ARMÉNIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nom officielRépublique d'Arménie (AM)
Chef de l'ÉtatArmen Sarkissian (depuis le 9 avril 2018)
Chef du gouvernementNikol Pachinian (depuis le 8 mai 2018)
CapitaleErevan
Langue officiellearménien
Unité monétairedram (AMD)
Population2 973 000 (estim. 2018)
Superficie (km2)29 743

L'Arménie indépendante

Nouvellement indépendante, l'Arménie lutte pour sa survie face à un Azerbaïdjan armé par la Turquie et la Russie. Mais les combattants arméniens, défendant leurs villages du Haut-Karabakh, connaissant parfaitement le terrain et soutenus par des volontaires venus d'Arménie, repoussent l'armée azérie dont les combattants manquent de motivation.

Pour sortir de son isolement, l'Arménie se rapproche de la diaspora, de la Russie, allié historique traditionnel, mais aussi de l'Iran et de la Grèce face au front turco-azéri. Le 23 septembre 1991, les présidents russe et kazakh obtiennent un cessez-le-feu au Haut-Karabakh (qui proclamera son indépendance en janvier 1992). Mais ce dernier ne sera pas respecté. Dans la foulée, Erevan adhère à la Communauté des États indépendants (C.E.I.) bâtie sur les ruines de l'U.R.S.S., puis est admise à l'O.N.U. (juillet 1992). Le 8 mai 1992, un nouveau cessez-le-feu est signé à Téhéran, mais il est rompu par les combattants arméniens qui ouvrent un corridor entre l'Arménie et le Haut-Karabakh. La contre-offensive azérie d'août de la même année est repoussée le mois suivant par les forces arméniennes qui volent de victoire en victoire, allant jusqu'à occuper 25 p. 100 du territoire azéri. Finalement, le 18 février 1994, un cessez-le-feu définitif est signé. Il est globalement respecté malgré quelques escarmouches, notamment en 2005 et 2006. Voulant s'assurer la neutralité positive de la Russie, Erevan signe un accord de coopération militaire avec celle-ci en février 1996 pour la surveillance de la frontière arméno-turque. Enfin en 2006, l'armée russe, chassée de la nouvelle Géorgie démocratique, se redéploie en Arménie.

Sur le plan de la politique intérieure, l'unanimité contre l'U.R.S.S. et les communistes arméniens se fissure rapidement dans les rangs des nationalistes. Le 17 décembre 1994, l'ancien maire d'Erevan, Ambartsoum Galastian, héros de l'indépendance, qui dénonçait « l'État policier » du président Levon Ter-Petrossian, est assassiné. Relativement stable jusqu'alors, l'Arménie va connaître des violences poli [...]


Médias de l’article

Arménie : carte physique

Arménie : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Arménie : drapeau

Arménie : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

L'Arménie, République socialiste soviétique

L'Arménie, République socialiste soviétique
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Arménie, XIe siècle

Arménie, XIe siècle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Tous les médias



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 36 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ARMÉNIE  » est également traité dans :

L'ARMÉNIE, DES ORIGINES AU IVe SIÈCLE (exposition)

  • Écrit par 
  • Anahide TER MINASSIAN
  •  • 1 567 mots

En faisant découvrir au grand public les trésors de l'Arménie ancienne, l'exposition L'Arménie des origines au IVe siècle organisée à Nantes du 23 mars au 15 septembre 1996, au musé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-armenie-des-origines-au-ive-siecle/#i_9390

ARMÉNIENNE CATHOLIQUE ÉGLISE

  • Écrit par 
  • Jacques PONS
  •  • 328 mots

L'Église d'Arménie, détachée de Rome à la suite du concile de Chalcédoine (451), est toujours restée séparée de l'Église catholique aussi bien que de l'Église orthodoxe. En marge d'elle se forma une communauté « uniate » : l'Église arménienne catholique. Dès le xii e siècle, parmi les Arméniens qui s'étaient réfugiés en Cilicie pour échapper aux persécutions musulmanes et y avaient fondé un royau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglise-armenienne-catholique/#i_9390

