Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PEINTURE DE GENRE

Articles

  • DE TROY LES

    • Écrit par Jean-Pierre MOUILLESEAUX
    • 1 086 mots
    • 1 média

    Famille de peintres français.

    François De Troy (1645-1730), issu d'une famille d'artistes languedociens, a été formé à Paris dans l'atelier de Claude Lefebvre qui lui apprend le métier de portraitiste. Cela explique la technique sûre et l'atmosphère grave de ses œuvres. De Troy est un héritier...

  • DEVÉRIA ACHILLE (1800-1857) & EUGÈNE (1805-1865)

    • Écrit par Bernard PUIG CASTAING
    • 1 111 mots

    Dans la préface d'Hernani, Victor Hugo définit le romantisme comme « la liberté dans l'art ». Le peintre Achille Devéria ne manqua pas de prendre part à la bataille du romantisme. Dès 1824, l'artiste fréquente le salon de l'Arsenal tenu par Charles Nodier ; il y retrouve le dimanche...

  • DOU GÉRARD (1613-1675)

    • Écrit par Jacques FOUCART
    • 918 mots

    Fils d'un peintre verrier, Gérard (Gerrit en néerlandais) Dou fit ses premières armes dans cette spécialité, et ce n'est qu'en 1628 qu'il passe à la peinture proprement dite, en entrant dans l'atelier de Rembrandt. Il en reste l'élève jusqu'au départ de ce dernier...

  • EAKINS THOMAS (1844-1916)

    • Écrit par Gerald M. ACKERMAN
    • 1 439 mots
    • 1 média
    Ses premierstableaux de genre, amateurs de sports et musiciens, nous donnent une image singulièrement américaine, toujours saisissante de vérité, des loisirs du xixe siècle. Dans The Pathetic Song (1881, Corcoran Gallery, Washington D.C.) qui reprend un thème très populaire sur le continent américain,...
  • ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

    • Écrit par François BRUNET, Éric de CHASSEY, Universalis, Erik VERHAGEN
    • 13 464 mots
    • 22 médias
    ...pourtant à la représentation de la société ou du peuple que se consacrèrent plusieurs des entreprises picturales jugées aujourd'hui les plus originales. La peinture de genre connut aux États-Unis, à partir des années 1840, un essor notable, dans lequel se combinent les influences de la tradition naïve et...
  • FETI DOMENICO (1589 env.-1624)

    • Écrit par Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
    • 177 mots

    Élève de Cigoli, initié à Rome au naturalisme des Caravagesques, Domenico Feti dut à la faveur du cardinal Frédéric de Gonzague d'être appelé à Mantoue en 1613 comme peintre de la cour. Dans la galerie ducale, il découvre Rubens et les peintres vénitiens du xvie siècle. Après les...

  • FORTUNY MARIANO (1838-1874)

    • Écrit par Claudie RESSORT
    • 393 mots

    Peintre, dessinateur et graveur, né à Reus en Catalogne. Orphelin très jeune, Mariano Fortuny y Marsal est élevé par son grand-père, qui l'initie au modelage de figurines en terre cuite. Après quelques années d'études à Barcelone, il obtient une pension de la Députation pour...

  • FRANCKEN LES

    • Écrit par Jacques FOUCART
    • 931 mots

    Importante dynastie de peintres anversois des xvie et xviie siècles.

    Frans I (1542-1616) et Ambrosius I le Vieux (1544-1618) appartiennent à l'école de Frans Floris et représentent à Anvers à la fin du xvie siècle le même courant conservateur et académique de grande peinture religieuse...

  • GAINSBOROUGH THOMAS (1727-1788)

    • Écrit par Jacques CARRÉ
    • 2 937 mots
    • 6 médias
    ...nuancée, dans la mesure où le peintre conçoit dans tous les cas ses toiles en termes purement plastiques. En outre, elle s'efface tout à fait dans les scènes de genre rustiques qu'affectionna toute sa vie Gainsborough, et que les Anglais désignent sous le nom de fancy-pictures. Il s'agit de paysages...
  • GENRES PICTURAUX

    • Écrit par Frédéric ELSIG
    • 1 633 mots

    Le terme « genre », qui dérive du latin genus, revêt en français dès le xive siècle une acception rhétorique propre à définir les différents modes poétiques. Au cours du xvie siècle, il s'applique à la peinture, dont il caractérise les catégories tant stylistiques qu'iconographiques....

