Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

L'ART DES ACCOUCHEMENTS (J.-L. Baudelocque)

Dès sa soutenance de thèse, en 1776, Jean Louis Baudelocque (1745-1810) était nommé chirurgien de l'hôpital de la Charité, à Paris. Excellent opérateur, il est devenu un des pionniers de l'obstétrique qui a permis à l'art des accouchements de réaliser de très importants progrès. Il a introduit la mensuration de la ceinture pelvienne (méthode du compas de Baudelocque). On lui doit aussi la description du mode de délivrance naturel, auquel il a donné son nom. Son extrême minutie et sa grande précision l'ont conduit à décrire 93 variétés de positions du fœtus, que son élève Marie Louise Lachapelle ramènera à 22. Il a indiqué la conduite à adopter par l'accoucheur dans chacune des présentations. Il a précisé les indications des forceps, celles des interventions sur la ceinture pelvienne (pubiotomie, symphyséotomie) et celles de la césarienne. L'Art des accouchements, publié en 1781, a longtemps été considéré comme le principal ouvrage d'obstétrique et a connu quatre rééditions. Excellent pédagogue, Baudelocque a développé un enseignement structuré des élèves sages-femmes, et fondé en 1802 l'École de Port-Royal chargée d'appliquer son programme pédagogique. Sa notoriété lui valut d'être nommé par Napoléon Ier accoucheur de l'impératrice Marie-Louise, mais il mourut le 2 mai 1810 sans pouvoir procéder à l'accouchement de l'Aiglon, l'année suivante.

— Bruno HALIOUA

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Bruno HALIOUA. L'ART DES ACCOUCHEMENTS (J.-L. Baudelocque) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Voir aussi