CHALEUR

La notion de chaleur telle qu'elle résulte de la sensation de chaud et de froid remonte aux époques les plus reculées. Toutefois, elle n'appartint à la science qu'à partir du xviiie siècle, lorsque Lavoisier et Laplace reconnurent conjointement en elle « une grandeur susceptible d'accroissement et de diminution », et donc accessible à la mesure.

La première tentative d'interprétation physique assimilait la chaleur à un fluide dit subtil et indestructible dénommé le calorique, répandu partout au sein de la matière. Son passage d'un corps à un autre était notamment responsable du refroidissement du premier et de l'échauffement du second. L'adoption vers le milieu du xixe siècle du principe de l'équivalence de la chaleur et du travail, première formulation pour les cycles du principe de la conservation de l'énergie, ou premier principe de la thermodynamique, met définitivement fin au concept de calorique par la suppression de sa propriété fondamentale d'indestructibilité. On sait que d'autres fluides subtils, comme l'avaient été auparavant le phlogistique, agent de la combustion, et ultérieurement l'éther, support des ondes lumineuses, ont subi tour à tour le même sort. Depuis cette époque, la notion de chaleur a été identifiée à la manifestation d'un flux d'échange énergétique entre des éléments matériels contigus. Plus précisément, du point de vue macroscopique, une quantité de chaleur est définie comme suit à partir de sa méthode de mesure. Choisissons un système formé de glace et d'eau. Soit M1 le corps qui, au contact du système, fait fondre une masse m1 de glace. Soit aussi un corps M2 qui, dans les mêmes conditions, fait fondre une masse m2 de glace. Si m1 = m2, on dit que les corps M1 et M2 ont transmis à la glace fondante des quantités égales de chaleur. Si, au contraire, m


pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur émérite de la faculté des sciences à l'université de Bruxelles, président d'honneur de l'Institut international du froid, membre de l'Académie royale

Classification


Autres références

«  CHALEUR  » est également traité dans :

AÉRODYNAMIQUE

  • Écrit par 
  • Bruno CHANETZ, 
  • Jean DÉLERY, 
  • Jean-Pierre VEUILLOT
  •  • 7 225 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Métrologie et moyens de qualification des écoulements »  : […] locale sur la paroi. Le flux de chaleur est mesuré par des techniques dites calorimétriques, qui utilisent des thermocouples ou des films résistifs mesurant l'échauffement local de la paroi. Cette technique exigeant un équipement complexe des maquettes tend à être remplacée par la thermographie infrarouge consistant à déduire l'échauffement de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aerodynamique/#i_14480

AGROMÉTÉOROLOGIE

  • Écrit par 
  • Emmanuel CHOISNEL, 
  • Emmanuel CLOPPET
  •  • 6 612 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les effets destructeurs (gel, grêle, vents forts, fortes chaleurs) »  : […] Le risque de forte chaleur est, en climat tempéré comme celui de la France, moins crucial en général que le risque de gel. Ce risque est difficile à quantifier pour plusieurs raisons : le seuil de température létal est plus ou moins élevé selon que la plante est en phase de repos ou en phase de croissance ; le temps d'exposition à cette température […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agrometeorologie/#i_14480

ATMOSPHÈRE - La couche atmosphérique

  • Écrit par 
  • Bernard GOSSET
  •  • 7 263 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Considérations énergétiques »  : […] ce mouvement est la conséquence de l'inégale répartition en latitude de l'énergie reçue : aux basses latitudes, le système Terre-atmosphère gagne, en effet, plus de chaleur par absorption du rayonnement solaire qu'il n'en perd par émission propre de rayonnement (grandes longueurs d'onde) ; ce phénomène est inversé aux latitudes élevées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atmosphere-la-couche-atmospherique/#i_14480

BLACK JOSEPH (1728-1799)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 485 mots

de fusion de la glace et d'ébullition de l'eau ; il observe qu'une certaine quantité de chaleur est absorbée dans chacune de ces transformations de changement d'état physique, mais que ces absorptions de chaleur sont effectuées sans variation de température ; il les nomme « chaleurs latentes » de fusion ou d'ébullition. Il constate par ailleurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-black/#i_14480

CALORIMÉTRIE & MICROCALORIMÉTRIE

  • Écrit par 
  • Paul GLANSDORFF
  •  • 256 mots

Du point de vue des phénomènes à notre échelle, la chaleur s'interprète comme la manifestation d'un flux d'énergie échangé entre un corps et son environnement. L'action de ce flux pendant une durée déterminée représente la quantité de chaleur échangée. Elle est définie par sa mesure qui peut être fondée sur la fusion de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calorimetrie-et-microcalorimetrie/#i_14480

