BASSIN SÉDIMENTAIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Structure aclinale d'un bassin sédimentaire

Structure aclinale d'un bassin sédimentaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cuestas : types de profils transversaux

Cuestas : types de profils transversaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cuestas

Cuestas
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Boutonnière simple et coupe transversale du Bray central

Boutonnière simple et coupe transversale du Bray central
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Tous les médias


Un bassin sédimentaire est une unité géomorphologique en forme de cuvette plus ou moins régulière, caractérisée par une combinaison de formes structurales spécifiques (cuestas, boutonnières), de témoins de surfaces d'aplanissement et de formes d'accumulation.

Parfois, la disposition en cuvette s'exprime par une certaine convergence des tracés hydrographiques. Alors les bassins sédimentaires portent les noms des grands fleuves qui en sont les bénéficiaires (Congo, Zambèze, Amazone, Mississippi).

Les bassins sédimentaires se répartissent sur tous les continents et sous toutes les latitudes. Les mieux connus se localisent dans le domaine hercynien des latitudes moyennes (bassins parisien, aquitain, anglo-flamand, souabe-franconien). Mais les plus vastes s'étalent sur les socles précambriens des basses latitudes (bassins du Tchad, du Congo, du Zambèze, de l'Amazone) ou des hautes latitudes (bassins sibériens, bassin du Mackenzie).

Données structurales

Les caractéristiques générales

Les bassins sédimentaires correspondent à des unités structurales originales dont il convient de rappeler les caractéristiques indispensables à la compréhension de leur relief structural.

Des séries sédimentaires primaire, secondaire et tertiaire, plus ou moins représentées et diversement combinées selon les cas, constituent un matériel rocheux dont l'épaisseur peut atteindre plusieurs milliers de mètres (de 3 000 à 4 000 m). Leur stratigraphie offre des lacunes d'importance variable accompagnées ou non de discordances angulaires. Il peut s'agir de sédiments de mers épicontinentales présentant une grande diversité de faciès. Les plus remarquables, tels ceux du Jurassique européen, montrent une alternance quasi rythmique de calcaires, de marnes et de marno-calcaires. En revanche, les séries continentales, parfois mal datées en raison de la rareté des [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

  • : professeur des Universités, professeur émérite à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification


Autres références

«  BASSIN SÉDIMENTAIRE  » est également traité dans :

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Anne FAURE-MURET
  •  • 18 698 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Le bassin du Transvaal »  : […] Le premier à se former, le bassin du Transvaal débute par un protobassin qui se remplit de sédiments fluviatiles. Ensuite, on passe progressivement à une formation deltaïque, puis franchement marine. La mer déborde le protobassin, « inonde » le craton du Kaapvaal et dépasse largement les aires de sédimentation précédentes. Les dépôts se poursuivent dans un environnement de mer épicontinentale, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-geologie/#i_34686

ALLEMAGNE (Géographie) - Aspects naturels et héritages

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 8 231 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le bassin de Souabe et de Franconie »  : […] Il est délimité par la Forêt-Noire, le rebord du plateau bavarois au sud et le massif de Bohême. Grâce au Neckar, il fait partie de la zone de drainage du Rhin. Il est symétrique de la Lorraine, mais avec quelques nuances : son altitude est plus élevée ; son sous-sol ne contient ni charbon, ni fer, seulement du sel ; il ne fait pas partie d'un bassin plus vaste ; il est fortement influencé (tecto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-geographie-aspects-naturels-et-heritages/#i_34686

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • René BLANCHET, 
  • Jacques BOURGOIS, 
  • Jean-Louis MANSY, 
  • Bernard MERCIER DE LÉPINAY, 
  • Jean-François STEPHAN, 
  • Marc TARDY, 
  • Jean-Claude VICENTE
  •  • 24 175 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Le Paléozoïque »  : […] Au cours du Primaire, la partie occidentale de l'Amérique du Sud connaît une évolution dont le terme est un édifice montagneux de type alpin, à double déversement, en relation avec la collision des cratons afro-brésilien – qui ne se sépareront qu'au cours du Secondaire – et australien. Les deux chaînes élémentaires du système, Bolivianides à l'est, Cuyanides à l'ouest, se disposent de part et d'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-geologie/#i_34686

