ANTIBIOTHÉRAPIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pathologiste à l'hôpital St. Mary de Londres, Alexander Fleming (1881-1955) étudiait les bactéries responsables, pensait-on, de l'épidémie de grippe espagnole qui fit vingt millions de morts en 1918. Cultivant ces bactéries pathogènes en boîtes de Pétri (plates, contenant des milieux de culture solidifiés), il constata en 1921 qu'une goutte de mucus nasal empêchait le développement des bactéries autour d'elle. Le mucus contient en effet une enzyme qui détruit les parois bactériennes. En septembre 1928, la même auréole d'inhibition de croissance fut observée par Fleming autour d'une spore de Penicillium : le chercheur suspecta cette moisissure de sécréter un bactéricide puissant : la pénicilline. Ce premier antibiotique fut isolé chimiquement en 1939 par Ernest B. Chain et Howard W. Florey, à Oxford. De 1940 à 1945, les essais thérapeutiques sur l'homme donnèrent des résultats miraculeux. Les premiers utilisateurs du médicament furent les armées alliées. La pénicilline s'oppose à l'infection des blessures en empêchant la prolifération des bactéries Gram+. Après la guerre, elle devait trouver de nombreuses applications thérapeutiques, notamment dans le traitement de la syphilis et pour le contrôle sanitaire des victimes civiles ou militaires du tragique conflit qui venait de s'achever.

—  Paul MAZLIAK

Écrit par :

  • : professeur honoraire de biologie cellulaire à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie

Classification


Autres références

«  ANTIBIOTHÉRAPIE  » est également traité dans :

ANGINE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 211 mots

On désigne par le terme angine toute affection infectieuse de la muqueuse de l'oropharynx. Le tableau habituel de l'angine aiguë associe la fièvre, un malaise général, des douleurs à la déglutition. L'examen de l'arrière-gorge montre l'aspect inflammatoire de la muqueuse (angine rouge), qui est quelquefois parsemée de formations blanchâtres punctiformes (angine blanche). On retrouve fréquemment un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angine/#i_3118

ANTIBIOTIQUES

  • Écrit par 
  • Patrice COURVALIN, 
  • François DENIS, 
  • Marie-Cécile PLOY, 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE, 
  • Patrick TRIEU-CUOT
  • , Universalis
  •  • 6 938 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Corriger les erreurs d'utilisation »  : […] Une des mesures permettant de lutter contre la résistance des bactéries aux antibiotiques est de réduire la consommation de ces derniers. Différentes études ont en effet montré que la diminution de la prescription d'un antibiotique favorisait le développement des bactéries sensibles. La prescription raisonnée des antibiotiques est donc en priorité nécessaire, tout du moins pour éviter l'apparitio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antibiotiques/#i_3118

ANTIBIOTIQUES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 471 mots

1903 Découverte du Trypan Röd (premier antibiotique anti-parasitaire) par Paul Ehrlich (1854-1915). 1909 Découverte du Salvarsan (606), puissant anti-syphilitique par Paul Ehrlich. 1921 Synthèse du Stovarsol (anti-microbien peu toxique dérivé de l'arsenic) par Ernest Fourneau (1872-1949). 1928 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antibiotiques-reperes-chronologiques/#i_3118

CHAIN ERNST BORIS (1906-1979)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  • , Universalis
  •  • 387 mots
  •  • 1 média

Chimiste britannique d'origine allemande, Ernst Boris Chain est né à Berlin le 19 juin 1906. Fils d’un industriel chimiste, il est lui-même diplômé en chimie de l'université Frédéric-Guillaume (future université Humboldt, après 1949) à Berlin en 1930. À la prise de pouvoir d'Hitler (1933), Chain, qui est juif, comprend qu’il n’a pas d’avenir en Allemagne. Il émigre alors en Grande-Bretagne, et rej […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-boris-chain/#i_3118

FLEMING ALEXANDER (1881-1955)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 289 mots
  •  • 1 média

Bactériologiste qui découvrit en 1928 la pénicilline et ouvrit la voie à la thérapeutique des maladies infectieuses par les antibiotiques. Fleming fut lauréat du prix Nobel de physiologie et de médecine en 1945, conjointement avec Ernst Boris Chain et Howard Walter Florey, qui tous deux, à partir de 1939, poussèrent plus avant la découverte fondamentale de Fleming en isolant, purifiant et dosant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-fleming/#i_3118

FLOREY HOWARD WALTER (1898-1968)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 410 mots

