophraste. Venu à Rome, il devint médecin militaire des légions sous Néron et parcourut, entre 54 et 68, une grande partie de l'Europe, mettant à profit ses voyages pour approfondir ses connaissances cliniques et botaniques ; il en tira les éléments d'un ouvrage qui est la premiè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dioscoride-pedanius/#i_88540

DOISY EDWARD ADELBERT (1893-1986)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 209 mots

Biochimiste américain, né à Hume (Illinois), mort à Saint Louis (Missouri), professeur (1923) puis directeur (1924) du département de biochimie de l'université de Saint Louis. La découverte en 1934 par le Danois Henrik Dam de la vitamine K et de ses propriétés antihémorragiques a lancé la course pour la purification de cette vitamine essentielle à la coagulation sanguine. Le groupe de Doisy est l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-adelbert-doisy/#i_88540

DOLL RICHARD (1912-2005)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 175 mots

Épidémiologiste britannique. Formé à la Westminster School et au St. Thomas Hospital de Londres, Richard Doll oriente sa carrière vers les statistiques appliquées. Après la Seconde Guerre mondiale, il intègre l'unité de recherche statistique du Medical Research Council, dont il devient directeur pour une vingtaine d'années. Il oriente ses enquêtes sur la prolifération des cancers broncho-pulmo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-doll/#i_88540

DOMAGK GERHARD (1895-1964)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 385 mots

Biochimiste allemand né à Lagow (Brandebourg) et mort à Burgberg (Forêt-Noire). Après avoir terminé à l'université de Kiel ses études médicales interrompues par la Première Guerre mondiale, Gerhard Domagk y obtient en 1921 son diplôme de médecin. Il est nommé en 1924 chargé de cours en pathologie à l'université de Greifswald, puis à celle de Münster. Parallèlement à sa carrière dans l'industrie, D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerhard-domagk/#i_88540

DROUHET ÉDOUARD (1919-2000)

  • Écrit par 
  • François MARIAT, 
  • Gabriel SEGRETAIN
  •  • 595 mots

Édouard Drouhet, professeur honoraire à l'Institut Pasteur, s'est éteint le 1 er  janvier 2000. Ainsi disparaît une personnalité scientifique emblématique de la mycologie médicale. Il naît le 8 juin 1919 en Roumanie, où son grand-père, médecin originaire de Blaye, en Gironde, enseignait le français. Renouant avec la tradition familiale, Drouhet entreprend des études médica […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-drouhet/#i_88540

DUBOS RENÉ (1901-1982)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 646 mots

Médecin et biologiste américain d'origine française. Né près de Paris, à Saint-Brice, René Dubos suit les cours du lycée Chaptal puis entre à l'Institut national agronomique de Paris. Après son diplôme, il est assistant à l'Institut international d'agriculture de Rome puis s'installe aux États-Unis en 1924 et entre comme assistant chargé de cours à la Rutgers University du New Jersey, où il obtien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-dubos/#i_88540

DUCHENNE DE BOULOGNE (exposition)

  • Écrit par 
  • Jean-François POIRIER
  •  • 1 064 mots

L'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris a présenté du 26 janvier au 4 avril 1999 une exposition Duchenne de Boulogne réalisée à partir des clichés appartenant à l'École, qui poursuit ainsi l'exploitation de son très riche fonds d'où elle avait tiré en 1998 une extraordinaire série de dessins de Théodore Géricault. Fils de corsaire, Guillaume Benjamin Amand Duchenne de Boulogne, né en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/duchenne-de-boulogne/#i_88540

DUPUYTREN GUILLAUME (1777-1835)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 218 mots

Chirurgien d'avant-garde et pathologiste que Balzac prit comme modèle pour camper le médecin Despleins dans Le Médecin de campagne , en raison, peut-être, des origines rurales de Dupuytren, qui naquit à Pierre-Buffière, dans la Haute-Vienne. Il est surtout connu pour sa description de la maladie dite de Dupuytren, qui consiste en une rétractation permanente d'un ou plusieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-dupuytren/#i_88540

ÉCHOGRAPHIE MÉDICALE

  • Écrit par 
  • Guy PALLARDY
  •  • 185 mots

Les phénomènes de piézo-électricité, générateurs d'ultrasons, ont été découverts en 1880 par Pierre Curie et son frère Jacques. En 1916, leurs élèves Constantin Chilowski et Paul Langevin inventent un dispositif à la fois émetteur et récepteur destiné à détecter les sous-marins mais la réalisation pratique ne suit pas. Cette conception voit le jour pendant la Seconde Guerre mondiale sous le nom de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/echographie-medicale/#i_88540

EDWARDS ROBERT G. (1925-2013)

  • Écrit par 
  • Charlotte POMMIER
  •  • 584 mots

Le prix Nobel de physiologie ou médecine a été décerné en 2010 au Britannique Robert G. Edwards (né le 27 septembre 1925 près de Leeds, mort le 10 avril 2013 près de Cambridge), pour la mise au point de la fécondation in vitro (F.I.V.). Cette technique, qui a permis la naissance de quatre millions d'enfants dans des couples infertiles, résulte d'une clairvoyance et d'une persévérance exceptionnel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-g-edwards/#i_88540

EGAS MONIZ ANTÓNIO (1874-1955)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 418 mots

Neurologue et homme d'État portugais, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1949 (conjointement à Walter Hess) pour le développement de la leucotomie préfrontale (lobotomie) appliquée au traitement de certaines psychoses et troubles mentaux. António Caetano de Abreu Freire Egas Moniz est né à Avança, le 29 novembre 1874. Il est à l'origine de la psychochirurgie. Alors qu'il était professeur tit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-egas-moniz/#i_88540

EHRLICH PAUL (1854-1915)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 682 mots
  •  • 1 média

Savant allemand , prix Nobel de médecine (1908), qui a largement contribué à la naissance ou au développement de nombreuses disciplines biologiques telles que l'hématologie, l'immunologie, la chimiothérapie, la pharmacologie et la cancérologie. Né en Silésie, neveu d'un fabricant de matières colorantes, Paul Ehrlich mène des études médicales à Breslau, à Strasbourg, à Leipzig et les termine à Bres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-ehrlich/#i_88540

EIJKMAN CHRISTIAAN (1858-1930)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 502 mots

Médecin militaire néerlandais, né à Nijkerk (Gelderland) en 1858, mort à Utrecht en 1930. Formé à l'université d'Amsterdam (1881), chercheur puis directeur de l'école médicale de Java (1888-1896), Eijkman est par la suite nommé professeur d'hygiène et médecine légale à l'université d'Utrecht (1898). Eijkman, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1929 conjointement au Britannique Frederick Gowla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christiaan-eijkman/#i_88540

ÉLECTROPHYSIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Max DONDEY, 
  • Jean DUMOULIN, 
  • Alfred FESSARD, 
  • Paul LAGET, 
  • Jean LENÈGRE
  •  • 17 313 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Historique »  : […] L' électrologie médicale n'a débuté vraiment qu'au xviii e siècle lorsque l'abbé Nollet étudia les décharges du courant statique dans un but curatif (1744) et que Jalabert traita paralysies et contractures par l'électricité (1747). L'étape suivante fut franchie par L.  Galvani (1780), qui démontra l'existence de la bioélectricité (électricité ani […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electrophysiologie/#i_88540

ELION GERTRUDE BELLE (1918-1999)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 363 mots

Gertrude B. Elion a joué un grand rôle dans les progrès des sciences pharmacologiques aux États-Unis. Née à New York d'un père dentiste émigré lituanien, elle a vu ses études bouleversées par les difficultés engendrées par la grande crise économique de 1929. Avec une rare ténacité, elle a réussi malgré tout à terminer ses études de chimie, ce qui lui a permis d'accéder aux laboratoires de la firm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gertrude-belle-elion/#i_88540

EMPÉDOCLE (env. 490-env. 430 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Jean BOLLACK
  •  • 2 902 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les fonctions physiologiques »  : […] Empédocle concevait toutes les fonctions physiologiques comme déterminées par le dynamisme des forces primaires : les quatre éléments. La médecine devait rester longtemps marquée par l'application de ce postulat philosophique. À la différence des appareils que l'on voit : œil, oreille, chair, etc., les vaisseaux se constituent dans l'embryon géant. L'antagonisme du feu et de l'eau creuse les orga […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empedocle/#i_88540

ENDERS JOHN FRANKLIN (1897-1985)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 283 mots

Virologiste américain né à West Hartford (Connecticut). Après des hésitations sur sa véritable vocation – pilote à l'U.S. Air Force (1917-1919), étudiant en commerce puis en littérature (1919-1924) –, Enders opte pour la biologie et prépare une thèse de bactériologie et immunologie à l'université Harvard (1930). Enseignant, il est promu professeur de cette même université et directeur du départeme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-franklin-enders/#i_88540

ENFANCE (Les connaissances) - Approche historique de l'enfance

  • Écrit par 
  • Marie-France MOREL
  •  • 5 886 mots

Dans le chapitre « L'histoire sociologique »  : […] L'apport de la sociologie a été également déterminant pour la recherche sur l'histoire de l'enfance : les sociologues contemporains, confrontés à la crise de la famille, à la survalorisation de l'« enfant-roi » et aux effets de la baisse de la natalité, ont cherché dans l'histoire les prémisses ou les causes des évolutions actuelles. Ainsi, Luc Boltanski, qui a effectué dans les années 1960 une en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfance-les-connaissances-approche-historique-de-l-enfance/#i_88540

ENFANCE (Situation contemporaine) - La maltraitance des enfants

  • Écrit par 
  • Danièle RAPOPORT
  •  • 3 329 mots

Dans le chapitre « L'« invention » d'une nouvelle notion »  : […] Si les mauvais traitements subis par les enfants ont de tout temps existé, le sentiment commun qu'ils ne devaient pas être, que la société tout entière ne devait pas en admettre la fatalité demeure bien lié à la reconnaissance des droits de l'enfant. Ébauchée dans la Déclaration universelle des droits de l'homme adoptée par l'Assemblée générale des Na […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfance-situation-contemporaine-la-maltraitance-des-enfants/#i_88540

ÉPIDÉMIES

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Georges DUBY, 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 16 519 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La lutte contre les épidémies : les mesures d'isolement »  : […] Le caractère effrayant de l'épidémie justifie les mesures sévères de protection ; la société, pour se défendre, mobilise toutes ses contraintes. Les formes de la lutte sont étroitement liées aux origines attribuées à la maladie. On la rattache à des forces surnaturelles : c'est la colère divine, marquée par les signes prémonitoires dans les astres. La peste de 1665 s'annonce ainsi par le passage d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epidemies/#i_88540

ÉRASISTRATE (env. 320-250 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 462 mots

Né dans l'île de Céos, plus physiologiste qu'anatomiste, Érasistrate étudia la médecine avec un gendre d'Aristote et l'exerça d'abord en Syrie, où il guérit spectaculairement le fils du roi Séleucos, dont il fut le seul à deviner que la mystérieuse maladie était une passion malheureuse pour la seconde femme de son père. Érasistrate obtint que le roi divorce et accepte le mariage de son fils. Fixé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erasistrate/#i_88540

EULER ULF VON (1905-1983)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 409 mots
  •  • 1 média

Médecin et biochimiste suédois. Né à Stockholm, Ulf von Euler , fils d'un lauréat du prix Nobel de chimie de 1929, Hans von Euler-Chelpin, étudie au lycée de sa ville natale puis à Karlstad et poursuit ses études de médecine au Karolinska Institute de Stockholm à partir de 1922. En 1926, il est assistant au département de pharmacologie de cet institut et travaille sur les propriétés vasomotrices d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ulf-von-euler/#i_88540

EUSTACCHI BARTOLOMEO (1510-1574)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 169 mots

Venu d'Ancône, Eustacchi enseigna la médecine au collège de la Sapience à Rome ; galéniste fervent, il s'y montra adversaire des théories révolutionnaires de Vésale. Consacrant ses recherches à l'anatomie, il étudia particulièrement les muscles des paupières et du cou, les vaisseaux coronaires, la veine cave inférieure et ses valvules. Il précisa le trajet du nerf optique et la structure anatomi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bartolomeo-eustacchi/#i_88540

FALLOPE GABRIEL (1523-1562)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 346 mots

Gabriele Falloppio, dit Gabriel Fallope en français, né à Modène en 1523, est un anatomiste et médecin parmi les plus importants du xvi e  siècle, en même temps qu'un naturaliste et un botaniste (il sera surintendant du jardin botanique de Padoue). Après des études de médecine à Ferrare, il exerce l'anatomie et la chirurgie à Pise puis à Padoue. M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-fallope/#i_88540

FERNEL JEAN (1497-1558)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 358 mots

Après avoir étudié à Paris la philosophie, les mathématiques et les lettres, Fernel enseigne la première de ces sciences au collège des Lombards et publie un livre sur les mathématiques, De proportionibus (1526), et deux livres d'astronomie, le Monalosphaerium et la Cosmotheoria (1528). Dans ce dernier ouvrage, il décrit son voyag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-fernel/#i_88540

FESSARD ALFRED (1900-1982)

  • Écrit par 
  • Pierre BUSER, 
  • Yves GALIFRET, 
  • Yves LAPORTE
  •  • 1 614 mots

Né à Paris en 1900, Alfred Fessard, que sa famille destinait à une carrière commerciale, fut remarqué, adolescent, par Jean-Maurice Lahy, directeur du laboratoire de psychologie appliquée de l’École pratique des hautes études, qui lui conseilla de passer par l'École normale d'instituteurs de la Seine, pour pouvoir s'inscrire ensuite à la Sorbonne, où il prépara, au début des années 1920, la licenc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-fessard/#i_88540

FIBIGER JOHANNES ANDREAS GRIB (1867-1928)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 247 mots

Médecin danois, né à Silkeborg en 1867, mort à Copenhague en 1928, Fibiger porte vite son intérêt sur les maladies infectieuses. Il travaille quelque temps avec Koch et Behring, et soutient en 1895 une thèse de doctorat sur la « Bactériologie de la diphtérie » à l'université de Copenhague. Nommé professeur puis directeur de l'institut d'anatomie pathologique de l'université de Copenhague (1900), i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-andreas-grib-fibiger/#i_88540

FINSEN NIELS RYBERG (1860-1904)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 305 mots

Médecin danois, né en 1860 aux îles Féroe, mort en 1904 à Copenhague. Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1903, pour sa découverte des vertus curatives de la lumière et en particulier pour le traitement du lupus vulgaire. Alors qu'il est encore étudiant en médecine (1882-1890) à Copenhague, Finsen souffre des premiers symptômes d'une maladie très grave et longue, la maladie de Pick, qui attei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niels-ryberg-finsen/#i_88540

FLEMING ALEXANDER (1881-1955)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 289 mots
  •  • 1 média

Bactériologiste qui découvrit en 1928 la pénicilline et ouvrit la voie à la thérapeutique des maladies infectieuses par les antibiotiques. Fleming fut lauréat du prix Nobel de physiologie et de médecine en 1945, conjointement avec Ernst Boris Chain et Howard Walter Florey, qui tous deux, à partir de 1939, poussèrent plus avant la découverte fondamentale de Fleming en isolant, purifiant et dosant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-fleming/#i_88540

FLEMING : DÉCOUVERTE DE LA PÉNICILLINE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 218 mots
  •  • 1 média

Alexander Fleming (1881-1955) connut une carrière surprenante, qui l'a d'abord mené de l'Écosse rurale au commerce, puis, très tardivement, à la médecine. Son intérêt pour la lutte contre les pathologies infectieuses a fait de lui l'un des rares praticiens à expérimenter le Salvarsan découvert par Paul Erhlich en 1909. Après la Première Guerre mondiale, Fleming se partagea entre une activité médic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fleming-decouverte-de-la-penicilline/#i_88540

FLOREY HOWARD WALTER (1898-1968)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 410 mots

Physiopathologiste britannique, né en 1898 à Adélaïde (Australie), mort en 1968 à Oxford, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1945, conjointement à ses compatriotes Ernst Boris Chain et Alexander Fleming, pour la découverte de la pénicilline et de ses applications thérapeutiques dans certaines infections. Les travaux de Florey, menés avec Chain, ont inauguré l'utilisation clinique des antibi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/howard-walter-florey/#i_88540

FLOURENS PIERRE (1794-1867)

  • Écrit par 
  • Jean BANCAL
  •  • 349 mots

Physiologiste français dont le nom reste attaché à une série d'expériences importantes et précises. Docteur en médecine de la faculté de Montpellier à dix-neuf ans, Flourens vient à Paris travailler avec Cuvier, qui présente en 1822 à l'Académie des sciences les travaux fondamentaux de Flourens sur les fonctions des nerfs : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-flourens/#i_88540

FODÉRÉ FRANÇOIS-EMMANUEL (1764-1835)

  • Écrit par 
  • Thomas LE ROUX
  •  • 1 596 mots
  •  • 1 média

François-Emmanuel Fodéré est un médecin né à Saint-Jean-de-Maurienne (duché de Savoie) en 1764 et mort à Strasbourg en 1835 . Considéré comme « le père de la médecine légale », Fodéré est un fin observateur des transformations de son temps, y portant un regard empreint d’adhésion envers le progrès des connaissances, mais aussi de critiques sur les dérives du matérialisme libéral. Ainsi, médecin e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fodere-francois-emmanuel/#i_88540

FOLKMAN JUDAH (1933-2008)

  • Écrit par 
  • Jean-Luc TEILLAUD
  •  • 878 mots

Médecin et chirurgien américain, considéré comme le père fondateur des travaux portant sur l'angiogenèse tumorale, c'est-à-dire la capacité des tumeurs de pourvoir à leur approvisionnement en oxygène et en nutriments par la formation de nouveaux vaisseaux sanguins qui les irriguent. Les découvertes de Judah Folkman ont bouleversé notre compréhension de la biologie du cancer – ouvrant la voie à de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judah-folkman/#i_88540

FONDATION DE L'ANATOMIE MODERNE

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS
  •  • 186 mots
  •  • 1 média

Fidèle pendant des siècles aux écrits d'Hippocrate, Aristote et Galien, l'anatomie humaine devient véritablement scientifique entre les mains du médecin flamand André Vésale (1514-1564). Déçu par ses études de médecine à Paris et à Louvain, il part s'installer en Italie et devient en 1537 professeur de médecine chirurgicale à l'université de Padoue. Par la suite, il est nommé médecin de la cour de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondation-de-l-anatomie-moderne/#i_88540

FORSSMANN WERNER (1904-1979)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 327 mots

Chirurgien allemand, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1956 (conjointement à André Frédéric Cournand et Dickinson W. Richards) pour le développement de la technique de cathétérisme cardiaque. Werner Forssmann est né le 20 août 1904 à Berlin. Pionnier dans la recherche en cardiologie, il contribua au développement du cathétérisme cardiaque, méthode qui consiste à introduire une sonde dans un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/werner-forssmann/#i_88540

FOURNEAU ERNEST FRANÇOIS (1872-1949)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 545 mots

Pharmacologue français, né à Biarritz, Fourneau poursuit à Bayonne de brillantes études et entre à la faculté de pharmacie de Paris, dont il est diplômé en 1898 ; il passe trois ans en Allemagne, auprès des meilleurs chimistes germaniques, et, à son retour en France (1901), constatant le peu d'intérêt des Français pour la chimie appliquée à la médecine, persuade les frères Poulenc d'ouvrir un labo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernest-francois-fourneau/#i_88540

FRACASTORO GIROLAMO (1478-1553)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Adelin Charles FIORATO
  •  • 667 mots

Médecin, humaniste et poète véronais, Fracastoro est l'une des figures les plus représentatives du gentilhomme savant de la Renaissance. Après des études à l'université de Padoue, où il a pour condisciple Copernic et comme maîtres l'anatomiste Achillini et le philosophe Pomponazzi, il y enseigne à son tour la logique. Il séjourne pendant plusieurs années auprès du général vénitien Alviano, et parf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/girolamo-fracastoro/#i_88540

FRUSTRATION

  • Écrit par 
  • Jacques NASSIF
  •  • 7 788 mots

Dans le chapitre « Le discours médical »  : […] Nous devons à Georges Canguilhem d'être éclairés sur l'entrée du terme « frustration » dans le vocabulaire médical. Son emploi le plus ancien se ferait dans le contexte de la préhistoire du concept de « névrose » et serait lié aux polémiques suscitées par l'isolement de la « nostalgie » comme entité nosologique. Ce concept a été forgé par Johannes Hofer de Mulhouse ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frustration/#i_88540

GAJDUSEK DANIEL CARLETON (1923-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 522 mots
  •  • 1 média

Médecin et chercheur américain (son père est slovaque, sa mère hongroise), né le 9 septembre 1923 à Yonkers (New York), Gajdusek s'est vu décerner en 1976, conjointement avec Baruch Blumberg, le prix Nobel de physiologie ou médecine pour ses travaux sur les agents étiologiques de plusieurs maladies neurodégénératives. Diplômé de l'université de Rochester (New York) en 1943 et de Harvard en 1946, D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-carleton-gajdusek/#i_88540

GALIEN CLAUDE (131 env.-env. 201)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 685 mots

Né à Pergame, fils de l'architecte grec Nicon, Claude Galien (en grec Klaudios Galenos ; en latin Claudius Galenus) commence dans cette cette ville ses études de philosophie et de médecine, qu'il poursuit à Alexandrie. Il voyage ensuite tout autour du Bassin méditerranéen pendant une douzaine d'années, recherchant les meilleurs médecins pour recueillir leurs leçons. De retour à Pergame, il est nom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-galien/#i_88540