ANDINE CHAÎNE

  • Écrit par 
  • François MÉGARD
  •  • 5 715 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'évolution pré-andine de la bordure ouest de l'Amérique du Sud »  : […] Si la géodynamique actuelle des Andes éclaire de nombreux aspects de leur évolution au cours des temps secondaire et tertiaire, il faut aussi tenir compte des processus qui ont structuré la bordure ouest de l'Amérique du Sud avant le début de l'évolution andine, c'est-à-dire avant le Trias supérieur. La présence de substratum sialique prétriasique permet aussi de différencier les segments liminai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chaine-andine/#i_34686

ARGILES

  • Écrit par 
  • Daniel BEAUFORT, 
  • Maurice PAGEL
  •  • 2 644 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Les argiles dans le cycle géologique de l'écorce terrestre »  : […] Les argiles se forment partout où l'eau peut interagir à l'état liquide avec les minéraux silicatés. Les minéraux argileux recombinent les éléments chimiques majeurs de l'écorce terrestre ; ils sont des témoins de l'évolution de la croûte terrestre car ils persistent bien après que les fluides ont disparu. Ils jouent également un rôle important dans la mobilité de la lithosphère et dans le recycl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/argiles/#i_34686

AUSTRALIE

  • Écrit par 
  • Benoît ANTHEAUME, 
  • Jean BOISSIÈRE, 
  • Bastien BOSA, 
  • Harold James FRITH, 
  • Yves FUCHS, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE, 
  • Xavier PONS
  • , Universalis
  •  • 26 539 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « Le relief »  : […] L'impression générale que donne le relief australien est celle d'un pays usé, d'un modelé sénile. L'étude morphologique peut se diviser en trois parties qui correspondent aux grands ensembles géologiques. Le plateau occidental correspond à une vieille surface d'aplanissement à peine modifiée depuis le Primaire. Les déformations tectoniques du Tertiaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/australie/#i_34686

CENTRE-VAL DE LOIRE, région administrative

  • Écrit par 
  • Franck GUÉRIT
  •  • 2 958 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une unité paysagère »  : […] La région Centre-Val de Loire appartient presque exclusivement au bassin sédimentaire parisien, appartenance qui lui confère une certaine unité paysagère : coteaux, plaines et plateaux entaillés de vallées plus ou moins larges. Seule une marge infime, à l'extrême sud de la région (le Boischaut au sud de La Châtre, dans l'Indre), se rattache aux formations cristallines du Massif central. La disposi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/centre-val-de-loire-region-administrative/#i_34686

CONGO, fleuve et bassin

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER, 
  • Gilles SAUTTER
  •  • 4 581 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Géologie »  : […] Cette gigantesque cuvette intérieure est en relation étroite avec un bassin géologique sédimentaire. Son fond est occupé par les formations les plus récentes : un complexe de sables et d'argiles quaternaires. Aux glacis intermédiaires correspondent une succession de couches gréseuses, distribuées en auréoles très discontinues et irrégulières. Les plus récentes ont été mises en place au Crétacé ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/congo-fleuve-et-bassin/#i_34686

CONTINENTALES SÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude PLAZIAT
  •  • 1 039 mots

Les séries géologiques continentales impliquent une grande stabilité des conditions de dépôt continentales, mais en même temps un enfoncement plus ou moins continu nécessaire au piégeage des sédiments provenant des secteurs érodés voisins. Sur les plates-formes épicontinentales d'Europe occidentale, ces conditions de dépôt sont de courte durée et n'ont que rarement donné naissance à de véritables […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/series-continentales/#i_34686

EUROPE - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Pierre RAT
  •  • 10 012 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Au Carbonifère : la chaîne hercynienne et les bassins houillers »  : […] Le Carbonifère débute par une large transgression marine sur le continent nord-européen comme en témoignent les calcaires à Coraux, Crinoïdes et Brachiopodes des séries d'âge dinantien de l'Ardenne, de l'Irlande et de la chaîne Pennine en Grande-Bretagne. L'étalement des mers épicontinentales se maintient plus longuement sur la plate-forme russe (bassin de Moscou au Carbonifère moyen), tandis qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-geologie/#i_34686