CALORIQUE

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 377 mots

Ancien nom de la chaleur considérée comme un fluide pondérable dérivant du feu platonicien. Passant à travers les parois des vases (à cause de l'acuité de ses arêtes et de ses sommets pointus), il provoquait, d'une part, la dilatation des corps (en s'insinuant entre leurs propres particules qu'il éloignait les unes des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calorique/#i_14480

CARNOT SADI (1796-1832)

  • Écrit par 
  • Robert FOX
  •  • 838 mots

Dans le chapitre « Les « Réflexions sur la puissance motrice du feu... » »  : […] à comprendre que cette machine n'était qu'un dispositif destiné à transférer de la chaleur d'un corps à un autre de telle façon que du travail ou « puissance motrice » pût être obtenu dans ce processus. Ce transfert de chaleur s'effectuait en outre d'une source chaude vers une source froide, de la même façon que l'eau d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sadi-carnot/#i_14480

CAVENDISH HENRY (1731-1810)

  • Écrit par 
  • Jacques GUILLERME
  •  • 1 847 mots

Dans le chapitre « Une étape décisive de la chimie »  : […] telle est l'œuvre avouée par Cavendish. Inspirés par les expériences de son père Charles, ses premiers travaux eurent trait à la chaleur ; les apologistes de ses papiers inédits prétendent qu'il fut tout près d'énoncer la conservation de l'énergie. Fidèle aux modèles newtoniens de l'âge mercantiliste, il réduit la chaleur à une modalité du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-cavendish/#i_14480

CHANGEMENT CLIMATIQUE

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 797 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Le rôle de l'eau  »  : […] du sud de l'Atlantique, joue le rôle moteur dans le « grand convoyeur océanique de chaleur ». Cette circulation tridimensionnelle contribue de manière importante au transport de chaleur vers l'Europe du Nord, où elle permet le maintien d'un climat autrement plus doux que celui du Labrador à la même latitude. Un « blocage » pourrait se mettre en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/changement-climatique/#i_14480

CHANGEMENT CLIMATIQUE - Aspects scientifiques

  • Écrit par 
  • Jean JOUZEL
  •  • 4 362 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les changements à venir du système climatique »  : […] En fonction du réchauffement, les canicules seront plus fréquentes et les froids extrêmes moins fréquents sur la plupart des continents. Il est très probable que des vagues de chaleur se produiront avec une fréquence plus élevée et une durée plus longue. Des hivers extrêmement froids continueront toutefois à se produire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/changement-climatique-aspects-scientifiques/#i_14480

CINÉTIQUE DES FLUIDES THÉORIE

  • Écrit par 
  • Jean-Loup DELCROIX
  •  • 10 022 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Flux de chaleur »  : […] Le tenseur flux de chaleur Q (tenseur du troisième ordre) peut être défini comme le quatrième « moment » de f1 (n, v, Ψ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-cinetique-des-fluides/#i_14480

CLAUSIUS RUDOLF (1822-1888)

  • Écrit par 
  • Robert FOX
  •  • 999 mots

Dans le chapitre « Le deuxième principe de la thermodynamique »  : […] Physik de Poggendorff, attira largement l'attention. Il cherchait à y concilier l'idée de l'équivalence entre le travail et la chaleur (qui venait d'être découverte par Joule entre autres) avec les théories de Sadi Carnot – exprimées pour la première fois en 1824, mais négligées pendant près de vingt-cinq ans – selon lesquelles le travail […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-clausius/#i_14480

CLIMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Frédéric FLUTEAU, 
  • Guillaume LE HIR
  •  • 3 656 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Répartition des climats »  : […] de température à l'origine de la dynamique atmosphérique et océanique. Sans y parvenir complétement le transport de chaleur par l'atmosphère et l'océan réduit de manière importante l'écart de température entre les pôles et l'équateur. Pour cette raison que la répartition climatique sur Terre est au premier ordre latitudinale (ou zonale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/climatologie/#i_14480

COMBUSTION

  • Écrit par 
  • Michel LUCQUIN
  •  • 4 687 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Aspect énergétique de la combustion »  : […] Les réactions chimiques à l'origine des flammes sont toutes exothermiques. Il y a donc lieu de mesurer la chaleur dégagée par des quantités de combustible mesurées avec précision. La chaleur de combustion d'un composé chimique est la quantité de chaleur dégagée par la combustion d'une mole de ce composé à la température de référence choisie (de 0 à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/combustion/#i_14480