GALVANI LUIGI (1737-1798)

  • Écrit par 
  • Bern DIBNER, 
  • Universalis
  •  • 825 mots

Physicien et médecin italien né le 9 septembre 1737 à Bologne (États pontificaux), mort le 4 décembre 1798 dans la même ville (République cisalpine). Luigi Galvani obtient un diplôme de médecine à l'université de Bologne en 1759, puis un doctorat en 1762, avec une thèse sur la formation et la croissance osseuses. Il enseigne alors l'anatomie à l'université de Bologne et l'obstétrique dans une autr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-galvani/#i_88540

ORTA GARCIA DE (1499 ou 1501-1568)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 477 mots
  •  • 2 médias

Garcia de Orta (ou da Orta), né à Castelo de Vide au Portugal en 1499 (ou en 1501) et mort à Goa en Inde en 1568, est un médecin portugais connu pour un traité de médecine tropicale à base de plantes . Formé à Salamanque en Espagne, converti au catholicisme, son origine juive détermine très largement sa vie. De retour à Lisbonne en 1526, il devient médecin du roi Jean III mais, sans doute parce qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/garcia-de-orta/#i_88540

GILBERT AUGUSTIN (1858-1927)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 338 mots

Clinicien et thérapeute français, cousin de Rimbaud. Docteur en médecine en 1885, Augustin Gilbert est médecin à l'hôpital Broussais en 1888 et y enseigne la clinique et la thérapeutique. Agrégé en 1889, il obtient, douze ans plus tard, la chaire de thérapeutique à la faculté de médecine de Paris. En 1910, il succède à Dieulafoy comme professeur de clinique médicale à l'Hôtel-Dieu. Ses nombreux tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/augustin-gilbert/#i_88540

GOLDSTEIN JOSEPH (1940- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 357 mots

Généticien moléculaire américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1985, conjointement à Michael Brown, pour la description du métabolisme du cholestérol dans l'organisme. Joseph Leonard Goldstein est né le 18 avril 1940, à Sumter (Caroline du Sud). Après un premier cycle scientifique à l'université Washington et Lee, à Lexington (Virginie), achevé en 1962, il entre à la faculté de médecin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-goldstein/#i_88540

GOLGI CAMILLO (1843-1926)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 414 mots

Médecin et cytologiste italien, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1906 (conjointement à l'histologiste espagnol Santiago Ramon y Cajal) pour ses explorations de la structure fine du système nerveux central. Camillo Golgi est né le 7 juillet 1843, à Corteno, en Italie. Alors qu'il exerce comme médecin dans un asile pour incurables à Abbiategrasso (Italie, 1872-1875) et bien qu'il ne dispose […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camillo-golgi/#i_88540

GOWERS WILLIAM RICHARD (1845-1915)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 394 mots
  •  • 2 médias

Sir William Richard Gowers, né le 20 mars 1845 à Londres, mort dans cette même ville le 4 mai 1915, est un des plus grands neurologues britanniques. Son ouvrage Manual of Diseases of the Nervous System , publié en 1886 (vol. 1) et 1888 (vol. 2) a très longtemps fait autorité. Le père de William Gowers, fabricant de chaussures pour femmes, meurt quand celui-ci a onze ans. Aprè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-richard-gowers/#i_88540

GREFFES D'UN CŒUR ARTIFICIEL

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 486 mots
  •  • 1 média

En juillet 1963, le premier cœur artificiel est greffé chez un patient au Texas Medical Center à Houston. Le greffé décède après quatre jours. Les recherches se poursuivent mais sont quelque peu estompées par les transplantations cardiaques qui se succèdent après la « première » réalisée en 1967 au Cap, en Afrique du Sud, par Christian Barnard. En fait, on ne dispose pas de donneurs en nombre suf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-greffe-d-un-coeur-artificiel/#i_88540

GRMEK MIRKO DRAŽEN (1924-2000)

  • Écrit par 
  • Danielle GOUREVITCH
  •  • 716 mots

Historien des sciences et de la médecine, Mirko Dražen Grmek est né en 1924 à Krapina (alors ville du royaume des Serbes, des Croates et des Slovènes, aujourd'hui en Croatie). Après des études secondaires à Zagreb, il entre à l'École polytechnique du Royaume d'Italie. Cette expérience de jeunesse fut dure et formatrice : le jeune homme, déjà plurilingue, ajouta la corde italienne à son arc, et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mirko-drazen-grmek/#i_88540

GROUCHY JEAN DE (1926-2003)

  • Écrit par 
  • Catherine TURLEAU
  •  • 502 mots

Avec son ami Jérôme Lejeune, disparu en 1994, Jean de Grouchy fut l'un des pionniers de la cytogénétique humaine. Né aux Pays-Bas en 1926, il obtient son diplôme de docteur en médecine à Paris en 1953. Il entre dès 1954 au C.N.R.S., où il sera nommé directeur de recherche en 1965. Jérôme Lejeune et lui font ensemble leur service militaire au début des années 1950 et décident de consacrer leur carr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-grouchy/#i_88540

GROUPES SANGUINS : KARL LANDSTEINER

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 255 mots
  •  • 1 média

Karl Landsteiner (1868-1943), médecin viennois en même temps que biochimiste, fut un précurseur de l'étude moléculaire des maladies. Son nom reste surtout attaché à la découverte des groupes sanguins en 1901, pour laquelle il reçut le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1930. On savait depuis des années que lorsqu'on mélange les sangs d'animaux différents les globules rouges s'agglutinent et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupes-sanguins-karl-landsteiner/#i_88540

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) - La santé aux armées

  • Écrit par 
  • Anne RASMUSSEN
  •  • 4 532 mots
  •  • 1 média

La Grande Guerre inaugure l’ère des conflits où la question sanitaire joue un rôle de première importance : la santé des troupes devient un enjeu de portée militaire, médicale et politique. Sur le plan militaire, la guerre de masse, à l’échelle industrielle, se mène « à coup d’hommes », selon la formule que Foch emprunte à Chateaubriand. Confrontées aux immenses pertes humaines qu’engendre une pu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-premiere-la-sante-aux-armees/#i_88540

GULLSTRAND ALLVAR (1862-1930)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 219 mots

Médecin suédois, né Landskrona en 1862, mort à Stockholm en 1930. Diplômé de l'université de Stockholm (1890), il occupe la première chaire de professeur d'ophtalmologie de l'université d'Uppsala (1894-1913), puis dirigera, après 1914, l'enseignement de physique et physiologie optiques de la même université. Il est lauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine en 1911 pour son travail sur « la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allvar-gullstrand/#i_88540

GUY DE CHAULIAC (1300-1368)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 567 mots
  •  • 1 média

Né dans le diocèse de Mende, cet humble paysan fut remarqué par l'Église qui le fit étudier. Devenu clerc de la cathédrale de Mende, Guy de Chauliac alla suivre à Montpellier les cours de l'école de médecine (la chirurgie n'était pas encore enseignée) et il y obtint les grades de maître en médecine de cette ville. Il séjourna ensuite à l'université de Bologne et à Paris. Dans ces deux écoles, il s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guy-de-chauliac/#i_88540

HAHNEMANN CHRISTIAN FRIEDRICH SAMUEL (1755-1843)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 822 mots
  •  • 1 média

Médecin allemand, fondateur de l’homéopathie, Christian Friedrich Samuel Hahnemann est né le 10 avril 1755 à Meissen, en Saxe, ville où son père était peintre sur porcelaine. Samuel étudie d’abord à l'école municipale, où il montre de grandes dispositions pour les langues anciennes (grec et latin) et modernes (français et anglais). Remarqué pour ses capacités, il est admis à l’école princière Sai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-friedrich-samuel-hahnemann/#i_88540

HALLER ALBRECHT VON (1708-1777)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 663 mots

Physiologiste suisse et écrivain d'expression allemande. Haller commence en 1723 ses études médicales à Tübingen et les termine (1727) à Leyde, auprès de Boerhaave. Il voyage ensuite quelque temps et enseigne l'anatomie à Bâle en 1729. Nommé en 1734 professeur d'anatomie à l'université de Berne, sa ville natale, il part deux ans plus tard pour Göttingen où, durant dix-sept ans, il enseigne la chi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albrecht-von-haller/#i_88540

HALPERN BERNARD (1904-1978)

  • Écrit par 
  • Panayotis LIACOPOULOS
  •  • 809 mots

Médecin français, Bernard Halpern a inauguré la thérapeutique rationnelle des maladies allergiques par la découverte du premier antihistaminique utilisable chez l'homme. Né à Tarnos-Rude (Ukraine) dans une famille juive, déporté à l'âge de onze ans avec sa famille en Sibérie, libéré par la révolution de 1917, Halpern part bientôt pour la Pologne, où il fait un bref séjour, puis vient en France en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-halpern/#i_88540

HAMBURGER JEAN (1909-1992)

  • Écrit par 
  • Jean-François BACH
  •  • 2 203 mots

Médecin français est né le 15 juillet 1909 et mort le 1 er  février 1992 à Paris. Jean Hamburger fait ses études secondaires au lycée Carnot. Il s'engage vers la médecine mais non sans tentation pour les sciences et les lettres, deux disciplines dans lesquelles il se retrouvera après quelques années au plus haut niveau. Après des études médicales brillantes, Jean Hamburger […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-hamburger/#i_88540

HARVEY WILLIAM (1578-1657)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 544 mots

Après avoir étudié à Canterbury et à Cambridge, Harvey se rend en 1598 à Padoue dont l'université et principalement l'école de médecine étaient en pleine gloire. Là, Fabrice d'Acquapendente lui enseigne l'anatomie et Casserius la chirurgie. Reçu docteur en médecine en 1602, il retourne à Londres et devient, en 1609, médecin de l'hôpital Saint-Bartholomew. Professeur d'anatomie et de chirurgie au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-harvey/#i_88540

HEALY BERNADINE PATRICIA (1944-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 329 mots

La cardiologue américaine Bernadine Healy, connue pour sa gestion résolument novatrice des institutions médicales et son programme de recherche sur la santé des femmes et les maladies cardio-vasculaires, fit également une carrière politique. Bernadine Patricia Healy naît le 2 août 1944 à New York. Après des études à la faculté de médecine de Harvard, dont elle sort diplômée en 1970, elle enseigne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernadine-patricia-healy/#i_88540

HELMHOLTZ HERMANN LUDWIG FERDINAND VON (1821-1894)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BRETEAU
  •  • 1 973 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Physiologie »  : […] C'est bien le désir de s'opposer aux réminiscences vitalistes de ses maîtres en biologie comme J. Müller, autant que la volonté d'approfondir la question du perpetuum mobile à l'arrière-plan, qui, de son propre aveu, guida Helmholtz dans ses premiers travaux de physiologie. Son mémoire de 1845 sur la consommation de matière dans l'action musculaire ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-ludwig-ferdinand-von-helmholtz/#i_88540

HENCH PHILIP SHOWALTER (1896-1965)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 164 mots

Rhumatologue américain né en 1896 à Pittsburgh (Pennsylvanie). Médecin militaire (1920), Hench est successivement directeur du département de rhumatologie (1926) à la clinique Mayo, à Rochester puis professeur de médecine à la fondation Mayo de l'université du Minnesota (1947). Hench remarque que la jaunisse et/ou la grossesse soulagent les douleurs des patients souffrant d'arthrite rhumatoïde chr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philip-showalter-hench/#i_88540

HENLE FRIEDRICH GUSTAV JACOB (1809-1885)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 339 mots

Pathologiste allemand, né le 19 juillet 1809 à Fürth (Bavière), mort le 13 mai 1885 à Göttingen. Friedrich Gustav Jacob Henle obtient son diplôme de médecin à l'université de Bonn, où est l'élève du physiologiste allemand Johannes Müller. Il poursuit ses études à l'université de Berlin (1832-1834) et publie ses premières descriptions de la structure et de la répartition du tissu épithélial humain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-gustav-jacob-henle/#i_88540

HÉRELLE FÉLIX D' (1873-1949)

  • Écrit par 
  • Pierre NICOLLE
  •  • 790 mots

Né à Montréal, orphelin de père à six ans, il est emmené par sa mère à Paris, puis en Hollande. On manque de précisions sur ses études supérieures. Mais on sait comment Félix d'Hérelle s'est orienté, par hasard, vers la microbiologie, en apprenant qu'une place de chef de laboratoire était vacante à l'hôpital général de Guatemala. Ayant obtenu ce poste, il met à profit la longue durée du trajet p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-d-herelle/#i_88540

HÉROPHILE (env. 340-300 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 429 mots

Bien que né en Chalcédoine, Hérophile passa sa vie à Alexandrie, alors au sommet de l'épanouissement artistique et scientifique que suscitèrent les Ptolémées, après la mort d'Alexandre le Grand, en encourageant la fusion des cultures grecque et orientale. Il étudia la médecine avec Praxagoras de Cos (le premier anatomiste qui différencia les veines des artères). Hérophile approfondit ces recherche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herophile/#i_88540

HIPPOCRATE DE COS (460-env. 370 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Jacques JOUANNA
  •  • 6 889 mots
  •  • 1 média

Les médecins grecs de l'époque classique ont beaucoup écrit, comme le remarque Xénophon dans ses Mémorables . De cette littérature médicale, il subsiste une collection d'une soixantaine de traités médicaux attribués à Hippocrate. Bien qu'elle soit importante par son volume et par sa qualité, cette collection ne représente vraisemblablement qu'une faible partie de la littératu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hippocrate-de-cos/#i_88540

HIPPOCRATE DE COS, en bref

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 145 mots

Père de la médecine occidentale, Hippocrate est né en — 460, dans l'île grecque de Cos. Il appartenait à une longue lignée de médecins remontant, selon la légende, à Asclépios (l'Esculape des Latins) et, par lui, au dieu Apollon. On connaît ses principes et son enseignement par les aphorismes dont lui-même ou ses disciples ont encadré le savoir médical grec antique, aphorismes regroupés dans les s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hippocrate-de-cos-en-bref/#i_88540

HITCHINGS GEORGE (1905-1998)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 307 mots

Pharmacologue britannique, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1988 (conjointement à Gertrude Elion et James Black), pour le développement de médicaments devenus essentiels pour le traitement de plusieurs maladies majeures. George Herbert Hitchings est né le 18 avril 1905 à Hoquiam (État de Washington). Après des études à l'université de Washington, il obtient un doctorat en biochimie à l'uni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-hitchings/#i_88540

HOFFMANN JULES (1941- )

  • Écrit par 
  • Jean-Luc TEILLAUD
  •  • 1 255 mots
  •  • 1 média

Biologiste français d'origine luxembourgeoise, Jules Alphonse Nicolas Hoffmann a reçu, avec Ralph N. Steinmann et Bruce A. Beutler, le prix Nobel de physiologie ou médecine en 2011 pour ses découvertes concernant les modes de reconnaissance et d'activation de l'immunité innée, la première ligne de défense des organismes vivants contre les agents infectieux et pathogènes. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-hoffmann/#i_88540

HOMÉOPATHIE

  • Écrit par 
  • Olivier FAURE
  •  • 7 527 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La construction doctrinale de Samuel Hahnemann »  : […] Le fondateur de la doctrine ne fut ni le génie que décrivent ses thuriféraires ni l’illuminé présenté par ses détracteurs. Samuel Hahnemann, né à Meissen en Saxe en 1755 dans une famille de peintres sur porcelaine, fait ses études secondaires dans cette ville avant d’entreprendre des études de médecine, d’abord à Leipzig puis, déçu par un enseignement très théorique, à Vienne, qui était alors la M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homeopathie/#i_88540

HOMÉOSTASIE : LA CLÉ DE L'ASSISTANCE FONCTIONNELLE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 186 mots
  •  • 1 média

Dès ses premières recherches en physiologie animale et humaine, le médecin américain Walter Bradford Cannon (1871-1945) s'est efforcé d'analyser le fonctionnement des systèmes qui constituent un organisme vivant. Utilisant dès 1897 la radioscopie pour l'étude de la fonction digestive, il réussit non seulement à en analyser le déroulement mais aussi certaines de ses interférences avec d'autres fonc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homeostasie-la-cle-de-l-assistance-fonctionnelle/#i_88540

HÔPITAL

  • Écrit par 
  • Robert-Frédéric BRIDGMAN, 
  • Universalis
  •  • 4 223 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le développement historique des hôpitaux »  : […] L’histoire des établissements hospitaliers s'étend sur au moins deux millénaires en Europe. L'hébergement et le traitement des pauvres, des malades et des invalides sont apparus en réponse aux exigences morales affirmées par les religions et les divers systèmes sociaux, mais peut-être surtout en réponse aux besoins d’ordre et de main-d’œuvre au cours des périodes de prospérité économique puis avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hopital/#i_88540

HORMONES THYROÏDIENNES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christiane SINDING
  •  • 344 mots

1820 Jean-François Coindet, de Genève, utilise l'iode dans le traitement du goitre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hormones-thyroidiennes-reperes-chronologiques/#i_88540

HOUNSFIELD GODFREY NEWBOLD (1919-2004)

  • Écrit par 
  • Jean-Yves NAU
  •  • 759 mots

Ingénieur scientifique britannique, lauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine 1979 pour l'ensemble de ses travaux ayant permis la mise au point et le développement de la technique du scanner. Né le 28 août 1919 près de Newark, dans le Nottinghamshire, Godfrey Newbold Hounsfield est le cinquième enfant d'un ancien ouvrier métallurgiste ayant choisi de devenir fermier au lendemain de la Premi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/godfrey-newbold-hounsfield/#i_88540

HUMEURS THÉORIE DES

  • Écrit par 
  • Sophie SPITZ
  •  • 928 mots
  •  • 1 média

Élaborée peu à peu par Hippocrate (460 env.-env. 370 av. J.-C.) et les auteurs du Corpus Hippocraticum , puis par Galien (129-env. 201), la doctrine médicale de la théorie des humeurs a joué un rôle prépondérant dans l'histoire de la médecine jusqu'à la fin du xviii e siècle environ. La théorie humorale considère que la sant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-des-humeurs/#i_88540

HUNTER JOHN (1728-1793)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 422 mots

Chirurgien britannique, initiateur de l’anatomie pathologique en Angleterre, né le 13 février 1728 à Long Calderwood (Écosse), mort le 16 octobre 1793 à Londres. John Hunter n’a jamais fait d’études sanctionnées par l’université et, comme nombre de chirurgiens du xviii e  siècle, n’a jamais tenté de devenir docteur en médecine. Il se rend à Londre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-hunter/#i_88540

HYGIÈNE

  • Écrit par 
  • Philippe HARTEMANN, 
  • Maurice MAISONNET
  •  • 9 488 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'Antiquité »  : […] L'hygiène se manifeste sous une forme implicite plusieurs siècles avant l'ère chrétienne. Ainsi Moïse, législateur d'Israël, inclut déjà des directives de santé dans les Tables de la Loi. De même Lycurgue, dans le code de « rhêtres » ou sentences dont il dota Sparte, édicta un certain nombre de règles de vie individuelle fort strictes. Hippocrate, l'homme qui a maîtrisé toutes les connaissances m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hygiene/#i_88540

IDENTIFICATION DU VIRUS DU SIDA VIH-1

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 239 mots

En juin 1981, on observe aux États-Unis une augmentation brusque de l'usage d'un médicament servant à lutter contre les pneumonies à Pneumocystis carinii , une maladie normalement très rare. Rapidement, les cas se multiplient, au moins au début de l'épidémie, parmi la population homosexuelle ou toxicomane. La maladie est associée à une déficience immunitaire profonde qui rend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/identification-du-virus-du-sida-vih-1/#i_88540

IMMUNOLOGIE

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Pierre GRABAR
  •  • 5 242 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le phénomène d'immunisation »  : […] Depuis fort longtemps on savait qu'une personne guérie de certaines maladies était protégée contre la répétition de ces maladies et, déjà avant notre ère, on pratiquait en Chine la variolisation pour prévenir la variole en inoculant à des personnes saines des produits de pustules de malades ayant une variole bénigne. Au milieu du xix e siècle, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunologie/#i_88540

INSÉMINATION ARTIFICIELLE ET PROCRÉATION MÉDICALEMENT ASSISTÉE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jacques TESTART
  •  • 282 mots

xiv e  siècle Insémination artificielle pour l'amélioration animale. Espèce : cheval. Pays : région arabo-andalouse. 1799 Insémination avec sperme du conjoint (IAC). Espèce : humain. Pays : Grande-Bretagne. 1884 Insémination avec sperme de donneur (IAD). Espèce : h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/insemination-artificielle-et-procreation-medicalement-assistee-reperes-chronologiques/#i_88540

INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 786 mots

Dans le chapitre « De l'Institut d'hygiène à l'I.N.S.E.R.M. »  : […] L' histoire de l'I.N.S.E.R.M. reflète la complexité de l'évolution de la prise en charge de la recherche en santé publique. Si l'hygiène est une préoccupation majeure des pouvoirs publics, les efforts d'organisation restent très en deçà des besoins jusqu'au lendemain de la Première Guerre mondiale. En 1924, l'Office national d'hygiène sociale prend le relais des actions menées par la Fondation Ro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inserm/#i_88540

INSTITUT PASTEUR

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 3 082 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Histoire de l'Institut »  : […] L' historique des constructions reflète l'évolution de la recherche en biomédecine. L'Institut Pasteur a été construit en 1887-1888 grâce aux fonds collectés par la souscription nationale lancée le 1 er  mars 1886 par l'Académie des sciences pour la « création d'un établissement pour le traitement de la rage après morsure [...] sous le nom d'Institut Pasteur », en réponse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/institut-pasteur/#i_88540

