RHIN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le Rhin, par son insertion dans un ensemble territorial qui a joué un rôle éminent dans le façonnement de la civilisation occidentale – européenne et mondiale –, n'a pas été uniquement générateur d'un imposant bassin fluvial, mais aussi de dynamiques socio-économiques d'avant-garde ainsi que de cadres de vie enviables, tant urbains que ruraux. Son image a une connotation séculaire d'opulence, d'espace densément mis en valeur jusqu'au moment où, à l'ère postindustrielle, la crise du charbon et de l'acier, des industries manufacturières et du transport fluvial liés à ces produits pondéreux vient frapper de plein fouet firmes et complexes portuaires d'une part, sociétés construites sur le modèle de développement rhénan d'autre part. Les efforts de restructuration entrepris depuis ce choc n'ont cessé de se déployer autour de la recherche de nouvelles finalités en faveur d'un fleuve qui continue à rythmer, mais autrement, l'espace qui, plus que jamais, est lié à son nom.

France : carte administrative

Carte : France : carte administrative

Carte administrative de la France métropolitaine. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Un cadre naturel humanisé

Aspects physiques

Le bassin rhénan englobe une superficie de 251 800 kilomètres carrés et parcourt l'Europe sur un axe de 1 320 kilomètres depuis l'arc alpin, à travers le fossé d'effondrement hercynien né à l'ère tertiaire à — 65,2 millions d'années, jusque dans la plaine nord-européenne où le fleuve se déverse dans la mer du Nord avec un débit moyen de 2 200 mètres cubes par seconde. Son régime fluvial est rythmé principalement par les Alpes d'une part, qui lui assurent dans l'ensemble une importante alimentation printanière inhérente à la fonte des neiges et au début de celle des glaciers, par l'apport des hautes eaux en provenance des affluents du cours moyen d'autre part, qui pallient le déficit suscité en amont par la rétention nivale ou nivo-glaciaire. Ainsi la navigation est assurée en général toute l'année durant, à l'exception des saisons particulièrement sèches en été ou marquées par un gel hivernal prolongé. Navigable de Rheinfelden à la mer, soit sur 850 kilomètres, le fleuve apprivoisé a un débit moyen de 1 060 mètres cubes par seconde sur son secteur franco-allemand, à la sortie de la section alpino-jurassienne qui ne constitue que le quart environ de la superficie du bassin, mais assure la fourniture de la moitié environ du débit total. Cette configuration explique l'aspect torrentiel du haut Rhin. Dès le tronçon germano-suisse jusqu'à la hauteur de Mayence, la pente s'atténue de 0,9 à 0,1 p. 1 000, engendrant naguère de multiples bras plus ou moins passifs – « le Rhin sauvage » de la littérature –, puis de multiples méandres. À Bingen, le fleuve s'encaisse dans une gorge étroite de 400 mètres de largeur à travers le rebord escarpé du massif hercynien allant des Ardennes à l'Eifel, pour se frayer un passage au pied de la Lorelei, rocher pittoresque chanté par Heine. À la sortie du défilé, le Rhin emprunte la vaste plaine de l'Europe septentrionale dans laquelle il a façonné de larges méandres et des îles pour se jeter dans la mer du Nord par un nombre impressionnant de bras qui forment un delta, sur un front allant de Zwolle au Nord-Est jusqu'aux îles de Zélande au Sud-Ouest.

Le Rhin à Sankt Goarshausen

Photographie : Le Rhin à Sankt Goarshausen

La vallée du Rhin à Sankt Goarshausen, le château de Katz et, au second plan, la roche de la Lorelei (Palatinat, Allemagne). Aux périls du fleuve dont les poètes romantiques firent la légende, notre époque a superposé les risques dus à la pollution chimique. En 1986, lorsque les médias... 