DÉRIVE DES CONTINENTS (modélisation numérique)

  • Écrit par 
  • Nicolas COLTICE
  •  • 791 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les approches modernes »  : […] L'autre approche, dite thermicienne, se fonde sur une observation clé : les continents semblent être des isolants vis-à-vis du manteau, puisque la chaleur interne de la Terre est évacuée plutôt dans les océans. Les continents sont donc aussi modélisés par des régions où le transfert de chaleur est restreint […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/derive-des-continents-modelisation-numerique/#i_14480

ÉNERGIE - La notion

  • Écrit par 
  • Julien BOK
  •  • 7 640 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Systèmes de conversion d'énergie »  : […] , la méthode la plus utilisée est la combustion (réaction chimique désordonnée). L'énergie libérée par la combustion provoque l'agitation des molécules ; elle est donc transformée en énergie cinétique moléculaire, c'est-à-dire en chaleur. Cette chaleur est utilisée dans une source chaude de machine thermique (machine à vapeur ou moteur à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/energie-la-notion/#i_14480

ÉNERGIES RENOUVELABLES

  • Écrit par 
  • Bernard CHABOT
  •  • 18 510 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre «  La géothermie »  : […] L'intérieur du globe terrestre émet un flux de chaleur provenant de son refroidissement résiduel et de la radioactivité de certains corps (uranium, thorium, potassium, etc.). Il en résulte un flux moyen de 60 mW/m2 à la surface. Ce flux est donc bien inférieur à celui de l'énergie solaire auquel est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/energies-renouvelables/#i_14480

ENTROPIE

  • Écrit par 
  • Bernard DIU
  •  • 1 360 mots
  •  • 1 média

milieu du xixe siècle. La théorie de la chaleur qui avait alors cours – celle du « fluide calorique » qu'avait développée Antoine Laurent de Lavoisier (1743-1794) – était fondée sur une hypothèse de conservation de la chaleur. Cette « loi » supposée impliquait, entre autres conséquences, que la chaleur contenue dans un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entropie/#i_14480

ENVIRONNEMENT GLOBAL

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 100 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Structure de l'atmosphère, bilan radiatif et effet de serre »  : […] à la surface de la Terre, il faut examiner comment les 240 watts par mètre carré de rayonnement solaire absorbé et transformé en chaleur (164 W/m2 à la surface, 64 dans la troposphère et 12 dans la stratosphère) sont évacués vers l'espace. Un radiateur parfait (un « corps noir »), à une température de 255 kelvins (−18 0C), émettrait bien 240 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/environnement-global/#i_14480

FLUIDES MÉCANIQUE DES

  • Écrit par 
  • Jean-François DEVILLERS, 
  • Claude FRANÇOIS, 
  • Bernard LE FUR
  •  • 8 847 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Couche limite thermique »  : […] manifestent respectivement les phénomènes de frottement et de convection sont les mêmes. Effectivement, parallèlement à la couche limite dynamique, on peut définir une couche limite thermique, zone privilégiée du transport de chaleur entre une paroi chauffée ou refroidie et l'écoulement extérieur. Le nombre de Prandtl est le rapport entre la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-des-fluides/#i_14480

FOURIER JOSEPH (1768-1830)

  • Écrit par 
  • Louis CHARBONNEAU
  •  • 1 865 mots

Dans le chapitre « Œuvre physique »  : […] L'importance de la théorie de la chaleur découle aussi de sa partie purement physique, et plus précisément du mode de détermination des équations du mouvement de la chaleur. Fourier a su sortir du bourbier ontologique relatif au « feu » et fonde sa théorie sur cette unique hypothèse que la chaleur ne se communique qu'entre particules contiguës, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-fourier/#i_14480

FROID, physique

  • Écrit par 
  • Jean MATRICON, 
  • Georges WAYSAND
  •  • 4 033 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La physique du froid »  : […] La définition la plus simple qu'on puisse donner du froid est l'absence de chaleur. Cette définition n'a de sens que si l'on sait mesurer la chaleur, en ajouter ou en retrancher à un objet. La thermodynamique statistique, dont les bases ont été posées par Ludwig Boltzmann dans les années 1870, montre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/froid-physique/#i_14480