INTRODUCTION À L'ÉTUDE DE LA MÉDECINE EXPÉRIMENTALE (C. Bernard)

  • Écrit par 
  • Jean-Gaël BARBARA
  •  • 982 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Réception de l’œuvre »  : […] Dès sa publication, l’ouvrage est l’objet de malentendus entre son auteur et le public auquel il est destiné : jeunes médecins, collègues scientifiques non physiologistes et public féru de culture scientifique, avisé et instruit. Même si Claude Bernard se défend de vouloir suivre les pas de son ami chimiste Chevreul sur le terrain de la philosophie des sciences, son œuvre suscite l’analyse philoso […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/introduction-a-l-etude-de-la-medecine-experimentale/#i_88540

INVENTION DU SCANNER X

  • Écrit par 
  • Guy PALLARDY
  •  • 208 mots
  •  • 1 média

Le physicien américain Allan Mac Leod Cormack publie en 1963 et 1964 la reconstruction tridimensionnelle à partir d'images radiographiques obtenues sur des fantômes expérimentaux. Utilisant ces travaux et disposant de puissants ordinateurs de calcul, un ingénieur au centre de recherches de la firme britannique E.M.I. (celle, entre autres, des Beatles), Godfrey N. Hounsfield, réalise des images en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/invention-du-scanner-x/#i_88540

PREMIÈRES I.R.M. MÉDICALES

  • Écrit par 
  • Guy PALLARDY
  •  • 197 mots
  •  • 1 média

Aux États-Unis, les physiciens Felix Bloch et Edward M. Purcell font connaître en 1946 leur conception du moment magnétique du proton et de son comportement dans le champ d'un aimant : ces travaux leur valent le prix Nobel de physique en 1952. Les applications pratiques débutent après 1960 avec la spectroscopie R.M.N. grâce aux puissants champs magnétiques rendus possibles par les supraconducteurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premieres-i-r-m-medicales/#i_88540

ISLAM (La civilisation islamique) - Les mathématiques et les autres sciences

  • Écrit par 
  • Georges C. ANAWATI, 
  • Roshdi RASHED
  • , Universalis
  •  • 22 470 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La médecine »  : […] Quand les musulmans parurent sur la scène du monde, la médecine avait déjà parcouru une longue période de son histoire avec Hippocrate, Galien et Dioscoride et avec les médecins de l'école d'Alexandrie, pour venir se concentrer au vi e  siècle à Gondēshāpūr (en arabe : Djundīsābūr). Cette ville du sud-ouest de la Perse avait accueilli tour à tour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-les-mathematiques-et-les-autres-sciences/#i_88540

ISOLEMENT, psychiatrie

  • Écrit par 
  • Dominique FRIARD
  •  • 1 664 mots

Dans le chapitre « Origine de la question »  : […] L'utilisation de l'isolement et de la contention mécanique comme moyen de maîtrise des malades mentaux agités et violents existe depuis l'origine du traitement des maladies mentales. Dès l'Antiquité, des écrits font allusion à la nécessité d'exercer un contrôle physique sur les personnes agitées. Soranos d'Éphèse s'opposait à Celse, qui estimait qu'un traitement brutal avait pour effet de faire so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isolement-psychiatrie/#i_88540

ISRAELI ISAAC BEN SALOMON (850 env.-950)

  • Écrit par 
  • André NEHER
  •  • 1 037 mots

Contemporain du grand penseur et homme politique juif Saadia Gaon (892-942) et éclipsé par sa gloire, Isaac Israeli (en arabe : Isḥāq ben Sulaymān al-Isrā‘īlī) n'en a pas moins exercé une influence remarquable et durable aussi bien à l'intérieur de la communauté juive qu'au sein de l'islam et du christianisme. Ses traités de médecine sont cités avec respect et admiration et ont fait autorité jusqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isaac-ben-salomon-israeli/#i_88540

JACKSON JOHN HUGHLINGS (1835-1911)

  • Écrit par 
  • Henri EY
  •  • 614 mots
  •  • 1 média

Né dans un canton du Yorkshire où son père avait une petite propriété, John Hughlings Jackson commença, à dix-sept ans, ses études de médecine à York, dans l'école où professait Thomas Leycock. Auprès de lui, il s'intéressa (après avoir été tenté de poursuivre ses études en philosophie) à ce qui devait devenir le sens de toute son œuvre : les rapports du cerveau et de la pensée. Il publia, en 185 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-hughlings-jackson/#i_88540

JANSSEN PAUL (1926-2003)

  • Écrit par 
  • François CHAST
  •  • 906 mots

Paul Janssen a mené une exceptionnelle carrière de chercheur et d'industriel, toute dévouée à la découverte d'innombrables médicaments. Il est né à Turnhout (Belgique) à proximité d'Anvers, le 12 septembre 1926, dans une famille d'origine paysanne de laquelle avait émergé son père, Constant, qui avait ouvert, au milieu des années 1920, un cabinet médical florissant. À l'occasion d'un voyage à Vien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-janssen/#i_88540

JENNER EDWARD (1749-1823)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 652 mots
  •  • 1 média

Après avoir étudié la chirurgie chez D. Ludlow près de Bristol (1765), et la médecine à Londres (1770), Jenner devient l'élève du chirurgien et naturaliste J. Hunter. Celui-ci, comprenant son intérêt pour l'histoire naturelle, le charge, en 1771, de classer les collections rapportées des mers du Sud par le capitaine Cook. Malgré l'amitié profonde qui le lie à Hunter (leur correspondance ne s'arrêt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-jenner/#i_88540

JENNER : VACCINATION ANTIVARIOLIQUE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 247 mots
  •  • 1 média

Edward Jenner (1749-1823) était médecin à Berkeley (Gloucestershire, Grande-Bretagne), lorsqu'il réalisa ce que l'on peut tenir pour la première vraie vaccination, au demeurant d'ailleurs une expérimentation sur l'homme. Il était connu des médecins musulmans que l'inoculation, à des sujets sains, de la pustule de sujets atteints de variole mais en cours de guérison protégeait les premiers contre c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jenner-vaccination-antivariolique/#i_88540

J. M. CHARCOT ENSEIGNE LA NEUROLOGIE À LA SALPÊTRIÈRE

  • Écrit par 
  • Bruno HALIOUA
  •  • 187 mots
  •  • 1 média

Ayant été nommé, en 1862, à l'hôpital parisien de la Salpêtrière, où il devait rester de longues années, Jean Martin Charcot y ouvrit, en 1882, ce qui allait devenir la plus grande clinique neurologique d'Europe. Étudiant l'atrophie musculaire, Charcot avait identifié (1865) la sclérose latérale amyotrophique consécutive à la dégénérescence des neurones moteurs, encore appelée maladie de Charcot. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/j-m-charcot-enseigne-la-neurologie-a-la-salpetriere/#i_88540

JONES HOWARD W. (1910-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 336 mots
  •  • 1 média

Howard Jones , né à Baltimore le 30 décembre 1910 et décédé à Norfolk (Virginie) le 31 juillet 2015 – à l’âge de cent quatre ans –, fut un chirurgien-gynécologue dont le nom reste attaché aux premières tentatives de fécondation in vitro menées aux États-Unis. Chirurgien de l’armée Patton pendant la Seconde Guerre mondiale, lui et sa femme, Georgeanna Segar, avec qui il a constamment travaillé, re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/howard-w-jones/#i_88540

KAHN AXEL (1944- )

  • Écrit par 
  • Hélène GILGENKRANTZ
  •  • 516 mots
  •  • 1 média

Médecin généticien, philosophe, homme de dialogue et de communication, Axel Kahn, né le 5 septembre 1944, est connu du grand public pour l'avoir entraîné, avec conviction et clarté, dans une réflexion éthique imposée par les considérables progrès techniques qui ont abouti aux grandes découvertes scientifiques de la fin du xx e  siècle. Dans son li […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/axel-kahn/#i_88540

KANTROWITZ ADRIAN (1918-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 281 mots

Un des grands pionniers américains de la chirurgie cardio-vasculaire. Après des études de mathématiques à l'université de New York, Adrian Kantrowitz, né le 4 octobre 1918 dans cette ville, intègre le Long Island College of Medicine. Docteur en médecine en 1943, il sert durant deux ans dans une unité de chirurgie de l'armée avant de se spécialiser dans la chirurgie cardiaque. Après avoir exercé d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adrian-kantrowitz/#i_88540

KELSEY FRANCES (1914-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 366 mots
  •  • 1 média

Frances Oldham Kelsey , médecin, est connue pour avoir empêché, en 1960, alors qu’elle était experte médicale pour la Food and Drug Administration (F.D.A.), la mise sur le marché de la thalidomide, un sédatif, permettant ainsi d’éviter une épidémie de malformations à la naissance. Le médicament était alors largement utilisé en Europe, comme somnifère et pour soulager les nausées matinales chez la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frances-kelsey/#i_88540

KEVORKIAN JACK (1928-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 371 mots

Jack Kevorkian, médecin anatomo-pathologiste américain, attira l'attention du monde entier par ses prises de position fortement médiatisées en faveur de l' euthanasie, ayant permis à plus d'une centaine de patients atteints de maladies incurables en phase terminale de mettre fin à leurs jours par suicide assisté. Jacob, dit « Jack », Kevorkian naît le 26 mai 1928 à Pontiac, dans le Michigan. Diplô […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jack-kevorkian/#i_88540

KIRCHER ATHANASIUS (1602-1680)

  • Écrit par 
  • Sylvain MATTON
  •  • 3 543 mots

Dans le chapitre « Une œuvre monumentale »  : […] Si Kircher (dont les traités étaient impatiemment attendus et les lettres humblement sollicitées, entre autres par le jeune Leibniz) fut considéré par ses contemporains comme un des plus brillants esprits de son siècle, une tradition instaurée par A. Erman (cf. Allgemeine Deutsche Biographie , 1882, s.v.) ne voulut plus, au contraire, voir en lui qu'un compilateur sans génie, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/athanasius-kircher/#i_88540

KLIGMAN ALBERT MONTGOMERY (1916-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 422 mots

Le dermatologue américain Albert Montgomery Kligman contribua à la découverte du rôle des dérivés du rétinol dans la physiologie cutanée. Il obtint en 1967 un brevet pour le Retin-A , un médicament dérivé de rétinoïdes, qui joua un rôle important dans le traitement habituel de l'acné et se révéla par la suite relativement efficace dans la réduction des rides faciales. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-montgomery-kligman/#i_88540

KOCH ROBERT (1843-1910)

  • Écrit par 
  • Jean BRETEY, 
  • Universalis
  •  • 1 688 mots
  •  • 1 média

Le médecin allemand Robert Koch est l'un des créateurs de la bactériologie médicale. Il est né le 11 décembre 1843 à Clausthal, en Basse-Saxe, où son père était ingénieur des mines. À partir de 1862, le jeune homme étudie la médecine à l'université de Göttingen. Diplômé en 1866, il exerce comme généraliste dans diverses localités avant de servir en qualité de médecin militaire pendant la guerre f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-koch/#i_88540

KOCHER THEODOR EMIL (1841-1917)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 467 mots

Chirurgien suisse, prix Nobel de physiologie et de médecine en 1909. Docteur en médecine de la faculté de Berne, étudiant brillant, Kocher se rend à Berlin, à Paris et à Londres pour y chercher un poste et compléter sa formation de chirurgien. Il se forme au contact de grands chirurgiens, ce qui lui permet de développer sa propre pratique chirurgicale. De 1872 à 1911, il est professeur de chirurg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodor-emil-kocher/#i_88540

KOLFF WILLEM JOHAN (1911-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 337 mots

Médecin américain d'origine néerlandaise, Willem Johan Kolff, pionnier du génie biomédical, mit au point le rein artificiel et participa aux travaux conduisant, le 2 décembre 1982, à la première greffe d'un cœur humain artificiel sur le patient Barney Clark. Fils de médecin, Willem Johan Kolff naît le 14 février 1911 à Leiden, aux Pays-Bas. Il décroche une maîtrise dans l'université de sa ville n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/willem-johan-kolff/#i_88540

KOPROWSKI HILARY (1916-2013)

  • Écrit par 
  • Melinda C. SHEPHERD
  •  • 486 mots

Le virologue polonais Hilary Koprowski mit au point un vaccin vivant atténué efficace contre la poliomyélite, administré par voie orale. Il effectua le premier essai clinique en 1950, soit deux ans avant que l’équipe de Jonas Salk teste son vaccin inactivé injectable, neuf ans avant qu’Albert Sabin lance un vaste programme de vaccination par voie orale en U.R.S.S. et dix ans avant que ce dernier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hilary-koprowski/#i_88540

LABORIT HENRI (1914-1995)

  • Écrit par 
  • Pierre HUGUENARD
  •  • 1 158 mots

Henri Laborit est né à Hanoi le 21 novembre 1914, sous le signe du Scorpion, ce dont il était assez satisfait, comme d'être issu d'une mère née de Saunière et d'un père officier médecin des troupes coloniales. Laborit ne reniera toutefois jamais ses origines vendéennes et se présentera volontiers comme descendant des Atlantes ! À l'âge de cinq ans, avec sa mère, il accompagnera en pirogue sur le M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-laborit/#i_88540

LAENNEC RENÉ THÉOPHILE HYACINTHE (1781-1826)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Universalis
  •  • 830 mots
  •  • 1 média

Médecin français d’origine bretonne. Né à Quimper en 1781, René - Théophile-Hyacinthe Laennec commence ses études médicales auprès de son oncle Guillaume Laennec, médecin-chef des hôpitaux de Nantes (1796) et les achève à Paris où il suit l'enseignement de Corvisart à l'hôpital de la Charité. Docteur en médecine en 1804, il est, en 1812, chef de service à l'hôpital Beaujon, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-theophile-hyacinthe-laennec/#i_88540

LAGUNA ANDRÉS (1511-1559)

  • Écrit par 
  • Marcel BATAILLON
  •  • 1 073 mots

D'origine juive, convertis en 1492, les Laguna se sont intégrés dans la société chrétienne sans trop souffrir de la discrimination qui freinait la promotion sociale des « nouveaux chrétiens ». Le père, converso , meurt médecin apprécié du beau monde, deux frères font carrière dans le clergé, mais c'est à Andrés, le brillant médecin cosmopolite, que la famille doit prestige et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andres-laguna/#i_88540

LANCISI GIOVANNI MARIA (1654-1720)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 694 mots

En 1717, le médecin Giovanni Maria Lancisi (1654-1720) publie chez l’éditeur romain Salvioni De noxiis paludum effluv i is eorumque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-maria-lancisi/#i_88540

LANDSTEINER KARL (1868-1943)

  • Écrit par 
  • Paul SPEISER
  •  • 910 mots
  •  • 2 médias

La médecine moderne doit beaucoup à l'œuvre de l'Autrichien Landsteiner , le père de l'immunologie sanguine. Non seulement il trouva les groupes sanguins A, B et O, découverte fondamentale qui rendit possible la transfusion du sang, mais encore il fut l'un des investigateurs les plus influents dans les domaines de l'immunologie, de la sérologie et des maladies infectieuses, en particulier de la p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-landsteiner/#i_88540

LANGE JOSEPH MARIE ALBERT dit JOEP (1954-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 419 mots

Le chercheur néerlandais Joep Lange a largement contribué aux efforts de la communauté internationale dans sa lutte contre l’épidémie du sida. En effet, en tant que figure majeure de la recherche scientifique dans ce domaine et président (2002-2004) de la Société internationale du sida (International AIDS Society, I.A.S.), il s’est attaché à la fois à développer des traitements et à les rendre ac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lange-joseph-marie-albert-dit-joep/#i_88540

LANGERHANS PAUL (1847-1888)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 399 mots

Paul Langerhans, médecin allemand, est né le 25 juillet 1847 à Berlin. Il fait des études de médecine à Iéna et les finit à Berlin, passant sa thèse de doctorat en 1869. À peine diplômé, il voyage au Proche-Orient, revient en Allemagne et est médecin dans une ambulance pendant la guerre franco-prussienne de 1870. Professeur d’anatomie à Fribourg-en-Brisgau en 1873, il contracte la tuberculose et a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-langerhans/#i_88540

LANTÉRI-LAURA GEORGES (1930-2004)

  • Écrit par 
  • Jean GARRABÉ
  •  • 642 mots

Psychiatre et historien de la psychiatrie, Georges Lantéri-Laura est né à Nice dans une famille originaire de Tende (Alpes-Maritimes). Toute sa carrière est marquée par le souci de ne jamais dissocier l'expérience du praticien et la réflexion théorique. Il achève à Paris, par un double doctorat, ses études de médecine et de philosophie entreprises en Provence. Sa formation psychiatrique s'effectue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-lanteri-laura/#i_88540

LAPICQUE LOUIS (1866-1952)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 653 mots

Physiologiste français qui, par ses travaux sur le système nerveux, a largement contribué au développement de la neurologie. Fils d'un vétérinaire d'Épinal, il étudie au collège de cette ville, puis à Paris. Docteur en médecine (1895), docteur ès science (1897), il devient préparateur puis chef de clinique à la faculté de médecine de Paris et commence ses recherches sur le métabolisme du fer chez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-lapicque/#i_88540

LARREY DOMINIQUE JEAN baron (1766-1842)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 688 mots

Après avoir commencé ses études de médecine à Toulouse, Dominique Jean Larrey les termine à Paris (1786), puis s'embarque en 1788 comme chirurgien sur la frégate La Vigilante pour la campagne de Terre-Neuve. À son retour, il est chirurgien du quartier Saint-André-des-Arts pendant la Révolution. Nommé aide-major de l'armée du Rhin, il participe à la campagne d'Allemagne (1792 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dominique-jean-larrey/#i_88540

LASJAUNIAS PIERRE (1948-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 267 mots

Médecin français, radiologue et professeur d'anatomie. Né à Paris le 15 juillet 1948, Pierre Lasjaunias y étudie la médecine et se spécialise en radiologie en 1983 avant d'être nommé, en 1989, professeur d'anatomie à l'université de Paris-XI où il enseignera, jusqu'à son décès, cette discipline. Il débute sa carrière de médecin radiologue à la fondation Rothschild en tant qu'assistant de 1971 à 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-lasjaunias/#i_88540

LAUTERBUR PAUL (1929-2007)

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 806 mots

À l'écart des modes, chercheur solitaire et pionnier d'une rare audace, le chimiste américain Paul Lauterbur, né à Sidney (Ohio) le 6 mai 1929 et mort à Urbana (Illinois) le 27 mars 2007, marqua la science du xx e  siècle d'une profonde empreinte. Il eut, à Tiffin puis à Sidney, une enfance idyllique de scientifique en herbe. Vivant dans une ferme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-lauterbur/#i_88540

LAVERAN ALPHONSE (1845-1922)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 416 mots

Médecin militaire français connu pour ses travaux sur le paludisme, Laveran étudie la médecine à Strasbourg (thèse de doctorat en 1867 : Recherches expérimentales sur la régénération des nerfs ), puis il prend part à la guerre franco-allemande de 1870 (Metz). Professeur agrégé au Val-de-Grâce (1874), il est envoyé quatre ans plus tard en Algérie, à Bône, puis à Constantine. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphonse-laveran/#i_88540

LÉPINE PIERRE (1901-1989)

  • Écrit par 
  • Léon LE MINOR
  •  • 1 360 mots

Né à Lyon en 1901, Pierre Lépine s'engagea lui aussi dans la carrière médicale. Il fut externe, puis interne des hôpitaux de Lyon et, très tôt, s'intéressa au travail de laboratoire : au cours de ses études médicales, il fut moniteur de physiologie à la faculté des sciences, puis assistant de parasitologie dans le laboratoire de Guiart et fréquenta le laboratoire d'anatomie pathologique. Pendant c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-lepine/#i_88540

LERICHE RENÉ (1879-1955)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 849 mots

Chirurgien français. Fils d'un avoué de Roanne et descendant d'une lignée de médecins lyonnais, René Leriche, après avoir étudié au collège de Saint-Chamond, décide d'être chirurgien et poursuit à Lyon ses études médicales : interne en 1902, prosecteur d'anatomie (1905), docteur en médecine en 1906 avec une thèse sur la résection de l'estomac dans le cancer, chef de clinique, agrégé de chirurgie e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-leriche/#i_88540

LEVADITI CONSTANTIN (1874-1953)

  • Écrit par 
  • Jean LEVADITI
  •  • 503 mots

Né à Galati (Roumanie), Constantin Levaditi, médecin français, est d'abord, en 1896, interne des hôpitaux à Bucarest et se consacre à des recherches expérimentales. Après avoir été préparateur du professeur Babes à Bucarest, il est nommé à Paris préparateur du professeur Charrin au Collège de France. Avant d'entrer à l'Institut Pasteur, où se déroulera toute sa carrière, un séjour à Francfort-sur- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constantin-levaditi/#i_88540

LIÉBEAULT AUGUSTE AMBROISE (1823-1904)

  • Écrit par 
  • Léon CHERTOK
  •  • 467 mots

Médecin français, Auguste Ambroise Liébeault s'est occupé toute sa vie de l'hypnose expérimentale. Né à Favières, (en Lorraine), dans une famille paysanne, et destiné à la prêtrise par ses parents, il quitte le séminaire à l'âge de vingt et un ans pour entreprendre des études médicales à Strasbourg. Il s'intéresse, dès cette époque, au « magnétisme animal », mais ses maîtres le dissuadent de persé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-ambroise-liebeault/#i_88540

