COCAÏNE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'Erythroxylon coca (famille des Linacées), cultivée surtout en Amérique du Sud d'où la plante est originaire, produit la cocaïne au niveau des feuilles par transformation de l'ornithine. Les racines paraissent totalement dépourvues d'alcaloïde. La teneur en alcaloïde varie selon les échantillons et, en particulier, selon l'âge des feuilles récoltées, de cinq à vingt grammes par kilogramme. Ces alcaloïdes sont fragiles : pour éviter leur altération, on traite les feuilles sur place aussi rapidement que possible. Après pulvérisation, on procède à une extraction continue, en présence d'une base faible, par un solvant organique non miscible à l'eau. Le produit ainsi obtenu renferme de 75 à 90 % de cocaïne pure. Certaines variétés de coca (coca de Java), riches en cinnamylocaïne mais pauvres en cocaïne, permettent d'obtenir cette dernière par hémisynthèse.

Culture de la coca

Photographie : Culture de la coca

D'usage millénaire en Amérique du Sud, non seulement pour ses qualités nutritives mais aussi en tant que plante sacrée et offrande rituelle, la coca est associée aujourd'hui à son principal produit, la cocaïne. Le boom de la cocaïne a fait de la culture de la coca une des principales... 

Crédits : Alain Labrousse

Afficher

La cocaïne est une base tertiaire monovalente, dont les fonctions esters sont facilement hydrolysées. Elle est l'ester méthylique de la benzoyl-ecgonine répondant à la formule C17H21NO4. L'ecgonine C9H15NO3 dérive du tropane, noyau bicyclique associant la pipéridine à la N-méthyl pyrrolidine ; c'est l'acide hydroxy-3 tropane carboxylique-2. Par estérification des fonctions alcool et acide respectivement (par des acides et des alcools de nature variable) se forment différentes molécules appelées par extension « cocaïnes ».

La cocaïne se caractérise essentiellement par trois activités fondamentales : psycholeptique, sympathomimétique et anesthésique locale.

L'activité psycholeptique se manifeste après passage dans la circulation générale à la suite d'une injection intraveineuse ou de la traversée d'une muqueuse (prise nasale). L'effet stimulant central produit une hyperloquacité, une excitation du psychisme et des facultés intellectuelles, une diminution de la sensation de fatigue qui favorise l'effort physique. Avec de fortes doses, des tremblements, de l'incoordination motrice et des convulsions peuvent apparaître. Une phase de dépression pénible succède à l'ivresse joyeuse, appelant impérieusement une nouvelle prise de drogue. Peu à peu, l'organisme s'habitue à des doses plus fortes (accoutumance ou assuétude) et manifeste une déchéance physique et morale croissante.

L'action sympathomimétique s'exprime surtout par une accélération cardiaque, une hypertension souvent accompagnée d'hyperthermie. C'est le seul anesthésique local vasoconstricteur ; utilisée en synergie avec les catécholamines, la cocaïne renforce leur action (phénomène de potentialisation). La dilatation active de la pupille ou mydriase donne à l'œil un éclat caractéristique.

Une solution de chlorhydrate de cocaïne mise sur la langue y produit des picotements suivis d'une anesthésie rapide. Ce sont ces propriétés anesthésiques locales qui donnent à la cocaïne son intérêt majeur. Un anesthésique local est une substance qui, mise en contact avec un nerf ou un tronc nerveux, par injection ou par application sur une muqueuse, bloque la conduction nerveuse. En thérapeutique, on recherche l'arrêt de la production ou de la transmission de l'influx nerveux. La sensibilité est abolie avant la motricité. Progressivement disparaissent les sensations douloureuses, puis thermiques, enfin tactiles. L'effet est réversible.