ARTABAN LES

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY
  •  • 1 012 mots

Plusieurs rois parthes arsacides portèrent le nom d'Artaban. La lutte que la tribu iranienne des Parthes engagea, sous l'impulsion d'Arsakès, contre les Séleucides, vers ~ 250, avait pour objectif dernier, au-delà de la reconquête de l'indépendance nationale, la reconstitution d'un empire iranien comparable à celui des Achéménides. Arsakès, le fondateur de la dynastie, s'affranchit pratiquement de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-artaban/#i_9390

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

  • Écrit par 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Bernard HOURCADE, 
  • Georges MUTIN, 
  • Philippe PELLETIER, 
  • Jean-Luc RACINE
  •  • 24 809 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Urbanisation et développement »  : […] Avec plus de 73 millions d'habitants chacun, la Turquie et l'Iran regroupent à eux seuls plus de la moitié de la population de toute la région et confirment ainsi leur place économique et politique dominante. Troisième pays de la région par sa population, l'Afghanistan (28,4 millions d'habitants en 2009) est aussi le plus pauvre de la région, avec les taux de natalité et de mortalité les plus éle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-geographie-humaine-et-regionale-dynamiques-regionales/#i_9390

AZERBAÏDJAN

  • Écrit par 
  • Raphaëlle MATHEY, 
  • Ronald Grigor SUNY
  • , Universalis
  •  • 6 516 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le conflit du Haut-Karabakh »  : […] Dès 1988, la province du Haut-Karabakh, profitant du climat de réformes instauré par la perestroïka de Mikhaïl Gorbatchev, réclame son rattachement à l'Arménie. Des manifestations massives et passionnées sont organisées. En réaction à ce mouvement qui prend de l'ampleur, la population arménienne d'Azerbaïdjan devient la cible de représailles populaires et de véritables pogroms sont perpétrés, n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/azerbaidjan/#i_9390

BAHRĀM ou VAHRĀM LES

  • Écrit par 
  • Michèle ÉPINETTE
  •  • 700 mots
  •  • 2 médias

Rois sassanides de Perse ( iii e -V e s.). Leur nom, Bahrām ou Vahrām, est dérivé du pehlevi varahran et de l'avestique verethraghna . Bahrām I er (273-276) était le second fils de Šāhpūr I er et le frère de Hormazd I er auquel il succéda. Les événements politiques de son règne sont très mal connus. Le relief du rocher de Šāhpūr le représente recevant son investiture de la main du dieu Ohrmaz […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bahram-vahram/#i_9390

CARTES À JOUER

  • Écrit par 
  • René ALLEAU
  •  • 2 547 mots

Dans le chapitre « De l'Arménie à l'Italie »  : […] Dans la note de Niccola della Tuccia, en 1379, l'historien G. Van Rijnberk a déjà relevé une curieuse coïncidence : celle du nom du « Sarrazin » qui aurait apporté le jeu des naibi à Viterbe, un certain Hayl, avec Haik ou Hayk, nom qui désigne un Arménien. Mais c'est là bien plus qu'un indice superficiel, si l'on observe que l'histoire de l'Arménie, à la fin du xiv e  siècle, traverse une période […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cartes-a-jouer/#i_9390

CASPIENNE, géopolitique

  • Écrit par 
  • Garik GALSTYAN
  •  • 7 421 mots

Dans le chapitre «  La Turquie, l'acteur principal du deuxième cercle »  : […] La dissolution de l'URSS, les guerres du Golfe et l'isolement international de l'Iran ont changé la donne turque dans le vaste espace autour de la Caspienne. Depuis le début des années 1990, la Turquie est de retour avec l'ambition, en tant que leader et modèle pour le monde turc, de rassembler sous sa tutelle les pays turcophones nouvellement indépendants. Les résultats des premières années post […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caspienne-geopolitique/#i_9390

CAUCASE

  • Écrit par 
  • André BLANC, 
  • Georges CHARACHIDZÉ, 
  • Louis DUBERTRET, 
  • Silvia SERRANO
  • , Universalis
  •  • 17 098 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Typologie des sociétés traditionnelles »  : […] Les deux types les plus originaux, aux deux extrêmes de l'histoire, sont ceux de l' Ibérie antique (Géorgie centrale) et des montagnards géorgiens à l'est du Kazbek (jusqu'en 1960). La société ibère, vers l'an 20 après J.-C., comportait quatre « classes » : celle des rois, l'aîné du clan royal assumant le pouvoir politique, le cadet la justice et la guerre ; la deuxième, celle des prêtres, chargé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caucase/#i_9390