LILLEHEI C. WALTON (1918-1999)

  • Écrit par 
  • André THEVENET
  •  • 906 mots
  •  • 1 média

Le 5 juillet 1999 disparaissait un des pionniers de la chirurgie cardiaque, Walton Lillehei, considéré comme « le père de la chirurgie à cœur ouvert ». Il fut l'une des figures les plus importantes du xx e  siècle dans le domaine de la chirurgie cardiaque et il restera emblématique de la médecine moderne. Clarence Walton Lillehei est né le 23 octo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/c-walton-lillehei/#i_88540

LISTER JOSEPH 1er baron (1827-1912)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 415 mots
  •  • 1 média

La vie de Joseph Lister a été entièrement consacrée à la chirurgie. Constamment préoccupé par l'amélioration des méthodes de soins destinées à traiter et à guérir ses patients, il a pratiqué son métier de médecin avec une rigueur et un sérieux exemplaires. Sa carrière l'a amené de Londres, où il fit ses études médicales, à Édimbourg, où il épousa la fille de William Syme dont il était l'assistant. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-lister/#i_88540

LOCALISATIONS CÉRÉBRALES THÉORIE DES

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 601 mots
  •  • 1 média

Théorie donnant un siège anatomique aux diverses fonctions psychologiques. C'est Albert le Grand ( xiii e  s.) qui le premier s'efforça de répartir les fonctions mentales entre les parties du cerveau. La phrénologie de Gall et Spurzheim donna, en 1810, aux localisations cérébrales une base scientifique, malheureusement accompagnée de déductions fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-des-localisations-cerebrales/#i_88540

LUDWIG CARL FRIEDRICH WILHELM (1816-1895)

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD
  •  • 330 mots

Professeur de physiologie dans les universités de Marburg (1846-1849), Zurich (1849-1855), Vienne (1855-1865) et Leipzig (1865-1895), Ludwig est surtout connu pour ses études sur le système cardio-vasculaire. Il inventa en 1847 un appareil connu sous le nom de kymographion (hémodynanomètre) pour enregistrer les modifications de la pression sanguine artérielle, en 1867 un stromuhr ou flux-mètre, po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-friedrich-wilhelm-ludwig/#i_88540

LUMIÈRE AUGUSTE (1862-1954)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 354 mots
  •  • 1 média

Frère de Louis Lumière, de deux ans son aîné , Auguste prit une grande part dans la gestion de l'entreprise familiale, au côté de leur père Antoine. Auguste Lumière n'a jamais nié que c'est à son frère seul que revient le mérite de l'invention du cinématographe. Ses dispositions le portaient plutôt vers la chimie et vers la recherche médicale. Dans ce domaine, il fait preuve d'un esprit novateur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auguste-lumiere/#i_88540

MACLEOD JOHN JAMES RICHARD (1876-1935)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 189 mots

Physiologiste écossais, né en 1876 à Cluny, mort en 1935 à Aberdeen. Formé à l'université d'Aberdeen, il enseigne sa discipline à l'université de Leipzig (1898), au London Hospital Medical School (1899), à Cleveland (1903), à Montréal (1916) puis à Toronto (1918), avant de revenir à Aberdeen comme professeur (1928-1935). Dès 1905, MacLeod s'intéresse au diabète et publie sur ce sujet une cinquanta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-james-richard-macleod/#i_88540

MAGENDIE FRANÇOIS (1783-1855)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 670 mots

Médecin français, un des pionniers de la physiologie expérimentale. Son père, chirurgien renommé de Bordeaux, vient à Paris avec son fils au début de la Révolution ; mais, passionné par les idées nouvelles, il ne s'occupe guère de l'éducation de l'enfant. Celui-ci est assez brillant pour entreprendre ses études médicales à seize ans et faire partie, à dix-neuf ans, de la seconde promotion de l'int […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-magendie/#i_88540

MAGENDIE (F.) ET L'EXPÉRIMENTATION PHARMACOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • François CHAST
  •  • 230 mots

François Magendie (1783-1855) est à l'origine de la pratique expérimentale en médecine. Il exploite les principes de la physique et de la chimie comme bases de la compréhension des phénomènes physiologiques, se proposant ainsi de lutter contre l'empirisme. Outre l'intérêt qu'il porte à la neurophysiologie, ses principaux travaux portent sur la toxicologie et la pharmacologie expérimentales. Il sig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magendie-f-et-l-experimentation-pharmacologique/#i_88540

MALADIE, anthropologie

  • Écrit par 
  • Marc AUGÉ
  •  • 3 776 mots

Dans le chapitre « Empirisme et symbolisme »  : […] La tentation est également grande, dans la littérature existante, de subdiviser à l'infini les différents aspects de l'ethnomédecine elle-même. Ainsi l'attention des chercheurs se porte préférentiellement tantôt sur les croyances et les connaissances médicales, tantôt sur les traitements de la maladie ou encore sur les thérapeutes ; on trouve souvent, en outre, dans la distinction entre maladies p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-anthropologie/#i_88540

MALADIES À VECTEURS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 4 816 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Historique des maladies à vecteurs »  : […] La conviction que les maladies infectieuses étaient dues à des « microbes » s'impose à partir de 1870. La recherche de l'agent infectieux dans l'environnement du malade prend alors le dessus sur la cartographie de la distribution des maladies, comme celle qui fut réalisée en 1854 par John Snow (1813-1858) à Londres pour le choléra ou encore celles qui furent menées de manière systématique par les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-a-vecteurs/#i_88540

MALADIES CONTAGIEUSES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 227 mots

Vers — 29 Virgile, dans les Géorgiques , décrit la maladie du charbon chez les animaux et chez l'homme. 400 Le Susruta Samhita (Inde) décrit la lèpre. 1346 Les lépreux sont chassés de Londres. 1484 Venise institue la quarantaine. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-contagieuses-reperes-chronologiques/#i_88540

MALPIGHI MARCELLO (1628-1694)

  • Écrit par 
  • Alfredo RIVA, 
  • Ettore TOFFOLETTO
  •  • 923 mots

Médecin et biologiste italien né le 10 mars 1628 à Crevalcore, près de Bologne (États pontificaux), mort le 30 novembre 1694 à Rome. Marcello Malpighi entre en 1646 à l'université de Bologne dont il est docteur en médecine et en philosophie en 1653. Nommé enseignant dans son alma mater , il y poursuit aussitôt ses recherches en anatomie et en médecine. En 1656, le grand-duc d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcello-malpighi/#i_88540

MANN JONATHAN (1947-1998)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 435 mots

En 1983, le Centre américain pour le contrôle des maladies (C.D.C.) reconnaissait que le sida était provoqué par un agent infectieux encore inconnu, propagé selon des voies particulières. Jonathan Mann, alors directeur de la Santé de l'État du Nouveau-Mexique, sut d'emblée dépasser les préventions liées au fait que le sida était alors prévalent au sein de la communauté homosexuelle, pour reconnaî […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jonathan-mann/#i_88540

MANSFIELD PETER (1933-2017)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 595 mots

Physicien britannique, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 2003 (avec le chimiste américain Paul Lauterbur), pour le développement de l'imagerie par résonance magnétique (IRM), une technique d'examen médical qui permet de produire des images des structures internes du corps, en particulier des tissus mous, cerveau et organes abdominaux. Sir Peter Mansfield, né le 9 octobre 1933 à Londres (Ang […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-mansfield/#i_88540

MARAÑÓN GREGORIO (1887-1960)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 725 mots

Précurseur et maître de l'endocrinologie, Gregorio Marañón, médecin espagnol reconnu et admiré comme l'un des grands esprits de son temps, fut aussi historien, critique d'art, philosophe et moraliste. Il naquit à Madrid d'une famille originaire de Santander. Son père était l'ami d'illustres écrivains, Menéndez y Pelayo, Pereda, Pérez Galdós. Après des études secondaires au collège San Miguel, il e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregorio-maranon/#i_88540

MARIE PIERRE (1853-1940)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 355 mots

Neurologue français, qui aborde la médecine après des études de droit. Il devient interne des hôpitaux en 1878 ; son maître Charcot fait de lui son chef de clinique et de laboratoire ainsi que son secrétaire. Agrégé de la faculté de Paris (1889), Pierre Marie crée à l'hospice de Bicêtre le service de neurologie qu'il rendra célèbre. En 1907, il succède à Charcot dans la chaire d'anatomie pathologi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-marie/#i_88540

MAUPAS PHILIPPE (1939-1981)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 021 mots

Le virologiste français Philippe Maupas est connu pour avoir mis au point, en 1976, le premier vaccin contre l’hépatite B. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-maupas/#i_88540

MAYER JULIUS ROBERT VON (1814-1878)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 465 mots
  •  • 1 média

Physicien et médecin allemand. Docteur en médecine de la faculté de Tübingen (1838), Julius Robert von Mayer s'embarque comme médecin sur le trois-mâts hollandais Java . En Indonésie, il remarque que le sang de ses malades est plus clair qu'en Europe ; il explique cette différence de couleur par la présence, dans le sang veineux des matelots vivant sous le climat des tropique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julius-robert-von-mayer/#i_88540

MCCULLOCH ERNEST ARMSTRONG (1926-2011)

  • Écrit par 
  • Kara ROGERS
  • , Universalis
  •  • 362 mots

Ernest McCulloch était un biologiste cellulaire canadien, connu pour sa découverte de l'existence des cellules souches en collaboration avec le biophysicien James E. Till. Leurs travaux ont ouvert de nombreuses voies menant au développement des thérapies régénératives comme la greffe de moelle osseuse. Ernest McCulloch voit le jour le 27 avril 1926 à Toronto, dans l'Ontario. Il se forme à la facu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernest-armstrong-mcculloch/#i_88540

MEDAWAR PETER BRIAN (1915-1987)

  • Écrit par 
  • Pierrette KOURILSKY
  •  • 420 mots
  •  • 1 média

Biologiste anglais dont les travaux considérables touchent à plusieurs domaines très importants de la biologie : l'immunité, l'hérédité, la différenciation, et permettent de tracer des voies nouvelles à l'étude des greffes, des transplantations et de la cancérologie. Ancien élève de l'université d'Oxford, il est nommé, en 1961, professeur de zoologie et d'anatomie comparée à l'University College […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-brian-medawar/#i_88540

MÉDECINE - Médecine préventive

  • Écrit par 
  • Maurice CLOAREC
  •  • 3 414 mots
  •  • 4 médias

Bien que l'idée de médecine préventive soit fort ancienne, il a fallu attendre le début du xx e  siècle et l'instauration au plan international des échanges scientifiques pour qu'elle commence à être réellement organisée tant sur le plan national que sur le plan régional voire mondial. C'est ainsi que les campagnes de vaccinations systématiques, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-medecine-preventive/#i_88540

MÉDECINE EXPÉRIMENTALE : CLAUDE BERNARD

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS
  •  • 229 mots

Mise en œuvre dès le xvii e  siècle dans les sciences physiques puis dans les sciences chimiques à la fin du xviii e  siècle, la méthode expérimentale fut appliquée à la médecine par le physiologiste français Claude Bernard (1813-1878). S'appuyant sur des exemples concrets puisés dans sa propre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-experimentale-claude-bernard/#i_88540

MÉDICAMENTS

  • Écrit par 
  • Paul-Étienne BARRAL, 
  • Hélène MOYSE, 
  • Jean-Yves NAU, 
  • Michel PARIS, 
  • René Raymond PARIS
  • , Universalis
  •  • 9 748 mots
  •  • 4 médias

Le médicament, comme la médecine, semble aussi vieux que l'humanité. On en trouve trace dans les civilisations les plus anciennes. Depuis les temps les plus reculés, l'homme a cherché dans la nature non seulement sa nourriture, mais des remèdes pour soulager ou guérir ses maux, et a appris à discerner les poisons. Jusqu'à une période relativement récente, les médicaments ont été uniquement naturel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medicaments/#i_88540

MÉRIEUX CHARLES (1907-2001)

  • Écrit par 
  • Betty DODET, 
  • Marc GIRARD
  •  • 1 095 mots

Pionnier de la virologie industrielle, Charles Mérieux a profondément marqué le monde de la biologie et de la santé publique du xx e siècle. Il rêvait, disait-il, de vacciner tous les enfants du monde, s'inscrivant dans la lignée de Louis Pasteur dont son père, Marcel Mérieux avait été l'élève. En 1897, ce dernier avait créé à Lyon un modeste lab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-merieux/#i_88540

MILLIEZ PAUL (1912-1994)

  • Écrit par 
  • Louis GUIZE, 
  • Françoise GUIZE-MILLIEZ
  •  • 834 mots

L'hôpital était la passion de Paul Milliez depuis qu'il en avait franchi le seuil comme stagiaire, comme externe, et tout au long de sa carrière. Dès son enfance, il a la vocation médicale. Né le 15 juin 1912 à Mons-en-Barœul, inhumé le 15 juin 1994 à la Bernerie, c'est à Paris, au collège des jésuites Saint-Louis-de-Gonzague, qu'il fit ses études secondaires. Les pères voulaient l'empêcher d'être […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-milliez/#i_88540

MILLMAN IRVING (1923-2012)

  • Écrit par 
  • Karen SPARKS
  •  • 238 mots

Le microbiologiste américain Irving Millman collabora, à partir de 1967, avec le futur Prix Nobel Baruch Blumberg à l'Institute for Cancer Research (auj. Fox Chase Cancer Center) de Philadelphie pour mettre au point un vaccin contre l'hépatite B. Ce vaccin, développé en 1969, a été mis sur le marché aux États-Unis en 1982. Irving Millman conçut aussi une analyse de sang capable de détecter le vi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irving-millman/#i_88540

MINOT GEORGE RICHARDS (1885-1950)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 148 mots

Médecin américain, né en 1885 à Boston, mort en 1950 à Brooklyne (Massachusetts), George Minot obtient le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1934 avec ses compatriotes William Parry Murphy et George Hoyt Whipple, pour la thérapie de l'anémie pernicieuse. Professeur de médecine à l'université Harvard, praticien associé au Boston City Hospital et directeur du laboratoire de Thorndike Memorial, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-richards-minot/#i_88540

PILULE CONTRACEPTIVE

  • Écrit par 
  • Christiane SINDING
  •  • 207 mots

Les premiers essais de contrôle hormonal de la conception furent entrepris en Allemagne dès les années 1920. Aux États-Unis, Gregory Pincus mène, à la Worcester Foundation, des recherches sur la fécondation chez les Mammifères, et montre qu'on peut contrôler la fécondation chez l'animal par l'administration d'hormones femelles. Interrompant ces recherches en 1937, il les reprend en 1953, en partie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pilule-contraceptive/#i_88540

MOLLARET PIERRE (1898-1987)

  • Écrit par 
  • Maurice GOULON
  •  • 415 mots

Le professeur Pierre Mollaret eut dans sa vie professionnelle trois centres d'intérêt : la neurologie, les maladies infectieuses et la réanimation. Né le 10 juillet 1898 à Auxerre, interne des hôpitaux de Paris en 1925, il fut nommé médecin des hôpitaux en 1935 et agrégé en 1936. La première partie de sa carrière se passa à la Salpêtrière où, pendant vingt ans, il fut l'un des assistants du profes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-mollaret/#i_88540

MONDINO DEI LUZZI (1275-1326)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 271 mots

Fils d'un pharmacien bolonais, Mondino étudia la médecine puis l'enseigna à Bologne où il acquit une très grande réputation, non seulement comme anatomiste, mais comme homme politique : des missions diplomatiques lui furent confiées ; il fut ambassadeur auprès de Jean, fils du roi de Naples. Professeur d'anatomie, il disséqua, à partir de 1315, de nombreux cadavres humains, et consigna l'année su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mondino-dei-luzzi/#i_88540

MONTAGNIER LUC (1932- )

  • Écrit par 
  • Jean-Yves NAU
  •  • 1 465 mots

L' attribution au professeur Luc Montagnier du prix Nobel de physiologie ou médecine 2008 – qu'il partage avec Françoise Barré-Sinoussi, pour leurs travaux sur l'identification du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) responsable du sida, et avec l'Allemand Harald zur Hausen qui a montré le lien entre certains papillomavirus humains et le cancer du col de l'utérus – consacre un parcours profe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luc-montagnier/#i_88540

MONTPELLIER UNIVERSITÉ DE

  • Écrit par 
  • Jacques VERGER
  •  • 703 mots

Au xii e siècle, c'est à Montpellier et à Salerne que siégeaient les principales écoles de médecine d'Occident. La grande et prospère cité languedocienne entretenait des contacts avec la médecine hébraïque, représentée dans de nombreuses communautés juives du Midi, et une ouverture vers la médecine arabe, notamment par l'Espagne musulmane. En 118 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/universite-de-montpellier/#i_88540

MORTON WILLIAM THOMAS GREEN (1819-1868)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 540 mots
  •  • 1 média

William Thomas Green Morton, dentiste américain, est connu pour avoir montré en 1846 que l’on pouvait pratiquer des interventions chirurgicales dentaires sans douleur grâce à l’effet anesthésiant des vapeurs d’éther. Morton est né le 9 août 1819 dans une famille d’agriculteurs de Charlton, dans le Massachusetts. Il a pratiqué divers métiers avant d’accéder, en 1840, à l’école de chirurgie dentair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-thomas-green-morton/#i_88540

MURPHY WILLIAM PARRY (1892-1987)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 99 mots

Médecin hématologiste américain, né en 1892 à Stoughton (Wisconsin), professeur de médecine à l'université de Harvard, Murphy est connu pour ses travaux sur les anémies, en particulier l'anémie pernicieuse et son traitement oral à base d'extraits de foie cru dont l'activité thérapeutique devait être expliquée en 1948 par la présence de la fragile vitamine B12 dans le tissu hépatique. Cette découve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-parry-murphy/#i_88540

MURRAY JOSEPH EDWARD (1919-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 337 mots

Chirurgien américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1990 (conjointement à Donnall Thomas), pour ses travaux sur les techniques, d'une importance vitale, de transplantation de tissus et d'organes. Joseph Edward Murray est né le 1 er  avril 1919 à Milford (Massachusetts). Après un premier cycle au collège Holy Cross, à Worcester (Massachusetts), qu'il termine en 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-edward-murray/#i_88540

MURRAY KENNETH (1930-2013)

  • Écrit par 
  • Melinda C. SHEPHERD
  •  • 308 mots

Le biologiste britannique Kenneth Murray utilisa ses recherches sur l’ADN recombinant pour mettre au point ‒ en collaboration avec une équipe regroupant notamment son épouse, la généticienne Noreen Murray ‒ un des premiers vaccins contre l’hépatite B obtenu par génie génétique, un autre ayant été mis au point par Pierre Tiollais en France au même moment. Kenneth Murray naît le 30 décembre 1930 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kenneth-murray/#i_88540

NAISSANCE DU PREMIER BÉBÉ-ÉPROUVETTE

  • Écrit par 
  • Jacques TESTART
  •  • 244 mots
  •  • 1 média

La naissance de Louise Brown (Grande-Bretagne, 1978) venait couronner quinze années de travail du biologiste Robert Edwards avec le gynécologue Patrick Steptoe . Cet événement fit sensation dans le monde entier, mais de fortes réserves se sont alors exprimées. Outre la réticence des Églises (aujourd'hui la seule Église catholique s'y oppose), de larges courants d'idées portaient une inquiétude à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-du-premier-bebe-eprouvette/#i_88540

NAKAJIMA HIROSHI (1928-2013)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 312 mots

Le médecin japonais Hiroshi Nakajima, directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (O.M.S.) de 1988 à 1998, lança pendant ses deux mandats des campagnes de lutte contre des maladies infectieuses majeures, en particulier le sida, le paludisme, la tuberculose et la dengue, et fit de la médecine préventive, par le biais de la vaccination infantile, une de ses priorités. Il fut cependant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nakajima/#i_88540

NEUROLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond HOUDART, 
  • Hubert MAMO, 
  • Jean MÉTELLUS
  • , Universalis
  •  • 30 237 mots
  •  • 9 médias

Entré dans la langue française aux environs de 1690 sous la forme, aujourd'hui caduque, de « névrologie », le terme de neurologie, utilisé à partir de 1732 pour désigner la branche de la médecine qui étudie l'anatomie, la physiologie et la pathologie du système nerveux – et principalement du cerveau –, reçut sa consécration officielle de Jean Martin Charcot lorsqu'il fonda en 1880 les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurologie/#i_88540

NEUROSÉDATION : LA CHLORPROMAZINE

  • Écrit par 
  • François CHAST
  •  • 277 mots

En 1950, en France, Henri Laborit chirurgien de la Navale, recherche avec un anesthésiste, Pierre Huguenard, la combinaison idéale de différents médicaments afin de mettre au point un « cocktail lytique » permettant de prévenir le choc opératoire. Il suffirait pour protéger l'organisme, d'inhiber le système nerveux autonome. Or deux chercheurs français, Simone Courvoisier et Paul Charpentier avaie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurosedation-la-chlorpromazine/#i_88540

NICOLLE CHARLES (1866-1936)

  • Écrit par 
  • Pierre NICOLLE
  •  • 595 mots

Après son internat aux hôpitaux de Paris et une thèse préparée au laboratoire du docteur Roux à l'Institut Pasteur, Charles Nicolle, fils d'un médecin rouennais, est nommé professeur suppléant à l'école de médecine de Rouen. Ses efforts pour créer un centre d'enseignement et de recherche dans le laboratoire de microbiologie de cette école n'aboutissant pas, il pose sa candidature pour le poste de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-nicolle/#i_88540

