ARMÉNIENNE CATHOLIQUE ÉGLISE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'Église d'Arménie, détachée de Rome à la suite du concile de Chalcédoine (451), est toujours restée séparée de l'Église catholique aussi bien que de l'Église orthodoxe. En marge d'elle se forma une communauté « uniate » : l'Église arménienne catholique.

Dès le xiie siècle, parmi les Arméniens qui s'étaient réfugiés en Cilicie pour échapper aux persécutions musulmanes et y avaient fondé un royaume, il se trouvait des catholiques. Malgré la disparition, en 1375, du royaume de Cilicie, des religieux arméniens, les frères de l'Unité de saint Grégoire l'Illuminateur, posèrent, sous l'influence des Dominicains, les fondements de la future Église arménienne catholique. Celle-ci devint une réalité en 1740, lorsque l'évêque arménien d'Alep, Abraham Artzivisian, qui était catholique, fut élu patriarche de Sis en Cilicie. En 1911, l'Église fut divisée en dix-neuf diocèses, mais plusieurs d'entre eux furent supprimés après les massacres perpétrés par les Turcs (1915-1918), et les fidèles se réfugièrent à l'étranger. La hiérarchie fut réorganisée en 1928, et plusieurs sièges épiscopaux furent successivement érigés. Le patriarche arménien de Cilicie réside actuellement à Beyrouth, et il est l'évêque ordinaire du lieu. L'Église compte, en outre, trois archidiocèses (Alep, Bagdad et Istanbul), trois diocèses (Alexandrie ; Ispahan ; Kaméchliyé, en Syrie), un exarchat apostolique (Paris) et deux ordinariats (Athènes ; Gherla, en Roumanie). Le chef de la communauté arménienne catholique, qui comptait environ 100 000 membres en 1985, a le titre de « patriarche des Arméniens catholiques et catholicos de Cilicie » ; il porte habituellement le nom de Pierre. C'est l'arménien classique qui, aujourd'hui encore, est la langue liturgique de cette Église, qui suit le rite oriental (rite arménien).

—  Jacques PONS

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ARMÉNIENNE CATHOLIQUE ÉGLISE  » est également traité dans :

ARMÉNIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ALEM, 
  • Françoise ARDILLIER-CARRAS, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Sirarpie DER NERSESSIAN, 
  • Kegham FENERDJIAN, 
  • Marguerite LEUWERS-HALADJIAN, 
  • Kegham TOROSSIAN
  •  • 23 738 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Histoire »  : […] Grégoire, en recevant l'ordination épiscopale de l'évêque Léonce de Césarée de Cappadoce, devint le chef de l'Église apostolique arménienne. Il réorganisa la vie religieuse et fit construire de nombreuses églises dont la première basilique d'Etchmiadzine, siège aujourd'hui encore du Catholicossat de tous les Arméniens. L'Église arménienne participa au premier concile œcuménique de Nicée en 325 et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armenie/#i_40669

ARMÉNIEN RITE

  • Écrit par 
  • Jacques PONS
  •  • 294 mots

Ensemble des pratiques et des disciplines liturgiques observées par l'Église « apostolique » d'Arménie (non chalcédonienne), ainsi que par l'Église arménienne uniate. L'Arménie, qui se considère comme la « première nation chrétienne », a été convertie à l'Évangile par saint Grégoire l'Illuminateur dès le début du iv e siècle. La liturgie, qui porte le nom de ce saint et qui constitue le rite armé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rite-armenien/#i_40669

DIASPORA

  • Écrit par 
  • Spyros ASDRACHAS, 
  • Vicken CHETERIAN, 
  • Kamel DORAÏ, 
  • Thibaut JAULIN, 
  • Claudine LOMBARD-SALMON, 
  • Raoul VANEIGEM, 
  • Emmanuel ZAKHOS-PAPAZAKHARIOU
  • , Universalis
  •  • 7 138 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La diaspora arménienne »  : […] La chute de la dynastie des Bagratides, les invasions répétées des tribus turques et de violents séismes comme celui qui en 1319 détruisit Ani, la capitale arménienne, poussèrent une multitude d'Arméniens à quitter leur berceau historique. L'immigration fut tellement forte dans certaines régions qu'un nouveau royaume, la Petite Arménie, fut établi en Cilicie (1078-1375) dans le golfe d'Alexandre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diaspora/#i_40669

KARÉKINE Ier NECHAN SARKISSIAN, catholicos (1932-1999)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 633 mots

Premier catholicos de l'ère post-soviétique et de l'Arménie indépendante, Karékine I er , patriarche de l'Église apostolique arménienne, n'aura régné que cinq ans. Né Nechan Sarkissian le 27 août 1932, à Kessab, dans le nord de la Syrie, il entre au séminaire du catholicosat de Cilicie en octobre 1946. Il est ordonné diacre trois ans plus tard. En septembre 1952, il reçoit l'ordination sacerdotale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nechan-karekine-ier/#i_40669

KARÉKINE II, catholicos (1951- )

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 529 mots

Cent trente-deuxième catholicos de tous les Arméniens, Karékine II, successeur de Karékine I er , a été élu le 27 octobre 1999, à Etchmiadzine, siège du catholicossat arménien. C'est à Voskéhad, un village de la région, que Karékine Nercissian est né en 1951. En 1965, il entre au grand séminaire d'Etchmiadzine. Il y termine ses études théologiques en 1971. Ordonné diacre en 1970, il devient abbé ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karekine-ii/#i_40669

Pour citer l’article

Jacques PONS, « ARMÉNIENNE CATHOLIQUE ÉGLISE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglise-armenienne-catholique/