DIASPORA

  • Écrit par 
  • Spyros ASDRACHAS, 
  • Vicken CHETERIAN, 
  • Kamel DORAÏ, 
  • Thibaut JAULIN, 
  • Claudine LOMBARD-SALMON, 
  • Raoul VANEIGEM, 
  • Emmanuel ZAKHOS-PAPAZAKHARIOU
  • , Universalis
  •  • 7 138 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La diaspora arménienne »  : […] La chute de la dynastie des Bagratides, les invasions répétées des tribus turques et de violents séismes comme celui qui en 1319 détruisit Ani, la capitale arménienne, poussèrent une multitude d'Arméniens à quitter leur berceau historique. L'immigration fut tellement forte dans certaines régions qu'un nouveau royaume, la Petite Arménie, fut établi en Cilicie (1078-1375) dans le golfe d'Alexandre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diaspora/#i_9390

EREVAN ou ERIVAN

  • Écrit par 
  • Françoise ARDILLIER-CARRAS
  •  • 533 mots
  •  • 1 média

Bâtie dans une cuvette, à 900 mètres d'altitude, Erevan, la capitale de l'Arménie, est traversée par la rivière Hrazdan, émissaire du lac Sevan, et entourée de cinq collines densément urbanisées. À l'origine, Erebouni, forteresse ourartéenne ( vii e  s. av. J.-C.), lui aurait donné son nom. Capitale d'un khanat persan au xviii e  siècle, puis annexée à l'empire russe en 1827, Erevan n'était alors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erevan-erivan/#i_9390

GÉORGIE

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET, 
  • Régis GAYRAUD, 
  • David Marshall LANG, 
  • Kalistrat SALIA
  • , Universalis
  •  • 15 746 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'incorporation à l'U.R.S.S. »  : […] En janvier 1921, la république de Géorgie est reconnue de jure par les Alliés. Cela n'empêche pas l'Armée rouge d'installer un régime soviétique à Tbilissi un mois plus tard. Le 12 mars 1922, la Géorgie est donc officiellement annexée à l'U.R.S.S. au sein de la république fédérative socialiste soviétique de Transcaucasie. Staline et Ordjonikidzé, tous deux géorgiens, vont soviétiser le pays sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georgie/#i_9390

GRÉGOIRE L'ILLUMINATEUR saint (260 env.-env. 328)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 217 mots

Né en Arménie, Grégoire fut élevé chrétiennement à Césarée de Cappadoce, se maria et eut deux enfants. Quand Tiridate remonta sur le trône de ses pères, Grégoire l'accompagna en Arménie. Le roi, qui était païen, voulut restaurer les fêtes de la déesse Anahit. Chrétien, Grégoire refusa d'y participer. Il fut jeté dans une fosse, où il resta enfermé pendant quinze ans, et n'en fut libéré que quand T […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregoire-l-illuminateur/#i_9390

IRAN - Histoire et politique

  • Écrit par 
  • Christian BROMBERGER, 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 22 380 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  La monarchie iranienne »  : […] La situation géographique de l'Iran entre le Proche-Orient et l'Inde d'une part, entre l'océan Indien et la Russie d'autre part a valu à ce pays, à partir de la fin du xviii e  siècle – qui voit l'avènement de la dynastie des Qadjar (1794-1925) et l'établissement de la capitale à Téhéran – d'être l'un des théâtres de la rivalité anglo-russe ; les Russes souhaitaient, à travers l'Iran, atteindre l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iran-histoire-et-politique/#i_9390

KARÉKINE Ier NECHAN SARKISSIAN, catholicos (1932-1999)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 633 mots