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Jean COGNÉ, 
  • Michel DURAND-DELGA, 
  • François ELLENBERGER, 
  • Jean-Paul von ELLER, 
  • Jean GOGUEL, 
  • Charles POMEROL, 
  • Maurice ROQUES, 
  • Étienne WINNOCK
  •  • 16 645 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre «  Bassin d'Aquitaine »  : […] Les terrains mésozoïques et cénozoïques du bassin sédimentaire d'Aquitaine couvrent 60 000 km 2 (fig. 7 ). À l'ouest, ce bassin s'ouvre sur l'Atlantique par une côte généralement basse et rectiligne. Au nord et à l'est, il se relève progressivement vers les Massifs armoricain et central suivant une configuration qui rappelle plus ou moins les marges méridionales du bassi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-le-territoire-et-les-hommes-geologie/#i_34686

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Données naturelles

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Estelle DUCOM
  •  • 4 871 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Un relief morcelé »  : […] Le relief, tout d'abord, montre une extrême diversité. Les plaines, plateaux et collines de l'Ouest constituent environ les trois cinquièmes de la surface totale du pays. On y distingue plusieurs ensembles. Au nord, la plaine qui s'appuie aux collines de l' Artois et au rebord de l'Ardenne n'est que le prolongement de la grande plaine nord-européenne ; elle est constituée par des couches sédiment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-le-territoire-et-les-hommes-donnees-naturelles/#i_34686

GÉOTHERMIE

  • Écrit par 
  • Jean GOGUEL, 
  • Jacques VARET
  •  • 14 585 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Une ressource abondante dans les bassins sédimentaires »  : […] La géothermie de basse énergie peut se développer dans des zones à gradient normal (fig. 10 ) où des formations géologiques favorables (porosité, perméabilité, épaisseur importantes) sont situées à une profondeur suffisante pour atteindre les températures que l'on cherche (71  0 C à 1 800 m pour un gradient normal). Cette géothermie trouve ses applications dans le chauffa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geothermie/#i_34686

IBÉRIQUE PÉNINSULE

  • Écrit par 
  • Michel DURAND-DELGA
  •  • 4 154 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Avant-fosses cénozoïques »  : […] Le bassin de l' Èbre constitue l'avant-fosse des Pyrénées, avec son remplissage, riche en conglomérats et en gypses, de l'Oligocène puis du Miocène, discordant. De larges terrasses quaternaires bordent le fleuve. On sait qu'en profondeur le socle est proche (massif de l'Èbre), directement sous le Cénozoïque. Le bassin du Guadalquivir, avant-fosse du système bétique, est rempli de Miocène inférieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peninsule-iberique/#i_34686

INDE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Philippe CADÈNE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Georges MASCLE
  •  • 16 375 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La fermeture de la Téthys et la collision indienne »  : […] La dérive indienne (cf. chaîne himalayenne , ), conséquence de l'ouverture de l'océan Indien, a pour résultat la fermeture de l'océan téthysien situé au nord ; la résorption de celui-ci s'est effectuée au niveau de sa marge nord, au Tibet, ce qui a produit un certain nombre de structures caractéristiques (arcs magmatiques, complexes de subduction, etc.) qui participent à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_34686

MADAGASCAR, géologie

  • Écrit par 
  • Philippe GONCALVES, 
  • Christian NICOLLET
  •  • 5 009 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les prémices de la dislocation du Gondwana et les séries Karoo »  : […] La dislocation du Gondwana correspond à une phase de rifting d’extension est-ouest au cours de laquelle se dépose les séries gondwaniennes, très similaires aux séries Karoo définies en Afrique du Sud. Elles s’en distinguent cependant par l’absence de roches volcaniques à 183 Ma, comme d’ailleurs sur la côte africaine orientale, voisine de Madagascar avant la dislocation du Gondwana : Kenya, Tanzan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/madagascar-geologie/#i_34686

MARGES CONTINENTALES

  • Écrit par 
  • Gilbert BOILLOT
  •  • 4 316 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La subsidence »  : […] On entend par subsidence le processus par lequel la lithosphère s'affaisse localement à un endroit du globe, créant ainsi une dépression (un bassin) où s'accumulent des sédiments (cf. subsidence – Géologie). Une forte subsidence caractérise les marges continentales de divergence. Pour comprendre les causes et les modalités de cette subsidence, il faut se rappeler la loi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marges-continentales/#i_34686