Crédits : Michael Runkel/ Publisher Mix/ Getty Images

Afficher

L'aménagement

La faible vitesse du courant, la multitude de bras au cours changeant entrecoupés d'îlots et de bancs de gravier constituant un lit large de 2 à 6 kilomètres, les fréquentes inondations en période de hautes eaux rendaient la navigation difficile, notamment entre Bâle et Lauterbourg, de l'époque romaine au début du xixe siècle. Trois séries de travaux d'aménagement entrepris successivement ont transformé le fleuve en une voie de navigation majeure. Au milieu du xixe siècle, la lutte contre les inondations conduit à la correction par endiguement des eaux dans un lit artificiel de 200 à 300 mètres de largeur, sous l'impulsion du colonel des travaux du génie badois Johann Gottfried Tulla, l'un des fondateurs de l'université technique de Karlsruhe. Au début du xxe siècle, la régularisation permet de créer à l'intérieur du lit artificiel un chenal d'environ 80 mètres de largeur, déterminé par des épis en enrochements, en vue de garantir à la navigation un enfoncement minimal durant l'essentiel de l'année. Enfin, à partir de l'entre-deux-guerres, la canalisation depuis Bâle favorise la navigation à enfoncement maximal en toute période de l'année. Elle est destinée à capter notamment les forces hydrauliques et à fournir à la navigation fluviale un axe de circulation bien plus commode que ne l'ont fait la correction et la régularisation entreprises précédemment. Les travaux correspondants, menés de 1932 à 1977, comportent dix ouvrages formés chacun d'une usine hydroélectrique et d'écluses de navigation. Les huit premières chutes – jusqu'à Strasbourg – sont une œuvre française, les deux dernières, en aval de la capitale alsacienne, relèvent d'une collaboration franco-allemande. La hauteur moyenne des chutes atteint 10 mètres. Les dimensions des écluses s'échelonnent entre une longueur de 190 à 270 mètres et une largeur de 12 à 24 mètres. Il est vrai que l'aménagement d'un lit forcé par Tulla a perturbé le profil du fleuve et entraîné des effets d'érosion très négatifs ; la construction du Grand Canal d'Alsace a abaissé la nappe phréatique et nécessite de recourir à l'irrigation.

Au fil des siècles, le Rhin fut porteur d'échanges de marchandises et de culture, source de richesse et de prospérité viticoles, agricoles, urbaines et industrielles. Son espace fut certes l'un des lieux d'Europe qui ont le plus souffert, mais aussi le creuset de solidarités Nord-Sud qui, pendant longtemps, l'ont emporté sur les articulations Ouest-Est. Du Benelux à la Suisse, les sociétés sont marquées par les échanges, les flux humains, matériels et immatériels qui structurent le bassin rhénan. Le fleuve, dont la puissance a été personnalisée dans la légende germanique par la représentation du Vater Rhein (le père Rhin), constitue désormais un trait d'union entre l'Europe occidentale et l'Europe centrale ainsi qu'un facteur d'internationalisation croissante.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

France : carte administrative

France : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Le Rhin à Sankt Goarshausen

Le Rhin à Sankt Goarshausen
Crédits : Michael Runkel/ Publisher Mix/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  RHIN  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Géographie) - Aspects naturels et héritages

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 8 234 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le fossé rhénan »  : […] Le cours du Rhin n'est pas rectiligne. Le grand fleuve coule à travers quatre milieux différents en Allemagne : 1. Depuis la frontière austro-suisse jusqu'à Bâle. Le Rhin traverse le lac de Constance, ancienne vallée glaciaire d'origine tectonique, puis franchit les chaînons jurassiens ; enfin, il coule sur la retombée méridionale de la Forêt-Noire. 2. À Bâle, il entre dans le fossé du Rhin supéri […] Lire la suite

ALSACE

  • Écrit par 
  • Françoise LÉVY-COBLENTZ, 
  • Raymond WOESSNER
  • , Universalis
  •  • 6 606 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le Consulat et l'Empire »  : […] Avec le Consulat, les émigrés reviennent nombreux et les esprits les plus conciliants accueillent favorablement le Concordat qui viendra péniblement à bout des luttes religieuses. Le blocus continental a pour corollaire le développement de la culture de la betterave à sucre et l'essor de l'industrie textile de Mulhouse débarrassée de la concurrence anglaise. L'Alsace est gouvernée par des administ […] Lire la suite

ARNHEM

  • Écrit par 
  • Claude MOINDROT
  •  • 319 mots
  •  • 1 média

Principale ville de la province de Gueldre aux Pays-Bas, tant par sa population (142 500 hab. dans la ville et 348 400 dans l'agglomération d'après une estimation de 2007) que par son activité économique. La situation géographique d'Arnhem est remarquable : les quartiers sud s'allongent sur une terrasse sableuse au bord du principal bras du Rhin, le Lek, là où diverge l'IJssel ; les élégants quart […] Lire la suite

BADE-WURTEMBERG

  • Écrit par 
  • Hélène ROTH
  •  • 1 502 mots
  •  • 1 média

Situé au sud-ouest de l’ Allemagne , le Bade-Wurtemberg (Baden-Württemberg en allemand) est le troisième Land allemand par la taille et par la population  : il comptait 11 millions d’habitants en 2017, pour une superficie de 35 748 kilomètres carrés. Entre France, Suisse et Bavière, le Land bénéficie de son positionnement au cœur de la dorsale européenne, dont il constitue un des principaux moteur […] Lire la suite

BÂLE

  • Écrit par 
  • Bernard DEGEN
  •  • 1 544 mots
  •  • 3 médias

Au contact avec la France et l'Allemagne, Bâle (en allemand Basel) est la porte d'entrée de la Suisse vers l'Europe du Nord . La ville, qui forme avec les communes de Riehen et Bettingen, le canton de Bâle-Ville, le plus petit de Suisse en termes de superficie (37 km 2 ), est également le cœur d’une agglomération trinationale. Située à l'extrémité sud du couloir qui sépare les Vosges de la Forêt […] Lire la suite