Premier catholicos de l'ère post-soviétique et de l'Arménie indépendante, Karékine I er , patriarche de l'Église apostolique arménienne, n'aura régné que cinq ans. Né Nechan Sarkissian le 27 août 1932, à Kessab, dans le nord de la Syrie, il entre au séminaire du catholicosat de Cilicie en octobre 1946. Il est ordonné diacre trois ans plus tard. En septembre 1952, il reçoit l'ordination sacerdotale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nechan-karekine-ier/#i_9390

KARÉKINE II, catholicos (1951- )

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 529 mots

Cent trente-deuxième catholicos de tous les Arméniens, Karékine II, successeur de Karékine I er , a été élu le 27 octobre 1999, à Etchmiadzine, siège du catholicossat arménien. C'est à Voskéhad, un village de la région, que Karékine Nercissian est né en 1951. En 1965, il entre au grand séminaire d'Etchmiadzine. Il y termine ses études théologiques en 1971. Ordonné diacre en 1970, il devient abbé ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karekine-ii/#i_9390

LUCULLUS, lat. LUCIUS LICINIUS LUCULLUS (env. 106-env. 57 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 380 mots

Général romain, né vers 117 av. J.-C., mort vers 57 av. J.-C. Lucius Licinius Lucullus combat dans la guerre sociale (91-89) sous le commandement du général romain Sylla. Nommé questeur en 88 av. J.-C., il est l'un des rares officiers de Sylla à l'accompagner dans sa marche sur Rome. Nommé proquesteur de Sylla en Orient en 87, il conserve ce poste jusqu'à son retour en Italie. Il joue un rôle de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucullus-lat-lucius-licinius-lucullus/#i_9390

MELKONIAN MONTE (1957-1993)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 664 mots

Monte Melkonian est né le 25 novembre 1957, à Visalia, entre Los Angeles et San Francisco. Sa famille est arrivée aux États-Unis avant le génocide arménien de 1915 et ne cultive guère le souvenir de la maison des morts. D'ailleurs, les quatre enfants Melkonian reçoivent une éducation en langue anglaise. Ce n'est qu'à l'adolescence que Monte retrouve ses racines. À vingt ans, il obtient un master d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monte-melkonian/#i_9390

MESROP saint (360 env.-440)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 367 mots

Moine, théologien et linguiste inventeur de l'alphabet arménien, Mesrop Machtots (ou Mesrob Machtotz) est né vers 360 à Hatsik (ou Hatsekats), près de Taron, en Arménie (auj. Mus en Turquie), et mort le 17 février 440 à Vagharshapat (auj. Etchmiadzine). Après des études dans les lettres et langues classiques sous la direction du patriarche Nersès I er , il embrasse la vie monastique vers 395. Ordo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesrop/#i_9390

MITHRIDATE VI EUPATOR (132-63 av. J.-C.) roi du Pont

  • Écrit par 
  • Paul GOUKOWSKY
  •  • 1 956 mots

Dans le chapitre « La troisième guerre mithridatique (74-63 av. J.-C.) »  : […] Mithridate comptait sur l'aide du roi d'Arménie, Tigrane, et sur celle du marianiste Sertorius qui, en Espagne, résistait toujours. Au printemps de 74 av. J.-C., il envahit la Bithynie, enferma dans Chalcédoine le consul Cotta et assiégea Cyzique. L'autre consul, Lucius Lucullus, bloqua et affama les assiégeants, contraignant Mithridate à lever le siège au printemps suivant, après de très lourdes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mithridate-vi-eupator/#i_9390

PARTHES

  • Écrit par 
  • Philippe GIGNOUX, 
  • Guy JUCQUOIS
  •  • 5 321 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La formation de l'Empire parthe »  : […] Dans la première moitié du iii e  siècle avant J.-C., des tribus scythes font irruption en Iran ; appelées par les historiens Parnes (ou Aparnes ), elles auraient émigré de la région de la mer d'Aral pour s'installer en Parthie , après avoir été refoulées par le satrape Diodote I er de Bactriane, qui se rendra indépendant du pouvoir séleucide vers 240. Conduits par Arsace, qui donnera son nom à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parthes/#i_9390