  • GREUZE JEAN-BAPTISTE (1725-1805)

    • Écrit par Jacques GUILLERME
    • 2 733 mots
    • 3 médias
    ...La Live de Jully, un riche amateur curieux de talents neufs. Greuze avait déjà peint son Père de famille expliquant la Bible à ses enfants ; cette peinture séduisit La Live qui l'exposa chez lui, la vanta partout et rendit vite célèbre son auteur. En prenant pour thème cette scène édifiante, qui contrastait...
  • HOOCH PIETER DE (1629-1684)

    • Écrit par Françoise HEILBRUN
    • 1 493 mots
    • 2 médias

    Né à Rotterdam dans un milieu assez humble, mort à Amsterdam, Pieter De Hooch est, comme ses contemporains Vermeer et Gérard Ter Boch, le peintre de l'intimité bourgeoise. Selon Houbraken, il a été formé à Haarlem dans l'atelier de Berchem, avec lequel, à vrai dire, son œuvre a peu en commun....

  • JAPON (Arts et culture) - Les arts

    • Écrit par François BERTHIER, François CHASLIN, Universalis, Nicolas FIÉVÉ, Anne GOSSOT, Chantal KOZYREFF, Hervé LE GOFF, Françoise LEVAILLANT, Daisy LION-GOLDSCHMIDT, Shiori NAKAMA, Madeleine PAUL-DAVID
    • 56 170 mots
    • 35 médias
    Dès la fin du xiie siècle, les e-makimono mêlent aux représentations de la vie aristocratique des scènes plus populaires, dont la cour se montrait curieuse. Le réalisme de Kamakura ne fit qu'accentuer cette tendance, que l'on peut suivre dans les rouleaux humoristiques de l'époque Muromachi. Au ...
  • LE MYSTÈRE LE NAIN (exposition)

    • Écrit par Robert FOHR
    • 1 074 mots
    • 1 média

    Alors que, sous la pyramide du Louvre, l’immense popularité de Vermeer aura quelque peu éclipsé le génie de Valentin de Boulogne, le Louvre-Lens a accueilli, du 22 mars au 26 juin 2017, une « exposition événement » consacrée aux frères Le Nain. On peut y voir, une quarantaine d’années plus...

  • LE NAIN LES

    • Écrit par Jacques THUILLIER
    • 1 432 mots
    • 4 médias
    ...décoratives, que l'atelier commence à multiplier, à l'intention des amateurs raffinés, deux types nouveaux de tableaux : les portraits collectifs, traités en scènes de genre, sans doute inspirés par la peinture hollandaise, et dont les chefs-d'œuvre seront Le Corps de garde Berckheim (1643, Louvre),...
  • LEYSTER JUDITH (1609-1660)

    • Écrit par Universalis
    • 385 mots

    Peintre néerlandaise, Judith Leyster fut l'une des rares artistes féminines de son temps à sortir de l'ombre. Parmi ses œuvres les plus connues figurent des portraits, des peintures de genre et des natures mortes.

    Fille d'un brasseur, baptisée le 28 juillet 1609 à Haarlem, non loin d'Amsterdam,...

  • LONGHI PIETRO FALCA dit PIETRO (1702-1785)

    • Écrit par Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
    • 156 mots
    • 1 média

    Comme Piazzetta, et vingt ans après lui, Pietro Longhi trouve sa voie à Bologne dans l'enseignement de Giuseppe Maria Crespi. Il y développe un sens de l'observation directe, une attention aux détails de matière et de texture qu'il exploitera avec bonheur dans une œuvre toute consacrée à la description...

  • MAES NICOLAS (1634-1693)

    • Écrit par J. BOUTON
    • 566 mots

    Le peintre hollandais Nicolas Maes fut l'un des principaux élèves de Rembrandt, et l'un de ceux qui, dans une voie réaliste et sentimentale, surent le mieux préserver leur originalité en se spécialisant dans la peinture de genre et le portrait. On a dit parfois que Nicolas Maes...

  • MAGNASCO ALESSANDRO, dit IL LISSANDRINO (1667-1749)

    • Écrit par Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
    • 371 mots

    Né en Ligurie, Alessandro Magnasco reçoit sa première formation à Milan, d'un peintre vénitien, Filippo Abbiatti. À Gênes, durant son enfance, il a connu les batailles, les processions, les scènes de cabaret et les rixes de Bohémiens que peignaient les Flamands Cornelis et Luc van Wael....

  • MEISSONIER JEAN-LOUIS ERNEST (1815-1891)

    • Écrit par Bruno FOUCART
    • 671 mots
    • 1 média

    « Le succès qu'il obtient, les honneurs dont on l'accable me font toujours chercher en lui un homme que je ne trouve pas » : ce scepticisme de Zola, proféré dès 1867, marque bien la paradoxale situation de Meissonier. Peintre admiré, adulé, dont les toiles valaient si cher qu'il n'entra en force...