MERS RETRAITS ET AVANCÉES DES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUPLESSY
  •  • 3 910 mots

Dans le chapitre « L'influence de la tectonique locale et de l'isostasie »  : […] La tectonique des plaques et les variations du volume des glaciers continentaux ont une influence globale, et elles sont responsables de changements du niveau de la mer ressentis sur l'ensemble de la planète. Cependant, les forces qui agissent sur les plaques continentales provoquent également des déformations importantes à l'intérieur des continents et sur leur bordure. Pour un observateur situé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/retraits-et-avancees-des-mers/#i_34686

NORD MER DU

  • Écrit par 
  • Alain PERRODON, 
  • Jean-Pierre PINOT
  •  • 4 422 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Cadres géologiques et principaux gisements »  : […] La province de mer du Nord correspond à plusieurs bassins sédimentaires s'étageant du Dévonien au Tertiaire, bien développé dans le graben central et le fossé Viking. L'ensemble couvre une superficie de l'ordre de 500 000 kilomètres carrés, avec une épaisseur sédimentaire atteignant souvent de 5 à 7 kilomètres de puissance ; les discordances hercynienne, cimmérienne tardive et laramienne affecten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-du-nord/#i_34686

PARISIEN BASSIN

  • Écrit par 
  • Jean ROBERT
  •  • 5 035 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Un bassin sédimentaire vaste et complexe »  : […] Le Bassin parisien, en tant que plus grand bassin sédimentaire de France, avec presque 180 000 kilomètres carrés dans sa définition physique, bénéficie d'une notoriété telle, notamment dans l'enseignement de la géographie, qu'il passerait presque pour un « modèle » du genre . Il est vrai qu'il en possède de nombreux traits. Un bassin sédimentaire se définit en effet par l'empilement, dans une zone […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bassin-parisien/#i_34686

PÉTROLE - Le pétrole brut

  • Écrit par 
  • Bernard TISSOT
  •  • 3 433 mots
  •  • 6 médias

Le pétrole brut est un fluide constitué principalement d'hydrocarbures ; il contient également des composés organiques soufrés, oxygénés et azotés. On le rencontre dans les bassins sédimentaires, où il occupe les vides de roches poreuses appelées réservoirs. Les gisements de pétrole correspondent à une accumulation dans une zone où le réservoir présente des caractéristiques favorables et constitu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petrole-le-petrole-brut/#i_34686

PÉTROLE - L'exploration pétrolière

  • Écrit par 
  • Alain PERRODON
  •  • 6 934 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Notion de système pétrolier »  : […] Le géologue pétrolier est ainsi amené constamment à replacer les différents dépôts dans le cadre général du bassin de sédimentation, de ses paléogéographies successives et de leur succession dans le temps. Les critères géologiques qui gouvernent la formation des gisements, et en particulier la distribution des roches mères, des réservoirs, des couvertures et, dans une moindre mesure, des pièges, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petrole-l-exploration-petroliere/#i_34686

PROTÉROZOÏQUE

  • Écrit par 
  • Janine BERTRAND-SARFATI, 
  • Renaud CABY
  •  • 3 792 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Néoprototérozoïque (de — 1000 Ma à — 543 Ma) »  : […] Les immenses bassins sédimentaires peu profonds, qui reposent sur le socle paléoprotérozoïque, sont caractérisés par l'uniformité des conditions de dépôts sous une faible tranche d'eau entre — 1000 et — 800 Ma. On peut ainsi établir des corrélations au sein ou entre les différents bassins (Moussine-Pouchkine et Bertrand-Sarfati, 1997). Il est néanmoins difficile de corréler leur histoire et celle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proterozoique/#i_34686

ROCHES (Formation) - Érosion et sédimentation

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • André JAUZEIN
  •  • 7 038 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les facteurs de la sédimentation cyclique »  : […] Toute sédimentation cyclique, dans le sens élargi défini précédemment, implique que les facteurs responsables évoluent suivant un mode cyclique ou bien que des événements stéréotypés affectent un bassin sédimentaire de façon rythmique ou même, à la limite, seulement épisodique. La sédimentation cyclique dépend, avant tout, de quatre types de facteurs dominants, souvent associés ou interdépendants  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-formation-erosion-et-sedimentation/#i_34686