BONN

  • Écrit par 
  • Antoine LAPORTE
  •  • 1 016 mots
  •  • 1 média

Bonn est une ville située dans l’ouest de l’Allemagne, sur le Rhin, à la limite sud du Land de Rhénanie du Nord-Westphalie . La ville, qui comptait 315 000 habitants en 2017, s’intègre dans la région urbaine Rhin-Ruhr. Elle a été la capitale de l’Allemagne fédérale de 1949 à 1999. Bordant le Rhin, la ville de Bonn se trouve à l’interface entre le nord des massifs de l’Eifel et du Westerwald et l’e […] Lire la suite

COBLENCE

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 628 mots
  •  • 1 média

À l'emplacement d'un établissement celte, au confluent de la Moselle et du Rhin fut créé vers 9 avant J.-C., à l'initiative de Drusus, un camp romain, Confluentes, qui devint bientôt une cité. Un pont sur la Moselle, un autre sur le Rhin firent de la ville un point de passage essentiel dans les pays du Rhin moyen. Les Francs y établirent un palais royal. À l'époque carolingienne, la ville prospéra […] Lire la suite

COLOGNE

  • Écrit par 
  • Hélène ROTH
  •  • 1 463 mots
  •  • 3 médias

Avec un million d’habitants en 2017, Cologne (Köln en allemand) est la plus grande ville du Land de Rhénanie-du-Nord–Westphalie . Nœud de communication à la croisée du Rhin et d’un axe ouest-est reliant façade atlantique et plaine germano-polonaise, Cologne s’est avant tout construite sur des activités commerciales et n’a jamais exercé de fonction politique d’envergure, hormis dans l’Antiquité. Vi […] Lire la suite

DÜSSELDORF

  • Écrit par 
  • Antoine LAPORTE
  •  • 861 mots
  •  • 3 médias

Düsseldorf est une ville d’ Allemagne , capitale du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie . La ville comptait 613 000 habitants en 2017, ce qui en fait la septième agglomération du pays. À proximité du bassin minier, industriel et urbain de la Ruhr, Düsseldorf s’est développée sur la rive droite du Rhin. La ville se situe à 560 kilomètres de Berlin et à 40 kilomètres de Cologne. Düsseldorf se trouve […] Lire la suite

FLEUVES INTERNATIONAUX

  • Écrit par 
  • Hubert THIERRY
  •  • 3 822 mots

Dans le chapitre « Régimes conventionnels »  : […] La diversité des régimes conventionnels applicables aux fleuves à travers le monde rend très difficiles les classifications. Quant à l'étendue de la liberté de navigation, le professeur R. Bystricky, au cours du colloque de Lagonissi (avr. 1966), a distingué trois types de solutions : 1. liberté limitée aux États riverains (St. Lawrence Seaway) ; 2. liberté limitée aux États signataires d'une conv […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

22 mars - 15 avril 2021 France. Polémique relative au financement d'une mosquée à Strasbourg.

Bas-Rhin défère la décision municipale devant le tribunal administratif à la demande du ministre. Le 15, la maire de Strasbourg Jeanne Barseghian (EE-LV) annonce que la fédération Millî Görüş a retiré sa demande de subvention.  […] Lire la suite

28 janvier 2021 France. Équipée meurtrière d'un ingénieur au chômage.

Haut-Rhin. Ceux-ci étaient liés au plan social qui avait touché, dans les années 2000, une entreprise d’Eure-et-Loir dont le suspect était alors salarié. […] Lire la suite

2-30 avril 2020 France. Annonce du plan de déconfinement.

Haut-Rhin et pour le compte de l’Agence régionale de santé (ARS) du Grand-Est, deux cargaisons de masques de protection commandés en Chine par la région Bourgogne-Franche-Comté et le département des Bouches-du-Rhône, dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. Les associations d’élus locaux déploreront cette « guerre des masques ». Le 9, le gouvernement […] Lire la suite

1er-31 mars 2020 France. Lutte contre l'épidémie de Covid-19.

Haut-Rhin) dans les jours précédents. Il rend hommage au « courage exceptionnel » des soignants et promet, « à l’issue de cette crise, un plan massif d’investissement et de revalorisation de l’ensemble des carrières » à l’hôpital. Le chef de l’État annonce également le lancement de l’opération militaire Résilience de « soutien aux populations » et  […] Lire la suite

14-29 février 2020 France. Progression de l'épidémie de coronavirus.

Haut-Rhin). La contamination de certains d’entre eux, qui est diagnostiquée les jours suivants, contribue à la propagation de l’épidémie. Le 23, le gouvernement déclenche le volet du plan Orsan (Organisation de la réponse du système de santé en situations sanitaires exceptionnelles) lié aux risques épidémiques et biologiques. Sa phase 1 vise à freiner […] Lire la suite

Pour citer l’article

Gabriel WACKERMANN, « RHIN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/rhin/