OBSTÉTRIQUE

On considère Soranus d'Éphèse (iie s. de notre ère) comme le père de l'obstétrique. Il démontra, en effet, que le fœtus est propulsé, non par ses efforts propres, mais par les contractions de l'utérus, et inventa la « version podalique » qui consiste à saisir l'enfant par les pieds pour le retourner avant de l'extraire. La version resta, pendant dix-sept siècles, la principale opération obstétricale car, si les anciens disposaient de nombreux instruments, presque tous étaient de maniement difficile et dangereux.

À la fin du xvie siècle, Peter Chamberlen inventa une pince (en anglais forceps) capable de saisir la tête : l'idée de génie était qu'elle fût démontable. Les branches, introduites séparément, étaient ensuite solidarisées par un lien. Le forceps de Chamberlen était une pince droite, sans entablure, d'application malcommode. Il fut doté d'une courbure adaptée au bassin féminin, d'une articulation solide, de moyens de traction efficaces, et considérablement allégé, par William Smellie (Édimbourg) et André Levret (Lyon), qui firent construire, vers 1750, des instruments si parfaits qu'ils peuvent encore être utilisés, le cas échéant, en clinique obstétricale.

La césarienne post-mortem était pratiquée à Rome et continua de l'être sporadiquement dans l'Occident chrétien. En 1500, le succès de Jacob Nufer sur sa propre femme, bien vivante, mit l'opération à la mode. Le premier traité sur la césarienne (F. Rousset) parut en 1581, mais la mortalité opératoire resta inacceptable pendant trois siècles, et même après la découverte de l'asepsie. Ce n'est qu'en 1907 que fut mise au point en Pologne, par Laszkö, une technique nouvelle qui évite la contamination du péritoine et l'infection mortelle.

La péritonite, en effet, a longtemps été le risque principal de l'accouchement, même normal. Elle devint un fléau après 1830 : les épidémies de fièvre puerpérale décimèrent les maternités des grandes villes. La croisade menée par Ignace Semmelweis (Pest), et surtout les trente années [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : docteur en médecine, ancien professeur à la faculté de médecine de Grenoble

Classification


Autres références

«  » est également traité dans :

L'ART DES ACCOUCHEMENTS (J.-L. Baudelocque)

  • Écrit par 
  • Bruno HALIOUA
  •  • 248 mots

Dès sa soutenance de thèse, en 1776, Jean Louis Baudelocque (1745-1810) était nommé chirurgien de l'hôpital de la Charité, à Paris. Excellent opérateur, il est devenu un des pionniers de l'obstétrique qui a permis à l'art des accouchements de réaliser de très importants progrès. Il a introduit la mensuration de la ceinture […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-art-des-accouchements/#i_4405

ÉCHOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Paul-François LEROLLE
  •  • 534 mots
  •  • 2 médias

L'utilisation des ultra-sons dans le domaine médical comme méthode diagnostique constitue l'échographie. Elle est actuellement bien au point en gynécologie et surtout en obstétrique. On l'utilise aussi pour l'étude des seins […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/echographie/#i_4405

ÉCLAMPSIE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 268 mots

Complication de la néphropathie gravidique (ou toxémie gravidique), qui touche surtout les primipares, au troisième trimestre de la grossesse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eclampsie/#i_4405

HÉMATOME RÉTROPLACENTAIRE

  • Écrit par 
  • Paul-François LEROLLE
  •  • 399 mots

Le terme le mieux adapté de l'hématome rétroplacentaire est probablement celui d'apoplexie utéroplacentaire, qui le distingue des hémorragies rétroplacentaires, rares, attribuées à des traumatismes ou encore à une endométrite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hematome-retroplacentaire/#i_4405

HÉROPHILE (-340 env.--300)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 429 mots

Bien que né en Chalcédoine, Hérophile passa sa vie à Alexandrie, alors au sommet de l'épanouissement artistique et scientifique que suscitèrent les Ptolémées, après la mort d'Alexandre le Grand, en encourageant la fusion des cultures grecque et orientale. Il étudia la médecine avec Praxagoras de Cos ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herophile/#i_4405

KYSTES OVARIENS

  • Écrit par 
  • Paul-François LEROLLE
  •  • 439 mots
  •  • 1 média

Tumeurs normalement bénignes, des kystes peuvent se développer aux dépens de l'ovaire (ou des deux ovaires). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kystes-ovariens/#i_4405

NAISSANCE - Grossesse

  • Écrit par 
  • Yves MALINAS
  • , Universalis
  •  • 5 250 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Complications de la grossesse »  : […] à telle ou telle pathologie) soit à des situations individuelles de « risque » majoré. Tout le travail du médecin consiste, par l'interrogatoire et quelques examens de routine, à déterminer, pour chaque femme enceinte, si elle fait partie de la catégorie à surveiller. Si elle en fait partie, une surveillance précisément orientée vers le risque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-grossesse/#i_4405

NAISSANCE - Accouchement

  • Écrit par 
  • Bernard JAMAIN, 
  • Yves MALINAS
  •  • 4 232 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'angoisse de « faire naître » »  : […] ou médecins) « en travail » sont particulièrement anxieuses. Diffusée dans le public, l'information obstétricale est interprétée de façon différente par chacune, et chacune construit à son usage un modèle imaginaire fort éloigné de la réalité scientifique. Selon que ce modèle annule ou, au contraire, renforce les mythes personnels, l'information […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-accouchement/#i_4405

NAISSANCE - Prématurité

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre RELIER
  •  • 3 750 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Immaturité cérébrale »  : […] C'est la confrontation des données cliniques-biologiques mais surtout électroencéphalographiques et échotomographiques qui permet, dès les premiers jours de la vie, d'apprécier la qualité de la survie. Parmi les éléments suspects pouvant mettre en jeu le pronostic cérébral, l'équipe de l'hôpital de Port-Royal a retenu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-prematurite/#i_4405

PLACENTA PRAEVIA

  • Écrit par 
  • Paul-François LEROLLE
  •  • 440 mots

Au cours de la grossesse, le placenta s'insère normalement sur le fond utérin et l'une des faces du corps utérin. Le placenta praevia est un placenta inséré trop bas, sur le segment inférieur de l'utérus, au moins en partie, si bien que la muqueuse se transforme en caduque de mauvaise qualité. Si l'on compte uniquement les formes franchement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/placenta-praevia/#i_4405

PRADO (Programme d'accompagnement du retour à domicile)

  • Écrit par 
  • Corinne TUTIN
  •  • 753 mots

du retour à domicile (Prado), destiné aux femmes venant d’accoucher par voie basse. Ce programme consiste à proposer aux jeunes mères le passage d’une sage-femme libérale chez elles. Les syndicats de gynécologues-obstétriciens avaient montré, dans un premier temps, une certaine réticence vis-à-vis de ce dispositif, car ils redoutaient qu’il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prado/#i_4405

SEMMELWEIS IGNÁC FÜLÖP (1818-1865)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 785 mots
  •  • 1 média

la médecine d’abord à Buda, puis à Vienne, où il est reçu docteur en médecine en 1844 avec une thèse sur les plantes médicinales. Il se spécialise ensuite en obstétrique et en chirurgie et est nommé assistant à l'une des deux cliniques de la maternité de l'Hôpital général de Vienne, dirigé par le professeur Johann Klein. Ayant remarqué que, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ignac-fulop-semmelweis/#i_4405

Pour citer l’article

Yves MALINAS, « OBSTÉTRIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/obstetrique/