Physiopathologiste britannique, né en 1898 à Adélaïde (Australie), mort en 1968 à Oxford, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1945, conjointement à ses compatriotes Ernst Boris Chain et Alexander Fleming, pour la découverte de la pénicilline et de ses applications thérapeutiques dans certaines infections. Les travaux de Florey, menés avec Chain, ont inauguré l'utilisation clinique des antibi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/howard-walter-florey/#i_3118

IMMUNOPATHIES

  • Écrit par 
  • Jean-François BACH, 
  • Jean-Claude BROUET, 
  • Claude GRISCELLI, 
  • Pierre VERROUST, 
  • Guy-André VOISIN
  •  • 11 761 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Anomalies qualitatives des polynucléaires »  : […] Depuis la description de la granulomatose septique chronique, plusieurs autres anomalies granulocytaires distinctes sont décrites, certaines répondant à un défaut enzymatique précis, d'autres liées à une anomalie fonctionnelle de mécanisme encore non éclairci. –  Granulomatose septique chronique . La granulomatose septique chronique est une affection transmise selon le mode […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunopathies/#i_3118

IMPÉTIGO

  • Écrit par 
  • Pierre de GRACIANSKY
  •  • 217 mots
  •  • 1 média

L'impétigo banal, dû au staphylocoque doré pathogène , réalise une poussée de pustulettes péripilaires ; il est propre à certaines régions du corps, ou bien il est favorisé par un traumatisme (grattage, macération sous compresse), une parasitose (gale), une dermatose préalable (eczéma), une irritation chimique (goudron, huile). D'évolution aiguë, il guérit aisément par les antiseptiques locaux, dè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/impetigo/#i_3118

MÉDECINE - Histoire

  • Écrit par 
  • Charles COURY
  •  • 8 938 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre «  Les progrès de la thérapeutique »  : […] Les principales acquisitions pratiques de la médecine moderne ont porté sur les moyens de traitements. Très en retard sur les autres branches, la thérapeutique a en effet pris à partir du xix e  siècle un essor prodigieux qui a mis définitivement fin à un empirisme millénaire. Ces progrès ont été favorisés par la mise au point de procédés d'extrac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-histoire/#i_3118

MÉLIOÏDOSE

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO
  •  • 759 mots

Maladie infectieuse suppurative due au bacille de Whitmore Pseudomonas pseudomallei , rebaptisé Malleomyces pseudomallei , bactérie Gram négative mise en cause dès 1912 en Birmanie, la mélioïdose ou pseudomorve se déclare chez l'homme après une phase d'incubation de durée extrêmement variable ; dans certains cas, plusieurs années s'écoulent entre le cont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melioidose/#i_3118

MICROBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Corinne DOREL, 
  • Philippe LEJEUNE, 
  • Jean-Michel PANOFF
  •  • 3 880 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Biofilms »  : […] Dans la nature, les biofilms sont des populations de micro-organismes intimement associées à des surfaces vivantes ou minérales par l'intermédiaire d'une substance muqueuse composée d'eau et de polymères biologiques (sucres, protéines, ADN, acides humiques). Ils sont présents partout : sur le tronc des arbres ou les galets du fond d'une rivière, mais aussi sur la coque des bateaux, à l'intérieur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microbiologie/#i_3118

MICROBIOME ET SANTÉ

  • Écrit par 
  • Chih-Jung CHANG, 
  • Yun-Fei KO, 
  • Hsin-Chih LAI, 
  • Jan MARTEL, 
  • David OJCIUS, 
  • John D. YOUNG
  •  • 6 268 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Soigner le microbiome, soigner par le microbiome »  : […] Les infections bactériennes sont invariablement traitées avec des antibiotiques. Au su du rôle des microbiotes, un traitement antibiotique idéal ne devrait pas seulement cibler les agents pathogènes, mais aussi protéger la flore normale. Les traitements antibiotiques de l’avenir pourraient être grandement améliorés si l'importance du microbiome humain était prise en compte. Il s’agit ici surtout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microbiome-et-sante/#i_3118

MUCOVISCIDOSE ou FIBROSE KYSTIQUE DU PANCRÉAS

  • Écrit par 
  • Gabriel BELLON, 
  • Robert GILLY, 
  • Georges SIMON
  •  • 3 133 mots