NIGHTINGALE FLORENCE (1820-1910)

  • Écrit par 
  • E. Ashworth UNDERWOOD
  •  • 964 mots

Infirmière britannique née le 12 mai 1820 à Florence (Italie), morte le 13 août 1910 à Londres. Issue d'une famille aisée, Florence Nightingale reçoit de son père une éducation complète et fait bientôt preuve d'esprit d'indépendance. Ses parents refusent qu'elle s'initie aux soins infirmiers en travaillant dans un hôpital et la persuadent d'étudier les rapports parlementaires sur les questions de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/florence-nightingale/#i_88540

NOCARD EDMOND (1850-1903)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 619 mots

Vétérinaire français. Après de brillantes études à l'École vétérinaire de Maisons-Alfort (1868-1873), il est nommé, à la fin de 1873, chef de clinique de la chaire de pathologie interne et externe à Alfort, puis professeur de pathologie chirurgicale, lorsqu'en 1878 cette chaire est dédoublée. Il introduit l'anesthésie au chloral, par voie intraveineuse, chez les gros animaux et en indique la dose […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edmond-nocard/#i_88540

NOSOLOGIE

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 236 mots

Définition et classification des maladies. L'idée de classer les maladies à l'instar des espèces animales et végétales apparut au xviii e siècle sous l'influence des travaux de Linné (Boissier de Sauvages, 1731 ; Robert James, 1743). Les dermatologues, à la suite de R. William (1757-1812), en Grande-Bretagne, et de J. L. Alibert (1768-1837), en F […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nosologie/#i_88540

NOSTALGIE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude LAMBOTTE
  •  • 5 257 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une histoire médicale »  : […] C'est en 1688 que le médecin suisse Johannes Hofer introduisit dans la nosologie médicale la nostalgia comme une maladie proche de la mélancolie qui renvoyait exclusivement au désir du retour dans la patrie, dans le pays des origines. Versé dans l'étude du « mal du pays » ( Heimweh ), il lui fallut créer un mot qui pût signifier une affection véritable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nostalgie/#i_88540

NOTION DE MALADIE MOLÉCULAIRE

  • Écrit par 
  • Dominique LABIE
  •  • 250 mots
  •  • 1 média

Comme d'autres scientifiques, Vernon Ingram avait quitté l'Europe centrale pour la Grande-Bretagne, Londres, puis Cambridge. C'est là qu'il apporta un complément décisif à la mise en évidence par Linus Pauling en 1949 d'une migration électrophorétique anormale de l'hémoglobine des personnes drépanocytaires. L'idée fut de fragmenter les hémoglobines de sujets normaux et de patients atteints de drép […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/notion-de-maladie-moleculaire/#i_88540

NULAND SHERWIN B. (1930-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 300 mots

Le chirurgien et auteur américain Sherwin Nuland démystifia la mort dans son ouvrage récompensé par un National Book Award How We Die   : Reflections on Life’s Final Chapter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sherwin-b-nuland/#i_88540

OBSTÉTRIQUE

  • Écrit par 
  • Yves MALINAS
  •  • 738 mots

On considère Soranus d'Éphèse ( ii e  s. de notre ère) comme le père de l'obstétrique. Il démontra, en effet, que le fœtus est propulsé, non par ses efforts propres, mais par les contractions de l'utérus, et inventa la « version podalique » qui consiste à saisir l'enfant par les pieds pour le retourner avant de l'extraire. La version resta, penda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/obstetrique/#i_88540

OGINO KYŪSAKU (1882-1975)

  • Écrit par 
  • Maurice SANDER
  •  • 751 mots

Médecin selon la conception scientifique occidentale inaugurée au Japon à la fin du xix e  siècle, Ogino Kyūsaku fut non seulement le spécialiste des problèmes de la fécondation, mais aussi un grand organisateur, dont les qualités ont été reconnues en 1955, lors de la cinquième Conférence mondiale de l'International Planned Parenthood Federation, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ogino/#i_88540

OLIEVENSTEIN CLAUDE (1933-2008)

  • Écrit par 
  • Anne COPPEL
  •  • 1 058 mots

Claude Olievenstein est né à Berlin en 1933. Avec le Centre Marmottan qu'il a fondé en 1971, ce médecin psychiatre a été durant trente années de carrière la figure de proue de l'école française du soin aux toxicomanes. Personnage charismatique, il s'est fait le garant d'une éthique de soin qui refuse l'enfermement, dans le respect du choix des patients. Confronté pendant son enfance au nazisme et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-olievenstein/#i_88540

ORIBASE (325 env.-403)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 466 mots

Né dans une famille patricienne de Pergame et venu à Alexandrie apprendre la médecine, Oribase fut appelé en 355 à Constantinople, et devint le médecin de l'empereur Julien l'Apostat qui le nomma questeur de la ville. Exilé par les successeurs de Julien, il dut à sa renommée d'être rappelé dans la capitale où il se consacra alors à la médecine. Julien, qu'il avait suivi lors de ses campagnes en Ga […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oribase/#i_88540

OSTÉOPATHIE

  • Écrit par 
  • A.F.D.O.
  •  • 1 078 mots

Dans le même temps que se produit un bouleversement de la médecine dite « officielle », et ce grâce aux travaux de C. Bernard, Virchow, Osler, le xix e siècle connaît l'éclosion et le développement des principales branches de la médecine dite « parallèle », homéopathie, naturopathie, ostéopathie. La naissance de ces diverses branches thérapeutiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/osteopathie/#i_88540

PALUDISME : DÉCOUVERTE DU PARASITE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 228 mots

Le Français Alphonse Laveran (1845-1922), issu d'une famille de médecins et d'officiers, lui-même médecin militaire en Algérie, à Bône puis à Constantine, s'intéresse aux causes « microbiennes » du paludisme alors très prévalent sur le pourtour du bassin méditerranéen. Il découvre en 1878, dans le sang de malades atteints de paludisme, un organisme microscopique particulier, qu'il nomme hématozoai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paludisme-decouverte-du-parasite/#i_88540

PRÉVENTION DU PALUDISME

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 3 789 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une logique binaire du contrôle du paludisme peu efficace »  : […] Comme le passage du parasite par l’homme est obligatoire, l’éradication du paludisme paraissait simple dès la découverte du cycle du Plasmodium. Comme le proposaient Grassi et Angelo Celli en 1900, il suffirait d’interrompre le cycle soit en tuant les Plasmodium chez l’homme avec un médicament antipaludéen, comme la quinine à l’époque, soit en tuant l’an […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prevention-du-paludisme/#i_88540

PARACELSE (1493-1541)

  • Écrit par 
  • Bernard GORCEIX
  •  • 2 316 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une œuvre encyclopédique »  : […] Grâce à Karl Sudhoff et à Kurt Goldammer, on dispose au sujet de Paracelse d'un outillage bibliographique relativement précis. La publication des œuvres est loin d'être achevée. Une part manuscrite importante a été identifiée par Sudhoff en 1899, tout récemment par Karl Heinz Weimann. L'œuvre du médecin suisse est une véritable somme (son édition complète en est déjà au quinzième volume). Dans sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paracelse/#i_88540

PARASITOLOGIE ET MALADIES PARASITAIRES

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  • , Universalis
  •  • 8 215 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Les progrès de la parasitologie »  : […] Très tôt dans l'histoire de la pensée, moustiques et puces, poux et tiques, sangsues et autres buveurs de sang furent reconnus comme des parasites. Les textes de l'Égypte antique font allusion aux grands ténias et à la filaire de Médine, vers parasites de taille impressionnante. Les Grecs, les Persans, les Arabes connaissaient les oxyures et les ascaris, mais la nature exacte de ces « phénomènes  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parasitologie-et-maladies-parasitaires/#i_88540

PARÉ AMBROISE (1510 env.-1590)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 1 166 mots
  •  • 1 média

Chirurgien français, Ambroise Paré a été nommé le « père de la chirurgie moderne » . Né près de Laval, il s'initie à la médecine chez un chirurgien de Vitré. Arrivé à Paris vers 1529, il devient aide-chirurgien-barbier à l'Hôtel-Dieu ; puis maître chirurgien (1536), et entre au service du duc de Montejean qu'il suit au siège de Turin. À la bataille du Pas de Suse (1537), il pratique la première dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ambroise-pare/#i_88540

PARKINSON JAMES (1755-1824)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 745 mots

Médecin, mais aussi activiste politique et géologue, James Parkinson a décrit la « paralysie agitante » ( s haking palsy ) comme une entité nosographique en 1817. En 1876, le neurologue Jean-Martin Charcot la renommera « maladie de Parkinson », en hommage à celui qui la décrivit pour la première fois. James Parkinson est né le 11 avril 1755 à Londres. S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-parkinson/#i_88540

PASTEUR LOUIS (1822-1895)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 6 425 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  La lutte contre les maladies contagieuses »  : […] En 1867, Pasteur succède à Balard dans la chaire de chimie physiologique de la Sorbonne. Le chercheur dispose désormais d'un laboratoire bien équipé. Mais en 1868, à l'âge de quarante-six ans, il est frappé par une attaque d'hémiplégie cérébrale dont il ne se relèvera que lentement, restant en grande partie paralysé du côté gauche. Sa jambe raide le handicapera beaucoup pour marcher. Il ne pourra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-pasteur/#i_88540

PATHOLOGIE MOLÉCULAIRE DES HÉMOGLOBINES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Dominique LABIE
  •  • 193 mots

1949 L. Pauling : isolement par électrophorèse de l'hémoglobine S de la drépanocytose. 1956 V. Ingram : notion de maladie moléculaire (différence de structure entre hémoglobines A et S). 1959 V. Ingram : phylogénie des hémoglobines et démembrement des thalassémies. 1960 M. Perutz : struc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pathologie-moleculaire-des-hemoglobines-reperes-chronologiques/#i_88540

PATZ ARNALL (1920-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 324 mots

Ophthalmologiste américain né de parents juifs lituaniens, Arnall Patz découvrit dans les années 1950 que la cause principale de la cécité chez les prématurés était l'hyperoxygénation des couveuses. Il fut ensuite l'un des premiers à utiliser le laser à argon pour soigner la rétinopathie diabétique et d'autres pathologies oculaires caractérisées par une vasodilatation menant à une augmentation du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnall-patz/#i_88540

PAUL D'ÉGINE (625 env.-690)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 516 mots

La médecine et surtout la chirurgie byzantines du vii e siècle sont dominées par Paul d'Égine dont le seul ouvrage qui nous soit parvenu est l' Épitomê de la médecine. On sait cependant que son œuvre fut plus considérable et qu'elle fut traduite, de son vivant, par les Arabes. Il étudia à Alexandrie toutes les sciences ense […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-d-egine/#i_88540

PESTE NOTION DE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 510 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les signes de la peste humaine sont sans ambiguïté  »  : […] Le mot « peste » vient du latin pestis . Pestis , selon les époques, les auteurs et leurs intentions, désignait certes des maladies contagieuses et leurs épidémies, mais il transmettait plus souvent une image diffuse de ruine, de destruction et, de manière générale, de fléau affectant l'État, les personnes ou les biens. Cette polysémie se retrouve en f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/notion-de-peste/#i_88540

PHAGOCYTOSE ET IMMUNITÉ INNÉE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 234 mots
  •  • 1 média

On peut dire que, après la découverte de l'immunisation induite préventive (Jenner, 1796), la découverte de l'immunité cellulaire par le savant d'origine ukrainienne Ilia Metchnikov (1845-1916) a constitué la deuxième étape importante dans la mise en place de l'immunologie. Selon une logique toute darwinienne, Metchnikov pensait que les mécanismes d'ingestion que l'on peut observer chez de nombre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phagocytose-et-immunite-innee/#i_88540

PHAGOTHÉRAPIE

  • Écrit par 
  • Emiliano FRUCIANO
  •  • 2 302 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Historique de la phagothérapie »  : […] La découverte des bactériophages et la naissance de la phagothérapie sont indissolublement liées. Dès ses premières observations sur des malades vers la fin des années 1910, d'Hérelle constata que la présence de bactériophages virulents chez les patients atteints de dysenterie bacillaire était associée à leur convalescence. Il en déduisit que ces virus étaient les agents de la guérison naturelle. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phagotherapie/#i_88540

PHARMACOLOGIE

  • Écrit par 
  • Edith ALBENGRES, 
  • Jérôme BARRE, 
  • Pierre BECHTEL, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Georges HOUIN, 
  • Henri SCHMITT, 
  • Jean-Paul TILLEMENT
  •  • 20 274 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « De l'âge magique aux découvertes des « chimiatres » »  : […] Les origines sont lointaines et datent vraisemblablement des âges préhistoriques. Nos ancêtres arboricoles avaient probablement remarqué les effets sur l'organisme des narcotiques, tel l'opium, ainsi que les propriétés cathartiques de certaines plantes. L'utilisation par les peuplades primitives de stimulants, d'hypnotiques et de poisons pour la chasse ou la pêche appuie cette hypothèse. Les effe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pharmacologie/#i_88540

PINEL PHILIPPE (1745-1826)

  • Écrit par 
  • Jacques POSTEL
  •  • 1 581 mots

Aliéniste français à qui est attribuée la « libération », sous la Révolution, des malades à l'intérieur des asiles. Après des études classiques au collège de Lavaur (Tarn) puis ecclésiastiques au collège de l'Esquille à Toulouse, Pinel quitte la soutane pour préparer dans cette ville son doctorat de médecine, auquel il est reçu en 1773. L'année suivante, il part pour Montpellier où il sympathise a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-pinel/#i_88540

PLATTER FÉLIX (1536-1614)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 422 mots

Félix Platter est un médecin et botaniste suisse, né à Bâle le 28 octobre 1536. Son père, Thomas Platter le Vieux, est un intellectuel autodidacte, montagnard promis à la ferme, ayant appris le grec le latin et l'hébreu, en particulier à Sélestat, alors haut lieu de l'humanisme européen, avant de devenir correcteur d'imprimerie à Bâle. Il semble que son imprimerie ait produit l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-platter/#i_88540

POISEUILLE JEAN LÉONARD MARIE (1797-1869)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 638 mots

Médecin et physicien, Jean Léonard Marie Poiseuille fit d’importantes observations au xix e  siècle sur l’écoulement des fluides visqueux, en particulier le sang. Son nom a été donné à une unité de viscosité dynamique (le poiseuille ou pascal-seconde) et également à une loi d’écoulement des fluides, la loi de Hagen-Poiseuille. Jean Léonard Marie P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-leonard-marie-poiseuille/#i_88540

PREMIÈRE OPÉRATION DE TÉLÉCHIRURGIE À LONGUE DISTANCE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 214 mots

Le 7 septembre 2001, une patiente de soixante-huit ans, hospitalisée à Strasbourg, subit avec succès l'ablation de la vésicule biliaire. Il n'y a rien d'exceptionnel, sauf que l'équipe chirurgicale se trouve à 7 000 kilomètres de là, à New York. L'intervention est réalisée sur place par un robot chirurgical, commandé à distance par le professeur Jacques Marescaux et son équipe. Le site new-yorka […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-operation-de-telechirurgie-a-longue-distance/#i_88540

PRUSINER STANLEY B. (1942- )

  • Écrit par 
  • Vincent BARGOIN
  •  • 576 mots

Neurologue américain. Alors que la crise de la vache folle n'était pas encore retombée, le soixante-seizième prix Nobel de physiologie ou médecine a été attribué en octobre 1997 à Stanley Prusiner, auteur de la seule théorie proposée à ce jour pour rendre compte d'un certain nombre de particularités, et notamment de la transmissibilité des encéphalopathies spongiformes, maladies neurologiques fat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stanley-b-prusiner/#i_88540

PRUSOFF WILLIAM HERMAN (1920-2011)

  • Écrit par 
  • Kara ROGERS
  • , Universalis
  •  • 362 mots

Le pharmacologue américain William Prusoff développa le premier antiviral approuvé aux États-Unis par la Food and Drug Administration (F.D.A., agence américaine autorisant la mise sur le marché des médicaments). Cette première molécule, l'idoxuridine, permettait de traiter des kératites (infections de la cornée) dues au virus de l'herpès et pouvant provoquer la cécité chez l'enfant. Prusoff mit é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-herman-prusoff/#i_88540

PSYCHIATRIE

  • Écrit par 
  • Jean AYME, 
  • François CAROLI, 
  • Georges LANTERI-LAURA, 
  • Jean-Michel THURIN
  •  • 17 779 mots

Dans le chapitre « Le statut du psychiatre »  : […] Si la folie est connue depuis toujours, la psychiatrie en revanche n'est devenue une spécialité médicale que depuis peu. Certes, il existait depuis longtemps, aussi bien en Égypte qu'en Grèce, dans le monde arabe et donc en Espagne, des lieux d'accueil pour les malades atteints de troubles psychiques, mais le lieu, s'il rend l'observation possible, n'implique pas nécessairement le soin, comme le s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychiatrie/#i_88540

RADIOLOGIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Guy PALLARDY
  •  • 479 mots

1895 Wilhelm Röntgen découvre les rayons X et leur pouvoir pénétrant (première radiographie d’une main humaine). 1897 Antoine Béclère installe un appareil de radioscopie à l'hôpital Tenon (Paris). 1913 Gustav Peter Bucky, médecin berlinois, dépose le brevet de son « filtre-diaphragme » destiné à éliminer le rayonnemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radiologie-reperes-chronologiques/#i_88540

RADIOLOGIE : ANTOINE BÉCLÈRE

  • Écrit par 
  • Guy PALLARDY
  •  • 216 mots
  •  • 1 média

Wilhelm Röntgen, physicien de Würtzburg (Allemagne), publie le 28 décembre 1895 sa découverte des rayons X. Deux médecins parisiens, Toussaint Barthélemy et Paul Oudin, réussissent les premières radiographies françaises, présentées à l'Académie des sciences le 20 janvier 1896. Aux séances de radioscopie qu'ils organisent pour en démontrer l'utilité, leur camarade d'internat Antoine Béclère (1856-1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radiologie-antoine-beclere/#i_88540

RAHAL JAMES JOSEPH Jr. (1933-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 246 mots

James Rahal était un médecin universitaire américain spécialiste des maladies infectieuses, notamment du virus du Nil occidental (V.N.O.), et de la résistance bactérienne, sur laquelle il fut le premier à alerter l'opinion au début des années 1990. James Joseph Rahal naît le 14 octobre 1933 à Boston, dans le Massachusetts. Il obtient une licence à l'université Harvard en 1955, puis un doctorat à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-joseph-rahal/#i_88540

RAKOTO RATSIMAMANGA ALBERT (1907-2001)

  • Écrit par 
  • Suzy-Andrée RAMAMONJISOA
  •  • 887 mots

Né le 28 décembre 1907 à Antananarivo, Albert Rakoto Ratsimamanga était le petit-fils du prince Ratsimamanga, oncle et conseiller de la reine Ranavalona III, exécuté en 1897 au début de la colonisation française de Madagascar. Puisant ses racines dans le xix e  siècle malgache, sa vie a été solidaire des grands enjeux historiques et scientifiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-rakoto-ratsimamanga/#i_88540

RAMON GASTON (1886-1963)

  • Écrit par 
  • Albert DELAUNAY
  •  • 639 mots
  •  • 1 média

Après des études secondaires au lycée de Sens, Gaston Ramon entre à l'École vétérinaire d'Alfort. Là, il s'intéresse moins à la médecine vétérinaire qu'au travail de laboratoire. Le professeur Vallée, chargé de l'enseignement de la microbiologie, le recommande, à la fin de sa scolarité, à Émile Roux, alors directeur de l'Institut Pasteur. En 1911, il devient l'auxiliaire du vétérinaire Prévot à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-ramon/#i_88540

RASPAIL FRANÇOIS VINCENT (1794-1878)

  • Écrit par 
  • Pierre GUIRAL
  •  • 572 mots

Né à Carpentras, séminariste à Avignon, le jeune François Vincent Raspail prend parti pour Napoléon lors des Cent-Jours ; il ne lui reste plus, après Waterloo, qu'à quitter le pays pour venir étudier les sciences naturelles à Paris. Dès lors, toute sa vie sera consacrée à une double activité scientifique et politique, qu'il n'acceptera jamais de dissocier. Le principal titre de gloire du savant se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-vincent-raspail/#i_88540

RÉACTION INFLAMMATOIRE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc CAVAILLON
  •  • 4 576 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Cinq millénaires de connaissances sur l’inflammation »  : […] Les premières indications historiques concernant l'inflammation viennent sans doute de Chine, où l'herbologie pour la soigner a été introduite par l'empereur mythique Shennong (2800 av. J.C.). Les premières descriptions claires de pathologies inflammatoires et de leurs remèdes sont mentionnées dans les papyrus d'Edwin Smith et d'Ebers découverts à Louxor, et rédigés vers 1500 avant J.-C. En Grèce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reaction-inflammatoire/#i_88540

RÉAUMUR RENÉ ANTOINE FERCHAULT DE (1683-1757)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 599 mots

Né à la Rochelle, Réaumur étudie le droit à Poitiers et à Bourges avant de venir en 1703 à Paris, où il se consacre aux sciences. Il publie d'abord des travaux de mathématiques, Mémoires géométriques , dont la valeur le fait élire en 1708 à l'Académie des sciences qui le charge de diriger l'édition de la Description générale des arts et métiers de France […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reaumur-rene-antoine-ferchault-de/#i_88540

