MÉDECINE MÉDIÉVALE(repères chronologiques)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Vers 850 Hunayn ibn Ishaq, à Bagdad, traduit du grec en arabe les œuvres de Galien.

865-923 Rhazès (al-Razi), remarquable clinicien, inscrit la médecine dans une vaste fresque encyclopédique.

1000 Avicenne, esprit universel, fait dans le Canon une synthèse des connaissances médicales.

1000 Abulcasis rédige un traité de chirurgie, al-Tasrif, comportant des précisions techniques (cautérisation, sutures).

1076 L'école de médecine de Salerne, en Italie, accueille Constantin l'Africain, qui réside à l'abbaye du Mont-Cassin et dont les traités révèlent la médecine arabe à l'Occident monastique.

1163 L'exercice de la médecine et de la chirurgie est interdit par les autorités ecclésiastiques aux communautés religieuses d'Occident.

Vers 1170 Disciple d'Avenzoar, en Andalousie, Averroès couronne, avec al-Kulliyyat ou Colliget, l'œuvre médicale de l'Orient médiéval.

1179 Décès d'Hildegarde de Bingen, religieuse experte en médecine diététique.

1253 Fondation de la faculté de médecine de Paris après celles de Montpellier (1180) et Padoue (1228).

1363 Guy de Chauliac, homme d'Église et médecin, formé dans les universités de Montpellier, Bologne et Paris, publie La Grande Chirurgie, traité encore valide deux siècles plus tard.

—  Didier LAVERGNE

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Didier LAVERGNE, « MÉDECINE MÉDIÉVALE - (repères chronologiques) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-medievale-reperes-chronologiques/