Introduite dans la circulation générale, la cocaïne est détruite par le foie ; le rein peut en éliminer une petite partie. L'absorption de doses trop fortes ou l'administration sur une muqueuse enflammée peut provoquer des intoxications aiguës. L'action dépressive s'étend des centres supérieurs à la moelle, causant, entre autres, des troubles cardio-respiratoires et des syncopes brutales mortelles.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

Classification

Autres références

«  COCAÏNE  » est également traité dans :

ADDICTION

  • Écrit par 
  • Bernard Pierre ROQUES, 
  • Eduardo VERA OCAMPO
  •  • 7 783 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Rôle du système dopaminergique »  : […] Un des phénomènes les plus curieux et les plus difficiles à expliquer dans la toxicomanie, c'est le fait que, si un individu a pris une substance, il ne peut s'en défaire lorsqu'il en est devenu dépendant. Pourquoi ? Il y a le fait que l'abandon de la substance crée un effet de stress, le sevrage, qui peut être très douloureux en particulier chez l'alcoolique et l'héroïnomane. Cependant, le sevrag […] Lire la suite

ALCALOÏDES

  • Écrit par 
  • Jacques E. POISSON
  •  • 5 686 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Intérêt thérapeutique »  : […] Les alcaloïdes jouent toujours un rôle important, comme principes actifs des médicaments, malgré l'essor des produits de synthèse. Ils sont utilisés soit tels quels, soit sous forme de dérivés plus actifs, mieux tolérés par l'organisme, ou manifestant des effets différents. Ils ont souvent servi de modèle pour imaginer de nouvelles molécules de synthèse. La morphine reste le produit de référence […] Lire la suite

ANESTHÉSIE

  • Écrit par 
  • Francis BONNET, 
  • François CHAST
  •  • 4 116 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Anesthésiques locaux »  : […] Jusqu'au milieu du xx e  siècle, l'anesthésique local le plus efficace a été extrait des feuilles de la « plante divine des Incas », à savoir la coca. En 1860, à Göttingen, Albert Niemann (1834-1861) isola, à partir d'un extrait de feuilles de coca, un alcaloïde qu'il baptisa cocaïne et qui fut considéré comme un simple stimulant, voisin de la caféine. À Vienne, Carl Koller et Sigmund Freud avai […] Lire la suite

BOLIVIE

  • Écrit par 
  • Virginie BABY-COLLIN, 
  • Jean-Pierre BERNARD, 
  • Jean-Pierre LAVAUD
  • , Universalis
  •  • 11 762 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le retour du M.N.R. »  : […] Les élections du 14 juillet 1985 marquent le retour des partis de droite : l'Action démocratique nationaliste (A.D.N.) menée par l'ex-président Banzer arrive en tête (28,5 p. 100 des voix), suivie de très près par le M.N.R. (26,49 p. 100) ; le Congrès élit finalement Paz Estenssoro président de la république. À soixante-dix-sept ans, c'est son troisième mandat. Les deux partis vainqueurs s'uniss […] Lire la suite

COCA

  • Écrit par 
  • Alain LABROUSSE
  •  • 1 012 mots
  •  • 6 médias

Il existe une confusion très largement répandue entre la cocaïne, alcaloïde isolé pour la première fois par le chimiste et pharmacien allemand Albert Niemann ( 1834-1861 ) en 1859, et la feuille de coca dont on l'extrait. La coca appartient à la famille des Erythroxylaceae du genre pantropical. Deux de ses quelque 250 espèces, que l'on trouve sur le continent sud-américain jusqu'à 2 000 mètres d […] Lire la suite

COLOMBIE

  • Écrit par 
  • Marcel NIEDERGANG, 
  • Olivier PISSOAT, 
  • Clément THIBAUD
  • , Universalis
  •  • 13 651 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Du « démontage » du FN à l'assaut de l'État »  : […] L'année 1974 marque la fin du FN, avec l'organisation des premières élections compétitives depuis la Violencia et la victoire du libéral Alfonso López Michelsen. Mais le FN laissait la cogestion partisane en héritage, empêchant l'émergence d'une opposition démocratique. Le parti libéral domina la vie politique : de 1974 à 2006, seuls deux conservateurs parvinrent à la présidence, Belisario Betancu […] Lire la suite

DROGUE

  • Écrit par 
  • Alain EHRENBERG, 
  • Olivier JUILLIARD, 
  • Alain LABROUSSE
  • , Universalis
  •  • 12 113 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Absence de résultats tangibles de la lutte antidrogue »  : […] Ces dix années écoulées, il a bien fallu constater qu'aucune réduction de la production des drogues n'avait été obtenue. La production de cocaïne, en dépit de quelque cinq milliards de dollars dépensés par les États-Unis dans les pays andins dans le cadre de vastes programmes de lutte comme le Plan Colombie ou l'Initiative andine, auxquels se sont ajoutés les centaines de millions de dollars app […] Lire la suite