REDI FRANCESCO (1626-1697)

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS
  •  • 1 088 mots
  •  • 1 média

Naturaliste, médecin et poète italien, Francesco Redi montre en 1668, à partir d’une approche empirique faisant appel à des expériences témoins, que la génération spontanée des insectes à partir de matière morte, admise depuis l’époque d’Aristote, n’existe pas. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-redi/#i_88540

RHAZÈS, arabe ABŪ BAKR MUḤAMMAD IBN ZAKARĪYĀ AL-RĀZĪ (865 env.-env. 925)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 382 mots

Médecin, alchimiste et philosophe persan, né vers 865 à Ray, près de Téhéran, mort vers 925 à Ray. Selon certaines sources, Rhazès (en arabe Abū Bakr Muḥammad ibn Zakar̄iyyā’ al-r̄az̄i), serait déjà alchimiste lorsqu'il acquiert ses connaissances médicales. Après avoir été médecin en chef dans un hôpital de Ray, il occupe un poste similaire à Bagdad pendant quelque temps. Comme de nombreux savants […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhazes-arabe-abu-bakr-muhammad-ibn-zakariya-al-razi/#i_88540

RICHARDS DICKINSON (1895-1973)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 222 mots

Physiologiste américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine (conjointement avec Werner Forssmann et André Cournand) pour avoir adapté, avec André Cournand, la technique de cathétérisme cardiaque mise au point par Werner Forssmann. Cette technique consiste à monter un tuyau flexible (cathéter) depuis une veine du coude jusqu'au cœur, afin de s'en servir comme d'une sonde pour explorer le cœur. D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dickinson-richards/#i_88540

RICHET CHARLES (1850-1935)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 747 mots
  •  • 1 média

Physiologiste français, apôtre du pacifisme et l'un des pionniers de l'aviation. Fils d'un chirurgien célèbre, interne en médecine en 1872, Charles Richet travaille dans le laboratoire de Berthelot et dans celui de Marey au Collège de France avant d'entrer dans celui de Vulpian. Agrégé de physiologie (1878) et docteur ès sciences, il obtient, en 1887, la chaire de physiologie à la faculté de méde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-richet/#i_88540

ROBBINS FREDERICK CHAPMAN (1916-2003)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 233 mots

Médecin bactériologiste américain, né le 25 août 1916 à Auburn (Alabama). À l'hôpital des enfants de Boston (1940-1952) qu'il quitte temporairement pendant la Seconde Guerre mondiale, pour servir comme chef du laboratoire des virus et rickettsies au département médical de la 15 e  armée des États-Unis (1942-1946), il poursuit des recherches sur les maladies infectieuses. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederick-chapman-robbins/#i_88540

ROBOTIQUE CHIRURGICALE

  • Écrit par 
  • Étienne DOMBRE
  •  • 3 909 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Histoire de la robotique chirurgicale »  : […] Les premiers robots chirurgicaux étaient de simples robots industriels qui ont été sécurisés pour pouvoir être mis en œuvre en salle d’opération et sur lesquels ont été adaptés des instruments conventionnels de chirurgie. On peut citer quelques dispositifs pionniers : – Le robot Puma 260 est le premier de tous. Il a été utilisé en neurochirurgie sur une vingtaine de patient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robotique-chirurgicale/#i_88540

RONDELET GUILLAUME (1507-1566)

  • Écrit par 
  • Claire BOUYRE
  •  • 811 mots
  •  • 1 média

Médecin et naturaliste français, Guillaume Rondelet est principalement connu pour ses travaux sur les poissons. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-rondelet/#i_88540

ROSS RONALD (1857-1932)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 266 mots

Médecin britannique, né en 1857 à Almora (Inde), mort en 1932 à Londres. Attaché à l'armée des Indes (1881), il débute en 1892 ses travaux sur la malaria, également appelée paludisme. La malaria, maladie caractérisée par des accès de fièvre, sévit dans les zones humides et chaudes et fait alors des ravages aussi bien dans les régions tropicales qu'en Europe. En Inde, Ross parvient à démontrer le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ronald-ross/#i_88540

ROUX ÉMILE (1853-1933)

  • Écrit par 
  • Pierre NICOLLE
  •  • 567 mots

Après avoir étudié la médecine à Clermont-Ferrand et à Paris et tenu un poste d'aide de clinique à l'Hôtel-Dieu, Émile Roux s'initie à la pratique médicale auprès des malades, et à la chimie biologique dans le laboratoire de l'hôpital. Collaborateur de Pasteur, le chimiste Émile Duclaux fait appel à Roux comme clinicien pour l'étude des maladies virulentes menée à l'École normale. Bientôt conquis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-roux/#i_88540

SACKS OLIVER WOLF (1933-2015)

  • Écrit par 
  • Mary Jane FRIEDRICH
  •  • 854 mots
  •  • 1 média

La conscience et les fonctions cérébrales ont été explorées par de nombreuses disciplines, telles la philosophie, la biologie, la psychologie et l'intelligence artificielle. L'une des approches les plus pénétrantes demeure celle du neurologue britannique Oliver Sacks , qui a décrit avec art la manière dont certaines lésions neurologiques illuminaient l'existence et l'état pathologique de ses pati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oliver-wolf-sacks/#i_88540

SALERNE ÉCOLE DE MÉDECINE DE

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 452 mots

Entre la chute de l'Empire romain et la Renaissance, l'école de Salerne joua un rôle inestimable dans l'histoire de la médecine. Si l'on ignore la date précise de sa création, les noms de ses fondateurs (ils seraient au nombre de quatre : un Latin, un Grec, un Arabe et un Juif), l'endroit où elle se dressait exactement, on sait en revanche que l'école dispensa, du ix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-medecine-de-salerne/#i_88540

SALK JONAS EDWARD (1914-1995)

  • Écrit par 
  • Jean-Yves NAU
  •  • 420 mots
  •  • 2 médias

Inventeur du vaccin contre la poliomyélite, Jonas Salk est mort, victime d'un infarctus du myocarde, le vendredi 23 juin 1995 à La Jolla (Calif.). C'était l'une des plus chaleureuses personnalités de la biologie du xx e  siècle, l'un des rares chercheurs qui ait réussi à associer son nom à un vaccin. Jonas Edward Salk était né à New York le 28 oc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jonas-edward-salk/#i_88540

SANSKRITES LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT
  •  • 8 973 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les littératures d'enseignement »  : […] Tout ce que l'esprit humain a pu concevoir a eu son expression en sanskrit. Il n'est pas possible d'énumérer exhaustivement les diverses disciplines, les divers domaines, les divers genres littéraires sanskrits. On peut distinguer ce qui est technique et didactique et ce qui est belles-lettres pures. Le premier groupe est appelé génériquement śāstra (« enseignement »). Les t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langue-et-litterature-sanskrites/#i_88540

SANTÉ - Santé dans le monde

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ALMÉRAS, 
  • Jean-François NYS
  •  • 5 663 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Bilan sanitaire mondial »  : […] La description de l'état présent de la santé dans le monde doit être précédée d'un bref rappel historique. Dès la plus haute antiquité, des savoirs médicaux empiriques ont pris naissance séparément dans des aires géographiques complètement isolées. Le monde méditerranéen puis le Moyen-Orient ont acquis successivement des connaissances considérables tant cliniques que thérapeutiques cependant qu'en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sante-sante-dans-le-monde/#i_88540

SANTÉ ET ENVIRONNEMENT

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 7 721 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  L'homme confronté à une nature inquiétante »  : […] Le Traité des airs, des eaux et des lieux d'Hippocrate est certainement l'ouvrage le plus connu de ce médecin grec, popularisé en France par la traduction qu'en fit Émile Littré en 1840. On ne s'attarde guère aux considérations générales sur la physiologie et sur le climat – alors assimilé au régime des eaux et des vents – mais on s'attache aux conséquences qu'Hippocrate en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sante-et-environnement/#i_88540

SANTORIO SANTORIO (1561-1636)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 344 mots

Médecin italien, né le 29 mars 1561 à Capodistria, en Italie (auj. Koper, Slovénie), mort le 22 février 1636 à Venise. Santorio Santorio obtient en 1582 son doctorat de médecine à l'université de Padoue, où il exercera comme professeur de médecine théorique de 1611 à 1624. En 1587, obéissant à l'ordre d'un noble croate, il devient son médecin personnel. De 1587 à 1599, Santorio semble avoir passé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/santorio-santorio/#i_88540

SCHAPIRA GEORGES (1912-2003)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude KAPLAN
  •  • 884 mots

Georges Schapira, fondateur de l'école française de pathologie moléculaire humaine, est né à Paris le 12 août 1912 de parents émigrés de Russie. Il fit ses études de médecine à Paris où il passa brillamment l'internat des hôpitaux, et commença des études de biochimie dans le laboratoire de Michel Polonovski. Mobilisé en 1939, prisonnier, puis victime des lois raciales de Vichy, il dut interrompre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-schapira/#i_88540

SCHWARTZENBERG LÉON (1923-2003)

  • Écrit par 
  • Jacques MILLIEZ
  •  • 951 mots

Cancérologue français, Léon Schwartzenberg est né le 2 décembre 1923 à Paris et mort le 14 octobre 2003 à Villejuif (Val-de-Marne). À l'âge de vingt ans, il s'engagea dans la Résistance, dans les maquis des corps francs. Volontaires à ses côtés, ses deux frères cadets y perdront la vie, déportés à Mauthausen. Pour avoir de si près côtoyé la mort, titulaire de la médaille militaire, de la médaill […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-schwartzenberg/#i_88540

SÉGUIN EDOUARD (1812-1880)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 307 mots

Psychiatre américain d'origine française, pionnier en matière d'éducation d'enfants attardés mentaux. Né le 28 janvier 1812 à Clamecy (Yonne), dans une famille de médecins, Séguin fit ses études au collège à Auxerre puis au lycée Saint-Louis à Paris, avant d'étudier la médecine et la chirurgie. Très tôt, il s'intéressa aux maladies mentales et, jeune médecin, il assistait les psychothérapeutes Jea […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-seguin/#i_88540

SELIGMANN MAXIME (1927-2010)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 557 mots

Médecin et immunologiste français, Maxime Seligmann a significativement contribué à faire de l'immuno-pathologie une discipline reconnue. Né le 14 mars 1927 à Paris, Maxime Seligmann débute ses études secondaires dans sa ville natale, au lycée Janson-de-Sailly, puis les poursuit, du fait de la guerre, à Orléans puis en zone non occupée. En 1943, une année avant de passer son baccalauréat, il s'eng […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maxime-seligmann/#i_88540

SELYE HANS (1907-1982)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 396 mots

Physiologiste canadien dont l'œuvre a dévoilé les principaux mécanismes de la réaction biologique des organismes animaux face aux agressions de toute nature, Hans Selye est né à Vienne et a fait ses études médicales à l'université de Prague, dont il a été diplômé en 1929. Il devient ensuite directeur de l'Institut de médecine et de chirurgie expérimentale de Montréal. Endocrinologue, il se consacr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-selye/#i_88540

SEMMELWEIS IGNÁC FÜLÖP (1818-1865)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 785 mots
  •  • 1 média

Médecin hongrois connu pour avoir défini les premières règles d’hygiène hospitalière, en particulier le lavage des mains, permettant de réduire considérablement la mortalité par fièvre puerpérale dans les maternités, Semmelweis est également connu pour avoir échoué à faire appliquer cette pratique en dehors de son propre service hospitalier, par ses attitudes caractérielles qui ont provoqué le re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ignac-fulop-semmelweis/#i_88540

SÉNAC JEAN-BAPTISTE (1693-1770)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 327 mots

Chimiste et médecin français, que l'on considère comme l'un des premiers grands cardiologues. Il aurait publié, en 1723, un Nouveau Cours de chymie, suivant les Principes de Newton et de Stahl . Cet ouvrage, qui « nous apporta le stahlianisme, et fit la même révolution, dans notre chimie, que les réflexions sur l'attraction que publia M. Maupertuis [...] ont opéré dans notre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-senac/#i_88540

SERVAN-SCHREIBER DAVID (1961-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 335 mots

Médecin et docteur ès sciences français spécialisé dans les neurosciences et la psychiatrie, David Servan-Schreiber publia plusieurs livres proposant des approches non conventionnelles dans le traitement de la dépression et du cancer, et témoignant de sa propre lutte contre la maladie pendant près d'une vingtaine d'années. David Servan-Schreiber, fils aîné du journaliste et homme politique Jean-Ja […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-servan-schreiber/#i_88540

SEXUALITÉ HISTOIRE DE LA

  • Écrit par 
  • Michel BOZON
  •  • 6 731 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La transformation des représentations de la reproduction et du sexe »  : […] Dans la représentation traditionnelle du sexe et de la reproduction, illustrée dans la culture occidentale par la médecine de l'Antiquité, dont les concepts ont eu cours jusque vers le milieu du xviii e  siècle, les femmes ne diffèrent des hommes que parce qu'elles sont des mâles moins parfaits, au physique comme au social. D'après le médecin Gali […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-sexualite/#i_88540

SÈZE STANISLAS DE (1903-2000)

  • Écrit par 
  • Marcel-Francis KAHN
  •  • 794 mots

Stanislas de Sèze, né en 1903 à Paris, descendait d'une longue lignée de médecins (dont un frère du défenseur de Louis XVI) et, après s'être interrogé sur sa vocation, il ne tarda pas à s'engager avec ardeur dans ses études médicales pour obtenir successivement un poste d'externe puis, en 1926, celui d'interne des hôpitaux de Paris. Il devait s'orienter d'abord vers la neurologie à la suite de Geo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stanislas-de-seze/#i_88540

SHERRINGTON sir CHARLES SCOTT (1857-1952)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 564 mots

L'un des fondateurs de l'école neurophysiologique anglaise. Né à Londres, Sherrington poursuit à Ipswich des études surtout littéraires d'où il gardera un goût très vif pour les arts et la poésie. Il entre au Caius College à Cambridge en 1881 et, dès le début de ses études médicales, s'intéresse à la physiologie expérimentale du système nerveux. Docteur en médecine en 1885, il est envoyé par la R […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sherrington-sir-charles-scott/#i_88540

SHUMWAY NORMAN E. (1923-2006)

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 740 mots

Père et instigateur de la greffe cardiaque, Norman Edward Shumway est né le 9 février 1923 à Kalamazoo (Michigan, États-Unis). Après ses études secondaires, il sert trois ans dans l'armée américaine durant la Seconde Guerre mondiale. Il obtient son diplôme de docteur en médecine à l'université Vanderbilt, en 1949, et il sert encore deux ans dans l'U.S. Air Force, avant d'entrer, comme résident, da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/norman-e-shumway/#i_88540

SIDA - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 415 mots

1961 Indices sérologiques d’une exposition au virus du sida dans des échantillons de sang conservés au Zaïre (auj. Rép. dém. du Congo). 1981 Aux États-Unis, des patients homosexuels atteints de pneumocystose pulmonaire manifestent un état d'immunodéficience acquise. Des cas analogues seront ensuite observés en France. 1983 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sida-reperes-chronologiques/#i_88540

SIMON PIERRE (1925-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 283 mots

Médecin gynécologue-obstétricien qui, par son engagement, a réformé la société française en donnant aux femmes le moyen de décider de leur maternité. Né le 3 janvier 1925 à Metz, Pierre Simon, après la Seconde Guerre mondiale, est interne à l'hôpital Bretonneau de Paris, dans le service du professeur Robey. En 1953, à son retour d'un voyage effectué en U.R.S.S., il importe en France les technique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-simon/#i_88540

SOURNIA JEAN-CHARLES (1917-2000)

  • Écrit par 
  • Alain LARCAN
  •  • 1 101 mots

Jean-Charles Sournia, disparu le 8 juin 2000, était né à Bourges le 24 novembre 1917. Fils d'officier, c'est comme élève du service de santé des armées qu'il accomplit ses études de médecine à la faculté de Lyon où il fut successivement externe, puis interne, et soutint sa thèse en 1945. Il choisit alors la carrière chirurgicale ; élève du professeur Santy dont il devint chef de clinique (1948-195 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-charles-sournia/#i_88540

STANLEY WENDELL MEREDITH (1904-1971)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 327 mots

Biochimiste américain créateur de la virologie moderne. Stanley, né à Ridgeville dans l'Illinois, étudie au collège de Richmond et est docteur en chimie de l'université de l'Illinois en 1929. Il va poursuivre ses études en Allemagne et séjourne au laboratoire de chimie de l'université de Munich (1930). À son retour aux États-Unis, il entre comme assistant de recherches au Rockefeller Institute for […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wendell-meredith-stanley/#i_88540

STEINFELD JESSE LEONARD (1927-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 469 mots

Le médecin cancérologue américain Jesse Leonard Steinfeld a été directeur du Service de santé publique des États-Unis ( General S urgeon ) de 1969 à 1973. À ce poste, il mena activement une campagne de lutte contre le tabagisme, ce qui lui valut d’être appelé T he […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jesse-leonard-steinfeld/#i_88540

STÉNON, STENONIS NICOLAS ou STEENSEN NIELS (1638-1686)

  • Écrit par 
  • Françoise DREYER
  •  • 1 954 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Chaos »  : […] Un manuscrit exceptionnel intitulé Chaos , retrouvé à Florence en 1946 par Gustav Scherz, éclaire le travail solitaire de Sténon lors du siège de Copenhague. Ce manuscrit contient le résumé de quelques-uns des nombreux ouvrages étudiés entre le 8 mars et le 2 juillet 1659. Dans quelques notes, Sténon évoque des événements sociaux, religieux ou personnels. Enthousiasmé par la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stenon-stenonis-steensen/#i_88540

STIMULATEUR CARDIAQUE IMPLANTABLE

  • Écrit par 
  • Christian CABROL
  •  • 313 mots

En 1956, depuis deux ans déjà, Walton Lillehei, à l'hôpital universitaire de Minneapolis (Minnesota), grâce à la mise au point qu'il avait faite d'une circulation sanguine extra-corporelle, avait rendu possible à grande échelle les interventions cardiaques dites « à cœur ouvert ». Malheureusement, au cours de ces opérations, un certain nombre de sutures pouvaient endommager le faisceau de conduct […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stimulateur-cardiaque-implantable/#i_88540

SYDENHAM THOMAS (1624-1689)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 459 mots

Médecin anglais, Sydenham restaura les principes hippocratiques de la médecine. Fidèle soldat de Cromwell, la défaite des royalistes le rend à la vie civile en 1646. Il étudie alors la médecine à Oxford et, après une interruption due à la reprise de la guerre civile, il obtient ses grades de docteur. Pour sa brillante conduite à la bataille de Worcester (1651), il reçoit une gratification qui lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-sydenham/#i_88540

SZENT-GYÖRGYI ALBERT (1893-1986)

  • Écrit par 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE
  •  • 667 mots

Savant d'origine hongroise, Albert Szent-Györgyi, travaillant à l'université de Cambridge (1927-1929) et à la Mayo Foundation, à Rochester, Minnesota (1928), trouva et isola, à partir du suc de plantes et d'extraits des glandes surrénales, un agent réducteur organique, de formule C 6 H 8 O 6 , qu'il appela acide hexuronique. Quatre années plus tard, professeur de chimie médicale à l'université de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-szent-gyorgyi/#i_88540

TAXOL ET TAXOTÈRE

  • Écrit par 
  • Françoise GUÉRITTE
  •  • 1 122 mots
  •  • 1 média

La mise en évidence, en 1964, de l'effet toxique d'un extrait d'écorce d'if du Pacifique, Taxus brevifolia , sur des cellules vivantes (activité dite cytotoxique) est un des éléments importants à l'origine de la découverte du taxol, molécule anticancéreuse appartenant à la famille chimique des taxanes (dénommés quelquefois taxoïdes). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taxol-et-taxotere/#i_88540

TEMPÉRAMENTS INDIVIDUELS

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 514 mots

Le tempérament est pour chacun la marque de l'influence de l'organisme sur l'individu tout entier. Il se situe entre la constitution (ou morphotype), qui exprime le type anatomique (bréviligne, longiligne ; rétracté, contracté ; digestif, musculaire ; etc.), et le caractère, structuration des traits psychologiques (sentimental, passionné, etc.). Il y aurait donc une étroite parenté entre le tempér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temperaments-individuels/#i_88540

TESSIER PAUL (1917-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 232 mots

Médecin français, pionnier de la chirurgie crânio-faciale. Né le 1 er  août 1917 à Héric (Loire-Atlantique), Paul Tessier, après des études de médecine effectuées à Nantes et interrompues entre 1939 et 1941, devient docteur en médecine en 1943. Il se spécialise ensuite dans la chirurgie maxillo-faciale d'abord à l'hôpital de Puteaux puis, de 1945 à 1950, auprès de Georges […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-tessier/#i_88540

TESTART JACQUES (1939- )

  • Écrit par 
  • Bernard SÈLE
  •  • 1 275 mots

Issu d'une famille nombreuse d'origine modeste, Jacques Testart, né le 3 octobre 1939 à Saint-Brieuc, voulait être trappeur ; il se retrouve à Hyères (Var), interne dans une école d'horticulture et d'arboriculture. C'est à cette époque qu'il découvre les écrits de Jean Rostand. Muni de son diplôme de jardinier, il entre ensuite au lycée agricole du Chesnoy à Montargis,pour y préparer une école d'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-testart/#i_88540

THEILER MAX (1899-1972)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 276 mots