FROTTEMENT

  • Écrit par 
  • Jacques-Jean CAUBET, 
  • Jean POLTI
  •  • 3 375 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Répartition des énergies thermiques »  : […] La quantité de chaleur Q créée par le glissement sur une piste à la vitesse V avec un coefficient de frottement f, d'un curseur de poids N, est proportionnelle au produit VNf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frottement/#i_14480

GÉNIE CHIMIQUE

  • Écrit par 
  • Henri ANGELINO, 
  • Henri GIBERT, 
  • Pierre PIGANIOL
  •  • 7 788 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Aspect énergétique »  : […] d'énergie thermique pour créer les différences de potentiel ad hoc, c'est-à-dire les différences de température propices aux échanges ou à la rupture des liaisons avec la matière (chaleur de réaction, chaleur de sorption), etc. Pour leur part, les réactions mises en jeu peuvent à leur tour fournir de l'énergie au milieu extérieur (énergie thermique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genie-chimique/#i_14480

GÉOTHERMIE

  • Écrit par 
  • Jean GOGUEL, 
  • Jacques VARET
  •  • 14 591 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Types de champs géothermiques exploitables »  : […] Un projet géothermique consiste à exploiter la chaleur contenue dans une masse rocheuse au moyen d'un fluide caloporteur. Le plus souvent, le fluide utilisé est celui-là même qui est contenu dans la roche du gisement. Ainsi, la démarche du géothermicien consiste-t-elle à rechercher des zones présentant à la fois un gradient géothermique et une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geothermie/#i_14480

INCENDIES

  • Écrit par 
  • Jean-Luc CARTAULT, 
  • Benoit CLAIR, 
  • David KAPP
  •  • 8 276 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les modes de propagation d'un incendie »  : […] Le rayonnement thermique correspond à la chaleur que l'on ressent à proximité d'un feu. Plus le niveau de température d'un corps est élevé, plus ses atomes sont soumis à des vibrations dues à l'excitation thermique et plus il émet d'énergie sous forme de rayonnement électromagnétique. Ce rayonnement se propage en ligne droite, sans support […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/incendies/#i_14480

MATIÈRE (physique) - État gazeux

  • Écrit par 
  • Henri DUBOST, 
  • Jean-Marie FLAUD
  •  • 8 283 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Propriétés de transport  »  : […] Ainsi, le transport de masse est responsable de la diffusion d'un gaz dans un autre, le transport de chaleur est à l'origine de la conductibilité thermique et le transport de quantité de mouvement est associé au phénomène de viscosité. Ces propriétés dépendent essentiellement de la taille des molécules et du nombre moyen de collisions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etat-gazeux/#i_14480

MAYER JULIUS ROBERT VON (1814-1878)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 465 mots
  •  • 1 média

Physicien et médecin allemand. Docteur en médecine de la faculté de Tübingen (1838), Julius Robert von Mayer s'embarque comme médecin sur le trois-mâts hollandais Java. En Indonésie, il remarque que le sang de ses malades est plus clair qu'en Europe ; il explique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/julius-robert-von-mayer/#i_14480

MÉTABOLISME

  • Écrit par 
  • Paul DI COSTANZO, 
  • Charles KAYSER, 
  • Jo NORDMANN
  •  • 8 429 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La calorimétrie directe »  : […] Pendant de nombreuses années, on a fait appel à la calorimétrie différentielle. À la chaleur à mesurer dégagée par un être vivant placé dans une enceinte calorimétrique, on oppose dans ces montages celle que produit une source artificielle, réglable à volonté (fig. 1). La quantité de chaleur dégagée par la résistance électrique (Q = Ai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metabolisme/#i_14480

NUCLÉAIRE - Réacteurs nucléaires

  • Écrit par 
  • Jean BUSSAC, 
  • Frank CARRÉ, 
  • Robert DAUTRAY, 
  • Jules HOROWITZ, 
  • Jean TEILLAC
  •  • 12 401 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Réacteurs à graphite-gaz »  : […] de produire l'électricité à partir d'un cycle de conversation direct avec turbine à gaz. Mais ce sont les applications calogènes qui paraissent les plus prometteuses pour la filière H.T.R. Si l'électricité est le vecteur énergétique jusqu'à présent exclusif de tous les réacteurs de puissance (à l'exception de quelques réalisations isolées d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-reacteurs-nucleaires/#i_14480

NUCLÉAIRE - Applications civiles

  • Écrit par 
  • Pierre BACHER
  •  • 6 689 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Utilisations possibles de l'énergie nucléaire »  : […] La fission de l'uranium s'accompagne d'un dégagement important de chaleur. Cette dernière peut être utilisée directement pour le chauffage urbain, pour divers procédés industriels chimiques ou physico-chimiques, ainsi que, et surtout, pour produire de l'électricité. Contrairement à l'électricité, la chaleur ne se transporte pas au-delà de quelques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-applications-civiles/#i_14480