Dans le chapitre « Médication broncho-pulmonaire »  : […] L' infection au cours de la mucoviscidose est exclusivement endobronchique. Elle est constante, chronique, fluctuante (exacerbations fréquemment d'origine virale) ; elle s'installe rapidement après la naissance. Elle est originale du fait de la prédominance successive de trois germes : Haemophilus influenzae , Staphylococcus aureus et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mucoviscidose-fibrose-kystique-du-pancreas/#i_3118

NOSOCOMIALES INFECTIONS ou HOSPITALISME INFECTIEUX

  • Écrit par 
  • Gilles HAROCHE
  •  • 1 015 mots

On appelle infections nosocomiales, ou hospitalisme infectieux, les contaminations bactériennes ou virales consécutives à l'hospitalisation. Ces infections, encore appelées nosocomiales, sont très fréquentes puisqu'on estime qu'environ 5 p. 100 des patients admis dans un hôpital général en sont atteints, ce pourcentage s'élevant à 50 p. 100 ou plus dans certains services de réanimation. Les affect […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nosocomiales-hospitalisme-infectieux/#i_3118

PESTE

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  • , Universalis
  •  • 3 068 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Thérapeutique et prévention »  : […] Les antibiotiques ont radicalement transformé le pronostic de la peste et assuré sa chimioprophylaxie au point de remettre en cause le principe même de la vaccination spécifique. Le traitement doit être mis en œuvre dès la moindre suspicion et sans attendre la confirmation du diagnostic ; le port d’un masque est obligatoire pour le personnel soignant. L’antibiothérapie a considérablement évolué, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peste/#i_3118

PLASMIDES

  • Écrit par 
  • Annie BUU HOÏ, 
  • Michel GUÉRINEAU
  •  • 6 596 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Historique »  : […] C'est vers la fin des années 1950 que deux microbiologistes japonais, Ochiai et Akiba, observèrent au cours d'une épidémie de dysenterie bacillaire l'apparition de bactéries résistantes à trois antibiotiques à la fois, rendant les malades atteints insensibles au traitement par des antibiotiques habituellement efficaces. Un mécanisme de mutation chromosomique-sélection, auparavant décrit par Lede […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plasmides/#i_3118

PNEUMONIE

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 3 222 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Traiter sans tarder une pneumonie »  : […] Un traitement par antibiotique est indispensable dès que le diagnostic de pneumonie est posé. Dans un premier temps, ce traitement est donné sans connaître le germe responsable de l’infection. L’antibiotique est choisi pour être efficace sur les germes les plus souvent en cause selon les contextes, en prenant en compte les conditions de survenue de l’infection (pneumonie nosocomiale ou communautai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pneumonie/#i_3118

RÉSISTANCE BACTÉRIENNE

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 774 mots

L'activité d'un antibiotique sur une souche bactérienne peut être évaluée par une donnée mesurable, caractéristique de la souche, que l'on appelle « concentration minimale inhibitrice » (C.M.I.) : c'est la plus faible concentration de l'antibiotique capable d'inhiber, in vitro , la croissance de cette bactérie. Cette donnée permet de définir la résistance bactérienne et a l'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/resistance-bacterienne/#i_3118

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Pathologie

  • Écrit par 
  • Raoul KOURILSKY
  •  • 27 404 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La chimiothérapie »  : […] L'ère de la chimiothérapie date des années 1950. La découverte des sulfamides et de la pénicilline, premiers antibiotiques actifs sur les bactéries, faisait prévoir la possibilité de guérir la tuberculose de la même façon. La découverte essentielle fut celle de Selman A. Waksman (1947), qui réussit à extraire d'un champignon ( Streptomyces griseus ) le premier antibiotique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-pathologie/#i_3118

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Pharmacologie

  • Écrit par 
  • Henri SCHMITT
  •  • 1 518 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La médication anti-infectieuse et la médication antitumorale en pathologie bronchopulmonaire »  : […] La chimiothérapie a bouleversé le pronostic de nombreuses maladies du système respiratoire. Elle est spécifique lorsqu'elle s'attaque à un micro-organisme déterminé responsable d'un syndrome particulier. C'est le cas des antituberculeux, prescrits dans toutes les formes de tuberculose pulmonaire, et des antibiotiques, qui ont une action efficace sur les pneumocoques, agents […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-pharmacologie/#i_3118