POMPÉE CONQUIERT L'ORIENT

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 268 mots
  •  • 1 média

Les opérations militaires conduites en Méditerranée dans les années 60 avant notre ère permettent de constituer l'Orient romain et portent Pompée au faîte de sa puissance. Depuis — 67, Pompée détient un commandement extraordinaire sur toute la Méditerranée, alors infestée de pirates. La sécurité des mers rétablie, il se fait attribuer des pouvoirs supplémentaires qui lui confèrent la conduite de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pompee-conquiert-l-orient/#i_9390

POMPÉE ET L'ORIENT - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 442 mots

— 133 Le roi Attale III de Pergame lègue son royaume à Rome ; création de la province d'Asie. — 88-— 84 Première guerre de Rome contre Mithridate : Mithridate VI Eupator, roi du Pont, envahit la province romaine d'Asie et fait massacrer tous les citoyens romains résidant en Asie ; le général romain Sylla bat Mithridate à la bataille de Chéronée et le contraint à signer la paix. — 83-— 82 Deuxiè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pompee-et-l-orient-reperes-chronologiques/#i_9390

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 35 194 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Trajan »  : […] Trajan (98-117) était un soldat au tempérament autoritaire, qui se montra très respectueux du Sénat, mais sans sacrifier une parcelle de son autorité personnelle. Il gouverna en prince absolu, mais pour le bien public, ce qui donnait satisfaction à l'idéologie politique alors dominante (Dion de Pruse). Né en Espagne, à Italica, d'une famille italienne émigrée et « coloniale », il favorisa les prov […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-le-haut-empire/#i_9390

SHĀHPŪR II ou SAPOR II, roi sassanide de Perse (309/10-379)

  • Écrit par 
  • Philippe OUANNÈS
  •  • 448 mots
  •  • 1 média

Neuvième souverain sassanide, fils posthume de Hurmizd II, Shāhpūr II naquit roi, d'où la longueur de son règne. Héritier d'un royaume aux structures peu cohérentes et menacé de tous côtés, il doit, pour en maintenir l'intégrité, se livrer à des luttes constantes . Son règne est marqué par l'adoption du zoroastrisme « orthodoxe », utilisé comme moyen d'unification, mais il est aussi une longue sui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shahpur-ii-sapor-ii/#i_9390

TIGRANE II LE GRAND (env. 121-env. 54 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 560 mots

Roi d'Arménie (95-54), né vers 121 av. J.-C., mort vers 54 av. J.-C. Membre de la dynastie fondée au début du ii e siècle par Artaxias, Tigrane est le fils ou le frère d'Artavasdès I er (ou Artavazd). Donné en otage au roi des Parthes Mithridate II, il rachète par la suite sa liberté en cédant soixante-dix vallées bordant la Médie, dans le nord-ouest de l'actuel Iran. Tigrane II le Grand, monté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tigrane-ii-le-grand/#i_9390

TRAJAN (53-117)

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 3 137 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un stratège »  : […] Ce meilleur des princes a surtout laissé une image de guerrier. Il a d'ailleurs tout fait pour diffuser ce portrait, en utilisant dans sa propagande en particulier le thème de la fortitudo (le courage), surtout à partir de 112, année où le bellicisme prend le pas. Qu'en est-il en réalité ? Nous savons que les armées impériales ont été engagées sur plusieurs fronts. En Afrique, le quartier général […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trajan/#i_9390

TURQUIE

  • Écrit par 
  • Michel BOZDÉMIR, 
  • Ali KAZANCIGIL, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Jean-François PÉROUSE
  •  • 40 595 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Les relations de la Turquie avec son voisinage »  : […] Depuis le milieu des années 1960, tout en continuant à rester fermement ancrée à l'Occident, la Turquie a cherché à établir des relations plus soutenues avec son environnement régional, qu'elle avait soit négligé, soit abordé strictement dans le cadre des stratégies et des alliances définies par les États-Unis. Une raison importante de cette diversification a été la prise de conscience que le tête […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turquie/#i_9390

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Pierre ALEM, Françoise ARDILLIER-CARRAS, Christophe CHICLET, Sirarpie DER NERSESSIAN, Kegham FENERDJIAN, Marguerite LEUWERS-HALADJIAN, Kegham TOROSSIAN, « ARMÉNIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/armenie/