APGAR VIRGINIA (1909-1974)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médecin, anesthésiste et chercheuse américaine, Virginia Apgar créa un indice permettant d'évaluer, dès les premières minutes, la capacité de survie du nouveau-né et le besoin éventuel d'une intervention médicale immédiate.

Née le 7 juin 1909 à Westfield, dans le New Jersey, Virginia Apgar sort diplômée du Mount Holyoke College en 1929, puis de la faculté de médecine de l'université Columbia en 1933. Après son internat au Presbyterian Hospital de New York, elle travaille dans une spécialité relativement neuve, l'anesthésie, à l'université du Wisconsin et à l'hôpital Bellevue de New York (1935-1937). En 1937, elle devient la première femme à obtenir son accréditation en anesthésiologie. Premier médecin à enseigner l'anesthésie à la faculté de médecine de Columbia à New York (1949-1959), elle sera aussi la première femme médecin à y recevoir le titre de professeur titulaire. À partir de 1938, Virginia Apgar dirige également le département d'anesthésiologie au centre médical cogéré par l'université Columbia et le Presbyterian Hospital.

Son intérêt pour l'obstétrique, en particulier pour le traitement du nouveau-né, incite Virginia Apgar à mettre au point un système simple permettant d'évaluer rapidement la santé et la viabilité du nouveau-né. Présenté en 1952, l'indice Apgar est établi à partir de cinq paramètres simples : couleur, rythme cardiaque, respiration, réactivité, tonus. Le personnel présent en salle d'accouchement (infirmières ou internes) examine ainsi l'enfant une minute après sa naissance, puis – selon le résultat de cette première observation – à intervalles réguliers. L'utilisation de l'indice Apgar se généralise bientôt aux États-Unis et il est vite adopté dans plusieurs autres pays.

En 1959, Virginia Apgar quitte l'université Columbia pour reprendre des études en santé publique à l'université Johns Hopkins à Baltimore. Elle dirige la section des malformations congénitales de la National Foundation-March of Dimes de 1959 à 1967. Promue directrice de la recherche fondamentale de la fondation (1967-1972), elle sera par la suite première vice-présidente des questions médicales (1973-1974). Virginia Apgar signe, avec Joan Beck, l'ouvrage Is My Baby All Right ? (1972, « Est-ce que mon bébé va bien ? »). Elle s'éteint deux ans plus tard, le 7 août 1974, à New York.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« APGAR VIRGINIA - (1909-1974) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/virginia-apgar/