GAFSA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Située au bord du Sahara, la ville tunisienne de Gafsa (84 676 hab. en 2004) doit l'ancienneté de son existence (c'est l'antique ville numide de Capsa) à la large trouée ouverte entre les djebels Ben Younès et Orbata, d'où un passage facile vers les hautes steppes de la Tunisie.

Tunisie : carte administrative

Tunisie : carte administrative

carte

Carte administrative de la Tunisie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

À cette position privilégiée, l'existence d'un chapelet de sources abondantes ajoutait les possibilités de développer une agriculture irriguée. Les eaux de ces sources ainsi que celles de forages artésiens alimentent aujourd'hui les oasis les plus septentrionales de la Tunisie (Gafsa, El Ksar, Lalla). En raison de températures estivales insuffisantes, elles servent moins à la culture des dattiers, concentrés autour de jardins-vergers (figuiers, grenadiers, légumes), qu'à celle des oliviers, sous lesquels on cultive des céréales (orge, blé) et des fèves.

Aux ressources agricoles s'ajoutent celles qui sont liées à sa fonction de chef-lieu du gouvernorat homonyme, au commerce et à de modestes industries. Gafsa est un important bassin minier (phospates) qui lui assure aussi quelques profits tirés de l'évacuation du minerai, par la voie ferrée, vers le port de Sfax.

L'artisanat du tapis et des tapisseries ajoute un atout majeur au développement économique de la ville.

—  Roger COQUE

Écrit par :

  • : professeur des Universités, professeur émérite à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification


Autres références

«  GAFSA  » est également traité dans :

TUNISIE

  • Écrit par 
  • Michel CAMAU, 
  • Roger COQUE, 
  • Jean GANIAGE, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Khadija MOHSEN-FINAN
  •  • 19 909 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Le tournant autoritaire de Ben Ali »  : […] Les élections présidentielle et législatives de 1989 sonnent le glas de cette période d’embellie. Seul candidat à la présidence de la République, Ben Ali est élu avec 99,27 p. 100 des suffrages exprimés. Aux élections législatives, le R.C.D. remporte la totalité des 141 sièges de la Chambre des députés. Même si l’opposition légale ne remporte que 3,76 p. 100 des suffrages, le régime ne peut ignor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tunisie/#i_45710

Pour citer l’article

Roger COQUE, « GAFSA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gafsa/