ROYAUME-UNI - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Frédéric RICHARD
  •  • 14 997 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Massifs anciens et bassins sédimentaires »  : […] Situées au nord-ouest de l'Europe, loin des grandes zones de plissements et de sédimentations secondaires et tertiaires, les îles Britanniques ne sont pas une région de relief majestueux ; le point le plus élevé, le Ben Nevis, se trouve en Écosse occidentale et n'atteint que 1 344 m d'altitude ; les sommets dépassent rarement 1 000 m et ils ont des formes lourdes, arrondies ou tabulaires, caracté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-geographie/#i_34686

SALINES ROCHES

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN, 
  • Jean-Pierre PERTHUISOT
  •  • 3 136 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les dépôts salins paraliques »  : […] Les exemples récents ou actuels de dépôts salins liés au domaine océanique sont toujours limités à des zones restreintes situées en bordure des océans sous climat aride. Le déficit en eau douce est compensé par un apport continu d'eaux marines, et les dépôts correspondent en gros aux sels fournis par l'eau de mer. Le voisinage du continent peut néanmoins perturber les rapports volumiques entre sel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-salines/#i_34686

SÉDIMENTOLOGIE

  • Écrit par 
  • André JAUZEIN, 
  • Jean-Pierre PINOT, 
  • André VATAN
  •  • 11 881 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'étude des bassins »  : […] Comment, d'une manière pratique, peut-on utiliser les données qui ont été mises en évidence sur l'échantillon ou la couche sédimentaire ? Une des premières tâches du sédimentologue étudiant un niveau déterminé de l'échelle stratigraphique est d'en dresser une carte de faciès . Les données de base sont fournies par des levers détaillés, avec mesures des épaisseurs des différen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sedimentologie/#i_34686

SÉISMES ET SISMOLOGIE - Le génie parasismique

  • Écrit par 
  • Philippe GUÉGUEN
  •  • 8 872 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Effets de site et effets induits »  : […] Lors des grands séismes historiques, l'analyse de la variabilité géographique des intensités a amené les scientifiques à attribuer au sol des effets sur la distribution des dommages. C'est ce que l'on appelle les effets de site. Quelques observations réalisées en France (séisme de Lambesc en 1909) et à l'étranger (séisme de San Fernando en 1971, de Whittier Narrows en 1987 ou de Northridge en 1994 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seismes-et-sismologie-le-genie-parasismique/#i_34686

STRATIGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Gilles Serge ODIN
  •  • 5 516 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Conditions de la sédimentation »  : […] Si les facteurs qualitatifs (apports, transport et milieu) jouent un rôle dans la formation des strates, l'espace disponible pour l'accumulation des dépôts joue un rôle fondamental sur le plan quantitatif dans les bassins peu profonds de la plate-forme continentale et sur le continent. Cet espace varie dans le temps en fonction de la subsidence et de l'eustatisme. La subsidence consiste en un cre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stratigraphie/#i_34686

SUBSIDENCE, géologie

  • Écrit par 
  • Marie-Françoise BRUNET
  •  • 2 213 mots
  •  • 1 média

La subsidence (du latin subsidere , s'enfoncer) est un affaissement de la surface de la croûte terrestre sous l'effet d'une charge qui vient s'ajouter soit au-dessus de la croûte (eau, sédiments, volcan, calotte glaciaire, chaîne de montagnes, plaque lithosphérique...), soit à l'intérieur de celle-ci (changement de phase par métamorphisme), soit au-dessous (matériel mantelli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/subsidence-geologie/#i_34686

TEMPÉRÉ DOMAINE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 7 451 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les vestiges de surfaces d'aplanissement tertiaires »  : […] Les héritages géomorphologiques les plus anciens consistent en vestiges de surfaces d'aplanissement tertiaires. Leur conservation dans les interfluves des grandes vallées dépend de la résistance à l'érosion des roches qui les sous-tendent. Aussi s'étalent-ils sur les complexes cristallins des massifs anciens, qu'il s'agisse de témoins de surfaces de regradation, de surfaces polygéniques marginale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domaine-tempere/#i_34686

Voir aussi

Pour citer l’article

Roger COQUE, « BASSIN SÉDIMENTAIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bassin-sedimentaire/