PRÉVOST PIERRE (1751-1839)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 171 mots

Physicien suisse né à Genève le 3 mars 1751 et mort dans la même ville le 8 avril 1839, dont les travaux sur les échanges de chaleur clarifièrent les notions thermodynamiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-prevost/#i_14480

PYREX

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 679 mots
  •  • 1 média

Jesse T. Littleton, qui avait rejoint les laboratoires de recherche et développement de Corning en 1913, s’est attaché à mettre au point un nouveau verre borosilicate qui résiste davantage à la chaleur et ne contient pas de plomb. Ce nouveau produit sera doté de la marque Pyrex, probablement par association de la racine grecque pyr-, en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pyrex/#i_14480

PYROLYSE

  • Écrit par 
  • Bernard CARTON
  •  • 299 mots

Décomposition d'un corps par action de la chaleur. Les nouvelles substances formées (produit de pyrolyse) proviennent de réarrangements atomiques ou moléculaires ; on a l'habitude de distinguer deux étapes de réaction : les réactions primaires de scission radicalaire et les réactions secondaires de condensation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pyrolyse/#i_14480

SOLEIL

  • Écrit par 
  • Pierre LANTOS
  •  • 5 474 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Structure interne »  : […] rapides émis par les réactions thermonucléaires sont immédiatement réabsorbés et sont à l'origine du flux de chaleur qui se propage vers l'extérieur de l'étoile par une infinité d'émissions et d'absorptions de photons. Ces photons, dont la température locale détermine l'énergie moyenne, sont des rayons X de quelques dixièmes de nanomètre, puis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soleil/#i_14480

TEMPÉRATURE (météorologie)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 2 548 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les températures ressenties »  : […] un bon thermomètre. En effet, ce n’est pas la température des objets que nous ressentons, mais le flux de chaleur que nous transmettons aux objets plus froids que nous, ou que nous recevons des objets plus chauds. Or ce flux peut être plus ou moins important selon la nature des matériaux (bois, métal, plastique…). Ainsi un métal froid sera-t-il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temperature-meteorologie/#i_14480

TERRE - Bilan énergétique

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 4 164 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Variations géographiques et temporelles des composantes du bilan radiatif »  : […] zonales du bilan radiatif planétaire (moyennes sur les longitudes pour chaque bande de latitude) permet de déterminer les transports méridiens (nord-sud et vice versa, généralement de l'équateur vers les pôles) de chaleur dans l'ensemble océan-atmosphère. Ces transports atteignent entre 5 × 1015 et 6 × 1015 watts dans chaque hémisphère. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terre-bilan-energetique/#i_14480

THÉORIE ANALYTIQUE DE LA CHALEUR (J. Fourier)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 194 mots

Les travaux de Joseph Fourier (1768-1830) sur la propagation de la chaleur, entrepris dès 1804 alors qu'il occupait le poste de préfet de l'Isère, présentés en 1811 dans un mémoire à l'Académie des sciences et rassemblés en 1822 dans le livre Théorie analytique de la chaleur, ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-analytique-de-la-chaleur/#i_14480

THERMIQUE

  • Écrit par 
  • Bruno CHÉRON
  •  • 4 738 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Histoire de la thermique »  : […] Dans l’Antiquité, les Anciens ont beaucoup disserté sur la nature de la chaleur : Héraclite (576-480) considérait la chaleur comme une force, cause de toutes les transformations ; Démocrite (460-370), comme une matière émanant des corps chauds et formée d’atomes ronds et très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermique/#i_14480

THERMODYNAMIQUE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Bernard DIU
  •  • 6 108 mots

Dans le chapitre « Le premier principe »  : […] On résume souvent, à juste titre, le premier principe de la thermodynamique en disant qu'il affirme l'équivalence entre la chaleur et le travail ; il fait donc de la chaleur l'une des façons d'échanger de l'énergie, comme l'est déjà le travail […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermodynamique-notions-de-base/#i_14480

THERMODYNAMIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Arthur BIREMBAUT
  •  • 8 831 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les réflexions de Sadi Carnot »  : […] Dans le cours de chimie appliquée qu'il professait au Conservatoire des arts et métiers, Clément avait longuement traité de la chaleur. Un de ses auditeurs, Sadi Carnot (1796-1832), officier du génie, publia en 1824 des Réflexions sur la puissance motrice du feu et sur les machines propres à développer cette puissance, dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermodynamique-histoire/#i_14480

