MANTOUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Sant'Andrea, Mantoue

Sant'Andrea, Mantoue
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Nef de Sant'Andrea, Mantoue

Nef de Sant'Andrea, Mantoue
Crédits : Bridgeman Images

photographie

San Sebastiano, Mantoue

San Sebastiano, Mantoue
Crédits : Bridgeman Images

photographie

La Chambre des époux, A. Mantegna: vue de Mantoue avec des architectures romaines

La Chambre des époux, A. Mantegna: vue de Mantoue avec des architectures romaines
Crédits : Electa/ AKG

photographie

Tous les médias


La ville de Mantoue est le chef-lieu de la province du même nom, en Lombardie (Italie du Nord). Elle est entourée, sur trois côtés, de lacs formés par le Mincio, au sud-ouest de Vérone. Elle a pour origine une implantation étrusque et, plus tard, gauloise (Cénomans). La colonisation romaine débuta vers 220 avant J.-C. Virgile naquit dans la région, à Andes, en 70 avant J.-C.

Au xie siècle, Mantoue devint un fief de Boniface de Canossa, marquis de Toscane. Après la mort de Mathilde de Toscane en 1115, la ville obtint d'établir un gouvernement communal. Au cours de cette période (en 1167), Mantoue rejoignit la Ligue lombarde (alliance entre des villes du nord de l'Italie) dans sa lutte contre la politique de l'empereur germanique Frédéric Ier Barberousse. La famille Bonacolsi prit le contrôle de Mantoue en 1276. En 1328, les Bonacolsi furent chassés par les Gonzague. Sous la domination de ces derniers, Mantoue connut une période de prestige politique et d'éclat culturel, qui se prolongea jusqu'au xviie siècle. Le pouvoir des Gonzague prit fin en 1707. La ville passa alors aux mains de l'empire autrichien des Habsbourg et fut solidement fortifiée en tant qu'angle sud-ouest du « Quadrilatère » impérial. En 1797, à l'issue d'un long siège, Napoléon Bonaparte s'empara de Mantoue, qui resta sous domination française jusqu'en 1814, date où elle fut rendue à l'Autriche. La ville participa au Risorgimento (mouvement pour l'indépendance nationale) et fut rattachée au royaume d'Italie en 1866.

Au centre de Mantoue se trouve la cathédrale, qui fut rebâtie au xvie siècle sur un plan de Giulio Romano. En face se dresse le vaste palais ducal, également appelé Reggia des Gonzagues. L'église San Andrea (commencée en 1472), qui partage les privilèges de la cathédrale, fut dessinée par Leon Battista Alberti. La Rotonde restaurée de San Lorenzo (1082), l'église San Sebas [...]

Sant'Andrea, Mantoue

Sant'Andrea, Mantoue

Photographie

Façade de Sant'Andrea, Mantoue (Italie). Architecte : Leon Battista Alberti. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Nef de Sant'Andrea, Mantoue

Nef de Sant'Andrea, Mantoue

Photographie

Nef de Sant'Andrea, Mantoue (Italie). Architecte : Leon Battista Alberti. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Classification


Autres références

«  MANTOUE  » est également traité dans :

ALBERTI LEON BATTISTA (1404-1472)

  • Écrit par 
  • Frédérique LEMERLE
  •  • 3 106 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « De la théorie à la pratique »  : […] L'œuvre construite est peu importante en quantité. Alberti, homme de cabinet, ne fut pas présent sur les chantiers, comme le révèle par exemple la lettre dans laquelle il donne des instructions très précises à Matteo de' Pasti, chargé de l'exécution de San Francesco à Rimini. Dans d'autres cas, son intervention n'est pas prouvée. On lui attribue généralement la paternité du palais Rucellai , à Fl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-battista-alberti/#i_18077

FETI DOMENICO (1589 env.-1624)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 179 mots

Élève de Cigoli, initié à Rome au naturalisme des Caravagesques, Domenico Feti dut à la faveur du cardinal Frédéric de Gonzague d'être appelé à Mantoue en 1613 comme peintre de la cour. Dans la galerie ducale, il découvre Rubens et les peintres vénitiens du xvi e siècle. Après les grandes fresques de la cathédrale de Mantoue ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domenico-feti/#i_18077

ITALIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel BALARD, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE, 
  • Paul PETIT
  •  • 27 438 mots
  •  • 42 médias

Dans le chapitre « La victoire espagnole »  : […] Les guerres d'Italie rebondissent avec l'élection impériale de 1519, où Charles de Habsbourg triomphe de François I er . Charles I er , devenu Charles Quint, qui a joint aux possessions espagnoles les terres des Habsbourg d'Autriche, encercle dangereusement la France et attaque le Milanais. François I er est battu à Pavie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-histoire/#i_18077

ITALIE CAMPAGNES D' (1796-1797 et 1800)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 812 mots
  •  • 1 média

Après la signature des traités de Bâle et de La Haye en 1795, la France n'a plus sur le Continent comme adversaire que l'Autriche. Devenu directeur, Carnot conçoit le projet de lancer trois armées sur Vienne : deux ont mission d'atteindre la capitale autrichienne par la vallée du Main et celle du Danube, la troisième doit passer par la vallée du Pô et les Alpes. Bien qu'elle soit confiée à un jeun […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/campagnes-d-italie/#i_18077

LOMBARDIE

  • Écrit par 
  • Franco MAZZINI
  •  • 3 758 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « « Ouvraige de Lombardie » »  : […] En raison de ces antécédents, on observe, pendant la seconde moitié du xiv e  siècle, en Lombardie, sous le règne des Visconti, une extraordinaire floraison de peintures murales et de miniatures anonymes. C'est là la source d'une tradition artistique qui sera longtemps caractéristique de l'esprit lombard. Dans les fresques de Mocchirolo (aujourd' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lombardie/#i_18077

MANTEGNA ANDREA (1431-1506)

  • Écrit par 
  • Pietro ZAMPETTI
  •  • 2 083 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Peintre de la cour des Gonzague »  : […] En 1460, donnant suite aux demandes pressantes de Ludovico Gonzague, duc de Mantoue, Mantegna s'installa dans cette ville. Il y devint le peintre de la cour et exécuta, entre autres, les décorations pour la chapelle du château de San Giorgio. En 1466 et en 1467, l'artiste se rend à Florence et à Pise, où il eut certainement l'occasion d'approfondir sa connaissance de l'art raffiné qui était là-ba […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andrea-mantegna/#i_18077

MANTEGNA (exposition)

  • Écrit par 
  • Éléonore FOURNIÉ
  •  • 1 023 mots

La première rétrospective consacrée à Andrea Mantegna au musée du Louvre, à Paris, du 26 septembre 2008 au 5 janvier 2009, amène le visiteur au cœur du Quattrocento italien. Là, une confrontation perspicace des œuvres du maître avec celles de ses contemporains permet, en l'espace de près de 190 œuvres, de révéler les moments clés de la vie de l'artiste. Mantegna entre à dix ans comme apprenti da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mantegna/#i_18077

ROMAIN JULES, ital. GIULIO PIPPI dit GIULIO ROMANO (1492 ou 1499-1546)

  • Écrit par 
  • Sylvie BÉGUIN
  •  • 326 mots
  •  • 3 médias

Né à Rome où il se forme au contact même de la ville antique que l'on redécouvrait alors avec passion, Jules Romain est le principal collaborateur de Raphaël entre 1515 et 1520 : il l'aide à la salle de l'Incendie (1512), peint, selon Vasari, plusieurs commandes importantes de Raphaël ( La Sainte Famille pour François I er , Louvre), travaille aux ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romain-jules-ital-giulio-pippi-dit-giulio-romano/#i_18077

VÉRONÈSE (1528-1588)

  • Écrit par 
  • Terisio PIGNATTI
  •  • 2 158 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La formation »  : […] Fils d'un spezapreda (tailleur de pierre-sculpteur) de Vérone, Paolo Caliari, dit Véronèse, est placé, dès l'âge de dix ans, pour y apprendre la peinture, chez Antonio Badile, mais il se plaît également, suivant l'exemple paternel, à faire des modèles en terre. Avide de connaître toutes les tendances qui vont de la tradition héritée de Mantegna à la génération véronaise du dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/veronese/#i_18077

Pour citer l’article

« MANTOUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mantoue/