STAPHYLOCOQUES

  • Écrit par 
  • Névine EL SOLH
  •  • 1 916 mots

Dans le chapitre « Traitement et prophylaxie des staphylocoques »  : […] Les staphylocoques ont été, au début de l'ère des antibiotiques, considérés comme très sensibles à ces agents, mais l'apparition de souches résistantes a été très rapide. Les staphylocoques sont en effet capables de résister à tous les antibiotiques, à l'exception de la Vancomycine. Certaines souches résistent simultanément à plusieurs antibiotiques et sont responsables d'infections graves, voire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/staphylocoques/#i_3118

STREPTOCOQUES

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 6 725 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Traitement et prophylaxie des infections streptococciques »  : […] L 'antibiothérapie a radicalement transformé le pronostic des maladies d'origine streptococcique naguère cause d'une mortalité importante (pneumonie, fièvre puerpérale, septicémie, scarlatine, cardiopathie rhumatismale). Elle permet une prophylaxie remarquable du R.A.A. chez l'enfant (traitement pendant plusieurs années). À part les entérocoques nettement plus résistants aux antibiotiques, les st […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/streptocoques/#i_3118

THÉRAPEUTIQUE - Chimiothérapie

  • Écrit par 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE
  •  • 4 938 mots

Dans le chapitre « Les antibiotiques »  : […] Chacun sait l'importance du rôle que les sulfamides et surtout les antibiotiques ont joué dans les progrès spectaculaires de la thérapeutique des maladies infectieuses depuis une soixantaine d'années. De nombreuses maladies, considérées il n'y a guère plus de deux générations comme fatales ou incurables, telles que la peste, la diphtérie, la typhoïde, la tuberculose, la syphilis, ont été jugulées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/therapeutique-chimiotherapie/#i_3118

TRACHOME

  • Écrit par 
  • Jean LEVADITI, 
  • Armand TIBI
  •  • 1 138 mots

Dans le chapitre « Traitement individuel et traitement de masse »  : […] Une distinction doit être faite entre le traitement des cas individuels de trachome et le traitement de masse des populations vivant dans les zones où la maladie est endémique. Le traitement des cas individuels est facile à surveiller. Dans la mesure du possible, il faut améliorer les conditions de vie du malade et lui faire observer les règles élémentaires d'hygiène. Au stade aigu, on peut utilis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trachome/#i_3118

TUBERCULOSE

  • Écrit par 
  • Jean BRETEY, 
  • Charles COURY
  •  • 10 009 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Traitement de la tuberculose »  : […] La tuberculose est sans conteste une des maladies pour lesquelles il a été proposé le plus grand nombre de traitements variés, trop souvent inefficaces. L'apparition, en 1945, des premières médications spécifiques actives a marqué un tournant si important et si décisif que l'histoire de la tuberculose doit être nécessairement scindée en deux périodes. Si l'on passe en revue les méthodes de traitem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tuberculose/#i_3118

TUBERCULOSE MULTIRÉSISTANTE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 982 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le premier antituberculeux depuis quarante ans »  : […] La multirésistance de bactéries n'est pas une spécificité de la tuberculose. Un autre cas bien connu de résistances multiples sélectionnées au fil des traitements est celui du staphylocoque doré. La seule réponse serait la découverte de nouveaux antibiotiques. Or le nombre de ces derniers mis sur le marché est en déclin et il n'y a eu aucune molécule antituberculeuse nouvelle depuis quarante ans. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tuberculose-multiresistante/#i_3118

TULARÉMIE

  • Écrit par 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE
  •  • 810 mots

Maladie infectieuse aiguë ressemblant à la peste mais beaucoup moins sévère. C'est en 1911 que le germe a été isolé à partir de cadavres d'écureuils dans le comté de Tulare (Californie), d'où son nom ; la tularémie a été observée pour la première fois chez l'homme, aux États-Unis, en 1914. L'agent pathogène est une très petite bactérie : Pasteurella tularensis . La maladie a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tularemie/#i_3118

WHIPPLE MALADIE DE

  • Écrit par 
  • Thomas LAVERGNE
  •  • 534 mots

Cette maladie, découverte en 1907 aux États-Unis, se caractérise par l'association de plusieurs symptômes : polyarthrite subaiguë récidivante ; syndrome de malabsorption, avec diarrhée entraînant l'altération de l'état général et amaigrissement ; polyadénopathies, accompagnées parfois de signes cutanés, respiratoires, cardiaques, et toujours d'un état fébrile. Touchant principalement l'homme (plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-de-whipple/#i_3118

Pour citer l’article

Paul MAZLIAK, « ANTIBIOTHÉRAPIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/antibiotherapie/