THERMODYNAMIQUE - Lois fondamentales

  • Écrit par 
  • Paul GLANSDORFF, 
  • Ilya PRIGOGINE
  •  • 3 737 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le premier principe »  : […] La quantité U2 − U1 correspond à l'accroissement de l'énergie U du système entre l'état initial 1 et l'état final 2. La quantité Q est la chaleur reçue par le système, et W est le travail fourni au milieu extérieur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermodynamique-lois-fondamentales/#i_14480

THERMODYNAMIQUE - Thermodynamique technique

  • Écrit par 
  • Paul GLANSDORFF
  •  • 2 518 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Application du premier principe aux machines thermiques. Travail utile et détente de Joule-Thomson »  : […] Ici, Q désigne la chaleur fournie par le milieu extérieur et ΔΩ est l'accroissement d'énergie potentielle entre A et B. Cette dernière est généralement négligeable dans le cas des gaz et des vapeurs. D'autre part, selon que Wu est positif ou négatif, la machine thermique est dite motrice […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermodynamique-thermodynamique-technique/#i_14480

THERMOÉLECTRICITÉ

  • Écrit par 
  • Michel ALAIS
  •  • 2 847 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Conditions d'équilibre aux soudures froides d'un couple thermoélectrique »  : […] L'expression de l'échange de chaleur dQ par effet Peltier, en fonction du courant dI qui parcourt le circuit, est : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermoelectricite/#i_14480

THERMONUCLÉAIRE ÉNERGIE

  • Écrit par 
  • Robert DAUTRAY, 
  • Pascal GARIN, 
  • Michel GRÉGOIRE, 
  • Guy LAVAL, 
  • Jean-Paul WATTEAU, 
  • Joseph WEISSE
  •  • 19 249 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « Phénomènes de transport »  : […] le transport de l'énergie absorbée vers les régions denses de la cible à comprimer. En particulier, il semble que la diffusion des électrons vers ces régions de forts gradients soit freinée : pour interpréter les expériences, on est souvent conduit à réduire la conduction thermique calculée au moyen de la théorie classique en introduisant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/energie-thermonucleaire/#i_14480

THERMORÉGULATION, biologie

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 7 980 mots
  •  • 7 médias

très supérieure à celle de l'air ambiant. Ces deux cas diffèrent toutefois car, dans le premier cas, la source de chaleur, qui est liée au métabolisme de l'animal, est interne (on dit que l'animal est endotherme), tandis que, dans le second cas, la source de chaleur est externe (l'animal est alors dit ectotherme – […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermoregulation-biologie/#i_14480

THOMPSON sir BENJAMIN comte de Rumford (1753-1814)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 441 mots

pour la poudre et les armes stimulant ses recherches en physique, il commence à étudier les phénomènes de chaleur et de friction en 1798. Il rapporte certaines de ses découvertes dans un article désormais célèbre, « An Experimental Enquiry Concerning the Source of the Heat which is Excited by Friction » (1798), où il est l’un des premiers à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thompson-sir-benjamin-comte-de-rumford/#i_14480

TURBULENCE

  • Écrit par 
  • Fabien ANSELMET, 
  • Michel COANTIC, 
  • Gérard TAVERA
  •  • 24 124 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre « Le système océan-atmosphère et la turbulence »  : […] pour partie par le sol et pour l’essentiel par les couches superficielles de l’océan. Ces processus sont déjà fortement affectés par la turbulence, qui en fixe indirectement les taux et qui gouverne directement le stockage et le transport de la chaleur dans l’océan, puis son retour vers la surface. La chaleur est ensuite injectée à la base de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turbulence/#i_14480

VIE ANIMALE DANS L'AIR ET DANS L'EAU

  • Écrit par 
  • Pierre DEJOURS
  •  • 3 756 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Dissipation de la chaleur »  : […] Les propriétés de l'eau et de l'air sont très différentes pour ce qui concerne la dissipation de la chaleur. Ici encore, les conséquences physiologiques de cette différence sont importantes. Tout animal produit de la chaleur ; en fait, il produit surtout de la chaleur, car le travail mécanique, le travail chimique, la production d'énergie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/animal-vie-dans-l-eau-et-dans-l-air/#i_14480

Pour citer l’article

Paul GLANSDORFF, « CHALEUR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chaleur/