Médecin américain d'origine sud-africaine, né en 1899 à Pretoria, mort en 1972 à New Haven (Connecticut). Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1951 pour « ses travaux relatifs à la fièvre jaune et à la lutte contre cette maladie ». Diplômé de médecine tropicale à Londres (1922), il émigre aux États-Unis, exerce à l'université Harvard (Boston), puis à la fondation Rockefeller (1930, New York), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-theiler/#i_88540

THÉRAPIE GÉNIQUE : PREMIER ESSAI

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 204 mots

La maladie des enfants-bulles est causée par des mutations du gène codant l'adénosine désaminase (AD), une enzyme indispensable au fonctionnement des lymphocytes. En son absence, les enfants atteints ont un système immunitaire tellement faible qu'ils doivent vivre à l'abri d'une bulle. En 1990, le médecin américain French Anderson choisit cette maladie pour le premier essai de thérapie génique che […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/therapie-genique-premier-essai/#i_88540

THÉRIAQUE

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 197 mots

Ancien remède, la thériaque doit son nom à sa propriété de combattre les effets des morsures de bêtes sauvages ( thériaké , de thèr , bête sauvage) ; son utilisation débuta au i er  siècle. On prétend qu'inventée par Mithridate, elle fut vulgarisée par Andromaque, médecin de Néron. Galien en donna une fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theriaque/#i_88540

THOMAS DONNALL (1920-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 298 mots

Médecin américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1990 (conjointement à Joseph Murray), pour ses travaux sur la transplantation de moelle osseuse dans le traitement des patients atteints de leucémie ou d'autres cancers ou maladies du sang. Edward Donnall Thomas est né le 15 mars 1920 à Mart (Texas). Il étudie à l'université du Texas, puis à la faculté de médecine de Harvard, où il obtien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/donnall-thomas/#i_88540

THYROXINE ou TÉTRAIODOTHYRONINE (T4)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 555 mots
  •  • 1 média

La thyroxine est la principale hormone produite par la glande thyroïde. Son dosage permet la détection de l'hypothyroïdie et de l'hyperthyroïdie. C'est Edward C. Kendall , un biochimiste américain qui, de 1910 à 1914, a réussi à isoler chimiquement la thyroxine et à en décrire les signes cliniques, l'absence ou l'insuffisance quantitative de cette hormone étant à l'origine de pathologies telles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thyroxine-tetraiodothyronine-t4/#i_88540

TRAITÉ DE CHIRURGIE (A. Paré)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 334 mots
  •  • 1 média

Ambroise Paré n'a jamais su ni le grec ni le latin – carence rédhibitoire pour être docteur en chirurgie. Il le devint pourtant en 1554 grâce à l'appui du roi Charles IX. La totalité de son œuvre est écrite en français, au mépris des usages du temps, mais à l'avantage des lecteurs si on en juge par la succession des éditions. En 1564, Ambroise Paré publie un ouvrage essentiel intitulé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-de-chirurgie/#i_88540

TRAITÉ DU DÉLIRE, APPLIQUÉ À LA MÉDECINE, À LA MORALE ET À LA LÉGISLATION

  • Écrit par 
  • Arianna SFORZINI
  •  • 972 mots

Publié à Paris en 1816 chez Crapelet puis en 1817 chez Croullebois, le Traité du délire est, avec le Traité de médecine légale et d'hygiène publique ou de police de santé (1813), l’œuvre la plus importante de François-Emmanuel Fodéré (1764-1835), botaniste, médecin, aliéniste et professeur titulaire de la première chaire de médecine légale créée en 181 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-du-delire-applique-a-la-medecine-a-la-morale-et-a-la-legislation/#i_88540

TRAITÉ MÉDICO-PHILOSOPHIQUE SUR L'ALIÉNATION MENTALE OU LA MANIE, Philippe Pinel - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean GARRABÉ
  •  • 869 mots

La parution en l'an IX de la République (septembre 1800) du Traité médico-philosophique sur l'aliénation mentale ou la manie de Philippe Pinel (1745-1826) représente une révolution épistémologique qui date la naissance de la psychiatrie, en raison des contextes socio-politique et scientifico-culturel qui l'entourent. La carrière de Pinel, docteur de la faculté de Toulouse mon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-medico-philosophique-sur-l-alienation-mentale-ou-la-manie/#i_88540

TRANSPLANTATION D'ORGANES

  • Écrit par 
  • Henri BISMUTH, 
  • Jean-François DELFRAISSY, 
  • Jean DORMONT, 
  • Jean HAMBURGER, 
  • Didier SAMUEL
  •  • 5 602 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Transplantation rénale »  : […] Jusqu'en 1959, la transplantation d'organes entre jumeaux vrais paraissait, chez l'homme, la seule possible, de même que, chez l'animal, la greffe entre animaux syngénéiques était seule tolérée. Quelques transplantations de rein entre jumeaux vrais furent réalisées, à Boston, par le groupe dirigé par J. Merrill, et leur succès confirma que le transfert du rein ne soulevait en lui-même aucun probl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transplantation-d-organes/#i_88540

TROUSSEAU ARMAND (1801-1867)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 501 mots

Né à Tours le 14 octobre 1801, Armand Trousseau est d’abord formé comme professeur de lettres classiques et devient répétiteur au lycée de Châteauroux. Il est remarqué par Pierre Fidèle Bretonneau, grand médecin de Tours, qui l'engage dans son service à l'hôpital de Tours et lui fait entreprendre des études de médecine. Il soutient, en 1825 à Paris, sa thèse de doctorat. Agrégé l'année suivante, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armand-trousseau/#i_88540

TRYPANOSOMIASE AMÉRICAINE ou MALADIE DE CHAGAS

  • Écrit par 
  • François NOIREAU
  •  • 6 252 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Historique : un trypanosome en quête de sa maladie »  : […] Un des grands événements médicaux du début du xx e  siècle a été la découverte en 1902 par Aldo Castellani qu'un parasite sanguin, le trypanosome appelé Trypanosoma gambiense , était la cause de la trypanosomose africaine ou maladie du sommeil. En 1903, David […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trypanosomiase-americaine-maladie-de-chagas/#i_88540

TUBERCULOSE

  • Écrit par 
  • Jean BRETEY, 
  • Charles COURY
  •  • 10 009 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Ancienneté de la maladie »  : […] La maladie tuberculeuse semble bien avoir existé de tout temps. Cette ancienneté est attestée par trois types de documents : des vestiges humains, des représentations artistiques anthropomorphes, quelques textes médicaux faisant état de symptômes ou de syndromes dont tous n'appartiennent pas, bien entendu, à la tuberculose. L'anthropologie préhistorique, étayée par les techniques les plus récente […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tuberculose/#i_88540

TUBIANA MAURICE (1920-2013)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 678 mots

Médecin cancérologue français, Maurice Tubiana, né à Constantine (Algérie) le 25 mars 1920, décédé à Paris le 24 septembre 2013, est connu pour avoir développé en France, à partir des années 1950, l’usage de la radiothérapie moderne pour lutter contre les cancers. Après des études secondaires effectuées à Alger, Maurice Tubiana part pour la France métropolitaine à l’âge de dix-sept ans. La Secon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-tubiana/#i_88540

TYPHUS

  • Écrit par 
  • Marcel CAPPONI
  •  • 449 mots

Le terme de typhus, du grec tuphos (stupeur), est assez vague et ancien. En effet, il a été appliqué pour la première fois avec exactitude à la maladie infectieuse appelée actuellement rickettsiose à pou, par Boissier de Sauvages, au xviii e siècle. Mais il a désigné longtemps plusieurs maladies pestilentielles. En médecine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/typhus/#i_88540

URÉTHROSCOPE

  • Écrit par 
  • Alain SÉGAL
  •  • 333 mots

Le 23 novembre 1853 voit la présentation à l'Académie de médecine par Antonin-Jean Desormeaux (1815- 1894) du contenu de son pli cacheté déposé à la fin de l'année 1852, la « Description de l'Uréthroscope ou spéculum uréthral, instrument qui permet d'appliquer la vue au diagnostic et au traitement des affections de l'uréthre ». Notons que, pour la dernière fois, est utilisé encore le terme de spéc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urethroscope/#i_88540

VACCINATION

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 1 881 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Origines empiriques de la vaccination »  : […] Les hommes ont découvert l'existence des phénomènes d'immunité bien avant d'entrevoir la complexité de leurs mécanismes biologiques et, très vite, certains ont compris quel profit ils pouvaient tirer de cette réaction naturelle de défense de l'organisme contre les agents infectieux. Dès le Moyen Âge, en Europe, et, probablement, bien avant en Asie, des médecins expérimentaient les premières ébauc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaccination/#i_88540

VACCINATION ANTI-CHARBONNEUSE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 278 mots
  •  • 1 média

La maladie du charbon était un fléau endémique chez le bétail et les contaminations graves voire mortelles de l'homme étaient fréquentes. L'existence d'un micro-organisme dans le sang des animaux atteints de charbon avait été reconnue vers 1860. Mais le rôle de celui-ci dans la maladie n'était pas établi bien qu'il ait été cultivé par Robert Koch en 1874. Il revint à Charles Chamberland (1851-190 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaccination-anti-charbonneuse/#i_88540

VACCINATION ANTITYPHOÏDIQUE

  • Écrit par 
  • Anne RASMUSSEN
  •  • 1 156 mots
  •  • 1 média

Au premier semestre de 1915, alors que la guerre s’est enlisée sur le front occidental, une violente épidémie de typhoïde balaie la zone des armées. Elle éclate en novembre 1914, connaît un pic dans les premiers mois de 1915, et est suivie d’ un nouvel épisode épidémique sérieux constitué cette fois de paratyphoïdes, qui atteint son paroxysme à l’été de 1915. Lors de l’entrée en guerre, les hygié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaccination-antityphoidique/#i_88540

VANE JOHN R. (1927-2004)

  • Écrit par 
  • François CHAST
  •  • 931 mots

Les travaux du pharmacologue britannique John Vane sont à l'origine de l'adoption par les cardiologues d'un vieux médicament : l'aspirine. L'intérêt de son administration à faible dose pour la prévention des accidents cardio-vasculaires (coronariens ou cérébraux) repose sur l'impact de l'aspirine sur les enzymes de régulation de la production des prostaglandines. Après avoir compris les condition […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-r-vane/#i_88540

VARIOLE

  • Écrit par 
  • Robert FASQUELLE, 
  • Jacques MAURIN
  •  • 5 103 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les débuts de la prophylaxie »  : […] La variolisation, inventée par les Chinois (Wang Tan fait mention de la variolisation par voie nasale en 1014), exploitée en Turquie par les matrones et les médecins grec et italien Timoni et Pylarini, rapportée en Angleterre par Mme de Wortley Montague, femme de l'ambassadeur à Constantinople, fut diffusée en Europe par la célèbre épistolière et par Voltaire qui en fit le sujet de sa onzième lett […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/variole/#i_88540

VENINS

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe CHIPPAUX, 
  • Max GOYFFON
  •  • 6 917 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les venins en recherche biologique et médicale »  : […] La spécificité et le nombre élevé des molécules entrant dans la composition du venin et leur puissante activité ont été à la base de nombreuses recherches en immunologie, hématologie et neurologie (tableau ). Dans son Traité sur le venin de la vipère (1781), l'abbé Felice Fontana fonda ce que l'on appelle aujourd'hui la toxinologie, discipline qui traite spécifiquement de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/venins/#i_88540

VÉRONAL

  • Écrit par 
  • François CHAST
  •  • 215 mots

C'est, dit-on, le jour de la Sainte-Barbara que le chimiste allemand Adolf von Baeyer synthétisa, en 1864, la « malonylurée », plus tard dénommée « acide barbiturique », résultant de la condensation de l'acide malonique et de l'urée. Le chimiste aurait essayé la substance sur lui-même sans noter le moindre effet. D'autres dérivés furent donc recherchés. C'est seulement en 1903 qu'Emil Fischer (185 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/veronal/#i_88540

VÉSALE ANDRÉ (1514-1564)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 726 mots
  •  • 5 médias

Né à Bruxelles, André Vésale commence ses humanités à Louvain, puis étudie la médecine à Paris (1533-1536). Ses maîtres parisiens sont Gonthier d'Andernach et Jacques Sylvius ; Michel Servet est son condisciple. Sa passion pour l' anatomie l'entraîne à déterrer des cadavres au cimetière des Innocents et à dérober des pendus au gibet de Montfaucon. À vingt ans, il démontre que la mâchoire inférieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-vesale/#i_88540

VIRCHOW RUDOLF (1821-1902)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 562 mots
  •  • 1 média

Né en Poméranie, Rudolf Virchow vient à Berlin, en 1839, étudier la médecine (la physiologie lui est enseignée par J. Müller). Sa thèse de doctorat soutenue en 1843 ( De rheumate praesertim corneae ), Virchow entre à l'hôpital de la Charité dans le service de Froriep qui le charge des examens chimiques et microscopiques. En 1847, il fonde avec son ami Reinhardt les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-virchow/#i_88540

VIRCHOW : NOTION DE PATHOLOGIE CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 186 mots
  •  • 1 média

Rudolph Ludwig Carl Virchow (1821-1902), médecin d'origine poméranienne, eut une activité médicale scientifique et politique étonnante et foisonnante, quelque peu masquée par l'ouvrage célèbre Die Cellular-Pathologie qu'il publia en 1858 et qui fonde la pathologie cellulaire. Virchow y énonce d'abord que la cellule est l'élément fondamental de l'organisme, et pose en princip […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virchow-notion-de-pathologie-cellulaire/#i_88540

VIRUS ET VIROLOGIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 458 mots

1883 Louis Pasteur cultive le virus rabique dans le tissu nerveux du lapin. Le terme virus n’a alors pas de sens précis et désigne tout agent pathogène. 1892 Dimitri Ivanovski démontre que, contrairement aux bactéries, un virus peut traverser les filtres de porcelaine poreuse, d’où le nom de virus filtrant. Ce critère permet de distinguer les d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virus-et-virologie-reperes-chronologiques/#i_88540

VITAMINES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Marc PASCAUD
  •  • 191 mots

1897 C. Eijkman prouve que le béri-béri est un syndrome carentiel. 1909 F. G. Hopkins et W. Stepp découvrent la vitamine A (rétinol). 1910 C. Funk isole le facteur antibéribérique et l’appelle vitamine en raison de la présence d’un radical aminé dans cette molécule organique. 1922 E. V.  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vitamines-reperes-chronologiques/#i_88540

WAKSMAN SELMAN ABRAHAM (1888-1973)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 212 mots

Biochimiste américain d'origine russe, né en 1888 à Priluka (Ukraine), mort en 1973 à Hyannis (Massachusetts). Émigré aux États-Unis, il effectue ses études à l'université Rutgers (New Jersey), où il sera nommé professeur (1930) et directeur du département de microbiologie (1940-1958), après avoir dirigé le laboratoire de microbiologie du sol. Chargé d'étudier le processus de dégradation du bacill […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/selman-abraham-waksman/#i_88540

WARREN J. ROBIN (1937- )

  • Écrit par 
  • Anne LAVERGNE-SLOVE
  •  • 478 mots

Le prix Nobel de physiologie ou médecine 2005 a récompensé deux chercheurs australiens, Barry J. Marshall (né le 30 septembre 1951 à Kalgoorlie) et J. Robin Warren (né le 11 juin 1937 à Adélaïde), pour avoir découvert que la bactérie Helicobacter pylori ( Hp ) était un facteur d'ulcération gastro-duodénale. En 1980, J. R. Warren, anatomo-pathologiste au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/j-robin-warren/#i_88540

WELLER THOMAS HUCKLE (1915-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 482 mots

Médecin et virologiste américain, Thomas Huckle Weller est né le 15 juin 1915 à Ann Arbor (Michigan) et mort le 23 août 2008 à Needham (Massachusetts). Il a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1954, avec John Franklin Enders (1897-1985) et Frederick Chapman Robbins (1916-2003), « pour leur découverte de la possibilité de multiplier le virus de la poliomyélite sur des cultures de di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-huckle-weller/#i_88540

WHIPPLE GEORGE HOYT (1878-1976)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 198 mots

Physiologiste américain, né en 1878 à Ashland (New Hampshire), mort en 1976 à Rochester (New York). Médecin diplômé de l'université Johns Hopkins (1905), Whipple est professeur de physiologie à l'université médicale de Californie, San Francisco (1914), puis à Rochester (1921-1953). Ses travaux scientifiques portent principalement sur la physiopathologie du foie et plus particulièrement sur les méc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-hoyt-whipple/#i_88540

WIDAL FERNAND (1862-1929)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 456 mots

Médecin et bactériologiste français, l'un des fondateurs du sérodiagnostic (application du phénomène d'agglutination des microbes au diagnostic de certaines maladies). Interne à vingt-deux ans, puis médecin des Hôpitaux de Paris et professeur agrégé (1895), Widal succède à son maître Dieulafoy à la chaire de pathologie interne (1911). En 1918, élu à l'une des chaires de clinique médicale, il l'in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernand-widal/#i_88540

YALOW ROSALYN SUSSMAN (1921-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 538 mots

Physicienne et médecin américaine, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1977 (conjointement à Andrew V. Schally et Roger Guillemin), pour le développement de la méthode de dosage radio-immunologique, technique très sensible qui permet de mesurer des quantités infimes de substances biologiquement actives. Rosalyn Sussman Yalow est née le 19 juillet 1921 à New York. En 1941, elle est diplômée av […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rosalyn-sussman-yalow/#i_88540

YAMANAKA SHINYA (1962- )

  • Écrit par 
  • Kara ROGERS
  •  • 542 mots

Le chirurgien orthopédiste et biologiste japonais Shinya Yamanaka partagea en 2012, avec le biologiste britannique John Gurdon, le prix Nobel de physiologie ou médecine pour avoir découvert que la différenciation des cellules matures était réversible. En insérant des gènes spécifiques dans leur noyau, il les fit en effet revenir au stade de cellules souches pluripotentes, capables de se différen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yamanaka/#i_88540

YERSIN ALEXANDRE (1863-1943)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 771 mots
  •  • 1 média

Né à Lavaux, lycéen à Lausanne, Alexandre Yersin fait à Marburg en 1884 sa première année d'études médicales, qu'il préfère poursuivre à Paris. En 1885, il entre à l'Hôtel-Dieu dans le service de Cornil, puis devient en 1887 externe à l'hôpital des Enfants-Malades et soutient en 1888 sa thèse sur le développement du tubercule expérimental, devenu classique sous le nom de « tuberculose type Yersin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-yersin/#i_88540

ZIFF MORRIS (1913-2005)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 173 mots

Rhumatologue américain. Docteur en chimie de l'université de New York en 1937, Morris Ziff effectue son postdoctorat sous l'égide d'Erwin Chargas à la Columbia University de la même ville. En 1944, tout en enseignant la chimie à l'université, il s'inscrit à la faculté de médecine. Soutenu par le futur Prix Nobel Severo Ochoa, il obtient son second doctorat et intègre, en 1950, le service de rhum […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morris-ziff/#i_88540


Affichage 

Acupuncture

photographie

L'acupuncture, en Chine, se pratiquait même dans la rue, en 1934 

Crédits : Fox Photos/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Alexander Fleming

photographie

Le bactériologiste britannique Alexander Fleming (1881-1955) constate le phénomène d'antibiose et découvre la pénicilline en 1928 Il reçoit le prix Nobel de médecine en 1945, conjointement avec Ernst Boris Chain (1906-1979) et Howard Walter Florey (1898-1968) 

Crédits : Davies/ Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Alexandre Yersin

photographie

Le Français d'origine suisse Alexandre Yersin (1863-1943) découvre le bacille responsable de la peste en 1894 Il fonde l'école de médecine de Hanoi et dirige l'institut Pasteur de Saigon 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Ambulance hippomobile, XIXe siècle

photographie

Une ambulance hippomobile, d'une société de secouristes de Vienne fondée en 1881 Les patients y sont allongés sur des châlits superposés Les côtés sont à claire-voie mais garnis de rideaux 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

André Vésale

photographie

Le Flamand André Vésale (1514-1564), médecin de Charles Quint , d'après une gravure de son livre, la Fabrica, publié à Bâle en 1543 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Anesthésie à l'éther

photographie

Le docteur John Collins Warren (deuxième à partir de la gauche) opère un patient sous anesthésie à l'éther, vers 1850 La première démonstration publique de l'emploi de l'éther lors d'une intervention chirurgicale a été faite par William Morton en 1846 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Antoine Béclère

photographie

Antoine Béclère (1856-1939), photographié à quarante ans, âge où il s'est intéressé aux rayons X et à leurs applications médicales, devenant ainsi l'un des pionniers de la radiologie et de la radiothérapie en France 

Crédits : Guy Pallardy

Afficher

Axel Kahn

photographie

Alliant rigueur scientifique et humanisme, Axel Kahn est l'un des personnages emblématiques de la recherche médicale française 

Crédits : Violaine Paquereau

Afficher

Bactériologie : découvertes de 1848 à 1905

tableau

Les cinquante années triomphales de la bactériologie (1848-1905) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Charcot

photographie

Jean Martin Charcot (1825-1893) est la figure emblématique de la neurologie moderne 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Charles Richet

photographie

Le physiologiste français Charles Richet (1850-1935) découvre, avec Paul Portier (1866-1962), l'anaphylaxie, découverte qui lui vaut le prix Nobel de médecine en 1913 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Christian Hahnemann

photographie

Le physicien allemand Christian Hahnemann (1755-1843), inventeur, en 1796, de l'homéopathie 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Colóquios dos simples de Garcia de Orta (1563)

photographie

Page de titre de l'ouvrage intitulé Colóquios dos simples, qui rassemble pour la première fois pour un lectorat occidental les connaissances des médecins indiens 

Crédits : Historical Medical Library

Afficher

Comment redresser un membre

photographie

Un traité de chirurgie vers 1528 explique par une illustration comment fixer et étirer un bras sur une éclisse 

Crédits : Wellcome Collection ; CC-BY 4.0

Afficher

Contrôle des thermomètres

photographie

Au National Physics Laboratory de Teddington (Grande-Bretagne), on contrôle la fabrication des thermomètres pour répondre à la demande, lors de l'épidémie de grippe, en 1936 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Découverte de la pénicilline

vidéo

En 1928, alors qu'il cultive une souche de staphylocoques, le bactériologiste écossais Alexander Fleming remarque les propriétés antibactériennes du penicillium Il identifie une substance dans la moisissure capable d'inhiber la prolifération d'un grand nombre de bactéries courantes infectant... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Découverte de l'insuline

photographie

Les Canadiens Frederick Bantinq (1891-1941), à gauche, et Charles Best (1899-1978) découvrent linsuline en 1921 et testent le remède sur un chien diabétique Banting recevra le prix Nobel de médecine en 1923 qu'il partagera avec Best, écarté de cette distinction 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Électroencéphalogramme

photographie

L'examen de l'électroencéphalogramme d'un patient, en 1955 C'est le tracé de l'activité électrique du cerveau 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Électroencéphalographie

photographie

Un malade psychiatrique est équipé d'un appareil destiné à mesurer les réactions des cellules cérébrales, en 1945 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Emil von Behring

photographie

Le médecin et bactériologiste allemand Emil von Behring (1854-1917) reçoit le prix Nobel de médecine en 1901 pour ses travaux sur la sérothérapie et la mise au point du vaccin antidiphtérique 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Enluminure turque

photographie

Enluminure tirée du premier manuscrit chirurgical turc, par Charaf Ed-Din (1465) Bibliothèque nationale 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Fabrication de l'insuline

photographie

Le matériel utilisé pour extraire l'insuline, dans un laboratoire installé à Bielefeld, en Allemagne, en 1946, pour les besoins des diabétiques de la zone britannique 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Galvanomètre à corde d'Einthoven

photographie

Après avoir examiné les qualités et défauts respectifs des galvanomètres mis au point par Lippmann et par Deprez et d'Arsonval, Willem Einthoven (1860-1927) imagina de modifier le second de ces modèles pour le rendre plus sensible Il remplaça le système qui caractérisait cet appareil, à... 