GUINÉE-BISSAU

  • Écrit par 
  • Francis SIMONIS
  •  • 3 630 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le pays depuis l’indépendance : entre instabilité et coups d’État »  : […] À la suite de la déclaration d’indépendance en 1974, Luís Cabral, demi-frère d’Amilcar, devient le premier président de la Guinée-Bissau, qui est alors un pays exsangue dont moins de 1 p. 100 de la population sait lire et écrire. Les organisations nées de la lutte armée s’installent au pouvoir : le PAIGC devient un parti unique qui s’inspire des démocraties populaires d’Europe de l’Est. Le leader […] Lire la suite

PHARMACODÉPENDANCE

  • Écrit par 
  • Edith ALBENGRES
  •  • 1 250 mots
  •  • 2 médias

Le phénomène de dépendance d'un individu vis-à-vis d'un médicament a été dénommé pharmacodépendance par l'Organisation mondiale de la santé (O.M.S.), qui en a donné la définition, internationalement admise, suivante : « État psychique et quelquefois également physique résultant de l'interaction entre un organisme vivant et un médicament, se caractérisant par des modifications du comportement et p […] Lire la suite

PHARMACOLOGIE

  • Écrit par 
  • Edith ALBENGRES, 
  • Jérôme BARRE, 
  • Pierre BECHTEL, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Georges HOUIN, 
  • Henri SCHMITT, 
  • Jean-Paul TILLEMENT
  •  • 20 279 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Modulation chimique « simple » »  : […] On synthétise des dérivés proches d'une molécule active d'origine naturelle ou synthétique. On observe parallèlement les variations de l'activité et/ou de la toxicité qui résultent de ces modulations. Cette première mise en rapport constitue la forme la plus qualitative des relations structure-activité. Ces modulations chimiques se limitent à des transformations (alcoylation, éthérification, etc.) […] Lire la suite

Les derniers événements

24 septembre 2022 Belgique. Menace visant le ministre Vincent Van Quickenborne.

Les enquêteurs étudient l’hypothèse d’une opération programmée par une organisation criminelle impliquée dans le trafic de cocaïne. En 2021, quatre-vingt-dix tonnes de cocaïne ont été saisies dans le pays, et trente tonnes supplémentaires au cours des six premiers mois de 2022. […] Lire la suite

5-17 juin 2022 Brésil. Assassinats d'un journaliste britannique et d'un anthropologue brésilien en Amazonie.

La vallée de Javari est un lieu de pêche et de chasse illégales, et de transit de la cocaïne provenant du Pérou. Le 17, la police annonce que les « restes humains » retrouvés deux jours plus tôt avec l’aide du suspect arrêté – qui a avoué avoir participé à l’assassinat des deux hommes – sont bien ceux de Bruno Araújo Pereira et Dom Phillips. Les associations de journalistes et de défenseurs de l’environnement dénoncent l’impunité régnant dans cette région de l’ouest du Brésil. […] Lire la suite

6-15 juillet 2021 Pays-Bas. Assassinat du journaliste Peter R. de Vries.

Après l’arrestation de deux suspects, les soupçons se portent sur le Marocain Ridouan Taghi, chef de la Mocro Maffia, un réseau de trafic de cocaïne, qui est actuellement jugé dans le pays. Il serait le commanditaire de l’assassinat. Un ancien membre de cette organisation, qui avait accepté de collaborer avec la justice, s’était confié à Peter R. de Vries. […] Lire la suite

8 juillet 2021 France. Acquittement des pilotes dans l'affaire « Air Cocaïne ».

La cour d’assises spéciale d’appel d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) acquitte les deux pilotes de jet privé, Pascal Fauret et Bruno Odos, qui étaient accusés d’avoir participé à un trafic de cocaïne entre la République dominicaine et la France, en mars 2013. Ils avaient été condamnés à six ans de prison en première instance, en avril 2019. La cour confirme les peines de prison des sept autres accusés. […] Lire la suite

9 mars 2021 Belgique. Vaste opération de police.

Quarante-huit personnes sont interpellées et dix-sept tonnes de cocaïne sont saisies.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

A. M. HAZEBROUCQ, « COCAÏNE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 février 2023. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/cocaine/