Crédits : Einthoven Foundation, Leyde

Afficher

Gaston Ramon

photographie

Le vétérinaire français Gaston Ramon (1886-1963) s'oriente vers la recherche après 1918 Il découvre les anatoxines, un type de vaccin absolument nouveau Il consacre quarante années à l'Institut Pasteur dont il a été le directeur dans les années 1930 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Génétique médicale : les étapes clés

tableau

Dates importantes en génétique biomédicale 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Héliothérapie

photographie

Avec pour seules protections une serviette et des lunettes noires, un homme profite des bienfaits des rayons lumineux 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Hippocrate - Cos

photographie

Hippocrate de Cos appartient à une prestigieuse lignée de médecins issue du nord de l’Asie mineure Contemporain de Platon, il vécut au IVe siècle Une soixantaine d'écrits lui sont attribués, qui privilégient l'observation détaillée du corps malade Il est aussi célèbre pour avoir... 

Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

Afficher

Imagerie médicale : de 1896 à 1920

vidéo

Le 8 novembre 1895, Wilhelm Conrad Röntgen, professeur de physique à l'Université de Würzburg, en Bavière, découvre un rayonnement invisible Il l'étudie pendant plusieurs semaines et réalise la « photographie des os de la main » de son épouse Il annonce le 28 décembre 1895 la... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Imagerie médicale : de 1920 à 1960

vidéo

Sortie de la guerre, l'Europe bénéficie des progrès accomplis aux États-Unis et la radiologie prend son essorUn tube générateur de rayons X performant et réglable avec précision s'impose : mis au point en 1913 par le physicien américain William D Coolidge, il sera perfectionné en 1929 par... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Imagerie médicale : de 1960 à nos jours

vidéo

Les années 1950-1960 marquent un tournant dans l'histoire de l'imagerie médicale : en 1953, amplificateurs de luminance accroissant la faible clarté de la radioscopie avec un minimum de rayons X ; en 1956, machine à développer les radiographies en 90 secondes ; en 1967, tables... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Imagerie médicale : le premier dispositif scannographique

photographie

Une étonnante pièce de collection radiologique : il s'agit du modèle de scanner expérimental utilisé par GN Hounsfield en 1971 à Wimbledon (Royaume-Uni) 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Imagerie médicale : ossature de la tête et masse cérébrale

photographie

Le traitement informatisé des différences de luminosité obtenues en recueillant les rayons ayant traversé la tête permet de traduire celles-ci en unités (pixels) Les premières images ainsi « reconstruites » manquaient de finesse et n'étaient pas encore analysables dans le détail 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Imagerie médicale : un appareil d'exploration I.R.M.

photographie

À partir des études théoriques de F Bloch et EM Purcell (1946) sur le comportement du proton dans un champ magnétique va se développer une nouvelle technique, l'imagerie par résonance magnétique, qui est aujourd'hui un instrument incontournable de diagnostic médical 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Imagerie médicale : un des premiers scanners

photographie

Il s'agit ici d'un scanner (EMI-Scanner) de première génération, assez inconfortable à vrai dire, permettant la détection de lésions des tissus cérébraux 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Inde : repères chronologiques pour une histoire des sciences

tableau

Repères chronologiques pour une histoire des sciences dans l'Inde 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Invention de la vaccination

photographie

Le médecin chirurgien anglais Edward Jenner (1749-1823) vaccine son fils contre la variole, vers 1815 Ses recherches avaient duré vingt années avant qu'il n'osât expérimenter son vaccin sur un jeune garçon, en 1796 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Itard

photographie

Le docteur Itard s'est rendu célèbre après avoir recueilli et tenté d'éduquer l'enfant «sauvage de l'Aveyron» Son travail, méticuleusement consigné dans un mémoire, mettait en cause les théories innéistes de l'époque et a servi à de nombreux pédagogues à mieux comprendre les... 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Jean Bernard

photographie

Grand médecin, homme de science et de haute conscience 

Crédits : Violaine Paquereau

Afficher

John Jackson

photographie

Le médecin neurologue britannique John Hughlings Jackson (1835-1911) consacra ses recherches aux rapports du cerveau et de la pensée 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Jonas Salk

photographie

L'Américain Jonas Salk (1914-1995) découvre dans les années 1950 le vaccin contre la poliomyélite 

Crédits : Keystone Features/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Jonas Salk

vidéo

En 1954, le corps médical donne l'autorisation au docteur Jonas Salk de tester l'efficacité d'un nouveau vaccin contre la poliomyélite : 440 000 jeunes reçoivent des injections du vaccin de Salk, tandis que 210 000 reçoivent des injections factices C'est la première fois que des volontaires... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Joseph Lister et Louis Pasteur

photographie

Le chirurgien britannique Joseph Lister (1827-1912), inventeur de méthodes antiseptiques, et le savant français Louis Pasteur (1822-1895) sont reçus à la Sorbonne, à Paris, en 1882 Cette image fixe ainsi pour l'opinion l'image de deux gloires nationales collaborant pour le bien de l'humanité 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Julius von Mayer

photographie

Le physicien et médecin allemand Julius Robert von Mayer (1814-1878) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Karl Landsteiner

photographie

Le médecin autrichien Karl Landsteiner (1868-1943), père de l'immunologie sanguine, définit les groupes sanguins A, B et O, et fait avancer la recherche sur le traitement de la syphilis et de la poliomyélite Il reçoit le prix Nobel de médecine en 1930 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

La streptomycine contre la tuberculose

photographie

Une laborantine exécute un test de pureté sur la streptomycine destinée à combattre la tuberculose, en 1946 En effet, les impuretés pouvaient rendre le traitement inefficace 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Le terrain du choléra

photographie

La Cour du roi Choléra Une caricature britannique de 1852 montre les conditions idéales pour la propagation de la maladie 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Masque antigrippe

photographie

Une jeune femme porte un masque censé la protéger lors de l'épidémie d'influenza (la grippe espagnole), au cours de la Première Guerre mondiale 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Médecine grecque

photographie

Sur ce bas-relief grec (vers 350 av J-C), un médecin examine un patient sous le regard du demi-dieu Esculape, le père de la médecine Ce dernier porte son attribut habituel, un bâton autour duquel s'enroule un serpent 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Musculature humaine (côté dorsal)

photographie

Planche de la "De humani corporis fabrica" de Vésale (1543) représentant la musculature visible sur la face dorsale d'un individu écorché 

Crédits : D.R./ Aldus Books London

Afficher

Musculature humaine (côté ventral)

photographie

Planche de la "De humani corporis fabrica" de Vésale (1543) représentant la face ventrale d'un individu écorché, faisant ainsi apparaître l'agencement de sa musculature superficielle 

Crédits : D.R./ Aldus Books London

Afficher

Pacemaker

photographie

Un pacemaker, en 1968 D'une durée de vie de trois ans, réalisé en résine époxy et alimenté par une pile au mercure, il était fabriqué par une filiale de la Elliot-Automation Continental 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Papyrus Ebers

dessin

Papyrus Ebers (d'après E Perrot, « La Connaissance des drogues simples d'origine végétale », Paris, 1932) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Paul Bert

photographie

Le Français Paul Bert (1833-1886), homme politique et médecin Il fut ministre de l'Instruction publique dans le cabinet Gambetta et il étudia les conséquences physiologiques de l'altitude et de la plongée en caisson 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Paul Ehrlich

photographie

Le savant allemand Paul Ehrlich (1854-1915), Prix Nobel de médecine en 1908 Bactériologiste et physiologiste, il est considéré comme le père de la chimiothérapie 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Peter Medawar

photographie

Le biologiste britannique Peter Brian Medawar (1915-1987) Spécialiste de l'immunologie, il reçoit le prix Nobel de médecine en 1960, qu'il partage avec l'Australien Franck Burnet (1899-1985), pour la découverte du phénomène de tolérance 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Planche de la Fabrica

photographie

Une planche anatomique illustrant la Fabrica, le livre que fit paraître, en 1543, le médecin flamand André Vésale (1514-1564), détaille les muscles du corps humain 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Premier bébé-éprouvette

photographie

Le biologiste britannique Robert Edwards tient dans ses bras Louise Brown, le premier bébé conçu par fivète (fécondation in vitro et transfert d'embryon), en 1978 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Prix Nobel de physiologie ou médecine 1965

photographie

Les biologistes français Jacques Monod (deuxième à partir de la droite), André Lwoff (à gauche de Monod) et François Jacob (à gauche de Lwoff), lauréats du prix Nobel de physiologie ou médecine 1965 pour leurs travaux sur la régulation génétique chez les bactéries 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Radiologie : dépistage de la tuberculose pulmonaire

photographie

À partir des années 1930, des appareils simples et robustes sont au service de la radioscopie thoracique : le Stratix de la Compagnie générale de radiologie est l'un d'eux 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Radiologie : diaphragme de Bucky

photographie

Un grillage en plomb (imperméable aux rayons X) permet d'éliminer les rayons inutiles qui nuisent à la focalisation du rayonnement vers la partie du corps à irradier (et elle seule ! les rayons sont dangereux) Invention de 1913 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Radiologie : son fondateur, Antoine Béclère (1856-1939)

photographie

Une émission postale a rendu hommage à Antoine Béclère Le timbre montre, à côté de son portrait, un dispositif de radioscopie comportant le générateur de rayons X (au centre) et l'écran de visualisation (à droite), derrière lequel on devine le patient irradié 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Radiologie : un appareil de haute précision

photographie

Avec un appareillage haut de gamme, on peut, à partir de l'après-Seconde Guerre mondiale, réaliser des irradiations avec balayage complexe (Polytome Massiot, 1951) et obtenir des tomographies (images selon une « coupe », de l'organe étudié) 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Radiologie : une grille antidiffusante en 1923

photographie

En rendant mobile le diaphragme de Bucky, le docteur Potter parvient à effacer sur les clichés l'image de grille qui se superposait au cliché radiologique 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Radiothérapie

photographie

Lors d'une irradiation par une bombe au cobalt, en 1955, une infirmière contrôle l'émission de particules avec un compteur Geiger Le cobalt 60, radioactif, était utilisé en radiothérapie pour enrayer le développement des cellules cancéreuses 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Rayons X et chirurgie

photographie

Pendant la Grande Guerre (1914-1918), les antennes chirurgicales ont pu bénéficier de la radiographie pour localiser les balles ou éclats que l'on devait extraire du corps des blessés 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Rayons X et Grande Guerre

photographie

Les rayons X ont pu être utilisés dans les hôpitaux de campagne et dans les ambulances pour diagnostiquer l'étendue des lésions résultant des blessures de guerre et préciser leur pronostic De grands progrès dans la maniabilité des appareils de radiographie ont dû être accomplis à cet... 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Rita Levi-Montalcini le jour de son centième anniversaire

photographie

La biochimiste italienne Rita Levi-Montalcini, Prix Nobel de physiologie ou médecine 1986, a non seulement découvert le premier facteur de croissance, une famille de molécules essentielles au développement de l'organisme, mais elle a jusqu'à la fin de sa vie, à cent trois ans, participé à... 

Crédits : Alessandra Benedetti/ Corbis/ Getty Images

Afficher

Robert Koch

photographie

Le savant allemand Robert Koch (1843-1910), Prix Nobel de médecine en 1905, a découvert le bacille qui porte son nom, l'agent de la tuberculose, ainsi que le vibrion cholérique 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Rudolf Virchow

photographie

Spécialiste de l'histologie pathologique, l'Allemand Rudolf Virchow (1821-1902) contribua à l'édification de la théorie cellulaire moderne Il est debout à gauche, en compagnie de ses collègues Killiker, Scherer, Kinvisch et Linecker, en 1860 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Squelette humain (côté dorsal)

photographie

Planche de la "De humani corporis fabrica" de Vésale (1543) représentant la morphologie et l'articulation de l'ossature humaine, en vue dorsale fléchie 

Crédits : D.R./ Aldus Books London

Afficher

Squelette humain (côté ventral)

photographie

Planche de la "De humani corporis fabrica" de Vésale (1543) représentant la morphologie et l'articulation de l'ossature humaine, en vue ventrale "expressive" 

Crédits : D.R./ Aldus Books London

Afficher

Traité de chirurgie d’Ambroise Paré

photographie

Planche du traité de chirurgie d'Ambroise Paré Une des originalités du traité d'Ambroise Paré est de présenter les principaux types de blessures de guerre dans le contexte de leur survenue au combat 

Crédits : Morphart Creation/ Shutterstock

Afficher

Transfusion sanguine

photographie

Les conditions des transfusions sanguines s'améliorent, en 1942 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Vaccination contre la poliomyélite

photographie

Une fillette, peu rassurée, est vaccinée contre la poliomyélite lors de la grande campagne britannique de vaccination, en 1956 

Crédits : Thurston Hopkins/ Picture Post/ Getty Images

Afficher

Viscères abdominaux profonds et pelviens de l'homme

photographie

Planche de la "De humani corporis fabrica" de Vésale (1543) représentant les organes contenus dans les cavités abdominales et pelviennes de l'homme (plan profond) 

Crédits : CORBIS

Afficher

Viscères abdominaux sous-pariétaux de l'homme

photographie

Planche de la "De humani corporis fabrica" de Vésale (1543) représentant les viscères visibles dans l'abdomen (plan superficiel) après ablation de la paroi abdominale 

Crédits : CORBIS

Afficher

William Gowers

photographie

Portrait de sir William Gowers, illustre neurologue britannique de la fin du xixe et du début du XXe siècle 

Crédits : Wellcome Library, Londres

Afficher

Marie et Pierre Curie

photographie

Dans leur laboratoire, en 1902, la physicienne française d'origine polonaise Marie Curie (1867-1934) et son mari, le physicien français Pierre Curie (1859-1906) 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Rayons X : une excitante nouveauté

photographie

Dans la panoplie des arguments commerciaux qui vantent l'attrait des grands magasins de Paris au tout début du XXe siècle, l'usage ludique des rayons X est mis en avant, tout comme celui du Cinématographe, inventé également en 1895 

Crédits : Collection Guy Pallardy

Afficher

Wilhelm Conrad Röntgen

photographie

Le physicien allemand Wilhelm Conrad Röntgen (1845-1923) est célèbre pour sa découverte des rayons X, en 1895 Il reçut le premier prix Nobel de physique, en 1901 

Crédits : SSPL/ Getty Images

Afficher

Acupuncture
Crédits : Fox Photos/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Alexander Fleming
Crédits : Davies/ Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Alexandre Yersin
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Ambulance hippomobile, XIXe siècle
Crédits : Hulton Getty

photographie

André Vésale
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Anesthésie à l'éther
Crédits : Hulton Getty

photographie

Antoine Béclère
Crédits : Guy Pallardy

photographie

Axel Kahn
Crédits : Violaine Paquereau

photographie

Bactériologie : découvertes de 1848 à 1905
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Charcot
Crédits : Hulton Getty

photographie

Charles Richet
Crédits : Hulton Getty

photographie

Christian Hahnemann
Crédits : Hulton Getty

photographie

Colóquios dos simples de Garcia de Orta (1563)
Crédits : Historical Medical Library

photographie

Comment redresser un membre
Crédits : Wellcome Collection ; CC-BY 4.0

photographie

Contrôle des thermomètres
Crédits : Hulton Getty

photographie

Découverte de la pénicilline
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Découverte de l'insuline
Crédits : Hulton Getty

photographie

Électroencéphalogramme
Crédits : Hulton Getty

photographie

Électroencéphalographie
Crédits : Hulton Getty

photographie

Emil von Behring
Crédits : Hulton Getty

photographie

Enluminure turque
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Fabrication de l'insuline
Crédits : Hulton Getty

photographie

Galvanomètre à corde d'Einthoven
Crédits : Einthoven Foundation, Leyde

photographie

Gaston Ramon
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Génétique médicale : les étapes clés
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Héliothérapie
Crédits : Hulton Getty

photographie

Hippocrate - Cos
Crédits : Rabatti - Domingie/ AKG

photographie

Imagerie médicale : de 1896 à 1920
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Imagerie médicale : de 1920 à 1960
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Imagerie médicale : de 1960 à nos jours
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Imagerie médicale : le premier dispositif scannographique
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Imagerie médicale : ossature de la tête et masse cérébrale
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Imagerie médicale : un appareil d'exploration I.R.M.
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Imagerie médicale : un des premiers scanners
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Inde : repères chronologiques pour une histoire des sciences
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Invention de la vaccination
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Itard
Crédits : Hulton Getty

photographie

Jean Bernard
Crédits : Violaine Paquereau

photographie

John Jackson
Crédits : Hulton Getty

photographie

Jonas Salk
Crédits : Keystone Features/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Jonas Salk
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Joseph Lister et Louis Pasteur
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Julius von Mayer
Crédits : Hulton Getty

photographie

Karl Landsteiner
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

La streptomycine contre la tuberculose
Crédits : Hulton Getty

photographie

Le terrain du choléra
Crédits : Hulton Getty

photographie

Masque antigrippe
Crédits : Hulton Getty

photographie

Médecine grecque
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Musculature humaine (côté dorsal)
Crédits : D.R./ Aldus Books London

photographie

Musculature humaine (côté ventral)
Crédits : D.R./ Aldus Books London

photographie

Pacemaker
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Papyrus Ebers
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Paul Bert
Crédits : Hulton Getty

photographie

Paul Ehrlich
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Peter Medawar
Crédits : Hulton Getty

photographie

Planche de la Fabrica
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Premier bébé-éprouvette
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Prix Nobel de physiologie ou médecine 1965
Crédits : Hulton Getty

photographie

Radiologie : dépistage de la tuberculose pulmonaire
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Radiologie : diaphragme de Bucky
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Radiologie : son fondateur, Antoine Béclère (1856-1939)
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Radiologie : un appareil de haute précision
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Radiologie : une grille antidiffusante en 1923
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Radiothérapie
Crédits : Hulton Getty

photographie

Rayons X et chirurgie
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Rayons X et Grande Guerre
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Rita Levi-Montalcini le jour de son centième anniversaire
Crédits : Alessandra Benedetti/ Corbis/ Getty Images

photographie

Robert Koch
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Rudolf Virchow
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Squelette humain (côté dorsal)
Crédits : D.R./ Aldus Books London

photographie

Squelette humain (côté ventral)
Crédits : D.R./ Aldus Books London

photographie

Traité de chirurgie d’Ambroise Paré
Crédits : Morphart Creation/ Shutterstock

photographie

Transfusion sanguine
Crédits : Hulton Getty

photographie

Vaccination contre la poliomyélite
Crédits : Thurston Hopkins/ Picture Post/ Getty Images

photographie

Viscères abdominaux profonds et pelviens de l'homme
Crédits : CORBIS

photographie

Viscères abdominaux sous-pariétaux de l'homme
Crédits : CORBIS

photographie

William Gowers
Crédits : Wellcome Library, Londres

photographie

Marie et Pierre Curie
Crédits : Hulton Getty

photographie

Rayons X : une excitante nouveauté
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie

Wilhelm Conrad Röntgen
Crédits : SSPL/ Getty Images

photographie